Trachéite chez la femme enceinte

Les rhumes causent toujours un malaise. La plupart des gens n'y attachent pas beaucoup d'importance, considérant que de telles pathologies ne sont pas dangereuses. Cependant, dans les cas avancés, l'inflammation des voies respiratoires entraîne des complications. Par conséquent, le traitement du rhume est nécessaire. C'est le seul moyen d'éviter le passage de l'inflammation aiguë à la forme chronique.

Un des rhumes, qui sont durs, est la trachéite. Cette pathologie s'accompagne de crises de toux prolongées, difficiles à éliminer. La trachéite est particulièrement difficile à traiter pendant la grossesse. En effet, pendant cette période, il est interdit aux femmes de consommer la plupart des drogues. En outre, les femmes enceintes sont contre-indiquées dans certaines herbes médicinales.

Malgré le fait que la femme est en position, il est nécessaire de traiter la trachéite. La maladie pendant la grossesse est encore plus dangereuse qu’en dehors de celle-ci. Après tout, l'inflammation de la trachée peut devenir chronique et nuire au fœtus. Le traitement ne doit être prescrit que par un médecin. Le spécialiste choisira le traitement approprié en fonction de la durée de la grossesse et des caractéristiques individuelles du patient. Il convient de rappeler que durant le premier trimestre, la trachéite et la bronchite peuvent affecter la formation des organes du fœtus. Au cours des derniers mois de la grossesse, la maladie peut entraîner des complications lors du travail.

Causes de développement

La principale cause de trachéite chez les femmes enceintes est l’infection par des agents viraux des voies respiratoires supérieures. L'infection se produit par les voies respiratoires lorsqu'il s'agit de patients ou de porteurs de pathologie. L'inflammation trachéale n'est pas limitée, elle est toujours associée à des lésions d'autres organes du système respiratoire. Le plus souvent, une pharyngite, une laryngite et une antrite non traitées conduisent au développement de la maladie. Les causes moins courantes de la trachéite sont les maux de gorge et l'amygdalite chronique. Dans ces cas, l'inflammation est causée par des bactéries pathogènes.

Les femmes souffrant de pathologies inflammatoires des voies respiratoires supérieures avant la grossesse ont souvent des foyers d'infection chroniques dans le corps. L'immunité réduite contribue à leur exacerbation.

En outre, les facteurs affectant le développement de la trachéite incluent:

  • Le tabagisme
  • Reste dans le froid.
  • Contact avec des porteurs d'infection.
  • Maladies allergiques chroniques.
  • Pénétration dans la trachée de corps étrangers (arêtes de poisson, particules de poussière).

Le tabagisme actif peut non seulement provoquer le développement du processus inflammatoire dans la trachée, mais aussi l'inhalation passive de la fumée. Les femmes enceintes devraient éliminer complètement ce facteur. Les proches doivent comprendre qu'ils peuvent avoir un effet néfaste sur la mère et le fœtus. La désinfection des foyers inflammatoires est nécessaire pendant la planification de la grossesse.

Formes cliniques de la maladie

Il existe plusieurs variétés de trachéites. Le traitement dépend de la cause du développement de la maladie et de la forme clinique. Par pathologie d'origine se divise en trachéite infectieuse et allergique. Dans le premier cas, divers microorganismes provoquent une réaction inflammatoire. Parmi eux se trouvent des virus, des bactéries et des champignons. Moins - l'inflammation est de nature allergique. Il est provoqué par l'exposition à n'importe quel antigène.

Par la nature du processus pathologique, faites la distinction entre trachéite aiguë et chronique. Les symptômes de la première ressemblent aux signes d'un rhume ordinaire. La trachéite chronique est caractérisée par une toux paroxystique. Il peut se développer à la suite d'une hyper et d'une atrophie de la membrane muqueuse. Le traitement de ces processus pathologiques est différent. La trachéite atrophique est considérée comme la forme la plus grave.

Symptômes de la maladie

La forme clinique dépend de la façon dont la trachéite se manifeste pendant la grossesse. La maladie est toujours associée à une inflammation du pharynx. La pharyngite se développe souvent au début. Les symptômes de cette pathologie comprennent des douleurs à la gorge lors de la déglutition. Les femmes enceintes développent rapidement le syndrome d'intoxication. Ses manifestations incluent: détérioration de la santé, fièvre, maux de tête. Lorsque le processus inflammatoire va à la trachée, une toux apparaît. Au début, il ne produit pas de gêne prononcée. Avec la progression de la maladie, la toux devient douloureuse et paroxystique. Ce symptôme est pire le matin et le soir. Les expectorations lorsque la toux n'est pratiquement pas séparée.

Dans certains cas, le syndrome d'intoxication est rapidement arrêté et l'état de la femme s'améliore. Cependant, cela ne sert pas d'indicateur de reprise. Une toux atroce se reproduit lorsque vous inspirez, parlez, restez au grand air, par rafales de vent. Cela indique le passage de l'inflammation aiguë à la forme chronique. Dans ce cas, la trachéite devient un processus limité, alors que les symptômes de la pharyngite ont déjà régressé. Parfois, l'inflammation se propage au larynx. Ceci est accompagné d'enrouement, jusqu'à sa perte. Dans les cas graves, l’infection se transmet aux bronches et aux poumons.

Le principal critère que le traitement aide est de changer la toux sèche humide. En même temps, les expectorations muqueuses commencent à se distinguer. Les crises de toux ne sont pas si douloureuses et prolongées. Les symptômes d'intoxication disparaissent complètement. Le traitement doit viser non seulement à arrêter la toux, mais également à éliminer la réaction inflammatoire de la trachée.

Diagnostics

Avant de décider comment traiter la trachéite pendant la grossesse, le médecin doit examiner la patiente et déterminer la forme clinique et la nature de la maladie. À cette fin, le spécialiste demande des détails sur les plaintes et l'historique de la pathologie. Le médecin effectue une laryngoscopie et une auscultation de la trachée et des poumons. Ces examens permettent de déterminer si le patient présente une inflammation du pharynx et des bronches. Ils accompagnent souvent une trachéite aiguë. En cas de toux grasse, un test d'expectoration est réalisé, révélant ainsi la nature du processus inflammatoire (séreux, purulent) et le type d'agent pathogène. Cela aide à déterminer la méthode de traitement. L'auscultation révèle des râles sèches dans les parties supérieures, qui sont mieux perçues lors d'une quinte de toux.

Complications possibles

Les complications de la trachéite surviennent lorsque l’inflammation se propage aux organes voisins. En conséquence, une bronchite et une pneumonie se développent. Ces maladies sont accompagnées de fièvre et d'essoufflement. Pendant la grossesse, ils sont particulièrement dangereux car ils peuvent entraîner une infection fœtale dans l'utérus. La pénétration de bactéries et de virus à travers le placenta au cours du premier trimestre menace de provoquer une fausse couche et la formation d'anomalies du développement.

Si la trachéite survient après 20 semaines de grossesse, elle est moins dangereuse. Cependant, dans les cas avancés, la maladie peut entraîner un décollement du placenta et une naissance prématurée. Cela est dû à une toux paroxystique, qui augmente le tonus de l'utérus.

Méthodes de traitement

Le choix des méthodes de traitement de la trachéite au cours de la grossesse dépend principalement de l'âge gestationnel ainsi que de l'étiologie de la maladie. Pour se débarrasser de la toux douloureuse, il est recommandé d'utiliser l'inhalation. La vapeur aide à dilater les voies respiratoires et à réduire le gonflement de la muqueuse trachéale. On voit également des gargarismes et des compresses. L'utilisation de médicaments au cours du premier trimestre de la grossesse n'est pas souhaitable, mais dans les cas graves, certains types d'antibiotiques et d'antiviraux sont utilisés.

Au premier signe de trachéite, procédez comme suit:

  • Fournir une femme de repos et de repos au lit.
  • Humidifiez l'air dans la pièce. Pour ce faire, utilisez des assainisseurs spéciaux. Vous pouvez également suspendre des serviettes humidifiées avec de l’eau dans la pièce.
  • Nettoyer et aérer la pièce plusieurs fois par jour.
  • Buvez le plus de liquide possible.
  • Se gargariser avec une solution saline faible.
  • Inhalation avec de l'eau minérale.

Ces activités peuvent être effectuées à n'importe quel stade de la grossesse. L'humidité de la muqueuse des voies respiratoires aidera à réduire l'incidence de la toux. Et se gargariser aide à soulager le gonflement. Il est recommandé de boire des liquides riches en vitamine C. Il s'agit notamment de: thé au citron, boissons aux fruits à base de groseilles et de canneberges, compotes. On permet de réduire la température du paracétamol, d'essuyer les gros vaisseaux avec de l'eau à la température ambiante.

Traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux de la trachéite chez les femmes enceintes doit être sous la surveillance d'un spécialiste, de préférence dans des conditions stationnaires. Après avoir identifié la cause de la maladie, le traitement étiotropique est sélectionné. À cette fin, prescrire des agents antiviraux ou antibactériens. Des médicaments tels que la rimantadine et l'interféron sont prescrits aux femmes enceintes. En cas d'infections bactériennes, le traitement est effectué avec des antibiotiques à la pénicilline. Ceux-ci incluent les médicaments Amoxiclav, Cefazolin, Ampicillin, Flemoksin Solyutab.

Le traitement symptomatique comprend un traitement antipyrétique et antitussif. Utilisez 1 comprimé de Paracétamol, Mukaltin, Thermopsis. Dans les cas graves, les médicaments prescrits Bromhexin et Libeksin. En l'absence de réactions allergiques prescrits sirops à la racine d'Althea ou de réglisse. Dans de rares cas, des pansements à la moutarde sont utilisés sur la moitié supérieure de la poitrine.

Utilisation de l'inhalation

L'inhalation est très importante dans le traitement de la trachéite. Ils ont un effet local, donc sans danger pour le corps du fœtus. Au cours du premier trimestre de la grossesse avec une évolution simple de la maladie, il est recommandé d'inhaler avec une solution saline, du furatsilinom ou de l'eau minérale. Si cela ne aide pas, se joint à la thérapie de la toux.

En cas de rhume, les femmes enceintes doivent acheter un inhalateur spécial. Si cela n’est pas possible, vous pouvez respirer à la vapeur dans une casserole ouverte avec une solution médicinale ou une boisson alcaline. Dans le même temps, il est nécessaire de couvrir la tête avec une serviette épaisse. Autorisé l'inhalation avec Bioparox. En cas de trachéite allergique, tous les antigènes possibles doivent être retirés de la femme enceinte. Parmi eux se trouvent non seulement de la nourriture, mais aussi des animaux domestiques, ainsi que des tapis et des moquettes qui ramassent la poussière.

Traitement avec des compresses

L'utilisation de plâtre à la moutarde et de compresses n'est pas recommandée, mais elle est acceptable en cas de pathologie chronique. Une méthode alternative est la mise en œuvre de filets en iode. Il est appliqué sur le nez (avec rhinite concomitante), la région des jambes et des talons. Effectuer un maillage iodique sur la poitrine doit être effectué avec une extrême prudence, après avoir consulté un médecin.

Pour les compresses, utilisez des outils tels que farine, miel, huile de tournesol, moutarde. Ces ingrédients sont mélangés et ajoutent un peu de vodka. Une masse pâteuse est appliquée sur une gaze ou un bandage et appliquée sur la moitié supérieure de la poitrine. De là-haut, la compresse est enveloppée d'un film plastique et fixée avec un foulard en laine. En outre, la purée de pommes de terre mélangée à de l'huile de tournesol est utilisée pour réchauffer la poitrine.

Recettes folkloriques

Les patients se posent souvent la question suivante: comment guérir la trachéite sans recourir à un traitement médicamenteux? À cette fin, en utilisant diverses herbes et fruits de plantes. Ils font des infusions et des décoctions. Les préparations à base de plantes sont ingérées et utilisées pour l'inhalation. La plupart d'entre eux ne sont pas dangereux pour le corps du fœtus.

Les remèdes populaires efficaces contre la trachéite et les autres rhumes comprennent:

  • Infusion de framboise.
  • Thé au gingembre et rose sauvage.
  • Ramassez les feuilles de menthe, l'eucalyptus, la sauge, les fleurs de camomille et les pommes de pin.

La teinture de framboise peut être préparée pour le gargarisme, ainsi que pour l'administration orale. Feuilles sèches (2 cuillères à soupe) versez 2 tasses d'eau bouillie. Infuser la solution pendant au moins 2 heures. Les fleurs d'églantier et le gingembre peuvent être utilisés séparément et ajoutés au thé. Il est recommandé de les insister dans un thermos et de boire 4 fois par jour. Il est utile d'ajouter du citron ou du miel au thé. La tisane est versée avec de l'eau bouillante (1 cuillère à soupe pour 1 tasse) et cuite au bain-marie pendant une demi-heure. La solution est utilisée pour l'inhalation.

Prévention des maladies

Pour améliorer la santé globale, il est conseillé aux femmes enceintes de marcher à l'air frais. Cependant, il convient de rappeler que le froid est l'un des facteurs de risque d'infections virales. Par conséquent, il n'est pas recommandé de marcher lorsqu'il fait froid ou qu'il y a un vent fort dehors. Il est également déconseillé de visiter des lieux où se concentrent de nombreuses personnes. Surtout pendant la saison froide.

Les pathologies allergiques provoquent souvent une réaction inflammatoire. Au contact des antigènes, il se produit un gonflement de la muqueuse trachéale, ce qui entraîne des difficultés respiratoires et une toux. La probabilité d'une infection virale ou bactérienne est élevée dans ce cas. Par conséquent, les femmes enceintes devraient se protéger de divers allergènes. Parfois, l'inflammation est causée par des facteurs exogènes. Par exemple, des dommages à la membrane muqueuse. Pour éviter cela, les produits alimentaires tels que le poisson, les raisins, les graines, etc. doivent être consommés avec prudence.Les femmes enceintes sont vaccinées pour prévenir les infections virales. Il est également nécessaire d'utiliser des complexes de vitamines.

La grossesse est un moment privilégié où les femmes doivent prendre soin d’elles-mêmes et de leur bébé. Toute maladie peut entraîner des complications. Par conséquent, tout symptôme doit constituer une raison pour rechercher des soins médicaux.

Principes de traitement de la trachéite chez la femme enceinte

Contenu de l'article

Compte tenu de la diminution de l'immunité chez les futures mères dans le contexte de la grossesse, l'apparition de toux ou d'écoulement nasal est loin d'être rare. Les maladies des voies respiratoires étant souvent diagnostiquées, nous examinons plus en détail le traitement de la trachéite au cours de la grossesse.

Pourquoi les femmes enceintes sont-elles si malades? Le fait est qu’il existe dans le corps une restructuration globale fondée sur des changements hormonaux. De plus, les systèmes cardiovasculaire, respiratoire, urinaire et digestif font plus de travail qu'avant la grossesse, ce qui affaiblit également les défenses internes de l'organisme.

Pour tousser, beaucoup n'est pas nécessaire, assez:

  • trop froid; respirer l'air profondément froid;
  • boire une boisson froide;
  • manger de la glace;
  • habiter dans une zone où l'air sec est pollué;
  • communiquer avec des collègues ou des membres de la famille ayant une période aiguë de maladie virale.

Pour suspecter le début de la trachéite peut être basé sur les symptômes cliniques suivants:

  1. toux sèche;
  2. fièvre basse;
  3. malaise;
  4. diminution de l'appétit;
  5. courbatures;
  6. maux de gorge.

La progression de la maladie se manifeste par une augmentation de la toux, une faiblesse, une augmentation de l'hyperthermie, l'apparition d'un nez qui coule et des expectorations lors de la toux.

Le risque d’une forte toux est d’augmenter la pression intra-abdominale, ce qui peut provoquer une naissance prématurée, un avortement spontané ou des saignements.

Règles de conduite

Une femme doit comprendre que la vie de l’enfant à naître dépend d’elle, alors il ne faut pas négliger sa santé et espérer que la maladie se guérira elle-même. Le respect du régime aidera à récupérer rapidement et à protéger le fœtus contre les complications:

  1. quelle que soit la gravité de la maladie, une femme ne doit pas faire ses courses ni faire tout le ménage. Elle a besoin de repos au lit pendant au moins 5 jours de la période aiguë. Cela aidera à conserver la force nécessaire pour lutter contre la trachéite et le «repos au lit»;
  2. nécessité de renforcer le régime d'alcool, bien sûr, compte tenu de la présence possible d'œdèmes au troisième trimestre, afin de ne pas les augmenter. Boisson chaude particulièrement utile, telle que jus, jus de fruits, gelée, lait, thé aux framboises, cassis, citron ou menthe. Un apport suffisant en liquide dans le corps aidera non seulement à réduire le niveau d'hyperthermie, mais accélérera également le nettoyage des toxines;
  3. lorsque l'appétit diminue, il n'est pas recommandé de manger des aliments lourds (repas gras, frits, épicés, durs). Des fruits, des légumes frais, du bouillon de poulet ou une bouillie de consistance liquide seront utiles;
  4. Les proches qui se trouveront à proximité de la femme enceinte devront prendre soin de l'air de la pièce. Assurez-vous de bien aérer (pas de courant d'air!) Et de nettoyage humide;
  5. Vous ne devez pas exposer une femme au stress, car elle a besoin de repos complet et de tranquillité.

Traitement médicamenteux

Avec des symptômes légers, vous pouvez vous passer de médicaments et limiter la thérapie traditionnelle. Si la température atteint 38 degrés et que la toux devient paroxystique, le médecin traitant peut vous prescrire des médicaments, les plus sûrs de cette période. Dans la plupart des cas, la trachéite est causée par une infection virale qui doit être contrôlée par des antiviraux.

Les agents antibactériens sont prescrits exclusivement par un médecin après confirmation d'une infection bactérienne (bacposev).

Les antibiotiques pour la trachéite sont prescrits assez rarement, mais seulement pour le développement compliqué du développement de bronchites, pneumonies ou amygdalites. Ceftriaxone, Cefalexin, Cefepime, Sumamed et Amoxiclav sont autorisés pour les femmes enceintes. Les doses de médicaments et la durée du traitement sont déterminées par le médecin.

En plus des médicaments antimicrobiens, des médicaments sont nécessaires pour réduire la toux. Pour les femmes enceintes sont autorisés de tels médicaments:

  • Pastilles Dr. Mom. Ils appartiennent au groupe des médicaments expectorants composés d'ingrédients à base de plantes (racine de réglisse, gingembre, fruits emblica). Les pastilles rondes ont des arômes de fruits. Ils ont un effet anti-inflammatoire, expectorant, bronchodilatateur, antimicrobien et analgésique doux. La pastille doit être absorbée dans la bouche toutes les 3 heures.
  • La bromhexine est libérée sous forme de sirop. Il a un fort effet expectorant. Prendre 7-15 ml trois fois par jour. Habituellement, l'effet est observé après 3-5 jours. Tout au long du traitement, il faut boire beaucoup d’eau, ce qui contribuera également à réduire la viscosité des expectorations et stimulera son excrétion. Le médicament est incompatible avec les solutions alcalines;
  • Prospan sous forme de sirop fait référence aux plantes médicinales. L’action vise à réduire la viscosité des sécrétions bronchiques, l’excrétion active des expectorations et l’expansion des bronches. Avant de prendre le flacon, vous devez le secouer avant les repas, prendre 5-7 ml trois fois par jour. Les contre-indications comprennent l'intolérance au fructose. Des précautions doivent être prises en présence de diabète et d'insuffisance hépatique.

Le traitement de la trachéite chez les femmes enceintes devrait inclure la lutte contre la fièvre, car une température élevée augmente la transpiration, augmente le risque de déshydratation et d'hypoxie.

Des méthodes de refroidissement physiques sont généralement recommandées, telles que la consommation excessive d’eau ou des douches chaudes.

Les antipyrétiques doivent être pris à des températures supérieures à 38 degrés. Le paracétamol sous forme de comprimés ou de sirop est utilisé pour réduire l'hyperthermie. L'effet médicinal du médicament est basé sur l'effet sur l'hypothalamus, à savoir le centre de la thermorégulation. Il a également un petit effet anti-inflammatoire et analgésique. Une diminution de la température est notée 60 à 90 minutes après l'ingestion.

Si vous avez mal à la gorge, nous vous recommandons de:

  1. Bioparox sous forme d'aérosols. L'action du médicament vise à la destruction des microbes et à la suppression de l'inflammation. Le médicament doit être pulvérisé 4 fois par jour à l'arrière de la paroi du pharynx et inhaler profondément pour que les particules de médicament pénètrent dans la membrane muqueuse du larynx et de la trachée;
  2. Ingalipt. Il a des effets antimicrobiens et analgésiques. Il suffit d'irriguer le mur arrière du pharynx trois fois par jour;
  3. Miramistin - pour rincer l'oropharynx. A un effet antimicrobien.

L'aide des gens

Il est possible de traiter la trachéite à l'aide de médicaments traditionnels. Ils agissent avec douceur et ne provoquent pratiquement pas d'effets indésirables.

Les femmes enceintes sont interdites sur le pied, l'origan, l'aloe, les boutons de pin, le thym et la sauge pour administration orale.

Le plus utile en cas d'inhalation de trachéite, cependant, ils ne sont pas recommandés pour les fièvres supérieures à 38 degrés. Pour l'ingestion, vous pouvez faire des décoctions à base de camomille, viorne noire, airelle rouge, églantier, gingembre, tilleul ou cassis. Ils saturent le corps en vitamines, soulagent la toux et renforcent la défense immunitaire.

Prévention

Afin de protéger l'enfant à naître des maladies, vous devez suivre quelques règles simples pendant la grossesse.

Elles concernent la nutrition en vitamines, les promenades au grand air, le calme émotionnel, l’absence d’effort physique intense et le traitement rapide des maladies infectieuses et inflammatoires.

Trachéite pendant la grossesse

La trachéite est une maladie assez grave, qui est une inflammation de la muqueuse trachéale. Les experts divisent la trachéite en chronique et aiguë, en fonction des symptômes et des caractéristiques de la maladie.

Au cours d'une trachéite aiguë, le corps humain souffre généralement d'autres affections concomitantes telles que rhinite aiguë, laryngite ou pharyngite. Pendant la période de la maladie, on observe généralement un œdème de la trachée, une hyperémie de la membrane muqueuse, des hémorragies ponctuelles de petite taille.

La forme chronique de la maladie est une conséquence de la trachéite aiguë non traitée. Chez un patient atteint de trachéite hypertrophique, les vaisseaux sont considérablement dilatés et la membrane muqueuse se gonfle assez fortement. Lorsque vous toussez ou que vous vous mouchez, les expectorations sont fortement augmentées et deviennent purulentes.

La trachéite atrophique, en revanche, provoque l’amincissement de la membrane muqueuse endommagée, ce qui provoque une toux sèche et suffocante, apportant un grand inconfort au patient.

Quelle est la trachéite dangereuse chez la future mère

La grossesse est une période particulière dans la vie de toute femme. Tout le monde sait qu’à cette époque, chaque femme est extrêmement susceptible aux maladies virales et à diverses infections, car toutes les forces de l’organisme sont axées sur le développement du fœtus.

La trachéite au cours de la grossesse peut survenir en raison de maladies virales, ainsi que par une réaction aux allergènes et à une atmosphère polluée. Entre autres choses, la trachéite peut survenir chez les femmes enceintes qui fument constamment.

Le principal danger de la trachéite chez la femme enceinte est la possibilité d'infection virale chez le bébé par le placenta avec le sang de la mère. La trachéite chronique peut non seulement nuire considérablement à la santé de la femme enceinte, mais aussi compliquer les futures naissances. Si vous ne diagnostiquez pas la maladie à temps, elle peut rapidement se transformer en bronchite, qui peut sans aucun doute affecter la santé du fœtus. À terme, la trachéite guérie (pendant la grossesse) ne devrait pas avoir de conséquences graves pour le fœtus.

Pourquoi cette maladie survient-elle?

Les principales causes de trachéite aiguë ou chronique sont les maladies virales et infectieuses des voies respiratoires, qui n'ont pas été complètement traitées, ce qui a ultérieurement provoqué des complications au cours de l'évolution de la maladie sous la forme d'une inflammation de la muqueuse trachéale.

Principaux symptômes auxquels une femme enceinte peut être confrontée

Dans la plupart des cas, les premiers symptômes de la trachéite aiguë ne font pas attendre et apparaissent immédiatement après le début de l’inflammation aiguë des voies respiratoires supérieures. L'un des signes les plus importants du développement de la trachéite aiguë est une toux gênante, qui augmente dans la plupart des cas plusieurs fois pendant les périodes de nuit et le matin. Des crises de toux suffocantes extrêmement désagréables peuvent également se produire avec une respiration forte (par exemple, un bâillement), des éclats de rire, des pleurs et des changements soudains de température.


Un patient pendant une attaque de toux ressent une gêne, une douleur dans la gorge, qui cède la place au sternum. C'est la raison pour laquelle presque toutes les personnes qui ont été exposées à cette maladie tentent de réduire leur propre capacité respiratoire par la force, afin d'éviter le développement d'une autre crise de toux. Ces symptômes, parmi d’autres, de la trachéite sont à l’origine du fait que la femme a une respiration superficielle rapide et une toux suffocante. Même avec une petite accumulation de crachats a provoqué une autre attaque de la réponse défensive du corps, conçue pour nettoyer les poumons.

Si la trachéite est accompagnée d'une laryngite, la patiente peut être enrouée et perdre la voix pendant une courte période. L'état général du patient varie souvent légèrement:

  • la température corporelle n'est pas beaucoup augmentée;
  • les crachats sont très visqueux et, jusqu'à la prescription du traitement, partent en petites quantités;
  • douleur intense en toussant;
  • maux de gorge.

Dans certains cas, la trachéite affecte les bronches supérieures. Dans une telle situation, la trachéobronchite se développe rapidement, dans laquelle la toux est généralement plus douloureuse et constante. La température monte à 38 - 39 C.

Les principaux symptômes de la trachéite chronique:

  • toux convulsive et extrêmement pénible, particulièrement agaçante la nuit et le matin;
  • crachats mucopurulent, peut être à la fois très rare et extrêmement abondante;
  • le cours de la maladie est souvent assez long et il peut y avoir un cours avec des complications.

Méthodes de diagnostic de la maladie

Un thérapeute local et un oto-rhino-laryngologiste peuvent diagnostiquer une trachéite aiguë ou chronique après un examen de routine, une collecte complète des antécédents de la maladie et un examen de la trachée au laryngoscope. En cas de traitement précoce, le médecin peut avoir des crises sèches lors de l'écoute. Avec une bulle moyenne plus tard humide, qui, dans la plupart des cas, est uniformément répartie sur les deux poumons. La plupart des sifflements se sont concentrés sur la région de la racine et des lobes inférieurs des poumons.

Traitement de la trachéite

Lorsqu'une femme enceinte a une trachéite aiguë ou chronique, vous devez immédiatement faire appel à un spécialiste. Le traitement principal de la trachéite vise principalement à identifier et à éliminer les causes de la maladie et tous les facteurs qui contribuent à son développement. Pour soulager les symptômes du patient, des pansements à la moutarde sont attribués à la poitrine. Lorsque cela est possible, l’intoxication et la propagation de l’infection dans les divisions inférieures, le médecin prescrit souvent des antibiotiques et des sulfamides.

Lorsque la toux douloureuse est le plus souvent prescrit Codeine, Libexin, inhalation alcaline. Si la toux est difficile à tousser, des agents expectorants sont prescrits, tels que la racine de réglisse, l'althéa et l'herbe thermopsis.

En cas de suspicion d'infection virale, principalement d'influenza A ou B, le médicament Remantidin est prescrit selon un schéma individuel. Ce médicament est plus efficace dans les premiers jours de la maladie. L'interféron est prescrit si une infection virale n'a pas été établie au moment du diagnostic de trachéite. Sans analgésiques ni médicaments antiviraux, le traitement est complètement symptomatique:

  • pansements de moutarde sur la poitrine et entre les omoplates;
  • antipyrétiques et anti-inflammatoires;
  • boisson chaude abondante (lait, thé au citron);
  • inhalation thermique;
  • repos au lit.

Pour effectuer des inhalations, il est possible d'utiliser les inhalateurs à vapeur habituels et les ultrasons. Les inhalations thermiques sont effectuées à la maison avec l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires et d'herbes à effet mucolytique. En l'absence d'inhalateurs spécialisés, vous pouvez vous en passer, après avoir effectué la perfusion nécessaire dans une casserole en émail, le patient peut s'asseoir penché sur la casserole avec de la vapeur, se cachant avec une couverture légère ou une grande serviette et respirer pendant au moins 5 minutes ou jusqu'à l'évaporation complète.

Pour un meilleur effet en inhalation, on utilise souvent de la propolis - c'est une substance grise collante libérée par les abeilles. Une telle inhalation est recommandée deux fois par jour, matin et soir. La trachéite aiguë, dont le traitement a commencé au tout début de la maladie, se prête généralement assez rapidement.

Les méthodes traditionnelles de traitement sont mieux utilisées en complément du traitement principal.

Les recettes les plus populaires et les plus efficaces:

1. Teinture de feuilles de framboise. Pour sa préparation, 2 c. À soupe de feuilles séchées doivent être remplies d’eau bouillante (environ 0,5 litre) et infusées pendant au moins 2 heures. Utilisé comme un gargarisme.

2. Ramassez les feuilles d'eucalyptus, de menthe et de sauge, de fleurs de camomille et de boutons de pin avec de l'eau bouillante et placez-les au bain-marie pendant une demi-heure. Après cela, la teinture doit être versée dans un inhalateur et inhalée pendant environ 15 minutes.

3. Un remède très utile contre la trachéite est la teinture de l’une des plantes suivantes: feuilles de pied de Virginie, herbe d’achillée millefeuille, thym, élépampane et racine de réglisse ou althée. 2 cuillères à soupe des plantes ci-dessus doivent être remplies d'eau bouillante (0,5 litre) et laisser reposer pendant 2 heures. Avant de prendre la teinture, vous devez bien filtrer. Buvez 0,5 verre pendant une demi-heure avant chaque repas.

Avec le bon traitement complet, la trachéite aiguë non compliquée se résorbe généralement assez rapidement et après 10 à 14 jours, un rétablissement complet se produit. Le traitement de la trachéite chronique est presque identique au traitement de l'évolution aiguë de la maladie. Si le traitement a été prescrit à temps et qu’il n’ya pas eu de complications sérieuses, le pronostic sera positif dans les deux semaines suivant le rendez-vous chez le médecin.

La trachéite, dont le traitement et les symptômes sont assez complexes, nécessite l'intervention obligatoire de médecins spécialistes. En aucun cas, il n'est recommandé de s'auto-traiter, surtout pendant la grossesse.

Complications de la trachéite

Si le patient ne s'est pas immédiatement adressé à un spécialiste pour obtenir de l'aide, la trachéite, dont le traitement à domicile n'a pas donné de résultats positifs, est susceptible de se transformer en une maladie plus grave des voies respiratoires supérieures. Dans ce cas, le traitement sera probablement plus long et plus difficile.

La trachéite aiguë non traitée conduit souvent au développement de la trachéobronchite et de la bronchopneumonie. Si le patient est une femme enceinte, l'évolution de la maladie peut entraîner des complications lors de l'accouchement et nuire considérablement à la santé du bébé qui n'est pas encore né.

Un processus inflammatoire de longue durée, associé à des modifications morphologiques de la membrane muqueuse, peut entraîner l'apparition de néoplasmes endotrachéaux pouvant être à la fois bénins et malins. La trachéite allergique sous l'influence constante d'un allergène peut se transformer en asthme bronchique.

Mesures préventives empêchant la récurrence de la maladie

La prévention de la trachéite aiguë et chronique dépend principalement du diagnostic précoce et du mode de vie du patient dans son ensemble. Lors de l'apparition des premiers symptômes d'une maladie virale, tels qu'une toux persistante, aggravée le soir, un nez qui coule, un malaise général, il est nécessaire de demander rapidement à un professionnel un examen professionnel. N'oubliez pas que la trachéite est contagieuse, car elle provient d'une infection virale.

Il est très important d'essayer de mener une vie saine. Air frais, sports, alimentation équilibrée et appropriée, hygiène de base peuvent faire des merveilles. En adhérant à ces règles simples et en implantant leurs propres enfants, vous pouvez vous protéger, vous et eux, de toutes sortes de maladies virales et autres maux.

Trachéite pendant la grossesse

La trachéite est une lésion infectieuse-inflammatoire de la trachée, qui fait référence aux maladies des voies respiratoires supérieures. Pendant la grossesse, cette maladie hante souvent les futures mères. Dans la plupart des cas, la trachéite survient durant la période automne-hiver, ainsi que dans le cas d'épidémies d'influenza et d'ARVI. Qu'est-ce qui menace cette condition d'une femme enceinte?

Causes de la trachéite

L'inflammation trachéale est une maladie infectieuse. La raison en est peut-être une variété de virus qui circulent dans l'air, principalement en automne et en hiver. Les infections respiratoires aiguës, la grippe et d'autres maladies entraînent souvent l'apparition d'une trachéite. Les facteurs suivants contribuent également à la formation de cette maladie pendant la grossesse:

  • immunité réduite;
  • l'hypothermie;
  • être dans une pièce poussiéreuse;
  • fumer (y compris passif);
  • inhalation d'air froid.

La trachéite ne survient pas séparément des autres maladies respiratoires. Le plus souvent, il est associé à une pharyngite (inflammation du pharynx) ou à une laryngite (un processus pathologique du larynx). Avec la progression de la maladie, des agents infectieux peuvent pénétrer dans les bronches, provoquant le développement de bronchites et de pneumonies.

La maladie survient toujours par contact direct avec une personne malade. Les futures mères attrapent souvent des virus lorsqu'elles se rendent dans une maternité, dans les transports en commun ou dans d'autres lieux fréquentés par de nombreuses personnes. C'est pourquoi les médecins recommandent aux femmes enceintes d'éviter de telles activités, en particulier en fin d'automne et en hiver.

Les agents responsables de la trachéite peuvent être des virus de la grippe et d’autres maladies respiratoires. Cette pathologie se produit souvent lorsque le pneumocoque, le Klebsiella, le bacille de l'hémophilus pénètre dans le corps d'une femme enceinte. Dans de rares cas, la trachéite se développe contre la rougeole, la rubéole et la scarlatine. Il convient de noter que les enfants souffrent plus souvent de ces maladies, tandis que les femmes enceintes jouissent généralement d’une forte immunité contre de telles infections.

Pourquoi la trachéite est-elle provoquée par l'inhalation d'air froid? C'est très simple: cet air n'a tout simplement pas le temps de se réchauffer dans la cavité nasale et la gorge et pénètre immédiatement dans la trachée et les bronches. Contribuer également à cette diverses maladies des voies respiratoires supérieures (rhinite, sinusite, pharyngite, amygdalite). À la suite de la pénétration d'air froid dans la trachée, une inflammation se développe, menaçant la future mère de nombreux problèmes.

Symptômes de trachéite

Les signes d'inflammation trachéale chez la femme enceinte ne présentent pas de différences particulières. La plupart des femmes enceintes déposent de telles plaintes:

  • élévation de la température corporelle à 37-38,5 ° C;
  • toux sèche atroce, aggravée par l'inhalation;
  • forte toux la nuit et le matin;
  • douleur à la poitrine.

Pour la trachéite est une attaque très caractéristique de toux sèche douloureuse qui se produit pendant l'inhalation, en pleurant ou en riant. Une telle attaque est toujours accompagnée d'une douleur intense derrière le sternum et conduit à la décharge d'une petite quantité de crachats. Après avoir toussé, la douleur thoracique peut persister pendant un certain temps.

Comme la trachéite ne survient pas seule, ses manifestations sont accompagnées des symptômes d’une lésion de la cavité nasale, du pharynx et du larynx. Beaucoup de femmes se plaignent de congestion nasale et d'écoulement abondant. Au départ, écoulement nasal muqueux, accompagné d'éternuements constants. Le troisième jour après le début de la maladie, le nez qui coule devient de nature bactérienne et l'écoulement du nez devient épais et vert jaunâtre.

L'inflammation du pharynx qui accompagne la trachéite se manifeste par un mal de gorge. La douleur est aggravée par la déglutition. Il y a une diminution de l'appétit, ainsi qu'une hostilité envers certains types d'aliments. La laryngite jointe se fait sentir par enrouement ou perte totale de la voix.

Avec le développement de la maladie, la toux sèche devient humide. Le troisième ou le quatrième jour de la maladie, des expectorations épaisses apparaissent. Dans le même temps, la température corporelle diminue et l'état général de la femme enceinte s'améliore. Avec une évolution favorable de la trachéite, le rétablissement complet se produit dans les 10 jours.

Complications de la trachéite

Il arrive qu'une femme refuse un traitement ou que les médicaments choisis ne soient pas très efficaces. Dans cette situation, l'inflammation se propage aux voies respiratoires inférieures. Avec le développement de la bronchite, la toux devient très forte, avec beaucoup d'expectorations purulentes. La pneumonie liée contribue à une forte augmentation de la température corporelle à 39 ° C et plus. Toutes ces manifestations peuvent avoir un effet très négatif sur l’état de la future mère et même conduire à un avortement.

Conséquences de la trachéite chez la femme et le fœtus

L'inflammation trachéale est de nature infectieuse, ce qui signifie qu'elle peut entraîner une infection du fœtus. La trachéite, transférée aux stades précoces, conduit souvent à une fausse couche spontanée. La pénétration de virus à travers les membranes n’est pas exclue. À la suite d'une telle exposition, diverses malformations fœtales peuvent se former, y compris celles incompatibles avec la vie.

Dans la seconde moitié de la grossesse, la trachéite n’a pas d’effet prononcé sur l’état de l’enfant. Dangereux ne peut être qu'une toux douloureuse, dérangeant la future mère. Une tension constante des muscles abdominaux pendant les quintes de toux peut provoquer une augmentation du tonus de l'utérus. En règle générale, ce phénomène est temporaire et disparaît après un rétablissement complet. En cas de trachéite grave et de son passage à la bronchite, un travail prématuré est possible.

Traitement de la trachéite au premier trimestre de la grossesse

Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, la future mère devrait toujours consulter un médecin. L'auto-traitement dans cette situation n'est pas autorisé, car une femme est désormais responsable non seulement de sa santé, mais également de la condition de son enfant. L'usage de tout médicament n'est autorisé qu'après inspection et examen approfondi avec identification de toutes les pathologies associées.

Au cours du premier trimestre de la grossesse, les médecins essaient de se passer de prescrire un grand nombre de médicaments. Moins la femme enceinte reçoit de médicaments au cours de cette période, meilleures sont les chances de succès de la grossesse. Les antibiotiques ne sont prescrits que lorsque la nature bactérienne de la trachéite est confirmée et uniquement dans les cas où leur utilisation excède de manière significative les effets nocifs possibles.

Au début de la grossesse, les médicaments mucolytiques sont activement utilisés pour traiter la toux avec trachéite. Ces fonds diluent les expectorations visqueuses accumulées dans la trachée et contribuent à son élimination du corps. La purification de la trachée facilite la condition de la future mère et accélère considérablement le processus de guérison.

Parmi les mucolytiques autorisés au cours du premier trimestre de la grossesse, la racine de réglisse ou «Mukaltin» est le plus souvent prescrite. Ces moyens sont bien tolérés par les femmes enceintes et n’affectent pas l’état de l’enfant. La durée du traitement est de 5 à 10 jours et peut être prolongée sur recommandation d'un médecin.

Traitement de la trachéite aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse

Après 16 semaines, les antibiotiques sont activement prescrits pour la trachéite bactérienne. Chez la femme enceinte, l’utilisation de la pénicilline, de la céphalosporine et du macrolide est autorisée. La posologie et la durée d'administration sont déterminées par le médecin. Dans la plupart des cas, dans les 5 à 7 jours suivant l’utilisation des antibiotiques, il est possible de faire face aux principaux symptômes de la maladie.

En cas de trachéite virale, aucun médicament spécifique n'est prescrit. Pour renforcer les défenses immunitaires, les femmes enceintes sont invitées à suivre le traitement par immunomodulateurs. À partir de 14-16 semaines de grossesse approuvé pour une utilisation "Viferon". Ce médicament active le système immunitaire et aide ainsi la femme à faire face à la maladie. Le cours de thérapie dure jusqu'à 10 jours.

Aux deuxième et troisième trimestres de la grossesse, les médicaments expectorants sont également utilisés activement. Parmi les médicaments les plus populaires, citons "Bromheksin", "Doctor Theiss", "Doctor Mom", "Gedeliks" et d'autres moyens. Ces mucolytiques enlèvent bien les expectorations et aident à améliorer l'état de la future mère. Certains de ces médicaments peuvent être utilisés avec un nébuliseur - un dispositif spécial facilitant l'administration de médicaments à la trachée et aux bronches.

Les médecins recommandent de ne pas oublier les méthodes non médicamenteuses qui accélèrent le processus de guérison. Avec le développement de la trachéite recommandé beaucoup de boisson chaude. Il peut s'agir de jus de canneberge, de groseille ou d'airelle, de compote de fruits secs ou de thé pas trop chaud. Dans les boissons, vous pouvez ajouter du miel et du citron au goût.

La trachéite chez la femme enceinte est souvent accompagnée de fièvre. Les médecins recommandent de s'abstenir de prendre des antipyrétiques au cours du premier trimestre de la grossesse. Après 24 semaines, vous ne devriez pas non plus vous laisser emporter par le paracétamol et l'ibuprofène. Ces médicaments agissent sur la synthèse de substances importantes, les prostaglandines, qui contribuent à améliorer le tonus de l'utérus. L'utilisation à long terme d'antipyrétiques au troisième trimestre peut entraîner une naissance prématurée.

Prévention de la trachéite

Toute maladie est plus facile à prévenir qu'à traiter ses effets. Pour la prévention de la trachéite, les médecins recommandent de ne pas prendre de médicament pendant la grossesse. Plus tôt le traitement de la pharyngite et de la rhinite est instauré, moins le risque de développer des complications telles que la trachéite est grand. Avec le traitement opportun commencé, dans de nombreux cas, il est possible de se passer de la prescription d'antibiotiques et d'autres médicaments puissants. Ne manquez pas le début d'une maladie grave - confiez votre santé à des spécialistes!

Comment traiter la trachéite chez la femme enceinte

La trachéite est une maladie respiratoire dont l’essence est l’inflammation de la muqueuse trachéale. Cela peut être aigu et chronique. La cause la plus courante est une infection virale, bien que la trachéite allergique se produise. Un corps étranger dans la trachée peut également entraîner un processus inflammatoire.

Les symptômes les plus courants de la maladie sont une irritation de la gorge, une toux sévère sans crachats ou avec une légère décharge, de la fièvre, un enrouement. Le diagnostic est posé après avoir examiné la gorge à l'aide d'un laryngoscope et passé des tests sur bacpossev.

La trachéite au cours de la grossesse est dangereuse tant pour la mère que pour le futur bébé, surtout si la maladie s'est développée au cours du premier trimestre. Les processus inflammatoires infectieux peuvent entraîner un travail prématuré, des fausses couches et des pathologies du développement du fœtus. Par conséquent, la maladie doit être traitée rapidement. Cela nécessite de la prudence, car de nombreuses préparations pharmaceutiques sont contre-indiquées. Oui, et certaines herbes peuvent aussi nuire à la femme enceinte et au bébé. Nous vous indiquerons quelles procédures vous sont autorisées et comment vous débarrasser efficacement de la trachéite.

Causes de la maladie

Nous énumérons les principales causes de trachéite chez les femmes enceintes:

  • rhumes non traités;
  • infections respiratoires négligées (pharyngite, rhinite, laryngite);
  • l'hypothermie;
  • réaction allergique;
  • fumer;
  • inhalation d'air pollué (par exemple, lorsque vous travaillez dans des entreprises chimiques et pharmacologiques);
  • vivre dans une région peu écologique;
  • corps étrangers dans la trachée (par exemple, un os de poisson collé peut provoquer une inflammation).

La grossesse elle-même est un facteur qui peut déclencher une trachéite. Le fait est que l'immunité de la future mère est affaiblie, car le corps dirige toutes ses forces vers le port de l'enfant. Par conséquent, un rhume banal, qui passait auparavant sans problèmes ni complications, peut maintenant causer une maladie grave.

Les symptômes

La trachéite au cours de la grossesse se manifeste de la même manière que dans tous les autres groupes de patientes. Le principal symptôme de la maladie est une toux douloureuse et le sentiment que quelque chose vous arrache la gorge. En règle générale, la toux est sèche, parfois une petite quantité d'expectorations muqueuses et mucopuruleuses peut être libérée. Les attaques sont pires la nuit et le matin. Parfois, la toux est si forte qu'elle provoque de graves brûlures à la poitrine, des maux de tête et des palpitations aux tempes. Autres signes de trachéite:

  • température élevée (généralement pas plus de 38 ° C);
  • faiblesse générale;
  • essoufflement;
  • sensation d'oppression dans la poitrine lors de l'inhalation;
  • maux de gorge;
  • sensation de corps étranger dans la gorge;
  • enrouement et enrouement (parfois perte totale de la voix);
  • sensation d'essoufflement.


L'intensité des symptômes dépend de la gravité de l'évolution et du type de maladie. La trachéite aiguë donne des signes plus prononcés et une augmentation significative de la température, la trachéite chronique a des symptômes flous.

Qu'est-ce qu'une trachéite dangereuse pour la future mère et le fœtus?

Pendant la grossesse, toute maladie inflammatoire constitue une menace pour la vie du fœtus. La trachéite au début est particulièrement dangereuse. Au cours du premier trimestre, tous les organes et systèmes du bébé se développent activement. Si la trachéite est virale et que ces virus pénètrent dans le placenta, cela peut entraîner:

  • des pathologies dans le développement du fœtus (peut-être même incompatibles avec la vie);
  • avortement spontané;
  • foetus mourant.

Pour la mère de la maladie est dangereux car il peut entrer dans une phase chronique ou provoquer une bronchite. La trachéite aiguë donne des complications telles que la laryngite, la pharyngite, la rhinotrachéite. La forme chronique se caractérise par un long trajet et une toux douloureuse.

Il est important de comprendre qu'une inflammation prolongée (dans la trachéite chronique) peut entraîner des modifications morphologiques de la muqueuse trachéale. Il est chargé de tumeurs endotrachéales (bénignes et malignes). Si la maladie est de nature allergique et que le patient n’arrête pas le contact avec l’allergène, il existe un risque de développer un asthme avec toutes les conséquences qui en découlent.

Si la maladie s'est développée au troisième trimestre, alors ce n'est pas l'infection elle-même qui est dangereuse, mais une forte toux. Cela conduit à une hyper-tonification de l'utérus et à une augmentation de la pression dans la cavité abdominale. Cela peut entraîner un travail prématuré, une prééclampsie, un décollement du placenta. Au cours du genre, une infection fœtale peut survenir.
C’est pourquoi le traitement de la trachéite chez la femme enceinte doit être effectué immédiatement après l’apparition des premiers symptômes.

Diagnostics

Pour poser un diagnostic, vous devez contacter votre médecin de famille, votre médecin généraliste ou votre otolaryngologiste. Le médecin examinera les voies respiratoires à l'aide du laryngoscope, posera des questions sur les symptômes, écoutera à l'aide du phonendoscope, prescrira un frottis pharyngé pour le baccavi et une numération sanguine complète. Sur la base des données, il sera en mesure de déterminer avec précision si vous avez une trachéite.

Prévisions

La trachéite aiguë est complètement guérie en 7 à 10 jours si vous commencez le traitement à temps. La forme chronique est plus difficile à traiter, cela peut prendre plusieurs semaines. Si la maladie survient avec des complications, si l’infection s’est propagée à d’autres organes respiratoires, le combat peut durer de 1 à 1,5 mois.

Prévention

Pendant la grossesse, les femmes doivent être particulièrement attentives à leur santé et à leur mode de vie. Il est strictement interdit de fumer: non seulement il irrite les voies respiratoires et provoque une trachéite aiguë, mais la fumée du tabac est nocive pour tous les organes et systèmes, elle a également un effet toxique sur le fœtus.

La trachéite virale la plus courante. Il est transmis par des gouttelettes en suspension dans l'air. Par conséquent, afin d'éviter toute infection, les contacts avec des personnes malades doivent être évités. Si possible, pendant les épidémies, n'utilisez pas les transports urbains et ne visitez pas les endroits surpeuplés. Un nettoyage quotidien par voie humide éliminera les champignons et les bactéries présents dans l'appartement.

Si vous avez déjà souffert de trachéite allergique, évitez tout contact avec des allergènes et veillez à renforcer le système immunitaire. Durcissement du corps, manger des aliments sains, observer les règles d'hygiène, se promener au grand air, maintenir un style de vie actif (le yoga, le pilates, la natation et autres activités physiques modérées sont autorisés pour les femmes enceintes).

Traitement

La trachéite chez les femmes enceintes est traitée avec des méthodes douces. Si la maladie a une forme bénigne, vous pouvez vous en tirer avec un ensemble d’activités à domicile, décrites ci-dessous. Les médicaments pharmaceutiques sont prescrits extrêmement rarement, car la plupart d'entre eux sont nocifs pour l'enfant. Habituellement limité aux antipyrétiques et aux préparations locales pour humidifier la membrane muqueuse de la gorge. Les expectorants à base d'herbes sont également prescrits, mais ils peuvent être remplacés par des remèdes traditionnels faits maison. C'est plus sûr pour l'enfant et efficace pour la femme.

Événements maison complexes

  1. Le repos au lit est obligatoire pendant toute la durée du traitement! Même si la future mère se sent bien, elle a besoin d'un repos constant.
  2. Humidifiez l'air dans la pièce. Cela aidera à hydrater les muqueuses, facilitera la décharge des expectorations, éliminera la toux larmoyante. Si vous n'avez pas d'humidificateur spécial dans votre maison, vaporisez plusieurs fois par jour de l'eau ordinaire dans un vaporisateur.
  3. Buvez beaucoup de liquide pour faciliter les expectorations.
  4. La température de l'air dans la pièce ne doit pas dépasser +19 ° C.
  5. Laissez l’un des ménages faire le ménage tous les jours. Cela aidera à prévenir le développement de bactéries et de champignons dans le microclimat domestique. N'oubliez pas de ventiler également la pièce.
  6. En ce qui concerne la nourriture, il n'y a pas d'instructions spéciales. Mais pour ne pas irriter la gorge, refusez les aliments épicés, mais également très chauds ou froids. Pour aider le corps à combattre les infections, mangez des oignons, de l'ail, des agrumes, des pommes vertes, du persil. La nuit, buvez du lait chaud avec du miel pour adoucir les muqueuses de la lutte contre la toux.

Remèdes populaires

Vous trouverez ci-dessous les produits naturels que vous pouvez facilement cuisiner à la maison. Ils sont testés dans le temps et autorisés pour les femmes enceintes.

Les moyens à base de miel aident à soulager rapidement la toux, à soulager les irritations et les inflammations de la membrane muqueuse, à renforcer le système immunitaire. À la prochaine chatouillement de la gorge, prenez une cuillère à café de ce produit et vous vous sentirez immédiatement mieux. Vous pouvez également boire de l'eau tiède dans laquelle le miel est dissous.

Des compresses chaudes sont utilisées pour soulager l'inflammation. Chauffer le miel à une température de 40 ° C, appliquer sur la poitrine, couvrir avec une toile cirée et une couverture. Allongez-vous avec une telle compresse pendant environ une demi-heure. Répétez la procédure tous les jours jusqu'à la récupération complète.

Filet d'iode

Les emplâtres à la moutarde étant interdits pour une femme enceinte, utilisez une moustiquaire à l'iode. Dessinez-le sur votre poitrine tous les 2 jours.

Les oignons sont utilisés à la fois à l'intérieur et pour les compresses. Pour soulager la toux et l’inflammation, préparez un sirop cicatrisant: hachez un gros oignon, faites bouillir un verre d’eau séparément, ajoutez 3 cuillères à soupe de sucre et remuez. Verser l'oignon haché avec de l'eau chaude et laisser dans un endroit chaud pendant 1 jour. Le sirop est prêt. Prenez-le sur une cuillère à soupe trois fois par jour.

Pour les compresses, l'oignon doit être cuit au four à feu doux, puis pétrir à la fourchette. Appliquez du gruau tiède sur la poitrine et recouvrez de toile cirée. Enveloppez-vous dans une couverture et allongez-vous pendant une demi-heure, puis retirez l'appliqué et rincez la peau. Ne compresse quotidiennement.

Thé aux framboises

Le plus grand danger pendant la grossesse est une température élevée, cela peut entraîner une décoloration de l'enfant et d'autres conséquences. Par conséquent, baisser immédiatement la chaleur. Pour ce thé idéal aux framboises. Convient comme confiture de baies et feuilles sèches de cette plante. Posologie: un verre d'eau bouillante 2 cuillerées à thé de confiture ou 1 cuillère à café de feuilles broyées, couvrir et laisser reposer 10 minutes. Boire sous forme de chaleur. La température prendra environ une demi-heure.
De plus, vous pouvez essuyer avec une éponge imbibée d'une solution acétique (1 cuillère à soupe par litre d'eau à la température ambiante).

Sirop Althéa Médicinal

Althaea n’est pas contre-indiqué chez la femme enceinte; il peut donc également être utilisé pour lutter contre la trachéite. Soit dit en passant, à partir de cette plante, on prépare des préparations pharmaceutiques contre la toux (mukaltin, etc.), mais il est préférable de l’utiliser sous sa forme naturelle. Alors, mélangez dans une casserole un demi-litre d’eau et 3 cuillères à soupe de poudre d’althée en poudre, ajoutez 3 cuillères à soupe de sucre. Après avoir fait bouillir le mélange, réduisez le feu au minimum. Faire bouillir jusqu'à ce qu'un tiers du liquide s'évapore, puis filtrer le sirop et prendre une cuillère à soupe 3-4 fois par jour.

L'inhalation

Il est possible de traiter la maladie par inhalation, mais uniquement à condition que le patient n’ait pas de température. Il est également impossible de se laver pendant une longue période, la durée de la procédure ne doit pas dépasser 10 minutes. Il est permis d'ajouter de l'eau d'inhalation à l'herbe: sauge, fleurs de camomille, pommes de terre, fleurs de souci, feuilles de framboisier et fleurs de souci. Refuser d'autres additifs! L'utilisation des huiles essentielles est strictement interdite.

Boissons aux fruits de baies

Pour prévenir le développement de complications et renforcer le système immunitaire, buvez des boissons aux fruits de baies de confiture riches en vitamines C. Il s'agit des airelles, des myrtilles, des groseilles noires et rouges, des canneberges et des myrtilles. Dissolvez une cuillère à soupe de confiture dans un verre d’eau tiède (pas chaude!) Et buvez à la place des boissons ordinaires.

Rinçage de la gorge

Pour accélérer la guérison de la membrane muqueuse, soulager l'inflammation et éliminer les sensations de combat désagréables dans la gorge, rincez-vous la gorge avec des médicaments. Seulement ceci ne devrait pas être fait plus de 4 fois par jour, sinon l'effet sera opposé (irritation excessive de la trachée). Pour le rinçage, une solution normale de sel de mer ou de cuisine (une demi-cuillère à thé pour un verre d'eau tiède) est parfaite. Mais encore mieux aider la décoction de ces plantes: écorce de chêne, herbe de sauge, feuilles d'eucalyptus, jeunes pousses de sapin, aiguilles de pin, fleurs de camomille. Les plantes sélectionnées bouilliront dans un verre d'eau à raison de 1 cuillère à soupe pour 200 ml de liquide, refroidir, filtrer et utiliser pour les procédures.

Ecrivez dans les commentaires sur votre expérience dans le traitement des maladies, aidez les autres lecteurs du site!
Partagez des contenus sur les réseaux sociaux et aidez vos amis et votre famille!