La température corporelle augmente-t-elle toujours pendant la grossesse aux premiers stades: que faire lorsque la température est élevée et quelles pilules boire avec des indicateurs 37

La température du corps pendant la grossesse est due à divers facteurs. Ce phénomène est également provoqué par des maladies dangereuses. Un certain nombre d'activités réduiront la température corporelle chez les femmes enceintes.

Température corporelle pendant la grossesse

L'augmentation de la température corporelle est due à l'activation de fonctions corporelles spécifiques.

Des lectures de thermomètre élevées pendant la grossesse peuvent signaler un danger.

Il est important de comprendre la cause et les conséquences possibles de ce phénomène, ainsi que les moyens de le gérer.

Ce qui est normal

En mesurant la température de la manière habituelle (au niveau des aisselles), les valeurs normales du thermomètre sont de 36,6 ° C. Dans le rectum, les indices sont quelque peu différents - 37 ° C.

Chaque organisme réagit différemment aux influences internes ou externes. Par exemple, chez certaines femmes en cours de gestation, le thermomètre mesure 37,4 ° C ou plus, ce qui est considéré comme normal. Pour d'autres, la plus-value est due à la présence de pathologies et d'infections. Dans ce cas, n'hésitez pas, vous devez demander l'aide d'un médecin.

Pour comprendre quelle température est la norme, il convient de considérer la cause de ce phénomène et d'autres aspects ayant des conséquences dangereuses.

Température normale au début de la grossesse et au premier trimestre

Pendant cette période, le corps féminin subit de graves changements. Pour certaines mères, le chiffre est de 37,2 ° C. Il est important que la fièvre ne soit pas liée à des problèmes de nature gynécologique car, au début de la grossesse, le SNC et les autres organes de l’enfant commencent à se former.

Dans presque tous les cas, le thermomètre atteint 37,4 ° C au cours du premier trimestre de la grossesse.

Le phénomène est dû à la physiologie unique en cours de gestation et à l'augmentation de la production de progestérone.

Est-ce que la température du deuxième trimestre augmente toujours?

Si, au cours du premier trimestre de la grossesse, les taux élevés de thermomètre étaient expliqués par une augmentation de la progestérone et une restructuration du corps, ils redevenaient normaux au deuxième trimestre. Cela s’explique facilement par le fait qu’à la 14e semaine, le corps de la femme s’habitue à cet état. Cependant, cela ne se produit pas dans tous les cas. Même au 2e trimestre, 37,4 ° C sont considérés comme normaux.

Au troisième trimestre

L'indicateur optimal est considéré comme ne dépassant pas 37,3-37,5 ° C. Ces valeurs sont considérées comme valides. Si les chiffres du thermomètre montent à 38,5 ° C, ne paniquez pas. Peut-être le saut a-t-il une tendance à court terme et dans une heure, il tombera à des niveaux normaux.

Si basse température?

En cas d’hypothermie, le thermomètre indique 35,7 ° C. Si, pendant la période de gestation, de telles conditions sont observées pendant plus d'un jour, vous devez immédiatement consulter un médecin.

En soi, baisser la température ne peut nuire au bébé ou à la mère, les pathologies qui le présentent sont dangereuses:

  • immunité réduite;
  • nutrition inadéquate due à la toxicose;
  • diminution de l'hémoglobine;
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde;
  • réduction de sucre;
  • fatigue chronique.

Raisons pour élever

Plusieurs raisons contribuent à augmenter la valeur du thermomètre, notamment:

  1. Le SRAS aide à augmenter la température corporelle à 39 ° C. En règle générale, ces maux sont accompagnés de frissons et d'un malaise général.
  2. Pathologie du système respiratoire. Dans ce cas, le patient ressent une forte toux, un essoufflement et un inconfort en avalant.
  3. Thyrotoxicose se réfère à des maladies de la glande thyroïde. La maladie s'accompagne d'une augmentation de l'appétit et d'une perte de poids. En règle générale, les thermomètres atteignent 38,5 ° C.
  4. Les pathologies du système urogénital sont accompagnées par des états de tiraillement douloureux dans la région lombaire. Un inconfort est également ressenti dans le bas de l'abdomen.

Indicateurs supérieurs à 37 ° C au début

Si le thermomètre s’arrête à environ 38 degrés, il convient dans ce cas de prendre les mesures appropriées. Il est recommandé de consulter immédiatement un médecin pour obtenir de l'aide, ce phénomène pouvant être dû à l'activité de diverses pathologies.

Un spécialiste expérimenté sera en mesure de déterminer la véritable essence de l'augmentation de la température et de prescrire des médicaments efficaces pour éliminer ce phénomène.

Quand plus de 39 ans dans les derniers stades de la grossesse

Souvent, le système immunitaire n'est pas dans le meilleur état possible pendant la grossesse. De ce fait, les risques d'infection par des virus dangereux augmentent. L'évolution de la maladie s'accompagne d'une augmentation de la valeur pouvant aller jusqu'à 39 ° C, ainsi que d'autres symptômes:

ARVI est dangereux en raison de ses complications, qui peuvent nuire au bébé et à la mère. Les virus peuvent traverser le placenta et infecter le fœtus.

Si la valeur du thermomètre dépasse 39 ° C, appelez un médecin. C'est le seul moyen de vous protéger et de protéger votre enfant contre les conséquences désagréables.

Quelle température est dangereuse pour la mère et l'enfant

Une température fluctuant entre 37 et 37,5 ° C peut être qualifiée de sûre si son augmentation n'est pas associée à des processus pathologiques dangereux. En augmentant cette valeur à 38 degrés et plus, cela peut nuire au fœtus et à la mère immatures.

Qu'est-ce qui est dangereux pour un enfant?

Le degré d’influence sur le fœtus dépend de facteurs tels que:

  • lectures de température;
  • sa durée;
  • âge gestationnel

Un impact sur la température du fœtus supérieur à 38 ° C pendant plus de trois jours nuit à son développement.

Il est très dangereux d'augmenter cette valeur dans la période de la 4ème à la 14ème semaine. Dans ce cas, ce phénomène peut entraîner des fausses couches.

Qu'est-ce qui est dangereux pour la mère?

Une exposition prolongée à des températures élevées sur un organisme maternel affaibli peut entraîner des modifications de la synthèse des protéines, entraînant une détérioration de la qualité du placenta.

Aide d'urgence

Avant de commencer à fournir des soins d’urgence, appelez le médecin à la maison. Cependant, avant son arrivée, il est recommandé de suivre les recommandations suivantes:

  • fournir aux femmes enceintes une consommation abondante (thé, jus de canneberge, tisanes);
  • frotter certaines parties du corps avec une serviette fraîche et humide (poignets, cavités axillaires et poplitées, front, dos);
  • frotter le corps avec une solution de vinaigre faible (3 cuillères à soupe d'eau sont ajoutés à 1 cuillère à soupe de vinaigre).

Comment abattre une température corporelle élevée?

Avant de choisir une méthode particulière, il est nécessaire de déterminer la cause de l’augmentation de la température et la condition générale du patient.

Si ce phénomène est dû à une infection virale respiratoire, il sera bénéfique de boire beaucoup et de prendre des médicaments sans danger.

Quels médicaments puis-je prendre pour les femmes enceintes?

Si la température corporelle a atteint des taux supérieurs à 38 ° C, dans ce cas, le traitement est justifié. Le paracétamol et l'ibuprofène sont considérés comme l'un des médicaments les plus sûrs pour les femmes enceintes.

Cependant, il faut savoir que le paracétamol est recommandé de prendre avec des virus et l'ibuprofène avec des virus, car il élimine parfaitement les effets inflammatoires.

Date d'expiration du médicament

Des études cliniques menées ont montré que l'ibuprofène et le paracétamol avaient un effet bénéfique sur le corps 35 minutes après l'administration. C'est une valeur moyenne, qui peut varier en fonction des caractéristiques de l'organisme.

L'effet de la drogue dure 8-9 heures. Cependant, avec les processus pathologiques graves, cette valeur diminue et est de 4 heures.

Après combien de fois prendre des médicaments?

Sur la base de ce qui précède, il est recommandé de prendre des médicaments plusieurs fois après 4 heures, pas avant.

Un tel régime aidera à sauver le patient de la température.

Comment réduire rapidement la température des remèdes populaires d'une femme enceinte?

Après avoir consulté le médecin et découvert le motif de l’augmentation de la température corporelle, vous pouvez recourir à plusieurs méthodes autorisées, grâce auxquelles vous pourrez améliorer votre bien-être:

  1. Thé au citron Cette boisson n'a pas de contre-indications, mais elle peut améliorer de manière significative l'état du patient et renforcer le système immunitaire.
  2. Compresse sur la tête. Après avoir mouillé une serviette dans une solution de vinaigre, mélangé avec de l'eau 1/1, est appliqué sur le front d'une femme enceinte. Cette technique populaire n'a pas d'effets secondaires.
  3. Framboise Berry approprié sous forme fraîche, séchée ou comme confiture. Framboise contient une variété de nutriments et de minéraux qui aident à améliorer le bien-être du patient.

Recommandations

Il n'est pas recommandé de recourir à l'auto-traitement pendant la grossesse, car l'enfant pourrait souffrir d'actions incorrectes.

Lorsque la température augmente immédiatement, il est nécessaire de faire appel à une assistance médicale - c'est la solution la plus raisonnable et la plus rationnelle. Seulement dans ce cas, il sera possible d'éviter le danger.

L'utilisation de paracétamol ou d'ibuprofène doit être effectuée après avoir consulté un médecin. Seul le médecin déterminera s'il est sûr ou non de prendre des médicaments pour le moment.

Dans la plupart des cas, la température dans la plage sous-fébrile pendant la grossesse est considérée comme normale. Ceci est indiqué par la majorité des médecins et des scientifiques. Le phénomène est associé à des modifications des niveaux hormonaux et à une restructuration générale du corps d'une femme enceinte. Cependant, même dans ce cas, vous devriez consulter un médecin pour obtenir des conseils.

Température pendant la grossesse, causes, danger, comment réduire la température, remèdes populaires

Pendant la grossesse, il est important pour une femme de faire extrêmement attention à ne pas tomber malade, car cela affecte négativement la santé et le développement du fœtus, et tout médicament pris au cours de cette période est contre-indiqué pour une femme. Forte fièvre pendant la grossesse - un phénomène dangereux, indique le plus souvent la présence d'une maladie. Quelle que soit la raison de l’augmentation de la température, son taux proche de 38 degrés ou supérieur à celui-ci entraîne une visite immédiate chez le médecin.

Causes de fièvre pendant la grossesse.
Des changements de la température corporelle peuvent être observés à n'importe quel trimestre de la grossesse. Les raisons peuvent être multiples - la grossesse elle-même et diverses maladies infectieuses et inflammatoires. Au cours de la période de changements hormonaux dans le corps d'une femme en fond de grossesse, la température corporelle peut légèrement augmenter (normalement jusqu'à 37,4 degrés Celsius) en raison de l'influence d'une grande quantité de progestérone produite responsable de la préservation de l'ovule et de la suppression du système immunitaire.

En raison de l’affaiblissement des défenses immunitaires, le corps de la femme est sujet aux attaques de divers virus et infections. C’est pourquoi il est important de respecter les règles d’hygiène personnelle et, si possible, d’éviter la foule lors de la naissance du bébé. Très souvent, les mesures prises ne donnent pas effet, une femme développe une infection virale respiratoire aiguë, la grippe ou tout autre rhume (le plus souvent pendant une épidémie), pouvant être accompagnée de fièvre. Les infections urinaires et intestinales sont plus courantes et la fièvre en est l’un des premiers symptômes.

La température pendant la grossesse sur le fond des maladies.
Outre la température élevée chez la femme enceinte, due à ORVI, s'ajoutent d'autres symptômes, notamment des maux de tête sévères, de la somnolence, des maux de gorge, un écoulement nasal, des douleurs dans tout le corps, une toux. Le SRAS est insidieux en raison du développement de complications telles que pneumonie, trachéite, laryngite, otite. Les virus peuvent facilement pénétrer dans la barrière placentaire et nuire au fœtus. Au moment de l’infection, une fausse couche spontanée ou diverses malformations se produisent.

La pyélonéphrite ou l'inflammation du bassinet est une maladie assez courante chez les femmes enceintes. Le développement de la maladie est accompagné de fièvre, la maladie se développe en raison de la pression fœtale sur les uretères. Dans ce contexte, la sortie de l'urine est difficile, une infection se produit. En plus de la température élevée, il existe une faiblesse générale, des maux de tête, des douleurs dans le bas du dos pouvant donner à la cuisse ou à l'aine une miction douloureuse. Identifier la maladie pendant la grossesse sur le fond de faible gravité des signes de dommages aux reins est assez difficile. Il est impossible de ne pas guérir la maladie, la gestose (toxicose tardive) se développe au cours des stades ultérieurs, le fœtus, en conséquence, développe le manque d'oxygène et un retard de développement. Dans les cas plus graves, la maladie provoque une fausse couche.

L'infection intestinale est également fréquente chez les femmes enceintes. Il se manifeste sous la forme de nausées et de vomissements, symptômes similaires en principe aux manifestations de la grossesse. L'ajout aux symptômes existants d'autres manifestations doit être prudent - selles molles, douleurs abdominales et, bien sûr, fièvre.

Une température corporelle élevée indique toujours une infection, ces deux facteurs sont dangereux.

Il est difficile de traiter les infections au cours du premier trimestre de la grossesse dans des conditions où presque tous les médicaments sont contre-indiqués aux femmes enceintes. Par conséquent, ne serrez pas, ne vous auto-soignez pas, il est préférable de consulter un médecin plus rapidement.

Risque de fièvre pendant la grossesse.
Au cours du premier trimestre du développement embryonnaire, les experts perçoivent la température jusqu'à 37 degrés Celsius comme la norme, pas de quoi s'inquiéter. Une autre chose, si sa figure est proche de 38 degrés. Dans ce cas, le fœtus et son développement commencent à souffrir, de même que le système nerveux. La ponte de nombreux organes et systèmes du bébé se produit précisément au cours des premiers mois de la gestation; l’augmentation de la température de plus de 38 degrés pendant cette période entraîne diverses malformations et un retard mental de l’enfant. Si la température ne descend pas au-dessus de 38 degrés pendant la journée, le cerveau, les membres et le squelette du visage en souffrent (le plus souvent, le développement de la mâchoire, du palais et de la lèvre supérieure est altéré).

Une température élevée entraîne une violation de la synthèse des protéines, altère l'apport sanguin au placenta, ce qui provoque une fausse couche en début de grossesse et un travail prématuré en fin de grossesse.

Une augmentation, même légère, de la température corporelle est dangereuse avant l’accouchement, car elle peut amener la future maman à développer diverses complications du cœur et du système nerveux. Pour le bébé, il y a un risque d'infection lors de l'accouchement.

Que faire lorsque la température augmente pendant la grossesse?
Donc, si la température a atteint 37-37,6 degrés, il ne faut pas avoir peur, il s'agit d'un phénomène normal, à moins, bien sûr, qu'aucun autre signe ne vous dérange. Si la valeur de la température est proche de 38 degrés (37,7-38) ou dépasse ce chiffre, consultez votre médecin. Le gynécologue (le cas échéant, en collaboration avec des spécialistes restreints) procédera à un examen complet afin de déterminer la cause qui a provoqué une élévation de la température. Réduire indépendamment la température devrait être seulement après avoir consulté un médecin!

N'oubliez pas que dans la seconde moitié du port d'un enfant, la progestérone n'affecte plus le corps de la femme. La température pendant cette période est donc le principal symptôme de l'infection ou de l'inflammation. Si, outre la température élevée, le bien-être général se dégrade de façon progressive ou marquée, accompagné de vomissements et de douleurs dans n’importe quelle région, appelez immédiatement une ambulance.

Comment réduire la température pendant la grossesse?
Permettez-moi de vous rappeler que l'utilisation de tout antipyrétique ne devrait être fondée que sur le témoignage d'un médecin. L'aspirine et les médicaments à base de celle-ci sont strictement contre-indiqués pendant la grossesse. Au cours des premiers mois, le risque de fausse couche est élevé lors de la prise et, au cours des derniers mois, il provoque des saignements et retarde le processus d'accouchement. En outre, le médicament peut provoquer des malformations fœtales, réduire la coagulation du sang, dans le fond duquel il peut y avoir des saignements.

Si la température approche rapidement les 38 degrés, prenez un demi-comprimé de paracétamol ou un autre médicament à base de ce médicament (Panadol, Efferalgan, Paracet, etc.) et appelez un médecin. Encore une fois, prendre la pilule devrait être dans des cas exceptionnels, il est souhaitable de prendre un seul médicament. L'utilisation prolongée et non contrôlée de paracétamol pendant la grossesse entraîne une anémie et provoque des saignements.

Remèdes populaires pour réduire la température corporelle.
Hung température du corps (jusqu'à 37,6 degrés) ne nécessite aucun traitement, vous pouvez simplement utiliser les remèdes populaires. Tout d'abord, vous devriez boire plus de liquide chaud (pas chaud!). À cette fin, thé vert approprié, tilleul à la framboise ou au citron, jus de canneberge, thé à la camomille, lait au miel et beurre. S'il y a un problème d'œdème, vous devrez être extrêmement prudent, l'excès de liquide n'est pas souhaitable, surtout pendant la seconde moitié de la grossesse.

À basse température, des infusions aux herbes aideront: deux cuillères à soupe de baies de framboise, quatre cuillères à soupe de tussilage, trois cuillères à soupe de plantain placées dans un bocal en verre (0,5 l) et infusées avec de l'eau bouillante, laissez infuser. Buvez une cuillère à soupe quatre fois par jour.

Ou cette recette: mettez une cuillerée à thé d'écorce de saule blanc broyée dans un petit pot, versez 250 ml d'eau bouillante et insistez jusqu'à ce qu'elle soit complètement refroidie. Prenez quatre fois par jour pour une cuillère à soupe.

Vous pouvez réduire la température en essuyant avec du vinaigre, du jus de citron, de l’eau froide et des compresses froides sur le front.

Si ces mesures ne vous ont pas aidé (e), si le problème s'aggrave, appelez un médecin. Il arrive également que ces applications de ces méthodes soient une perte de temps précieux dans des situations où il est nécessaire d'agir immédiatement. Par conséquent, soyez attentif à vous-même: pendant la grossesse, tout retard peut coûter cher au fœtus.

Prévention de la fièvre pendant la grossesse.

  • Si possible, évitez les endroits surpeuplés, en particulier lors d'épidémies.
  • Aérez soigneusement l'appartement plusieurs fois par jour.
  • Après la rue, lavez les voies nasales, lavez-vous les mains à l’eau savonneuse.
  • Prenez des complexes de vitamines et des formulations pour améliorer l’immunité, mais avec l’autorisation du médecin.

Basse température pendant la grossesse.
Une diminution de la température corporelle peut également être constatée pendant la grossesse et constituer une caractéristique du corps de la femme. Dans le même temps, ce symptôme peut être un signe de toxicose (sur fond de déshydratation et de perturbations électrolytiques) ou la présence de pathologies endocriniennes nécessitant un traitement en hospitalisation. Ce type de réaction corporelle peut également indiquer une déficience immunitaire. Dans tous les cas, vous devez informer le médecin responsable de la grossesse.

Quelle température corporelle peut être en début de grossesse?

Depuis le début de la fécondation, dans les premières semaines, une température élevée ou basse au début de la grossesse n'est pas exclue, ce qui est causé par des changements survenant dans le corps de la femme. Lorsque l'indice de mercure est compris entre 37 et 37,5 degrés, cela n'indique pas de pathologie. Si d'autres symptômes apparaissent et que les scores élevés sont maintenus pendant une longue période, vous devez être vigilant - cela peut provoquer une fausse couche ou un signe d'infection.

Quelle est la température pendant la grossesse

Chez une femme en bonne santé, la marque du thermomètre varie entre 36,6 et 37,7 ° C. Donc, le corps réagit aux changements de niveaux hormonaux. L'indice augmente dans la deuxième phase du cycle lors de la production de l'hormone progestérone, qui apparaît pendant la grossesse et est responsable de la sécurité de l'ovule. La température d'environ 37 ° C aux premiers stades de la gestation est considérée comme normale. Si la fièvre de faible intensité est accompagnée de fièvre, cela peut être un signe de rhume ou une infection dangereuse.

Température basale pendant la grossesse

La BT, ou température basale, en dit long sur la santé des femmes: les jours fertiles (les plus favorables à la conception), la présence de l’ovulation, son absence, déterminent la grossesse. Avec son aide, le travail des ovaires est évalué, le développement de la grossesse est surveillé dans les périodes initiales (12-14 semaines). BT mesure:

  • vaginal;
  • oral;
  • par voie rectale (dans le rectum, immédiatement après le réveil, sans sortir du lit).

La période allant du premier jour du cycle menstruel au début de l'ovulation est considérée comme la première phase du cycle. BT devrait être aux alentours de 36,2 et 36,8 ° C. Tout au long de la deuxième phase du cycle, les fluctuations de température peuvent être comprises entre 37 et 37,5 ° C. 2-3 jours avant la menstruation, la température basale chute à 36,2-36,9 ° C. S'il n'y a pas de forte baisse de l'indicateur et qu'il reste aux alentours de 37,5 degrés, c'est un signe de grossesse. Une température élevée sera observée jusqu'à 4 mois de gestation.

Au début

La progestérone est nécessaire pour fixer un œuf fécondé au mur de l'utérus. Lorsque le niveau d'une hormone importante augmente dans le corps, la température de base pendant la grossesse dans les premiers stades augmente jusqu'à 37,3 ° C. La mesure des indicateurs peut être poursuivie jusqu'à la 16e semaine chaque jour. La norme de valeurs est considérée conditionnelle et ne devrait pas répéter exactement le programme généralement accepté. Une légère augmentation ne signifie pas une pathologie. La température de base en début de grossesse peut être la suivante:

  • 3ème semaine - de 37 à 37,7 ° C;
  • Semaine 4 - 37,1 à 37,5 ° C;
  • de 5 à 11 semaines - élevé, mais si l'indicateur de température basale est supérieur à 38 ° C, consultez immédiatement un médecin;
  • La semaine 12 n'est pas inférieure à 37,0 ni supérieure à 38 ° C.

Fièvre de grossesse précoce

L'hyperthermie accompagne la grossesse dès le début. Au premier trimestre, cet état s’explique par les changements survenus dans le corps de la femme. Le transfert de chaleur ralentit et les indicateurs de température augmentent. Mesurer les gynécologues conseillent deux fois par jour - le matin et le soir. Vous pouvez ainsi déterminer la dynamique quotidienne du changement. Au cours du premier trimestre, la température corporelle au cours des premières phases de la grossesse atteint 37,2 ° C, ce qui est normal. Il peut rester à 37 ° C pendant toute la période - il n'est pas nécessaire de baisser la température.

Température 37.5

Pour savoir quelle est la température des femmes enceintes à un stade précoce, les médecins utilisent 3 méthodes: la mesure à l’aide d’un thermomètre électronique, la méthode rectale et les aisselles. À l'aide d'un thermomètre électronique, mesurez l'indicateur en bouche (la norme - 37,2 ° C). Sous l'aisselle, la température ne doit pas dépasser 37 ° C. Le thermomètre indique 37,5 ° C lors de la mesure de la température rectale dans l'anus. Au cours de la grossesse sans écarts, l’évolution des indicateurs est la suivante: de 37,1 à 37,5 ° C.

Température 38 pendant la grossesse

Une augmentation significative du premier trimestre de la grossesse est considérée comme dangereuse. Dans la plupart des cas, les maladies inflammatoires sont la cause de la maladie, mais les maladies graves nécessitant des soins médicaux immédiats ne sont pas exclues. Les températures au début de la grossesse supérieures à 38 ne sont pas considérées comme normales. Afin de ne pas nuire à vous-même et à votre enfant à naître, vous devez immédiatement appeler un médecin. Toutes les anomalies survenues dans le corps depuis le début de la grossesse affectent le développement du fœtus.

Les raisons de l'augmentation de la température

Des taux élevés indiquent des infections urogénitales ou intestinales, le SRAS et d'autres maladies. Une augmentation du mercure peut atteindre 38,5% et s'accompagne de symptômes de la maladie: ganglions lymphatiques enflés, éruptions cutanées, douleurs dans le sacrum et autres maux. Sur les infections virales respiratoires aiguës, en plus de la fièvre, indiquent des symptômes de froid: toux, nez qui coule, maux de tête. Le SRAS dans les termes initiaux conduit à une otite, une pneumonie, une trachéite.

Dans les infections intestinales, l'hyperthermie chez la femme enceinte est accompagnée de symptômes de fièvre et de troubles des selles. Les maladies du système génito-urinaire (cystite, pyélonéphrite) sont marquées par des frissons, des douleurs de recul, une intoxication générale, une miction douloureuse. Des éruptions cutanées au début de la gestation indiquent la rubéole, la variole ou la rougeole. L'augmentation du taux sur le thermomètre est également un signe de grossesse extra-utérine.

Conséquences possibles

L'augmentation de la température est une réaction protectrice de l'organisme, mais un excès important des valeurs normales dans les périodes initiales entraîne des complications irréversibles. Le premier trimestre est la période de formation des organes internes du futur bébé, portant les systèmes cardiovasculaire, digestif et nerveux. Une visite opportune chez le médecin vous permettra de déterminer rapidement, de vérifier la cause et de commencer le traitement. L'augmentation de la température chez une femme enceinte entraîne les conséquences suivantes:

  • augmenter le tonus de l'utérus;
  • l'apparition de malformations chez le bébé par les yeux, la mâchoire, le palais et les lèvres;
  • toxicose précoce sévère;
  • perturbation de la synthèse des protéines;
  • diminution de l'apport sanguin au placenta;
  • retard dans le développement de l'activité cérébrale;
  • peut provoquer une fausse couche à cause de la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux du placenta;
  • naissance prématurée due à un détachement précoce du placenta;
  • menace d'avortement, car la fréquence des contractions du muscle utérin augmente;
  • intoxication du corps, ce qui conduit à une pathologie dans le travail du système cardiovasculaire.

Que faire avec une température élevée

L'utilisation de méthodes permettant d'abaisser l'indice de mercure est justifiée si la température est supérieure à 38 degrés au début de la grossesse et en fin de période - après 37,5. En ce qui concerne l'utilisation des fonds, assurez-vous de consulter un médecin qui vous prescrira un traitement sans danger. L'auto-traitement est dangereux pour la santé du bébé, qui va bientôt naître. Médicaments pouvant être prescrits aux femmes enceintes:

  • Le paracétamol;
  • Panadol;
  • Viburcol (bougies homéopathiques).

Prendre des médicaments tels que l'aspirine, la grossesse est interdite. Si l'hyperthermie est causée par une maladie infectieuse, un traitement par le froid est nécessaire. Les médecins recommandent d’utiliser des méthodes non médicamenteuses qui ne causent pas d’effets secondaires:

  1. Lorsque l'hyperthermie est associée à la dilatation des vaisseaux sanguins, il est nécessaire de ventiler la pièce, de mettre une compresse humide sur le front. N'utilisez pas d'alcool, de vinaigre ni d'eau froide.
  2. Si l'hyperthermie est causée par un spasme des vaisseaux sanguins et que les pieds et les mains sont froids et secs, un réchauffement du corps et une consommation abondante d'eau chaude aideront à le résoudre.

Basse température

La basse température pendant la grossesse aux premiers stades est un chiffre inférieur à 36,0. Cette condition est causée par diverses pathologies ou des situations facilement évitables. Ces derniers incluent: nutrition insuffisante de la future mère, surmenage, stress, stress. Si une femme est complètement nourrie, mais que son taux de sucre dans le sang est bas, son indice de température plus bas - indique le développement d'un diabète. Pour d'autres raisons conduisant à une baisse de température chez les femmes enceintes, on peut citer:

  • immunité réduite;
  • infections virales passées;
  • faible taux d'hémoglobine;
  • avortement raté;
  • maladies chroniques.

Est-ce possible pendant la température de grossesse

La température pendant la grossesse peut augmenter à la fois par des facteurs internes et externes. Pendant la grossesse, une femme doit traiter son état de santé avec une attention particulière. À présent, elle est responsable non seulement de son état de santé, mais également de la vie du futur enfant. Si auparavant, une légère augmentation de la température n'avait pas été prise si sérieusement et si elle était gérée à la maison, alors, dans le nouvel état, elle est inadmissible. Les causes de l'hyperthermie peuvent être à la fois des processus internes (pathologiques ou physiologiques) et des facteurs externes. La diminution des valeurs de température chez les femmes enceintes est moins fréquente.

Augmentation naturelle de la température corporelle

Dans la seconde moitié du cycle menstruel, une glande à sécrétion temporaire agit activement dans le corps de la femme. Il se forme après la libération de l'œuf et se situe sur l'ovaire. Cette formation s'appelle le corps jaune. En produisant de la progestérone, les glandes sexuelles préparent le corps de la femme à la grossesse. Avec l'augmentation de cette hormone, il se produit un relâchement du tissu musculaire et une augmentation naturelle de la température corporelle. Il n'y a aucun signe de la maladie. Souvent, les femmes ne remarquent pas d’élévation de température dans la deuxième phase du cycle, car elles n’ont aucune raison de la mesurer.

Avec le début de la grossesse, la future mère commence à surveiller de plus près son état de santé. Avec une mesure aléatoire de la température, la femme détecte une surestimation. Cet état fait peur et rend les futures mères nerveuses, ce qui n’est pas très bon pour la nouvelle situation.

Les experts ont unanimement assuré que la température de 37 au début est un processus naturel ne posant pas de risque grave pour le fœtus. Cependant, cette affirmation n'est pas vraie dans tous les cas.

Après l'implantation de l'ovule dans la muqueuse de l'utérus, le corps de la femme subit des changements radicaux. Au cours de cette période, la sensibilité à tous les facteurs environnementaux augmente, de sorte que la femme enceinte réagit brusquement aux fluctuations de la température, aux changements des conditions environnementales ainsi qu'à d'autres conditions. La thermorégulation du corps de la femme enceinte et les processus métaboliques de celui-ci se dérouleront désormais différemment. Au début de la gestation, tous les systèmes s'adaptent au nouvel état et ne peuvent donc pas fonctionner dans le même mode de débogage. Tout est capable de provoquer des changements - des expériences psychologiques internes aux conditions météorologiques. Il n'est pas recommandé de rester sous le soleil brûlant pendant une longue période de grossesse ou de faire de la super-cool, il est nécessaire de prendre soin de vous et de votre nouvelle position.

Hyperthermie pathologique

L'émergence d'une nouvelle vie dans le ventre de la mère entraîne une diminution de la résistance corporelle. Comme le montre la pratique médicale, une femme sur deux sur sa mère est confrontée à des signes de rhume au cours des premières semaines. La majorité du rétablissement du sexe équitable se produit dans la semaine sans conséquences négatives. Si la température corporelle dépasse 37,4%, il est nécessaire de consulter un médecin. L'hyperthermie peut avoir différentes causes, accompagnées de manifestations cliniques individuelles:

  • infection virale du cours aigu ou du rhume - nez qui coule, maux de gorge, toux, malaise;
  • infection bactérienne des voies respiratoires - toux, maux de gorge, maux de tête, somnolence;
  • infection intestinale - trouble des selles, nausée, manque d'appétit, perte de poids;
  • infection des voies urinaires - inconfort pendant la miction, douleur abdominale, besoin fréquent de se rendre aux toilettes, écoulement muqueux de l'urètre.

Moins fréquemment, les femmes enceintes ont une température corporelle plus élevée si elles sont atteintes de maladies parasitaires: toxoplasmose, helminthiases. Certains d'entre eux représentent un grave danger pour cette situation. L'hyperthermie est également observée dans les cas d'hépatite, d'anémie ferriprive, de pathologies de la thyroïde et de l'appareil endocrinien dans son ensemble. La croissance des lectures au thermomètre peut être due à des maladies oncologiques qui, au cours de la période de gestation, peuvent entrer dans la phase de croissance active.

Pour assurer leur propre sécurité, les femmes doivent trouver la raison de la température élevée. Cela ne peut être fait qu'à l'aide d'un sondage complet.

Quel est le danger de fièvre pendant la grossesse

Si, au début de la grossesse, les lectures du thermomètre peuvent normalement atteindre 37,4 degrés, le second trimestre ne sera plus accompagné de signes similaires. Après 14 à 16 semaines de grossesse, la thermorégulation du corps de la femme s’améliore. A ce moment, l'activité de la glande à sécrétion temporaire est éteinte et le placenta reprend sa fonction. Par conséquent, même une légère augmentation de la température devrait alerter la femme et les membres de sa famille.

Lorsque la température atteint 38, des conditions défavorables sont créées dans le corps pour que l'embryon reste. L'inhibition des processus métaboliques conduit au fait que le fœtus ne reçoit pas assez d'oxygène.

Il en résulte une hypoxie dans laquelle souffrent non seulement le cerveau du futur bébé, mais également tous les organes. Persistant longtemps, cet état entraîne des conséquences irréversibles pour l'enfant.

Si le corps est intoxiqué, il existe un risque de décollement du placenta et de saignements internes, ce qui peut être fatal. L'hyperthermie prolongée peut provoquer une fausse couche ou un travail prématuré. Si des relevés thermométriques élevés sont notés au troisième trimestre et qu’il reste plusieurs jours avant la date de naissance prévue, le médecin peut décider de la stimulation. Cette nomination est faite par la commission si le fœtus est né à terme et parfaitement préparé à la vie en dehors du ventre de la mère, et que le fait de rester dans le corps de la mère constitue une menace pour lui.

Que faire lorsque la température augmente?

Lorsque le thermomètre indique 37 degrés, aucune action n'est requise. En l'absence de signes de maladie, il est nécessaire de se calmer et de continuer à mener une vie normale, tout en surveillant constamment leur bien-être. Si la température ne dépasse pas la valeur de 37,4, il n'y a aucune raison de paniquer. Lorsqu'une marque de 37,5 ou plus est détectée sur l'instrument, il est nécessaire de commencer à prendre des mesures visant à la réduire.

Il y a plusieurs façons de baisser la température pendant la grossesse en toute sécurité et efficacement. Pour plus d'effet, vous pouvez les utiliser dans le complexe.

  • Rubdown Les produits traditionnels - vinaigre, alcool et vodka - ne peuvent pas être utilisés par les femmes enceintes. Les substances toxiques sont absorbées par la peau sèche et pénètrent rapidement dans le sang. Une telle procédure peut provoquer une intoxication et nuire à l'embryon, en particulier au cours des premières semaines de développement. Par conséquent, pour essuyer, il est nécessaire d'utiliser de l'eau propre, dont la température sera de plusieurs degrés inférieure à celle indiquée par le thermomètre.
  • Buvez beaucoup d'eau. Pour réduire la température corporelle, le corps a besoin de liquide. Le contrôle thermique est normalisé par évaporation de l'humidité de la peau. Si le corps n'a pas assez d'humidité, alors il n'a rien à s'évaporer. En conséquence, l’intoxication augmente et les lectures du thermomètre augmentent. Pour éliminer l'hyperthermie, il est nécessaire de boire de l'eau. Les boissons riches en vitamine C ont un effet bénéfique sur le corps: diverses boissons aux fruits et aux baies, thé au citron vert. Avec les décoctions à base de plantes, la future mère doit faire attention à ne pas les prendre sans ordonnance du médecin.
  • Médicaments. Il n'est pas recommandé de prendre soi-même des médicaments quelle que soit la période de gestation. Toutefois, dans une situation critique, lorsque l'accès immédiat à un médecin est impossible et que la température a dépassé la marque 38, le paracétamol ou tout analogue utilisant ce dernier peut être pris. Une seule dose pour la future mère ne devrait pas dépasser 500 mg. Au deuxième trimestre, une seule utilisation de l'ibuprofène ou de tout analogue structural est autorisée, mais ne doit pas dépasser 200 mg à la fois.

En cas d'hyperthermie le soir ou la nuit, il est préférable d'appeler une ambulance. L'équipe prendra les mesures nécessaires pour réduire la température et, si nécessaire, livrera la future mère au service hospitalier le plus proche.

Température corporelle basse

Une diminution de la température peut également être constatée aux stades précoce et tardif de la gestation. Si, au début de la grossesse, le thermomètre indique une valeur inférieure à 35,5, il s'agit d'un signal d'alarme. Normalement, cet état ne devrait pas être. La raison de ce déclin peut être une quantité insuffisante de progestérone. Dans ce cas, la future mère aura besoin d'une correction hormonale, ce qui aidera à garder la grossesse.

L'abaissement pathologique de la température est possible avec certaines maladies auto-immunes. Lorsqu’elle s’inscrit à une grossesse, une femme doit informer le médecin de toutes les maladies existantes. Si le gynécologue le juge nécessaire, il donnera des recommandations individuelles pour rester en bonne santé.

La diminution de la température corporelle peut rapidement provoquer une toxicose grave. Comme le montrent les statistiques, une femme sur trois est exposée aux nausées et aux vomissements du matin. Avec la force excessive de telles manifestations chez une femme, il y a un risque de déshydratation. Par conséquent, une baisse soudaine de la température est une sorte de signal qui nécessite une assistance du corps.

Une légère diminution de la température peut être une caractéristique individuelle de l'organisme de la future mère. Dans ce cas, aucune action ne doit être entreprise.

La fièvre peut-elle être un signe précoce de grossesse?

Comment déterminer la grossesse à un stade précoce, tôt ou tard, chaque femme réfléchit. Ceux qui planifient leur progéniture ne peuvent pas attendre pour en apprendre davantage sur la conception. Ceux qui ont peur de la grossesse veulent aussi en être conscients.

Il y a beaucoup de signes de grossesse et de fièvre - l'un d'eux. Les mesures rectales sont particulièrement informatives. Ces tests sont effectués quotidiennement et ne prennent pas beaucoup de temps.

Quand les premiers signes de grossesse apparaissent après la conception

Le fond hormonal d'une femme a un effet significatif sur la température corporelle. Sous l'action de l'œstrogène et de la progestérone, ses vibrations se produisent. Toutes les futures mères potentielles ne remarquent pas ce déséquilibre. Pendant la fécondation, les taux augmentés sont souvent ignorés et la femme commence à rechercher un symptôme plus précis. Après tout, il n’augmente pas chez toutes les futures mères. Et son augmentation est généralement insignifiante - 37-37,3 degrés.

Le début d'une nouvelle vie peut être suspecté une semaine après l'ovulation. Pendant cette période, l'implantation de l'embryon a lieu. Une femme peut ressentir des picotements, des "chatouillements" dans l'utérus et voir un écoulement sanguinolent à partir du tractus génital (mais peut-être pas). Ces symptômes ne persistent pas longtemps, ils ne laissent pas de trace après 2-3 jours. La définition de la grossesse pour de tels symptômes n’est pas toujours possible, puisqu’une femme peut tout simplement ne pas y prêter attention.

Faites un court test de grossesse en ligne dans quelques minutes et obtenez une réponse: êtes-vous enceinte ou non?

Une augmentation de la température corporelle en tant que signe de grossesse n'est pas perçue. Beaucoup de femmes associent cette condition à une infection virale ou à un rhume. Cependant, une température corporelle élevée indique souvent précisément la nouvelle position. Les symptômes non observés de la grossesse avant le retard ne sont complétés par des symptômes secondaires que 4 à 5 semaines après la dernière menstruation. Selon lui, une femme peut indirectement confirmer sa nouvelle position:

  • nausée et vomissements matinaux;
  • augmentation de l'envie de selles et augmentation des flatulences;
  • sensibilité des seins et douleur au mamelon;
  • maux de tête;
  • faiblesse et somnolence;
  • malaise général;
  • instabilité émotionnelle.

La température à la conception peut être accompagnée d'un nez qui coule et d'une mauvaise santé générale. Dans une telle situation, une femme commence à traiter de manière intensive un rhume, ignorant que son corps pointe vers une nouvelle position. Si les premiers signes de grossesse apparaissent - la température en fait partie -, il est nécessaire d'abandonner l'usage de tout médicament sans ordonnance.

Température basale (BT) pendant la grossesse

À propos de ce que devrait être la température pendant la grossesse, vous pouvez parler sans fin. Pour commencer, il faut comprendre que la mesure est effectuée sur différentes parties du corps. Dans l'aisselle, les taux après la conception pendant la journée peuvent légèrement augmenter ou diminuer. Tout dépend du mode de vie de la patiente, de son état émotionnel et de son transfert de chaleur.

La mesure rectale sera plus significative. La température basale de 37, qui dure plusieurs jours avant les périodes mensuelles estimées et après le délai, peut indiquer une conception. La valeur augmente en raison de la faute de la progestérone, qui augmente après l'ovulation et devient encore plus importante lors de l'implantation. La température de base pendant la grossesse varie de 36,9 à 37,5 degrés. Ces indicateurs donnent une mesure prise immédiatement après le réveil. La température après la conception est indiquée sur le graphique pour faciliter l'autodiagnostic.

La mesure effectuée pendant la journée n’est pas indicative, car la marque du thermomètre dans le rectum peut atteindre une valeur de 38 en raison de l’activité physique et de fluctuations émotionnelles.

La température en signe de grossesse

L’augmentation de la température corporelle chez la femme enceinte est une condition naturelle s’il n’ya pas de symptômes supplémentaires de la maladie. Le changement de performance du thermomètre se produit sous l'action des niveaux hormonaux. La veille de l'ovulation, les indicateurs de température sont réduits, ce qui provoque la production de LH (hormone lutéinisante). Ceci est particulièrement évident lorsqu'on le mesure quotidiennement dans le rectum. Le jour où l'œuf de l'ovaire se caractérise également par des valeurs faibles.

Si une femme recherche des signes de grossesse, la température est la première chose à rechercher. Une augmentation notable peut être observée après l'ovulation, mais il ne parle toujours pas de la nouvelle situation. Un jour après la conception, la température corporelle augmente en raison de la production active de progestérone. Jusqu'à l'implantation, il y aura des fluctuations notables des lectures du thermomètre du dixième degré.

Immédiatement après la fixation de l'ovule, vous pouvez constater que le niveau du thermomètre est maintenu autour de 37. Aucune hyperthermie forte n'est observée. Une femme peut être complètement inconsciente de sa grossesse jusqu'au délai de menstruation, ignorant ce signe. Des symptômes supplémentaires peuvent apparaître sous la forme d'un malaise général.

Les soupçons de grossesse de la femme enceinte naissent également en cas de rhume survenu après la conception. Pendant cette période, la protection immunitaire a diminué, ce qui, de par la nature, a permis la fixation réussie de l'ovule. La température corporelle pendant la grossesse augmente en raison d'une infection virale ou reste aux alentours de 37 degrés. De plus, une femme peut avoir des frissons, des maux de tête ou des douleurs musculaires, une faiblesse et une somnolence. On croit que pendant la grossesse, la température corporelle augmente ses performances ne sont pas toujours.

Mais BT reste constamment élevé tout au long du premier trimestre. Si la future mère constate une diminution de BT (moins de 36,8 degrés), vous devriez toujours consulter votre médecin. Il est également nécessaire d'informer le gynécologue si les indices dans l'aisselle sont tombés en dessous de 36 degrés.

Température en début de grossesse: ce qui devrait causer de l'anxiété

Les filles expérimentées peuvent en apprendre davantage sur la conception maintenue par la température. Pour ceux qui ont commencé à surveiller les valeurs du thermomètre, des questions se posent. Les femmes sont intéressées, augmente toujours pendant la grossesse sur le thermomètre ou non. Une augmentation des valeurs du thermomètre est en effet un indicateur indirect de la présence du fœtus dans l'utérus. L'augmentation est causée par la progestérone, sans laquelle le développement de la grossesse est impossible. Par conséquent, on peut soutenir que le nouvel état se manifeste souvent par une petite hyperthermie. Mais ce n'est pas toujours le cas. Certaines futures mères en début de grossesse ne remarquent aucun changement notable dans leur état.

Néanmoins, les fluctuations du thermomètre, s'écartant des normes généralement acceptées, sont préoccupantes.

Élevé

Les valeurs supérieures à 37,5 degrés devraient alerter la femme. Dans ce cas, vous devez rechercher la cause de l'augmentation de la température corporelle. Souvent, une telle augmentation est causée par une infection virale ou l’exacerbation d’une maladie chronique due à une diminution des défenses immunitaires de l’organisme. Parfois, le patient ne ressent pas une maladie évidente et n'exprime aucune plainte. L'infection, provoquant une hyperthermie, peut être localisée dans le nasopharynx, les voies respiratoires inférieures, la section urogénitale. Il est important de trouver la cause et de l'éliminer.

Il est important de rappeler que l'hyperthermie est dangereuse pour le fœtus en développement. Lorsque la valeur du thermomètre approche les 38, il est nécessaire de soulever la question de la prise de médicaments antipyrétiques. Lorsque le thermomètre indique plus de 38 degrés, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Abaissé

En cas de fièvre, les femmes n'ont généralement pas de questions. C'est très simple: la température devrait augmenter légèrement, mais des indicateurs de plus de 37,5 degrés la rendent méfiante.

Des doutes surgissent chez les futures mères ayant des taux bas. Si la conception est planifiée, mais peu de temps avant la période menstruelle attendue, le bt est réduit, alors avec une probabilité élevée, on peut affirmer que la grossesse n’a pas eu lieu. Si la nouvelle position a déjà été confirmée et que les indicateurs du thermomètre sont soudainement devenus bas, cela devient une raison pour aller chez le médecin. Immédiatement appeler une ambulance devrait être, s'il y a une diminution de la température de base, qui est accompagnée par:

  • douleurs tiraillantes dans la partie inférieure du péritoine;
  • selles fréquentes;
  • saignement des voies génitales;
  • évanouissement;
  • abaissant la pression artérielle.

Les basses températures dans les aisselles (36-36,3) ne sont généralement pas un signe de menace, seul BT est indicatif. Cependant, une diminution constante peut indiquer des problèmes endocriniens, tels que l'hypothyroïdie. À basse température, vous devez en informer le médecin lors du prochain examen.

Commentaire du docteur

- Des signes douteux de grossesse apparaissent dès le premier jour et, associés à une menstruation retardée, indiquent le début de la grossesse. Cependant, les femmes qui sont sensibles ou rêvent de tomber enceintes, les premiers signes de la grossesse commencent même avant le premier jour des règles. L'un de ces signes est une légère augmentation de la température corporelle jusqu'à 37,1 - 37,3.

Une fièvre légère de faible intensité ainsi que des symptômes de toxicose précoce, de faiblesse et de labilité émotionnelle sont parmi les premiers signes de grossesse et persistent pendant 10 à 12 semaines. Vous ne devriez pas avoir peur d'une légère augmentation de la température - c'est la réaction du corps au fond hormonal modifié. La progestérone qui, après l'implantation de l'ovule, commence à être produite en grande quantité, affecte le centre de thermorégulation du cerveau, la production de chaleur augmente et la production de chaleur diminue, ce qui explique une légère augmentation de la température. Mais si la température monte à 38 degrés ou plus, il y a une faiblesse, nez qui coule, maux de tête et douleurs musculaires, frissons, soif, mal de gorge, vous devriez immédiatement consulter un médecin, ces symptômes indiquent ARVI, ce qui peut nuire au développement de la grossesse. Si une infection virale est suspectée, il est interdit de prendre des médicaments, en particulier des antiviraux et des antipyrétiques, et d'utiliser les moyens de traitement traditionnels.

Si au début de la grossesse, la température est maintenue aux alentours de 36 degrés Celsius, consultez également votre médecin. L'hypothermie peut survenir chez les femmes en bonne santé et indiquer une hypothyroïdie, une anémie, un diabète, une fatigue physique et mentale, une malnutrition.

Une augmentation des indicateurs de température n'est pas un signe fiable de grossesse, ni une diminution indique une interruption dans le processus de formation d'une nouvelle vie. Avec l'aide d'un thermomètre, une femme ne peut que soupçonner que la conception a eu lieu avant le jour prévu de la menstruation. Si l'augmentation de la température s'accompagne d'un retard, il est fort probable qu'il y ait une grossesse. Confirmer de manière fiable la nouvelle position facilitera le test de grossesse.

La température pendant la grossesse - pourquoi il existe des valeurs dangereuses, des médicaments et des remèdes populaires

Lorsqu'elle porte un bébé, une femme veillera tout particulièrement à ne pas tomber malade, car cela peut nuire gravement à la santé de celle-ci, mais également à celle du fœtus. De plus, tous les médicaments ne peuvent pas être utilisés pendant cette période. Cependant, la température pendant la grossesse n'indique pas toujours la présence de la maladie, par exemple, rien ne peut être fait avec elle au début des trimestres - cela indique que le corps de la femme a commencé à augmenter activement le niveau de progestérone.

Quelle est la température?

Pour obtenir des données fiables, les médecins conseillent aux femmes enceintes de ne pas mesurer la température corporelle de la manière habituelle - sous les aisselles, mais dans la bouche, l'aine ou l'anus - au repos. Cette température s'appelle basal. Elle peut être le premier signe de grossesse. Son emploi du temps permet de juger de l’état du cycle menstruel de la femme, de révéler la présence d’ovulation ou d’anomalies dans le système endocrinien.

Quelle est la température pendant la grossesse

Avec une mesure régulière de la température basale, vous pouvez déterminer le début de la grossesse dans les meilleurs délais. Normalement, dans la deuxième phase du cycle menstruel, il devrait être inférieur à 37 degrés, mais pour la plupart des femmes, il est maintenu autour de 37,4 à 37,5 degrés. Cet indicateur commence à décliner 1 à 2 jours avant le début des règles ou au cours des premiers jours. La température corporelle au cours des premiers stades de la grossesse reste la même, même si le calendrier féminin indique le début de la menstruation. Cela est dû au fait que les niveaux de progestérone augmentent progressivement dans le corps de la femme.

Les données gonflées dans la deuxième phase du cycle menstruel sont considérées comme normales et ceci est dû à la production active d'hormones importantes, préparant ainsi les parois de l'utérus à une éventuelle implantation de l'embryon. À partir de la quatrième semaine environ, les indicateurs de mesure permettent de constater leur tendance à la baisse. Au cinquième ou sixième mois, le programme revient complètement à la normale et le reste jusqu'à la fin de la grossesse.

Peut-il y avoir une température pendant la grossesse

Une immunité diminuée, des modifications du fond hormonal de la future mère, des conditions climatiques, un surmenage ou un stress grave sont des raisons fréquentes pour lesquelles la température est élevée dans les premières semaines de la grossesse. De plus, si la conception n'était pas planifiée, cela peut indiquer qu'un enfant apparaît bientôt dans votre vie. La valeur normale de la température corporelle chez les femmes enceintes devrait être dans les 37 degrés, et le phénomène lui-même est toujours de courte durée.

Fièvre

Toutefois, si l’échelle du thermomètre dépasse soudainement le niveau de 37,5 - il convient de s’inquiéter, à tout moment. Une augmentation de la température pendant la grossesse aux premiers stades indique l'apparition d'une maladie inflammatoire ou infectieuse et menace d'une fausse couche. En cas de fièvre aux derniers trimestres, cela peut nuire à la vie et à la santé du fœtus. Pour ces raisons, vous ne devez pas différer la visite chez le médecin.

Raisons

Dans tous les cas, en cas d’apparition de fièvre ou d’autres symptômes obscurs, il est préférable de consulter un médecin et de déterminer la cause de ce phénomène. Les plus courants sont:

  • SRAS ou grippe. Le thermomètre peut atteindre jusqu'à 39 degrés. Les symptômes du rhume restants sont une faiblesse corporelle, des frissons, une sensation de brûlure aux yeux, une toux ou un écoulement nasal.
  • Bronchite, laryngite ou autres maladies du système respiratoire. Accompagner la grossesse de symptômes de fièvre tels que toux, maux de gorge ou maux de gorge.
  • Les troubles du travail de la glande endocrine entraînent une augmentation de l'appétit, une perte de poids, une perturbation de l'arrière-plan émotionnel (pleurs ou irritabilité) et une augmentation de la température à 38 degrés.
  • Les infections intestinales s'accompagnent généralement de symptômes supplémentaires: selles anormales, fièvre, nausées ou vomissements.
  • Maladies des voies urinaires ou des reins - cystite, pyélonéphrite. Plus fréquent chez les femmes enceintes au deuxième ou troisième trimestre. En plus de la fièvre, il peut y avoir une douleur lancinante dans le bas du dos, une miction douloureuse.
  • Les maladies infectieuses des enfants - la rougeole, le lupus, la varicelle peuvent également provoquer des frissons. Toutes ces infections sont accompagnées d'une éruption cutanée sur le corps, d'une forte fièvre et d'une faiblesse.
  • Les autres causes sont les réactions allergiques, le stress, les efforts physiques excessifs, la toxicose précoce, la présence de grossesses extra-utérines ou les maladies inflammatoires des organes internes.

Ce qui est dangereux

La température est considérée comme menaçante chez les femmes enceintes. Elle dépasse les 38 degrés et dure plus de trois jours sans chute. Une telle résistance peut avoir divers effets néfastes sur la santé du bébé. Dans ce cas, les gynécologues soutiennent qu'il faut être particulièrement prudent entre 4 et 14 semaines de gestation. À ce stade, la fièvre peut provoquer une fausse couche ou la mort de l’embryon avant que celle-ci ne soit fixée aux parois de l’utérus.

À d'autres stades de la grossesse, le fait de relever l'échelle du thermomètre au-dessus de cette marque ou la présence d'infections dangereuses entraînera diverses mutations et malformations de l'enfant. Les défauts les plus probables sont considérés:

  • retard mental;
  • hernie congénitale, syndrome de l'estomac serré et autres troubles du développement de la paroi abdominale antérieure;
  • défauts vasculaires et cardiaques;
  • sous-développement des membres, en particulier des doigts, des pieds et des mains;
  • violations dans la structure du crâne facial;
  • il y a des problèmes de vision.

De plus, en raison de la température élevée, la coagulation sanguine de la mère est perturbée, ce qui conduit souvent à une augmentation de la thrombose. Un thrombus détaché peut obstruer les vaisseaux sanguins du placenta, ce qui entraînera une privation d'oxygène ou la mort fœtale de l'enfant - avortement raté ou cause de fausse couche. Au troisième trimestre de la grossesse, la température peut déclencher un travail prématuré.

Dois-je abattre

Sur la base de ce qui précède, nous pouvons conclure que si l’échelle du thermomètre est proche du niveau 37-37,5, vous ne devriez pas abaisser la température, elle se situe dans la plage normale. Cependant, cette déclaration n'est valable qu'en début de grossesse. Au cours des derniers trimestres, toute modification mineure par rapport à la norme est considérée comme une pathologie et peut provoquer des complications graves, notamment une menace d'interruption de grossesse.

Comment abattre

Hyperthermie - le mécanisme de protection du corps dans la lutte contre toutes sortes de virus et d’infections. Avec des augmentations mineures, qui n'affectent pas l'état général de la femme, et l'absence de symptômes supplémentaires d'infections virales, les médecins recommandent d'attendre avec un traitement actif. Sinon, vous ne pouvez pas vous passer d'antipyrétiques spéciaux. Étant donné que la plupart des médicaments comportent de nombreuses contre-indications, seul le médecin peut décider quoi faire baisser la température pendant la grossesse. Sans ses conseils, vous pouvez:

  • Si vous présentez des symptômes d'ARVI ou d'autres maladies virales, buvez une pilule de paracétamol, mais n'oubliez pas que l'utilisation à long terme de ce médicament peut avoir des effets néfastes sur les reins et le foie, ainsi que provoquer un dysfonctionnement du sang. Vous pouvez boire du paracétamol au maximum 4 fois par jour.
  • Prenez des vitamines et des agents immunostimulants qui ne sont pas contre-indiqués chez les femmes enceintes, par exemple le médicament Viferon.
  • Sans la recommandation d'un médecin ne peut prendre aucun antibiotique, antifongique et antiviral. L'aspirine, souvent utilisée comme fébrifuge, est également interdite. Ce médicament est particulièrement dangereux au cours du premier trimestre lorsque les organes et les tissus du fœtus se forment.

Méthodes folkloriques

Considérant que la majorité des composants actifs des médicaments ainsi que le flux sanguin peuvent pénétrer jusqu'au fœtus, il est conseillé à la maison de recourir à des méthodes de traitement non médicamenteuses. Si vous ne souffrez pas d'insuffisance rénale ou de prééclampsie, vous devez boire autant de liquide tiède ou chaud que possible pour éviter toute intoxication ultérieure. Il peut s'agir de lait chaud ou de thés spéciaux à la menthe, citron, miel, framboises, que vous utilisez pour traiter le rhume ou les infections virales.

Les bains chauds et l’enveloppement dans une couverture sont absolument contre-indiqués. Ils peuvent augmenter par réflexe le tonus de l'utérus, provoquer une naissance prématurée ou une fausse couche. Au lieu de cela, il est préférable d’essuyer avec un chiffon humide imbibé d’une solution à 1,5% de vinaigre et d’eau. L'évaporation de l'humidité de la surface de la peau augmentera le transfert de chaleur et réduira la température corporelle.

Basse température

L'hypothermie est une condition du corps dans laquelle les processus de transfert de chaleur sont accélérés. Une température basse pendant la grossesse est une raison importante pour une visite d'urgence chez le médecin. Une diminution de la marque du thermomètre en dessous de 36,6 degrés peut provoquer une faiblesse générale, de graves maux de tête, des vertiges et un assombrissement de la conscience, voire même des évanouissements. De tels échecs de thermorégulation augmentent la transpiration et affectent négativement le cours de la grossesse.

Raisons

Un tel phénomène chez les femmes enceintes se produit souvent à un stade précoce. La raison de la réduction de la température de base peut être:

  • caractéristiques individuelles du corps féminin - dans de telles circonstances, ne vous inquiétez pas;
  • les fluctuations de la glycémie;
  • surmenage, effort physique;
  • changements hormonaux;
  • production insuffisante de l'hormone progestérone;
  • développement de l'anémie ferriprive;
  • dysfonctionnements dans le système endocrinien;
  • manque de nutriments et de vitamines dans le corps;
  • toxicose tardive, dans le contexte d'une intoxication générale du corps.

Comment traiter

Si la cause de ce phénomène n’est pas une maladie ou une perturbation des systèmes internes du corps, le traitement de la basse température rectale est simple - en suivant la routine quotidienne générale. Il est important qu'une femme enceinte mange bien et diversement, dorme suffisamment et passe beaucoup de temps à l'extérieur. Il est également important de choisir un traitement sûr ici. La température basale du corps peut être normalisée grâce aux conseils suivants:

  • Pour améliorer la condition, vous pouvez vous inscrire à la gymnastique ou aller à la piscine.
  • Augmenter la température aide le thé fermement infusé avec du sucre ou du miel.
  • L'échelle du thermomètre augmentera après avoir bu du gingembre, mais si cette culture ne vous convient pas, remplacez-la par du jus de betterave ou de carotte.
  • Pour que le futur bébé ne souffre plus de la température, prenez des complexes de vitamines.