Symptômes d'une grossesse non en développement

Une grossesse non congelée (congelée) est une affection pathologique dans laquelle le développement d'un embryon ou d'un fœtus cesse complètement, avec sa mort ultérieure. Cela peut arriver à n'importe quelle période de la gestation, mais la mort fœtale la plus courante est diagnostiquée au cours des premiers mois suivant la conception. Le retard de l'embryon ou du fœtus morts dans l'utérus est une caractéristique distinctive d'une grossesse non en développement, c'est-à-dire que son expulsion en temps voulu n'a pas lieu (fausse couche).

Si le produit de la conception décède au cours des 22 premières semaines de la grossesse, on parle alors de fausse couche manquée (lat. - "avortement raté"). Plus tard, ils parlent de mort fœtale prénatale.

Selon les statistiques, cette pathologie est présente chez environ une femme enceinte sur six.

Causes profondes

Il existe de nombreux facteurs, dont l’influence peut entraîner l’arrêt du développement intra-utérin du fœtus, suivi de sa mort. Ceux-ci comprennent:

  1. Infection - bactérienne ou virale. Les agents infectieux les plus pathogènes sont la chlamydia, le gonocoque, le toxoplasme, le virus de la rubéole, la grippe, etc.
  2. Mutations génétiques, y compris héréditaires.
  3. Violations de l'embryogenèse sous l'influence de facteurs externes (par exemple, exposition à des substances toxiques ou toxiques, rayonnement sur le corps d'une femme enceinte).
  4. Pathologie endocrinienne (en particulier troubles de l'équilibre hormonal de l'appareil reproducteur).
  5. Violations de nature différente dans le système de coagulation du sang. Les conditions thrombophiliques jouent un rôle particulier.
  6. L'exposition à des facteurs de stress excessifs et à d'autres raisons.

Les grossesses précoces (jusqu'à 6 à 8 semaines) sont le plus souvent causées par des anomalies génétiques ou chromosomiques incompatibles avec la vie du fœtus. Dans ces cas, lors de la planification d'une grossesse ultérieure, un examen complet et exhaustif du couple marié, y compris une analyse génétique, est nécessaire.

Très souvent, les raisons ci-dessus sont combinées.

Les symptômes

Les principales manifestations d'une grossesse non en développement dépendent directement de la période de gestation à laquelle la mort du fœtus est survenue.

Tous les signes de grossesse non en développement peuvent être divisés en subjectif et fiable.

Subjectif

Les symptômes subjectifs incluent:

  1. Diminution ou disparition significative des signes de grossesse (par exemple, toxicose).
  2. Une diminution notable de la température basale.
  3. L'excrétion du sang du tractus génital d'intensité variable.
  4. Douleur de nature différente dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos.
  5. La différence apparente est déterminée par le médecin de la taille de l'utérus avec la période de gestation estimée.
  6. Absence de sensations de mouvements fœtaux à une date ultérieure. Ce symptôme n’a une valeur diagnostique que si, auparavant, elles étaient bien ressenties par une femme enceinte.

Les signes d'une grossesse non développée aux premiers stades sont parfois absents pendant une période suffisamment longue (de huit à dix jours à deux à trois semaines) après la «catastrophe» survenue. La mort fœtale du fœtus dans ces cas est souvent détectée uniquement lors d’un examen médical planifié.

Nous allons maintenant nous attarder davantage sur ces manifestations.

Disparition de signes de grossesse

Pour beaucoup de femmes, le début et la suite de la «position intéressante» s'accompagnent de divers symptômes. Parmi ceux-ci, les plus courants:

  • Changements dans les glandes mammaires.
  • Manifestations de toxicose précoce.
  • Somnolence, léthargie.
  • Irritabilité, sautes d'humeur, labilité émotionnelle, etc.

Chez une femme enceinte, les glandes mammaires sont généralement agrandies, épaissies («versées»). Les mamelons et les aréoles environnantes s'assombrissent, deviennent plus sensibles et peuvent provoquer l'apparition d'un liquide clair ou de colostrum lorsqu'ils sont pressés dessus. Si la grossesse est "gelée" aux stades précoces, la poitrine est réduite et ramollie. Les aréols bipolaires diminuent et deviennent de couleur normale. La mort fœtale tardive provoque souvent un engorgement des glandes mammaires avec libération abondante de colostrum et même de lait.

La toxicose précoce, contrairement à la croyance populaire, ne se retrouve pas chez toutes les femmes enceintes. Ses principales manifestations sont:

  • Nausée (particulièrement prononcée le matin).
  • Vomissements.
  • Salivation.

La disparition soudaine de ces symptômes désagréables peut indiquer indirectement un avortement manqué. Cependant, dans un nombre significatif de cas, une amélioration de l'état de santé de la femme enceinte marque la fin de la toxicose.

Basse température basale

La température de base augmente normalement dans la deuxième phase (lutéale) du cycle menstruel (jusqu'à environ 0,5 degré par rapport à la température corporelle totale). Après la conception et pendant toute la période de gestation, il reste également élevé. Lorsqu'un fœtus meurt, son témoignage diminue généralement (mais pas toujours). Cependant, ce symptôme peut également être déterminé dans d'autres conditions pathologiques de la grossesse, par exemple, la menace d'une cessation.

Également lors de la mesure de routine de la température basale, diverses erreurs peuvent se produire. Par conséquent, cet indicateur n’est pas essentiel au diagnostic de l’évolution de la grossesse.

Spotting

L'apparition de pertes sanguines dans le tractus génital à n'importe quel âge gestationnel est toujours une manifestation très inquiétante. Ce symptôme n'est pas non plus spécifique aux femmes enceintes en développement. Cela peut également se produire dans d'autres pathologies, par exemple quand une fausse couche spontanée commence, un décollement du placenta, etc.

Douleur abdominale basse

Elles sont de natures diverses: traction, crampes, douleurs, etc. La douleur au bas de l'abdomen (parfois au bas du dos) indique plus souvent le début de l'expulsion spontanée du fœtus (fausse couche).

Manque de mouvement fœtal

La plupart des femmes enceintes commencent à ressentir les mouvements de leur enfant à naître vers 18-20 semaines de gestation. Un tel terme est très conditionnel, car ce fait est influencé par de nombreuses circonstances: le type de corps de la femme enceinte, le nombre de naissances précédentes, etc.

La préoccupation au troisième trimestre de la grossesse est la cessation complète des mouvements du foetus pendant six heures ou plus. Le manque de mouvement pendant le jour au cours du deuxième trimestre sert également de motif pour un appel urgent à un médecin.

Si le fœtus décédé est dans la cavité utérine pendant une longue période (en cas de diagnostic tardif de cette pathologie), des symptômes d'intoxication peuvent apparaître: frissons, faiblesse grave, fièvre, etc.

Il est important de noter encore une fois que tous les symptômes ci-dessus ne sont pas caractéristiques (pathognomoniques) spécifiquement pour la grossesse en développement. Cependant, leur apparence est un prétexte pour un appel d'urgence à une aide médicale auprès d'un gynécologue.

Examen médical

Au cours de l'examen, le gynécologue peut constater une diminution de l'intensité de la cyanose (coloration cyanotique) de la muqueuse vaginale et cervicale, l'expansion du canal cervical. Cependant, le principal symptôme pouvant indiquer une mort fœtale intra-utérine est une différence évidente entre la taille de l'utérus et la période de gestation prévue. Si l'examen gynécologique a été effectué en dynamique, on peut noter une diminution de l'utérus par rapport à l'étude précédente. Dans d'autres cas, il y a un décalage de la taille de l'utérus par rapport au dû.

La diminution de la taille de l'utérus avec une grossesse non en développement dans les premiers stades est associée à la résorption de l'ovule. Dans les dernières périodes, cela est dû à une diminution de la quantité de liquide amniotique due à leur absorption, à la formation de rides et à la macération du fœtus.

Également dans les stades ultérieurs, avec une diminution de la taille de l'utérus, le médecin ne peut pas écouter le rythme cardiaque fœtal avec un stéthoscope obstétrical.

En cas de suspicion de grossesse non-en développement, des études supplémentaires sont effectuées pour établir le diagnostic exact.

Authentique

Les signes significatifs d'avortement manqués comprennent:

  • Changements dans le niveau de certains marqueurs de la grossesse. Le plus informatif est la détermination de hCG.
  • Échographie (échographie).

Tests de laboratoire

La mort fœtale entraîne divers changements hormonaux et biochimiques dans le corps d'une femme enceinte. Lorsque le diagnostic en laboratoire d'avortement manqué est le plus important, il faut déterminer les niveaux des indicateurs suivants:

  • Gonadotrophine chorionique (hCG).
  • Alphafétoprotéine (AFP).
  • Glycoprotéine beta-1 trophoblastique.
  • Alpha-1-microglobuline placospécifique.

En pratique clinique, la méthode la plus accessible et la plus fiable de diagnostic en laboratoire de la mort fœtale est la détermination quantitative du niveau de gonadotrophine chorionique humaine produite dans la dynamique. Cette analyse a une valeur diagnostique particulière au cours des premières semaines de grossesse, lorsque l’échographie n’est pas très informative.

La HCG est une hormone spécifique de la grossesse, dont la synthèse débute dès le lendemain de l’implantation du trophoblaste. Le plus rapidement, la concentration de cette hormone augmente au cours du premier trimestre, atteignant un maximum de 6 à 10 semaines.

Une analyse sanguine de la gonadotrophine chorionique lors du diagnostic d'une grossesse non-en développement doit être effectuée plusieurs fois à des jours différents. Dans le même temps, il n'y a pas d'augmentation de sa concentration ni de diminution significative du niveau.

Les tests visant à déterminer la grossesse (analyse qualitative de l'hormone de croissance) dans le diagnostic de la mort fœtale intra-utérine ne sont pas utilisés car il existe une forte probabilité de faux résultats.

L'examen échographique de l'utérus et du fœtus est le moyen le plus informatif et le plus fiable de diagnostiquer presque toutes les pathologies de la grossesse. En cas de détection d'écarts dans les tests de laboratoire indiquant directement une grossesse non en développement, une échographie est toujours obligatoire.

Le critère le plus important pour le diagnostic par échographie de la mort fœtale intra-utérine est le manque d'enregistrement de ses battements cardiaques. Pour exclure une erreur de diagnostic, une telle étude doit durer plusieurs minutes (une bradycardie fœtale grave ou un rythme cardiaque syncopal peuvent être observés). Cependant, aux premiers stades de la gestation (environ jusqu'à la sixième semaine), les contractions cardiaques de l'embryon peuvent normalement ne pas être enregistrées par un transducteur à ultrasons. Dans ce cas, l'étude est répétée après sept à dix jours.

Autres signes échographiques de la grossesse en cours de développement, déterminés aux stades précoces:

  1. Anembrionia (absence d'embryon, ovule «vide»).
  2. Réduction de la taille de l'embryon, contour intermittent de la membrane déciduelle, déformation de l'ovule et absence de battement de coeur. On détecte souvent un hématome rétrohorial.
  3. Foetus "gelé" - sans signes évidents d'activité vitale (mouvements actifs, battements de coeur).

Dans les périodes ultérieures, divers changements structurels dans les os et les tissus mous du fœtus, du placenta sont notés, la quantité de liquide amniotique, etc. diminue Les mouvements actifs et les battements de coeur du fœtus ne sont pas enregistrés pendant toute la période d'inspection. Selon la gravité des signes spécifiques, il est possible de déterminer la période approximative de la mort fœtale intra-utérine.

Traitement

Le résultat sans équivoque d’une grossesse qui ne se développe pas est une interruption. Selon la période au cours de laquelle le fœtus est décédé, il peut être effectué spontanément, chirurgicalement ou médicalement.

Il convient de rappeler que la présence d'un fœtus mort dans la cavité utérine est presque toujours accompagnée de modifications de l'hémostase dans le corps d'une femme enceinte. Retarder avec une interruption de grossesse non en développement peut entraîner la formation de saignements coagulopathiques graves. Les complications infectieuses possibles jouent un rôle important. Par conséquent, l'interruption d'une grossesse non en développement doit être effectuée par un médecin expérimenté exclusivement en milieu hospitalier.

Avec le diagnostic opportun de cette pathologie et les mesures de réadaptation réalisées, les chances de porter et de donner naissance à un enfant né à terme et en bonne santé sont très élevées à l’avenir.

Grossesse gelée ou non développée

Une grossesse gelée ou non en développement est la cessation du développement du fœtus et sa mort. Le plus souvent, une femme enceinte est confrontée à un problème similaire au cours du premier trimestre de sa grossesse (jusqu'à 14 semaines). Beaucoup moins fréquemment, l'avortement manqué se produit à une date ultérieure.

La grossesse non développée est un type de fausse couche, tout comme une fausse couche.

Comment s'arrête la grossesse?

Initialement, comme lors d’une grossesse normale, l’embryon est implanté dans l’utérus. Mais pour une raison quelconque, le développement du fœtus s'arrête et le fœtus meurt. Malgré cela, l’avortement n’a pas lieu, comme dans la fausse couche habituelle, c’est-à-dire que l’œuf fécondé n’exfolie pas et ne quitte pas l’utérus. Par conséquent, l'utérus continue à se développer, la femme se sent toujours «enceinte» et le niveau de hCG (gonadropine chorionique humaine) - l'hormone de la grossesse - n'augmente pas, mais diminue lentement. Mais tôt ou tard, il y a décollement du placenta et de l'ovule, et c'est alors seulement que les symptômes d'une grossesse bloquée apparaissent.

Qu'est-ce qui peut causer une grossesse non en développement?

Premièrement, en raison d'un déséquilibre hormonal, ou plutôt, en raison d'un manque de progestérone ou en raison d'un excès d'androgènes, en particulier de testostérone.

Les anomalies génétiques du fœtus sont incompatibles avec la vie. Selon la plupart des chercheurs, la nature procède ainsi à une sélection naturelle en éliminant rapidement les fœtus non viables.

La troisième cause, la plus courante, est l’infection. Pendant la grossesse, l'immunité s'affaiblit, ce qui sert de base favorable à l'exacerbation des maladies infectieuses. Les plus dangereuses sont les infections génitales (blennorragie, chlamydia, ureaplasmose et mycoplasmose) et les infections à TORCH (toxoplasmose, rubéole, herpès, infection à cytomégalovirus).

De plus en plus, la cause de la grossesse non développée et de la fausse couche est la présence de SPA chez la femme enceinte.

La grossesse après la fécondation in vitro est un autre facteur provoquant.
stress et changement climatique brutal - vols long-courriers;
fumer et boire de l'alcool
L’âge de la femme enceinte est supérieur à 35 ans.

Symptômes de l'avortement manqué

Les symptômes d'avortement manqués ne diffèrent pas beaucoup des symptômes d'une fausse couche. Avec le détachement de l'ovule, il y a des douleurs de crampes dans le bas-ventre, des saignements au niveau du tractus génital.

Une femme peut faire attention à la disparition des symptômes de la grossesse: toxicose (si, bien sûr, il l'était), douleur mammaire, etc.

Si l'avortement manqué est survenu à une date ultérieure, l'un des signaux inquiétants quant à l'apparition d'une pathologie sera l'absence de mouvement du fœtus.

Cependant, même en présence des symptômes indiqués, il est assez difficile de dire s'il y a une grossesse gelée ou non. Par conséquent, pour aucun des symptômes décrits, une consultation gynécologue est nécessaire. En cas de saignement et d'absence de mouvement du fœtus, une consultation médicale est nécessaire en cas d'urgence.

Diagnostic d'avortement manqué

L'examen comprend un examen par un gynécologue, une échographie des organes pelviens et un test sanguin de recherche de l'hCG au fil du temps. Sur la base de ces études, il est possible de diagnostiquer de manière fiable l'avortement manqué.

Sur une chaise pour toutes les femmes enceintes dont la grossesse est en cours de développement, il existe un écart entre la taille de l'utérus et l'âge gestationnel, c'est-à-dire que l'utérus est plus petit qu'il ne devrait l'être.

Selon l'échographie, la taille de l'embryon est inférieure à la période de grossesse prescrite. Son rythme cardiaque est absent. Une échographie peut également révéler un embryon - un type de grossesse non en développement lorsque l'œuf est vide, sans embryon.

Comme on l’a dit, le taux d’hCG n’augmente pas avec les avortements manqués et il est nettement en retard par rapport à l’indicateur hCG pendant la grossesse. Afin de mieux évaluer la dynamique des fluctuations de hCG dans le sang, il est conseillé de procéder à l'analyse deux fois avec un intervalle de 48 heures.

Interruption de l'avortement manqué

Malheureusement, il est impossible de sauver une grossesse gelée et la grossesse est terminée dans tous les cas. La tactique du médecin dépendra du cas particulier.

Dans la plupart des cas, ils commencent par une tactique prévisible: après la mort du fœtus, le niveau de hCG diminue, l’utérus se contracte et une fausse couche spontanée se produit, c’est-à-dire que l’œuf fœtal quitte l’utérus par lui-même.

La deuxième méthode est l'interruption de la grossesse avec des médicaments. Cette méthode est utilisée si la période de gestation est inférieure à 8 semaines Pour l’interruption du traitement, des antagonistes de la progestérone (mifépristone ou Mifegin) sont utilisés avec des analogues de la prostaglandine E2 (Misoprostol, Cytotec). Quelques heures plus tard, sous l'action de médicaments, il y a des contractions et une fausse couche spontanée se produit.

Également utilisé un traitement chirurgical, qui est un curetage de l'utérus avec l'ablation de l'ovule. Le grattage qui en résulte est envoyé pour un examen histologique et cytogénétique des tissus de l'ovule. Après curetage, une hormone réduisant l'utérus (ocytocine) est injectée par voie intraveineuse et des antibiotiques sont prescrits pour prévenir les complications infectieuses.

Après une semaine ou deux après le curetage, faites une échographie de contrôle des organes pelviens pour voir s'il reste des résidus d'ovules dans l'utérus.

Toutes les femmes chez qui on a diagnostiqué une grossesse en cours de développement, après traitement, c'est-à-dire après une fausse couche ou un curetage, doivent être examinées par un gynécologue afin de déterminer la cause d'un avortement perdu, sinon la grossesse suivante peut également être sans développement.

Le complexe d'examen après une grossesse gelée comprend:

- examen cytogénétique et histologique des tissus fœtaux, qui est effectué après le curetage et avec ce résultat, la femme devrait contacter son gynécologue;
- Diagnostic PCR pour les infections urogénitales;
- frottis sur la flore;
- test sanguin pour infection par TORCH;
- test sanguin pour les hormones affectant la grossesse et la grossesse (LH, FSH, prolactine, estradiol, progestérone, androgènes de testostérone et DHEA; 17-hydroxyprogestérone, cortisol. Si nécessaire, examinez les hormones de la glande thyroïde (TSH, T4, T3);
- Échographie des organes pelviens;
- coagulogramme sanguin;
- test sanguin pour les anticorps anti-phospholipides et gonadotrophine chorionique.

Sur la base des résultats obtenus, le médecin prescrit un traitement. Après une grossesse qui ne se développe pas, il est recommandé de prévenir la grossesse pendant 3 à 6 mois pour un examen, un traitement et la récupération du corps. En règle générale, les contraceptifs oraux (Janine, Jess, Yarin, etc.) sont prescrits pour la protection.

Dans la plupart des cas, une grossesse qui ne se développe pas n'est pas une phrase et une femme peut ensuite devenir enceinte sans risque et donner naissance.

Complications de l'avortement manqué

Les complications possibles d'une grossesse non en développement sont associées à un long séjour du fœtus décédé dans l'utérus. Cela peut entraîner une chorionamnionite, c'est-à-dire une infection des membranes et de l'endométrite, une inflammation de la muqueuse utérine. En cas d'avortement raté à une date ultérieure, il existe un risque de macération fœtale, c'est-à-dire de décomposition du fœtus mort, ce qui peut entraîner des complications graves, telles qu'une péritonite ou une septicémie.

Prévention des avortements manqués:

- mode de vie sain, éviter les mauvaises habitudes, faire de l'exercice régulièrement;
- examen par un gynécologue avant de planifier une grossesse et le traitement opportun de toutes les infections et des troubles hormonaux;
- prendre de l'acide folique et de la vitamine E pendant la planification de la grossesse et au cours du premier trimestre, jusqu'à 12-14 semaines de grossesse.

Questions et réponses

1. Quand la menstruation commencera-t-elle après le curetage sur un avortement oublié?
Après 25-60 jours après le curetage devrait venir tous les mois.

2. J'ai été raclé il y a un mois. Le gynécologue a prescrit des contraceptifs oraux pendant 6 mois, mais je ne veux pas les boire. Quel conseil avez-vous?
Les contraceptifs oraux ont un effet curatif et sont donc prescrits le plus souvent. Il est également possible d’utiliser temporairement la contraception de barrière, mais dans tous les cas, cela est décidé par votre médecin sur la base de tests.

3. Combien de jours après le curetage, peut-il y avoir écoulement de sang?
Jusqu'à 10-14 jours.

4. Quelles sont mes chances de faire une grossesse normalement, si auparavant il y avait une grossesse gelée?
Les mêmes que chez les femmes en bonne santé, si l'avortement manqué était seulement une fois.

5. Je bois des contraceptifs oraux. Puis-je me faire tester pour des hormones?
C'est impossible. Cela n'a aucun sens.

6. À quelle période de grossesse le rythme cardiaque fœtal peut-il être clairement vu par échographie?
À 6 semaines de gestation.

7. Une grossesse non en développement peut-elle se développer si une échographie est souvent pratiquée?
Non, ça ne peut pas.

8. Quel type d'échographie est préférable à court terme, si l'on soupçonne un avortement manqué?
Dans les premiers stades d'une échographie plus informative avec un capteur vaginal.

9. Mon hCG correspond au terme et, selon l'échographie, ils disent que la grossesse ne se développe pas. Qui croire?
Cela dépend de la durée de la grossesse. Jusqu'à 6 semaines de grossesse, le rythme cardiaque n'est pas toujours visible à l'échographie. Mais il se trouve que la grossesse "zameret", qui est clairement visible sur une échographie après 6 semaines, et que l'hCG n'a pas le temps de diminuer.

Grossesse non développée: causes et effets

L'attente de la naissance d'un bébé est l'une des périodes les plus heureuses de la vie de futurs parents. Elles endurent courageusement toutes les épreuves de la grossesse, espérant bientôt voir un miracle: leur enfant nouveau-né. Cependant, certaines femmes peuvent visiter de manière inattendue le grand chagrin appelé grossesse non développée. Plus souvent, ce problème survient au cours du premier trimestre, même s’il peut arriver à tout moment.

Qu'est-ce qu'une grossesse sans développement?

Une grossesse non développée ou gelée est une cessation du développement du fœtus en raison de sa mort, dans laquelle il n'y a aucun signe de fausse couche. Le plus souvent, cette pathologie survient aux stades précoces - en 1 trimestre. Un autre type de grossesse non-développement sous forme d'anembrionia. C'est une situation dans laquelle la fécondation a eu lieu et les membranes ont commencé à se former, mais il n'y a pas d'embryon dans l'ovule.

Arrêter une grossesse est un coup terrible pour l'état psychologique et émotionnel. Cependant, il est très important que les informations sur la façon dont le corps de la femme puisse récupérer se rétablissent pour augmenter les chances d’un bébé en bonne santé à l’avenir.

Causes de l'avortement manqué

Malheureusement, il n’est pas toujours possible de déterminer pourquoi une femme développe une grossesse non-en développement. Si l'embryon décède au cours du premier trimestre, il est généralement causé par des problèmes chez le fœtus. Environ 3/4 des fausses couches se produisent pendant cette période.

Si le fœtus meurt pendant 2 ou 3 trimestres, cela peut être dû à la présence de maladies chez la mère.

Causes d'avortement manquées au cours d'un trimestre

Le plus souvent, une grossesse non développée à un stade précoce est due à des problèmes de chromosomes du fœtus. Ils consistent en ADN, qui contient un ensemble d'instructions détaillées contrôlant un large éventail de facteurs différents, allant du développement des cellules du corps de l'enfant à naître à la couleur de ses yeux.

Parfois, au moment de la conception, une erreur survient, à la suite de laquelle l'embryon reçoit un nombre de chromosomes trop grand ou insuffisant. La cause de ce phénomène reste inconnue, mais ses conséquences sont un développement inapproprié du fœtus et une fausse couche.

Selon les estimations des médecins, environ 2/3 des cas de fausse couche en début de grossesse sont associés à des anomalies chromosomiques. Il convient de rappeler que le réaménagement d'une grossesse non en développement pour cette raison ne se produit que très rarement, car les parents n'ont généralement pas de problèmes de chromosomes.

La mort fœtale au cours du premier trimestre peut également être causée par des problèmes de développement du placenta, organe qui relie la circulation sanguine entre la mère et le bébé.

Les facteurs suivants peuvent augmenter le risque de grossesse non en développement à un stade précoce:

  • Âge de la mère de plus de 35 ans.
  • L'obésité.
  • Fumer pendant la grossesse.
  • Consommation de drogue et d'alcool pendant la grossesse.
  • Boire de grandes quantités de caféine, que l’on trouve dans le café, le thé, le chocolat, l’énergie et certaines boissons gazeuses.

Causes des avortements manqués aux 2 et 3 trimestres

En règle générale, au cours des 2ème et 3ème trimestres, une grossesse non développée peut entraîner des problèmes de santé pour la future mère.

Causes de la grossesse non-en développement dans les 2 et 3 trimestres:

Hypertension artérielle sévère

Lupus érythémateux systémique

L'hyperthyroïdie ou l'hypothyroïdie

Toxoplasmose - peut survenir en mangeant de la viande infectée crue ou insuffisamment cuite, en particulier de la viande d'agneau, de porc ou de cerf

Salmonellose - causée le plus souvent par la consommation d'œufs crus ou insuffisamment cuits

Structure anormale de l'utérus

Mythes sur les causes de la grossesse non-en développement

Malgré les stéréotypes courants, une fausse couche n'est pas liée à:

  • l'état émotionnel de la mère pendant la grossesse;
  • la peur
  • des exercices physiques (toutefois, leur apparence et leur intensité doivent être discutées avec le médecin);
  • travailler pendant la grossesse;
  • avoir des relations sexuelles;
  • voyager en avion;
  • manger de la nourriture épicée.

Symptômes d'une grossesse non en développement

Malheureusement, dans la plupart des cas, une femme ne sait pas que son enfant est déjà décédé, car une grossesse précoce ne se développant pas ne présente pas les symptômes vifs qui caractérisent une fausse couche. Avec cette pathologie, le placenta n'arrête pas de produire des hormones, raison pour laquelle la femme continue à se sentir enceinte.

Cependant, dans certains cas, une femme peut remarquer la disparition de symptômes tels que la sensibilité des seins, les nausées et la fatigue. Au cours des stades avancés, l’atténuation de la grossesse est caractérisée par l’absence de mouvements du fœtus dans l’utérus.

Diagnostic de grossesse non en développement

En cas de doute ou de suspicion quant à la possibilité d'avorter oubliée, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un examen complet.

Le diagnostic de grossesse non en développement est le plus souvent établi après une échographie, qui révèle l'absence de rythme cardiaque chez le fœtus. L'échographie est réalisée à travers la paroi abdominale antérieure ou transvaginale. Cette dernière technique est plus précise, mais sa mise en œuvre s'accompagne d'une certaine gêne. Pour éliminer l'erreur de diagnostic, au moins deux procédures d'examen sont effectuées.

Pour identifier l’absence de rythme cardiaque du fœtus aux derniers stades de la grossesse, le médecin peut, à l’aide du stéthoscope obstétrical d’auscultation. La cardiotocographie, une méthode d’enregistrement du rythme cardiaque fœtal et du tonus utérin, aidera à confirmer les inquiétudes.

Les taux de gonadotrophine chorionique et de progestérone, des hormones associées à la grossesse, peuvent également être déterminés.

Dans certains cas, le diagnostic ne peut être établi immédiatement. Par exemple, il est difficile de confirmer une grossesse non en développement avant un âge gestationnel de 6 à 7 semaines, car ce n'est qu'à ce moment-là que le rythme cardiaque apparaît chez le fœtus. Dans ce cas, les médecins recommandent généralement un nouvel examen après une à deux semaines.

Parfois, la mort du fœtus est détectée par hasard, lors de l'examen de dépistage par ultrasons.

Après le cas d'une grossesse qui s'est évanouie, un homme et une femme doivent subir un examen approfondi, avec l'aide de laquelle des spécialistes tenteront d'identifier les causes possibles de la mort du fœtus. Malheureusement, dans la moitié des cas, l'étiologie d'une grossesse non en développement ne peut être détectée.

En cas de fausse couche répétée, les femmes et les hommes sont soumis à un examen encore plus détaillé, notamment:

  • Le caryotypage est un test permettant de détecter les anomalies des chromosomes pouvant entraîner la mort du fœtus au cours du développement du fœtus. Lorsque des problèmes sont découverts, les partenaires sont consultés en génétique, ce qui explique au couple leurs chances de réussite de la grossesse et évoque des solutions possibles - par exemple, la fécondation in vitro.
  • Échographie. Pour étudier la structure de l'utérus et identifier sa pathologie, une échographie transvaginale est réalisée.
  • Des analyses de sang qui déterminent les niveaux d'anticorps antiphospholipides et d'anticoagulant du lupus. Les anticorps antiphospholipides augmentent le risque de formation de caillots sanguins et agissent sur la formation du placenta, ce qui peut nuire à l'irrigation sanguine du fœtus, entraînant sa mort.

Traitement de la grossesse non en développement

Après le diagnostic, une femme est souvent confrontée à un choix difficile de la tactique à adopter pour traiter une grossesse non en développement. Dans tous les cas, un long séjour dans l'utérus d'un fœtus mort est dangereux pour la santé et la vie d'une femme, car il augmente le risque d'hémorragies graves et de complications infectieuses.

En règle générale, les femmes se voient proposer l'une des options suivantes:

  1. Tactique de femme enceinte. Aux premiers stades de la grossesse avec la mort intra-utérine de l’embryon, il est possible d’espérer un rejet des tissus naturels par le corps de la femme. A cette époque, étroitement surveillé et surveillé. Néanmoins, il est impossible d'attendre trop longtemps - c'est dangereux. En règle générale, le traitement actif ne peut être différé que jusqu'à 2 semaines après l'établissement du diagnostic. Les médecins n'aiment pas trop la tactique d'attendre l'avortement manqué.
  2. Tactiques chirurgicales. Après avoir établi et clarifié le diagnostic, une petite opération obstétrique est réalisée - dilatation cervicale et curetage (curetage de l’utérus). Au cours de cette intervention chirurgicale, les tissus du fœtus, ses membranes et le placenta sont retirés de la cavité utérine. L'opération est généralement réalisée sous anesthésie générale.
  3. Tactiques de drogue. L'interruption d'une grossesse non en développement aux premiers stades (jusqu'à 8 semaines de gestation) peut être réalisée à l'aide d'une méthode conservatrice. À cette fin, on utilise des médicaments qui provoquent la contraction de l'utérus et poussent les tissus du fœtus et du placenta hors de sa cavité.

La mort fœtale intra-utérine au 3ème trimestre nécessite un accouchement. À cette fin, les médecins stimulent le travail par le canal de naissance ou pratiquent une césarienne.

Il faut se rappeler qu'une grossesse non en développement est un coup dur émotionnel. Par conséquent, une femme enceinte a grandement besoin du soutien du personnel médical et de ses proches.

Complications et effets de l'avortement manqué

Le risque d'hémorragie et d'infections graves constitue un grave danger pour la santé et la vie d'une femme dont la grossesse est en cours de développement.

Le plus souvent, une grossesse non en développement a de graves conséquences émotionnelles, non seulement pour la femme, mais également pour son partenaire, ainsi que pour ses proches. À ce stade, ils peuvent avoir besoin d'un soutien psychologique.

Les personnes qui ont enduré cette peine peuvent développer de la fatigue, aggraver l'appétit et dormir, elles éprouvent des sentiments de culpabilité, de choc, de tristesse et de colère. Les personnes subissent des pertes de différentes manières. Certains d'entre eux trouvent du réconfort en racontant leurs sentiments aux autres, tandis que d'autres ne veulent pas parler de leur chagrin. Certaines femmes commencent à planifier la prochaine grossesse dans quelques semaines, alors que d'autres ne peuvent même pas y penser.

Le père de l'enfant peut également subir une perte. Les hommes ont plus de difficulté à exprimer leurs émotions, surtout lorsqu'ils savent qu'ils doivent soutenir leur partenaire dans leurs actions. Une grossesse non réparée peut parfois causer des problèmes dans la relation.

Les craintes de nombreuses femmes qui ont enduré ce chagrin soulèvent la question de savoir si elles peuvent tomber à nouveau enceintes après une grossesse qui ne se développe pas. Heureusement, dans la plupart des cas, un enfant en bonne santé est né après un certain temps, car le plus souvent, les anomalies chromosomiques se développent chez le fœtus lui-même et ne sont pas héritées des parents. En règle générale, les médecins prévoient de planifier la prochaine grossesse 3 à 6 mois après l’interruption de la précédente.

Prévention de la mort fœtale prénatale

Dans la plupart des cas, la cause d'une grossesse non en développement reste inconnue, par conséquent, cette pathologie ne peut être prévenue.

Cependant, le respect de certaines conditions aidera à réduire le risque d'avortement manqué:

  • renoncement au tabac, alcool, drogues;
  • adhérence à une alimentation saine et équilibrée, riche en légumes et en fruits;
  • tentatives d'éviter l'infection par certaines maladies infectieuses pendant la grossesse (par exemple la rubéole);
  • éviter l'utilisation de certains produits pouvant nuire à la femme enceinte et à son enfant;
  • normalisation du poids avant la grossesse;
  • prendre des suppléments prénataux de vitamines et d'acide folique avant la grossesse peut également réduire le risque de mort prénatale et de malformations congénitales pendant la période prénatale.

Si vous identifiez les causes d'une grossesse non en développement pour prévenir de tels cas à l'avenir, ils sont traités.

Auteur: Taras Nevelichuk, médecin,
spécifiquement pour Mama66.ru

Suspicion de grossesse non en développement

soupçon de non développement B

Bien sûr, à l’échographie, mais il vaut mieux pas avant 7 à 8 semaines, car la période est courte, il peut y avoir une ovulation tardive et de nombreux autres facteurs. peut ne rien voir.

plus de sang informatif sur hgch en dynamique.

Et si peu de temps il vaut mieux ne pas aller à l'échographie.

Suspicions de grossesse non en développement. Peut-être que quelqu'un est venu à travers?

J'ai eu un deuxième ST. après l'échographie, où le médecin n'a rien vu, il m'a aussi envoyé attendre. Je suis allé chez le gynécologue, elle m'a envoyé une promenade aussi. personne n'a rien nommé, et moi-même je n'avais jamais entendu parler de la ST auparavant. finalement fini à l'hôpital, ils m'ont nettoyé là-bas. Elle y arriva bien sûr, mais décida vite et, après le premier M, elle tomba de nouveau enceinte et tout B passa par peur de donner naissance rapidement. Attends, connais les histoires quand tout allait bien, même si tout a commencé comme toi

ne pas devenir mou! mes amis ont reçu une telle menace à un moment pareil, mais alors tout allait bien, j'espère que tout ira bien, mais si tout à coup ça... ne désespérez pas! ne pas devenir mou! Si vous pouvez tomber enceinte, alors vous pouvez être b. et vous allez certainement devenir la maman, la plus heureuse !! - bonne chance!

J'étais gelé en octobre. Je n'ai presque pas augmenté du tout de 2 points. en conséquence, ST pour une période de 6 semaines. le nettoyage n'a pas fait le terme petit et tout s'est avéré par lui-même. et afin de soutenir la grossesse, il est nécessaire non seulement de boire duphaston et, ainsi, urozhdestan 200 mis vaginal Ici, nous avons de la chance avec le médecin, elle aide à garder la grossesse. alphabète elle. J'ai tout un tas de plaies. aussi, avec son mari pendant une longue période ne pouvait pas.

Type de grossesse non embryonnaire

Il y a beaucoup d'infertilité. Et éco semble être un salut, mais maintenant je rencontre souvent des histoires, les filles subissent plusieurs stimulations et, hélas, des portées et des unités dont je suis fier. Qui ne perd pas de temps, croient au miracle et sont prêts à être victorieux. "Tant que je respire, je ferai tout mon possible"
Parfois, je lis posiii et ofigevayu, les filles d’un an et demi ne peuvent pas voler dans la panique et celles qui depuis 5 ans ne peuvent pas tomber enceintes, mais s’asseoir sur *** et ne chercher aucune raison.
Maintenant, il est très difficile de trouver un bon médecin qui planifierait et étudierait en profondeur votre corps. Mais tout ce qui est entre vos mains n’a pas besoin d’être abaissé, nous devons aller de l’avant et rassembler tous les documents sur la FIV, d’autant plus que c’est maintenant possible grâce au MLA.
Tout cela est réel.
Aussi difficile que cela puisse être pour vous maintenant, vous devez comprendre que vous en avez besoin, ce qui signifie qu'il existe un objectif et que vous devez vous efforcer de l'atteindre.
Promettez-vous et promettez-nous maintenant que vous allez tout faire pour cela. Dis fort, je veux, je vais devenir maman. Et je serai le meilleur !!

Vous savez, je connais un cas, il ressemble au vôtre. Le couple n’a pas pu tomber enceinte pendant très longtemps, après avoir passé toutes les tentatives, simplement s’y être déjà habitué, qu’apparemment, ils ne sont pas destinés à avoir un enfant. Partons en vacances en Inde. Et pour une raison quelconque qui n’a plus d’importance, la femme doit entrer dans le Gange. Elle est entrée, tout allait bien, puis le cadavre l'a dépassée (très peu de personnes sont moralement prêtes pour cela). Elle a été choquée, l'a quitté pendant une semaine, est rentrée chez elle - était enceinte. Maintenant, le gars de l'année est trois))
Les médecins et la femme ont dit auparavant que le problème n'était pas physique, vous devez marquer des points et avoir des relations sexuelles comme pour la dernière fois. Cela n'a pas fonctionné pour elle chaque fois qu'elle espérait une grossesse. Ici, le cerveau était occupé à traiter ce qu'il voyait et le corps prenait le sien. Donc, au moins, essayez d'oublier (je sais ce qui est difficile) de votre désir et de vivre heureux
En temps voulu, tout se déroulera

Je ne peux pas imaginer à quel point c'est douloureux et offensant… Essayez d'abord un tel bonheur, vivez chaque jour avec ces pensées… Et ensuite, un tel effondrement. Pour quoi ?? Je ne sais pas J'espère que c'est à ce moment-là que cela devient juste un souvenir, quand vous avez déjà des enfants. J'ai eu 3 transferts infructueux... Dans le premier était bhb. Je n'abandonne toujours pas. Nous allons essayer nous-mêmes, puis probablement à nouveau Eco. Et quelle est la morphologie de Kruger du mari dans le spermogramme? ou n'a pas abandonné?

Quels sont les signes d'avortement manqué?

Les gynécologues disent que chaque mois, une femme traverse les quatre saisons. Après tout, le niveau d'hormones dans son corps fluctue constamment, ce qui affecte notre bien-être et notre humeur. Tous ces processus visent à l'ovulation et à la fécondation ultérieure de l'œuf. Et si cela se produit, l'activité hormonale sera axée sur la préservation de l'ovule et son développement réussi.

Pas toutes, mais la très grande majorité des femmes ressentent certainement ces changements sur le plan physique et émotionnel. Souvent, même intuitivement, une femme se sent enceinte. Nous écoutons notre corps dès les premières semaines pour essayer de déterminer ce qui nous arrive. Et les changements soudains ou la disparition de certains signes et sensations peuvent nous faire peur. Le plus souvent, cela se produit à un stade où le corps est déjà habitué à fonctionner dans le nouveau mode, c'est-à-dire plus proche du deuxième trimestre. Mais quand même, si l'intuition vous dit que quelque chose ne va pas, il vaut mieux être en sécurité et consulter un gynécologue. Malheureusement, il n'est pas rare que la grossesse arrête son développement en raison de la mort de l'embryon. Et cela peut arriver à tout moment.

Les premiers signes d'une grossesse précoce non-en développement

La grossesse non-en développement s'appelle également gelée. Son résultat est toujours le même: interruption de manière naturelle, médicale ou chirurgicale. Une telle grossesse n'a aucune chance de se développer, car l'embryon est soit absent, soit décédé.

Dans le premier cas, les obstétriciens parlent d’anembryonie - c’est l’un des types de grossesse non-en développement, dans lequel l’œuf fécondé est vide, sans embryon à l’intérieur. Une telle pathologie est détectée aux premières périodes, en général, lors du passage de la première échographie.

Mais il arrive aussi souvent qu'un embryon qui a commencé son développement ne soit pas viable ou meurt sous l'influence de certains facteurs pathologiques. Les premiers signes d’une grossesse qui ne se développe pas peuvent apparaître au bout d’un certain temps, car au début, il n’ya aucun signe de la tragédie de l’intérieur.

Le plus souvent, la grossesse s'interrompt au premier trimestre. Il est loin d'être toujours possible de déterminer cela par vous-même, mais parfois une femme peut toujours se méfier d'un changement de son état.

Poitrine avec avortement raté

Le sein répond au nouvel état d'une femme enceinte l'un des premiers. Il est lourd, versé, augmente en taille, la sensibilité des mamelons augmente, ils noircissent, une sensation douloureuse peut se produire. Comme tout le monde, ces changements se produisent sous l’influence des hormones. Si la grossesse cesse de se développer, le niveau de ces hormones commencera à diminuer et ses premiers symptômes disparaîtront.

Ainsi, si au cours des premières semaines, au début, la poitrine a soudainement cessé de faire mal, que la toxicose et le reste des premiers signes (irritabilité, somnolence, etc.) ont disparu et que la femme ne ressent plus ce qu'elle avait avant, il est préférable de consulter un médecin pour consultation et examen.. La toxicose précoce est probablement terminée - et la période la plus agréable en termes de bien-être vient. Cependant, s’ils ont des doutes, il est préférable de les dissiper.

Température pendant la grossesse non en développement

Si une femme conserve un programme de températures basales avant la conception et continue de le faire dans les premières semaines qui suivent, elle peut alors remarquer quelques changements dans le calendrier lorsque l'embryon s'estompe. En particulier, les BT fixés à des niveaux élevés vont commencer à décliner. Cependant, très souvent, il reste élevé longtemps après la mort de l'ovule et, en général, BT peut se comporter différemment et très souvent, des erreurs et des erreurs sont commises dans les mesures de BT. Par conséquent, les médecins ne conseillent pas de recourir à cette méthode pour évaluer le bien-être du développement de l'embryon.

En ce qui concerne l’état de santé général, la température corporelle peut augmenter avec l’apparition de la grossesse non développée, en réaction au processus pathologique. Mais ce n’est pas une condition préalable et n’indique pas toujours une ST.

HCG avec avortement manqué

L'œuf fécondé en développement produit activement l'hormone humaine gonadotrophine chorionique humaine, grâce à laquelle une grossesse peut être diagnostiquée rapidement. Le test sanguin pour hCG est peut-être la première méthode fiable pour sa détermination.

Le taux de hCG dans le sang et l'urine d'une femme enceinte au cours des premiers jours et des premières semaines double tous les deux jours. Si vous soupçonnez un développement pathologique de la grossesse ou son évanouissement, cette analyse est souvent prescrite aux femmes pour suivre le taux de hCG au fil du temps. En d’autres termes, si plusieurs études menées à la suite (généralement à des intervalles d’une journée) montrent que le niveau d’hCG n’augmente pas, voire ne diminue pas, elles aboutissent à une conclusion décevante.

Que montrera le test pour l'avortement manqué

Pour la même raison, un test effectué pendant une grossesse congelée peut révéler une deuxième bandelette pâle ou même donner un résultat négatif si suffisamment de temps s'est écoulé après la mort de l'embryon et si le taux de gonadotrophine chorionique humaine a considérablement diminué.

Cependant, en aucun cas, on ne peut faire confiance à cette méthode. Rappelez-vous: les tests donnent souvent des résultats faux positifs et faux négatifs, ce qui peut avoir différentes raisons.

Globalement, aucun des signes décrits ci-dessus ne devrait inciter une femme à penser que l'embryon est gelé. Et seulement si ces signes sont combinés les uns avec les autres, vous pouvez commencer à vous inquiéter. Et si, en plus, des pertes sanguines par le vagin apparaissent également, il est impératif de consulter un médecin, même s’il n’ya pas d’autres raisons d’anxiété. Saignement, écoulement brun ou même bavardage parlent du début du détachement de l'ovule, et il est très probable que la grossesse puisse encore être sauvée.

Les signes d'une grossesse non en développement du deuxième trimestre

Si le fœtus est arrêté depuis assez longtemps, la femme remarquera certainement qu’aucun mouvement n’a été observé pendant une longue période. Cependant, même un symptôme aussi éloquent ne peut indiquer exactement le gel du fœtus.

Les sentiments des femmes ne peuvent constituer aucun signe fiable de grossesse non en développement. En combinaison avec différentes circonstances et symptômes associés, ils ne peuvent que suggérer que tout ne va peut-être pas bien. Mais en général, les gynécologues disent qu'une grossesse non en développement n'est souvent pas accompagnée de certaines manifestations cliniques caractéristiques spécifiques. Le diagnostic de ST ne peut être établi que sur la base de tests de laboratoire.

Une valeur diagnostique importante parmi les signes déjà mentionnés n’est que le niveau de hCG. Mais même dans le cas de sa faible concentration, une femme soupçonnée de congélation fœtale sera certainement renvoyée pour une échographie.

Même lors d'un examen personnel au bureau, le gynécologue est en mesure de prévoir un retard dans le développement de la grossesse si la taille de l'utérus qu'il sonde avec ses mains ne correspond pas à l'heure estimée de la gestation. L'échographie est capable de déterminer plus précisément cet écart. En outre, il évaluera les signes de la vie embryonnaire: la présence de contractions cardiaques, l'activité motrice. Lors d'une grossesse non en développement, l'uziste subira des dommages aux structures du placenta, une aggravation ou une cessation complète du flux sanguin utéro-placentaire, des dommages à l'endomètre de l'utérus en raison de la décomposition du tissu mort, un hématome sur le site du détachement de l'ovule.

Si la grossesse est gelée et qu’une fausse couche spontanée commence (le système immunitaire de la femme rejette les cellules étrangères), une échographie indiquera également le détachement de l’ovule ou du placenta.

Pendant une courte période, le médecin peut adopter une attitude attentiste: attendre que l'œuf fécondé quitte le corps de la femme. Et très souvent c'est exactement ce qui se passe.

Cependant, il existe également des cas où un embryon mort reste longtemps dans l'utérus et commence rapidement à se décomposer. Une telle issue est très indésirable et lourde de conséquences. Les médecins sont donc obligés d’intervenir dans ce processus: ils recourent à un avortement médicamenteux (interruption de grossesse avec des médicaments hormonaux) ou pratiquent un curetage pendant une grossesse gelée. Un fœtus en développement n'est éliminé que lorsque l'absence de rythme cardiaque a été confirmée par au moins deux examens par ultrasons.

Il convient de noter que, malgré la prévalence de ce problème, la majorité des femmes qui ont eu une grossesse non-en développement réussissent à nourrir et à donner naissance à des bébés en bonne santé à l'avenir. Dans les pays occidentaux, même après trois cas d'affaiblissement fœtal d'affilée, 75% des femmes tombent encore enceintes et donnent naissance.

Et par conséquent, il ne faut pas être trop énervé et triste: tout le meilleur est à venir! Néanmoins, les médecins estiment qu'il est impératif de préparer et de planifier la prochaine conception pour les femmes appartenant au groupe à risque de grossesse en voie de disparition:

  • souffrant d'infections sexuellement transmissibles;
  • qui ont eu une maladie infectieuse pendant la gestation;
  • troubles endocriniens;
  • accoucher pour la première fois après 30 ans ou tomber enceinte après 40 ans;
  • ont eu des avortements dans le passé;
  • alcooliques, toxicomanes, gros fumeurs;
  • prendre des antidépresseurs ou souffrant de troubles nerveux;
  • dans lequel le fœtus s'est éteint à plusieurs reprises (surtout au cours des dernières périodes)
  • ayant un utérus avec des pathologies du développement (petit, à deux cornes, etc.) ou un myome utérin.

Signes de grossesse précoce non en développement

Les signes d'une grossesse non en développement

Symptômes d'une grossesse non en développement

Les signes d'une grossesse non en développement sont variés. Classiquement, ils peuvent être divisés en subjectif et explicite (prouvé par des examens médicaux). Considérez ceux-ci et d'autres.

Symptômes probables

Bien sûr, il ne doit pas durer toute la grossesse, mais les symptômes désagréables sous forme de nausées et de vomissements disparaissent généralement progressivement, sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines. S'il y a eu une forte toxicose qui s'est soudainement arrêtée, il convient de l'alerter.

2. La disparition de la sensibilité des seins - les symptômes de l'avortement manqués peuvent avoir. Et non seulement la tension de la poitrine peut disparaître, mais même sa taille peut légèrement diminuer. La poitrine semble tomber. Cette caractéristique est particulièrement visible dans le cas d’une grossesse de 8 à 10 semaines ou plus.

3. Douleurs vaginales sanglantes, beiges, brunes, douleurs abdominales - ce sont généralement les signes d’une grossesse non développée au début de la grossesse qui signifient le début d’une fausse couche. Mais dans tous les cas, une fin naturelle à l'avortement manqué n'est pas possible. Souvent, une fausse couche ne se produit pas entre 1 et 3 semaines et ensuite, le curetage de l'utérus est nécessaire. En outre, il ne faut pas oublier que ces signes peuvent également apparaître lorsqu'il existe une menace de grossesse utérine en développement normal et de grossesse extra-utérine, ce qui est particulièrement dangereux.

4. Diminution de la température basale. Beaucoup de femmes savent que dans la deuxième phase du cycle menstruel et pendant la grossesse, la température dans le rectum doit être élevée - supérieure à 37 degrés. L'abaissement de la température peut être dû à un manque d'hormone progestérone ou à la mort de l'embryon.

Les médecins ne recommandent pas de suivre l'évolution de leur grossesse de cette manière, car très souvent des erreurs de mesure se produisent. Pourquoi des soucis supplémentaires d'une future mère?

5. Les premiers signes d'une grossesse non-en développement peuvent également être déterminés par un médecin lors d'un examen gynécologique, lorsqu'il constate que la taille de l'utérus ne correspond pas à l'âge gestationnel (calculé le premier jour des dernières règles). Ou si, depuis le dernier examen gynécologique, effectué une à deux semaines auparavant, l'utérus n'a pas poussé du tout.

Signes absolus

1. L’absence de rythme cardiaque dans l’embryon (déterminée à partir de la cinquième semaine de grossesse par échographie). Si le rythme cardiaque n'est pas déterminé, il est recommandé à la femme de répéter l'examen au bout de quelques jours. Si le rythme cardiaque n'apparaît pas, il est recommandé de retirer le fœtus qui ne se développe pas et ses membranes en effectuant un curetage de l'utérus.

2. Manque de croissance, faible taux de gonadotrophine chorionique humaine - c’est ainsi que la grossesse manquée se manifeste toujours au début de la première semaine. La gonadotrophine chorionique est une hormone produite par le chorion (futur placenta), qui augmente rapidement au cours du premier trimestre. Il y a ses règles, décharge qui indique la pathologie. Pour les femmes risquant de manquer d'avortement, les médecins prescrivent des tests sanguins périodiques pour détecter l'hCG. Et en l'absence de croissance de l'hormone, envoyé pour une échographie.

À la fin de l'article, on peut dire que la grossesse non-en développement est un phénomène très fréquent. Selon les statistiques, environ une grossesse sur huit se termine avec la mort de l'embryon. Dans la plupart des cas, les anomalies chromosomiques en sont la cause, mais les effets nocifs des infections, des substances toxiques et des médicaments sont fréquents. Pour minimiser les risques de cette pathologie désagréable, planifiez votre grossesse, passez tous les tests nécessaires, subissez des examens, écoutez les recommandations du médecin et ne vous soignez pas.

Avez-vous fait un rêve? Interprétez-le!

Les signes d'une grossesse non en développement

La grossesse non développée devient un sujet tout à fait délicat et passionnant. En fait, parler d'elle est vraiment difficile. Mais cette question ne peut toujours pas être laissée sans l'attention appropriée, car l'incidence de la grossesse non en développement ne peut pas être considérée comme une rareté. Une grossesse immobilisée (non en développement) se produit dans des situations où le développement intra-utérin de l'embryon ou du fœtus s'arrête spontanément.

Quelles sont les conditions d'une grossesse sans développement?

Ce malheur, une femme doit généralement faire face au cours du premier trimestre de la grossesse. Cependant, diverses causes peuvent conduire à une grossesse non-en développement, également pendant 2-3 trimestres. Selon les statistiques existantes, dans 15% des cas, l’interruption prématurée de la grossesse est précisément causée par ce facteur.

Groupes à risque de grossesse non en développement

Le risque de mort fœtale inclut les femmes atteintes de maladies infectieuses (toxoplasmose, herpès, cytomégalovirus, chlamydia, etc.), l’abus d’alcool, le tabagisme, la prise de drogues, un niveau de stress élevé, une nervosité accrue ou l’utilisation d’antidépresseurs. Les femmes qui ont subi un avortement ou les patientes âgées de plus de 40 ans courent également un risque accru. Le groupe à risque comprend les femmes atteintes de troubles hormonaux.

Mais en réalité, il ne faut pas arrêter son attention uniquement sur les groupes à risque considérés. Étant donné qu’une femme ne peut pas développer une grossesse, il est en fait impossible de prédire un tel danger.

Causes de la grossesse non en développement

Selon les médecins, une grossesse qui ne se développe pas ne constitue pas du tout un obstacle à la possibilité de devenir une mère heureuse à l'avenir. Bien que le vrai problème soit que la femme elle-même ne la remarque pas pendant une longue période au cours d’une grossesse qui ne se développe pas.

Symptômes d'une grossesse non en développement

Une disparition abrupte des signes de grossesse qui s’était manifestée plus tôt devrait constituer une femme alarmante pendant les premières périodes. Si la poitrine est enflée et douloureuse, que la fatigue, la somnolence, les nausées augmente, puis que tout a soudainement disparu ou s'est arrêté, il existe une forte probabilité d'échec dans le processus normal de portage d'un enfant.

Un mauvais signe, quel que soit l'âge de gestation, est l'apparition de saignements superficiels. Ce symptôme, entre autres choses, peut renseigner sur l’arrêt du développement intra-utérin de l’embryon. Le risque de grossesse non-en développement augmente avec l'augmentation de la température corporelle à 38 degrés ou plus, l'apparition de douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, dans la région lombaire et les frissons.

Lorsque le fœtus meurt à un moment où un ventre suffisamment grand est déjà visible, une légère diminution de sa taille peut être un signe. Une absence assez prolongée de perturbations peut indiquer que le fœtus s'est évanoui plus tard. Quelle que soit la période au cours de laquelle cette tragédie est survenue, une femme se sentira mal sans raison apparente.

Peut-être la manifestation de ces signes de grossesse non en développement séparément, plusieurs à la fois ou en combinaison. Mais parfois, ils peuvent être complètement absents. En effet, dans chaque cas, les événements se développent de différentes manières - il convient de prendre en compte l'individualité de l'organisme et le déroulement de la grossesse.

Méthodes pour le diagnostic de grossesse non en développement

Les signes d’une grossesse non en développement ne peuvent se manifester qu’après 5 à 8 jours à partir du moment de la décoloration et, en fait, pas toujours. Avec des visites régulières chez le gynécologue, il sera en mesure de déterminer la disparité entre la taille de l'utérus et l'âge gestationnel - dans ce cas, la taille de l'utérus sera bien inférieure à la norme. En surveillant le niveau de hCG, il sera possible de constater immédiatement une diminution du niveau de contraception de hCG.

Avec le passage de l'échographie à la suspicion de la mort du fœtus entraînera le manque d'activité physique et de rythme cardiaque. En cas de tragédie à un moment où une échographie planifiée n'était pas planifiée et que le prochain traitement n'est planifié qu'après deux ou trois semaines, vous pouvez vous fier à vos sentiments pour détecter une grossesse non en développement.

En conséquence, les experts recommandent vivement aux femmes d’écouter aussi attentivement que possible les signaux de leur corps - en s’appuyant sur les conseils d’un gynécologue dès que le moindre signe avant-coureur apparaît.

Diagnostic à l'examen gynécologique:

La taille de l'utérus ne correspond pas à l'âge gestationnel actuel (si l'utérus est plus petit que la norme pour l'âge gestationnel souhaité).

Anembrionia (œuf de fœtus vide ne contenant pas d'embryon).

Pas de rythme cardiaque fœtal.

Arrêt de l’augmentation progressive du nombre d’hormones de grossesse, hCG, caractéristiques du déroulement normal de la grossesse.

Température basale pendant la grossesse non en développement

La température de base, avec un avortement raté au cours du premier trimestre, diminue - cependant, de tels changements ne se produisent pas toujours. La température peut garder des valeurs supérieures à 37 degrés et éviter de développer une grossesse. Pour confirmer vos soupçons, vous devez passer une échographie.

Les conséquences de l'avortement manqué

Symptômes probables de l'avortement manqué

Disparaît la toxicose. Bien entendu, il ne devrait pas être sauvé pendant toute la durée de la grossesse. Mais généralement, les nausées et les vomissements passent progressivement - plusieurs jours, parfois plusieurs semaines. Si la toxicose grave précédente a cessé, il y a lieu de se méfier.

La douleur des glandes mammaires disparaît. Cela peut non seulement faire disparaître la tension thoracique, mais aussi réduire légèrement sa taille. La poitrine semble tomber. Cette caractéristique est particulièrement visible à un âge gestationnel de 8 à 10 semaines ou plus.

L'apparition de pertes vaginales beiges, sanglantes, brunes, de douleurs abdominales - ces symptômes en début de grossesse deviennent généralement le signe d'un début de fausse couche. Mais dans ce cas, l’avortement ne manque pas toujours mène à une fin naturelle. Souvent, les fausses couches ne se produisent pas dans un délai de 1 à 3 semaines, auquel cas il devient nécessaire de guérir l'utérus. Entre autres choses, il est nécessaire de prendre en compte - les menaces correspondantes peuvent également survenir en cas de menace sur le fond d’une grossesse utérine normale, ou elles peuvent indiquer une grossesse extra-utérine.

Diminution de la température basale. Selon de nombreuses femmes, la température basale dans la deuxième phase du cycle menstruel et toute la durée de la grossesse devraient être maintenues au-dessus de 37 degrés. La raison de l'abaissement de la température peut être une déficience en progestérone ou la mort de l'embryon. Néanmoins, les médecins ne conseillent pas d’adhérer à cette fonctionnalité, étant donné la probabilité d’erreurs de mesure. Des troubles supplémentaires ne devraient pas céder.

Les premiers symptômes d’un avortement manqué peuvent être déterminés par un médecin en fonction des résultats d’un examen gynécologique - si la taille de l’utérus ne correspond pas à l’âge gestationnel actuel.

Signes absolus de grossesse non en développement

Pas de battement de coeur d'embryon. Il peut être détecté à partir de la 5ème semaine de grossesse en fonction des résultats d'une échographie. Si le rythme cardiaque n'est pas déterminé, il est recommandé à la femme de répéter l'examen quelques jours plus tard. Si aucun rythme cardiaque n'apparaît, il est recommandé de retirer le fœtus et ses membranes en grattant l'utérus.

Faible niveau, manque de croissance de la gonadotrophine chorionique humaine - c'est ainsi qu'une grossesse non en développement se manifeste toujours pendant les premières semaines de la naissance de l'enfant. L'hormone gonadotrophine chorionique est produite par le chorion (futur placenta). Au cours du premier trimestre, sa croissance rapide est caractéristique. Il existe certaines normes de la gonadotrophine chorionique humaine, en violation desquelles il est possible de juger des pathologies.

Raclage avec avortement manqué

Nous espérons que ces informations ne vous intéresseront pas et ne rempliront qu’un rôle théorique. Sinon, vous devriez toujours essayer de garder une attitude positive - après tout, si une femme n'est pas enceinte, dans 80 à 90% des cas, elle deviendra une mère heureuse. Cela augmente les chances de planification préalable de la grossesse, en passant les examens appropriés et une formation appropriée.

Vous aimez cet article? 0

  • Publié le 28 avril 13:04

Qu'est-ce que chaque femme devrait savoir sur l'avortement manqué?

Une grossesse non développée peut survenir au début de la grossesse et jusqu’à 28 semaines de grossesse. Mais la période la plus dangereuse est le premier trimestre de la grossesse.

Dates d'avortement manquées

Chez la plupart des femmes enceintes, la grossesse non en développement dure jusqu'à 12 semaines. Mais après 12 et jusqu'à 28 semaines, c'est moins courant.

Une grossesse gelée peut survenir à la fois lors de la première grossesse et après les deuxième et troisième naissances réussies.

Quel est dangereux d'être enceinte

Le risque d’avortement manqué est que, si après la mort du fœtus reste longtemps dans le corps de la femme, une intoxication (empoisonnement) du corps de la femme enceinte se développe. La température corporelle commence à augmenter, il y a des sensations désagréables ou douloureuses dans l'utérus. Une femme ressent une faiblesse dans tout son corps, un malaise, souvent une tête qui tourne et une somnolence.

Après la mort de l'embryon dans la cavité utérine pendant plus de sept semaines, cela conduit à une coagulation intravasculaire disséminée.

Les propriétés coagulantes du système circulatoire perdent leur aptitude à la coagulation du sang et, par conséquent, une hémorragie massive de l'utérus est révélée - une complication des grossesses non développées. Les saignements peuvent être fatals (à moins, bien sûr, pendant la période où vous prodiguez des soins médicaux spécialisés à une femme enceinte).

Dans certains cas (cas réussis pour la santé de la femme, le corps de la femme enceinte est capable de rejeter le fœtus lui-même après qu’il cesse de se développer) - une fausse couche spontanée commence pour la femme.

Dans certains cas, une grossesse non en développement peut durer assez longtemps sans aucun symptôme ou signe.

Signes de grossesse précoce manquée

Cependant, il existe encore plusieurs signes permettant de déterminer l'apparition d'une grossesse non développée (gelée).

- Aux premiers stades de la grossesse, le fœtus ou l'ovule meurt - la température corporelle, mesurée dans le rectum. En utilisant la température basale, on détermine la fluctuation hormonale. Avec la croissance de l'hormone progestérone - la température augmente. Par conséquent, la grossesse progresse. La baisse nous dit le contraire.

- Les niveaux de hCG (gonadotrophine chorionique humaine) cessent de croître. Dans la dynamique de la croissance de l'hormone s'arrête ou augmente légèrement par rapport aux indicateurs standard - ce qui indique la pathologie du développement d'une grossesse normale.

- Un écoulement brun ou sanglant des voies génitales est le premier signe que quelque chose s'est mal passé durant une grossesse normale. Il est nécessaire de contacter immédiatement votre médecin pour un diagnostic correct et un traitement approprié pour une femme enceinte.

-, somnolence ou sensation de froid dans le corps, accompagnée de muscles tremblants. Un certain nombre de ces signes indiquent que le corps a été empoisonné par des produits de décomposition qui pénètrent directement dans le sang de la mère.

- Une augmentation de la température suggère que le processus inflammatoire commence dans le corps d'une femme enceinte et que le corps lui-même ne peut plus s'en sortir. Un examen médical immédiat est requis.

- Terminaison de l'augmentation des glandes mammaires. L'hormone progestérone diminue et, par conséquent, une augmentation (gonflement) des glandes mammaires diminue ou disparaît.

- Douleur abdominale de nature différente (douleur, coupure, traction, coups de couteau ou crampes). Habituellement, les douleurs commencent à gêner une femme le cinquième ou le septième jour après le décès du futur bébé.

- Chez les femmes présentant (nausée, vomissements) - une forte, rapide, sans aucune raison pour cela, il parle également d'une déviation dans le développement d'une grossesse progressive.

- Croissance retardée de la taille de l'utérus (la taille de l'utérus ne correspond pas à la période définie de la grossesse). Pour ce faire, le médecin traitant, à chaque visite chez une femme enceinte, surveille la dynamique de croissance de l'utérus.

- L'indication la plus fiable et la plus précise est l'arrêt ou l'absence du rythme cardiaque fœtal fixé sur l'appareil à ultrasons.

- Au deuxième trimestre, un signe d'avortement manqué est la cessation (absence) du mouvement du futur bébé. C'est à ces fins que les médecins prescrivent à une femme enceinte de surveiller l'activité physique de son bébé pendant la journée. Avec l'aide de remuer, vous pouvez juger de l'état du fœtus.

Pourquoi une grossesse non en développement se produit?

Les médecins identifient trois causes principales de cette pathologie.

1. Pathologie fœtale génétique (dégradation chromosomique)

La pathologie génétique survient en début de grossesse, entre six et huit semaines de gestation. Mais parfois, le fœtus peut vivre et se développer jusqu'à une période ultérieure de grossesse. Il existe une formation pathologique d'organes ou de systèmes internes dans l'embryon. La rupture chromosomique entraîne un arrêt du développement et de la mort de l'embryon.

L'anomalie du développement du fœtus peut survenir en tant que parent en parfaite santé et hérité de l'un des parents. À la condition que l'un des parents subisse un certain changement génétique. Souvent, beaucoup de personnes ne se méfient même pas de leur génétique, car à première vue, elles sont en parfaite santé. Ce n'est que lorsqu'ils sont confrontés à des problèmes pendant la période de conception ou de gestation pendant la grossesse qu'ils apprendront à ce sujet.

Il serait possible d'identifier la pathologie génétique des parents en bonne santé, semble-t-il, à l'aide de tests sanguins pour le caryotypage.

L'analyse est faite une fois dans une vie. Le caryotypage des conjoints révèle un ensemble complet de chromosomes dans les gènes. Les leçons tirées de la biologie du programme scolaire montrent que les femmes ont un ensemble de chromosomes égal à 46 XX et les hommes à 46XY. Parfois, le jeu de chromosomes change. Cela conduit à l'impossibilité de procréer.

2. Maladies infectieuses des conjoints.

Les maladies infectieuses (maladies causées par des virus, des bactéries, des champignons, des protozoaires ou des parasites) entraînent la mort de l'embryon. infection à gonorrhée, ureaplasmose, chlamydia et mycoplasmose. Pour un certain nombre d’infections cachées dans le corps d’une femme, il est nécessaire d’enquêter avant le début de la planification de la grossesse. Si une femme, par exemple, constate un manque d'immunité contre la rougeole, la future mère doit être vaccinée ou, si des infections sexuellement transmissibles sont détectées, un traitement complet pour les deux conjoints est détecté. Ensuite, planifiez la grossesse à venir. Ces facteurs peuvent également affecter le cours de la grossesse.

Un manque de progestérone ou un excès d'hormones sexuelles mâles dans le corps d'une femme enceinte peut provoquer un avortement oublié. Les femmes ayant une production excessive ou insuffisante d'insuline (diabète) ou un risque d'hormone thyroïdienne de grossesse non en développement sont beaucoup plus élevées.

Il existe également des causes indirectes de grossesse non en développement.

4. Une violation du système de coagulation sanguine entraîne une altération du flux sanguin utéroplacentaire, des caillots sanguins et des lésions du placenta, ainsi que son développement et son fonctionnement anormaux. Par conséquent, l'embryon ou le fœtus reçoivent déjà des nutriments insuffisants, ce qui entraînera des retards de développement et leur mort. 5. Consommation d'alcool et de tabac, qui pénètrent facilement dans l'embryon par le sang. Les effets de l’alcool et du tabagisme sont particulièrement nocifs en début de grossesse lorsque les futurs organes du bébé sont pondus.

6. L'obésité ou l'insuffisance pondérale pendant la grossesse sont un autre facteur de prédisposition à la survenue d'un avortement oublié.

Une insuffisance hormonale se produit avec une augmentation ou une insuffisance de poids. Ainsi, dans le tissu adipeux, accumulent des hormones stéroïdiennes qui interfèrent avec le développement et la tenue du fœtus. En l'absence de poids, le corps de la femme, au contraire, n'est pas en mesure de produire la quantité nécessaire d'hormones et de substances nécessaires au développement d'une grossesse normale. Il y a un risque de fausse couche.

7. Utiliser, avant la planification de la grossesse ou pendant la grossesse, des médicaments susceptibles de provoquer une grossesse non en développement. Un certain groupe de médicaments a une capacité dangereuse à s'accumuler dans les tissus de l'embryon, provoquant son développement pathologique.

Les produits chimiques ont un effet néfaste sur l'embryon. Par exemple, si une femme travaille dans une industrie dangereuse et qu'elle doit entrer en contact avec des vapeurs de substances nocives.

8. Dans le cas d'une grossesse qui survient pendant le programme de FIV, le risque de grossesse non en développement est plusieurs fois plus élevé. Étant donné que les femmes sont initialement préparées à la procédure avec des problèmes de conception ou de grossesse.

9. Les grossesses multiples présentent un risque d'avortement manqué, le corps d'une femme enceinte étant chargé de deux, voire trois fois la charge. Lors de grossesses multiples, il est plus difficile de diagnostiquer l’apparition du décès d’un des fœtus aux stades précoces.

Afin de réduire les risques d'avortement manqués, les femmes enceintes et les papas doivent procéder à un examen du corps en temps voulu avant de planifier une grossesse.