Comment déterminer que l'accouchement commence chez les femmes primipares et multivariées

Les dernières semaines de grossesse sont les plus excitantes. Une femme a hâte de savoir quand sa naissance commencera, comment elle se déroulera et à quoi ressemblera son bébé. Cela concerne surtout les femmes qui accouchent pour la première fois. En même temps, ils s’intéressent également à la question du début du travail afin de ne pas confondre malaise et bagarres d’entraînement avec les signes d’un nouveau-né. Il est important de surveiller tous les changements survenant dans le corps, et vous pouvez alors facilement comprendre qu'il est temps d'aller à l'hôpital. Cet article aidera à comprendre cela.

Comment apprendre sur l'approche de l'accouchement, être capable de se préparer et d'aller à l'hôpital?

Cette question intéresse toutes les futures mères, en particulier les primipares. Le fait que la naissance va bientôt commencer, dit le corps lui-même. Tous ses changements diront pour eux-mêmes qu’il est temps de donner naissance. L'essentiel est de l'écouter et de prêter attention à chaque petite chose.

La période prénatale est considérée comme commençant à partir de la 38ème semaine de grossesse. À partir de ce moment-là, vous pouvez remarquer les symptômes avant l’accouchement, précurseurs du fait qu’il est temps d’accoucher. En ce moment, il y a des contractions d'entraînement. Ils sont irréguliers, surviennent principalement lorsque la position du corps change. Dans les primipares, ils apparaissent 5 jours ou plus avant la naissance. Ils préparent l'utérus pour un événement futur, alors ne vous inquiétez pas et allez immédiatement à l'hôpital. Comment alors savoir ce que vous donnez? Ces contractions diffèrent en fréquence et en rythme. Si leur intervalle est de 10 à 15 minutes et qu'ils durent au moins une minute, vous pouvez alors aller à l'hôpital en toute sécurité.

Quels sont les précurseurs de la naissance des premiers oiseaux? En fait, ils sont les mêmes, peu importe le type de naissance. Lors de la préparation du corps, vous pouvez ressentir des selles molles, il est encore plus fréquent d'aller aux toilettes. Le bébé devient moins mobile en raison du manque d'espace. Cependant, la principale caractéristique est que l'apparition du travail chez les primipares est moins intense et rapide. Les précurseurs du travail prématuré sont les fuites de liquide amniotique ou leur déversement.

Les principaux signes d'un début d'accouchement

Le début du travail a ses propres caractéristiques pour les femelles primipares et multipares. Les premiers signes d’accouchement sont l’apparition de contractions régulières, un écoulement d’eau. Pour aller à la maternité, si les contractions sont périodiques, elles apparaissent très rarement, et surtout avec des mouvements brusques, cela ne vaut pas la peine. Ce ne sont pas des signes de déclenchement du travail, mais des séances d'entraînement.

Lors de la première grossesse, les signes d'accouchement commencent à l'avance et ne coïncident pas avec la date de cet événement. Alors, comment sont les naissances chez les primipares? Les premiers signes d’accouchement chez les figurines peuvent commencer une à deux semaines plus tôt. Il y a des douleurs dans la région lombaire, on observe des nausées, des vomissements, un prolapsus abdominal. Les signes génériques sous forme de contractions et d'écoulement d'eau sont assez longs. Cela est dû à l'inélasticité du canal de naissance qui ne donnait pas auparavant, ainsi qu'à la nécessité d'ouvrir le col de l'utérus, dont le processus prend plus de temps.

Les symptômes de l'accouchement dans les figurines consistent souvent en l'apparition d'une sensation de brûlure dans le bas de l'abdomen. Il peut s'agir de changements émotionnels associés au surmenage nerveux résultant de l'incertitude des signes du début du travail et de l'approche du processus. Quelle semaine commencent les naissances? La réponse est strictement individuelle. Un fœtus peut être prêt à comparaître à 38 et 42 semaines.

Les précurseurs de la deuxième naissance commencent généralement à 37 semaines. Les signes de l'apparition de l'activité professionnelle se développent beaucoup plus rapidement que chez le primipara. Les premiers signes d'une livraison rapide ne sont visibles que 1 à 2 jours avant la livraison. L'abdomen des multidoteurs est généralement abaissé déjà avant les foyers eux-mêmes. Le canal de naissance est mieux préparé, le processus est donc beaucoup plus rapide. Les principaux signes d’accouchement et de seconde grossesse sont l’apparition de contractions dont l’intervalle se réduit.

10 signes de travail imminent

Le déroulement de la grossesse et de l'accouchement est individuel pour chaque femme. Les signes d'inclusion à l'accouchement ne sont pas nécessairement tous observés dans l'ensemble, et chaque future mère possède ses propres combinaisons spéciales. Comment, alors, savoir ce que la naissance est bientôt? Ainsi, les signes suivants parlent de leur approche:

1. Décharge du bouchon muqueux

Un bouchon de mucus est nécessaire pour protéger un enfant contre les infections. Avec l'ouverture du col de l'utérus, les muqueuses du bouchon se produisent, qui peuvent être entières ou en portions. Ce signe peut être vu deux semaines avant la naissance et avant le tout début du processus de la naissance du bébé. Cela ressemble à une décharge de pertes vaginales. Dans certains cas, il est autorisé à prendre une décharge sanglante.

2. Décharge d'eau

La rupture d'eau indique le début du travail. Ce processus peut se produire de différentes manières. L'eau peut s'écouler même avant le début des contractions, elle peut fuir progressivement et, dans certaines situations, il est nécessaire de percer les membranes de la vessie pour qu'elles puissent s'éloigner.

3. Contractions

Les signes de contractions sont des douleurs dues aux vagues qui apparaissent en premier dans le bas du dos et descendent dans l'abdomen. Ils ont une nature périodique régulière. Progressivement, l'augmentation de la douleur. Dans les primipares, les combats durent généralement plus longtemps que les multipares.

4. Douleur dans le bas du dos

En fin de grossesse, le mal de dos commence à se manifester en raison d'un changement de centre de gravité, de l'apparition de fausses contractions, de la production de l'hormone relaxine et de la préparation du col de l'utérus. Sensations douloureuses. Des douleurs plus longues, se transformant en une torture atroce, ayant un caractère irrégulier, peuvent indiquer des pathologies nécessitant un examen par un spécialiste.

5. Abaissement de l'abdomen

Chez les femmes primipares, l'abdomen s'abaisse deux semaines avant l'accouchement. Si la grossesse n’est pas la première, cela peut arriver un jour ou deux avant la naissance. C'est ce qu'on appelle la préparation du bébé à la naissance. Il tombe dans la région pelvienne, appuyé contre la sortie. En même temps, il exerce une pression encore plus forte sur la vessie, ce qui provoque une augmentation de la miction.

6. mictions fréquentes et la défécation

Une augmentation de la miction est associée à un changement de position de l'enfant et à sa descente dans la région pelvienne. Cependant, les femmes se demandent souvent pourquoi l'écoulement lors des selles devient plus abondant et fluide. Cela est dû à l’effet des hormones qui détendent le col de l’utérus sur les intestins, ce qui entraîne une diarrhée. Les symptômes sont pertinents 27 jours avant l'accouchement.

7. Changement d'activité fœtale

L’activité du fœtus avant l’accouchement devient beaucoup moins visible, puisqu’elle se développe et qu’elle n’a pas assez de place dans le ventre de la mère.

8. Changements d'appétit et perte de poids

Peu de temps avant l'accouchement, une femme qui a eu une bonne grossesse pendant toute la grossesse peut perdre l'appétit. Si elle a mal mangé pendant toute sa grossesse, son appétit peut augmenter avant l'accouchement. Également au cours de cette période, il se produit une absorption des eaux fœtales, ce qui entraîne une légère diminution des étapes.

9. Syndrome de nidification et sautes d'humeur inattendues.

L'un des signes d'un accouchement précoce est le désir de faire une préparation active pour la naissance d'un bébé. Une femme entre en elle-même, commence à nettoyer, à laver et à effectuer d'autres tâches ménagères. En même temps, l'ambiance devient très changeante. Elle peut rire et pleurer en une minute.

10. cou souple

Ce signe ne peut être envisagé que par un obstétricien-gynécologue lors de l'examen. Le col de l'utérus est lissé et devient plus élastique grâce à l'action des hormones.

Ainsi, déterminer le début de l'activité de travail n'est pas si difficile. Comment puis-je savoir que l'accouchement va bientôt commencer? L'essentiel est d'écouter votre corps, ses changements et de ne pas paniquer. Après avoir identifié des signes d'accouchement précoce, vous devez vous rendre à l'hôpital. N'oubliez pas que la naissance chez les primipares est généralement moins rapide que lors de la deuxième grossesse et des suivantes.

Comment se renseigner sur la prochaine naissance: les principaux signes

À la fin de la grossesse, les femmes, en particulier celles qui se préparent à devenir mères pour la première fois, ont peur de ne pas remarquer que l'accouchement commence. Il y a un certain nombre de signes indiquant cela. Mais les femmes enceintes particulièrement suspectes sont prêtes à interpréter toute maladie ou tout changement dans leur corps comme le début du travail. C'est pourquoi il est si important de surveiller votre bien-être et le comportement du bébé. Cela vous aidera à vous préparer à un événement important et à vous rendre à l'hôpital rapidement.

Signes physiologiques du travail rapproché

En règle générale, les changements dans le corps avant l’accouchement sont associés aux changements du fond hormonal de la femme, à la disponibilité de l’utérus pour la naissance, à la maturation du placenta et à la maturité du fœtus. Les personnes qui accouchent pendant une grossesse normale apparaissent entre 38 et 39 semaines, mais certaines femmes peuvent survenir plus tôt. Les primipares commencent à remarquer des signes d'accouchement quelques jours, voire plusieurs semaines avant, tandis que les femmes qui attendent le deuxième bébé et les bébés suivants peuvent présenter des symptômes familiers en quelques heures seulement.

"Ptose abdominale"

Sur cette base, jadis, les grand-mères prédisaient une naissance précoce. Sign est basé sur les changements dans le corps qui se produisent en fin de grossesse. Lorsque la tête prévia peu de temps avant l'accouchement, la tête du fœtus tombe plus bas et pénètre dans le petit bassin, comme le disent les médecins. En conséquence, la partie supérieure de l'utérus descend également et n'appuie plus aussi lourdement sur l'estomac, les poumons et d'autres organes. Il n’est pas toujours possible de remarquer de manière indépendante que l’estomac est abaissé, mais la femme pense qu’il est devenu plus facile de respirer, arrête la dyspnée en marchant et monte les escaliers, souffre de brûlures d’estomac si elle s’est inquiétée ces derniers mois.

Lors de l'abaissement de l'abdomen avant l'accouchement, le nombril fait encore plus saillie et la peau de l'abdomen s'étire davantage. C'est à ce stade que l'apparition rapide des vergetures est possible.

Mictions fréquentes, changement dans la nature de la défécation

C'est aussi un trait physiologiquement explicable. La tête descendante de l'enfant avec plus de force exerce une pression sur la vessie, de sorte qu'elle ne peut pas être remplie complètement et que le besoin d'uriner se manifeste beaucoup plus souvent. La femme note que, même si elle a commencé à aller aux toilettes plus souvent, la quantité d'urine excrétée a considérablement diminué.

Une forte pression de l'utérus enceinte sur les intestins provoque la constipation. Peu de temps avant l'accouchement, l'ocytocine, une hormone en forte augmentation, entraîne au contraire un affaiblissement des selles. Si la constipation fréquente cède brutalement la place à la diarrhée, ce symptôme indique un accouchement imminent.

Douleur tirante dans le bas du dos et le bas de l'abdomen

Avant l'accouchement, il y a une entorse, le cartilage se ramollit, les os du bassin se séparent progressivement, ce qui cause un malaise et chez certaines femmes, une douleur considérable. A ce moment, la démarche et la posture changent. De plus, de nombreuses femmes ressentent une douleur dans la région pubienne provoquée par la pression du fœtus sur les os du bassin.

Augmentation de la sécrétion

Un écoulement blanc semi-liquide avant l'accouchement signale un écoulement rapide du bouchon muqueux. Certaines femmes enceintes s'inquiètent de la fuite de liquide amniotique. En fait, les fuites d'eau - un phénomène moins commun qu'il n'y paraît. Il est observé dans le cas où la rupture des membranes du fœtus ne se produit pas dans le pharynx utérin, mais dans l'une des parois utérines. Si vous avez des doutes sur la nature de la sortie, consultez un médecin. À l'aide d'un test spécial, il déterminera la présence de liquide amniotique dans les sécrétions.

Changements dans le col de l'utérus

Le gynécologue vous informera des modifications apportées au col lors du prochain examen hebdomadaire. Le cou est raccourci et mesure 1 à 2 centimètres. Le pharynx utérin commence à s'ouvrir. C'est à ce moment que les médecins parlent d'ouvrir le col de l'utérus avec 1 ou 2 doigts.

À l'heure actuelle, les membranes fœtales sont proches et sont disponibles pour tous les types d'infections. Par conséquent, l'hygiène intime doit être plus prudente. Les organes génitaux de toilette et les draps sont changés deux fois par jour. Pour le lavage, il n'est pas nécessaire d'utiliser du savon à chaque fois: il sèche la muqueuse. Vous pouvez utiliser une décoction de camomille. Prendre un bain à ce moment ne peut pas être, ils devraient être remplacés par une douche chaude.

Décharge de bouchon de mucus

La bouche utérine pendant la grossesse est fermée par un bouchon dit de mucus, qui maintient le bébé et ne permet pas la pénétration de l'infection à l'intérieur. Un écoulement abondant sous forme de caillot de mucus indique que le bouchon s'est éloigné et que la dilatation cervicale aura bientôt lieu. Chez certaines femmes, la divulgation se fait progressivement, chez d'autres, l'accouchement commence immédiatement après la sortie du liège.

Le liège peut s'écouler 2 semaines avant l'accouchement. Parfois, le liège ne sort pas entièrement, mais par parties, il n'est donc pas toujours reconnu. En supposant que c’est elle est possible par la nature de la décharge: transparente, dense, éventuellement avec des traînées de sang.

Changer la nature du mouvement fœtal

Beaucoup de femmes enceintes à 38-39 semaines notent une diminution du nombre de mouvements du fœtus. Son mouvement est difficile et moins intense, car il se presse avant la naissance dans l'utérus.

Vidéo: signes avant-coureurs d'une naissance imminente

Signes psychologiques d'accouchement précoce

Il existe également des précurseurs psychologiques de l'accouchement associés à des modifications du fond hormonal d'une femme. Bien entendu, ces signes sont très subjectifs et il est assez difficile de tirer des conclusions uniquement sur ces éléments.

Sautes d'humeur

Changements fréquents d'humeur, larmoiements sans cause, irritabilité associée à une augmentation de l'ocytocine, une hormone avant l'accouchement. Après quelques jours après la naissance du bébé, cette humeur se poursuivra. Avec la restauration de l'équilibre des hormones, l'état psychologique se stabilise également.

Instinct de nidification

Quelques jours avant l’accouchement, une femme a un désir irrésistible de préparer un appartement pour l’apparition d’un bébé. Cela se reflète dans le fait qu'elle sort et range les affaires des enfants, range le berceau, caresse la lessive, trouve une place pour un bain. En général, il organise les choses pour que l'enfant et la mère soient à l'aise. Certaines femmes peuvent avoir un désir irrésistible de commencer les réparations dans l'appartement, de se débarrasser de tout excès.

Vidéo: Comment expliquer l'instinct de nidification chez les femmes enceintes

Signes fiables de naissance proche

Si les signes ne se sont pas manifestés de manière explicite, si la femme s’est fondée sur les paroles du médecin et sur ses propres sentiments et sensations, des signes fiables indiquent que l’accouchement commencera dans les prochaines 24 heures:

  1. Le ton de l'utérus. L'utérus se contracte, "kamenet" qui fait du bien si vous mettez votre main sur votre ventre. Se pose, en règle générale, déjà aux premiers stades des contractions et contribue à la promotion du bébé au pharynx de Fallope lors de l'accouchement.
  2. Les contractions. La première phase, latente, est caractérisée par un bas-ventre. Beaucoup de femmes confondent les contractions dans cette phase avec les fausses. Cependant, ils augmentent progressivement, l'écart entre eux se réduit. C'est la phase active. À ce moment-là devrait aller à l'hôpital.
  3. La décharge de liquide amniotique. Si l'eau est retirée, cela ne signifie pas que l'enfant sera immédiatement né. Souvent, les eaux s’écoulent au tout début du travail, quand le col de l’utérus n’est pas encore ouvert. Ensuite, les médecins parlent d'une période sèche et il sera sûrement indiqué dans la fiche de la femme combien de temps elle dure. Il se produit, au contraire, avec la divulgation complète du col de l'utérus, la vessie fœtale reste intacte. Dans ce cas, il est percé afin que l’enfant puisse traverser le canal de naissance en toute sécurité.

Il est important de se rappeler que si l’eau est transférée à l’extérieur de la maternité, vous devez vous y rendre immédiatement. Une longue période anhydre peut entraîner une infection du foetus, un traumatisme à la naissance. Vous devez essayer de vous souvenir de la couleur et de l’odeur, ainsi que de la présence d’impuretés (telles que du sang, du méconium) dans le liquide amniotique et, dès votre arrivée à la maternité, informez le médecin de tout. De par la nature du liquide amniotique, il tire une conclusion sur l'état de l'enfant.

Signes de naissance prématurée

On considère que les naissances prématurées se produisent entre 28 et 36 semaines de grossesse. Ils peuvent survenir pour diverses raisons, rapidement et progressivement. Le travail prématuré commence en règle générale soudainement, mais certains signes peuvent indiquer:

  • sensation de lourdeur dans le bas-ventre;
  • utérus fréquent dans un ton;
  • prolapsus abdominal;
  • sensation de pression sur les os du bassin;
  • douleurs de croissance caractère crampes.

Si un ou plusieurs signes d'accouchement sont trouvés, il est urgent de consulter un médecin. Dans la plupart des cas, l’accouchement prématuré peut être arrêté.

Signes qui donnent bientôt naissance

Toute femme qui attendait un bébé sait que les dernières semaines précédant la prochaine naissance sont suffisamment étirées. Un sentiment particulier d'anxiété est inhérent aux futures mamans qui doivent accoucher pour la première fois.

L'article traite des précurseurs génériques - cette information sera utile à la fois aux femmes qui attendent la naissance de leur premier enfant et aux femmes qui ont déjà accouché.

Contenu de l'article:

10 des plus fidèles signes de naissance rapprochée

  1. Ventre
    Approximativement quatorze jours avant le début du travail, on peut observer un prolapsus abdominal chez les femmes primipares. Cela se produit parce que la mie préparant l’apparition de la lumière, appuyée contre la sortie, tombe dans la région pelvienne. Pour les femmes qui attendent la naissance d’un autre enfant, l’estomac peut descendre quelques jours avant l’accouchement.
    Une femme après un prolapsus abdominal peut éprouver de la difficulté à respirer, ainsi que des malaises associés à un gonflement et une miction fréquente. Cependant, n'ayez pas peur de cela. Un œdème et une miction fréquente seront un signe clé de l'approche de l'accouchement, c'est-à-dire que votre bébé naîtra bientôt.
  2. Perte de poids incompréhensible
    Une femme prend du poids pendant toute la période d'attente d'un bébé, mais avant de donner naissance, elle peut perdre énormément de poids de plusieurs kilogrammes. Cela indique que vous allez bientôt rencontrer votre bébé. La perte de poids est due à l'absorption d'eau fœtale et ne devrait pas provoquer d'excitation chez la future mère. La perte de poids est d'environ un à deux kilogrammes. Quand cela vient gonfler.
  3. La variabilité de l'humeur
    La métamorphose psychologique se produit dans le corps de la femme, accompagnée de changements physiologiques. Une ou deux semaines avant l'apparition du bébé, la femme sent l'approche de cette réunion et s'y prépare. Il y a des forces pour effectuer les tâches ménagères. Je veux tout faire en même temps.
    L’humeur et le caractère de la future maman deviennent si changeants qu’elle rit puis pleure. Il n'est pas très visible pendant toute la grossesse, mais il est parfaitement visible avant la naissance. Ne négligez pas cette fonctionnalité.
  4. Au revoir les brûlures d'estomac!
    Dans les derniers jours avant l'accouchement, la pression du diaphragme et de l'estomac est supprimée, il y a un sentiment que la respiration devient beaucoup plus facile. La dyspnée et les brûlures d'estomac qui ont été hantées par une femme disparaissent pendant toute la grossesse. En même temps, certaines difficultés apparaissent - il devient plus difficile de s'asseoir et de marcher, il est difficile de trouver une posture confortable, il y a des difficultés pour dormir.
  5. Appétit instable
    Pour celles qui avaient bon appétit pendant toute la grossesse et avaient soudainement remarqué son déclin, ce signe serait un signal pour se préparer à l'accouchement. À propos de l'approche de la naissance témoignera et l'augmentation de l'appétit pour ceux qui avaient déjà mal mangé.
  6. Selles molles et mictions fréquentes
    Tous les neuf mois, la femme a réussi à se précipiter aux toilettes. Mais maintenant tout est différent. Envie d'uriner fréquemment. L'intestin commence à se dégager - et voici la diarrhée. Les hormones relâchant le col utérin commencent à affecter les intestins, ce qui entraîne des selles molles. De tels symptômes apparaissent généralement deux à sept jours avant l'accouchement. Certaines femmes peuvent même confondre le début du travail avec un empoisonnement.
  7. Instinct de nidification
    Quelque temps avant d'accoucher, une femme a le désir de se replier sur elle-même, isolée de tout le monde. Si vous voulez vous blottir ou vous cacher dans un endroit isolé, vous ne pouvez pas voir vos proches - félicitations, la naissance n’est pas si loin, et peut-être que le compte à rebours est passé à l’horloge. Le corps féminin ressent cela et a besoin d'un répit pour la future mère afin qu'elle s'adapte psychologiquement à l'apparence de l'enfant.
  8. Bébé de récession
    Les mouvements de l'enfant dans l'utérus changent considérablement avant le début du travail. Bébé grandit et il devient un peu d'espace dans l'utérus. C'est pourquoi il ne peut pas frapper et pousser pendant longtemps. L’appareil CTG montrera à maman que l’activité et le rythme cardiaque de l’enfant sont normaux, il n’ya aucune raison de s’inquiéter. Au cours des quatre dernières semaines, avant l'accouchement, il est recommandé de faire CTG au moins deux fois par semaine, et de le faire mieux chaque jour.
  9. Douleurs tirantes dans la région pubienne
    Immédiatement avant l'apparition du bébé, une femme commence à ressentir une douleur tiraillante dans l'os pubien. En effet, pour l'accouchement, il est nécessaire de ramollir les os pour faciliter le processus d'apparition du bébé. Accompagner le processus sourde douleur douloureuse. Ces symptômes ne sont pas du tout terribles, vous pouvez préparer des choses pour l'hôpital.
  10. Bouchon de mucus de sortie
    Chaque femme a sans doute entendu dire que le bouchon de mucus protège le bébé contre diverses infections tout au long de la grossesse. En cours de dilatation cervicale, le bouchon sort. Rappelez-vous, lors de la première naissance, l'utérus s'ouvre assez lentement et beaucoup plus rapidement - lors des naissances suivantes.

Tous ces signes sont des signes indirects du début du travail. Et seul un obstétricien-gynécologue peut, lors de l'examen, parler du début effectif de l'activité de travail - il le juge par dilatation cervicale.

Deux signes de travail ont commencé

  1. Rupture de liquide amniotique
    Le déversement d'eau de chaque femme peut avoir lieu de différentes manières. Chez certaines femmes, l’eau peut rester à la maison, dans d’autres elles fuient, et il arrive aussi que l’eau diverge après une ponction de la vessie fœtale dans la salle d’accouchement.
  2. L'apparition de combats réguliers
    Contractions - Ceci est un signe clair de travail imminent. Il est impossible de ne pas les remarquer. Les contractions ressemblent aux douleurs dues aux vagues, en partant des reins et en descendant vers le bas de l'abdomen. La douleur survient à une certaine période, la sensibilité augmente avec le temps.

Symptômes du début du travail prématuré

  • La naissance prématurée est comparable à la menace d'avortement. Le début du processus - la décharge de liquide amniotique au moment de la grossesse, encore loin de la date de naissance prévue.
  • Les contractions utérines, les douleurs d’arrachement, certaines tensions de l’abdomen sont les précurseurs de la naissance prématurée. L'allocation augmente alors qu'il y a des traînées de sang.

Constatant de tels signes, une femme devrait immédiatement consulter un médecin afin de prévenir une naissance prématurée. Si le col de l'utérus a commencé à s'ouvrir, ne rien faire, il faut donner naissance.

Comment savoir quoi donner bientôt? Harbingers: 9 symptômes d'accouchement imminent

Signes du début du travail: fausses contractions, prolapsus abdominal et autres modifications du corps

Les questions les plus fréquemment posées par les futures mères et leurs connaissances déjà nées sont les suivantes: «Comment savoir si la naissance a commencé? Est-ce que le début du travail va me manquer? Y at-il des signes que la naissance est sur le point de commencer? " Bien sûr, il est difficile de prédire avec précision la date de naissance, mais il existe néanmoins certains signes permettant de déterminer qu'un enfant peut naître bientôt.

D'habitude, l'accouchement ne se produit pas soudainement, notre corps ne peut pas changer du jour au lendemain - il ne se passe pas qu'il y a une heure, rien ne laissait présager le début du travail, et tout à coup, ils ont commencé brusquement. Les naissances sont toujours précédées de quelques modifications corporelles. À quoi la future mère devrait-elle faire attention?

Il existe des soi-disant précurseurs de l'accouchement - des changements externes tangibles dans le corps, qui indiquent une préparation au début du travail. La raison de leur apparition est une forte augmentation de la quantité d’œstrogène avant accouchement. L'activité de ces hormones affecte le bien-être et le comportement des femmes. Quelques personnes qui comparaissent apparaissent même deux semaines avant l'accouchement à venir et une personne à peine quelques heures avant. Certains précurseurs du travail sont exprimés intensément, pour quelqu'un, ils passent inaperçus. Il y a plusieurs précurseurs de l'accouchement, mais pour comprendre que l'accouchement va bientôt commencer, un ou deux d'entre eux suffisent.

Fausses contractions

De fausses contractions peuvent survenir après la 38ème semaine de grossesse. Les fausses contractions sont plus intenses que celles de Braxton-Hicks qu'une femme pouvait déjà ressentir à partir du deuxième trimestre de sa grossesse. Les fausses contractions, comme les contractions de Braxton-Hicks, entraînent l'utérus avant le travail à venir, elles sont irrégulières et indolores, les intervalles entre elles ne diminuent pas. Au contraire, les douleurs réelles du travail sont régulières, leur force augmente progressivement, elles deviennent plus longues et plus douloureuses et les intervalles entre elles sont réduits. Ensuite, nous pouvons déjà dire que la naissance a commencé sérieusement. En attendant, il y a de fausses contractions, il n'est pas nécessaire d'aller à la maternité - on peut facilement les survivre à la maison.

Prolapsus abdominal

Environ deux à trois semaines avant l’accouchement, l’enfant, en prévision de la naissance, appuie sur la partie de présentation (généralement la tête) contre le segment inférieur de l’utérus et le rabat. L'utérus, qui se trouvait auparavant dans la cavité abdominale, pénètre dans la région pelvienne, la partie supérieure de l'utérus (en bas), en chute, cesse de faire pression sur les organes internes du support thoracique et de la cavité abdominale. Dès que le ventre retombe dans le futur, la mère s'aperçoit qu'il est devenu plus facile de respirer, même s'il devient plus difficile de s'asseoir et de marcher. En outre, les brûlures d'estomac et les éructations disparaissent (après tout, l'utérus ne fait plus pression sur le diaphragme et l'estomac). Mais, vers le bas, l'utérus commence à exercer une pression sur la vessie. Naturellement, les mictions deviennent plus fréquentes.

Pour quelqu'un, le prolapsus de l'utérus provoque une sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen et même une légère douleur dans la région du ligament inguinal. Les jambes et le bas du dos de quelqu'un semblent parfois traverser des décharges électriques. Toutes ces sensations sont également dues au fait que la présentation du fœtus descend et est "insérée" dans l'entrée du petit bassin d'une femme, tout en irritant ses terminaisons nerveuses.

Dans la deuxième naissance et les suivantes, l'estomac descend plus tard, juste avant la naissance. Il arrive que ce précurseur de naissance ne soit pas du tout.

Perte de poids

Environ deux semaines avant l'accouchement, le poids peut diminuer, généralement entre 0,5 et 2 kg. Cela se produit parce que l'excès de liquide est excrété par le corps et que le gonflement est réduit. Si plus tôt au cours de la grossesse, sous l’effet de la progestérone, le fluide dans le corps d’une femme enceinte s’est accumulé, mais maintenant, avant l’accouchement, l’effet de la progestérone diminue, mais d’autres hormones sexuelles féminines - les œstrogènes - commencent à agir de manière intensive. Ils éliminent également l'excès de liquide du corps de la future mère. Très souvent, la future mère remarque qu’en fin de grossesse, il lui est devenu plus facile de mettre des bagues, des gants, des chaussures - le gonflement des mains et des pieds a diminué.

Changer de tabouret

En outre, les hormones détendent les muscles de l'intestin, ce qui peut entraîner un trouble des selles. Parfois, cette augmentation des selles (jusqu'à 2-3 fois par jour) avec la dilution des masses fécales prises par les femmes pour une infection intestinale. Cependant, s'il n'y a pas de nausée, de vomissements, de décoloration et d'odeur de matières fécales, ni aucun autre symptôme d'intoxication, ne vous inquiétez pas: c'est l'un des précurseurs de la prochaine naissance.

Réduction de l'appétit

À la veille de la naissance, chaque désir disparaît pour deux personnes et parfois vous ne voulez pas du tout manger. Tout cela constitue également la préparation du corps à l'accouchement naturel.

Changement d'état émotionnel

On remarque que beaucoup de femmes changent d'humeur quelques jours avant la naissance. D'habitude, la future mère se sent fatiguée, elle veut se reposer davantage, dormir, l'apathie apparaît. Cet état est tout à fait compréhensible - il est nécessaire de rassembler ses forces pour se préparer à l’accouchement. Souvent, avant même la naissance, une femme cherche à prendre sa retraite, à la recherche d'un endroit isolé où vous pourrez vous allonger et vous concentrer sur vous-même et sur vos sentiments.

Changer le comportement des enfants

Le bébé dans les derniers jours avant la naissance se calme également. Son activité physique diminue alors que, selon le CTG, les ultrasons et d’autres études, il est en parfaite santé. C’est juste que l’enfant a déjà pris suffisamment de poids et de taille et qu’il n’a souvent aucun endroit où se tourner dans l’utérus. En outre, le bébé gagne en force avant de longs travaux.

Malaise

Quelques jours avant l'accouchement, de nombreuses femmes enceintes ressentent un inconfort dans le bas de l'abdomen et dans la région du sacrum. Le plus souvent, ils ressemblent à ceux qui se produisent à la veille ou pendant la menstruation - l'estomac ou le bas du dos tire périodiquement, il s'agit parfois d'une légère douleur. Ils apparaissent lors de l'écoulement du mucus ou avant. Cet inconfort est dû à l'étirement des ligaments pelviens, à l'augmentation du flux sanguin vers l'utérus ou au prolapsus de l'utérus.

Décharge de bouchon de mucus

C’est l’un des signes avant-coureurs de l’accouchement. Pendant la grossesse, les glandes du col utérin produisent un secret (il ressemble à une gelée épaisse et forme ce qu'on appelle un bouchon), qui empêche divers micro-organismes de pénétrer dans la cavité utérine. Avant la naissance, sous l'influence des œstrogènes, le col de l'utérus se ramollit, le canal cervical s'ouvre et le bouchon peut sortir - la femme voit qu'il y a des caillots de mucus de consistance gélatineuse sur les vêtements. Le liège peut être de différentes couleurs: blanc, transparent, brun jaunâtre ou rose-rouge. Il est souvent taché de sang - ceci est tout à fait normal et peut indiquer qu'un accouchement aura lieu dans les prochaines 24 heures. Le bouchon de mucus peut se démarquer immédiatement (à la fois) ou s'éteindre par endroits pendant la journée. Habituellement, la décharge du bouchon n’affecte pas l’état de santé de la future mère, mais parfois, au moment de la décharge, on a l’impression que l’abdomen est abaissé (comme avant la menstruation).

Le bouchon de mucus peut disparaître deux semaines avant l'accouchement et peut rester à l'intérieur jusqu'à la naissance du bébé. Si les embouteillages sont terminés et qu'il n'y a pas de contractions, vous ne devriez pas aller immédiatement à la maternité: il suffit d'appeler le médecin et de consulter. Cependant, si le bouchon est parti moins de deux semaines avant la date prévue de l'accouchement ou s'il contient beaucoup de sang rouge vif, vous devez contacter immédiatement la maternité.

Habituellement, la future mère a deux ou trois signes d’approche du travail. Mais il arrive qu'il n'y ait pas de précurseurs du tout. Cela ne signifie pas que le corps ne se prépare pas à l'accouchement: il est possible qu'une femme ne remarque tout simplement pas les précurseurs ou ceux-ci apparaîtront immédiatement avant la naissance.

Et s'il y a des précurseurs d'accouchement? Habituellement, vous n'avez rien à faire, car les précurseurs sont complètement naturels, ils disent simplement que le corps est reconstruit et se prépare à la naissance d'un enfant. Par conséquent, ne vous inquiétez pas et allez à l'hôpital dès que, par exemple, les séances d'entraînement ont commencé ou que le bouchon muqueux s'est détaché.

Les premiers signes que le travail va bientôt commencer

Signes de travail imminent

Comment comprendre que la naissance est bientôt - les principaux signes

Comment comprendre que dès l'accouchement, quels sont leurs signes? Dans un autre, ils sont appelés des précurseurs. Ils apparaissent peu de temps avant le début du travail. Habituellement pas plus de 2 semaines. Mais il y a des premiers signes de livraisons rapides chez les premiers nés et les multipares pas toujours. Les gens répétés ne peuvent pas faire attention à eux. Et les primipares, au contraire, prennent pour symptômes ce qu’ils ne sont pas, bien que ce soit semblable. Quels sont les signes indiquant que les multipares vont bientôt commencer à travailler et avec lesquels ils peuvent facilement être confondus?

1) Des combats vrais ou d'entraînement? L'utérus est un organe musculaire. Et pour qu'un enfant naisse, il est nécessaire que sa couche musculaire soit bien et correctement contractée. Pour cette raison, le col de l'utérus est divulgué et la naissance d'un enfant est tentée. Pour cette raison, le corps de la mère, même quelques semaines avant la naissance, entame le processus de "formation". Une femme a des contractions, mais elle n’est ni douloureuse ni facile. Juste périodiquement kamenet estomac. Beaucoup de gens appellent cela le tonus utérin ou hypertonus. Et dans de tels cas, les médecins aiment traiter la menace du travail prématuré, alors que cela ne devrait être fait que si le col commence à s'ouvrir et à se raccourcir. Mais dans ce cas, nous parlons déjà plutôt de cette activité générique.

Les fausses contractions n'entraînent pas le début du travail, bien qu'elles puissent anticiper de vraies contractions rapides. Cela se produit surtout chez les femmes nullipares, qui perçoivent très attentivement les contractions utérines et ne les négligent pas.

Rappelez-vous ces signes de travail. comment les vrais combats se manifestent:
1. Ils ne passent pas, si vous prenez un bain chaud, ne prenez pas de pilule, prenez une posture confortable.
2. Chaque fois, ils s'allongent.
3. Les intervalles de temps entre les contractions sont toujours raccourcis, il ne se produit pas que les contractions aient soudainement disparu pendant une heure, puis réapparaissent avec la même intensité. Cet effet ne peut être atteint qu'en prenant certains médicaments. Ils sont délivrés à la maternité afin de prévenir la faiblesse du travail.
4. Les vraies contractions ressemblent à une vague. Premièrement, une légère douleur qui augmente, atteint son apogée et n’aboutit pas. Après quelques minutes, tout se répète. Well aide à survivre au combat en respirant correctement - inspirez par le nez et expirez par la bouche.
5. Douleur. Les vraies contractions sont toujours au moins désagréables. Et pour les primipares, ce signe d’apparition de la naissance semble parfois insupportable.

2) Descente abrupte de l'abdomen. Cela est dû à l’avancement de la présentation de l’enfant, le plus souvent la tête, dans le bassin de la mère. Parfois, les femmes, qui ont encore 1,5 à 2 mois avant la date prévue pour l'accouchement, remarquent le prolapsus de l'utérus et considèrent cela comme un symptôme possible du travail prématuré. Mais il ne faut pas toujours paniquer. Il arrive que l’estomac change quelque peu de forme du fait que l’enfant a modifié la position du corps, par exemple, s’allonge dans l’utérus. Bien sûr, cela n’est pas bon, dans la mesure où, dans une telle situation, vous ne pouvez pas donner naturellement naissance à un enfant, mais cela ne signifie pas que l’enfant sera né prématurément.
Lorsque le fœtus coule dans le bassin, s'il survient au cours du dernier mois de la grossesse, la femme est soulagée - brûlures d'estomac, essoufflement, éructations disparaissent, sa respiration devient plus facile mais, parallèlement, elle souhaite aller aux toilettes plus souvent, ses selles sont plus fréquentes. Peu ont la constipation avant de donner naissance. Au contraire, cela passe sans laxatifs et sans changements dans la nutrition. Mais la pression se fait sentir sur la vessie, le périnée et le rectum. Il devient inconfortable de s'asseoir et de marcher. Afin de maintenir une activité physique plus ou moins tolérable, et parfois de prolonger un peu la grossesse, de différer le début de l'accouchement, un pansement spécial sous forme de ceinture ou de culotte aidera.

3) Décharge de bouchon de mucus et de liquide amniotique. Chez les primipares, le bouchon muqueux se sépare généralement dès le début du travail, et non par parties en quelques jours, comme cela se produit avec les multipares. Parfois, les femmes confondent bouchon muqueux et liquide amniotique. En principe, si une femme n'a pas d'eau peu profonde, il n'est pas difficile de comprendre que l'eau s'est retirée, il y aura un écoulement réel, ce qui ne permettra probablement pas de conserver le tampon sanitaire le plus fiable.

Si la décharge est relativement petite, mais qu'elle ne s'est pas terminée au bout de 30 à 60 minutes et qu'elle est plus liquide que la muqueuse, vous devez effectuer un test de fuite du liquide amniotique. Bien sûr, il vaut mieux ne pas l'acheter soi-même, car le résultat ne peut pas être obtenu rapidement et il ne sera pas précis à 100%, mais à l'hôpital. En plus, ce sera absolument gratuit.

Après avoir constaté un signe évident d'accouchement rapide, n'oubliez pas de vérifier si tout est collecté à la maternité, tous les documents (police, passeport, acte de naissance), appelez votre médecin si vous avez convenu avec un spécialiste de la gestion des naissances.

Avez-vous trouvé la réponse à votre question?

Qui donner naissance dans une semaine? Ou comment comprendre cela bientôt)))

Elle a trouvé un article intéressant, particulièrement utile pour les femmes enceintes -

Une grossesse normale prend 9 mois ou 40 semaines, mais comme le montre la pratique, environ 25% des naissances ont lieu à 38 semaines et environ 8% sont retardées à 42 semaines. Au cours des 9 mois de grossesse, une femme devrait se préparer à la naissance d'un enfant et apprendre à identifier les signes du début du travail. Voici les signes qui permettent de comprendre que l’accouchement va bientôt commencer, ce qui signifie qu’il est temps de se rendre à la maternité:

1. L'estomac est tombé. Le plus souvent, les femmes enceintes remarquent que le ventre s'est affaissé une semaine avant l'accouchement. Mais pour certaines femmes enceintes qui attendent leur premier enfant, un prolapsus abdominal peut survenir un mois avant l’accouchement. À ce moment-là, la future mère s'aperçoit qu'il est devenu plus difficile de marcher et de respirer. C’est parce que la tête du bébé s’avise, à cause de la préparation du corps à la naissance.

2. Une sensation de "maux d'estomac" apparaît. Une semaine avant de donner naissance à une femme enceinte, les selles deviennent beaucoup plus minces et vous avez l’impression qu’une «indigestion» s’est produite, ce qui a conduit à la diarrhée. En effet, à la fin de la grossesse, la pression sur la vessie et le rectum du fœtus augmente, ce qui entraîne une envie fréquente de grossir. De même, à la fin de la grossesse, le taux d'hormones qui détendent le col de l'utérus sur l'intestin augmente, ce qui provoque un écoulement d'eau.

3. perte d'appétit. En fin de grossesse, ce gros appétit, qui était encore tous les mois auparavant, disparaît soudainement. Même pour les aliments préférés, tels que la crème glacée et le chocolat, une femme semble ne pas vouloir les manger. De plus, si elle se tient sur la balance, elle remarquera que son poids a diminué jusqu'à deux kilogrammes. Cela se produit car, à la fin de la grossesse, le corps se débarrasse de tout ce qui est superflu et ne veut pas que la force de la femme enceinte soit utilisée pour digérer les aliments. S'il y a une perte de poids, c'est un signe clair qu'il reste 1-2 semaines avant la naissance. L'amincissement est dû à l'excrétion de l'excès de liquide.

4. Plus le bébé dans l'estomac ne bouge pas. Au cours de la dernière semaine avant la naissance, le bébé se met à l'envers, ce qui rend sa mobilité difficile. De plus, il est déjà à l'étroit dans l'utérus, raison pour laquelle il ne peut ni bouger ni donner des coups de pied. Tous ces changements chez les femmes enceintes peuvent être vus sur la vidéo de l'accouchement.

5. Changement fréquent d'humeur. À la fin de la grossesse, l'humeur d'une femme enceinte change comme le temps qu'il faisait en mai. Maintenant, elle rit et se réjouit comme un enfant, ou elle peut se fâcher et pleurer sans raison. À cet égard, ses actions sont imprévisibles. Parfois, la fatigue l'envahit et elle est épuisée. Elle peut alors ressembler à un vrai travailleur qui travaille, ignorant toutes les précautions.

6. Désir d'intimité. Si une femme enceinte refuse de communiquer et de parler et demande même à tout le monde de la laisser tranquille, l'accouchement commencera très bientôt. Le corps ajuste donc la future mère pour qu'elle se prépare psychologiquement à la naissance d'un enfant afin qu'elle ne soit pas distraite par d'autres problèmes.

7. Maux de dos. Très souvent, au cours des dernières semaines de grossesse, une femme a mal au dos, en particulier dans la région lombaire et le coccyx. Ces douleurs sont associées à la localisation de l'enfant à l'envers et à l'étirement du tissu conjonctif sacro-iliaque. Pendant cette période également, vous ressentez des fourmillements dans les jambes, comme si un courant électrique les parcourait. Cela est dû au fait que la tête du bébé appuie sur les terminaisons nerveuses de la mère.

8. Petite douleur abdominale, comme pendant les menstruations. Certaines femmes enceintes peuvent ressentir des douleurs abdominales à peine perceptibles quelques semaines avant l'accouchement, appelées «contractions d'entraînement». Ils sont indolores et irréguliers. Les douleurs ressemblent aux sensations de la menstruation, mais si elles deviennent fortes et que les intervalles entre elles sont réduites, il est déjà indiqué qu'il est temps d'aller à l'hôpital.

9. écoulement muqueux. Si vous remarquez sur le sous-vêtement un mucus épais de couleur jaune transparente, parfois avec un mélange de sang, vous devez appeler votre gynécologue et le consulter. Le mucus cervical tout au long de la grossesse ferme de manière fiable le canal cervical et protège le fœtus des infections de l’utérus. Généralement, le mucus s'écoule quelques jours avant l'accouchement ou pendant l'accouchement. Chez certaines femmes, l'écoulement de mucus est observé deux semaines avant l'accouchement, il est également considéré comme normal. Si le mucus est sorti moins de deux semaines avant la naissance, il s'agit d'un signe d'accouchement prématuré. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin de toute urgence.

10. Col utérin raccourci et mou. Si, après examen, le gynécologue constate que le col de l'utérus a raccourci de 1 cm et que ses tissus sont plus mous, il est clair qu'il ne reste que quelques heures avant la naissance. Avant l'accouchement, le taux d'œstrogènes et de prostaglandines dans le corps de la femme augmente, le col se ramollit et le canal cervical se dilate à environ un doigt.

J'ai déjà un ventre depuis environ une semaine. Parfois, le bas de l'abdomen fait un peu mal, tout comme pendant les règles, la nuit, je rêve constamment de ce que je donne la vie. Mais, le bébé bouge activement, je n'ai pas perdu de poids et je mange comme un éléphant. Oui, et dors encore beaucoup. En bref, je ne sais même pas quoi penser. Et notre médecin dit que nous ne serons pas nés avant 15 ans.

28 décembre 2012, 19:03

Par exemple, j'ai eu tous ces précurseurs pendant un mois et demi... c'est-à-dire à partir de la 35e semaine a commencé et pendant quelques semaines, il y en a eu, puis d'autres... et j'ai accouché pendant 40 semaines.

29 décembre 2012, 09h37

Allergies chez les enfants: que devez-vous savoir?

Nourriture pour bébé dans les pauches. Que savez-vous d'eux?

Concours "Dans le langage du bonheur"

Faites un essai routier avec des aliments biologiques pour bébés. Lire les commentaires!

Faites l'essai de collations utiles pour les enfants à partir de 1 an

Vous ne saviez certainement pas sur les insectes!

Maman part en recherche

Encyclopédie sur les insectes: les plus intéressants

Collation délicieuse et saine pour les enfants

Ici, ce sont des bandes chéries! Que faire ensuite?

Articles sur le sujet “Donner naissance dans une semaine? Ou comment comprendre cela bientôt))) "

Comment comprendre que l'accouchement a commencé? Partagez vos sentiments.

L'histoire de la naissance d'Hermann ou de mon absence à l'hôpital

Bogdan, ou comment s'amuser le 8 mars...

Allergies chez les enfants: que doit savoir maman?

Qu'as-tu fait en 2 ans?

Les enfants dans les cellules. comme à Londres, la trentaine promène ses bébés

Comment comprendre ce qui donne déjà naissance?

Comment comprendre qu'il est temps d'accoucher?

Le début du travail - causes, précurseurs, symptômes. Moyens d'accélérer le début du travail

Introduction Comment reconnaître le début du travail?

Beaucoup de femmes enceintes s'interrogent souvent sur la date de naissance à venir. et surtout les femmes inquiètes qui doivent accoucher pour la première fois. En règle générale, ils ont très peur de ne pas reconnaître le début de l'accouchement et de les confondre avec une indisposition temporaire. Dans de nombreux cas, une observation attentive des changements survenant dans son corps aidera à résoudre ces troubles.

Déjà à 38 semaines, la période prénatale commence, lorsque surviennent les premiers précurseurs du travail et les premières contractions (à la fois irrégulières). De telles contractions apparaissent de manière irrégulière et passent après un changement de position du corps ou un bref repos. Chez les femmes primipares, ces contractions utérines de formation peuvent durer cinq ans et, dans certains cas, même plusieurs jours avant l'accouchement. Lorsqu'elles se présentent, il n'y a pas lieu de s'inquiéter et d'aller immédiatement à la maternité, mais la future mère doit notifier de tels changements corporels à son médecin, à sa famille et à ses amis.

Aux premiers signes de fuite ou de rupture du liquide amniotique, pouvant indiquer le début du travail ou un travail prématuré, la femme doit immédiatement informer le médecin ou contacter de manière indépendante l’institution médicale pour décider de son hospitalisation.

Si une femme a appris à reconnaître les contractions de l'entraînement, elle saura les distinguer dès l'apparition de contractions génériques ou vraies. Ces sensations sont difficiles à confondre avec tout autre symptôme. car ils sont caractérisés par la périodicité et le rythme. Par exemple, une lutte dure 20 à 30 secondes, puis une pause de 20 minutes est répétée - elle est répétée plusieurs fois de suite, les intervalles de temps restant pratiquement inchangés.

Au début des contractions du travail, une femme qui accouche ou ses proches doivent informer le médecin du début du travail, appeler une ambulance ou se rendre à la maternité par eux-mêmes.

Causes du début du travail

Au début du travail dans le corps d'une femme enceinte, de nombreux processus complexes se produisent, qui, étant étroitement liés, constituent le début d'un tel acte réflexe en tant qu'activité ancestrale.

La principale raison du déclenchement du travail est la capacité de l’utérus à naître et la maturité du fœtus.

Prêt pour l'accouchement utérus:

  • gagner suffisamment de poids et de taille;
  • son appareil neuromusculaire est prêt pour l'activité contractile;
  • placenta complètement mûri.

2 ou 3 semaines avant le début du travail, l'utérus est libéré d'un excès d'une partie des fibres nerveuses. Cela réduit la douleur pendant le travail et augmente la contractilité des parois de l'utérus.
Le processus de déclenchement du travail est influencé par plusieurs facteurs:

  • neuro-réflexe - à la suite d'une diminution de l'excitabilité du cerveau. augmenter l'excitabilité de la moelle épinière et augmenter la sensibilité des fibres musculaires de l'utérus à l'ocytocine, ce qui produit une activité contractile accrue de l'utérus;
  • hormonale - à la fin de la grossesse, la production de progestérone diminue et la production du complexe d'œstrogènes augmente. qui stimulent le début du travail;
  • neurohumoral - à la fin de la grossesse dans le corps d'une femme, la synthèse d'oxytocine, de prostaglandines, de sérotonine et d'autres substances bioactives est améliorée, ce qui augmente la sensibilité de l'utérus aux substances provoquant une contraction active de ses muscles;
  • bioénergétique - une quantité suffisante de substances (glycogène, ATP, composés du phosphore, électrolytes et micro-éléments) s’accumule dans le corps de la mère, ce qui permet à l’utérus de renforcer son activité contractile;
  • mécanique - l'utérus mature perd son aptitude à s'étirer et, en réponse à l'activité motrice du fœtus et à une augmentation du niveau des hormones de l'action semblable à l'ocytocine, il commence à diminuer activement;
  • trophique et métabolique - l'accumulation dans le corps d'un fœtus mûr de certains déchets entraîne son mouvement actif, et des processus dégénératifs dans le placenta mûr et une maturation complète des fibres musculaires utérines contribuent au déclenchement du travail.

L’état du système nerveux de la femme en travail revêt une importance primordiale dans la formation de tous les mécanismes de déclenchement du travail, car c’est ce qui garantit la préparation de l’utérus à un accouchement naturel.

Tous les facteurs susmentionnés, étant étroitement liés, contribuent à l’apparition de contractions, qui sont remplacées par des tentatives infructueuses qui se terminent par l’expulsion du fœtus de l’utérus et la naissance du placenta.

Les précurseurs du début du travail

Les précurseurs de l'accouchement sont appelés un ensemble de caractéristiques indiquant le début imminent d'une activité de travail active. Il y a beaucoup de précurseurs du début du travail, mais pour chaque femme, leur totalité est individuelle et dépend des caractéristiques de l'organisme de la future mère.

  • Omission de l'abdomen.
    Un tel changement, déterminé par l'apparition d'un petit déplacement de l'abdomen vers le bas, individuellement pour chaque femme enceinte, ne peut pas toujours être observé indépendamment. Chez les femmes primipares, ce précurseur peut apparaître 2 à 4 semaines avant le jour de la naissance et pour les femmes multipares, il peut apparaître plusieurs jours ou immédiatement avant la naissance.
  • Changements de démarche
    La nature de la démarche change après la baisse de l'abdomen. Une femme commence à marcher «en se dandinant» à cause de la pression de la tête du bébé sur l’os pelvien et le bas de l’utérus.
  • Modifications de la miction et des selles.
    Le prolapsus abdominal peut provoquer une augmentation de la miction ou une incontinence urinaire. puisque l'utérus commence à exercer plus de pression sur la vessie. L'effet mécanique d'une utérus enceinte sur la paroi intestinale peut provoquer la constipation. et dans certains cas, la diarrhée. quelques semaines ou quelques jours avant la livraison.
  • Changer la nature des sécrétions du tractus génital.
    Les pertes vaginales sous l'influence de changements hormonaux deviennent plus abondantes et plus fluides. Dans certains cas, pour exclure la décharge de liquide amniotique, un test spécial est effectué par l'obstétricien.
  • Décharge du bouchon de mucus.
    Cet annonciateur du travail peut survenir 2 semaines avant le début du travail et quelques heures avant le début de celui-ci. Dans certains cas, le bouchon de mucus ne part pas entièrement, mais par petites portions. En pratique, ce symptôme ressemble à un écoulement de pertes vaginales (parfois avec un mélange d'une petite quantité de sang). Une femme enceinte doit informer son obstétricien-gynécologue de la décharge de la sonde muqueuse.
  • Diminution du poids corporel de la future mère.
    Quelques jours avant l'accouchement, une femme enceinte peut remarquer qu'elle pèse 1 à 2 kg de moins. Une telle perte de poids peut être expliquée par l'élimination des excès de liquide du corps sous l'influence de modifications du fond hormonal.
  • Réduction du mouvement fœtal.
    Quelques semaines avant l'accouchement, le fœtus bouge moins souvent. Cela est dû à sa croissance rapide. Le futur bébé se presse dans l'utérus et ses mouvements sont entravés.
  • Combats de formation.
    Plus près de la date de naissance, l'utérus commence à prendre une tonalité accrue, qui se traduit par la sensation de combats d'entraînement. Elles diffèrent des contractions génériques par un certain nombre de caractéristiques: courte durée, irrégularité, sensations douloureuses faibles (elles ressemblent à de la douleur pendant la menstruation), disparition spontanée après un changement de position corporelle ou de repos.
  • La manifestation de l'instinct "nid".
    Ces derniers jours et même quelques heures avant l'accouchement, de nombreuses femmes commencent à préparer le logement en vue de la naissance prochaine d'un enfant. Ces actions peuvent s'exprimer par le fait qu'une femme commence à nettoyer soigneusement, à se laver et peut même commencer une réparation.
  • Changements dans le col.
    Seul un obstétricien-gynécologue peut voir un tel précurseur de la prochaine naissance lorsque la femme est examinée dans un fauteuil gynécologique. Sous l'influence des hormones œstrogènes, le col de l'utérus se raccourcit à la 38e semaine et devient plus élastique. Le col de l'utérus commence à s'ouvrir avant le début des contractions du travail.

Les accoucheurs chez les primipares et les femmes multipares ont leurs propres caractéristiques.

Les précurseurs du début du travail - vidéo

Signes du début du travail

Les signes fiables du début du travail sont:
1. les contractions;
2. Épanchement de liquide amniotique.

Ces deux signes indiquent toujours le début du travail et chaque femme enceinte doit savoir comment il va.

Les vraies contractions ou contractions génériques sont appelées contractions des fibres du muscle utérin, qui se produisent à intervalles réguliers et que la femme ne peut pas contrôler. C'est ce signe qui indique le début du travail.

Les premières vraies contractions sont accompagnées de sensations douloureuses mineures, que la plupart des femmes comparent à la douleur pendant la menstruation. La douleur est tolérable et peut être administrée dans le bas du dos ou localisée dans le bas de l'abdomen. La plupart des mères commencent à ressentir des contractions la nuit. Certaines femmes remarquent que pendant le travail de contraction, l'utérus se transforme en pierre, c'est-à-dire que si pendant le travail de la femme met la main sur son ventre, elle peut sentir un utérus dur et tendu.

Pour déterminer la vérité des contractions, vous pouvez utiliser un chronomètre. Leur fréquence et leur apparition constante, qui ne sont pas éliminées en changeant la position du corps, en prenant un bain chaud ou en se détendant, indiquent le début de l'activité de travail.

Au début, les contractions se produisent toutes les demi-heures (parfois plus souvent). À chaque contraction, la femme en travail commence à ressentir non seulement de la douleur, mais également des contractions rythmiques des muscles de l'utérus. Progressivement, les contractions deviennent plus tangibles et leur fréquence, leur durée et leur intensité augmentent. À chaque contraction, la bulle amniotique et la tête du fœtus se pressent contre le bas de l'utérus, provoquant une ouverture progressive du col de l'utérus.

Rupture de liquide amniotique

Dans le cours classique du travail, la rupture du liquide amniotique survient après la dilatation du col de l’utérus jusqu’à 3-7 cm, sous la pression du fœtus, la membrane amniotique se rompt et une partie du liquide amniotique est versée.

Pour la mère en présence de l'effusion classique des eaux, il peut sembler qu'elle a uriné involontairement. Dans certains cas, l’eau est versée progressivement, par petites portions. Dans ce cas, une femme peut remarquer l'apparition de taches humides sur le sous-vêtement ou la literie et ressentir des sensations telles que la séparation des écoulements vaginaux ou menstruels.

Parfois, l’épanchement de liquide amniotique peut survenir avant l’apparition de contractions régulières et la dilatation du col de l’utérus, ou beaucoup plus tard que l’ouverture complète de la cavité utérine. Ces conditions ne signifient pas toujours qu'une pathologie de la naissance ou du fœtus sera observée, mais les gynécologues utilisent généralement diverses tactiques spéciales pour effectuer davantage cette activité afin de prévenir d'éventuelles complications.

Les signes du début du travail - vidéo

Contractions au début du travail

Les obstétriciens et les gynécologues distinguent trois phases de contractions du travail:

Phase initiale (cachée):

  • la durée du combat - 20 secondes;
  • fréquence des contractions - 15-30 minutes;
  • la divulgation du pharynx de l'utérus - 0 ou à 3 cm.

La durée de la phase initiale est de 7 à 8 heures.
Phase active:

  • la durée du combat - 20-60 secondes;
  • fréquence des contractions - 2-4 minutes;
  • la divulgation du pharynx de l'utérus - 3-7 cm.

La durée de la phase active est de 3 à 5 heures. C'est généralement dans cette phase que le liquide amniotique est en éruption.
Phase transitoire (transitoire):

  • la durée du combat - 60 secondes;
  • fréquence des contractions - 2-3 minutes;
  • la divulgation du pharynx de l'utérus - 7-10 cm.

La durée de la phase de transition est d’une demi-heure à une heure et demie.

Les douleurs du travail surviennent au premier stade du travail (période de divulgation).

L'apparition du travail chez les primipares

Les précurseurs probables de l'accouchement dans les figurines ont leurs propres caractéristiques. En règle générale, ils présentent une différence temporaire plus prononcée entre le jour de naissance et la date d'apparition des précurseurs. Certaines mères enceintes sont trop émotives et prennent pour toute sorte d'indisposition pour les précurseurs de l'accouchement. S'ils ne sont pas conscients d'un signe particulier, ils peuvent les ignorer.

Les précurseurs probables de l'accouchement peuvent survenir une à deux semaines avant la naissance et quelques jours avant leur début. La plupart des obstétriciens et des gynécologues estiment que l'apparition de deux ou trois précurseurs même de l'accouchement est une raison pour consulter un médecin.

Au début du travail, signalez de manière plus fiable des signes du travail tels que des contractions et une rupture du liquide amniotique. Habituellement, si la naissance a lieu selon le scénario classique et si la femme n’est pas prédisposée à une naissance rapide et prématurée, la période de travail et d’épanchement se produit dans les primipares plus longues que dans celles multipares (environ 8 à 11 heures). Cela est dû au fait que le canal de naissance n'a pas encore connu le processus d'accouchement, qu'il est moins élastique et que la mère aura besoin de plus de temps pour que le col de l'utérus s'ouvre complètement.

Chez la première femme, l’ouverture de la gorge de l’utérus s’ouvre d’abord, puis celle de l’extérieur, c’est-à-dire on commence par lisser et raccourcir le col, et ensuite seulement, le col s'ouvre complètement.

L'apparition du travail dans les multipares

Les signes probables de l'accouchement multipare apparaissent dans la plupart des cas après 38 semaines de grossesse. Ils apparaissent plus rapidement et indiquent le début imminent du travail. La filière génitale des femmes qui accouchent n’est pas la première fois, elle est déjà préparée pour le travail physiologique et anatomique. Les femmes congénitales connaissent déjà les sentiments qui préfigurent le début précoce du travail et, en règle générale, les remarquent facilement.

Contrairement aux primipares, les précurseurs qui accouchent ne sont pas les premiers à apparaître, un à deux jours avant la naissance. L’un des traits caractéristiques est le fait que chez ces femmes enceintes l’estomac baisse presque immédiatement avant la naissance.

Chez les multipares, le début du travail est plus rapide que chez les primipares. La période de contractions et de rupture du liquide amniotique dure 6 à 7 heures, le col de l’utérus s'ouvre assez rapidement. La gorge interne et externe de l'utérus s'ouvre presque simultanément avec la période de lissage du col de l'utérus, puis suit la deuxième période du travail (période de tentatives).

Le début du travail prématuré

Prématuré envisager l'accouchement, qui commence à une période de 28 à 37 semaines.

Le début du travail prématuré peut être provoqué par divers facteurs et, en règle générale, la femme enceinte est informée de cette possibilité et propose d’aller à l’avance à l’hôpital pour une surveillance médicale constante.

Cependant, dans certains cas, le début prématuré du travail peut survenir soudainement. Par conséquent, chaque future mère devrait connaître les signes du début du travail et de l'accouchement précoces.

Signes et symptômes du travail prématuré:

  • sensation constante de lourdeur dans le bas de l'abdomen;
  • abaissement de l'abdomen avant 35 semaines;
  • utérus fréquent dans un ton;
  • la présence de saignements du canal génital;
  • forte pression sur le périnée et les os du bassin;
  • caractère de crampes de douleur.

Souvent, l’accouchement prématuré peut commencer beaucoup plus rapidement que la normale. Cette situation nécessite l'hospitalisation immédiate d'une femme enceinte, car une dilatation précoce du col utérin peut provoquer le début d'un travail rapide et le développement de diverses complications dangereuses pour la future mère et l'enfant.

Comment accélérer le début du travail?

Dans certains cas, lorsqu’on prolonge la grossesse jusqu’à 41-42 semaines, il est nécessaire de recourir à des méthodes qui accélèrent le processus d’accouchement. Malgré leur large publicité dans les médias, ils ne peuvent être utilisés que sur la recommandation d'un médecin, car leur utilisation par des analphabètes peut avoir des conséquences graves et dangereuses pour la santé du bébé ou de la mère.

Il existe plusieurs méthodes pour stimuler le travail.

Manières folkloriques

Le sexe
De nombreux médecins et femmes remarquent que les rapports sexuels non protégés peuvent provoquer l'apparition de contractions. La raison en est que le sperme contient des prostaglandines (substances biologiquement actives) pouvant provoquer des contractions utérines. Les mouvements actifs, les mamelons caressants et l'orgasme peuvent également provoquer le début du travail.

Augmentation de l'activité motrice
Une longue marche, un ménage, des exercices avec des coudes, des squats et des mouvements de rotation du bassin - toutes ces charges motrices peuvent provoquer l'apparition de contractions utérines et le début du travail.

Stimulation de mamelon
Le massage des mamelons et de la poitrine peut provoquer la libération de l’ocytocine, une hormone qui stimule le travail. Il convient de rappeler que le mouvement lors d'un massage doit être soigné et non traumatisant.

Stimuler les entrailles avec des lavement ou des régimes de nettoyage
Le péristaltisme actif (activité locomotrice) de l'intestin, causé par un lavement nettoyant ou par la consommation de légumes ou de fruits frais, peut provoquer des contractions utérines et le début du travail. Un régime alimentaire spécial pour stimuler le début du travail peut inclure des plats à base de betterave. persil salades de légumes crus avec l'ajout d'huiles végétales. Certains experts recommandent d'utiliser l'huile de ricin comme laxatif.

Aromathérapie
L'inhalation de certaines huiles aromatiques peut provoquer l'apparition de contractions. En l'absence de réaction allergique, vous pouvez verser de l'huile de rose ou de jasmin dans la lampe aromatique pour accélérer le déclenchement du travail.

Bains chauds
Prendre un bain chaud (à une température de l'eau de 40 à 42 o) peut provoquer une contraction utérine et le début du travail.

Méthodes médicales

Pour stimuler le travail pendant les contractions faibles et s’il existe des indications, les obstétriciens et les gynécologues procèdent comme suit:

  • Amniotomie - ponction de la vessie fœtale (réalisée à l'aide d'instruments chirurgicaux spéciaux; du liquide amniotique est versé et une diminution de leur volume provoque l'apparition de contractions).
  • L’introduction de médicaments à base de prostaglandines ou d’ocytocine. initier des contractions ou les renforcer (les médicaments peuvent être administrés sous forme de comprimés ou d'injections).

Ces techniques ne peuvent être utilisées à l'hôpital qu'après exclusion de toutes les contre-indications à leur utilisation.

Avec certains étirements, l’acupuncture (acupuncture) peut être attribuée à des méthodes médicales permettant d’accélérer le déclenchement du travail. La stimulation de l'apparition des contractions est obtenue par l'introduction d'une aiguille spéciale dans un point bioactif particulier, qui active les contractions utérines. En cas d'urgence, cette technique n'est pratiquement pas utilisée.

Le début du travail après le rapport sexuel

Le début du travail après le rapport sexuel n'est pas rare. Cette méthode d’approche de la date de naissance peut être recommandée aux femmes, même par les médecins, en cas de grossesse prolongée jusqu’à 41-42 semaines. Un tel effet sur le corps d'une femme enceinte peut avoir des relations sexuelles pour diverses raisons:

  • La composition du sperme comprend des substances qui, lorsqu'elles sont exposées au col de l'utérus, provoquent des contractions conduisant au début du travail;
  • La caresse amoureuse avec stimulation des mamelons provoque la production active d'ocytocine, qui est un puissant stimulant du travail et peut rapprocher la date de naissance;
  • L'orgasme, possible en fin de grossesse, s'accompagne de contractions des fibres musculaires utérines. de telles coupures peuvent être le début de contractions du travail.

De nombreux gynécologues sont d'avis que le sexe, en plus des effets susmentionnés, peut contribuer à la normalisation de l'état psycho-émotionnel d'une femme qui, dans la plupart des cas, est agitée ou surmenée physiquement par une grossesse de longue durée.

Avant utilisation, vous devriez consulter un spécialiste.