Paracétamol pour enfants pendant la grossesse

La grossesse est une période spéciale au cours de laquelle la future mère ne doit pas seulement penser à elle-même. Pendant cette période, une femme tombe automatiquement dans un groupe à haut risque pour un certain nombre de maladies virales et infectieuses.

Le paracétamol est considéré comme le médicament le plus populaire pour lutter contre la température, les maux de tête et les maux de dents.

Et si vous êtes malade, il est préférable de privilégier les médicaments spéciaux et d'acheter du sirop de paracétamol pour enfants pendant la grossesse.

Caractéristiques d'utilisation et dose

Comme avec tout médicament, vous devez être très prudent lorsque vous prenez du paracétamol pendant la grossesse. Le dosage devrait être plus que pour les enfants. Une dose unique intraveineuse (sirop) ou rectale (suppositoires) chez l'adulte pesant jusqu'à 60 kg devrait être comprise entre 250 mg et 500 mg. Avec un poids de plus de 60 kg à la fois peut prendre 500 mg du médicament. La fréquence d'admission ne doit pas dépasser quatre fois par jour. Il convient de considérer que la dose unique maximale de paracétamol ne doit pas dépasser 1 gramme et que la dose quotidienne ne dépasse pas 4 grammes.

Cet outil est considéré comme le plus inoffensif pour la mère et son fœtus, mais il n’est pas recommandé de s’auto-traiter, il est préférable de consulter un médecin.

À ce jour, il n’ya pas eu de cas d’effet négatif du paracétamol sur le fœtus, mais cette substance est toujours capable de traverser le placenta.

Le paracétamol pour enfants peut avoir de nombreux effets secondaires désagréables, notamment en cas de surdosage. Son utilisation peut provoquer de telles réactions:

  • système digestif - troubles dyspeptiques (dans de rares cas);
  • effets hépatotoxiques (en cas d'utilisation à long terme ou de surdosage);
  • système circulatoire - thrombocytopénie, pancytopénie, neutropénie, leucopénie, agranulocytose (pas souvent);
  • réactions allergiques - urticaire, prurit, éruption cutanée (pas souvent);
  • des coliques sont parfois observées dans la région des reins.

La nécessité de traiter le problème du traitement par le paracétamol pour enfants en début de grossesse est particulièrement responsable, car c’est au cours du premier trimestre que sont posés les fondements des organes du bébé. La température élevée pendant cette période menace une intoxication importante dans le corps du bébé, pouvant entraîner des perturbations du système cardiovasculaire. Si la température est maintenue pendant une longue période, une fausse couche peut survenir.

Le surdosage avec n’importe quel médicament, même aussi inoffensif que l’aspirine des enfants, peut entraîner une interruption non désirée de la grossesse, non seulement au début de la grossesse, mais également une utilisation inappropriée du paracétamol pour enfants pendant les deuxième et troisième trimestres de la grossesse.

Symptômes pouvant indiquer l'utilisation du paracétamol pour enfants chez la femme enceinte:

  1. Le rhume et la grippe.
  2. Température de 38,5 et plus, en raison du processus inflammatoire se produisant dans le corps.
  3. En cas de maux de dents, maux de tête, douleurs articulaires, ainsi que de douleurs résultant de brûlures et de blessures.

Instructions spéciales pour l'utilisation de paracétamol pour enfants

L'utilisation de paracétamol pour enfants doit être traitée avec prudence chez les femmes enceintes présentant une insuffisance rénale ou hépatique.

Avec l'utilisation à long terme de paracétamol pour enfants, il est nécessaire de surveiller le tableau général du sang périphérique et l'état fonctionnel du foie.

Contre-indications à l'utilisation de paracétamol pour enfants pendant la grossesse

Il n'est pas recommandé d'utiliser le paracétamol pour enfants en début de grossesse, en cas d'hypersensibilité à ce médicament. Cela peut entraîner des effets secondaires tels que des allergies, une anémie et une diminution du taux de plaquettes, entraînant la formation de méthémoglobine, une pyurie aseptique. En outre, le médicament ne doit pas être pris dans le déficit enzymatique congénital et les maladies du sang.

La prise de paracétamol pendant la grossesse peut avoir pour effet secondaire d'affaiblir le système immunitaire.

Bien que le paracétamol pour enfants ne soit pas un analgésique narcotique, il augmente le risque d'anomalies dans le développement des organes génitaux chez les bébés de sexe masculin (cryptorchidie).

Mesdames, soyez en position, portez une attention particulière à votre bien-être pendant cette période, protégez-vous de toute maladie, car l'état de votre corps pendant cette période est la clé de la santé de votre futur bébé!

Paracétamol pendant la grossesse: utilisation

Lorsque vous portez un fœtus, les médicaments sont limités. Certains médicaments nuisent à la santé des enfants à naître et provoquent des pathologies fœtales étendues. Pour éviter cela, il est important de savoir quels médicaments sont autorisés pendant la grossesse. Parmi ceux-ci - le paracétamol.

Caractéristiques du médicament

Le médicament médical Paracetamol pour les femmes enceintes n'est pas interdit. Ce représentant du groupe pharmacologique des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS dans l’avenir) affaiblit le processus inflammatoire, réduit l’augmentation de la température corporelle et se caractérise par un effet analgésique prononcé (supprime l’attaque de la douleur). Pendant la grossesse, il ne provoque pas de complications, tout en respectant la posologie, ce qui est sans danger pour le développement du fœtus.

L'ingrédient actif du même nom, dérivé de la phénacétine, agit sur les neurones du système nerveux central (système nerveux central), soulage la douleur, réduit la fièvre et supprime les symptômes de fièvre et de processus inflammatoires aigus. Des changements positifs dans le bien-être sont observés 30 minutes après la prise d'une dose unique. Le paracétamol est rapidement absorbé par le tube digestif sans irriter la muqueuse gastrique. La concentration plasmatique maximale atteint 1-1,5 heures. Le médicament est excrété par les reins avec de l'urine.

Can Paracetamol pendant la grossesse

Le médicament spécifié a un large spectre d’action dans le corps, même si son utilisation n’est pas interdite pendant la grossesse (à l’exception du premier trimestre). Pendant la gestation, le paracétamol est prescrit dans les cas cliniques suivants:

  • température corporelle élevée, fièvre;
  • rhume, rhume, grippe;
  • mal de dents, migraine;
  • myalgie (douleur musculaire), arthralgie (douleur des articulations);
  • névralgie

Avant d'utiliser le paracétamol pendant la grossesse, il est important de ne pas oublier que l'utilisation non autorisée de pilules peut entraîner des effets secondaires dangereux. Parmi les complications potentielles pour la santé, les médecins soulignent le développement de l'anémie ferriprive, des allergies, des coliques néphrétiques, de la thrombocytopénie, de la pyurie aseptique. Vous trouverez ci-dessous les contre-indications médicales absolues à l'utilisation de paracétamol pendant la grossesse, pouvant provoquer un asthme bronchique, des maladies respiratoires et une respiration sifflante chez l'enfant:

  • allergique aux composants du médicament spécifié;
  • insuffisance rénale et hépatique;
  • alcoolisme chronique;
  • intolérance individuelle au lactose;
  • troubles enzymatiques congénitaux;
  • maladies du sang.

Paracétamol en début de grossesse

Comme le premier trimestre de la grossesse correspond à la formation des organes et des systèmes internes de l'embryon, le traitement médicamenteux est indésirable. Parmi eux - Paracétamol. Les exceptions sont les cas de maladies virales avec une température corporelle élevée, de la fièvre, lorsque le médicament est autorisé à utiliser la posologie minimale. Des doses élevées provoquent une cryptorchidie (violation de la formation d'organes génitaux chez les garçons), une insuffisance des concentrations d'hormones, une pathologie étendue du système nerveux.

Paracétamol pendant la grossesse 2 trimestre

À partir de la 18e semaine d'obstétrique, tous les organes et systèmes internes sont formés et en sont au stade du développement. Le paracétamol n'affecte pas négativement le fœtus, l'essentiel est de respecter la dose prescrite, d'éliminer le surdosage, de ne pas prendre de médicament. L'ingrédient actif, étant absorbé dans la circulation sanguine, pénètre dans la barrière placentaire (placenta). Par conséquent, tout ajustement posologique non autorisé est dangereux pour le développement du fœtus. Sinon, ce médicament est autorisé à utiliser dans les 2 trimestres contre la fièvre et la fièvre.

En 3 trimestres

À cette période obstétrique, les fonctions protectrices du placenta mature s'affaiblissent, ce qui accroît le risque d'infection intra-utérine. Une forte fièvre, une fièvre, une fièvre dans le corps de la future mère deviennent la cause de l'hypoxie fœtale. Prendre le médicament régule la santé du patient, agit avec un risque minimal d'effets secondaires. Les médecins recommandent le paracétamol pédiatrique, son utilisation n’est autorisée que pendant une semaine. L'ajustement de la posologie est effectué individuellement. Des doses élevées du médicament peuvent provoquer une naissance prématurée et des maladies congénitales chez l’enfant.

Dosage de médicament

Le paracétamol a plusieurs formes de libération. Ce sont des comprimés, des capsules, une suspension, une poudre, un sirop. Le médicament doit être consommé avant les repas, buvez beaucoup d'eau. Les doses quotidiennes sont déterminées individuellement. Lorsque la température corporelle est supérieure à 38 degrés, la posologie initiale du médicament est de 500 mg, ce qui correspond à un demi-comprimé. Pour des raisons médicales, il est augmenté à 1000-1500 mg pour une consommation quotidienne de 3-4. La durée du traitement ne dépasse pas 7 jours.

Si une femme a augmenté de manière inattendue la température corporelle (supérieure à 38 degrés), elle est autorisée à prendre du paracétamol pendant la grossesse sans la recommandation préalable du médecin traitant. La dose unique admissible est de 0,5 comprimé. Après avoir appelé le médecin, celui-ci choisit déjà individuellement le schéma thérapeutique avec un analgésique. La température en dessous de 38 degrés pendant la grossesse n'est pas nécessaire pour abattre.

Analogues de paracétamol pendant la grossesse

Si le paracétamol n'aide pas les maux de tête pendant la grossesse ou provoque des effets indésirables, le médicament doit être remplacé (selon les recommandations d'un médecin généraliste, gynécologue). Les analogues et leurs caractéristiques:

  1. Coldrex. Le médicament est autorisé pendant la grossesse si les avantages pour la santé de la mère sont supérieurs aux dommages pour la santé du fœtus. Les ingrédients actifs sont le paracétamol, l'acide ascorbique (vitamine C). Les doses quotidiennes prescrites individuellement.
  2. Efferalgan C. Le médicament est autorisé pendant la grossesse, mais sur recommandation d'un médecin. Le médicament renforce les propriétés protectrices du corps, supprime la fièvre et la douleur. L'effet thérapeutique prolongé est palpable 30 minutes après la prise d'une dose unique.
  3. Antigrippin. Ce médicament aux propriétés anti-inflammatoires, antipyrétiques et anti-allergiques facilite la respiration nasale, normalise la température et soulage les poches des muqueuses nasales.
  4. Maxicold Ce médicament est utilisé dans le traitement de la grippe et du rhume. Ingrédients actifs - vitamine C, phényléphrine, paracétamol. Comprimés nécessaires pour prendre l'estomac vide, boire beaucoup d'eau (au moins 200 ml). La dose est déterminée en fonction de l'âge du patient.
  5. Ferwex. Le médicament sous forme de thé est autorisé pendant la grossesse en cas de grippe, rhume, ARVI. La composition chimique est identique aux médicaments ci-dessus, le médecin détermine le dosage individuellement.
  6. Theraflu. Les instructions indiquent que le traitement médicamenteux chez les femmes enceintes et allaitantes est contre-indiqué. En pratique, les futures mères utilisent des médicaments pour normaliser la température corporelle, réduire la douleur et éliminer l'inflammation. Le traitement est effectué sous surveillance médicale.
  7. Ibuklin Cette forme de comprimé de médicament est autorisé à utiliser dans 2 et 3 trimestres de la grossesse, est contre-indiqué dans la période précoce. La posologie est prescrite par le médecin traitant.
  8. Brustan. Les comprimés sont recommandés pour une utilisation pendant la grossesse tel que prescrit par un médecin à des températures supérieures à 38 degrés. Les substances actives pénètrent à travers le placenta et peuvent nuire au fœtus.

Est-il possible de paracétamol pendant la grossesse

Le paracétamol est l’un des moyens les plus courants de chaleur et de douleur, testé depuis longtemps. Ce médicament peut être trouvé dans chaque coffre de médecine familiale. Malheureusement, personne n'est à l'abri des maux de dents, des migraines ou de la fièvre, y compris les futures mères. Le paracétamol est bon car il réduit la fièvre en quelques minutes et améliore le bien-être; et réduit également la douleur. Mais est-il possible de prendre du paracétamol pendant la grossesse et comment peut-il affecter la santé du futur bébé? Essayons de le comprendre.

Le paracétamol peut-il être utilisé pendant la grossesse?

Les effets négatifs du paracétamol sur le fœtus pendant la grossesse ne sont pas marqués. Cependant, la substance active de ce médicament est capable de pénétrer la barrière placentaire. Les préparations du groupe paracétamol ne sont pas interdites aux femmes enceintes, cela est également indiqué dans les instructions relatives à l'utilisation du paracétamol pendant la grossesse.

La nécessité de prendre un comprimé de paracétamol pendant la grossesse survient le plus souvent lorsque vous devez réduire la température corporelle. Même si le paracétamol n’est pas à la maison, une part considérable des antipyrétiques contient du paracétamol (Fervex, Efferalgan, Panadol, etc.). Dans tous les cas, la fièvre est un signe de la lutte de l’organisme contre l’agent pathogène viral et une visite chez le médecin est donc extrêmement nécessaire.

Indications de recevoir du paracétamol pendant la grossesse

Le paracétamol est principalement connu et se positionne comme un médicament anti-inflammatoire et antipyrétique. Mais il est efficace contre de nombreux maux et son spectre d'action est beaucoup plus large que celui de l'aspirine ordinaire. Répondant à la question de savoir si le paracétamol peut être enceinte ou non, dans la pratique thérapeutique, ce médicament est souvent prescrit aux femmes enceintes en fonction des indications suivantes:

  • mal aux dents sévère;
  • douleur à la tête, au cou;
  • névralgie;
  • la migraine;
  • fièvre, fièvre douloureuse;
  • douleur musculaire (myalgie);
  • douleur avec brûlures, blessures.

Bien que de nombreux médicaments soient interdits aux patients de 9 mois, c'est le paracétamol qui vient en aide au traitement. Les médecins préfèrent choisir le moindre des maux pour une femme enceinte: la sensibilité du corps au paracétamol et à ses composants est plus faible et le nombre de contre-indications est réduit par rapport à ses analogues.

Paracétamol et grossesse: des effets à différentes conditions

Lors de la prise de paracétamol à n'importe quel stade de la grossesse, tous les risques possibles pour le bébé doivent être pris en compte. Mais lorsque le thermomètre de la future mère indique une température supérieure à 38 degrés, un tel état ne présente aucun risque moindre pour le bébé à naître. Dans ce cas, le bénéfice attendu du médicament sera certainement plus élevé que le mal prévu.

  • Au cours du premier trimestre de la grossesse, qui est considéré comme la période la plus importante, le fœtus est la formation de systèmes d’activité vitale. Pour répondre à la question de savoir si le paracétamol est nocif à l’heure actuelle, on peut certainement donner une réponse positive. Tout médicament pris au cours des 12 premières semaines peut affecter le développement des organes à travers le placenta. Au début, le paracétamol doit être pris dans les cas extrêmes, lorsque les traitements alternatifs sont inefficaces.
  • Au cours du deuxième trimestre de la grossesse, le fœtus en croissance n’est plus aussi sensible aux substances provenant du corps de la mère. Par conséquent, le paracétamol peut, si nécessaire, être pris, le cas échéant, par exemple dans la période de rhume. Cependant, avec des médicaments fréquents, le foie du futur bébé peut en souffrir, car il n’est pas encore en mesure d’éliminer ces médicaments du corps. La conséquence peut être la jaunisse chez le nouveau-né.
  • Le troisième trimestre de la grossesse est la période au cours de laquelle l'administration de paracétamol est hautement indésirable. Ce remède peut lubrifier les symptômes qui rendent le diagnostic difficile. Par exemple, si vous prenez ce médicament pour soigner des maux de tête et que vous n'obtenez pas l'effet souhaité, il se peut que la cause de la douleur soit une hypertension artérielle. Et ceci est une raison sérieuse pour la surveillance médicale d'une femme enceinte. Dans les périodes ultérieures, de 36 à 37 semaines à 38 à 39 semaines, il est préférable d’utiliser d’autres médicaments contre la douleur et les antipyrétiques. Par exemple, faites des compresses froides ou préparez du thé à la camomille.

Forme de dosage et de libération pour les femmes enceintes

Aujourd'hui, le médicament paracétamol peut être trouvé dans les formes suivantes de libération dans le dosage adulte:

  • comprimés (200/325/500 mg);
  • capsules (352 mg);
  • suspension (5 ml / 120 mg);
  • suppositoires rectaux (50 mg / 100/250/500 mg).

La dose maximale de prendre le médicament selon les instructions: 1 g par dose (pour les femmes enceintes - 500 mg), la posologie quotidienne - jusqu'à 4 g.

Toutes les formes de libération ci-dessus ont un ingrédient actif - le paracétamol. Ils diffèrent les uns des autres par la quantité de substance active. Les femmes enceintes qui doivent prendre le médicament pendant la période de toxicose, il est préférable d’utiliser des bougies rectales. Avec des maux de gorge graves, des maux de gorge, les femmes dans la «position intéressante» conviendront comme suspensions. Dans tous les autres cas, vous pouvez prendre des gélules ou des comprimés à la dose recommandée par votre médecin.

Effets secondaires du médicament

Pendant la grossesse, la prise de médicaments sans ordonnance médicale est lourde d'effets indésirables. Bien que le paracétamol soit répandu et généralement sans danger, il peut augmenter le risque de troubles congénitaux chez le fœtus (par exemple, la cryptorchidie) pendant la grossesse, ainsi que provoquer des effets indésirables pour la future mère:

  • des nausées;
  • la diarrhée;
  • altération de la fonction hépatique;
  • sur l'excitation;
  • des vertiges;
  • somnolence

Dans la plupart des cas, des symptômes désagréables surviennent lors d’une surdose du médicament ou de la prise journalière à long terme. Si vous prenez du paracétamol régulièrement et en respectant la posologie, le risque d'effets indésirables est pratiquement absent.

Paracétamol pendant la grossesse

Le paracétamol, ainsi que d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens, a des effets analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires prononcés.

Les pharmaciens disent que le travail du paracétamol en tant qu'anti-inflammatoire est bien inférieur à celui d'autres représentants de la même classe. Le paracétamol n'est pas prescrit dans cette incarnation.

En raison de sa disponibilité, le paracétamol est un médicament très populaire chez les femmes. Mais la grossesse impose de sérieuses restrictions aux médicaments.

Est-il donc possible de prendre du paracétamol pendant la grossesse?

Paracétamol pendant la grossesse: l'avis d'un spécialiste

Le paracétamol est reconnu dans le monde entier comme un médicament pour le soulagement de la douleur aiguë d'origines diverses, particulièrement apprécié comme antipyrétique et qui provoque des états fébriles.

Même l’OMS (Organisation mondiale de la santé) recommande le paracétamol comme médicament de choix lorsque la température baisse.

En raison de son innocuité, d’une liste très courte de contre-indications et d’effets secondaires, le paracétamol peut être pris pendant la grossesse, les enfants et même les femmes allaitantes.

Des études cliniques ont montré que le paracétamol est un médicament sans danger pour le fœtus et ne cause aucun trouble du développement. En conséquence, le paracétamol peut être bu pendant la grossesse, mais seulement s'il y a des raisons.

Paracétamol pendant la grossesse: mode d'emploi

Pour toute drogue, il existe une règle non écrite: seul un médecin peut le nommer, qui tiendra compte des caractéristiques physiologiques et de toutes les contre-indications possibles.

L'indication principale du paracétamol est le soulagement des affections qui seront accompagnées d'une douleur d'intensité moyenne et faible.

Il convient de rappeler que le paracétamol fait référence au traitement symptomatique - élimine les symptômes, mais pas la maladie elle-même.

Parmi le spectre d'indications dans lesquelles le paracétamol sera efficace - maux de tête, myalgies, douleurs menstruelles, blessures mineures, etc.

Pendant la grossesse, le paracétamol peut être bu en fébrifuge, car son efficacité est assez élevée.

Un avantage important de ce médicament est l'absence d'irritation locale. Il est donc autorisé à recevoir des femmes atteintes d'ulcère peptique, de gastrite et d'autres maladies similaires.

Les contre-indications à l'utilisation de paracétamol pendant la grossesse sont assez minimes, le plus important et le plus absolu d'entre elles étant l'intolérance individuelle à la drogue.

Pendant la grossesse, il est extrêmement déconseillé de prendre le médicament plus de 3 jours de suite, sinon il est obligatoire de consulter un spécialiste.

L’étude de scientifiques américains a conclu que l’effet du paracétamol sur la fonction hépatique n’a pas été suffisamment étudié. Après avoir analysé les antécédents médicaux de patients présentant un diagnostic d '«insuffisance hépatique aiguë», les chercheurs ont constaté des antécédents d'utilisation non contrôlée du paracétamol pendant une longue période.

Ces données sont devenues un élément déclencheur de la réduction officielle de la dose maximale autorisée de paracétamol par jour de 4 grammes à 3 g.

Dosage de paracétamol pendant la grossesse

Aujourd'hui, sur la base de paracétamol produit un grand nombre de médicaments. Il peut s'agir de sirops, comprimés, poudres, gélules.

Quelle que soit la forme de médicament choisie, la posologie de paracétamol pendant la grossesse ne doit pas dépasser 1 gramme à la fois. Le médicament lui-même peut être pris trois fois par jour, il s'avère que la dose maximale pour les femmes enceintes ne doit pas dépasser 3 grammes par jour.

Il convient de rappeler que, dans la composition de certains médicaments à base de paracétamol, figurent d'autres substances actives.

Leur symbiose augmentera mutuellement l'action des médicaments actifs, et ils pourraient devenir des provocateurs pour le développement de complications graves - la toxicité du paracétamol et d'autres composants augmente.

En conséquence, il est fortement déconseillé pendant la grossesse de pratiquer le paracétamol à long terme et, le cas échéant, vous devriez consulter un spécialiste et tenter de trouver un médicament alternatif plus sûr.

La prise de paracétamol pendant la grossesse comporte d'autres effets indésirables, tels que divers troubles du tube digestif: nausées, vomissements, diarrhée et réactions allergiques ne peuvent être exclues. Mais heureusement, l'incidence de tels effets secondaires est extrêmement faible.

Paracétamol pendant la grossesse: 1 trimestre

Le début de la grossesse est associé à une diminution du travail de protection immunitaire, de sorte qu'une femme risque de développer de nombreuses maladies, virales et infectieuses.

L'augmentation de la température corporelle d'une femme enceinte sera dangereuse pour la femme et le fœtus. Et puis, il devient nécessaire de prendre des médicaments antipyrétiques, notamment dans le paracétamol.

À petites doses, le paracétamol peut être pris, il est bien toléré. Mais il y a un petit "mais".

Au cours du premier trimestre de la grossesse, les principaux organes vitaux de l’enfant se forment et de nombreux gynécologues ne recommandent pas de prendre du paracétamol au début de la grossesse, contrairement à tout «médicament chimique».

Il convient de rappeler que l'hyperthermie à 38,5 º ne nécessite pas l'ingestion d'antipyrétique, il est tout à fait possible de recourir à la médecine traditionnelle et aux méthodes «à l'ancienne» - thé aux framboises, infusion de fleurs de tilleul. Et seulement si la température a dépassé ces chiffres, l'admission d'antipyrétique sera justifiée.

Malgré cela, le paracétamol reste l’analgésique le plus sûr pour les femmes enceintes, à la différence du même ibuprofène et de l’acide acétylsalicylique.

Bien que le médicament pendant la grossesse, en particulier aux premiers stades de son développement, ne soit pas souhaitable, sa réception est toujours possible, malgré certaines limitations et caractéristiques.

Paracétamol pendant la grossesse contre les maux de tête, les maux de dents et la température. Posologie, instructions, effets

Quand une femme est enceinte, il existe de nombreuses interdictions, notamment concernant la prise de médicaments. La future mère n’est pas à l’abri de fortes douleurs ou de fièvre. Le paracétamol est efficace contre la chaleur, convient pour éliminer la douleur, mais son utilisation n’est pas toujours autorisée pendant la grossesse.

Composition Paracetamol

Médicament pharmaceutique Le paracétamol est produit sous différentes formes posologiques. Ils diffèrent par le contenu et la concentration des composants.

La forme posologique spécifique est sélectionnée individuellement pour le patient. Le choix est influencé par les antécédents et l’âge du patient.

Propriétés pharmacologiques du médicament

Le paracétamol, pris par voie orale, pénètre dans le corps par les couches inférieures du tractus gastro-intestinal. La plus forte concentration de médicament dans le plasma sanguin est atteinte en une demi-heure.

L'effet thérapeutique est observé après 1-2 heures. La demi-vie est de 2 à 6 heures. Environ 20% du médicament pris est lié aux protéines plasmatiques. Moins de 1,5% du médicament entre dans le lait maternel. Une fois dans le foie, il se décompose en éléments chimiques qui laissent le corps avec l'urine. Les reins retirent environ 5 à 7% du médicament dans sa forme originale.

Comment fonctionne le paracétamol

Le paracétamol est un médicament qui peut réduire la température corporelle et éliminer la douleur. Sa popularité est due à son prix abordable et à une petite liste de contre-indications. Il représente un groupe de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Répertorié par l'OMS dans la liste des médicaments essentiels. Les formes posologiques varient dans la posologie du composant principal.

Le paracétamol est prescrit même aux petits enfants pour lutter contre la chaleur et la douleur. Le composant principal du médicament est le paracétamol. Après avoir pénétré dans la circulation sanguine, il agit sur la zone du cerveau responsable des processus de thermorégulation du corps et bloque les centres de la douleur. Élimine la chaleur et la douleur. Il a peu d'effet dans la lutte contre les processus inflammatoires.

En raison de la grande efficacité de la substance, elle constitue la base de nombreux médicaments. Le paracétamol ne traite pas la cause de la maladie mais en atténue les symptômes.

Une demi-heure après l'application du paracétamol pénètre dans le sang et se répand dans tout le corps. Il pénètre jusqu'à l'enfant en surmontant la barrière placentaire. L'effet maximal est atteint après 60 à 120 minutes. La substance se désintègre dans le foie. Elle disparaît complètement du corps au cours du processus de miction 3 à 5 heures après sa consommation.

L'effet des comprimés sur le foie, l'estomac, le système cardiovasculaire d'une femme enceinte

Le paracétamol pénètre inévitablement dans le foie. C'est une sorte de "filtre" pour la purification du sang. Pendant la grossesse, le volume sanguin d'une femme augmente. Il va tout au long du foie. À ce stade, cela fonctionne dans le mode amélioré.

En prenant le médicament à la dose minimale, il ne nuit pas à l'organisme. Si vous dépassez la quantité recommandée de médicament, le foie risque de ne pas supporter ce volume de travail.

Dans le foie, le paracétamol se décompose en composés toxiques et est neutralisé par ses enzymes. Pendant la période de procréation, cet organe se régénère plus lentement, ce qui peut entraîner un manque d'acides aminés nécessaires à la neutralisation des substances toxiques.

Si du paracétamol est utilisé et que la dose prescrite est dépassée, des maladies concomitantes du foie peuvent se développer. Pendant le traitement, on prescrit aux femmes enceintes des médicaments pour améliorer la fonction hépatique.

Le paracétamol n'affecte pas les parois de l'estomac. Mais avec une augmentation de la posologie autorisée, les saignements gastriques peuvent s’ouvrir, ce qui ne peut être arrêté que par la chirurgie. Si une femme enceinte souffre de nausées, de vomissements, d'une flatulence accrue ou d'une lourdeur à l'estomac, il est préférable de remplacer le médicament pour usage oral par des suppositoires rectaux.

Le paracétamol a un effet épaississant sur le sang. Son utilisation peut provoquer la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux. Le plus souvent, ils sont formés dans les extrémités inférieures. Il est possible que les vaisseaux reliant l'utérus à l'enfant soient obstrués. Dans cette situation, la privation d'oxygène du fœtus peut commencer, moins souvent - sa mort.

Impact sur le foetus

Pendant la grossesse, le paracétamol pénètre dans le fœtus à travers la barrière placentaire avec le sang de la mère. On ne comprend pas vraiment comment cela affecte l'embryon. Prendre ce médicament au cours de la première moitié de la grossesse peut entraîner des anomalies dans le développement des organes internes du fœtus.

Avec des médicaments injustifiés et le non-respect de la posologie recommandée lors de l'accouchement, les pathologies suivantes peuvent être observées:

  • l'asthme;
  • tendance aux réactions allergiques;
  • respiration sifflante;
  • les garçons peuvent développer une cryptorchidie - une pathologie dans laquelle le testicule ne descend pas complètement dans le scrotum.

Les conséquences désagréables peuvent être évitées si vous excluez l’autotraitement et appliquez le médicament sous la surveillance d’un spécialiste, en respectant strictement la posologie prescrite.

Indications d'admission pendant la grossesse

Le paracétamol pendant la grossesse est nécessaire pour soulager certaines des affections douloureuses de la future mère.

La thérapie par ce moyen est raisonnable:

  • en état de chaleur;
  • dans des conditions fébriles causées par une infection;
  • pendant les douleurs dans la tête et la migraine;
  • éliminer les maux de dents pointus;
  • avec douleurs musculaires et articulaires;
  • des douleurs causées par des blessures de la peau.

Quand une ou plusieurs indications apparaissent, vous pouvez prendre vous-même une seule dose du médicament.

La quantité minimale de substance prise à la fois ne provoque pas de conséquences négatives pour le fœtus. Après cela, vous devez informer le médecin traitant de l'utilisation du médicament.

Contre-indications

Le traitement au paracétamol n'est pas autorisé pour tout le monde.

Raisons pour ne pas utiliser le médicament:

  1. Hypersensibilité aux ingrédients du paracétamol.
  2. Déviations dans les fonctions des organes internes (foie, reins, systèmes de formation de sang).
  3. Un certain nombre d'anomalies génétiques.
  4. Dépendance à l'alcool.
  5. Augmentation de la valeur de la bilirubine dans le sang.
  6. Âge du nourrisson jusqu'à 1 mois.

La détonisation et la lactation sont des contre-indications relatives à l'utilisation du paracétamol. Pendant ces périodes, l’usage du médicament n’est autorisé que sur ordonnance et sous sa surveillance.

Posologie pendant la grossesse

Le paracétamol pendant la grossesse est utilisé pour améliorer la santé des femmes souffrant de maladies entraînant une augmentation de la température corporelle. Il est également utilisé pour lutter contre les sensations désagréables lors de maux de tête, maux de dents ou douleurs articulaires.

La dose recommandée est de 0,5 comprimé de 500 mg ou 1 comprimé de 200 mg. Le paracétamol est pris 60 à 120 minutes après un repas. Il doit être lavé avec beaucoup d'eau propre. La quantité maximale autorisée de paracétamol par jour est de 1 000 à 1 500 mg. Cette dose doit être divisée en 3-4 doses. La posologie et la fréquence d'administration peuvent être ajustées par le médecin traitant.

Mode d'emploi: combien pouvez-vous boire de paracétamol

L'annotation en Paracétamol indique la période d'utilisation recommandée du médicament en 1 semaine. Si les symptômes persistent, le médecin peut prolonger le traitement.

Avec l'auto-traitement, les femmes enceintes ne doivent pas l'utiliser plus de 3 jours de suite.

Passé ce délai, une consultation spécialisée obligatoire est nécessaire. Un gynécologue ou un thérapeute peut prolonger la durée du rendez-vous. La durée maximale du cours est de 7 jours.

Traitement au paracétamol

Traitement des maux de tête chez les femmes enceintes de paracétamol

Lorsqu'elle porte un enfant, une femme peut avoir de graves maux de tête. Pour les arrêter, il faut prendre 200 mg de paracétamol.

C'est la dose minimale du médicament. Cette quantité de substance active est contenue dans le paracétamol pour enfants.

Paracétamol pour les maux de dents

Avant de planifier une grossesse, il est recommandé de subir un examen physique complet et de guérir toutes les maladies existantes. Si vous avez mal aux dents, vous devez prendre du paracétamol.

Il est recommandé de commencer avec ½ comprimé. En l'absence de résultat thérapeutique, répétez la réception de la même dose en 90 à 120 minutes.

Sur la température

Avant l'apparition de 38,5 ° sur l'échelle du thermomètre d'une femme enceinte, l'utilisation de médicaments antipyrétiques n'est pas recommandée. Augmenter la température au-dessus du point critique (38,5 ° C) augmente la menace pour la vie et la santé de la mère et du fœtus. Dans ce cas, un médicament est nécessaire.

Pour réduire la température corporelle d'une femme enceinte, la posologie recommandée est de ½ comprimé de Paracétamol. Après cela, vous devez appeler une ambulance.

Prise de paracétamol à une température:

Caractéristiques de prendre des pilules dans les périodes précoces et tardives

Le paracétamol pendant la grossesse arrive au fœtus, surmontant la barrière placentaire. En fonction de la durée de la grossesse, l'impact sur l'état de l'enfant peut être différent. Avec son apport épisodique, il n’ya pas d’effet négatif sur le fœtus. Une utilisation incontrôlée peut entraîner un certain nombre de troubles du développement de l'embryon.

1er trimestre

L'utilisation de paracétamol en début de grossesse peut entraîner des anomalies dans la formation des organes du fœtus. Cela peut nuire au système reproducteur du garçon.

Avec une consommation déraisonnable de paracétamol au début de la grossesse, le garçon peut naître avec un testicule dans le scrotum. Cette pathologie est appelée cryptorchidie: l'utilisation du paracétamol au cours du premier trimestre peut donner lieu à des troubles hormonaux ou à des anomalies dans le développement du système nerveux central d'un enfant.

Le médecin peut recommander le paracétamol au premier trimestre. Un tel traitement est utilisé pour traiter les formes graves d'IVRI, les infections respiratoires aiguës et d'autres affections accompagnées de fièvre. Un remède n'est prescrit que lorsque l'avantage pour la femme en ce qui concerne les risques possibles pour le fœtus est dépassé.

2e trimestre

La période la plus "calme" et la plus sûre pour porter un enfant est considérée comme deux trimestres. Les organes fœtaux ont déjà été mis en place et le “siège bébé” ainsi formé offre une protection supplémentaire contre la pénétration de substances indésirables et d'agents infectieux.

À ce stade, le paracétamol est autorisé à réduire la chaleur et les douleurs de nature différente. Au cours de cette période, des systèmes et des organes de l'enfant déjà formés se développent. Une consommation incontrôlée du médicament ou un dépassement de la posologie recommandée peut entraîner une déviation de son développement.

Si le paracétamol est utilisé tel que prescrit par un médecin en respectant scrupuleusement la posologie, tout impact négatif sur le développement de l'enfant est alors exclu.

3ème trimestre

Au 3ème trimestre, tous les organes et systèmes de survie du fœtus sont complètement développés. A ce stade, c'est une croissance renforcée. Une augmentation de la température corporelle peut initier une infection intra-utérine et une hypoxie fœtale. À mesure que la température augmente, le paracétamol est utilisé pour le normaliser.

Si la future mère souffre de douleurs aiguës d’étiologies variées, ce n’est peut-être pas la meilleure façon d’affecter l’état du fœtus. À ces moments, le ton du corps augmente, ce qui peut provoquer un travail prématuré ou un manque d'oxygène chez l'enfant. Pour soulager la douleur, les experts conseillent aux femmes enceintes de prendre du paracétamol.

Effets possibles, effets secondaires

Si le paracétamol est utilisé conformément aux annotations et aux prescriptions du médecin traitant, les conséquences de son utilisation sont alors minimisées. Des études ont montré que le médicament est rapidement absorbé dans le sang et s’adresse à tous les organes jusqu’à l’enfant à naître. Avec un traitement approprié, le paracétamol n’affecte pas négativement le fœtus.

Lors de l'application du dosage du médicament prescrit incorrectement ou de son utilisation injustifiée, des effets secondaires peuvent apparaître:

  • Changements dans la structure du sang. Le médicament affecte le niveau d'hémoglobine et de plaquettes dans le sang. Développement possible d'anémie ferriprive et de thrombocytopénie.
  • Nausées, vomissements, douleurs dans la région abdominale.
  • Le développement des allergies. Elle se manifeste par l'apparition d'une éruption cutanée, de démangeaisons, d'un œdème. Très rarement, un spasme bronchique peut survenir.
  • Tension artérielle réduite.
  • Pathologie du foie et des reins.

Si vous suivez la posologie recommandée, le risque de complications est minimisé.

Interaction avec d'autres médicaments

La prudence est de mise lorsque vous utilisez du paracétamol:

  • Médicaments, anticoagulants.
  • Les antidépresseurs et les sédatifs.
  • Phénobarbital à base de médicament, tel que Corvalol ou Valocordin.
  • Charbon actif. Il empêche la pénétration de paracétamol dans le sang, réduisant l'effet de son utilisation.
  • L'isoniazide, car il augmente l'absorption du paracétamol dans le sang et peut provoquer une surdose.
  • Autres médicaments à base de paracétamol. La combinaison de ces médicaments augmente les effets négatifs du paracétamol sur le foie.

S'il est devenu nécessaire d'utiliser du paracétamol au cours d'un traitement par d'autres médicaments, consultez votre médecin.

Analogues pour les femmes enceintes

Le paracétamol est une substance active à la base de nombreuses préparations pharmacologiques. Si nécessaire, il peut facilement trouver un remplaçant. Le médicament le plus prescrit contenant du paracétamol est le panadol. Son utilisation est autorisée par les femmes enceintes et les enfants. Vendu sous diverses formes médicales.

Le panadol est un analogue complet du paracétamol. Un comprimé contient 500 mg de substances et additifs auxiliaires. Panadol a les mêmes contre-indications pour la grossesse que le paracétamol

Le paracétamol est le composant principal des «poudres froides» Coldrex, Efferalgan, Maxicold. Ils aident à lutter contre les signes d'influenza et d'ARVI - fièvre, congestion nasale et faiblesse du corps. En plus de l'ingrédient actif dans la composition des médicaments sont l'acide ascorbique et la phényléphrine.

Préparations Ibuklin et Brustan autorisés à utiliser à partir de 2 trimestres de la grossesse. L'ingrédient actif est une combinaison de paracétamol et d'ibuprofène.

Un groupe de médicaments analgésiques ne contenant pas de paracétamol est identifié. Ils peuvent être prescrits par un médecin pendant la grossesse:

  1. Nurofen. Avec un dosage approprié ne nuit pas à l'enfant. Il n'est pas recommandé de le prendre après 28 semaines, car cela aide à réduire la quantité de liquide amniotique.
  2. Baralgin. Il est utilisé pour soulager les douleurs sévères d'origines diverses. Il est nommé sous la forme d'injections. Il est interdit d'utiliser le médicament au cours d'un trimestre.
  3. Pas de shpa. Aide à faire face à un mal de tête. Le médicament est capable de réduire le tonus de l'utérus.
  4. Analgin. Agit comme le paracétamol. Il est capable d'influencer le fœtus.
  5. Spasmalgon. Élimine les accès de douleur intense. Il est nommé par voie intramusculaire, autorisé à utiliser à partir de 2 trimestres.

Le paracétamol est reconnu comme le médicament le plus sûr avec des effets analgésiques et antipyrétiques autorisés pendant la grossesse. Dans les situations qui nécessitent des soins médicaux rapides, une seule dose du médicament peut être prise indépendamment. Si nécessaire, l'utilisation de ses analogues est requise avant la consultation d'un spécialiste.

Avis des médecins sur la prise de paracétamol pendant la grossesse

Les experts ne craignent pas l’utilisation modérée du paracétamol pendant l’accouchement. Ils croient que ce médicament ne nuit pratiquement pas au fœtus en développement, contrairement à l’aspirine et à l’Analgin. Malgré cela, ils exhortent les femmes enceintes à faire plus attention à leur santé et à ne pas se soigner seules.

Ne prenez pas de paracétamol pour des raisons graves: forte fièvre ou douleur intense.

Si le médicament n'a pas aidé à vous débarrasser du problème et que vous devez le reprendre, vous devez en informer le médecin qui mène la grossesse et suivre ses recommandations. Si vous vous conformez à toutes les exigences d'un spécialiste, la menace pour la vie et la santé de l'enfant est pratiquement exclue.

En période de procréation, les fonctions de protection du corps sont réduites. Il commence à réagir plus vivement aux infections et aux virus. Le paracétamol est l’un des rares médicaments pouvant être utilisé pendant la grossesse. Avec elle, vous pouvez grandement faciliter le bien-être de la future mère sans nuire au fœtus.

Conception de l'article: Svetlana Ovsyanikova

Vidéo sur le sujet: paracétamol pendant la grossesse

Pouvez-vous boire du paracétamol pendant la grossesse:

Paracétamol pendant la grossesse: action et caractéristiques d'utilisation

Pendant la grossesse, de nombreux médicaments sont contre-indiqués car leur composition peut contenir des composants susceptibles de nuire au fœtus. Voyons si le paracétamol peut être utilisé par la future mère, car ce médicament est l’un des antipyrétiques les plus populaires et les plus efficaces.

La composition et l'effet du médicament

L'ingrédient actif du médicament est le paracétamol. Il est souvent présent dans la composition d'autres médicaments combinés. Après avoir ingéré le médicament, ce composant se propage dans le sang à travers les tissus corporels, produisant les effets suivants:

  • analgésique;
  • antipyrétique;
  • anti-inflammatoire.

Le paracétamol affecte les centres de thermorégulation et les foyers douloureux, inhibe la libération de prostaglandines - substances qui activent les processus inflammatoires. L'action du médicament commence généralement dans les 60 minutes et dure jusqu'à 5-6 heures. Le médicament est excrété naturellement dans les urines.

Formes de libération

Le paracétamol est produit par les sociétés de pharmacologie sous les formes suivantes:

  • des pilules;
  • les sirops;
  • des suppositoires;
  • solutions d'injection;
  • les poudres;
  • suspensions.

Le consommateur peut choisir la forme optimale du médicament en fonction des préférences individuelles et de l’image de la maladie:

  • pour un usage domestique, les futures mères considèrent que les suppositoires rectaux (suppositoires) sont préférés, car sous cette forme, le médicament n’affecte pas le tractus gastro-intestinal et est rapidement absorbé dans le sang par le rectum. Les bougies sont pertinentes dans le cas où la fièvre est accompagnée de troubles intestinaux - nausées, vomissements, dans lesquels les comprimés ne persistent pas dans l'estomac;
  • dans les conditions d'hospitalisation, appliquez des solutions pour les injections: elles ont l'effet le plus rapide et les médecins peuvent choisir la posologie en fonction du poids de la patiente, de la durée de la grossesse et d'autres paramètres;
  • parmi les formes orales, les poudres et les comprimés solubles sont optimaux pendant la grossesse, car ils commencent à agir plus rapidement que les comprimés d’ingestion et ne contiennent pas d’édulcorants ni d’autres composants tels que le sirop;
  • la forme liquide (sirop) est principalement destinée aux enfants et la substance active y est présente à la concentration minimale, ce qui peut expliquer la faible efficacité de celui-ci chez les adultes.

Galerie de photos: formes de libération de paracétamol

Caractéristiques d'utilisation pendant la grossesse

Le paracétamol est l’un des médicaments essentiels. Il est considéré comme un moyen rapide et efficace de réduire la chaleur et la douleur causées par la grippe et le froid. Ce médicament est acceptable pendant la grossesse, mais uniquement lorsque la température corporelle dépasse 38 ° C. Fièvre forte et prolongée - une condition dangereuse pour le fœtus dans une plus large mesure que le risque d'effets secondaires de l'utilisation du médicament. Le processus inflammatoire peut provoquer une fausse couche ou des troubles du développement fœtal.

En termes de sécurité, le paracétamol est en avance sur de nombreux analogues, mais l'impact négatif possible sur le foetus n'est pas complètement exclu. Il est recommandé de consulter un médecin pour savoir si le médicament est approprié dans un cas particulier. La posologie doit également être calculée par le médecin.

Indications d'utilisation

Les indications pour l'utilisation de ce médicament sont:

  • froid
  • grippe ou ARVI;
  • mal aux dents;
  • la migraine;
  • blessures et brûlures;
  • douleurs dans les muscles et les articulations.

Pendant la grossesse, l'aspirine est contre-indiquée, ce que de nombreuses femmes prennent contre les maux de tête. Le paracétamol peut constituer une alternative à l’aspirine, mais la réception à cette fin n’est possible que sur ordonnance.

L'aspirine des maux de tête peut être remplacée par du paracétamol, mais uniquement après avoir consulté un médecin

Règles d'admission

Lorsque vous prenez du paracétamol, vous devez suivre les recommandations:

  • boire pour 1 réception pas plus de ½ comprimé;
  • ne prenez pas plus de 3 fois par jour;
  • le déroulement de l'admission ne doit pas dépasser 3 jours;
  • Ne prenez pas à titre préventif.

L'utilisation simultanée d'autres médicaments peut réduire l'efficacité du médicament. Ainsi, le charbon actif réduit la biodisponibilité du paracétamol. Réduire l’efficacité des médicaments antihypertenseurs et autres.

La posologie du médicament est calculée individuellement par le médecin, souvent pendant la grossesse, à raison de 500 mg 1 à 4 fois par jour. La dose unique maximale - 1 g par jour - 4 g.

Selon la forme du médicament, il est pris par voie orale, rectale ou par injection. Le paracétamol à l'intérieur doit être pris 1 à 2 heures après un repas et boire beaucoup d'eau (1 tasse).

Le charbon actif et d’autres entérosorbants empêchent l’absorption du paracétamol

Influence sur le fœtus à différentes périodes de gestation

En fonction du stade de portage du bébé, le risque d'effets indésirables du paracétamol sur le fœtus peut être différent:

  • premier trimestre (1–13 semaines). Du point de vue des effets des drogues sur le fœtus - le plus dangereux. La formation d'organes et de systèmes vitaux est en cours et tout impact, y compris les médicaments, peut avoir des conséquences négatives pour le fœtus. Malgré l'innocuité relative du paracétamol, il existe un faible risque que le médicament puisse provoquer une fausse couche ou des anomalies du développement;
  • deuxième trimestre (14–27 semaines). Le degré de risque de complications de la grossesse dû à la consommation de paracétamol par la mère diminue. Le bébé dans le ventre est déjà formé, le développement des organes et des systèmes se poursuit. Dans de rares cas, le médicament peut nuire au développement des organes respiratoires du fœtus;
  • troisième trimestre (28–40 semaines). L'augmentation de la température corporelle au troisième trimestre chez la mère peut provoquer des troubles du placenta, une naissance prématurée, le développement d'une hypoxie fœtale. Dans le même temps, le risque de complications pour le fœtus est inférieur à celui des périodes précédentes. Dans de rares cas d'intolérance individuelle, votre bébé peut développer de l'asthme à l'avenir.

En règle générale, le paracétamol n’affecte pas négativement le fœtus si les recommandations du médecin concernant l’utilisation et la posologie du médicament sont suivies. Généralement, l'agent est prescrit si le risque de complications pour le fœtus est inférieur au risque de la maladie elle-même. Au cours du premier trimestre, les organes vitaux du bébé se forment. C'est pourquoi l'effet des médicaments pendant cette période est particulièrement dangereux.

Contre-indications et effets secondaires

Dans la plupart des cas, le paracétamol est bien toléré, mais il ne faut parfois pas le prendre. Les conditions suivantes sont des contre-indications:

  • insuffisance rénale et hépatique;
  • hépatite virale;
  • troubles de la coagulation sanguine;
  • allergie;
  • l'anémie;
  • l'hypotension;
  • maladies du tractus gastro-intestinal.

Les effets secondaires se produisent souvent lors du dépassement de la dose du médicament, une intolérance individuelle. Les conditions suivantes peuvent survenir:

  • démangeaisons et éruptions cutanées;
  • vertiges, désorientation de l'orientation dans l'espace;
  • nausées et vomissements;
  • l'anémie;
  • essoufflement;
  • la diarrhée;
  • malaises gastriques et autres.

Dans les instructions standard pour le médicament dans la liste des contre-indications peut inclure la grossesse. Cependant, dans la pratique, le paracétamol est l’un des médicaments fréquemment prescrits pour éliminer les symptômes du rhume, de la fièvre, de la douleur aux deuxième et troisième trimestres de la gestation.

Préparations analogues et leurs caractéristiques

Le paracétamol sous forme "pure" est contenu dans le médicament éponyme. Cependant, il existe d'autres produits contenant non seulement du paracétamol, mais également d'autres composants en tant que principe actif. La plupart d'entre elles sont également indésirables au premier trimestre de la grossesse, mais peuvent être prescrites par un médecin. Aux deuxième et troisième trimestres, le risque de complications pour le fœtus est minime. Cependant, certains médicaments sont clairement contre-indiqués pendant la grossesse, par exemple Aspirin, Analgin et d’autres. Pour choisir le médicament optimal, vous devez consulter un médecin.

Paracétamol pour enfants pendant la grossesse

La grossesse est une période spéciale au cours de laquelle la future mère ne doit pas seulement penser à elle-même. Pendant cette période, une femme tombe automatiquement dans un groupe à haut risque pour un certain nombre de maladies virales et infectieuses.

Le paracétamol est considéré comme le médicament le plus populaire pour lutter contre la température, les maux de tête et les maux de dents.

Et si vous êtes malade, il est préférable de privilégier les médicaments spéciaux et d'acheter du sirop de paracétamol pour enfants pendant la grossesse.

Caractéristiques d'utilisation et dose

Comme avec tout médicament, vous devez être très prudent lorsque vous prenez du paracétamol pendant la grossesse. Le dosage devrait être plus que pour les enfants. Une dose unique intraveineuse (sirop) ou rectale (suppositoires) chez l'adulte pesant jusqu'à 60 kg devrait être comprise entre 250 mg et 500 mg. Avec un poids de plus de 60 kg à la fois peut prendre 500 mg du médicament. La fréquence d'admission ne doit pas dépasser quatre fois par jour. Il convient de considérer que la dose unique maximale de paracétamol ne doit pas dépasser 1 gramme et que la dose quotidienne ne dépasse pas 4 grammes.

Cet outil est considéré comme le plus inoffensif pour la mère et son fœtus, mais il n’est pas recommandé de s’auto-traiter, il est préférable de consulter un médecin.

À ce jour, il n’ya pas eu de cas d’effet négatif du paracétamol sur le fœtus, mais cette substance est toujours capable de traverser le placenta.

Le paracétamol pour enfants peut avoir de nombreux effets secondaires désagréables, notamment en cas de surdosage. Son utilisation peut provoquer de telles réactions:

  • système digestif - troubles dyspeptiques (dans de rares cas);
  • effets hépatotoxiques (en cas d'utilisation à long terme ou de surdosage);
  • système circulatoire - thrombocytopénie, pancytopénie, neutropénie, leucopénie, agranulocytose (pas souvent);
  • réactions allergiques - urticaire, prurit, éruption cutanée (pas souvent);
  • des coliques sont parfois observées dans la région des reins.

La nécessité de traiter le problème du traitement par le paracétamol pour enfants en début de grossesse est particulièrement responsable, car c’est au cours du premier trimestre que sont posés les fondements des organes du bébé. La température élevée pendant cette période menace une intoxication importante dans le corps du bébé, pouvant entraîner des perturbations du système cardiovasculaire. Si la température est maintenue pendant une longue période, une fausse couche peut survenir.

Le surdosage avec n’importe quel médicament, même aussi inoffensif que l’aspirine des enfants, peut entraîner une interruption non désirée de la grossesse, non seulement au début de la grossesse, mais également une utilisation inappropriée du paracétamol pour enfants pendant les deuxième et troisième trimestres de la grossesse.

Symptômes pouvant indiquer l'utilisation du paracétamol pour enfants chez la femme enceinte:

  1. Le rhume et la grippe.
  2. Température de 38,5 et plus, en raison du processus inflammatoire se produisant dans le corps.
  3. En cas de maux de dents, maux de tête, douleurs articulaires, ainsi que de douleurs résultant de brûlures et de blessures.

Instructions spéciales pour l'utilisation de paracétamol pour enfants

L'utilisation de paracétamol pour enfants doit être traitée avec prudence chez les femmes enceintes présentant une insuffisance rénale ou hépatique.

Avec l'utilisation à long terme de paracétamol pour enfants, il est nécessaire de surveiller le tableau général du sang périphérique et l'état fonctionnel du foie.

Contre-indications à l'utilisation de paracétamol pour enfants pendant la grossesse

Il n'est pas recommandé d'utiliser le paracétamol pour enfants en début de grossesse, en cas d'hypersensibilité à ce médicament. Cela peut entraîner des effets secondaires tels que des allergies, une anémie et une diminution du taux de plaquettes, entraînant la formation de méthémoglobine, une pyurie aseptique. En outre, le médicament ne doit pas être pris dans le déficit enzymatique congénital et les maladies du sang.

La prise de paracétamol pendant la grossesse peut avoir pour effet secondaire d'affaiblir le système immunitaire.

Bien que le paracétamol pour enfants ne soit pas un analgésique narcotique, il augmente le risque d'anomalies dans le développement des organes génitaux chez les bébés de sexe masculin (cryptorchidie).

Mesdames, soyez en position, portez une attention particulière à votre bien-être pendant cette période, protégez-vous de toute maladie, car l'état de votre corps pendant cette période est la clé de la santé de votre futur bébé!