Pleurer pendant la grossesse: pourquoi il apparaît et comment le gérer

Tout le monde sait que la grossesse s'accompagne souvent de changements d'humeur fréquents et de larmoiements chez les femmes. Sans mesures appropriées, les symptômes inoffensifs peuvent se transformer en une véritable dépression nerveuse. Pourquoi la période de port d'un enfant s'accompagne-t-elle de larmes plus abondantes et comment y faire face, nous le dirons plus loin.

Causes de pleurer pendant la grossesse

Chez la population, il existe un signe qu'une augmentation des pleurs est directement liée au sexe de l'enfant. Les futures mères de filles seraient plus sujettes aux sautes d'humeur et à la sentimentalité que les mères de garçons.

De toute évidence, cette illusion est liée à l’émotivité naturelle des femmes, qui possèdent de telles propriétés et de leur mère, se trouvant dans son ventre. Cependant, contrairement à la croyance populaire, des larmes se produisent, sinon dans l’ensemble, dans l’énorme majorité des femmes occupant ce poste.

Les médecins donnent à ce phénomène des explications assez logiques:

  • Augmenter le niveau d'hormone de progestérone nécessaire pour préserver le fœtus. Il déprime quelque peu le système nerveux et agit comme un stimulus pour le cortex cérébral, qui se manifeste parfois dans l'état émotionnel de la future mère. De plus, au début de la grossesse, la concentration de cette hormone dans le sang augmente à un taux actif et le fond hormonal fluctue souvent, ce qui répond aux changements d'humeur chez la femme. En conséquence, elle est toujours au bord du stress et des conflits, elle s'offusque de tout. Existe-t-il un traitement pour de tels changements hormonaux? Bien entendu, on ne peut parler d'aucun traitement, car l'existence même d'une grossesse est impossible sans progestérone.
  • Causes psychologiques. Une restructuration radicale de la conscience et l'émergence de sentiments psychologiques chez le bébé et tout ce qui y est lié sont une autre raison qui provoque des pleurs pendant la grossesse. Le deuxième trimestre et les trimestres suivants - une époque où une femme a déjà compris sa position et a commencé à assumer des responsabilités croissantes. Elle commence à s'inquiéter de la santé du futur bébé, s'inquiète de chaque résultat de recherche et d'analyse. En outre, de nombreuses mères, en particulier lors de la première grossesse, craignent les changements futurs de leur vie, s’inquiètant des relations avec son mari et leurs proches, de la perte de leur indépendance et des autres circonstances induites par la maternité. Devrais-je parler de la peur du point culminant de la grossesse - l'accouchement?

Avons-nous besoin de pleurer?

La grossesse est une période incroyable à laquelle presque toutes les femmes rêvent. Il est accompagné d'agréables anticipations et de rêves du bébé. Une fois dans une position intéressante, la future mère commence à attirer l'attention de ses proches, observe le ventre en croissance avec curiosité, attend avec impatience le premier pinotchka, puis prend plaisir à acheter une dot et à se préparer pour la première réunion avec son bébé.

Mais parfois, les émotions joyeuses disparaissent sans laisser de trace et sont remplacées par des larmoiements, de l'irritabilité et de la sensibilité. Une femme commence à craquer pour des bagatelles, à se brouiller avec les autres, à donner le ton à la conversation avec ses proches et à souffrir ensuite de sentiments de culpabilité et de remords de conscience.

Le stress d'une femme enceinte se répercute nécessairement sur le système nerveux du fœtus en développement - c'est ce qui provoque de nouvelles expériences d'une future mère déjà bouleversée.

Comment sortir d'un cercle vicieux et surmonter sa propre irritabilité? Une femme a-t-elle besoin d'un traitement dans de telles situations? Parlons des causes du larmoiement et de la manière de vaincre sa propre psyché.

Bien entendu, l'état des larmes peut apparaître non seulement chez les femmes enceintes, mais aussi chez celles qui sont récemment devenues mères et même chez les hommes. Il y a des raisons à cela. Tout le monde a la notion de dépression post-partum, qui est très dangereuse et désagréable. En règle générale, l'état de larmes chez les hommes peut également être associé au stress, à la dépression ou à un déséquilibre hormonal.

Chaque sujet nécessite une considération distincte. Dans cet article, je voudrais parler des problèmes des femmes enceintes, car elles sont beaucoup plus souvent accompagnées de cette maladie.

Le syndrome de larmoiement chez la plupart des femmes enceintes se manifeste différemment à différents stades de la gestation. Mais des caractéristiques communes peuvent être observées chez toutes les femmes enceintes. Quels symptômes devraient être les premiers signes alarmants menant à l'épuisement nerveux?

Afin de ne pas nuire au bébé et de commencer à prendre des mesures à temps, il est utile de se protéger avec les symptômes suivants:

  • Touchiness
  • Irritabilité.
  • Somnolence.
  • Augmentation de la fatigue et de l'épuisement.
  • Sautes d'humeur.
  • Indifférence à tout.

Les médecins distinguent les signes végétatifs du syndrome des pleurs. Si vous souffrez d'hypertension artérielle, de transpiration ou de rougeur du visage, il est utile de s'inquiéter de votre état émotionnel pendant la grossesse.

Dans les cas graves, une femme commence à souffrir de maux de tête et de frissons, a des problèmes de glande thyroïde et prend même du poids. Même au cours de la grossesse, il existe certaines normes de prise de poids, dont le non-respect affecte gravement la santé de la future mère et, par conséquent, de son bébé.

C’est la raison pour laquelle il est si important de ne pas laisser une humeur geignarde qui peut passer de délits insignifiants à une dépression nerveuse grave et à d’autres troubles nécessitant un traitement immédiat.

Comment traiter le problème

C'est le changement de fond hormonal et toutes sortes d'expériences associées à l'accouchement et à la maternité, qui causent des pleurs à différentes étapes de la grossesse. Mais si la grossesse est dirigée par un spécialiste compétent et que la femme peut obtenir le soutien de ses proches à domicile, elle peut généralement surmonter ses différences émotionnelles et son irritabilité sans traitement médicamenteux.

Afin de faire face rapidement à la mauvaise humeur et de prévenir le développement de la dépression, les futures mères adhèrent à des règles simples:

  • Ne te replie pas sur toi-même. Si une femme s'inquiète de quelque chose, vous devriez en discuter avec votre partenaire ou votre médecin. Si vous voulez pleurer, ne gardez pas les émotions en vous.
  • Même au début, il ne faut pas écouter les histoires effrayantes sur l'accouchement, la pathologie et d'autres situations anormales survenues avec des connaissances ou des proches. En particulier, essayez ces situations sur vous-même, en créant de nouvelles peurs et des doutes dans votre tête.
  • Il est particulièrement impressionnable de fermer temporairement l'accès à Internet aux forums des "femmes enceintes" et des femmes qui viennent d'accoucher. Dans une telle société, vous pouvez entendre des histoires encore plus terribles et écouter beaucoup de conseils néfastes.
  • Ne faites pas confiance aux données non vérifiées. Seul un médecin qualifié est habilité à formuler des recommandations relatives à l'accouchement et à la grossesse. Il n'est pas nécessaire de transférer la responsabilité de la santé du futur bébé à ses voisins, connaissances et autres amoureux pour donner des conseils.
  • Ne perdez pas de temps sur des personnalités désagréables. La grossesse est une période d'émotions positives, il est donc préférable de passer cette période dans l'isolement, en ne communiquant qu'avec des personnes séropositives du cercle intime.
  • Sur l'accouchement ne devrait penser que de manière positive. Vous pouvez imaginer le moment où l'enfant sera présent. Combien de bonheur apporte la maternité, combien de plaisir et de joie tu passeras du temps ensemble.
  • Eh bien aider les achats. Pour une femme, rien n'est plus agréable que faire du shopping, et acheter son futur fils ou sa future fille est encore plus excitant. Dans les magasins modernes, vous pouvez trouver beaucoup de choses utiles et divertissantes.
  • Si le réglage automatique ne suffit pas, vous devez suivre des cours pour les femmes enceintes. Ils sont accompagnés par un psychologue qui donnera l’installation correcte sur l’accouchement et la maternité. En outre, les experts apprendront à se comporter de manière compétente lors de l'accouchement, montreront des techniques de respiration et donneront de nombreuses informations utiles.
  • Passez plus de temps à l’extérieur, assistez à des expositions, à des concerts, écoutez de la musique, commencez à dessiner. Regardez de beaux films, lisez vos livres préférés, faites du yoga ou de la natation pour les femmes enceintes.

C'est tout le traitement! Comme on peut le constater, rien de mieux n'a été inventé pendant des siècles pour améliorer la santé physique et mentale par rapport au soleil, à l'air et aux impressions agréables. Il est nécessaire de respecter ces règles pendant la grossesse, et ce sera alors la période la plus agréable de la vie d'une femme.

Prévention - le meilleur traitement

Est-il possible d'empêcher les gémissements pendant la grossesse? Plusieurs facteurs de risque peuvent également déclencher de telles conditions. Nous parlons des femmes qui mènent un style de vie inactif, qui sont dépendantes du traitement des maladies aux antibiotiques, qui sont rarement à l’air frais et qui travaillent dur.

Le manque de sommeil, le manque d'oxygène, les radiations excessives de l'ordinateur - tout cela peut affecter le système nerveux, puis causer des troubles hormonaux et des problèmes psychologiques avant la grossesse.

Afin de ne pas altérer le corps et de nécessiter un traitement médical, les experts recommandent aux femmes enceintes de prêter attention à leur santé psychologique et de réduire le fardeau à l'avance, environ six mois avant le moment de la conception.

Une femme a besoin de se détendre, de dormir suffisamment, de ne pas maigrir de façon spectaculaire ou de se laisser emporter par le sport. Toute situation stressante pour le corps n'est pas souhaitable. N'oubliez pas que l'essentiel est de ne pas gaspiller votre énergie en bagatelles en attendant le miracle le plus important de votre vie.

Causes des pleurs pendant la grossesse et méthodes pour y faire face

Les pleurs pendant la grossesse apparaissent très souvent. Elle accompagne souvent les futures mères tous les 9 mois. Enceinte peut bouleverser n'importe quelle petite chose. Ils deviennent délicats et irritables. Il leur semble que les autres ne se soucient pas d’eux et ne sympathisent pas avec leur situation difficile. Parfois, des larmes se produisent sans raison apparente. Une femme peut éclater en sanglots après avoir lu une note dans un magazine ou après avoir regardé un film. Même en comprenant l'absurdité de son comportement, une femme ne peut pas arrêter de pleurer. Les attaques de pleurs découragent les êtres chers. Pourquoi un comportement aussi étrange apparaît-il chez les femmes enceintes?

Causes de pleurer

Dès que la fécondation a lieu, des transformations fondamentales commencent dans le corps de la femme. Tous les organes et systèmes se préparent à la grossesse. Les mécanismes de préparation à l'accouchement et à l'allaitement sont lancés. L'ensemble du processus est régulé par le système endocrinien via la production d'hormones. Le niveau d'hormones change rapidement. Les surtensions hormonales provoquent des défaillances du système nerveux. En conséquence, une femme ressent de fortes sautes d'humeur et son état psycho-émotionnel devient instable.

Vers le milieu de la grossesse, le milieu hormonal est temporairement stabilisé. Mais la charge du fœtus en croissance sur le corps augmente. L'utérus croissant exerce une pression sur les organes voisins, les obligeant à travailler dans des conditions extrêmes. Les systèmes cardiovasculaire, respiratoire, nerveux, endocrinien et autres du corps de la femme fonctionnent également de manière intensive, en fournissant au fœtus tout le nécessaire.

Le ventre en croissance, les organes pressés, le travail accru des systèmes provoquent divers maux chez la femme. Chaque mois, le désagrément augmente. La gêne a un effet négatif sur son système nerveux, augmentant son instabilité.

Vers la fin de la grossesse, l'équilibre hormonal commence à changer à nouveau. Le système endocrinien produit des hormones qui préparent la femme enceinte à l'accouchement et à la lactation. Avant l'accouchement, la charge sur les organes et les systèmes devient maximale et les changements hormonaux exacerbent la réaction psycho-émotionnelle de la femme à la limite. Les pleurs, les crises émotionnelles, l'irritabilité et d'autres signes d'instabilité du système nerveux sont particulièrement prononcés. Un autre facteur qui accroît l'excitabilité déjà élevée d'une femme enceinte est sa peur de l'accouchement et son anxiété pour le bébé. La charge sur le système nerveux peut atteindre la limite de ses possibilités et provoquer une dépression profonde chez une femme enceinte.

L'accouchement est un autre test pour la femme en travail. Épuisée par la grossesse et l'accouchement, une femme ne peut pas toujours pleinement profiter des joies de la maternité. Elle reste souvent dans un état dépressif et continue de pleurer après l'accouchement. La dépression postpartum est assez fréquente chez les femmes.

Il y a des cas où une jeune mère rejette son enfant après avoir accouché. Les formes graves de dépression post-partum doivent parfois être traitées pendant des mois.

Comment garder son équilibre émotionnel

Plus la femme enceinte devient irritée et nerveuse, plus elle souffre de sentiments de culpabilité devant son enfant. Après tout, les expériences de la mère peuvent nuire à la santé du bébé. La culpabilité aggrave l'état de la femme en la secouant les nerfs.

Vous ne devriez pas vous en prendre à vous-même pour les manifestations d’irritabilité, de sensibilité au toucher et d’excitabilité excessive. Ils sont dus à des raisons physiologiques qu'une femme ne peut contrôler. Si vous voulez pleurer, vous devez le faire autant que le nécessite votre corps. Les dommages causés à l'enfant par une telle décharge émotionnelle ne le seront pas. L'enfant peut plutôt souffrir de remords de conscience avec lesquels la future mère consciencieuse s'épuise.

De votre vie, vous devez éliminer autant que possible les facteurs gênants.

En cas de conflit avec la belle-mère, il est conseillé de partir un moment. Une femme peut se rendre à la mer dans un sanatorium pour femmes enceintes ou partir en vacances avec son mari (si le médecin le permet). Cela aidera également à éviter les conflits au travail.

S'il est impossible de quitter même temporairement le travail et de se séparer d'un membre de la famille en conflit, une femme doit se distancer de facteurs gênants. Réduisez les points de contact avec eux. À la maison, vous devez vous détendre le plus possible et vous débarrasser des pensées négatives. Une musique agréable, le visionnage de comédies, un passe-temps favori, un livre intéressant, des jeux avec des enfants plus âgés égayeront votre joie Certains aident même à soulager le stress des animaux domestiques.

Pour réduire le niveau de tension nerveuse, il est recommandé d’être plus souvent à l’air frais, d’assister aux cours en piscine pour femmes enceintes, de faire des exercices. Visiter des expositions, des théâtres, rencontrer des amis et explorer la nature en famille aidera à calmer les nerfs.

Il est très important de dormir suffisamment. Une tasse de lait chaud au miel, bu avant le coucher, une pièce bien ventilée, isolée du bruit et de la lumière, contribuera à améliorer la qualité du sommeil. Promenade du soir utile au grand air.

Activité physique pendant la grossesse

Beaucoup de femmes pendant la grossesse préfèrent mentir davantage pour améliorer leur état. Cependant, un mode de vie sédentaire diminue la vitalité et aggrave l'état psycho-émotionnel de la femme.

L'activité physique améliore l'humeur et aide le corps à faire face à une augmentation du stress. Le mouvement contribue à fournir au fœtus de l'oxygène et des nutriments. Avec une activité physique modérée régulière ne semble pas stagner, et les muscles sont formés avant l'accouchement.

Une vie active complète réduit l'excitabilité du système nerveux et calme les nerfs. Cela réduit le risque de développer une dépression avant et après l'accouchement. Par conséquent, vous ne devez pas abandonner les tâches ménagères et les activités habituelles de la grossesse. Il est seulement nécessaire de refuser les activités physiques lourdes.

Pleurer pendant la grossesse

La grossesse n'est pas une période facile pour une femme, tant physiquement que moralement.

Chez les femmes occupant ce poste, l'humeur change souvent et même une dépression est possible - irritabilité, isolement, larmoiements. Les sautes d'humeur, quand le bonheur change avec l'irritabilité, la gaieté se transforme en pleurs, tout cela peut être observé dans les premières semaines de la grossesse.

La raison de ces baisses est très simple.

À ce stade, il y a une forte libération de l'hormone progestérone et le corps commence à se reconstruire et se prépare à la grossesse.

L'hormone progestérone déprime l'état mental, et donc l'irritabilité, les larmoiements, la dépression apparaissent. Mais cette hormone est très importante pour le déroulement normal de la grossesse, il n’ya donc rien de mal à cela.

Avec les changements hormonaux, les larmes sont communes. Une femme enceinte peut se sentir déprimée et souvent déprimée. Elle veut toujours dormir ou l'inverse est constamment hantée d'insomnie. Une femme enceinte peut être inquiète à cause de son appétit accru ou, au contraire, à cause de son absence. La pitié constante pour soi-même, ou pour les autres, peut également causer des larmes. frustration due au manque d'activités préférées précédentes, par exemple: saut en parachute, plongée sous-marine, sports lourds, etc. À cause de tout cela, la dépression peut se développer et à cet égard, un traitement est simplement nécessaire, car cet état de la mère peut nuire à la santé du bébé.

D'une femme, en règle générale, cela ne dépend pas et elle n'est pas coupable dans cet état. Beaucoup disent même tous ces changements - «Oui, ce sont toutes des hormones!».

Vous pouvez suivre des règles simples.

L'essentiel pour une femme enceinte est de ne pas se replier sur elle-même. Nous devons communiquer plus, avoir beaucoup d’émotions positives, aller à des expositions, faire des promenades dans de beaux paysages, écouter de la musique relaxante, s’emballer avec du travail - peinture, broderie, etc., un massage relaxant est très utile, vous devez dormir suffisamment. Si nécessaire, discutez de vos problèmes et de vos expériences avec votre partenaire. Très souvent, ils sont artificiels et en réalité ne sont pas si effrayants. Ou consultez un médecin.

Et si vous faites tout cela, alors la grossesse sera très intéressante et la femme sera belle et heureuse!

Troisième trimestre de la grossesse

En moyenne, le troisième trimestre correspond aux 16 dernières semaines de grossesse.

Au troisième trimestre, une femme enceinte sera plus susceptible de se sentir fatiguée. A cette époque, une femme a besoin de bien se reposer. Si, après un repos, la fatigue ne passe pas et accompagne constamment la femme, il est alors conseillé de consulter un médecin, ce qui peut être un signe d'anémie.

Le matin, la future mère doit faire de la gymnastique légère. On lui recommande de dormir la nuit de 7 à 8 heures et peut-être de 1 à 2 heures par jour, tous les jours. Afin de ne pas souffrir d'insomnie et que le sommeil était productif, il est recommandé à la femme enceinte d'aérer plus souvent la pièce où elle dort, de ne pas écrire pour la nuit, de ne pas se coucher tard. Avant de se coucher, il est utile de faire des promenades au grand air. L'insomnie peut également déranger une femme car, avec l'apparition d'un gros abdomen, il lui est souvent difficile de trouver une posture confortable pour dormir. La position la plus appropriée pour dormir est la position sur le côté et les jambes doivent être placées les unes sur les autres. Cette position du corps aide les reins à travailler et peut aider à réduire l'enflure des jambes. Si l'essoufflement survient pendant le sommeil, il est recommandé de repositionner ou de placer un autre oreiller sous la tête.

La nuit, des convulsions (contractions des muscles du mollet) sont possibles. Les causes des crises sont une carence en calcium et une altération du métabolisme des minéraux, entraînant une accumulation de déchets dans les muscles (acide lactique). Pour réduire la douleur lors de convulsions et augmenter l'apport sanguin, il est recommandé de masser le point sensible. Pour prévenir les crises dans le régime alimentaire devrait inclure des aliments avec suffisamment de calcium et de magnésium. L’anxiété et les problèmes qui surviennent inévitablement pendant la grossesse peuvent également perturber le sommeil des femmes enceintes. Pendant cette période, une femme ne devrait pas effectuer de travail physique pénible.

En raison du fait que l'utérus a augmenté et que l'enfant grandit, la pression sur l'estomac va augmenter et la femme peut souffrir de brûlures d'estomac. Pour éviter les brûlures d'estomac, les aliments doivent être fréquents, fractionnés, légers.

Il y a une augmentation de la pression sur la vessie. Par conséquent, une femme au troisième trimestre de la grossesse peut uriner beaucoup plus souvent qu'au cours des premier et deuxième trimestres.

En raison de la croissance intensive du bébé, l’utérus élargi appuie sur le diaphragme, qui sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale. Le diaphragme monte haut et sa participation à l'acte de respiration est entravée. Un diaphragme haut fixe serre les poumons d'une femme enceinte, ce qui limite le mouvement de respiration et empêche certaines femmes de se plaindre de l'apparition ou d'une augmentation de l'essoufflement. Cependant, la capacité vitale des poumons devient plus grande. En effet, sous l’action des hormones placentaires, la poitrine et les bronches s’agrandissent et la quantité d’air passant par les poumons augmente. Le point positif de cela est qu'il fournit la consommation d'oxygène la plus complète et une élimination suffisante de l'air utilisé par l'enfant à travers le placenta. Chez une femme enceinte, la fréquence des mouvements respiratoires est de 16 à 18 fois par minute. Avant la naissance, le nombre de mouvements respiratoires peut augmenter. En tant que mesure préventive de l'apparition de la dyspnée, il est recommandé de dormir dans une position allongée, de marcher souvent à l'air frais, plus souvent d'aérer la pièce où se trouve la future mère.

Après avoir laissé tomber l’enfant dans la région pelvienne, la femme sera soulagée de la respiration. La dyspnée peut disparaître ou diminuer considérablement.

Avec une charge accrue pendant la grossesse, le foie fonctionne également. Au cours du dernier trimestre, elle est impliquée dans une augmentation du métabolisme, car elle doit neutraliser les substances résiduelles de la mère et de l'enfant. Souvent, dans la vésicule biliaire et les voies biliaires peuvent être un épaississement marqué de la bile, ce qui provoque souvent des démangeaisons de la peau. Si l'irritation de la peau est accompagnée de vomissements et de douleurs abdominales, il est urgent de consulter un médecin. Pour prévenir les maladies du foie qui travaillent fort, il est recommandé aux femmes enceintes de boire un demi-verre d’eau minérale non gazeuse avant un repas.

Pendant cette période de gestation, une augmentation des pertes vaginales peut survenir. C'est normal Écoulement vaginal transparent ou de couleur jaune, texture épaisse. Si l'écoulement dégage une odeur désagréable, une couleur verdâtre ou jaune foncé, il y aura une sensation de brûlure dans le vagin, ce qui peut indiquer la présence d'une inflammation du tractus génital. Si de tels symptômes apparaissent, une femme enceinte devrait consulter un médecin.

Au cours du dernier trimestre de la grossesse, le bébé grandit de la manière la plus intensive, de sorte que la future mère devrait particulièrement bien manger pendant cette période.

À la 29e semaine chez une femme enceinte, les seins deviennent pleins et élastiques et le colostrum peut être libéré. La future mère doit connaître la valeur de ce «premier lait» pour un nouveau-né. Le lait maternel apparaîtra un ou deux jours après l'accouchement, de sorte que le bébé mangera du colostrum au début. En composition, il ressemble au lait difficile, mais le surpasse en teneur en vitamines, enzymes, minéraux et anticorps, ce qui offrira au nouveau-né une protection contre les infections. Les substances présentes dans le colostrum contribuent également au développement normal de la microflore et à la formation d’un environnement optimal dans le tractus gastro-intestinal de l’enfant. Il est recommandé aux femmes ayant une sécrétion intense de colostrum d'utiliser un chiffon propre ou des coussinets spéciaux pour le soutien-gorge.
L'intensité du travail du cœur de la future mère est doublée par rapport à celle de son travail avant la grossesse et le volume sanguin est augmenté de 2,5 litres supplémentaires.

Dans le même temps, une transpiration excessive peut survenir chez une femme enceinte. Cela est dû au fait que pendant la grossesse, le métabolisme augmente de 20%. Il est recommandé aux femmes enceintes de prendre une douche ou un bain plus souvent et de porter des vêtements en tissus naturels.

Pendant cette période de grossesse, la taille de l'utérus augmente encore. Avant la 25e semaine, il y a normalement deux coupures (augmentation du tonus) de l'utérus en une heure, à la 31e semaine, ce nombre passe à quatre coupes en une heure. Ces abréviations sont généralement irrégulières. Les mouvements du bébé deviennent plus sensibles. À ce stade de la grossesse, des spasmes des muscles utérins peuvent survenir. Ce sont des contractions de Braxton-Hicks. Ils sont courts et prennent une période de 30 secondes à 2 minutes. À la suite de ces contractions, le fœtus se rapproche du col. Une femme peut sentir que l'utérus devient douloureusement ferme au sommet, puis au bas. Il est recommandé pendant ces combats de s'allonger et de se reposer. En règle générale, les contractions cessent si la femme change de position. Si les contractions sont fréquentes et se répètent plus de 4 fois par heure, c'est une raison urgente de consulter un médecin. Vous devez également informer votre médecin de votre état si des douleurs au dos, à l'abdomen ou à des pertes vaginales sont constatées pendant le travail.
Au cours du troisième trimestre, une femme enceinte prend 4 à 6 kg de poids. À la 30e semaine, la femme enceinte continue de déplacer le centre de gravité du corps, change de posture, ce qui augmente la sensation de malaise. Cela peut entraîner une maladresse, une incoordination.

Au cours de cette période, l'hormone progestérone continue à être produite, ce qui conduit à un étirement des ligaments (ce qui aidera pendant le travail à étirer les os du bassin), ce qui entraînera une augmentation de la mobilité des articulations. Afin d'éviter les chutes, il est recommandé aux femmes enceintes de porter des chaussures à talon bas. Après la relaxation des ligaments et des muscles du dos, il y a presque toujours des douleurs dans le dos. Pour améliorer le bien-être, il est recommandé à la future mère de marcher ou de nager. Des exercices légers aideront également à se préparer à l'accouchement.

À la 32e semaine de grossesse, l'enfant est presque déjà tête baissée. Du fait que ses jambes reposent sur les côtes de la mère, une femme peut ressentir des douleurs à la poitrine lorsque le bébé pousse. Pour éviter cela, vous devez surveiller votre posture et vous asseoir le dos droit.

Pendant cette période, des douleurs dans les jambes peuvent apparaître ou s'intensifier et, comme au deuxième trimestre, des symptômes de varices peuvent apparaître. Pour prévenir le développement de varices, il est recommandé à une femme de dormir à ses côtés. Si une femme dort sur le dos, l'utérus élargi exerce une pression sur les veines, à travers lesquelles le sang circule des membres inférieurs vers le cœur. En conséquence, le sang stagne dans les veines, ce qui provoque leur expansion et le développement de la maladie variqueuse. Pour améliorer l'état des varices, la future mère doit faire une gymnastique quotidienne pour les jambes; en position couchée, il est recommandé de lever les jambes de manière à ce qu'elles soient au-dessus du niveau de la tête. Cela permettra d'améliorer le flux sanguin. Comme au deuxième trimestre, une femme devrait utiliser des collants amincissants spéciaux.

Au troisième trimestre, chez la femme enceinte (ainsi que dans les trimestres précédents), ainsi que des changements physiques, des changements psychologiques surviennent également. L'humeur d'une femme peut changer plus souvent que d'habitude. Elle a de l'irritabilité, de l'anxiété, des pleurs, souvent un sentiment d'impuissance. Au cours du premier trimestre, la femme est principalement préoccupée par sa nouvelle condition, la santé de l’enfant à naître, et au troisième trimestre, l’anxiété est remplacée par l’anxiété de la prochaine naissance.

Au cours des dernières semaines de grossesse, le poids de la femme n’augmente pas et une perte de poids peut même survenir. Cela est dû au fait que pendant cette période, le liquide amniotique cesse de se former.
Au cours du troisième trimestre, une femme enceinte peut être confrontée aux mêmes phénomènes qui l’ont dérangée au deuxième trimestre (toxicose, élévation de la pression artérielle). L'augmentation de la pression artérielle (hypertension) est plus fréquente chez les femmes enceintes âgées. Avec une augmentation de la pression artérielle, un spasme des vaisseaux sanguins se produit, moins de sang passe, ce qui conduit à une privation d'oxygène pour l'enfant, ce qui peut à son tour perturber le développement du fœtus. En présence d’hypertension, un décollement placentaire est possible. Les femmes enceintes souffrant d’hypertension artérielle doivent donc faire l’objet d’une surveillance médicale étroite.

Au troisième trimestre de la grossesse, une femme ajoute environ 300 à 400 g pendant une semaine. Si cette augmentation est supérieure, vous pouvez penser à l'apparition d'un œdème. Pour les éviter, il est conseillé aux femmes enceintes de surveiller la quantité de liquide bue et excrétée. Dans une telle situation, la consommation journalière n’est pas supérieure à 1,5 litre. "Il est nécessaire de prendre en compte non seulement la quantité d’eau consommée, mais également la consommation de soupe et de fruits. La quantité d’urine excrétée pendant la journée doit être identique. signifie que le liquide que vous buvez est accumulé dans les tissus, que le volume de sang circulant diminue et que des œdèmes se forment.Le moins de sang passe dans le placenta, ce qui signifie que le bébé ne recevra pas suffisamment d'oxygène et de nutriments. Il est recommandé d’équilibrer votre alimentation de manière à minimiser la consommation de sel de table.Si vous êtes enclin à développer un œdème, il est conseillé à la femme de ne pas porter de bagues ni de bracelets ni de chaussures étroites.

Pendant cette période, des évanouissements peuvent survenir. Et ils peuvent se produire non seulement dans les transports ou dans une pièce encombrée, mais également dans la position couchée. Les scientifiques expliquent ce phénomène par le fait qu'un utérus dilaté serre la veine cave inférieure, ce qui entraîne une diminution du flux sanguin vers le cœur. Cela entraîne une diminution de la pression artérielle et, par conséquent, un évanouissement. Pour éviter les évanouissements au lit, il est recommandé à la femme de s’allonger sur le côté.

Une des complications de cette période est un saignement. L’apparition de saignements au cours du troisième trimestre de la grossesse est due à un bas placenta praevia. Les saignements peuvent être causés par un excès physique, un rapport sexuel, il peut même commencer par une forte toux. La particularité de ce saignement est sa soudaineté, son indolence, son sang est de couleur rouge vif. Au cours des derniers mois de la grossesse, dans 25% des cas, le saignement est dû au détachement prématuré du placenta de la paroi utérine, ce qui a entraîné une rupture de la relation mère-enfant. Pour éviter l'apparition d'un décollement placentaire, il est recommandé à une femme enceinte de prendre de l'acide folique, car les experts estiment que sa carence peut entraîner une complication similaire. Dans le régime alimentaire devrait inclure des aliments contenant cette vitamine - oranges, haricots, fraises. Si jusqu'à un quart du placenta se décolle, cela peut ne pas affecter la santé de la mère et du futur bébé. Mais si plus de 25% du placenta s'exfolie, cela peut entraîner un saignement interne ou externe chez la mère et provoquer une privation d'oxygène du fœtus. En cas de saignement externe, le sang peut être libéré sous forme de caillots ou de manière réduite. Les fantômes de saignement interne sont les suivants: baisse de la pression artérielle, augmentation du rythme cardiaque. La femme a des sueurs froides, une peau pâle, une faiblesse et des douleurs dans l'abdomen. Si une femme enceinte commence à saigner, elle doit respecter un repos strict au lit et consulter un médecin. En cas d'évolution défavorable de la situation, une hospitalisation est nécessaire à la maternité, où la question de la prématurité est tranchée de manière naturelle ou opérationnelle.

L'absence de mouvement du fœtus est une autre raison de la visite urgente chez le médecin au troisième trimestre. Si une femme enceinte ressent un faible affaiblissement des mouvements de l’enfant, elle doit en informer immédiatement le médecin.

Au troisième trimestre, l'avortement spontané n'est pas appelé une fausse couche, mais une naissance prématurée. Les causes du début du travail peuvent être les infections, l'hypertension artérielle, l'abus d'alcool et le tabagisme, le décollement du placenta, les anomalies utérines (mauvaise structure de l'utérus). L'âge de la future mère (moins de 18 ans et plus de 35 ans), la présence d'avortements antérieurs, de fausses couches, comptent également parmi les raisons les plus importantes. La survenue d'une naissance prématurée peut être affectée par la mauvaise formation de l'enfant. Pour ces raisons, le corps de la femme n’est pas en mesure de porter l’enfant avant la 39-40e semaine de grossesse.

À la suite de recherches, il a été constaté que la naissance prématurée se produit plus souvent en été. Selon toute vraisemblance, cela est dû au fait que, par temps chaud, le corps d'une femme enceinte perd plus de liquide. Pour une femme, l'accouchement prématuré n'est pas différent de l'accouchement à temps. Et dans ce cas, le bébé naît avec un degré de maturité physique différent. Les signes d'un travail prématuré sont l'apparition de contractions utérines cinq fois ou plus par jour, des douleurs pendant la miction, la survenue de vomissements incessants, une sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen, la libération de sang rouge du vagin, un gonflement du visage et des mains, l'écoulement inattendu de fluide de l'appareil génital. Une femme enceinte présentant de tels signes doit immédiatement consulter un médecin.

Parmi les complications possibles du troisième trimestre, il faut mentionner la mortinatalité. La cause de la mort fœtale est souvent un enchevêtrement du cordon. De ce fait, l'oxygène de l'enfant cesse d'être alimenté, ce qui entraîne sa mort. Pour prévenir la mort du bébé par suffocation, le médecin peut stimuler le travail prématuré.

Au début de la 40e semaine de grossesse, de nombreuses femmes nullipares s'inquiètent de savoir si leur grossesse est retardée. Même pendant le cours normal de la grossesse, la durée de l’accouchement peut varier de deux semaines. Si le cycle menstruel d’une femme enceinte dure de 30 à 32 jours, la grossesse durera plus longtemps que la période prescrite. Les experts estiment que l'accouchement normal est l'accouchement, qui se produit de la 38ème à la 42ème semaine. En effet, il a été constaté que seules 4% des femmes accouchent dans les délais prescrits. Chez environ 95% des femmes enceintes, l'accouchement a lieu une à deux semaines avant la date prévue.

Environ deux semaines avant la naissance, l'enfant va tomber dans le petit bassin, il se prépare à la naissance. La promotion du fœtus dans la partie inférieure du bassin s'accompagne d'une pression sur les muscles, les ligaments et les nerfs. Cela peut entraîner des douleurs lancinantes aux jambes et au périnée. A ce stade, une femme enceinte doit être prête pour le début du travail. Lorsque l'enfant tombe, la femme diminue les signes de malaise. Elle aura plus de facilité à manger et à respirer, mais les mictions peuvent devenir plus fréquentes. Les phénomènes pré-génériques qu'une femme devrait connaître sont les suivants: perte de poids, utérus inférieur, douleurs et crampes abdominales, avant l'accouchement, on observe des pertes vaginales épaisses et visqueuses. Au cours des dernières semaines de la grossesse, la plupart des femmes remarquent des douleurs tiraillantes dans les parties inférieures. parties de l'abdomen, contractions utérines. Ces contractions sont différentes des vraies contractions du travail en ce qu'elles sont irrégulières et de force faible. En raison de ces contractions, le col de l'utérus ne s'ouvre pas. L'excrétion du bouchon muqueux, l'écoulement de liquide amniotique, écoulement sanglant douloureux, l'apparition de contractions douloureuses régulières (les premières 10-15 minutes, puis à des périodes plus courtes) indique le début de l'activité de travail. Lorsque ces symptômes apparaissent, vous devez appeler une ambulance. Dans certains cas, avant l'apparition des contractions rupture des membranes, accompagnée par la libération d'une petite quantité de liquide par le vagin, ce que les experts considèrent comme un écoulement prénatal de liquide amniotique, considéré comme un facteur pronostique défavorable entom. Le fait est qu’avec le rejet prématuré de l’eau, la protection de la cavité de l’utérus contre diverses infections disparaît, le risque d’infection de l’enfant augmente. Dans ce cas, il est recommandé à une femme enceinte d'envoyer le plus tôt possible à l'hôpital.

Si la grossesse dure plus de 42 semaines, cela est considéré comme post-terme. Les véritables causes de l'exacerbation ne sont pas connues avec précision, mais les raisons suivantes peuvent conduire à cela: obésité, âge de la future mère de plus de 30 ans, maladies du système nerveux central et du système endocrinien, modifications de l'utérus lui-même, maladies inflammatoires et état du placenta. Des scientifiques ont mené des études montrant que les femmes souffrant de maladies du tractus gastro-intestinal, d'inflammations chroniques des appendices et d'altérations de la fonction ovarienne étaient plus souvent enceintes différées. Si le délai d'accouchement est calculé correctement mais que, pour une raison quelconque, cela ne se produit pas, l'enfant est considéré comme ayant été remis à plus tard et souffre d'un manque d'oxygène et de nutriments. Ceci est dû à l'inhibition de la fonction du placenta. Les os du crâne de l’enfant se densifient et, au cours du travail, s’adaptent mal au passage par le canal utérin. Avec la grossesse post-terme augmente le risque de faiblesse du travail et l'apparition de saignements. Pour rapprocher le terme du travail, il est recommandé à la femme de masser les mamelons du sein pendant 15 minutes. Cette procédure doit être effectuée avec précaution afin de ne pas provoquer de spasmes sévères des muscles de l'utérus. Dans la plupart des cas, après la 41e semaine, la femme enceinte se rend à la maternité, où l’état de la future mère et de son enfant est déterminé. Sur la base des résultats du test, le mode de livraison sera déterminé.

Seul à la maison

Au troisième trimestre, en règle générale, la femme a déjà terminé son travail. Mais cela ne veut pas dire qu'elle devrait maintenant s'enfermer dans les quatre murs de l'appartement. Les médecins recommandent de continuer à mener une vie active au cours des dernières règles, dans la mesure du possible. Cela ne permet au moins pas de se plonger dans ses propres alarmes. Après tout, plus on se rapproche de l’accouchement, plus nombreuses sont les idées de complications et de dangers possibles. Et vous devez penser uniquement au bien!

Essayez de diversifier les derniers mois d'attente. Si vous avez la force, allez à des concerts, assistez à des expositions, entourez-vous de beauté, préparez une dot pour votre bébé. Dans le même temps, n'oubliez pas qu'il est non seulement difficile, mais aussi dangereux, d'aller quelque part seul. Par conséquent, pendant cette période, il est particulièrement nécessaire que le mari soit aussi proche que possible.

Resté seul à la maison, vous trouvez également des leçons utiles pour vous: tricoter, broder, regarder de bons films positifs, préparer des plats originaux pour l’arrivée de votre mari.

Dans la littérature, je conseillerais de lire des livres sur la façon de se préparer à la maternité, de s’occuper d’un enfant et du flux de vie d’un enfant de la première année. Une perspective plus éloignée pour vous n’est pas encore pertinente - ne vous en souvenez toujours pas. Tout a son temps.

Lorsque vous choisissez un livre, notez les points suivants:

  • celui qui l’a écrit est bon s’il ya un petit mot introductif devant le texte de la publication, qui dit de l’auteur. Il est souhaitable qu'il s'agisse d'un profil étroit de spécialiste (pédiatre, obstétricien-gynécologue, psychologue pour enfants);
  • l'année de publication est meilleure que les 5 à 7 dernières années;
  • édition nationale ou étrangère (édition nationale plus proche des réalités de notre vie);
  • Naviguez-vous facilement dans le livre?
  • Le style dans lequel il est écrit est-il acceptable pour vous?

Commencez à lire des livres pour enfants à votre enfant. Oui, oui, ne soyez pas surpris. C'est un enfant. Pourquoi en as-tu besoin? Imaginez ce que vit un bébé maintenant. Jusqu'à présent, il a constamment entendu votre voix: vous parliez au travail, dans les transports, dans un magasin. Maintenant, si vous passez le plus clair de votre temps à la maison, vous êtes silencieux. Le silence règne dans le monde du bébé. Et c'est juste au moment où il n'entend plus seulement bien les sons, mais distingue également l'intonation, le timbre! Sortez les livres - votre bébé l'écoutera avec plaisir en le lisant à voix haute. Et surtout - le son de votre voix lui dira que tout va bien. Bien sûr, si la voix semblera calme, douce et paisible.

Comment ça se développe

À la 28e semaine, le poids du bébé est d'environ 900 à 1 000 grammes. Il sent le goût, discerne les odeurs, voit, entend, reconnaît le son du cœur de sa mère, le son du sang qui coule à travers le cordon ombilical. La vision est si développée que, le huitième ou le neuvième mois, il examine déjà intensément ses stylos et ses jambes. Des rainures et des gyrus apparaissent dans le cerveau. Le visage est lissé, il n’ya pratiquement pas de rides. L'enfant sourit, fait une grimace. Ce n'est pas encore une expression d'émotions réelles, mais plutôt un entraînement des muscles du visage, un jeu d'imitation.

Un fait intéressant. Comme le montrent des études, l'enfant maîtrise les débuts du langage dans l'utérus. C'est pourquoi le cri des enfants, souvent rythmé et intoné, ressemble beaucoup à la voix de la mère.

Une miette peut déjà montrer son tempérament. On sait que le tempérament est la qualité innée d'une personne. Par conséquent, il peut se manifester même dans le ventre de la mère. Et à ce stade, nous avons déjà des joueurs qui jouent au football avec le ventre dans le ventre et qui ne peuvent pas se calmer. Ils sont silencieux, bougent doucement et sont indisciplinés.

L'enfant règle son cycle quotidien en fonction de la routine de la mère. Soit dit en passant, ce mode est maintenu au cours du premier mois de la vie d’un enfant. Si au cours des dernières étapes de la grossesse, vous vous êtes couché tôt, vous pouvez vous attendre à ce que votre bébé continue à suivre cette règle après la naissance. Il suffira que cela se couche à côté de lui pour sentir votre cœur battre, entendre votre voix, ressentir votre intimité. Oui, c'est un réflexe conditionné. Pourquoi ne pas profiter d'un moyen aussi simple pour ajuster le rythme de vie du bébé maintenant, avant la naissance? Plus tard, au cours de la première année de vie, ce rythme changera. Mais dans le premier mois, l'enfant ne sera placé que sur vous. Maman qui dort - bébé qui dort. Reposez-vous le plus souvent possible, allez vous coucher pendant la journée, surtout le neuvième mois. Le bébé s'habituera également à dormir à ce moment-là.

Lourd fardeau

Au huitième mois, un essoufflement et des mictions fréquentes apparaissent souvent. Cela est dû au fait que le fœtus grandit, que l'utérus augmente et appuie sur le diaphragme et la vessie. Si vous sentez que c'est très difficile pour vous, vous n'avez pas assez de souffle, vous pouvez faire cet exercice: tenez-vous à quatre pattes et inspirez quelques fois puis expirez. Lorsque vous vous tenez dans cette position, l'estomac baisse et un espace pour l'air apparaît.

Si vous ne ressentez pas l'essoufflement habituel, mais quelque chose de plus, si vous pâlissez, vos lèvres deviennent bleues, vos extrémités deviennent froides et picotent du bout des doigts, appelez de toute urgence vos proches et appelez une ambulance. Ces symptômes peuvent indiquer de graves problèmes nécessitant une intervention médicale.

À la fin du septième mois, de faux combats d’entraînement (Brexto-on-Hicks) peuvent apparaître. Ils ressemblent beaucoup à la réalité - douleur à la compression, tension, douleur au bas de l'abdomen. Relâche, augmente encore. Le corps s'entraîne avant l'accouchement. Les femmes ont souvent peur - le temps est déjà long. Et si ça commençait? Un jeune père s'est plaint à moi: «Je suis déjà fatigué de rester debout sans rien dire. Nous avons une visite à la maternité chaque semaine! »Alors, j’ai pratiqué, je ne me perdrai pas quand les vraies contractions commenceront.

Les fausses contractions durent de trente secondes à deux minutes et s’arrêtent généralement lorsque vous changez de position ou marchez. Stood, a marché - s'est arrêté. Pour que vous puissiez vous détendre. Ces contractions sont beaucoup plus douloureuses et palpables. Ils sont répétés périodiquement et renforcés progressivement. Cependant, si les contractions se répètent plus souvent quatre fois par heure, une visite chez le médecin est déjà nécessaire, même si elles ressemblent à un entraînement pour tous les signes.

Promenade de canard Depuis le troisième trimestre, l'enfant descend progressivement dans la région pelvienne, les os du bassin féminin se dilatent, se séparent, deviennent plus plastiques. En conséquence, la posture change, la démarche change. Une femme devient moins stable et peut facilement tomber. Par conséquent, d’une part, oubliez un instant vos talons et, d’autre part, ne vous promenez plus que si vous êtes accompagné de quelqu'un de proche. Si vous êtes fatigué rapidement, n'allez pas loin de chez vous. Mais il est impossible de refuser complètement des promenades. Vous devez respirer de l'air frais et garder vos muscles en forme.

Conseil: si vous continuez à travailler ou si vous avez un style de vie sédentaire, vous devez vous lever et marcher toutes les 40 minutes (définissez un réveil-matin). Le mouvement améliore la circulation sanguine.

Les vergetures peuvent apparaître chez une femme tout au long de la grossesse. Même si vous utilisez les crèmes les plus modernes, il est impossible de garantir cent pour cent de leur effet. C'est très frustrant pour beaucoup. Que faire? Je pense que la chose la plus correcte est de pré-syntoniser sur ce qui peut arriver, de se calmer et de se dire: «L'enfant en vaut la peine."

L'incontinence urinaire est fréquente ces derniers mois. Elle est causée par une forte pression du fœtus sur la vessie. Ce n'est pas effrayant, mais, bien sûr, assez inconfortable. L'incontinence survient généralement au cours du deuxième ou du troisième mois après l'accouchement, mais certaines femmes vivent avec ce problème assez longtemps - tout dépend du temps mis par le corps pour se rétablir. Afin de ne pas vous inquiéter à ce sujet et ne pas avoir peur de vous mettre dans une position inconfortable, il suffit de vous protéger. Remarqué qu'avec des soupirs, des éternuements, de la toux et du rire, votre vessie ne peut pas supporter la charge - commencez par utiliser des coussinets féminins normaux.

L'insomnie. Elle est particulièrement tourmentée avant le neuvième mois. Il y a plusieurs raisons à cela: anxiété, mictions fréquentes. Le rêve lui-même pendant cette période devient superficiel, car la femme est inconsciemment en état d'alerte - pour se lever à tout moment et se rendre à la maternité.

Conseil: demandez à votre mari de vous masser le dos - cela vous aidera à vous détendre avant de vous coucher. Pour faire un léger massage à une femme bien-aimée, vous n’avez pas besoin d’être un massothérapeute professionnel, vous devez simplement être disposé à l’aider.

Endormi, allongez-vous sur le côté gauche. Il est conseillé de mettre un oreiller spécial pour les femmes enceintes sous le ventre. Au fait, cet oreiller vous sera utile même après avoir donné naissance à un oreiller-couette pour un nouveau-né. Imprégnée de ton odeur, elle l'apaisera quand tu ne seras plus là: ta mère est partie, mais son odeur est restée.

Enceinte dans une grande ville

Un cas de pratique. «Pendant la grossesse, j'ai souvent rencontré la dureté et l'impolitesse d'étrangers. Dans le dispensaire, la foule des retraités s’indignait des raisons pour lesquelles cette femme enceinte «accouchait sur le terrain» et que cette personne effrontée pouvait attendre: dans les transports, aucun homme, de sa propre initiative, ne cédait. ".

La grossesse est un moment propice pour réévaluer les relations au sein de la famille et à l'étranger. Ce qui n'a pas été remarqué auparavant, dans la période d'attente d'un enfant, est perçu avec une urgence particulière, qu'elle soit bonne ou mauvaise. Dans ce cas, certaines personnes accordent plus d’attention aux aspects négatifs de la vie, d’autres plus souvent aux aspects positifs. Les premiers se plaignent de l'impolitesse des autres, le second type cède presque toujours la place au transport, ils disent compliments et évitent la file d'attente.

Quelle est la raison de cet écart? Cela dépend beaucoup de la position de la femme elle-même, de savoir si elle perçoit l'attention des autres ou son absence avec un signe moins ou plus.

  • Avec un signe moins: «Ils voient que je suis enceinte, pourquoi ne me donnent-ils pas une place?», «Je ne devrais rien expliquer à personne. Une personne normale devrait être consciente que dans ma position, il est difficile d’attendre », etc. Cette position nuit tout d’abord à la femme elle-même. En effet, dans cette situation, l’insulte et l’irritation des autres n’ont aucune issue, ou se répandent sous la forme de demandes agressives et moralisatrices. L'énergie négative détruit l'attitude positive dont la future mère a tant besoin.
  • Avec un signe plus: «Personne ne me doit rien, mais je peux simplement demander. Autour de moi sont les mêmes personnes que moi, avec leurs difficultés et leurs maux ", etc. Etant dans cette position, une femme n'attend aucune action des autres, mais est amicale avec elles. Elle est sûre qu'il y aura certainement une personne prête à l'aider - soit seule, soit après avoir cherché de l'aide. Une telle future mère émane de la chaleur et de la chaleur et reçoit donc souvent la même réponse de la part de son entourage.

Soyez bienveillant, n’ayez pas peur de faire une demande à des étrangers, souriez et remerciez-les s’ils vous écoutent. Bien sûr, cela ne vous épargnera pas complètement des contacts négatifs, mais cela les réduira certainement au minimum. Et juste au cas où, préparez chez vous quelques déclarations à votre défense, exercez-vous à les pratiquer avec le sourire et sans offense, puis dans une situation critique, vous trouverez toujours quelque chose à dire.

"Haute tension"

Un cas de pratique. «Je me sens comme une corde tendue. Du matin au soir, je suis occupé par quelque chose. Le soir, je tombe tout simplement, et vous vous asseyez, réfléchissez - il semble que vous n’ayez rien fait. Je ne peux pas me détendre. Pendant tout ce temps, les idées d’accouchement, d’enfant, de savoir si tout est prêt, n’ont rien oublié. Mon mari a essayé de me masser et de me calmer plusieurs fois - il dit que tout mon corps était à l'étroit. Y a-t-il un moyen de soulager le stress?

Un stress mental fort réduit la fécondité de toute activité. En essayant de se débarrasser de l’anxiété et des pensées inutiles, les femmes se chargent souvent d’un nombre inconcevable de cas, mais ces affaires ne font que distraire l’esprit de la future mère pendant un moment.

Le tonus musculaire est un indicateur de l’état psychologique d’une personne. La survenue de tensions dans certains groupes musculaires est associée à des expériences négatives spécifiques. En relâchant ces muscles, vous pouvez changer votre état émotionnel, soulager l'anxiété et la peur. Pour rétablir l'harmonie intérieure et la relaxation, organisez-vous une séance de relaxation musculaire.

  1. Éteignez le téléviseur, le téléphone et toutes les sources sonores susceptibles d'interférer.
  2. Asseyez-vous ou allongez-vous dans la position la plus confortable pour vous. Les jambes et les mains ne se croisent pas, tout le corps est détendu. Les yeux fermés, les mâchoires ouvertes.
  3. Ecoute ton corps. Faites attention aux processus qui s'y produisent. Trouvez les foyers de tension. Laissez-vous détendre. Encore plus profond. Couvrez tout votre corps avec votre œil intérieur. Étape par étape, parcourez chaque partie du corps en essayant de la détendre le plus possible. Dites-vous le texte suivant: «Attention à la tête! Les muscles du visage sont immobiles. Le front, les joues, les lèvres détendues. Toute tension baisse. Le visage est détendu. Attention aux mains! Les doigts sont détendus. Des pinceaux détendus. Les avant-bras et les épaules sont détendus. Les mains sont complètement détendues. Concentrez-vous sur les pieds! Les doigts sont détendus. Les pieds et les jambes sont détendus. Les hanches sont détendues.

Il est souhaitable de répéter chaque formulation 2 fois. De même, il est préférable de se reposer deux fois par jour - au déjeuner et le soir avant le coucher.

Bien apaise et détend les exercices de respiration. Cela réside dans le fait que chaque expiration doit être effectuée environ deux fois plus longtemps que l'inspiration. En même temps, la respiration ne peut être forcée, rendue intense - elle doit être naturelle et libre.

Que faire?

Réfléchissons à ce qu’il faut faire à une femme qui ne travaille plus, dont la mobilité est réduite et dont la condition physique ne permet pas de longues promenades ni un travail physique pénible.

La première consiste à préparer une dot pour le bébé et un endroit où il sera au tout début. La chambre de bébé nouveau-né n'est pas nécessaire. Vous pouvez le préparer plus tard. L'enfant qui vient de naître devrait être proche de la mère. Par conséquent, pour la première fois, la chambre des parents devrait devenir la chambre des enfants. Cela ne signifie pas que vous devez certainement placer l'enfant à côté de lui. Vous pouvez simplement placer le lit du bébé près de son lit pour pouvoir le toucher à tout moment.

Bien sûr, vous devez nettoyer - enlever tout ce qui est un collecteur de poussière: tapis, livres, tapis avec une pile, ainsi que des peluches, si vous en avez en grande quantité.

Sous-vêtements de bébé, couches, literie pour bébé, couvertures, bonnets légers et chauds, mouchoirs, curseurs, couches - tout cela doit être acheté à l'avance. Mais ce sera encore mieux si vous faites quelque chose de ces choses avec vos propres mains.

Conseil: n'hésitez pas à demander de l'aide à votre famille et à vos amis, à ce stade, ils seront eux-mêmes heureux de vous aider. Imaginez comment faire plaisir à votre mère ou à votre belle-mère, montrez s'il vous plaît les choses que font les enfants pour pouvoir choisir quelque chose pour vous-même. Et ne laissez que quelques jouets en bois et un vieil ours parmi toutes ces ordures chères au cœur de ma mère, il est très important que vous les demandiez et que vous tendiez le fil qui reliait plusieurs générations à la fois.

Il est préférable de dire à l'avance à vos amis et à votre famille ce qui vous manque, sinon, après l'accouchement, vous pourriez être propriétaire de cinq tire-lait mais rester sans poussette. Si les parents sont impliqués dans votre vie, consultez-les, dites-nous quel genre de poussette vous avez déjà soignée dans le magasin. Peut-être que les futurs grands-parents seront heureux de vous offrir un tel cadeau.

Par la préparation de la dot par tous les moyens, il est nécessaire d'impliquer le père. Les achats en commun sont un moyen de l'initier à ce qu'il devra bientôt faire. Lorsque vous êtes attaché au bébé, c'est le père qui achète les couches, va chercher de la nourriture pour bébé, va à la pharmacie. Alors, laissez-les maintenant apprendre à naviguer dans la variété de produits pour enfants et à distinguer les couches des serviettes.

Certains conjoints n'achètent en principe rien jusqu'à la naissance. Je pense que ce n'est pas tout à fait correct. Il est nécessaire de faire des achats, ce processus vous oblige, ainsi que votre mari, à se rendre au domicile de l’enfant.