Quand l'utozhestan pendant la grossesse est vraiment nécessaire

Avec la joyeuse nouvelle, la quantité colossale d'informations tombe sur la future maman. Et ainsi, étant sous l’influence des hormones, les mères deviennent nerveuses et écoutent toutes leurs sensations. Et puis, il y a toutes sortes d’histoires d’horreur, de préjugés et de mythes.

Lorsque les médecins prescrivent l'trutozhestan pendant la grossesse, de nombreuses personnes le prennent avec prudence: «c'est une hormone!». Cependant, certaines hormones sont tout simplement nécessaires pour que le bébé soit conçu et né. D'un autre côté, même les hormones produites par le corps lui-même donnent parfois un effet secondaire, sans parler des préparations spéciales. Il est nécessaire de comprendre quand Utrozhestan est utile et quand - non. Et y a-t-il toujours une raison pour un tel rendez-vous?

Quel est le rôle des hormones dans le développement et la maturation des miettes?

Bien que le contenu en hormones dans le sang soit assez faible, c'est sur elles que repose principalement la responsabilité du corps de la future maman. Ils sont responsables de la cohérence de tous les systèmes. La combinaison de ces substances biologiquement actives peut être comparée à un ensemble de paramètres informatiques. Dès que l'un des paramètres est désactivé, le résultat final change. Par conséquent, l'équilibre est si important, surtout pour un poste intéressant.

La perturbation de l'équilibre hormonal peut avoir les conséquences suivantes:

  1. difficulté à concevoir un enfant;
  2. infertilité;
  3. travail prématuré;
  4. fausses couches;
  5. diverses maladies des organes génitaux féminins et des glandes mammaires.

Les hormones régulent tous les processus, de l'ovulation à la fécondation en passant par la fixation d'un ovule fécondé au mur de l'utérus et avant le début du travail. En supprimant ou en renforçant l'action de certaines hormones, le corps est reconstruit, d'abord pour donner naissance à l'enfant et le préserver, puis pour donner naissance.

Qu'est-ce que l'urozhestan?

Médicament hormonal. Contient de la progestérone synthétique, appelée "hormone préservant la grossesse". Une caractéristique distinctive de ce médicament est sa proximité maximale avec la structure de la progestérone naturelle, ce qui permet de réduire au minimum les effets indésirables. Par conséquent, dans de nombreuses publications Internet, il est souvent indiqué que le médicament contient une substance naturelle.

Quand est-ce que Utrozhestan est nommé?

Ce médicament est prescrit pour prévenir la fausse couche, dans le contexte de troubles hormonaux dans le corps de la future mère, à savoir une production insuffisante de progestérone.

Le risque d'avortement dû à un déficit en hormone de grossesse atteint son point culminant au cours du premier trimestre. Pour maintenir la grossesse et en assurer le déroulement normal, le médicament est prescrit.

Il est également utilisé par les gynécologues pour traiter le syndrome prémenstruel et les troubles menstruels. En langage scientifique, cela ressemble à ceci: "pour obtenir un effet anti-œstrogénique". Et parler dans un langage simple, pour soulager la situation avec:

  • engorgement et douleur dans les glandes mammaires;
  • douleur pendant la menstruation;
  • cycle prolongé;
  • périodes lourdes.

Les gynécologues prescrivent souvent Ultrozhestan pendant la grossesse dans le cadre d'un traitement complexe du traitement de la mastopathie fibrokystique.

Les hormones de la grossesse et le principe de leur travail

Les femmes entendent souvent des choses telles que: «fond hormonal», «équilibre hormonal», «œstrogène», «progestérone». Cet article est également construit autour d'eux. Par conséquent, pour mieux comprendre le mécanisme d’action de l’Utrozhestan, pourquoi et comment le prendre correctement, vous devez comprendre le travail des hormones du corps de la femme. Si certains «agissent» constamment dans le corps, certains ne sont déterminés dans le sang qu'après la conception.

La HCG est la première hormone d'une grossesse attendue depuis longtemps. Elle est présente dans le sang uniquement après la fixation de l'embryon sur la paroi de l'utérus. La HCG est le principal signal pour que le corps reconstitue complètement le fond hormonal du corps de la future mère.

C’est cette substance unique qui permet à la future maman de s’informer sur les bonnes nouvelles en une semaine à l’aide d’un simple test effectué en pharmacie. Comme il est excrété dans l'urine, la concentration double tous les deux jours. Le maximum est atteint le jour 7-10. À l'avenir, la proportion d'hCG dans le sang diminue et reste inchangée pendant la deuxième moitié de la grossesse.

Les œstrogènes et la progestérone sont des substances biologiquement actives du «corps jaune», qui se produit à la place d'un follicule éclatant. Pour ne pas utiliser une terminologie médicale complexe, disons plus simple: le follicule est un sac dans lequel l'ovule mûrit avant le jour de l'ovulation. Un certain jour du cycle (jour 14/15), il se rompt et la cellule femelle prête pour la fécondation (jour de l'ovulation) est libérée.

Le corps jaune est une glande temporaire. Jusqu'à 12 semaines, il maintiendra le niveau requis de ces substances. De la semaine 12 à la semaine 17, le corps jaune disparaît progressivement, transférant ses fonctions au placenta.

La 14ème / 16ème semaine, le placenta est complètement prêt à remplir ses fonctions et devient la source principale de tout un cocktail hormonal. Qui va recueillir dans les cellules le miracle de la nature - une nouvelle vie. Mais plus à ce sujet dans d'autres articles. Arrêtons-nous sur les fonctions des deux hormones susmentionnées.

Œstrogènes - hormones de développement fœtal

Un groupe d'hormones qui sont responsables du développement du fœtus. Après le début de la grossesse, le corps de la mère produit plus d'œstrogènes, son contenu dans le sang augmentant de 30 fois. Ils ont une grande importance dans la formation correcte de l’embryon. Réglez:

  • le taux de division du corps croissant de cellules à différentes périodes;
  • utérus élargi;
  • développement des canaux laiteux, hypertrophie mammaire, préparation à la lactation, etc.

Le niveau de certaines hormones de ce groupe est contrôlé à la semaine 16-18 - «triple test». La diminution du taux d'œstrogènes dans le sang peut indiquer une infection intra-utérine ou un développement retardé du fœtus ou du placenta.

Progestérone - une garantie de préservation de la grossesse

La progestérone est très importante pour maintenir la grossesse jusqu'au jour où le bébé est prêt à vivre de manière autonome. Les analyses peuvent indiquer la 17-OH-progestérone.

Grâce à lui, l'utérus est préparé à la «rencontre» de l'œuf fécondé: il l'aide à bien s'établir, il contribue à la bonne nutrition de l'avenir des miettes.

Cette substance "prend littéralement garde" de la grossesse:

  • détend l'utérus pour empêcher l'accouchement précoce;
  • protège un petit corps et de l'immunité de la mère, ne permettant pas à l'embryon d'être perçu comme un corps étranger;
  • forme un bouchon muqueux qui bloque le passage à diverses infections;
  • empêche l'apparition de la prochaine ovulation;
  • reconfigure le système nerveux de la future maman pour le port et la naissance d'un enfant en bas âge.

Les caprices, les larmes sans cause, la somnolence et cent humeurs par jour sont le fruit du travail de la progestérone. Et il n'est pas très discriminant et, avec les muscles de l'utérus, détend tous les muscles lisses qui assurent le fonctionnement de nombreux organes: l'œsophage et l'estomac, les intestins et les vaisseaux. En raison de cet «effet secondaire», une situation intéressante est associée à un certain nombre de maux: nausée; la constipation; gonflement des pieds, expansion des varices, pertes de charge, respectivement.

En cas de menace d'accouchement prématuré, la femme subit périodiquement certains tests afin que le médecin puisse prescrire le traitement à temps, et la décision est prise de l'admettre. L'utilisation de médicaments à base de progestérone est possible à la fois pour la préservation de la grossesse et au stade de la planification.

Pourquoi l'équilibre en œstrogènes et en progestérone est-il important?

Les œstrogènes sont impliqués non seulement dans le développement du bébé, mais également lors de l'accouchement. Sous leur influence révèle le col de l'utérus. À partir de la 36e semaine, le placenta modifie sa fonction de l'accouchement à l'accouchement, c'est-à-dire que le niveau d'oestrogène augmente et que la progestérone diminue.

Le gamin se prépare à rencontrer ses parents. L'augmentation de la composante d'œstrogène provoque à son tour la production de substances qui déclenchent le mécanisme du travail.

Ainsi, de faibles niveaux de 17-OH-progestérone en début de grossesse peuvent déclencher un travail prématuré. C’est pourquoi la question du maintien de l’équilibre hormonal dans le corps de la femme est particulièrement pertinente lorsqu’elle attend son réapprovisionnement dans la famille.

C'est important! La progestérone naturelle n’est pas absorbée par les intestins. Tous les médicaments sont donc synthétiques. Naturel, ce médicament est appelé conditionnellement. Il est entendu que la substance dans la composition du médicament est aussi naturelle que possible. Elle a été obtenue à partir de matières végétales naturelles et a un effet positif sur le maintien de la grossesse dans la même mesure.

Comment prendre des médicaments?

Selon les instructions, il est préférable de boire de l'Utrozhestan avant les repas pendant 15-30 minutes, en buvant de l'eau. S'il n'est pas possible de respecter un tel schéma, vous pouvez prendre le médicament indépendamment de l'aliment, en respectant l'intervalle de temps entre 10 et 12 heures.

Il n'est pas recommandé de prendre une décision quant à l'utilisation du médicament ou à un changement de posologie. Le traitement doit être suivi par un médecin. Les dosages et les schémas peuvent être modifiés par un expert dans chaque cas individuel.

Les instructions indiquent la dose qui convient à la plupart des femmes pour obtenir l'effet positif maximal. En général, l’Utrozhestan est pris 100-150 mg deux fois par jour. Le médicament étant disponible en gélules dosées à 100 et 200 mg, une gélule (100 mg) doit être prise le matin et deux 100 ml le soir.

Lors de la planification d'une grossesse, le médicament est consommé du 16/17 au 25/26 jour du cycle de chaque femme, avec surveillance constante du début de l'événement souhaité à l'aide d'un test ou d'une échographie le 26e jour. Si tout s'est bien passé, le médicament est appliqué jusqu'à la fin de la 12ème semaine de grossesse selon le même schéma.

Un autre médicament est prescrit pour le traitement des troubles menstruels selon ce schéma:

  • point culminant - deux fois par jour, 100 ml pendant 14 jours;
  • ménopause - dans le même dosage en continu.

En outre, les médecins ont prescrit un médicament contenant de l'œstrogène.

En cas de menace de menace ou de fausse couche, il est recommandé de boire 400 mg par jour (en deux doses).

Le médicament est-il nécessaire dans tous les cas ou s'agit-il simplement d'une «assurance»? Opinion alternative

Il existe un avis sur Internet et chez les médecins selon lequel, dans de nombreux cas, Utrozhestna dans une position intéressante a très probablement un effet psychologique sur la future mère, garantissant la fin de la grossesse avec un bébé en bonne santé à l’heure indiquée.

D'autre part, les médecins eux-mêmes prescrivent des médicaments «au cas où» pour s'assurer eux-mêmes. Si un gynécologue qualifié ou tout autre spécialiste prend rendez-vous avec les mots "que ce soit", vous devriez probablement douter de sa compétence.

Les experts européens estiment que les principales conditions préalables à une fausse couche (spontanée) sont la déficience de la cellule féminine elle-même (parfois cela se produit et n'est pas une anomalie). Dans ce cas, il est impossible de maintenir une grossesse ou d’assurer le développement correct du fœtus, quelle que soit la quantité de médicaments hormonaux prescrite.

Avec des fausses couches répétées, on peut déjà parler de l’absence de deuxième phase du cycle (phase lutéale). Les femmes atteintes d'une telle maladie sont nettement moins nombreuses que les médecins nationaux. Comme la raison de l'interruption de la grossesse peut être l'absence de la première phase du cycle - un faible niveau d'œstrogène.

La raison de la nomination de ces médicaments est l’absence de phase lutéale du cycle menstruel, c’est-à-dire que l’utérus n’est pas prêt à accepter une cellule fécondée en raison d’un déficit en progestérone.

Quelle est la raison de "l'abus" d'un tel diagnostic?

Souvent, le diagnostic repose sur l’analyse du taux de progestérone au 21e jour du cycle féminin. On pense que ce jour représente le pic de sa production. Chez de nombreuses femmes, le cycle menstruel comprend 28 jours ou plus, respectivement, la maturation de l'œuf et le niveau normal de progestérone seront observés ultérieurement. Dans ce cas, l'analyse du 21ème jour montrera un déficit en hormone et un traitement approprié sera prescrit.

Pour obtenir des informations précises, il est nécessaire de réaliser de tels tests 3-4 fois sur 3 cycles d’au moins (c’est-à-dire 12 tests ou plus). Avec une telle enquête, il est nécessaire de créer un graphique de la courbe de production de progestérone.

Les experts modernes ne considèrent pas la nomination correcte de médicaments hormonaux comme une prophylaxie en l'absence de raisons visibles. Parce que si la conception a eu lieu et que la grossesse est arrivée, cela signifie que tout est en ordre avec la progestérone.

Je tiens à souligner que ce point ne met pas en cause l’efficacité des préparations à base de progestérone, notamment le Utrozhestan, mais attire l’attention sur les tendances négatives de la gynécologie nationale. Lorsque de tels médicaments sont prescrits non seulement dans le cas où ils sont nécessaires et auront un effet thérapeutique significatif, mais également lorsque leur utilisation "ne fait pas mal". D'accord, pas une approche très scientifique!

Combien de temps pouvez-vous boire des médicaments à base de progestérone?

La durée du traitement est déterminée par le médecin en fonction du motif du rendez-vous:

  1. planification de la grossesse pour le diagnostic du déficit en progestérone - jusqu'à la confirmation de la conception, les médicaments sont conservés pendant le premier trimestre de la naissance de l'enfant;
  2. avec la menace d'une naissance prématurée - jusqu'à 36 semaines;
  3. dans le traitement de plusieurs maladies de la femme (ménopause, mastopathie) - jusqu'à ce que l'état de la patiente s'améliore, avec Climax, l'utrogestan peut être pris pendant des années jusqu'à l'efficacité du traitement;
  4. avec la menace d'une fausse couche - jusqu'à 13-20 semaines.

Lotissement

Chez les femmes, il peut y avoir une sortie après Utrozhestan et tout au long du traitement, qui ne nécessitent aucun traitement et disparaissent complètement 5 à 10 jours après la fin du traitement. Ils peuvent être brunâtres, rougeâtres, liquides et transparents (comme l’eau), feuilletés dans un volume petit (tacheté) ou modéré. Si le débit augmente, vous devez en informer votre médecin.

Quand le médicament est-il pris par voie vaginale?

Ce médicament n'est pas disponible sous forme de bougies. Les capsules peuvent être prises par la bouche ou insérées dans le vagin.

Si après l'observation d'Utrozhestana des effets indésirables sous forme de somnolence ont été observés ou si la patiente souffre d'une maladie rénale ou hépatique chronique, ainsi que d'une insémination artificielle, les gynécologues recommandent l'injection de gélules dans le vagin.

Comme bougies Utrozhestan pendant la grossesse devrait être utilisé dans 1-2 trimestre. Après la 20ème semaine, le médicament est annulé afin d'éliminer une charge importante sur le foie et d'éviter toute intoxication du corps.

De plus, les gélules sont utilisées de cette manière dans la prévention des maladies causées par un excès d’œstrogènes chez les femmes:

La dose moyenne du médicament est de 100 mg deux fois par jour. La posologie peut être ajustée par le médecin en fonction des résultats du suivi de l'état de santé du patient. Par exemple, avec le risque de fausse couche, la dose peut être augmentée à 400 mg par jour.

Abolir les préjugés

Il existe un avis selon lequel il est impossible d'annuler l'Utrozhestan immédiatement après la normalisation de la santé des femmes. Et vous devez réduire la dose progressivement.

Nous nous empressons de vous assurer que le corps ne s'habitue pas à ce médicament. Et l'annulation de l'Utrozhestan ne peut pas provoquer une fausse couche, une naissance prématurée ou une dégradation grave de la santé des femmes (sauf en cas d'arrêt volontaire du médicament). Cela a été confirmé par de nombreuses études. Les médecins occidentaux n'utilisent pas cette technique et les futures mamans se sentent bien.

Quand ne pas administrer le médicament par voie vaginale?

Les capsules ne sont pas insérées dans le vagin pendant les saignements ou les hémorragies (sans en déterminer les causes exactes), les formes sévères de troubles métaboliques (métabolisme), les tumeurs hormono-dépendantes non désirées (diverses tumeurs dans les organes génitaux féminins et le sein).

Le médicament est absorbé dans les parois de l'utérus en contournant le foie, de sorte que les effets secondaires se manifestent le plus souvent lors d'une utilisation interne. Cependant, l’Utrozhestan est toujours libéré avec une extrême prudence et une surveillance constante de l’état du patient avec:

  • maladie grave du foie et des reins;
  • pathologies cardiovasculaires;
  • le diabète;
  • l'obésité;
  • les varices;
  • maux de tête graves (migraines);
  • l'épilepsie;
  • troubles nerveux, états dépressifs;
  • l'épilepsie;
  • après la 20ème semaine de grossesse.

Une intolérance individuelle peut survenir. La prise du médicament peut avoir des conséquences négatives telles que: une diminution du cycle menstruel; allergies, saignements. Souvent trouvé en raison de dosages incorrects. Et de les éliminer suffisamment pour réduire la dose.

C'est important! Cet article est de nature exploratoire pour comprendre le mécanisme d'action du médicament et de ses analogues, ainsi que les raisons de son utilisation. Ne prenez pas l'article comme guide pour l'auto-traitement.

Sur la base de ce qui précède, nous concluons que la panique et l’auto-traitement constituent la plus grande menace pour un accouchement normal. Par conséquent, chères momies, choisissez soigneusement des spécialistes, suivez toutes les recommandations et même pendant une minute, ne laissez pas l’idée que quelque chose ne va pas avec vous ou le futur enfant.

Urozhestan pendant la grossesse

Urozhestan pendant la grossesse est utilisé comme médicament hormonal, qui est un analogue synthétique de la progestérone - l’hormone de grossesse. Sa différence par rapport aux autres analogues est la répétition chimique complète de la molécule de progestérone. Cependant, la progestérone naturelle dans l'intestin n'est pas absorbée, ils ont donc créé un analogue synthétique. Il peut être appliqué localement, sous forme de bougies ou à l'intérieur, sous forme de capsules.

En fonction du degré de sécurité des femmes enceintes, le médicament appartient au groupe B, potentiellement sans danger, mais pas encore suffisamment étudié. Il appartient au même groupe que duphaston.

À quel moment l'urozhestan est-il utilisé pendant la grossesse?

Les situations où la cause d'une fausse couche et même de l'infertilité deviennent un déficit en progestérone sont assez fréquentes. En général, chez les femmes non enceintes, des violations du ratio œstrogène-progestérone sont fréquentes et se manifestent dans diverses conditions pathologiques - des kystes à l'hyperplasie de l'endomètre de l'utérus. Une grossesse avec une quantité réduite de progestérone peut ne pas se produire ou cesser rapidement sous la forme de fausses couches habituelles. Pour empêcher cela, et nommé urozhestan. D'autres médicaments prescrits avec la menace d'interruption prématurée de la grossesse - antispasmodiques et sédatifs - peuvent tous être utilisés en association avec l'urozhestan.

Normalement, les progestérones sont produites par les ovaires, plus tard par le placenta, et sont les principales hormones qui assurent la préservation et le développement normal de l'ovule, ainsi que le déclenchement rapide du travail et le bon écoulement de l'ovule.

Il existe une catégorie de femmes dont l'utilisation, parmi toutes les progestérones, et l'urozhestan en particulier, comporte un danger qu'il convient de prendre en compte si elle n'est pas complètement contre-indiquée: ne prescrire le médicament que dans une situation désespérée ou essayer de le remplacer par un autre mécanisme d'action. Cela concerne les atteintes hépatiques graves (dans ce cas, la grossesse est dangereuse et le problème est résolu à un niveau grave), ainsi que les varices compliquées de thrombophlébite.

Le problème de la prescription excessive (pas seulement cela, tous les médicaments) existe dans notre médecine, et il est impossible de le rejeter. Vous avez été nombreux à entendre dire qu'ils avaient nommé et cela, et ceci - je n'ai rien bu - et tout allait bien. Eh bien, cela peut être répondu ici. Tout d’abord, c’est tout à fait possible - heureusement, cela pourrait être pire. La décision de prescrire un médicament vient du désir d'aider et... d'être en sécurité, oui. Et c'est l'un des maux de notre médecine. Pour un médicament non approprié, s’il existe et qu’il se passe quelque chose, il sera toujours puni plus sévèrement que pour un médicament surordonné - l’essentiel est que la preuve soit formelle. Et voici la question de la qualification d'un médecin - car si une personne est alphabète, possède une méthode et a suffisamment d'expérience - elle sera toujours capable d'expliquer pourquoi il a nommé ou pourquoi il a refusé ceci ou cela. Et expliquer à la femme et vérifier à la clinique. Par conséquent, la question du choix d'un médecin - comme auparavant, n'est pas résolue et pertinente. Et en termes de tranquillité, je peux dire que, contrairement à, par exemple, la dexaméthasone et d’autres hormones non sexuelles, la règle suivante ne fonctionne pas pour utrozhestan - les hormones étrangères «obstruent» les leurs, tout est différent, et le médicament administré artificiellement est simplement ajouté au sien, lequel est soudain ajouté pour une raison quelconque, cela ne suffisait pas.

Par conséquent, il n’est pas nécessaire d’avoir peur du rendez-vous, et les hormones sexuelles n’affectent pas l’enfant, mais il est impératif de surveiller vos sentiments, de les contrôler.

Quel est le médicament prescrit Utrozhestan pendant la grossesse

Lors de la planification d'un enfant, de sa grossesse et tout au long de cette période merveilleuse, de nombreux gynécologues obstétriciens conseillent et prescrivent de prendre diverses préparations hormonales.

Pendant la grossesse, il est important que le corps contienne une quantité suffisante de l'hormone progestérone, car sa carence au cours de cette période menace le développement de diverses complications et conséquences.

Niveaux de progestérone pendant la grossesse:

  • empêche les contractions utérines;
  • affecte le bon développement du fœtus;
  • aide à préserver et à protéger le fœtus pendant sa formation, sa croissance et son développement;
  • contribue au cours normal du travail.

Le médicament "Utrozhestan" est nommé précisément à ces fins, afin de préserver la grossesse et d'améliorer la condition des futures mères.

Comment traiter les ballonnements en début de grossesse, lisez cet article.

De là, vous saurez quand commence le troisième trimestre de la grossesse et comment il se caractérise.

Quelle est la drogue Utrozhestan

L'Utrogestan est un médicament hormonal qui est un analogue synthétique de la progestérone.

Le médicament est joint aux instructions d'utilisation.

Ce médicament est disponible sous forme de gélules ou de bougies jaunâtres rondes (100 mg chacune) ou ovale (200 mg chacune). Ainsi, l’Utrozhestan est pris par voie orale ou injecté profondément dans le vagin.

Lorsque la grossesse est préférable d'utiliser des bougies, car le résultat est plus rapide et moins d'effets secondaires. Le principal effet secondaire distinctif des gélules de bougies est l'incertitude quant à la réaction du système digestif de la future maman à ce médicament.

Cependant, le coût des bougies Utrozhestan significativement plus élevé que ce médicament en gélule. Le prix dépend de la forme de la libération, varie entre 400 et 450 roubles. Vous ne pouvez acheter en pharmacie que sur ordonnance.

Qu'est-ce que l'Utrozhestan est prescrit pendant la grossesse et comment ça marche?

Les gynécologues prescrivent souvent le médicament Utrozhestan pendant la grossesse. Ceci est parfaitement acceptable dans les cas suivants:

  • avec une pénurie d'hormone progestérone dans le corps, c'est-à-dire pour restaurer les niveaux hormonaux;
  • en tant que prévention de la menace de fausse couche, pour renforcer l'utérus;
  • lorsqu’un écoulement sanglant se produit;
  • avant de planifier une grossesse.

Utrozhestana pendant la grossesse

La durée de l'administration et la posologie sont déterminées par le médecin traitant. Le médecin est basé sur la présence de contre-indications pour la santé et pendant la grossesse.

Le premier trimestre de la grossesse est considéré comme le plus dangereux pour le corps féminin, car c’est pendant cette période que le mécanisme de production de la progestérone peut échouer, puis son nombre va chuter de manière spectaculaire.

Au troisième trimestre, le médicament n'est pas prescrit, un autre analogue est prescrit, car il peut y avoir des irrégularités dans le foie. De plus, le déficit hormonal au cours de cette période n’est plus aussi dangereux que son excès.

L'effet le plus actif et le plus doux sur le corps Urozhestan sous la forme de bougies. Les bougies sont mieux absorbées dans le sang sans affecter le fonctionnement des organes internes que les gélules.

En règle générale, Utrozhestan est nommé 2 fois par jour, le matin et le soir. Les capsules doivent être prises avec de l'eau, de préférence une demi-heure avant les repas.

Pendant le repas n'est pas recommandé. Les bougies doivent entrer le soir avant le coucher et le matin, en calculant le temps nécessaire pour se coucher une demi-heure après leur insertion dans le vagin. La durée du cours est sélectionnée individuellement dans chaque cas.

Dans tous les cas, il est impossible d'arrêter de prendre le médicament brusquement, uniquement sous la surveillance d'un médecin et en surveillant l'apparition d'effets secondaires. Par exemple, réduire le dosage du médicament peut provoquer l'apparition de saignements et de sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen.

Dans de tels cas, réduire et arrêter de prendre le médicament n'en vaut pas la peine. En l'absence de tout changement, vous pouvez arrêter de prendre le médicament sous la surveillance d'un médecin.

Les informations sur le surdosage de ce médicament ne sont pas disponibles. Également révélé aucune interaction dangereuse avec d'autres médicaments.

Contre-indications et effets secondaires

Comme tout médicament, Utrozhestan a des contre-indications à utiliser dans:

  • problèmes avec la performance du foie;
  • prédisposition à la thrombophlébite;
  • maladies malignes;
  • le diabète;
  • asthme bronchique;
  • insuffisance cardiaque;
  • maladies du système nerveux central.

Bien que le médicament soit hormonal, il n’affecte en rien l’augmentation du poids corporel, la formation d’œdèmes et l’augmentation de la pression artérielle.

Les effets secondaires peuvent survenir sous forme de distraction, de somnolence et de vertiges. Lors de la prise de capsules, on peut observer l’Utrozhestan, un trouble du système digestif. Avec une application vaginale, il peut y avoir une sensation de brûlure ou des démangeaisons dans la région vaginale.

Pourquoi nommer Utrozhestan lors de la planification de la grossesse

De faibles niveaux de progestérone dans le corps peuvent rendre impossible la grossesse.

Lors de la planification d'un enfant, Utrozhestan peut être nommé par le médecin traitant dans les cas suivants:

  • diagnostic d'infertilité, qui est causé par les faibles niveaux de l'hormone progestérone;
  • en cas de fausse couche antérieure due à une défaillance hormonale et à de faibles taux de progestérone;
  • faible concentration de l'hormone principale de la grossesse - la progestérone - dans le sang.

L’acceptation de l’Utrozhestan, en tant que substitut de la progestérone synthétique, contribue à l’accélération du résultat tant attendu et de la grossesse.

Avant la nomination et l'administration du médicament, une femme doit subir un examen médical.

Lors de la planification d'une grossesse, le déroulement du traitement et la posologie sont déterminés uniquement par le médecin, en fonction de la situation clinique. L'auto-administration et la posologie choisie peuvent aggraver la situation et affecter la santé de la femme et la conception réussie de l'enfant.

Si les effets secondaires sont trop prononcés, le médicament doit être arrêté.

Utrozhestan pendant la grossesse: commentaires

La carence en progestérone est une cause assez commune que les couples rencontrent lors de la planification d'un enfant, ainsi que de nombreuses femmes enceintes lors du transport d'un enfant. L'action du médicament Utrozhestan est fournie par son composant principal - la progestérone. Ce médicament a été prescrit aux femmes, lorsqu'elles planifient un enfant, ainsi qu'aux femmes enceintes présentant une faible teneur en progestérone dans le corps. Selon les revues et les résultats, vous pouvez juger de l’effet positif du médicament. La prise de ce médicament a conduit à la grossesse souhaitée par la plupart des femmes pendant une période relativement courte. Les femmes enceintes ont contribué à éliminer le risque d'interruption et à réaliser l'enfant souhaité.

Avis des femmes qui ont pris Utrozhestan:

Au début du deuxième trimestre, des saignements sont apparus. Après l'examen et les tests, on m'a diagnostiqué une pénurie de progestérone. Le médecin a prescrit des bougies Utrozhestan. La drogue m'a aidé, la décharge est allé presque immédiatement. Donc, si prescrit, il est préférable de boire.

Il y avait une menace de fausse couche, l'utérus était constamment en bon état. Pris Utrozhestan comprimés. Après la réception, elle a remarqué une léthargie et une faiblesse, tout le temps que je voulais dormir.

Des informations supplémentaires sur le médicament Utrozhestan sont disponibles dans la vidéo suivante.

Utrozhestan: critiques et 5 raisons du rendez-vous

Certaines femmes qui planifient une grossesse sont confrontées au problème de porter un enfant, ce qui peut menacer une fausse couche, et souvent, à l'heure actuelle, de nombreuses personnes sont informées de leur infertilité, c'est-à-dire de l'impossibilité de devenir enceinte. Dans de tels cas, les experts prescrivent Utrozhestan, avant d'utiliser qui vous devez écouter attentivement et examiner les critiques et les recommandations des médecins. Au cœur du médicament se trouve une substance active telle que la progestérone. D'une autre manière, on l'appelle "l'hormone de grossesse", qui commence à être produite directement après que le corps soit devenu enceinte.

Qu'est-ce que Utrozhestan est prescrit pendant la grossesse

Le médicament est prescrit pour stimuler et modifier les antécédents hormonaux d'une femme qui planifie une grossesse ou qui est déjà en position. L'Utrozhestan agit comme un analogue de la progestérone, il n'a qu'une origine synthétique.

Ce médicament remplit deux fonctions vitales:

  • Aide une femme pendant la conception;
  • Favorise un processus de gestation sans problème.

La production de progestérone est particulièrement élevée quand une femme a ses règles et, en l’absence de grossesse, son niveau commence à baisser du fait de l’inutilité. Sous l'influence de cette hormone chez une femme enceinte, la menstruation cesse et l'utérus commence à se développer.

Ainsi, Utrozhestan est prescrit dans les cas suivants:

  • Prévention du risque de fausse couche;
  • Restauration et stabilisation du fond hormonal;
  • Absence de progestérone en cas de menace d'interruption;
  • Pendant la planification de la grossesse;
  • En cas d'écoulement sanguinolent ou brunâtre.

Une pénurie de progestérone est indiquée par des ballonnements, des cycles menstruels prolongés et douloureux, des saignements entre les règles et lors des rapports sexuels, une plus petite quantité de lubrifiant naturel est produite, etc. Au cours du premier trimestre, l’Utrozhestan assure la transition et la transformation de la membrane muqueuse interne de l’utérus (endomètre) dans l’état requis pour le développement normal du fœtus. En outre, ce médicament réduit le tonus de l'utérus et le nombre de contractions des muscles et des tubes utérins.

Bougies Utrozhestan

Le médicament est produit sous la forme de gélules, qui peuvent être prises sous forme de comprimés et sous forme de bougies. Aux premiers stades, les experts recommandent d’appliquer l’Utrozhestan par voie vaginale, c’est-à-dire sous forme de bougies. Grâce à ce qui est beaucoup plus efficace et plus rapide, on évite le risque d'avortement et diminue l'intensité des contractions utérines.

Les capsules sont disponibles sous deux formes:

Selon la quantité de progestérone qu'ils contiennent. Les capsules ont une coquille de gélatine jaunâtre, à l'intérieur de laquelle se trouve une suspension huileuse blanche homogène.

En plus du composant principal - progestérone - Utrozhestan contient un certain nombre de composants auxiliaires:

  • Lécithine de soja;
  • Dioxyde de titane;
  • Beurre d'arachide;
  • Gélatine;
  • Glycérol

L’administration intravaginale d’Utrozhestan est prescrite dans les cas suivants. Lorsqu'un traitement hormonal est nécessaire, si la ménopause commence tôt, pour prévenir un avortement habituel ou sur le risque d'avortement pouvant être provoqué par une pénurie de progestérone. Récupération d'une carence en progestérone en cas d'absence ou de perturbation des ovaires.

En cas de menace de fausse couche due à une déficience en progestatif, ce médicament est également efficace.

Il est prescrit lors de la préparation à la fécondation de manière extracorporelle pour maintenir le stade lutéal et pour prévenir les fibromes utérins, la mastite ou l'endométriose, ainsi que pour l'infertilité associée à un manque de lutéine. De plus, l’administration vaginale du médicament devient nécessaire dans les cas où l’administration orale de gélules est limitée ou impossible. Et aussi si, en prenant le médicament sous forme de pilule, une femme enceinte déclenche une migraine, est étourdie et somnolente.

Comprimés Utrozhestan

Les gélules rondes d’un volume de 100 mg sont présentées sous forme d’emballages contenant des blisters de 14 à 15 pièces, et les blisters de gélules ovales de 200 g comprennent 7 pièces. Il y a des capsules à 100 mg de 28-30 pièces dans un paquet d'environ 370 à 450 roubles, et des capsules à 200 mg de 14 pièces d'environ 370 à 420 roubles.

L'utilisation d'Utrozhestan par voie orale sous forme de comprimés est prescrite pour les raisons suivantes:

  1. Échec du cycle menstruel, anovulation ou perturbation du processus d'ovulation.
  2. Ménopause, avec l'inclusion du médicament dans la thérapie hormonale complexe.
  3. Infertilité due à une insuffisance lutéale.
  4. L'apparition de symptômes d'origine mammocytaire fibrokystique.
  5. Au cours du syndrome prémenstruel.

Au cours de la planification de la grossesse, un diagnostic effrayant d'infertilité résultant d'un manque de progestérone dans le corps peut être diagnostiqué chez la femme. Depuis la présence de la quantité requise de cette hormone, le corps est en mesure de se préparer à la maternité précoce.

Note: pourquoi prendre Utrozhestan

L’effet de l’Utrozhestan sur l’ensemble du corps de la femme n’est pas négatif, car il ne remplace pas les hormones naturelles, il ne fait que reconstituer les réserves d’hormones manquantes qui assurent le bon déroulement de la grossesse. À la fin du traitement, presque toutes les femmes ont découvert qu'elles étaient enceintes.

En prenant le médicament dans le corps de la femme, il y a divers changements:

  • Le glucose est rapidement excrété par le corps;
  • Le volume de gonadotrophines produites dans l'hypophyse est en augmentation;
  • On note la stimulation des processus de lactation;
  • Le glycogène s'accumule dans le foie;
  • Il y a une diminution de l'azotémie, due à une augmentation de la quantité d'azote excrétée du corps avec l'urine.

L’application vaginale de gélules n’agit que lorsque l’utozhestan affecte localement l’utérus, ses trompes ou ses ovaires. Alors que la nécessité de l'utilisation orale du médicament se produit dans le cas d'un effet complexe sur les systèmes d'organes et les organes individuels.

Contre-indications et effets secondaires d'Utrozhestan

Le schéma thérapeutique et la posologie du médicament pour la femme enceinte sont prescrits par le médecin traitant. C’est à lui de déterminer dans quelle mesure il convient de prendre le médicament à bon escient pendant une longue période et dans quelle proportion. Il faut comprendre que si pris incorrectement à partir d'Utrozhestan, il n'y aura aucun avantage, mais seulement un préjudice.

De plus, en cours de traitement, un effet secondaire peut apparaître:

  • Allergie sous forme d'éruption cutanée et de démangeaisons;
  • Réduire la durée de la menstruation;
  • L'administration orale peut causer de la somnolence, des vertiges ou souvent des douleurs;
  • L'apparition de la jaunisse due à la cholestase;
  • La survenue de saignements entre les cycles menstruels.

De telles conséquences peuvent indiquer qu'un surdosage est survenu. Il est donc nécessaire d'arrêter ou d'annuler le médicament après en avoir discuté avec un médecin. Mais une réaction négative à la drogue se produit dans des cas isolés.

En outre, la réception Utrozhestana a un certain nombre de contre-indications:

  • La porphyrie;
  • Thromboembolie;
  • Asthme bronchique;
  • Varices;
  • Insuffisance hépatique ou rénale;
  • Allergie aux composants individuels du médicament;
  • Risque de thrombose;
  • Maladies du système cardiovasculaire;
  • Saignements vaginaux inconnus;
  • Phlébite de nature aiguë;
  • Le diabète sucré;
  • Fausse couche incomplète, etc.

Ces contre-indications suggèrent une interdiction totale de prendre de l'Utrozhestan lors de la planification d'une grossesse, pendant la grossesse, ainsi que pendant l'allaitement. Cependant, le médicament lui-même ne peut pas causer de violation du processus de développement ou de gestation de l’enfant.

Avis sur Utrozhestan pendant la grossesse: rendez-vous et recommandations

Prendre des capsules provoque des changements hormonaux dans le corps, en particulier, augmente la quantité de progestérone produite, qui est mal absorbée sous sa forme naturelle dans les intestins. Les capsules doivent être insérées profondément dans le vagin, ce que la femme fait elle-même; il est donc préférable d'utiliser un applicateur. Il est recommandé d’injecter le médicament au coucher et une heure avant l’augmentation afin qu’il puisse être absorbé. Après avoir prescrit le médicament par voie orale à la femme enceinte, il devrait être bu deux fois par jour - le matin et le soir - avant et après les repas.

En cas d'irrégularités menstruelles, la durée du traitement doit durer 10 jours, soit environ 16 à 26 jours du cycle complet.

Afin de connaître avec précision le jour d'insertion de la capsule pour la première fois, il est nécessaire de calculer le moment de l'ovulation, à l'aide d'un test spécial ou en mesurant la température de base. L'entrée dans les gélules doit être commencée le 5ème jour d'ovulation et se poursuivre pendant 10 jours. L'ensemble du traitement peut se dérouler sur plusieurs périodes.

Avec une diminution de la progestérone et pour prévenir le risque d'avortement, il est nécessaire d'utiliser le médicament pendant tout le premier trimestre de la grossesse, jusqu'à la 12e semaine.

Contre la ménopause, le médicament ne peut être utilisé qu’avec des médicaments à base d’œstrogènes, en tant que traitement hormonal substitutif. La nécessité de terminer de manière urgente le traitement ne peut être envisagée qu'en cas d'apparition d'effets secondaires prononcés. En général, l'abolition de la drogue se produit progressivement, et seul le médecin peut annuler complètement sa réception. Instructions pour recevoir Utrozhestan compilées en fonction du problème identifié par la femme. Par exemple, pendant la ménopause, un médicament doit être pris une fois par jour avec une dose de 200 mg et, au risque de fausse couche, il doit être pris toutes les 6 à 8 heures à une dose de 400 mg. Il est nécessaire de comprendre qu’une femme a oublié de prendre ce médicament, car l’efficacité de tout le traitement en dépend.

L'Utrozhestan, comme beaucoup de médicaments, a ses homologues, à savoir:

  • Duphaston;
  • Iprozhin;
  • Estrozhel;
  • Prajisan;
  • Kraynon;
  • Prozhestozhel, etc.

En particulier, une partie des médicaments ne consiste pas uniquement en capsules, mais également en une crème ou un gel spécial à usage externe.

Drug Utrozhestan: critiques (vidéo)

Ainsi, le corps féminin a grandement besoin de progestérone, ce qui affecte tout le processus de grossesse. En l'absence de cette hormone, des médicaments spéciaux sont prescrits, tels que l'urozestan. La drogue a aidé beaucoup de gens, parmi ceux qui ont bu un long cours. Pour acheter le médicament doit être traité de manière responsable et vous ne devriez pas le commander sur Internet, car le produit réel ne correspond pas toujours à la photo fournie.

Utrozhestan pour les femmes enceintes - caractéristiques de l'utilisation correcte

L'Utrozhestan est un médicament hormonal appartenant au groupe des gestagènes. Les femmes enceintes à Utrozhestan sont prescrites pour des troubles hormonaux pendant le port de l'enfant, pouvant entraîner un avortement spontané (fausse couche). L’Utrogestan est également utilisé comme médicament principal dans le traitement de la stérilité et, en cas d’insémination artificielle, dans le but de maintenir l’équilibre hormonal dans le corps de la femme.

Urozhestan est produit sous forme de gélules pour administration orale, de suppositoires (suppositoires vaginaux), à des doses de 100 et 200 mg. Cette forme de libération vous permet d'utiliser facilement le médicament, sélectionnez la dose requise individuellement pour chaque femme enceinte.

Urozhestan et grossesse

Pourquoi l'urozhestan est-il enceinte?

L’Utrozhestan est prescrit aux femmes enceintes lorsque le corps de la patiente ne produit pas suffisamment de l’hormone principale de la grossesse, la progestérone. Une diminution du taux de progestérone fait en sorte que, dans la couche interne de l’utérus (endomètre), la circulation sanguine se dégrade, le fœtus reçoit moins de nutriments et d’oxygène du sang de la mère et, en conséquence, se développe et se développe lentement. En outre, une diminution de la progestérone peut provoquer des saignements, un rejet du placenta et une augmentation de la contractilité utérine.

Utrozhestan enceinte - pour ce qui est prescrit:

  • prolonger la grossesse;
  • prévenir les fausses couches;
  • améliorer le flux sanguin vers l'utérus et le placenta;
  • prévenir les saignements;
  • réduire l'activité contractile utérine;
  • prévenir le travail prématuré.

Utrozhestan prescrit dès les premiers jours de la grossesse. Ce médicament peut prendre la plupart des femmes ayant un déficit en progestérone dans le corps. Si une femme souffre d’infertilité, l’Utrozhestan est prescrit en association avec d’autres médicaments hormonaux.

Les femmes enceintes peuvent-elles prendre de l'urozhestan?

L'Utrozhestan peut être pris par les femmes enceintes dont le corps ne contient pas suffisamment de progestérone. Toutefois, des précautions doivent être prises chez les patients ayant des antécédents de maladies cardiovasculaires (thrombophlébite, accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde), de néoplasmes malins hormonaux, de diabète, de maladies chroniques du foie et des reins.

Urozhestan pendant la grossesse: effet sur le fœtus

L'Utrozhestan n'affecte pas négativement le fœtus. Cependant, il est prouvé qu'à l'avenir, les enfants nés de grossesse et qui ont été sauvés et prolongés par la prise de médicaments à base de progestérone peuvent présenter divers troubles du système génito-urinaire. Ainsi, si une fille est née, elle peut avoir des kystes ovariens pendant la puberté et si le garçon est une maladie urologique. L'effet de l'Utrozhestan sur l'infertilité chez ces enfants n'a pas été prouvé.

Utrozhestan: comment prendre pendant la grossesse?

Pour savoir comment prendre correctement les femmes enceintes à Utrozhestan, vous devez consulter votre médecin. Il est nécessaire de boire une préparation le soir, avant un rêve, en buvant un peu d'eau. Si vous utilisez le médicament sous forme de bougies, vous devez les insérer profondément dans le vagin la nuit.

Quelles doses prendre Utrozhestan pendant la grossesse? La posologie pour les femmes enceintes est de 100 à 600 mg. C'est le taux journalier, qui devrait être divisé en plusieurs techniques.

Pour les femmes enceintes, la dose dépend de la maladie et de sa gravité. Par exemple, pour prévenir le travail prématuré chez les femmes à risque, 100 à 200 mg d'utogestan (sous forme de suppositoires vaginaux) sont prescrits. Combien de prendre Utrozhestan femmes enceintes dépend aussi de la durée de la grossesse.

Utrozhestan combien de temps à prendre pendant la grossesse? Dans la plupart des cas, le médicament est prescrit pour les trimestres I et II, mais il est possible de prolonger le traitement de plusieurs semaines.

Utrozhestan pendant la grossesse: comment annuler le médicament?

Quand arrêter le médicament, le médecin traitant décide. Après des améliorations significatives et un état stable, le dosage peut être réduit. Afin de ne pas nuire à l'enfant et de ne pas causer le syndrome de sevrage, il est nécessaire de réduire la dose de 100 mg par semaine ou de 50 mg 1 fois en 3 jours. Vous devez arrêter de réduire le médicament et revenir à la dose initiale si les symptômes suivants se manifestent:

  • taches, souiller;
  • des nausées;
  • des vertiges;
  • gain de poids.

    Utrozhestan: la menace de fausse couche

    Les médecins obstétriciens et les gynécologues prescrivent souvent de l’Utrozhestan avec la menace d’une fausse couche. La posologie dans de tels cas est de 200 à 600 mg. Le médicament est pris tous les jours de la nuit. La dose de médicament peut varier en fonction du degré d'avortement spontané. L'Utrozhestan maintient la grossesse, améliore la circulation sanguine dans le placenta, réduit le tonus de l'utérus et son activité contractile.

    S'il n'y a pas de risque de fausse couche, le médicament Utrozhestan n'est pas utilisé pour sauver la grossesse. Si la progestérone est normale, mais qu'il y a un risque de fausse couche, un autre traitement hormonal est prescrit.

    Utrozhestan et le col utérin: caractéristiques de l'application

    Le col utérin court est l’un des facteurs de risque de développement d’un avortement spontané. Urozhestan pour le col utérin est prescrit, car ce médicament a les effets suivants:

    • rallonge le col de l'utérus;
    • renforce le col de l'utérus;
    • tient le cou.

    Cet effet du médicament vous permet de sauver et de prolonger la grossesse.

    Comment prendre l'utrozhestan au début de la grossesse?

    Au cours des premiers jours de la grossesse, l’Utrozhestan est prescrit aux femmes dont le taux de progestérone a diminué depuis la naissance ou à celles qui ont bénéficié d’un programme de fécondation in vitro (FIV).

    La réception d'Utrozhestan au début de la grossesse est réalisée sous forme de suppositoires vaginaux. Utilisez quotidiennement une bougie (100 ou 200 mg) la nuit. L'utilisation de cette forme de libération peut réduire l'impact négatif du médicament sur le corps de la mère et du fœtus (en particulier - sur le foie).

    Annuler L'Utrozhestan dans les premiers jours de la grossesse ne peut avoir lieu que dans les cas où l'état de santé de la femme enceinte s'est stabilisé et où le niveau de progestérone a retrouvé ses niveaux antérieurs. Annuler le médicament progressivement, en réduisant la dose à 100 mg par semaine ou à 50 mg tous les trois jours de traitement.

    Utrozhestan au premier trimestre de la grossesse

    Qu'est-ce qui est prescrit à Utrozhestan au cours du premier trimestre de la grossesse? Ce médicament est nécessaire pour prévenir l'apparition d'un nouvel ovule dans le follicule et le début d'un nouveau cycle menstruel. La prise d'Utrozhestana au cours du premier trimestre réduit également la contractilité de l'utérus et améliore le développement du placenta et la circulation sanguine dans ses vaisseaux.

    Comment prendre l'utrozhestan au cours du premier trimestre de la grossesse? Il n'y a pas de dosage unique pour toutes les femmes enceintes. Pour prévenir les fausses couches chez les femmes enceintes présentant un déficit en progestérone, on prescrit 100 à 200 mg d’Utrogestan et 300 à 600 mg pour le traitement de l’avortement spontané. Au cours des premières semaines de grossesse, il est particulièrement important de prendre la dose optimale de médicament, car trop ou pas assez peut entraîner des complications.

    Qu'est-ce que urozhestan est nommé pendant la grossesse et quel en est l'effet?

    Bonjour, chères futures mères! Malheureusement, nous ne pouvons pas nous vanter de notre écologie. Pour les avantages que nous offre la vie moderne, nous payons avec notre santé.

    Et aujourd'hui, faire un bébé en bonne santé, sans aucune intervention médicale, même minime, est presque impossible. Beaucoup de femmes modernes ont des difficultés à concevoir, puis à préserver leur grossesse.

    Bien sûr, tout n’est pas si grave, car la médecine vient à la rescousse et le plus souvent, sous la supervision de médecins expérimentés, une grossesse est obtenue pour maintenir et, en outre, soulager la condition des femmes enceintes.

    Aujourd'hui, nous allons faire connaissance avec la drogue "urozhestan". Nous apprenons des cas où il est prescrit et combien il aide vraiment une femme enceinte.

    Pourquoi nommer l'urozhestan pendant la grossesse et comment fonctionne-t-il? ↑

    Vous savez peut-être déjà qu'avec le début de la grossesse, une quantité suffisante de l'hormone progestérone doit être produite dans votre corps. D'abord, il produit le corps jaune des ovaires, puis le placenta, mais une certaine quantité de progestérone est nécessaire en permanence. Pour quoi?

    C'est cette hormone qui empêche les contractions utérines et est nécessaire au développement normal de l'ovule. Le déroulement normal du travail et la rapidité du travail dépendent également de la progestérone.

    En l'absence de progestérone, il y a un risque d'interruption de la grossesse, mais vous remarquerez peut-être l'apparition d'un écoulement brun ou sanglant, en particulier au début de la grossesse.

    Dans de tels cas, vous avez besoin d’une source supplémentaire d’hormones pour sauver la grossesse et vous pouvez l’obtenir en utilisant de l’utrogestan.

    Si vous n’avez pas eu la première grossesse et que vous avez déjà eu un problème avec le milieu hormonal, il est conseillé de commencer à prendre de l’ulozhestan lors de la planification de la grossesse.

    Il s'avère que l'urozhestan est prescrit dans les cas suivants:

    • principalement lors de la planification ou au début de la grossesse;
    • lorsqu'un déficit en progestérone est détecté;
    • pour prévenir la menace de fausse couche.

    En général, le médicament est considéré comme une sorte de vitamine pour les femmes enceintes. C'est un analogue synthétique de l'hormone progestérone. Le médicament est hormonal, mais ses effets sur votre corps ne sont pas du tout dangereux.

    Les hormones contenues dans la préparation ne remplacent pas vos propres hormones, elles leur sont simplement ajoutées. L'enfant que vous portez n'est pas non plus affecté.

    À propos, le médicament, bien que hormonal, n'entraîne pas une augmentation du poids corporel. Cela n'entraîne pas non plus la formation d'œdème et d'hypertension. Et c’est un avantage considérable pour notre santé, surtout pendant la grossesse.

    Que devriez-vous savoir sur l'utilisation d'urozhestana pendant la grossesse? ↑

    Pour minimiser les effets secondaires, il est prescrit sous forme de suppositoires vaginaux. La durée d'utilisation et la posologie sont déterminées uniquement par un médecin. Au troisième trimestre, il n'est plus prescrit, car cela peut entraîner des troubles du foie, mais il peut être remplacé par un analogue, tel que le dufastone.

    Vous devez être préparé au fait que le médicament entraîne une distraction excessive, un effet calmant sur le système nerveux, l'apparition de somnolence et de vertiges, soyez donc prudent lors de vos déplacements ou au travail.

    Il est impossible de nommer les futures mamans urozhestan qui ont:

    • il y a des problèmes de fonctionnement du foie;
    • il y a une tendance à la thrombose, thrombophlébite;
    • avec saignement d'origine inconnue;
    • si vous avez déjà souffert de maladies malignes des glandes mammaires ou des organes génitaux.

    Très soigneusement prescrire urozhestan futures mères qui ont des maladies du système cardiovasculaire, le diabète, l'asthme bronchique ou des maladies du système nerveux central.

    Il faut être particulièrement attentif à l'abolition du médicament, sous surveillance médicale stricte et en diminuant progressivement la dose, sans quoi la menace d'avortement pourrait reprendre.

    En général, on peut dire que beaucoup de femmes ont été aidées à devenir mères, à avoir et à donner naissance à des enfants en bonne santé. Bien utilisé, ce médicament ne nuit pas à la grossesse et à la santé du bébé.

    Écoutez le médecin, prenez soin de vous et votre grand désir de sauver votre grossesse vous aidera à faire face à tous les problèmes.