Toxicose précoce pendant la grossesse (toxicose précoce)

La toxicose précoce de la femme enceinte (synonyme - pré-éclampsie précoce) est une pathologie courante qui se développe au cours du premier trimestre de la grossesse (jusqu'à 12 semaines) en raison de troubles neuroendocriniens dans le corps d'une femme enceinte.

À ce jour, de nombreuses théories expliquent les causes de la toxicose en début de grossesse. L'essence de toutes ces théories se résume au fait que, avec le début de la grossesse, des changements physiologiques se produisent dans le corps de la femme, qui sont régulés par le système nerveux et les hormones. Les hormones produisent le placenta et les glandes endocrines (hypophyse, thyroïde, glandes sexuelles, etc.). La toxicose précoce est principalement due à des perturbations de la régulation du système neuroendocrinien. De ce fait, le corps de la femme enceinte ne peut normalement pas s'adapter à la grossesse survenue et à la survenue d'une toxicose. C'est pourquoi les gynécologues appellent la toxicose «maladie d'adaptation».

Causes de toxicose précoce de la grossesse

La toxicose commence quand il y a des facteurs provocateurs:

- maladies chroniques du système digestif, maladie rénale;
- stress, irritabilité nerveuse accrue, dépression;
- prédisposition génétique;
- maladies infectieuses, intoxication (intoxication par des toxines, y compris des toxines parasitaires);
- hypertension artérielle
- l'obésité.

Symptômes de toxicose précoce pendant la grossesse

Les symptômes de toxicose précoce chez la femme enceinte commencent souvent après que la femme se soit informée de sa grossesse, vers 5 à 6 semaines de grossesse. Les symptômes les plus persistants sont les nausées, les vomissements et les salivation excessive. Selon diverses estimations, environ 60% des femmes enceintes présentent des symptômes similaires en début de grossesse.

Selon la gravité du symptôme de vomissement, il existe 3 degrés de sévérité de la toxicose:

toxicose précoce légère des femmes enceintes - vomissements jusqu'à 5 fois par jour,
Toxicose précoce des femmes enceintes de gravité modérée - vomissements jusqu'à 10 fois par jour,
degré élevé de toxicose précoce chez la femme enceinte - vomissements indomptables jusqu'à 25 fois par jour.

Quel que soit le degré de toxicose précoce chez la femme enceinte, on observe une diminution de sa masse, avec des degrés modérés et graves, une diminution de la pression artérielle, une augmentation du pouls, une somnolence, une faiblesse et une irritabilité. La plupart des femmes enceintes atteintes de toxicose se plaignent d'une perte d'appétit, même l'odeur de nourriture provoque un réflexe nauséeux. La bave excessive entraîne la déshydratation, la peau devient molle et sèche.

Aux premiers signes de toxicose, il est urgent de contacter un obstétricien-gynécologue, une forme grave de toxicose menaçant la vie de la femme enceinte et du fœtus.

Diagnostic de toxicose précoce pendant la grossesse

Le diagnostic ne présente pas certaines difficultés et repose sur les plaintes d'une femme enceinte. Pour que le médecin puisse évaluer la gravité de la toxicose et prescrire un traitement adéquat, il est nécessaire de passer des tests:

- test sanguin clinique et biochimique;
- analyse d'urine.

Pour une toxicose précoce légère, tous les tests doivent être dans les limites de la normale.

Avec une toxémie modérée, le niveau d'hémoglobine, de leucocytes et d'hématocrite augmente légèrement. Une hyperkaliémie et une hyponatrémie sont observées en raison d'une dégradation de l'équilibre électrolytique eau. Dans l'urine, l'acétone est déterminée, la densité relative de l'urine augmente.

Dans le cas d'une forme grave de toxicose précoce chez la femme enceinte, les tests de laboratoire révèlent des écarts importants par rapport à la norme: dans le test sanguin, outre l'augmentation de l'hémoglobine, de l'hématocrite et des leucocytes, la quantité de protéines totales, de glucose et de RSE diminue; la teneur en urée, créatinine, ALT et AST augmente. Des corps protéiques, acétoniques et cétoniques sont détectés dans l'urine.

Traitement de la toxicose précoce pendant la grossesse

Dans la forme bénigne de toxicose précoce chez la femme enceinte, le traitement est effectué en ambulatoire et, dans le cas d’une maladie grave ou modérée, son hospitalisation est indiquée. En conséquence, le traitement de la toxicose variera en fonction de la gravité.

Avec un léger degré de toxicose, une femme enceinte peut se battre à la maison. Tout d'abord, vous avez besoin de paix psychologique et physique. Attribuez des sédatifs - teinture d’agripaume ou de valériane (25 gouttes 3 fois par jour), vitamines, hépatoprotecteurs (Hofitol, Essentiale) et thérapie antiémétique (Zeercal). Dans la plupart des cas, le traitement médicamenteux se limite à cela et le bien-être de la femme s’améliore considérablement.

En cas de toxémie modérée, à l'hôpital de femme enceinte, un traitement par perfusion est réalisé avec une solution de glucose associée à des médicaments antiémétiques, des hépatoprotecteurs, des vitamines et un traitement sédatif.

Le traitement des formes sévères de toxicose est effectué dans l'unité de soins intensifs sous contrôle strict des paramètres hémodynamiques et des tests de laboratoire. Les médicaments antiémétiques, la thérapie par perfusion jusqu'à 3 litres, les hépatoprotecteurs et les vitamines sont injectés par voie intraveineuse. Si, malgré le traitement en cours, l'état de la femme enceinte ne s'améliore pas, un avortement dû à une augmentation de l'échec multiorganique est indiqué.

Comment se débarrasser de la toxicose pendant la grossesse

Les particularités de la nutrition et du mode de vie d'une femme enceinte atteinte de toxémie sont une science! En respectant scrupuleusement toutes les recommandations, vous pourrez vous débarrasser de la toxémie ou empêcher sa survenue sans prendre de médicament.

Nutrition, régime alimentaire pour la toxicose en début de grossesse

Il est conseillé aux femmes enceintes de suivre un régime - manger souvent et progressivement - 5 à 6 fois par jour. Les aliments doivent être chauds, pas froids et pas trop chauds. Il est recommandé d'éliminer temporairement les aliments et les sodas épicés, aigres, frits et les sodas, car cela peut provoquer des nausées et des vomissements. Cela est particulièrement vrai pour les femmes enceintes atteintes de maladies chroniques du système digestif.

Si les nausées et les vomissements vous dérangent toujours, un régime sec est recommandé - un œuf à la coque, une pomme de terre au four avec du beurre, un sandwich au beurre, etc. Essayez de consommer plus de produits laitiers, de légumes, de fruits, de plats de poisson et de viande bouillie.

Vous pouvez éliminer les nausées le matin en suçant des biscuits de seigle et ensuite seulement vous lever du lit. Pendant la journée, buvez de l'eau minérale par petites gorgées.

En plus des repas, il est recommandé de se promener quotidiennement au grand air pendant au moins une heure. La nuit de sommeil devrait être au moins 8 heures par jour. Si la journée commence à s'endormir, mieux vaut s'allonger, détendez-vous. Et, comme déjà mentionné, il est recommandé de limiter autant que possible le stress psychologique et physique sur le corps.

Physiothérapie pour la toxicose en début de grossesse

Quelle que soit la gravité de la toxicose, au cours de la phase active de la maladie et au cours de la période de rééducation, les procédures physiothérapeutiques sont utiles - électrophorèse endonasale avec vitamines B, galvanisation du cerveau avec un cycle de 8 à 10 procédures.

Traitement non traditionnel de la toxicose précoce des femmes enceintes

L'acupuncture et l'acupression chinoise sont utilisées pour des méthodes non traditionnelles de traitement de la toxémie. Les méthodes non traditionnelles sont particulièrement utiles pour les femmes enceintes dont la toxicose est due à des causes psychologiques.

Remèdes populaires pour le traitement de la toxicose précoce de la grossesse

Les remèdes populaires sont très efficaces dans le traitement de la toxémie chez les femmes enceintes, en particulier lors de manifestations bénignes de la maladie. Les infusions de camomille, de menthe et de mélisse sont les plus efficaces en toxicose. 2 cuillères à soupe de camomille pharmaceutique verser de l'eau bouillante (environ un demi-litre) et laisser une nuit dans un thermos. Dans la matinée, filtrer et prendre 3 fois par jour 30 minutes avant les repas. La mélisse et la menthe sont également brassées et appliquées de la même manière. Vous pouvez ajouter une cuillerée de miel et de citron à l'infusion. En été, quand il y a de la menthe fraîche ou de la mélisse, vous pouvez emporter quelques feuilles et les mâcher pour soulager les nausées.

Si les attaques de toxicose sont fortement prononcées, il n’est pas nécessaire d’expérimenter des remèdes populaires, il est plus opportun de consulter un obstétricien-gynécologue. En outre, une «surcharge» prolongée et excessive d'herbes peut faire baisser la tension artérielle.

Complications de la toxicose précoce:

- défaillance multiviscérale qui, si elle se termine prématurément, peut être fatale;
- Le traitement tardif d'une toxicose précoce peut provoquer le développement d'une gestose tardive en fin de grossesse et un décollement du placenta.

Prévention de la toxicose en début de grossesse

La prévention de la toxicose doit être effectuée avant la grossesse, elle comprend:
- traitement opportun des maladies chroniques qui provoquent une toxicose;
- rejet de l'avortement;
- mode de vie sain;
- préparation psychophysique pour la grossesse à venir.

Consultation d'un obstétricien-gynécologue sur le thème de la toxicose précoce chez la femme enceinte:

1. Je me sens tout le temps nauséeux, mais il n'y a pas de vomissements. Quoi prendre?
Si vous ne vomissez pas, ne buvez rien. Suivez les directives générales. Mangez plusieurs fois par jour en petites portions, reposez-vous davantage.

2. La sévérité de la toxémie dépend-elle du sexe de l'enfant?
Non, ce n'est pas le cas.

3. À ma 6ème semaine de grossesse, j'ai eu une forte toxicose. Maintenant 10 semaines ne dérange pas. Est-ce normal? J'ai entendu dire que la toxicose, si elle commence, ne passera pas avant 12 semaines.
Normalement, cela signifie que votre corps s'est déjà adapté à la grossesse.

4. Je vomis constamment - 6 fois par jour. Le gynécologue a proposé d'aller à l'hôpital, même sans regarder les tests. Peut-être que vous pouvez toujours recevoir un traitement à la maison?
Non, avec des vomissements aussi fréquents, l'observation et le traitement en milieu hospitalier sont nécessaires.

5. Je suis déjà enceinte de 25 semaines, mais je suis toujours malade. Elle a été hospitalisée deux fois pour toxicose, mais elle n'a jamais été guérie. Que faire
Vous devez également être examiné par un neurologue et un gastro-entérologue. S'il n'y a pas de pathologie organique, alors les symptômes proviennent probablement d'une mauvaise nutrition.

6. Je suis enceinte de 8 semaines, j'ai la grippe. Vomissements constants, déjà perdu 5 kg. Quoi prendre?
Pas besoin de se soigner. Consultez d'urgence un gynécologue, dans votre cas, un traitement hospitalier est indiqué.

7. Le gynécologue m'a conseillé de manger de la viande bouillie, mais j'étais constamment nauséeux. Comment manger de la viande pour qu'elle ne cause pas de nausée?
Il n'y a pas de telles méthodes. Ne consommez que des aliments qui ne causent pas de nausée jusqu'à ce que la toxicose cesse.

8. Se brosser les dents à chaque fois provoque un réflexe nauséeux. Que faire
Essayez de changer votre dentifrice. Si cela ne vous aide pas, il sera temporairement nécessaire de limiter le rinçage des dents.

Toxicose en début de grossesse: pourquoi et comment faciliter son évolution

La toxicose précoce des femmes enceintes est une pathologie commune associée à la grossesse, qui se développe au cours du premier trimestre et se caractérise par divers troubles multiples. Les plus permanents d'entre eux sont les désordres du système nerveux central, les désordres du fonctionnement du système vasculaire et les processus métaboliques. Comment faciliter le cours de la toxémie et pouvez-vous y faire face?

Causes de toxicose

Il n'y a pas de consensus sur les causes et la pathogenèse de la pathologie parmi les scientifiques. Personne ne met en doute un seul facteur étiologique - la présence et le développement de l'ovule et de ses composants individuels. Ceci est confirmé par le fait que dans les cas où ils sont supprimés pour une raison quelconque, il y a un arrêt brutal de la toxicose aux stades précoces.

En ce qui concerne les mécanismes de développement de la toxicose précoce, différentes théories ont été proposées - neurogène, neuroendocrine, réflexe, allergique, immunitaire, corticoviscéral. La plus répandue est la notion de toxicose en tant que syndrome de déréglage du corps, résultant de l’évolution rapide de ses conditions de fonctionnement. Le développement du syndrome implique de multiples mécanismes qui, si possible, sont pris en compte pour décider quoi faire dans le développement d'une pathologie.

Au moins, une compréhension générale correcte des mécanismes de développement de la maladie nous permet de comprendre comment traiter cette maladie. L’état fonctionnel du système nerveux central et ses troubles liés au fonctionnement des organes internes, en particulier du tube digestif, jouent un rôle important dans le développement de la toxicose précoce. Ces troubles s'expriment par la prédominance des processus d'excitation dans les structures sous-corticales du système nerveux central par rapport aux processus d'inhibition.

La prédominance des processus d’excitation, que la plupart des auteurs associent à la perturbation du fonctionnement de l’appareil récepteur des organes génitaux internes de la femme, est causée par diverses interventions chirurgicales, intoxications et maladies inflammatoires, avortements antérieurs, fausses couches, etc.

L’impact sur la dégradation précoce du lien physiologique entre le corps de la femme et le trophoblaste, dont les fonctions sont l’implantation de l’ovule, l’alimentation fœtale, la fixation des anticorps maternels et leur prévention pour pénétrer dans le sang fœtal, n’est pas exclu.

Dans les structures sous-corticales du cerveau, dans la formation réticulaire, la médullaire oblongée est un centre étroitement interconnecté des centres de l’odorat, de la salivation, des vomissements, des centres respiratoire et vasomoteur.

En raison de modifications de l'appareil récepteur de l'utérus ou des voies nerveuses conductrices, les impulsions provenant du système nerveux périphérique vers le cerveau (dans le contexte de la prévalence des processus d'excitation) peuvent avoir une nature pervertie, ce qui entraîne une réponse inadéquate des autres centres du cerveau.

À cet égard, un acte émétique est généralement précédé de signes tels que sensation de nausée, augmentation de la salivation et troubles végétatifs sous forme de spasme des vaisseaux périphériques, se manifestant par une pâleur de la peau, une augmentation du rythme cardiaque et une augmentation de la respiration.

Les perturbations de la régulation neuroendocrinienne de tous les types de métabolisme, ainsi que la famine partielle ou totale et la déshydratation du corps, sont considérées comme des maillons déterminants de la pathogenèse de la maladie.

En cas de progression de vomissements ou de salivation, il existe un trouble de l'équilibre eau-sel avec une déficience prédominante en ions potassium et la déshydratation augmente progressivement. Dans ce contexte, les types de métabolisme des protéines, des glucides et des lipides sont également violés, les réserves de glycogène dans le foie et les muscles sont consommés, le catabolisme (carie) est activé, le poids corporel est réduit.

Dans ces conditions, l'oxydation physiologique des acides gras est impossible, ce qui entraîne l'accumulation des métabolites lipidiques oxydés, ce qui entraîne une augmentation du nombre de corps cétoniques dans le sang, une perturbation de la composition acido-basique du sang et une saturation en oxygène.

Ces modifications générales sont initialement fonctionnelles. Mais à mesure qu'ils grandissent, les fonctions du foie, des reins, des poumons, du cœur et du système nerveux central sont perturbées.

Les troubles végétatifs observés en début de grossesse peuvent également être dus à des déséquilibres hormonaux dans le corps de la femme, en particulier à une augmentation de la concentration de gonadotrophine chorionique humaine (hCG). Ce fait est corroboré par une toxicose plus fréquente et plus forte au début de la grossesse, chez les fœtus multiples et la vésicule biliaire, dans laquelle les indicateurs d'hCG dans le sang sont particulièrement élevés.

Ils provoquent le développement d'une toxicose précoce principalement:

  • maladies inflammatoires antérieures de l'endomètre et des appendices utérins;
  • maladies chroniques de l'estomac, des intestins, de la vésicule biliaire, du pancréas;
  • autres maladies chroniques (rein, foie, endocrinopathie, etc.);
  • invasions helminthiques;
  • manque de préparation psychologique à la grossesse, instabilité neuropsychique, excitabilité accrue, situations stressantes et états dépressifs (même légèrement prononcés), lésions cérébrales antérieures (commotion cérébrale, contusion);
  • prédisposition génétique;
  • tension artérielle instable;
  • maladies infectieuses aiguës;
  • en surpoids.

Comment se manifeste la toxicose à un stade précoce

La toxicose précoce pendant la grossesse peut se manifester sous différentes formes. Les plus fréquents d'entre eux sont les vomissements des femmes enceintes et le pitalizm (salivation abondante), moins souvent les dermatoses, principalement sous la forme de démangeaisons des femmes enceintes. D'autres formes de gestose précoce, telles que la dermatose sous forme d'eczéma, d'impétigo herpétiforme, etc., l'ostéomalacie (ramollissement des os), l'asthme bronchique de la femme enceinte, la polynévrite, le syndrome convulsif, la dystrophie hépatique aiguë grasse sont extrêmement rares.

Quand la toxicose commence-t-elle en début de grossesse?

Les manifestations les plus fréquentes de celui-ci sous forme de vomissements et d'oiseaux accompagnent la grossesse de la 5e à la 6e semaine. Ils surviennent chez 50 à 60% des femmes enceintes, mais dans la plupart des cas, ils sont facilement tolérés et ne représentent aucune menace pour le corps. Parmi celles-ci, seules 8 à 10% des femmes ont besoin de soins médicaux pour la toxémie en début de grossesse.

Combien de temps dure la toxicose précoce de la grossesse?

Cela dépend des facteurs défavorables et des caractéristiques individuelles du corps de la femme. Plus tôt cet état pathologique se développe, plus il prend et dure plus longtemps. En règle générale, les nausées, les vomissements et les sécrétions excessives de salive cessent indépendamment à la 12ème ou 13ème semaine de grossesse, lorsque se termine le processus de formation du placenta. Dans de rares cas, la période d'adaptation de l'organisme à la grossesse dure un peu plus longtemps - jusqu'à la 14ème - 15ème semaine.

Vomissements enceintes

Pendant le cours normal de la grossesse, les nausées et les vomissements peuvent survenir 2 à 3 fois par jour, mais généralement le matin. Ces phénomènes ne perturbent pas l’état général. Certaines femmes remarquent la soi-disant «toxémie du soir» qui ne diffère pas des nausées, des vomissements ou de la salivation excessive le matin.

Ce terme n'est pas caractéristique d'une forme particulière de pathologie et n'a qu'une signification familiale. La symptomatologie du soir est due à une fatigue psychologique à la fin de la journée de travail, à des habitudes alimentaires, à un excès de nourriture le soir, à un manque de marche en plein air.

De nombreux médecins traitent ces symptômes comme physiologiques et ne nécessitent pas de soins médicaux spéciaux. Certains auteurs considèrent directement la prééclampsie comme un état dans lequel les nausées et les vomissements ne sont pas associés à la prise de nourriture, apparaissent plusieurs fois par jour et sont souvent accompagnés d'une hypersalivation, d'un changement du bien-être général, d'une diminution de l'appétit et du poids, ainsi que d'une perversion du goût et de l'odorat.

La sévérité de l'état pathologique vous permet de sélectionner différents degrés de sévérité, en fonction du choix du remède principal pour la toxémie aux premiers stades. Il y a 3 degrés de vomissements chez les femmes enceintes:

  • Je suis degré - facile;
  • II degré - modéré;
  • Grade III - sévère (vomissements excessifs).

Degré doux

Les violations sont principalement fonctionnelles. La fréquence des vomissements pendant la journée ne dépasse pas 5 fois, mais il y a presque toujours une sensation de nausée. Les nausées et les vomissements sont généralement associés à une odeur désagréable ou à un apport alimentaire, mais ils surviennent moins souvent à jeun. Cette condition entraîne une diminution de l'appétit et de l'humeur dépressive, l'apathie, une diminution de la capacité de travail.

La diminution du poids corporel est en moyenne inférieure à 3 kg sur une semaine (jusqu'à 5% du poids corporel initial). Parfois, une très légère sécheresse de la peau et des muqueuses est possible. Dans le même temps, l'état général de la femme enceinte n'est pas altéré, les données de l'examen physique et des études cliniques sur le sang et l'urine restent généralement dans les limites acceptables.

Les vomissements du premier degré de gravité disparaissent souvent seuls ou sont faciles à traiter, mais chez 10-15% des femmes, cette pathologie devient plus grave.

Degré moyen

A ce stade, les dysfonctionnements du système nerveux central sont renforcés, les troubles autonomes et métaboliques sont plus prononcés, entraînant un basculement du statut acido-basique du sang vers l'acidose.

Les vomissements ne sont plus associés à la prise de nourriture et se répètent 6 à 10 fois ou plus en une journée. Le poids corporel pendant 10-14 jours en moyenne diminue de 2 à 3 kg (de 6 à 10% du poids corporel initial). L'état général en souffre - l'apathie et la faiblesse apparaissent, parfois (dans de rares cas) la température corporelle s'élève à 37,5 °. La sécheresse modérée des phanères et des muqueuses visibles se développe. Dans 5 à 7% des cas, la sclérotique et la peau sont légèrement jaunâtres, la langue est recouverte de fleurs blanches, une constipation survient, le volume d'urine est réduit à 700-800 ml.

En outre, l'instabilité de la fréquence cardiaque apparaît, la fréquence du pouls augmente à 90-100 battements par minute, la pression artérielle systolique diminue modérément (à 110-100 mm Hg). Dans les analyses cliniques, une légère diminution du nombre d'érythrocytes et d'hémoglobine, une diminution de la teneur en chlorures et une cétonurie modérée (acétone dans les urines) sont possibles. Un traitement hospitalier adéquat est presque toujours efficace.

Si, au début de la grossesse, la toxicose ne diminue pas à ce stade, dysfonctionnement du système nerveux central et du système endocrinien (fonction du corps jaune, glandes surrénales, hypophyse), troubles de la composition hydro-électrolytique du sang et de tous les processus métaboliques, etc., ainsi que d'autres troubles métaboliques aggravants et le plomb à un cours plus grave de la maladie.

Vomissements excessifs

La toxicose précoce sévère est rare. Elle se caractérise par des symptômes d'intoxication grave et des troubles de tous les types de métabolisme, un dysfonctionnement de tous les systèmes et organes, jusqu'à des modifications dystrophiques chez ces derniers.

Les vomissements surviennent avec tous les mouvements du corps, aliments ou liquides, répétés 20 fois ou plus par jour, accompagnés de nausées constantes et d'une salivation excessive. Le poids corporel diminue rapidement (1,5 semaine en moyenne de 8 kg). La condition est très grave - il y a une aversion pour la nourriture, une faiblesse grave, des vertiges et des maux de tête, une faiblesse et une euphorie parfois non motivée apparaissent.

Il y a une sécheresse marquée et une turgescence cutanée basse, près de 30% ont leur couleur jaune. On note également une sécheresse et un jaunissement des membranes muqueuses, ce qui indique une intoxication du foie, une forte diminution et même une disparition de la couche adipeuse sous-cutanée, une couche épaisse sur la langue et une odeur d'acétone lors de l'inspection de la cavité buccale.

La fréquence du pouls est supérieure à 100 battements par minute, la pression artérielle systolique est réduite à 100 et en dessous, le volume quotidien d'urine est inférieur à 700 ml, une constipation prolongée est notée. La température corporelle est maintenue à des valeurs basses (40-80%), mais monte parfois jusqu'à 38 °. Dans l’analyse clinique de l’hémoglobine dans le sang (due à l’épaississement du sang), de la bilirubine et de la créatinine, une diminution des protéines totales et une violation du rapport de leurs fractions. Dans les tests d'urine, on détermine un nombre accru de leucocytes, de cylindres et d'acétone.

Dans les cas graves, sans prise en charge médicale adéquate, une insuffisance rénale et hépatique aiguë, une confusion, un coma et le décès qui en résulte sont développés.

Pétalisme

Occurrence de salivation excessive due aux mêmes mécanismes et stimulation du centre de salivation. En outre, les perturbations locales des glandes salivaires et de leurs canaux, associées aux modifications hormonales du corps, jouent un rôle important. En particulier, les œstrogènes ont un effet stimulant sur l'épithélium des glandes salivaires.

La salivation en tant que forme indépendante de prééclampsie précoce est relativement rare. Plus souvent, il accompagne les vomissements, conduit à la macération de la membrane muqueuse et de la peau des lèvres, a un effet négatif sur l'état mental, perturbe le sommeil. La perte de salive peut atteindre au cours de la journée 1 litre ou plus, ce qui entraîne une déshydratation modérée du corps, une diminution du total des protéines et du poids corporel. Cette manifestation de toxicose précoce est relativement facile à traiter.

Qu'est-ce qui aide la toxémie dans les premiers stades?

Principes de traitement

Le traitement de la toxicose en début de grossesse (avec un degré modéré) est effectué en ambulatoire. Elle est accompagnée par la surveillance constante obligatoire par le gynécologue de l'état général du patient, du contrôle du poids, ainsi que par des études cliniques et biochimiques en laboratoire sur le sang et les urines. Il est recommandé à une femme de changer fréquemment d’environnement (promenades au grand air, communication avec des amis, etc.).

Une nutrition adéquate est une des grandes priorités de la toxicose en début de grossesse. Elle consiste en une prise alimentaire fréquente et fractionnée (par petites portions), qui ne devrait être que à volonté. Les aliments doivent être à la température ambiante, bien traités et moulus.

Il est souhaitable de le prendre en position horizontale, tête haute, en particulier le matin et en cas de toxicose «en soirée», respectivement en soirée. Même si l'odeur des aliments cuits provoque des nausées, des salissures et des vomissements, il est souhaitable d'observer la faim pendant environ 3 jours, mais en admettant des liquides minéraux non gazeux (Essentuki, Borjomi).

Le régime alimentaire contre la toxicose en début de grossesse devrait consister en une variété d’aliments riches en protéines et en oligo-éléments, faciles à digérer, à l’exception des épices. Les liquides sous forme d'eau minérale sans gaz doivent également être consommés en quantité limitée 6 fois par jour. Les aliments riches en vitamine A contribuent à réduire les nausées.6”- avocat, poitrines de poulet, haricots, poisson, noix.

Parmi les médicaments utilisés, on trouve des complexes de vitamines et de minéraux, des sédatifs légers d’origine végétale - teinture d’aubépine, amarante, ainsi que des antihistaminiques tels que Diphenhydramine et Tavegil. En outre, les pilules contre les nausées et les vomissements sont recommandées - Torekan, Tsirukal, Tietilperazin, Metoclopramide, Ondansetron et à l'hôpital - les mêmes médicaments par voie intramusculaire ou intraveineuse (jet ou goutte à goutte), ainsi que des antipsychotiques Droperidol ou Haloperidol. Avec une salivation abondante, une solution d’atropine en gouttelettes est recommandée.

Comprimés contre les nausées et les vomissements avec toxicose

Une psychothérapie, des séances d'acupuncture, des cours de physiothérapie sous forme d'ionophorèse avec ions calcium, d'électroanalgésie centrale, d'ionophorèse avec ions novocaïne ou de brome dans la région du col, etc. peuvent également être prescrits.

Pour le traitement à domicile, on utilise également des remèdes traditionnels contre la toxémie, qui comprennent une décoction refroidie de racine de gingembre, des morceaux de gingembre à mâcher ou des graines de fenouil, qui sont des agents antiémétiques tout à fait efficaces, ou des infusions de feuilles de mélisse, de menthe, de graine d’aneth et de camomille.

Les préparations à base de plantes sont également recommandées et consistent, par exemple, en feuilles de citron avec des herbes de mélisse, de thym, de feuilles d'origan et de fleurs de lavande. Réduire la sévérité des nausées et de la salivation contribuent au rinçage de la bouche avec des infusions de sauge, de camomille, de décoction d’écorce de chêne, de solution mentholée.

Les cas de sévérité modérée et sévère, la rétention persistante de la température corporelle sous-fébrile, la présence d'acétone dans les urines sont une indication du traitement à l'hôpital. Au cours des premiers jours de traitement en hospitalisation, de repos, de régime alimentaire pour la famine, seules les vitamines et les antiémétiques et autres médicaments sont prescrits par voie intraveineuse et intramusculaire, en raison de l'impossibilité de les utiliser à l'intérieur avec de fréquents vomissements. Le programme de traitement comprend également des stéroïdes glucocorticoïdes (avec une toxicose précoce sévère) par voie intraveineuse ou intramusculaire.

L'élimination des intoxications repose en grande partie sur le traitement des patients hospitalisés: la restauration du volume de liquide et la correction du statut acido-basique du sang par perfusion intraveineuse (si nécessaire - perfusion au goutte à goutte) à l'aide de solutions de cristalloïdes (contenant du glucose et de glucose) et des substituts de protéines.

Un degré grave d'état pathologique est une indication de traitement en unité de soins intensifs, et l'absence d'effet ou le manque d'efficacité du traitement pendant trois jours constitue une indication directe de l'avortement provoqué.

Causes, symptômes et traitement de la toxicose en début de grossesse

La manifestation d'une toxicose en début de grossesse est une affection assez courante, caractéristique d'environ 60% des femmes. Accompagnée de nausées, d'un changement de goût, d'une augmentation de la salivation et d'autres symptômes désagréables, la toxicose précoce est considérée par les médecins comme une complication pouvant être corrigée, et uniquement dans les cas graves nécessitant un traitement grave. La nausée au début de la grossesse est le phénomène le plus courant, ce qui indique la conception d'un bébé.

Combien de temps dure la toxicose?

La toxicose précoce survient dans les 16 semaines suivant son développement. Habituellement, les symptômes de la maladie commencent à gêner les femmes entre 5 et 6 semaines de gestation. Cette période dure jusqu'à la fin du premier trimestre de la grossesse. L’apparition de signes de toxicité à la fin des deuxième et troisième trimestres est appelée prééclampsie ou toxicose tardive.

Causes probables

Il n'y a pas de consensus des experts sur les causes de la toxicose en début de grossesse. Plusieurs points de vue expliquent les phénomènes pathologiques qui accompagnent l'introduction et le développement de l'ovule dans le corps d'une femme:

  1. La théorie neuro-réflexe, qui caractérise la toxicose précoce en tant que réponse d'un organisme à la croissance de l'ovule. L'irritation des récepteurs de la muqueuse utérine provoque des réactions végétatives - nausées, vomissements, salivation. De telles réactions sont temporaires. La période d'apparition est purement individuelle, déterminée par la capacité du corps de la femme à s'adapter aux changements, et est généralement limitée au premier trimestre de la grossesse.
  2. Théorie hormonale: les causes de la toxicose à un stade précoce sont les modifications hormonales dans le corps d'une femme enceinte. Une augmentation significative du taux de gonadotrophine chorionique dans le sang (hCG) s'accompagne de phénomènes pathologiques indésirables qui disparaissent progressivement, parallèlement à une diminution de la concentration en hCG à la 20e semaine de gestation.
  3. Théorie psychogène: basée sur de nombreuses observations indiquant le développement d'une toxicose précoce chez les femmes émotionnellement instables exposées à divers facteurs psychologiques.
  4. Théorie immunologique: représente l’intoxication comme une réaction protectrice du corps de la femme lors de l’introduction d’un ovule étranger avec production d’anticorps provoquant l’apparition de conditions pathologiques défavorables.
  5. Théorie des substances toxiques: explique les signes de toxicose précoce liés à l’empoisonnement du corps de la femme par des produits de l’activité vitale du fœtus ou du placenta et présentant des troubles métaboliques existants

Ces théories sont confirmées par de nombreuses études statistiques et cliniques. Cependant, considérez que les causes de la toxicose devraient être une combinaison de facteurs. En outre, les mauvaises habitudes, le surmenage, le stress, les maladies chroniques peuvent également aggraver l'évolution de la toxicose.

Signes d'intoxication

La liste des symptômes de toxicose précoce est assez longue et comprend: malaise général, vertiges, modification de l'état émotionnel, préférences gustatives, augmentation de la salivation, moins souvent - divers types de dermatites et de dermatoses. Le plus souvent, cette complication est accompagnée de vomissements.

Les médecins distinguent 3 degrés de vomissements:

  • Grade 1 est doux, caractérisé par une fréquence pouvant aller jusqu'à 5 fois par jour, une sensation constante de nausée, presque toujours causée par des odeurs désagréables ou une ingestion de nourriture. Accompagné d'une petite perte de poids (moins de 3 kg par semaine). Il n'y a aucune violation de l'état général de la femme, les résultats des études cliniques de tests sanguins et urinaires correspondent à la norme. En règle générale, ces vomissements sont arrêtés indépendamment à la fin de la 19e semaine de grossesse et ne nécessitent pas de traitement grave.
  • 2e degré - caractérisé par un état de sévérité modérée, perturbation accrue du fonctionnement du système nerveux central, pathologies métaboliques et autonomes. La fréquence des vomissements est augmentée jusqu'à 10 fois par jour. La réduction de poids augmente à 10% de celle initiale, des perturbations de l'état général apparaissent, exprimées par une diminution du fond émotionnel, une faiblesse et une augmentation de la température. Vous pouvez souffrir de constipation et réduire la quantité d'urine. La maladie est souvent accompagnée de troubles mineurs du rythme cardiaque, d'une augmentation du rythme cardiaque, d'une diminution de la pression artérielle. L’adoption en temps voulu des mesures thérapeutiques nécessaires chez les patients hospitalisés empêchera tout développement ultérieur de la pathologie.
  • Le grade 3 est une maladie grave causée par des vomissements excessifs. Une forme rare de toxicose précoce, accompagnée de violations de tous les systèmes de l’activité vitale du corps de la femme. Il se caractérise par une intoxication grave, nécessitant des soins médicaux immédiats. Les femmes enceintes ont constamment des nausées, l’état général se détériore considérablement. L'absence de mesures thérapeutiques opportunes entraîne de graves complications sous forme de pathologies aiguës pouvant entraîner un état de coma et la mort.

Comment soulager la toxémie au début

Soulager la condition d’une femme enceinte souffrant de manifestations de toxicose précoce peut:

  • Respect du mode correct et de la nourriture saine.
  • Des promenades régulières fournissent une aide précieuse en améliorant l'apport en oxygène des cellules, en normalisant le flux sanguin et en réduisant les réactions pathologiques.
  • Un sommeil complet et une thérapie physique en étroite coordination avec le médecin vont renforcer le corps.
  • Une alimentation équilibrée soulagera les nausées et d’autres effets secondaires désagréables.

Le traitement de la toxémie au cours du premier trimestre de la grossesse a lieu sous contrôle médical et dépend des symptômes. La forme légère se prête à une correction en consultation externe avec la nomination de vitamines, de médicaments contre les vomissements et de sédatifs légers.

Avec la forme moyenne de l'évolution de la maladie, il est possible d'administrer un traitement hospitalier, dans lequel une thérapie par perfusion est utilisée pour soulager la toxicose avec l'utilisation d'une solution de glucose, et l'état de repos est observé.

La forme grave de toxicose précoce nécessite de prendre des mesures d'exposition intensive en mode stationnaire - infusions intraveineuses de vitamines, médicaments antiémétiques et autres médicaments nécessaires.

Le développement de signes de toxicose aide à éviter le respect de mesures préventives, axées sur une approche responsable de la planification de la grossesse.

Il est recommandé de rejeter complètement les mauvaises habitudes, le traitement des maladies chroniques, la normalisation du poids corporel, les antécédents émotionnels et psychologiques, une alimentation appropriée, le sport.

Remèdes contre les nausées pendant la grossesse

Une situation typique lorsque vous êtes malade en début de grossesse est facilement corrigée sous la supervision du médecin traitant. Comme médicaments prescrits complexes équilibrés de vitamines et de minéraux, la teinture d'aubépine et Leonurus, antihistaminiques - Dimedrol et Tavegil, des pilules qui réduisent les nausées et les vomissements - Torekan, Tserukal, Métoclopramide, Ondansetron, Tietilperazin. Ces médicaments, administrés par voie intraveineuse ou intramusculaire, aideront à réduire l’intoxication et à soulager l’état de la femme enceinte à l’hôpital. La solution d’atropine est efficace pour lutter contre la salivation accrue.

Se débarrasser des symptômes de toxémie précoce au cours du premier trimestre de la grossesse aidera les remèdes populaires utilisés lors de la consultation obligatoire avec le médecin. Un effet antiémétique a: une décoction de racine de gingembre, utilisée réfrigérée, des morceaux de gingembre et de graines de fenouil à mâcher, des teintures de mélisse, de menthe poivrée, de camomille.

Pouvoir

Suivre un régime alimentaire particulier est un moyen efficace de se débarrasser de la toxicose au cours du premier trimestre de la grossesse et d’améliorer l’état physiologique général de la femme.

Les recommandations des spécialistes sont les suivantes:

  • Il est nécessaire de manger des aliments chauds, car des plats chauds et froids peuvent endommager la muqueuse gastrique et provoquer des nausées.
  • Les principes de la nutrition fractionnée, basés sur la consommation de petites portions d'aliments 5 à 6 fois par jour, permettent une meilleure assimilation des substances sans charger les organes digestifs.
  • De préférence, manger des plats bouillis, cuits au four, cuits ou à la vapeur. Pour une meilleure digestion, les produits doivent être hachés.
  • Les aliments frits qui inhibent le processus digestif et augmentent la charge sur le système digestif, provoquant des attaques de nausée sont contre-indiqués.
  • La consommation de liquide devrait être limitée à 2 litres pendant la journée. Buvez de l'eau minérale sans gaz, des tisanes, des décoctions et des infusions de camomille, de sauge, de menthe poivrée, réduisant ainsi la manifestation de la toxicose.
  • Il est nécessaire de refuser les produits semi-finis contenant des produits chimiques, des denrées alimentaires grasses et fumées, des saucisses et des conserves.
  • Un petit jeûne n'est utile dans certains cas que sous la supervision d'un spécialiste.
  • Faites-vous plaisir avec les aliments et les plats que vous voulez manger - de tels aliments sont facilement digérés avec un degré de probabilité élevé.
  • Mangez des fruits et des légumes - la fibre qu’ils contiennent favorise la digestion et est bien absorbée par le corps, tout en réduisant les nausées.

La grossesse nécessite une attitude sérieuse et s'accompagne de changements importants dans le mode de vie, l'état physiologique et émotionnel. Il est possible de prévenir les phénomènes désagréables, d’en faciliter le déroulement et d’éviter le développement de complications éventuelles si les recommandations médicales, un mode de vie sain et un régime alimentaire équilibré sont suivis.

Toxicose précoce et tardive - causes

À peine enceinte, la femme réalise qu'elle avait des idées très lointaines à ce sujet. Parfois, la grossesse présente des surprises complètement inattendues et peu explicables. Et seuls les nausées et les vomissements, ainsi que certains autres signes précurseurs, ne surprennent personne. En outre, de nombreuses femmes, s’informant sur la grossesse, s’attendent à ce que ces symptômes apparaissent.

Pendant ce temps, la toxicose au cours de la grossesse reste un phénomène qui n’a pas été suffisamment étudié. Il peut s'accompagner de nombreux troubles et affections, en plus des vomissements avec nausée. En ce qui concerne les raisons de son apparition, la chose est encore plus compliquée ici: les scientifiques sont en désaccord, mais ils proposent de nombreuses versions expliquant pourquoi la toxicose survient en début et en fin de gestation.

Causes de toxicose chez les femmes enceintes à un stade précoce

Dans la très grande majorité des cas, la toxicose agace les femmes enceintes au cours du premier trimestre et de la seconde moitié du trimestre et se divise donc en début et en fin de trimestre.

En règle générale, la toxicose précoce débute au bout de 7 à 8 semaines de grossesse et commence au début du deuxième trimestre, après 12 à 13 semaines. Une femme a toutes sortes de maux qui peuvent être une manifestation de la toxicose: faiblesse, faiblesse, fatigue, somnolence.

  • dépression, apathie;
  • irritabilité nerveuse accrue, nervosité;
  • abaisser la pression artérielle;
  • exacerbation de l'odorat;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • perte d'appétit, perte de poids;
  • bave accrue;
  • rhinite enceinte;
  • dermatose des femmes enceintes;
  • hépatose de la grossesse;
  • asthme enceinte;
  • ostéomalacie (ramollissement du tissu osseux);
  • tétanie (convulsions), etc.

Bien sûr, certains troubles apparaissent plus souvent, d’autres - que dans de rares cas. Mais en général, il s’agit d’un phénomène très étendu et multiforme qui ne peut être étudié à fond.

Les scientifiques continuent à étudier le mécanisme de développement de la toxicose, exprimant de nouvelles hypothèses. Les causes les plus probables de toxicose précoce pendant la grossesse sont les suivantes:

  • Changements hormonaux. Comme sans cela: les hormones sont à blâmer. Leur activité accrue au cours de cette période est notamment à l'origine de l'apparition de signes de toxicose. Les organes et systèmes de la future mère, en raison de modifications du fond hormonal, fonctionnent de manière inhabituelle, ce qui entraîne une détérioration du bien-être de la femme. Séparément, il convient de mentionner l'hormone HCG, qui n'est normalement produite que par les femmes enceintes. Une corrélation directe a été observée entre la sévérité des signes de toxicose et l’augmentation du taux de hCG dans le sang d’une femme: plus il est élevé, plus l’état est grave. Cela explique pourquoi, après 12-13 semaines, lorsque la concentration en hCG diminue, le bien-être de la future mère se stabilise. Cependant, probablement, la raison pour laquelle toxicosis va au deuxième trimestre, réside dans un tout autre...
  • La période de formation du placenta. Les médecins sont d'avis que la toxicose est un mécanisme naturel pour protéger un embryon en développement dès le plus jeune âge gestationnel des influences néfastes potentielles de l'extérieur. Ainsi, avec les médicaments, la nourriture et d’autres moyens, les agents pathogènes peuvent pénétrer dans le corps de la mère, puis dans le fœtus, nuisant ainsi au développement et à la croissance normaux de l’enfant. Dans une large mesure, ils sont capables de retarder le placenta, mais au bout de 12 à 14 semaines, il ne fait que se former et ce n'est qu'à partir de cette période qu'il commencera à remplir correctement ses fonctions. Mais certains scientifiques pensent que la nature essaie de protéger l’embryon de cette manière: Maman est malade et se déchire de nombreux aliments et même de mauvaises odeurs. Une autre raison probable est une augmentation du niveau d'insuline dans le sang après chaque repas. Étant donné que l'insuline à haute concentration est également potentiellement dangereuse pour le fœtus, une toxicose a pour but d'empêcher ce facteur d'affecter le développement de l'embryon.
  • La réponse du système immunitaire. Les cellules embryonnaires sont perçues par le corps féminin comme des extra-terrestres. Dans certains cas, le fœtus peut être rejeté, dans d’autres, la mère est exposée à une toxicose précoce, jusqu’à ce que son corps s’habitue au nouvel «invité».
  • Maladies chroniques. Il a été observé que chez les femmes atteintes de maladies du tractus gastro-intestinal, du foie, des organes du système urogénital, du cœur et des vaisseaux sanguins et d’autres affections, la toxicose est plus fréquente que chez les femmes enceintes en bonne santé. Le mode de vie et la nutrition de la mère jouent également un rôle important: les mauvaises habitudes et une alimentation déséquilibrée aggravent les manifestations de la toxicose.
  • Augmentation de l'activité du système nerveux central. Tous les processus qui se produisent dans notre corps sont guidés par le système nerveux central. De plus, ce dernier ne reste pas à l'écart et est influencé - cela affecte le travail de tous les organes et systèmes.
  • L'âge de la femme enceinte Il est de notoriété publique qu'après 35 ans de grossesse, tous les risques augmentent. Le risque de développer une toxicose augmente également.
  • L'hérédité. Une toxicose en début de grossesse sera plus susceptible de se produire si d'autres femmes (principalement la mère) ont souffert de la même lignée que la femme enceinte. En outre, si une femme ne porte pas un enfant pour la première fois et si elle a déjà souffert de toxicose, cette fois-ci, il apparaîtra presque certainement et très probablement - ce sera plus difficile à supporter.
  • Facteurs psychologiques Et, bien sûr, l’attitude psychologique de la future mère n’a pas moins d’importance. Les inquiétudes et les peurs peuvent entraîner une détérioration de la santé et les femmes enceintes ne doivent pas rechercher les raisons de leur anxiété. Souvent, ils surexploitent les changements qui les attendent en lien avec la conception du changement: dans les relations avec le mari, dans leur propre apparence, dans leur évolution de carrière, dans leur mode de vie habituel et même dans le budget. Il est impossible de ne pas rappeler le fait que certaines femmes souffrent de toxicose simplement parce qu'elles ont décidé que si je suis enceinte, cela signifie que je devrais être malade.

En outre, la pratique montre que lors d’une grossesse multiple, la toxicose se développe plus fréquemment et est plus prononcée. Mais les scientifiques ont conclu que le risque de fausse couche est considérablement réduit.

En général, il n'y a pas de consensus entre les médecins. Certains pensent qu'il s'agit bien d'une affection pathologique qui ne survient pas chez les femmes en bonne santé enceintes. D'autres ont tendance à y voir une bénédiction: de cette manière simple, la nature tente de protéger le futur bébé de problèmes probables.

Quoi qu'il en soit, une toxicose légère ne menace pas la grossesse. Mais si ses manifestations deviennent prononcées, que des conditions dangereuses pour la santé de la femme et du fœtus se développent, des mesures médicales doivent alors être prises.

Causes de toxicose tardive pendant la grossesse

La toxicose tardive pendant la grossesse est appelée prééclampsie et apparaît à la fin du deuxième trimestre - au début du troisième trimestre. D'autres peuvent rejoindre les symptômes énumérés ci-dessus. Le plus caractéristique et le plus dangereux d'entre eux - la formation d'œdème, l'augmentation de la pression artérielle, l'apparition de protéines dans l'urine pendant la grossesse. La combinaison des trois signes représente un danger pour le fœtus et la mère et nécessite un traitement urgent.

En ce qui concerne les raisons du développement de la prééclampsie, l’état de santé de la future mère revêt une importance particulière au cours des dernières périodes. La prééclampsie se développe souvent chez les femmes atteintes de diverses maladies chroniques (principalement des maladies des reins, du cœur, des intestins, de l'estomac, du foie), des troubles endocriniens, ainsi que chez les femmes enceintes qui fument.

Et si les causes de la toxémie au cours de la grossesse ne sont pas entièrement comprises, il est possible, dans une certaine mesure, de réduire le risque et de réduire le degré de sa manifestation. Le groupe à risque comprend principalement les femmes dont les circonstances suivantes aggravent la grossesse, et en particulier si plusieurs d'entre elles sont associées:

  • portant des grossesses multiples;
  • maladies chroniques;
  • troubles endocriniens (obésité, diabète);
  • mauvais, mauvais, malbouffe;
  • fatigue chronique, manque de sommeil;
  • plus de 35 ans;
  • tabagisme, abus d'alcool, etc.

Pour augmenter les chances d’une grossesse favorable, les médecins vous conseillent de planifier et de préparer soigneusement la conception, de vous soumettre à un examen médical, de prendre des vitamines, de guérir toutes les maladies chroniques, d’abandonner toutes les mauvaises habitudes, d’équilibrer le régime alimentaire, d’optimiser le régime quotidien, de bien dormir minimiser les chocs nerveux.

Si la toxicose persiste, vous devez rechercher des méthodes pour la soulager. Chaque femme est obligée de trouver des moyens efficaces de lutter contre la toxicose dans son cas, car il n'y a pas de recommandations universelles pour tous.

Toxicose en début de grossesse

La toxicose est une occurrence fréquente chez les femmes, qui se manifeste par des nausées soudaines. Toxicose, du grec signifie «toxique» - en raison de l’effet de toxines exogènes sur le corps d’une femme enceinte. Une telle manifestation peut commencer à un moment où la femme ne sait pas encore ce qui attend l'enfant.

La toxicose n'est pas une manifestation mortelle, mais selon les médecins, il s'agit d'une petite pathologie qu'une femme en parfaite santé ne devrait pas avoir. Pourtant, la plupart des futures mamans souffrent de toxémie lors de cet événement joyeux.

Quand et comment commence la toxicose précoce

La toxicose débute au bout de 1 à 3 mois de gestation. C'est pourquoi on l'appelle tôt. Il s'accompagne de nausées, d'une perte d'appétit, d'une augmentation de la salivation, d'une baisse significative de la pression artérielle et d'une réponse inadéquate à diverses odeurs. La toxicose n'est pas une maladie, mais un simple réflexe causé par des changements brusques chez une femme enceinte.

Il y a plusieurs stades de toxicose précoce:

  1. Au premier degré de toxicose, le processus de vomissement peut être répété 4 à 5 fois par jour, généralement le matin et après avoir mangé. La future maman a une perte d'appétit et des sautes d'humeur, ce qui peut entraîner une légère perte de poids. Dans ce cas, le traitement de la toxicose précoce est effectué en ambulatoire.
  2. Le degré moyen de toxicose est caractérisé par une augmentation des vomissements jusqu’à 10 fois par jour, une perte de poids est observée, le rythme cardiaque devient plus fréquent et la température peut augmenter. Le traitement est prescrit individuellement.
  3. Un degré grave de toxicose précoce fait référence à un certain nombre de manifestations dangereuses, dans lesquelles les vomissements se répètent constamment, l’état de la femme s’aggrave de façon dramatique et l’on observe un trouble métabolique dans le corps. Si les symptômes suivants sont trouvés, une hospitalisation urgente est requise.

Causes de toxicose en début de grossesse

L'effet de la toxicose précoce et les principales causes de sa survenue ne sont toujours pas connus. De nombreux médecins ne sont pas d'accord sur son véritable développement.

Certains pensent que le système principal de développement de la toxicose se situe dans le système nerveux central de la femme. Au moment de la conception, son travail change radicalement et ses effets sur le tractus gastro-intestinal agissent comme des nausées, des vomissements, une augmentation de la salivation, des changements de goût et d'odeur.

D'autres ont tendance à penser que la réaction défensive d'une femme enceinte est à blâmer. Les autres pensent qu’il est associé à des maladies chroniques, à une mauvaise alimentation et à une surcharge nerveuse.

Mais les psychologues disent que, avec joie, la future maman est surmontée par des doutes qui cachent des problèmes non résolus. En les réalisant, une femme peut vaincre les nausées matinales et les vomissements.

1. Relation avec son mari.

La future maman découvre comment sa seconde moitié va percevoir cette nouvelle, que son père soit prêt pour la paternité. Vous ne devez pas le prendre à cœur, vous devez tout partager avec votre partenaire de vie. Il est nécessaire de discuter des problèmes qui se sont accumulés, c’est ce qui rapprochera la famille.

2. Changements dans la vie.

Bien sûr, beaucoup de choses devront être abandonnées: sport extrême, alcool, cigarettes, sommeil irrégulier, longs trajets. Cela peut être difficile au début, mais la femme s'habitue ensuite à un mode de vie sain et à d'autres changements.

3. Richesse matérielle.

Il existe une multitude de moyens pour répartir économiquement le budget familial. En outre, le futur père peut trouver un emploi et une femme après l'accouchement peut essayer de trouver un travail avec un horaire flexible ou un travail à temps partiel. En outre, les proches et les proches ne seront jamais laissés sans attention et viendront toujours à la rescousse.

4. Croissance de carrière et beauté.

Une pause dans le travail est un processus temporaire et pas pour toujours. La plupart des entreprises tentent d'emmener une fille avec un enfant sur le lieu de travail plutôt que sans lui, car la maternité crée un sens des responsabilités et de l'organisation. En ce qui concerne la beauté, il existe aujourd'hui de nombreux exercices, des remèdes médicaux et des vêtements élégants qui aideront à masquer les défauts temporaires.

5. Sentiment d'apitoiement sur soi.

Malaise général, désir de dormir ou de s’allonger au début, explicable. Tout le monde a pitié, essayez de vous protéger contre les surtensions, en ce moment, la femme commence à être impuissante et se sent nausée.

6. Accouchement précédent non réussi.

Le corps se souvient de cette douleur, de la peur d’une grossesse et d’un accouchement infructueux. Par conséquent, inconsciemment, une femme a peur de vivre un deuil aussi. Pas besoin de penser au mauvais. Maintenant tout est différent, tout est différent!

7. l'humeur du corps

Le cerveau est le même ordinateur qui prend tout à la lettre. Et si la future maman est sûre qu'une grossesse précoce peut survenir chez toutes les femmes enceintes, il est peu probable que cela soit évité.

Premiers secours pour toxicose

Ce phénomène peut et attend, tout dépend du degré de manifestation des nausées et des vomissements, mais le plus souvent au bout de 12-13 semaines, les symptômes de la toxicose précoce disparaissent. Dans les cas graves d'indisposition, un traitement médical est prescrit par le médecin. Très probablement, ce sera tsirukal, si nécessaire, peut nommer hofitol, la valériane, noshpu.

De l'homéopathie peut conseiller des bougies "Viburkol" et des décoctions d'herbes. La camomille et la menthe sont parfaites pour apaiser les nausées et donner une sensation rafraîchissante. En cas de salivation excessive, rincez la bouche avec une décoction d’écorce de chêne.

Nourriture pendant la toxicose

Au début de la toxicose, il est recommandé de manger de la nourriture en petites portions, de préférence toutes les 2 heures. Ne forcez pas votre corps à manger quand vous ne voulez pas du tout. Les aliments doivent être réfrigérés et faciles à digérer.

Il est strictement interdit d'accepter des plats frits, épicés, salés et gras et il est souhaitable d'exclure le chocolat pour le moment. Un accent particulier est mis sur les aliments saturés en protéines et en glucides.

Une alimentation saine devrait comprendre:

  • de viande maigre - jeune veau, poisson, lapin, poulet;
  • à partir de produits laitiers - fromage cottage faible en gras, yaourt, kéfir, pâte de caillé;
  • à partir de fruits frais, de légumes;
  • bouillie de céréales et jus fraîchement préparé.

Immédiatement après le réveil ou avant de manger, vous devez boire un petit verre d’eau minérale. La gorge est petite et progressive. Ne pas oublier l'utilisation d'eau pendant la journée, le fluide supporte le volume de sang requis, utile pour maintenir une pression artérielle normale.

La camomille et le thé à la menthe, le jus de canneberge, le thé vert au citron, le jus de céleri, les betteraves et le jus frais de carottes et de pommes sont très utiles lors de la toxicose précoce.

Ne pas abuser des jus de pamplemousse et de grenade, il est déconseillé d’utiliser des jus aigres - mandarine et orange.

Moyens de combattre la toxicose précoce

Davantage de remèdes et de méthodes de traitement de la toxicose précoce aident la femme enceinte à surmonter le malaise et tous les problèmes. L’important est de ne pas douter de l’efficacité du traitement, du fait que tout est temporaire et que le jour viendra où tout se terminera.

  1. Le soir, vous devez vous préparer un croûton ou un toast et vous assurer de le manger avant le réveil complet.
  2. De nombreuses femmes enceintes nausées aident à se débarrasser d'une cuillère à café de miel avant un repas ou d'une banane.
  3. Vous pouvez essayer la boisson à la menthe, vous devez pré-laver les feuilles de menthe, verser de l'eau bouillante et laisser infuser. Un bon ajout sera une tranche de citron et de miel.
  4. Abandonnez les aliments chauds et gras.
  5. Plus boire de l'eau. Il est conseillé d'oublier l'eau minérale gazeuse et les boissons contenant des arômes et des colorants.
  6. Le gingembre est reconnu depuis longtemps comme agent antiémétique pouvant être ajouté aux salades de thé et de légumes. L'essentiel - n'en faites pas trop en quantité.
  7. De la nausée, de nombreuses femmes enceintes aident les abricots secs.
  8. Vous devriez boire un cours de vitamines et de minéraux.
  9. Plus souvent, être en plein air et marcher.

Ce sont les méthodes les plus populaires de traitement de la toxémie précoce au cours de la grossesse à un stade précoce, en raison desquelles de nombreuses femmes ne se débarrassent pas complètement des nausées, mais réduisent les symptômes de la toxicose. On ne peut pas dire qu'une méthode particulière soit considérée comme plus efficace, chaque future mère choisit individuellement le remède. Il est important d'être patient et de croire que tout passera bientôt.

Recommandations et effets du yoga au début de la toxicose

Ne désespérez pas et ne tirez pas la sonnette d'alarme, si vous ressentez soudain des nausées, de la fatigue et de l'irritabilité incessantes. Probablement, il est temps d'apprendre à se détendre. Cette qualité indispensable sera nécessaire non seulement pendant la grossesse, mais également lors de l'accouchement. Il faut se rappeler que la toxémie n’est pas une rétribution ou une punition pour la maternité, ce ne sont que de petites épreuves avant une fin heureuse de la grossesse. Plus une femme enceinte réagira à la toxicose avec optimisme et calme, plus la série de symptômes et de changements disparaîtra. Et cela aidera les cours de yoga pour les futures mamans.

Pendant la relaxation et la découverte des espaces intérieurs de votre âme, le travail du système nerveux central, des reins, du foie et de l’estomac est normalisé. L'exercice régulier peut renforcer le système vasculaire, ce qui vous permet de vous débarrasser des maux de tête et des vertiges. De plus, dans les études professionnelles, on enseigne aux femmes à respirer et à se détendre correctement, ce qui est extrêmement nécessaire pendant l'accouchement.

Les experts recommandent de passer plus de temps sur les promenades dans le parc, où vous pourrez regarder les jeux des enfants, leurs premiers pas, et oublier leurs nausées et leur indisposition.

Évitez les rassemblements prolongés sur l’écran de l’ordinateur, cela pourrait entraîner des vertiges et une exacerbation de la toxicose. Les vêtements doivent être choisis individuellement, de manière à éviter toute compression de l'abdomen et des jambes, car le sang s'immobilise, ce qui n'est pas souhaitable, pas seulement lors d'une toxicose, mais également pendant toute la grossesse.

Prenez un bain avec du sel marin, évitez l'eau chaude - cela provoque une exacerbation de la toxicose et de l'hypertension.

Reposez-vous davantage, parlez à votre bébé, car il est si nécessaire pour vous deux!