Est-il possible de commencer à se nourrir avec trois mois?

Malgré le fait qu'aujourd'hui il existe des normes bien définies pour la première alimentation des enfants, adoptées par l'OMS (Organisation mondiale de la santé), le débat sur cette question ne s'est pas estompé. De plus, chacun exprime ses points de vue: pédiatres, jeunes parents, grands-mères et juste des gens ordinaires. Tout le monde est particulièrement préoccupé par la question de savoir s'il est possible de commencer à manger si l'enfant a 3 mois. Les avantages et les inconvénients, les caractéristiques et les conséquences d'un changement aussi précoce dans le régime alimentaire doivent être discutés séparément.

À 3 mois, votre bébé est déjà beaucoup plus actif qu'auparavant, mais cela ne signifie pas pour autant que son développement est dans la phase où le système digestif est prêt pour l'introduction d'aliments complémentaires.

Physiologie du bébé à 3 mois

Pour comprendre si un bébé a besoin d’un premier repas pendant 3 mois et en quoi cela affectera sa santé, les jeunes parents doivent bien comprendre la physiologie de leur bébé, c’est-à-dire ce qui se passe dans son corps à l’heure actuelle:

  • le système digestif des enfants à 3 mois est encore en cours de maturation;
  • l'estomac commence tout juste à produire l'acide chlorhydrique nécessaire à une digestion normale: l'activité des enzymes qui décomposent les aliments en dépend;
  • les intestins ne sont pas encore prêts à traiter les aliments pour adultes: la perméabilité de ses parois pendant cette période est si grande que de grosses molécules nutritionnelles peuvent y pénétrer, ce qui entraînera une grave perturbation de son activité et des réactions allergiques;
  • l’immunité locale n’est pas non plus encore formée: les réactions protectrices ne parviennent à maturité qu’en 5 mois;
  • le mécanisme de déglutition d'aliments épais par le tractus gastro-intestinal n'est pas encore maîtrisé.

Ce n'est pas tout l'examen des processus physiologiques qui caractérisent la digestion des enfants en 3 mois. Mais même les faits ci-dessus montrent aux parents qu'il est indésirable de se nourrir tôt dans cette période. Le tube digestif est encore trop faible et non formé pour digérer et digérer complètement les aliments «adultes», même s'ils sont de grande qualité et bien cuits. Malgré cela, il existe encore plusieurs situations où l'alimentation est possible même à 3 mois.

Dans certains cas, un pédiatre peut vous permettre de nourrir un bébé à partir de trois mois.

Permission de se nourrir tôt

Les parents n'ont pas besoin d'expliquer que chaque enfant se développe dans sa propre trajectoire. Quelqu'un est né pèse 2 800 g, quelqu'un - 4 500 g La différence peut être énorme, mais cela ne signifie pas que ces écarts sont anormaux. De même, la formation du système digestif. Les caractéristiques physiologiques ci-dessus des enfants à 3 mois sont une image typique, mais cela ne signifie pas que ce soit la même pour tout le monde. Par conséquent, pour certaines miettes, une alimentation précoce est possible même à cet âge.

  1. Il est possible de commencer à nourrir les enfants avec de la nourriture pour adultes à 3 mois, si leur système digestif est déjà pratiquement formé par ce point. Et en plus, si l'enfant a une excellente immunité (qui peut être dictée par une bonne hérédité). Vous avez sûrement des amis qui ont introduit le leurre chez votre bébé à cet âge et qui n’ont rien payé. Alors ils ont eu de la chance. Ne continuez pas à propos de tels exemples. Il est nécessaire de "planter" un enfant pour l'alimentation d'un adulte uniquement avec l'autorisation d'un pédiatre qui saura que la miette se distingue par une santé exceptionnelle, une immunité forte et le tractus gastro-intestinal déjà formé.
  2. La deuxième situation, quand une alimentation précoce à partir de 3 mois est non seulement possible, mais nécessaire, concerne les prescriptions médicales. Un tel scénario se justifie par le manque de lait maternel, le manque de poids, la prématurité. Les parents doivent comprendre que c'est une mesure nécessaire, qui ne vaut pas la peine d'être recherchée, et ils n'ont pas le droit de prendre des décisions dans une telle situation.

S'il existe une telle situation et qu'en 3 mois vous avez déjà commencé à introduire les premiers aliments complémentaires, vous devez obtenir l'autorisation du pédiatre. Il surveille l'état de l'enfant depuis sa naissance et connaît les caractéristiques de son développement et de sa santé. Les enfants qui commencent à apprendre à manger avec des aliments pour adultes ne doivent pas provenir de jus de fruits, ce qui peut déclencher une terrible allergie dans tout le corps, mais de purée de légumes (de courgettes, de chou-fleur, de potiron ou de brocoli) ou de gruau liquide (riz, flocons d’avoine ou sarrasin). La première dose ne doit pas dépasser 1/4 cuillère à café. Au cours de la semaine, vous devrez attirer le bébé avec un seul produit, en augmentant progressivement la posologie, afin de révéler s'il est allergique à lui. Et pourtant, la plupart des médecins s'opposent à l'alimentation précoce des enfants à partir de 3 mois.

Si votre héros a une santé enviable, peut-être que son corps pourra déjà supporter un nouvel aliment, mais cela ne signifie pas que vous devez prendre des risques.

Interdiction d'attirer tôt

Pourquoi les suppléments précoces ne sont-ils toujours pas recommandés par la plupart des pédiatres chez les enfants de trois mois? En effet, à l'époque soviétique, presque tout le monde commençait à attirer leurs miettes avec des purées de fruits et des jus de fruits à partir de cet âge. Ceux qui s'opposent à l'alimentation précoce des enfants à partir de 3 mois ont leurs propres arguments:

  • selon les règlements de l'OMS (Organisation mondiale de la santé), le premier repas pour bébés devrait commencer entre 4,5 et 5,5 mois;
  • les caractéristiques physiologiques des bébés de trois mois indiquent que le corps n'est pas prêt à accepter la nourriture des adultes;
  • Le lait maternel est l'aliment idéal pour un bébé. Il est donc particulièrement déconseillé de transférer un bébé de trois mois à un aliment adulte s'il est nourri au sein: par ce moyen, les parents le privent d'un produit de grande valeur qui n'affecte que positivement son développement ultérieur;
  • Si vous vous dépêchez avec cette question, l'alimentation précoce peut provoquer l'apparition de maladies assez graves, qui affecteront négativement la santé et le développement de l'enfant à l'avenir - c'est le principal argument de ceux qui se prononcent contre l'alimentation précoce.

Aujourd'hui, de nombreux médecins qui travaillaient à l'époque soviétique, ou des grand-mères à l'ancienne, peuvent conseiller aux jeunes parents de commencer à nourrir leurs bébés avec des jus de fruits à partir de 3 mois. Avant de suivre ces conseils, vous devez peser le pour et le contre afin de ne pas nuire à l'enfant. En effet, les conséquences d'une alimentation précoce sont des maladies assez graves.

Les conséquences d'une alimentation précoce peuvent être constatées non pas immédiatement, mais bien plus tard - à l'âge scolaire.

Les conséquences

Le manque de préparation d'un petit organisme pour recevoir de la nourriture pour adultes se manifeste par diverses réactions, parfois très douloureuses. Parmi les conséquences dangereuses d'une alimentation précoce:

  • dysfonctionnement gastro-intestinal: selles bouleversées, coliques intestinales, douleurs abdominales, forte régurgitation, vomissements, anxiété; souvent - une panne complète du système digestif, qui devra être restauré de façon permanente;
  • allergie, dont les causes sont le manque de formation du système immunitaire, la haute perméabilité des parois intestinales. Elle peut se manifester par une éruption cutanée, une desquamation, une rougeur, un asthme bronchique, une dermatite atopique, un développement retardé de l’immunité;
  • des anomalies dans le travail des organes internes: une charge excessive est créée sur l'estomac, les reins, les intestins, le foie, entraînant fréquemment des vomissements à l'école, des douleurs abdominales, des selles bouleversées et, plus tard, une inflammation chronique de la muqueuse et de l'estomac intestinaux, une gastroduodénite et une colite;
  • perturbation de l'allaitement, ce qui entraîne un manque de nutriments, de vitamines et d'éléments minéraux, vital pendant la période de croissance et de développement actifs; en raison de la satiété de l'enfant, ses besoins en lait diminueront, ce qui affectera le volume de lactation - le lait maternel sera moindre et bientôt, il disparaîtra complètement.

Le premier supplément est une question très responsable et sérieuse, car c’est de lui que dépendra l’avenir de la santé, du développement et du bien-être des enfants. La décision de commencer à nourrir un bébé à 3 mois devrait être décidée uniquement par les parents en étroite collaboration avec le pédiatre qui surveille l'enfant. Il est nécessaire de peser le pour et le contre et d’éliminer tout danger pour la santé des miettes. Si vous ne pouvez pas vous passer d’aliments complémentaires, dans ce cas, le risque est justifié. Mais s’il est possible d’attendre, mieux vaut ne pas se dépêcher dans cette affaire.

Prikorm dans 3 mois sur l'alimentation artificielle

Si le bébé boit du lait maternel, vous pouvez oublier complètement l’alimentation jusqu’à l’âge de 6 mois. Après tout, il contient tous les nutriments nécessaires à la chapelure. La situation est différente avec les enfants de l'artificialité. Leur régime devrait être complètement différent. La première alimentation avec alimentation artificielle doit être commencée à partir de 3 mois. Selon de nombreux pédiatres, c'est le moment optimal. Mais tous les enfants sont individuels, aussi, avant d'essayer le bon aliment, le médecin traitant devrait l'examiner. Quelles nuances vous devez savoir sur le leurre, parlons dans l'article.

Base pour l'introduction d'aliments complémentaires

Commencer à nourrir avec une alimentation artificielle n'a pas toujours besoin de commencer dans 3 mois. Les médecins disent que le processus est individuel. Certains signes fondamentaux indiquent que l’enfant est prêt à recevoir un nouvel aliment. Ils sont comme suit:

  • Poids du corps Le poids du bébé devrait être multiplié par 2. Est-ce que c'est arrivé? Donc, l'estomac n'est pas prêt pour de nouveaux produits. Si cela n’est pas lié à l’état de santé général et à une maladie grave, le moment n’est pas encore venu. Cela vaut la peine d'attendre. Chez les prématurés, ce chiffre devrait être multiplié par 2,5.
  • Le développement global du bébé. L'enfant doit bien garder sa tête, s'asseoir sans aide;
  • Absence de «réflexe linguistique». Les nouveau-nés au niveau subconscient repoussent la nourriture étrangère avec leur langue jusqu'à un certain âge. Peu à peu, ce réflexe disparaît complètement. Il est grand temps d'introduire des aliments complémentaires;
  • L'enfant s'intéresse à la table et à la nourriture pour adultes. Dans ce cas, nourrir l'enfant sera beaucoup plus facile. Si vous remarquez que la miette touche les plats cuisinés et essaie de les essayer, vous pouvez alors entrer un nouveau repas en toute sécurité.

Outre les symptômes décrits ci-dessus, il existe des indicateurs médicaux:

  • L'enfant ne correspond pas au mélange, il y a souvent une allergie, le bébé ne prend pas de poids bien;
  • Grand poids corporel à la naissance. Si votre héros est né, il y aura plus de demandes de nourriture que les autres enfants;
  • Utilisez du lait de vache au lieu de mélanges.

Dans ce cas, l'alimentation complémentaire doit commencer à 3 mois. Beaucoup de parents sont intéressés à savoir s'il est nécessaire de subir des procédures ou de passer des tests? Ce n'est pas nécessaire Une visite régulière chez le médecin suffira. Après examen, le thérapeute donnera son avis.

Où commencer leurre?

L'alimentation complémentaire à l'âge de 3 mois doit être commencée avec des purées de légumes. N'écoutez pas les grands-mères qui insistent sur l'introduction du jus de pomme. Rappelez-vous que tout ce que le bébé a déjà essayé est un mélange sucré. Ses récepteurs ne sont pas encore complètement développés. Essayez le jus de pomme, et vous pouvez oublier la purée de pommes de terre sans saveur. L'enfant va demander une nourriture savoureuse. Chaque repas se terminera par des larmes et une hystérie.

De plus, le jus contient des acides qui affectent négativement la muqueuse intestinale. Les coliques et la frustration peuvent commencer.

A partir de quelle purée de légumes vaut-il mieux commencer à se nourrir? À la première place dans la popularité des courgettes. Il est hypoallergénique, agréable, de goût légèrement sucré et présente une belle teinte verdâtre. Vous pouvez également essayer le brocoli, le chou-fleur.

Si l'enfant prend peu de poids, vous devriez commencer à vous nourrir avec des céréales non laitières. Choisissez ceux qui ne contiennent pas de gluten: gruau, sarrasin, riz. Pratique pour acheter des produits emballés. La bouillie suffira à se remplir d'eau bouillie et le plat sera prêt. Cela économise beaucoup de temps et d’énergie à la mère. De plus, il sera nécessaire de commencer à nourrir avec une cuillère à café pendant une semaine, ce qui porte la quantité totale de produit à 150 g. Décidez qu'il est peu pratique de cuire du porridge à 5 g.

Mais si vous décidez toujours de cuisiner vous-même, n'oubliez pas de bien moudre le grain. Il devrait être sous forme de poudre. Sinon, le bébé pourrait s'étouffer.

Après les céréales, vous pouvez essayer de donner du jus. Pour hypoallergénique comprennent: pomme verte, poire, pêche. Si votre enfant a des problèmes de selles, essayez de lui donner du jus de prune ou de jus de carotte. Oubliez les aliments frais. Ils sont très concentrés. Il est préférable d’acheter du jus dans les rayons des aliments pour bébés. Faites attention à l'étiquetage du produit. Il doit y avoir une inscription: "Le produit est recommandé à partir de 3 mois."

Derrière le jus, vous pouvez goûter le fruit. Entrez-les, en règle générale, dans sa forme naturelle. Obtenez à cet effet nibler. Ceci est un conteneur spécial avec un filet où un morceau de fruit est mis. L'enfant aspire le jus, alors qu'il n'y a aucun moyen de mordre un gros morceau et d'étouffer.

Ajouter de nouveaux produits

Après le troisième mois, vous pouvez entrer de nouveaux produits. Par exemple, la purée de pommes de terre peut déjà être multicomposée, leur nombre atteint 100 à 150 g. Le menu est varié, on en arrive progressivement au fait que la quantité de mélange consommée est réduite, elle est remplacée par des produits "adultes" ordinaires.

À partir du quatrième mois, vous pouvez ajouter de la citrouille, de la purée de pommes de terre. Un petit morceau de beurre (pas plus de 5 g). Vous pouvez également consommer de l'huile d'olive (quelques gouttes). Ces produits ont un effet bénéfique sur les selles du bébé et permettent de faire face à la constipation.

À partir du cinquième mois du régime devrait apparaître des produits laitiers. Vous devez commencer par le fromage cottage (5-30 g) et le kéfir (10-50 g). S'il y a une cuisine laitière à proximité, vous pouvez commander des produits en toute sécurité. C'est naturel, passé toutes les instances et les tests de laboratoire.

Si cela n’est pas possible, jetez un coup d’œil aux produits laitiers pour enfants de marques célèbres "Theme", "Agusha" et autres.

En six mois, le bébé peut commencer à donner de la viande. La purée de pommes de terre doit provenir de variétés à faible teneur en matière grasse (lapin, poulet, bœuf, caille). En achetant des produits dans des bocaux, faites attention au timing. N'oubliez pas qu'il n'est pas recommandé de garder la purée de pommes de terre à l'état ouvert pendant plus d'une journée.

À partir de 6 mois, vous pouvez également commencer à cuisiner des soupes de légumes. Assurez-vous de les battre avec un mélangeur afin qu'il n'y ait pas de gros morceaux de nourriture.

Cela vaut la peine d'essayer le jaune. Il est préférable de commencer par les œufs de caille, en passant progressivement au poulet. La quantité totale ne doit pas dépasser le produit par jour.

Il est temps de se familiariser avec les produits de boulangerie: pain, galettes, brioches.

Le menu approximatif par mois devrait être le même que celui décrit ci-dessus. Diversifier le régime alimentaire de l'enfant, et il mangera avec appétit et plaisir.

Conseils pédiatriques

Afin de ne pas poser de problèmes d'alimentation pour les enfants nourris au lait maternisé, les médecins donnent les recommandations suivantes:

  1. Les produits introduits dans le régime alimentaire du bébé doivent être aussi sains et naturels que possible;
  2. La consistance des plats sous forme de purée de pommes de terre, sans grumeaux;
  3. Commencer à introduire un nouveau produit doit être progressivement (pas plus d’une cuillère à café par jour), au cours de la semaine, en augmentant le dosage;
  4. Vous pouvez commencer à nourrir quand votre enfant est en parfaite santé.
  5. Surveillez la réaction du bébé. Si une éruption cutanée ou des coliques apparaissent, annulez le nouveau produit.

Après avoir lu l'article, vous ne devriez pas vous demander quand commencer à nourrir l'enfant avec une alimentation artificielle. La principale chose à faire correctement, en suivant les recommandations des médecins.

Première alimentation à partir de 3 mois lors de l'allaitement: régime

La question de savoir si de nouveaux aliments peuvent être inclus dans le régime commence à gêner certains parents à partir de trois mois. Si le bébé est nourri au sein et qu'il prend du poids, le leurre doit être remis à 6 mois. Dans d'autres cas, familiarité avec les produits avant. Si le leurre commence au bout de trois mois, il faudra accorder encore plus d’attention à ce que le bébé mangera.

Introduction aux innovations alimentaires

Le médecin peut prescrire des suppléments à 3 mois au bébé allaité, selon des indications particulières. Ceux-ci incluent la prise de poids lente, le manque de lait maternel ou certaines maladies de l'enfant, telles que l'anémie.

Il existe certaines règles et réglementations, dont le respect est simplement nécessaire pour l'introduction précoce de produits dans l'alimentation.

Un schéma détaillé aidera à comprendre comment la familiarité avec les nouveaux produits.

Lancer le leurre avec du jus recommandé pour les bébés nourris au sein qui n’ont pas de problèmes de poids Il est préférable de commencer à donner un verre de pomme ou de poire. La première fois, c'est quelques gouttes. Le jus ne peut pas être donné sous forme pure, il est recommandé de le diluer avec de l’eau dans un rapport 1: 1. Si le corps a pris la première dose, il est possible d’en ajouter une portion dans les jours suivants.

Si le bébé fait de l'embonpoint, vous pouvez alors commencer à le nourrir avec une purée de légumes ou de fruits.

La préférence est donnée aux produits qui ont une couleur sombre. Les légumes doivent être les premiers à donner la courgette, le chou-fleur, le brocoli. De fruits, il est préférable de commencer par la pomme verte et la poire.

Avant de faire cuire les légumes, vous devez les laver, les échauder à l’eau bouillante, les peler et les peler, les couper en petites tranches. Faire bouillir dans l'eau jusqu'à ramollissement. Vous ne pouvez pas ajouter de sel et de sucre. Une fois les légumes cuits, ils doivent être hachés. À la fin de la semaine, le volume de purée de fruits ou de légumes devrait être compris entre 50 et 55 grammes.

Il est recommandé d’ajouter des bouillies au menu des enfants qui ajoutent lentement de précieux grammes. Vous pouvez donner de la bouillie qui, dans sa composition, ne contient pas de protéines de gluten. Ce composant provoque une maladie de l'intestin grêle (maladie coeliaque) et développe une propension aux allergies. Le choix idéal serait le gruau de sarrasin ou de riz. Faire bouillir la bouillie à l'eau.

Si le bébé a tendance à la constipation, ne lui donnez pas trop souvent de plats à base de riz, car cette plante a un effet fixant.

Voici le menu approximatif d'un bébé allaité qui a trois mois.

  1. Le matin doit absolument commencer par le lait maternel. Le bébé devrait téter environ 200 ml. Le premier petit déjeuner est à 6 heures.
  2. Déjeuner vers 10 heures. Le bébé boit du lait maternel (180 ml) et du jus (20 ml).
  3. Le déjeuner à 14 heures doit être dense, vous pouvez donc inclure de la purée de légumes - environ 55 g, du jus - 20 ml et du lait maternel - 120 ml.
  4. Au dîner, vous pouvez offrir une purée de fruits - environ 30 ml et du lait maternel - 170 ml.
  5. Au coucher (22 heures), il est impératif de fixer le bébé à la poitrine. Rien d'autre, sauf le lait maternel, n'est nécessaire pour nourrir l'enfant à cette heure de la journée.

Un bébé de 3 mois peut avoir besoin d'être nourri plus de cinq fois par jour, en particulier un bébé allaité. Et presque tous les bébés se lèvent pour se nourrir la nuit et plus d'une fois.

Un bébé allaité est difficile de s'habituer à la nourriture pour adultes à cet âge. Tous les produits qu’il compare au lait maternel. Vous ne pouvez pas le forcer à manger ou à abandonner immédiatement en cas de refus.

Par exemple, le premier jour, vous pouvez donner une goutte de jus. Le deuxième jour, vous pouvez augmenter la quantité de jus à deux gouttes. Le troisième jour, la nourriture deviendra familière et il y aura moins de chances qu'elle soit rejetée par le nourrisson. Si cela ne se produit pas, vous pouvez donner quelques gouttes à quelques jours.

Conseils et avertissements

L'introduction d'aliments complémentaires plus tôt que 5 mois est classée comme précoce. Indépendamment, rien ne peut être résolu. Le médecin vous dira s'il est nécessaire d'explorer la nourriture pour adultes. De plus, il vous dira à partir de quel produit commencer à nourrir le bébé nourri au sein. Le médecin considère:

  • âge des nourrissons (il doit être âgé de 3 mois);
  • type d'alimentation (artificielle ou naturelle);
  • l'intérêt de l'enfant pour la nourriture qui est dans l'assiette chez les adultes;
  • le bébé ne repousse pas la cuillère si vous la portez à la bouche;
  • après l'allaitement ne vient pas la saturation, et le bébé veut des suppléments;
  • l'état de santé du bébé.

L'allaitement ne devrait pas passer au second plan. Le lait maternel ne doit pas être abandonné, même s'il est petit. Vous devez faire tous les efforts possibles pour ajuster la lactation.

Maman devrait allaiter le plus longtemps possible. Le lait maternel contient tous les nutriments nécessaires au développement complet du bébé et des anticorps qui protègent son corps contre diverses infections.

Au moment de l'introduction des aliments complémentaires, la mère devrait tenir compte de certains points.

  • Après l'introduction du produit, vous devez surveiller l'état de l'enfant. La réaction peut apparaître non seulement le premier jour, mais également le troisième jour lorsque le volume du produit augmente.
  • Le premier plat doit être un composant. Vous ne pouvez pas attirer en même temps plusieurs nouveaux produits.
  • Quand on connaît un nouveau produit, cela prend en moyenne de 7 à 10 jours à un mois entier.
  • La consistance du plat doit être aussi proche que possible du lait maternel.
  • Vous devez leurrer avec une cuillère. Il ne devrait pas être métallique et petit. Une telle alimentation assurera la maîtrise des compétences de mastication et de déglutition.
  • Il est impossible d'introduire un leurre si le bébé est malade, s'il est vilain ou si des vaccins sont fournis.
  • La connaissance du nouveau produit doit être effectuée dans la première moitié de la journée afin de mieux observer le comportement et l’état de l’enfant.

Il est interdit de donner des fruits de mer, des légumes et des fruits de couleur vive, en particulier des fruits rouges (tomates, framboises, pommes rouges) à un enfant de moins de 3 mois. Ne donnez pas de lait de vache et de chèvre, ni d'œufs de poule ou de caille.

Des produits tels que la viande, le fromage cottage et d'autres produits à base de lait fermenté seront difficiles à digérer.

Une réaction indésirable de la part du corps de l’enfant peut se manifester comme suit:

  • selles contrariées;
  • maladies inflammatoires du système digestif;
  • une éruption cutanée;
  • régurgitations fréquentes et abondantes;
  • l'enfant peut avoir des coliques et une augmentation de la formation de gaz dans l'abdomen;
  • l'immunité diminue et la susceptibilité aux maladies infectieuses augmente;
  • tendance aux réactions allergiques à un âge plus avancé;
  • le non-respect de la technique d'alimentation appropriée peut provoquer l'étouffement du bébé;
  • leurre conduit à une diminution de l'appétit.

Dans trois mois, vous devez suivre les règles d’introduction d’aliments complémentaires dans le régime alimentaire des nourrissons. Son système digestif n'est pas complètement formé, il lui manque les enzymes nécessaires pour décomposer les aliments. Maman doit essayer de le faire sans problèmes.

Introduction d'aliments complémentaires à partir de 3 mois d'allaitement: devriez-vous nourrir l'enfant à cet âge?

La plupart des femmes enceintes savent que le début des aliments complémentaires est de six mois. Le bébé et son corps sont déjà assez forts et prêts à recevoir de nouveaux types d'aliments. C’est un regard moderne sur la question, et en fait, c’était différent: les jus et la purée de fruits étaient recommandés pour une introduction dès 2 mois. Ce sont ces incohérences qui suscitent encore de nombreuses questions dans l’esprit des parents. Il semble que je ne veuille pas me nourrir avant le temps imparti, mais j’ai par contre tellement envie de choyer mon enfant bien-aimé avec quelque chose de délicieux. La décision d'introduire des aliments de complément dans les 3 mois peut avoir des conséquences graves que les mères devraient avoir une idée.

Caractéristiques de la physiologie

Lorsqu’on aborde à l’ordre du jour la question de l’introduction de la nutrition pour adultes à partir de trois mois, il convient d’abord d’explorer de près la question de la physiologie de l’enfant à cet âge. Nous listons les principaux processus qui caractérisent cette période:

  • les organes digestifs sont encore au stade de formation;
  • l'estomac apprend à produire de l'acide chlorhydrique, nécessaire au succès du processus de digestion (il stimule le travail des enzymes responsables de la division des aliments);
  • les intestins des enfants ne sont pas mûrs pour le traitement des aliments pour adultes - même de grandes molécules d'aliments traversent facilement les parois intestinales, ce qui signifie qu'elles risquent de provoquer des dysfonctionnements dans leur travail et des allergies;
  • l'immunité locale est en cours de formation, toutes ses capacités de protection active commenceront leur travail complet au plus près de 5 mois;
  • l'enfant ne sera pas capable d'avaler des aliments épais à cause du tractus gastro-intestinal non formé.

Du point de vue de la physiologie du corps de l'enfant, il ne s'agit que d'une petite partie des processus se déroulant dans le minuscule corps du tout-petit, mais même ceux-ci donnent à penser qu'il est trop tôt pour administrer des suppléments. Le tractus gastro-intestinal faible et pas complètement formé n'est pas prêt à recevoir de nouveaux aliments pour adultes. Aucune méthode de cuisson et des produits de haute qualité ne changeront cette situation. Donnons des exemples de situations dans lesquelles l’introduction d’aliments complémentaires à un âge précoce est due à des raisons impérieuses (nous vous recommandons de lire: le tableau pour l’introduction d’aliments complémentaires au bébé mois par mois pendant l’allaitement).

Permission de se nourrir tôt

Chaque parent comprend que le développement de son propre enfant est sur son propre chemin individuel. Pour d'autres, par exemple, le poids à la naissance était inférieur à 3 kg et votre héros est né avec un poids légèrement inférieur à 5 kg. Tous ces exemples sont des variantes standard. Les caractéristiques peuvent être différentes en termes de digestion. Tous les faits présentés ci-dessus donnent une image moyenne des miettes de 3 mois, mais il en existe aussi qui ne relèvent pas de ce cadre.

Causes de l'alimentation précoce

Le leurre à partir de 3 mois peut être démarré si:

  1. L'enfant a déjà complètement développé le système digestif. Vous pouvez souvent entendre des histoires d'amis et de connaissances selon lesquelles ils ont donné de la nourriture pour adultes à leur enfant dès l'âge de 3 mois (voir aussi: que peut-on donner à un enfant à partir de 3 mois en tant qu'aliment complémentaire?). L'absence de conséquences négatives ne devrait pas vous inciter à prendre des décisions similaires. Un échantillon d’aliments pour adultes ne devrait commencer qu’après consultation d’un pédiatre. Le médecin évaluera à son tour l'état de santé du bébé, son immunité et l'état de préparation du tube digestif, après quoi il décidera de la possibilité ou de l'impossibilité d'une alimentation précoce.
  2. Un enfant a besoin d'aliments plus nourrissants pour des raisons médicales. Les causes fondamentales dans ce cas: un bébé prématuré ou une miette avec un petit poids, ainsi qu'un manque de lait maternel de la mère. En tout état de cause, cette mesure est nécessaire et ne mérite donc pas d’être délibérément recherchée. Il vaut mieux ne même pas penser à une solution indépendante d’un problème aussi important.
Prescrire un régime plus satisfaisant peut prématuré bébé qui a besoin de prendre du poids rapidement

Après avoir décidé d'introduire des aliments précoces, il est important d'informer le pédiatre qui peut réguler et surveiller la santé de votre bébé.

La toute première dose est un quart de cuillère à café. Au cours de la première semaine, entrez un seul produit pour vous assurer qu’il n’y a pas d’allergie. La posologie peut être augmentée progressivement. Nous soulignons encore une fois que la plupart des médecins sont extrêmement négatifs à propos de la pêche précoce.

Qu'est-ce qu'une alimentation dangereuse dans 3 mois?

À cet égard, une décision a été prise concernant l’impossibilité d’aliments complémentaires à 3 mois (nous recommandons de lire: le développement et l’alimentation d’un enfant à 3 mois)? En quoi les médecins guident-ils? Depuis que leurs propres collègues ont exprimé un avis totalement différent il y a plusieurs décennies, il est conseillé de nourrir les bébés avec des jus de fruits et de la purée de pommes de terre d'un si petit âge. Les opposants à l’amorçage précoce sont les arguments suivants:

  • Selon les recommandations de l'OMS, les enfants ne devraient être nourris qu'au lait maternel ou à une préparation adaptée avant l'âge de 5-6 mois.
  • Dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal. Une miette peut commencer à souffrir de coliques, de douleurs aiguës, de selles anormales, de vomissements. Ces phénomènes peuvent être temporaires et durer plus longtemps si les dysfonctionnements des organes digestifs étaient trop importants. Aidez ce gamin ne peut être qu'à l'hôpital.

Quand commencer à nourrir bébé?

Soyez prudent lorsque vous introduisez des aliments complémentaires au tout-petit de 4 mois. N'oubliez pas que l'opinion des médecins modernes se résume à l'idée que cela ne devrait pas être fait.

Devrais-je introduire de la nourriture pour adultes, en pensant que cela conduira à des résultats si tristes? Donnez à votre enfant le temps de devenir plus fort et de se préparer à des aliments inconnus. Deux ou trois mois d’attente et votre bébé sera mieux préparé:

  • assise confiante;
Lorsque le bébé est assis avec confiance, nous pouvons parler d'un signe indirect de préparation du compagnon.
  • pas de rejet d'aliments épais;
  • la miette montre un intérêt pour la plaque mère;
  • le poids a doublé par rapport aux taux du jour de la naissance (les bébés prématurés devraient gagner encore plus);
  • absence de vaccination au cours des derniers jours, état de santé;
  • peut exprimer son approbation ou son insatisfaction à l'égard du produit en se détournant de la plaque;
  • allaiter les seins pour le plaisir, pas seulement pour la satiété (la mère remarquera l’apparition de frissons et de joie résultant du processus d’allaitement).

Tous les symptômes ci-dessus sont plus caractéristiques chez les enfants de 5 à 6 mois. L'âge de 3 mois est plus approprié pour le lait maternel ou un bon mélange.

Tableau

Trouvez un tableau qui indique le nombre d’aliments complémentaires à 3 mois qui allaitent, ce qui est plutôt difficile.

Le tableau ci-dessous présente les données actuelles de l'OMS sur le prikorma. Toutes les recommandations sont créées en tenant compte des caractéristiques d'âge.

Schéma d'alimentation en 3 mois avec alimentation artificielle

Si l'enfant est nourri artificiellement, il est parfois plus nécessaire de l'allaiter au bout de 3 mois que pour le nourrisson. Quelle que soit la qualité et le coût de la formule de lait adapté, elle ne peut pas remplacer totalement le lait maternel du bébé.

La première alimentation avec alimentation artificielle en 3 mois n'est pas introduite immédiatement et par petites portions. Le bébé doit s'habituer au nouvel aliment, qui est très différent du mélange qui remplace le lait maternel.

Ce qui est considéré nourriture pour bébé

Tout produit autre que le lait maternel ou un mélange adapté sera considéré comme un aliment complémentaire. Ceci est inconnu pour l'enfant plus de nourriture brute. Vous devez vous y habituer, vous devez donc commencer à lui donner de très petites quantités.

  • le jus;
  • purée de fruits ou de légumes;
  • la bouillie;
  • le kéfir;
  • fromage cottage;
  • purée de viande.

Introduction d'aliments complémentaires

Quand un enfant artificiel a trois mois, certains médecins pensent qu'il peut commencer à donner le premier repas. À un âge précoce, le bébé absorbe mieux le jus, la purée de fruits ou de légumes et le kéfir. Le produit à choisir en premier dépend de la manière dont le bébé prend du poids.

Conditions d'introduction

  • L'enfant doit se sentir bien et être en parfaite santé.
  • Ne pas introduire de nouveaux aliments le jour de la vaccination.
  • La nourriture inhabituelle est préférable de donner dans la première moitié de la journée.
  • Bonne humeur du bébé - la clé du succès du premier repas.
  • Il devrait commencer par quelques gouttes - une miette doit essayer un nouveau produit.
  • Prikorm ne remplace pas le lait maternel ni un mélange adapté. Remplacer complètement un porridge ou une purée de pommes de terre devrait être beaucoup plus tard.
  • Si un bébé est allaité au sein - un nouvel aliment est introduit 6 mois après la naissance du bébé, si le bébé mange une préparation artificielle, une supplémentation est parfois appropriée dès 3 mois.
  • La nourriture approximative doit être suffisamment confortable pour le nourrisson, car il n’a aucune aptitude à la mastication à l’âge de 3 mois.
  • Les aliments frais à nourrir sont la loi. En aucun cas, ne peut pas nourrir la bouillie pour bébé, qui se trouvait dans le réfrigérateur, pourris ou allonger pendant longtemps les légumes.
  • L'important est la température du nouvel aliment. Il ne devrait pas être chaud ou froid. Il est préférable que l’enfant goûte le goût d’un produit inconnu.
  • Pour que les nouveaux aliments soient mieux absorbés, n'oubliez pas de donner des miettes d'eau potable pendant la journée.
  • Avant d'introduire des aliments inconnus, vous devriez consulter un pédiatre et obtenir les conseils nécessaires.

Sous quelle forme est donnée

Une alimentation complémentaire à l'âge de 3 mois pour un bébé nourri artificiellement est donnée pour améliorer la digestion, introduire des oligo-éléments supplémentaires que le mélange adapté ne contient pas et pour divers types de nutrition.

  • Il est important de se rappeler que le produit doit être préparé pour une meilleure absorption par le nourrisson. Si vous décidez tout d'abord de donner du jus à votre bébé, il est préférable de le cuire à la maison à partir de fruits naturels (pommes, poires). Les jus frais contiennent beaucoup plus de vitamines et de minéraux que les aliments commerciaux pour bébés. Quelques gouttes de la boisson permettront à l’enfant de sentir le goût du nouvel aliment.
  • Il est préférable de préparer la purée de fruits en utilisant un mélangeur. Les pommes et les poires doivent être cuites au four et essayer de donner au bébé une cuillerée à thé. Vous pouvez gratter la pulpe de pomme fraîche.
  • La purée de légumes est préparée d’abord à partir d’un seul produit, par exemple de la courgette. Plus tard, lorsque la miette s'habitue au nouvel aliment, vous pouvez mélanger un légume à un autre - ajoutez du brocoli ou des pommes de terre. Et enfin, après quelques mois, le plat devrait être préparé à partir de plusieurs produits: citrouille, carotte, épinard. Ne vous inquiétez pas si l'enfant n'a pas pris la première portion de purée de légume. Le bébé est habitué au mélange, il est plus sucré et peut donc être rejeté par un goût nouveau et inhabituel. Afin de permettre au nourrisson de s’adapter à un nouveau type de nourriture, il est préférable de mélanger la première dose à une goutte de préparation pour nourrisson.
  • La bouillie est introduite dans l'alimentation au cas où l'enfant nourri artificiellement ne prendrait pas le poids nécessaire. Vous pouvez utiliser des aliments prêts à l'emploi destinés aux aliments pour bébés. Mais il vaut mieux cuisiner la bouillie vous-même. Cela nécessitera une cuillère à café de céréales de riz broyées. Toute autre base n'est pas souhaitable pour la première fois - de nombreuses céréales contiennent du gluten. La farine doit être diluée avec de l’eau froide et laissée au repos. Un mélange de céréales et d'eau est versé dans du lait bouilli et cuit jusqu'à consistance épaisse. Pour donner la bouillie de chapelure pour la première fois, diluez-la avec du lait maternel ou du lait maternisé. Pour commencer, un quart de cuillère à thé suffit.

Alimentation de table pour artificielle

Nous vous proposons un programme d'alimentation pour nourrissons avec alimentation artificielle de 3 mois à 1 an.

Tout sur le premier leurre à partir de 3 mois avec allaitement - schéma détaillé

Pour les momies de notre pays, la grande question qui se pose est de savoir quand commencer à nourrir votre bébé. Et bien que l'Organisation mondiale de la santé ait décidé il y a longtemps à six mois, la génération la plus âgée aime parler de l'alimentation précoce à partir de trois mois. Quelle est la raison de cette opinion? Quel devrait être le bon complément pour un bébé de trois mois? Aujourd'hui, nous allons clairement et en détail vous parler de la première alimentation précoce lors de l'allaitement. Le régime à partir de 3 mois à compter de la naissance du bébé nous aidera dans cette tâche.

Comment fonctionne le corps humain en 3 mois?

Avant de donner des aliments complémentaires à un bébé de 3 mois, vous devez réfléchir à la nécessité de ces actions. Vous devez clairement savoir ce qui se passe exactement dans le corps de votre enfant pendant cette période. Le développement à l'âge de trois mois n'est qu'au stade de la maturation. L'estomac commence tout juste à produire de l'acide chlorhydrique, qui affecte la dégradation des enzymes, et les intestins ne sont toujours pas en mesure de digérer autre chose que du lait maternel ou du lait maternisé. Il est encore plus susceptible de provoquer une réaction allergique en cas de problèmes graves.

Tout ceci, combiné à une faible immunité, à des mécanismes de défense non développés et à une incapacité à avaler des aliments riches, suggère que l'enfant n'est absolument pas préparé au changement de régime alimentaire et à l'introduction de l'alimentation précoce. Un tube digestif faible d’un bébé n’a pas besoin de tels changements, et il n’ya parfois que des situations dans lesquelles il vous est simplement nécessaire de donner des aliments complémentaires, et nous examinerons de tels cas aujourd’hui.

Pourquoi est-il nécessaire d'introduire tôt leurre?

Nature a fait en sorte que toutes les vitamines et tous les oligo-éléments nécessaires qu'une personne puisse recevoir avec le lait maternel dès la naissance.

Les graisses, les protéines et les autres nutriments contenus dans le lait maternel d'un bébé de 3 mois sont les seuls composants importants de la nutrition. Il n'est donc pas nécessaire d'ajouter quoi que ce soit. Cependant, dans certains cas, lorsque la mère a des problèmes, l'enfant est transféré dans des préparations lactées artificielles. Et ce sont précisément les pédiatres qui prescrivent parfois une première alimentation précoce avec une alimentation artificielle.

Les conditions préalables pour cela peuvent être:

  • prématurité;
  • prise de poids insuffisante;
  • problèmes de croissance;
  • selles malsaines et flatulences;
  • retard de développement;
  • allergique au lait et aux mélanges.

C’est avec de tels problèmes qu’une alimentation précoce n’est pas seulement possible, elle est également indispensable pour rétablir ou maintenir la santé des tout-petits.

C'est votre pédiatre traitant qui devrait vous informer que vous devez commencer à introduire les premiers aliments complémentaires dans les 3 mois.

Le mauvais côté de l'alimentation précoce

À partir de ce qui précède, vous pouvez tirer vos propres conclusions sur les raisons pour lesquelles un bébé de 3 mois est vraiment nocif pour un bébé de 3 mois, mais nous allons généraliser pour que cela devienne plus clair. Etant donné que le réflexe de déglutition chez le nourrisson n'apparaît que dans 4 à 5 mois, à l'âge de 3 ans, il ne sera plus en mesure de prendre la nourriture dans une cuillère sans cracher, ce qui peut entraîner une suffocation. La perméabilité de la muqueuse intestinale est réduite, ce qui, comme nous l'avons dit, entraînera certainement une réaction allergique. Mais la chose la plus désagréable pour vous, et surtout pour le bébé - colique.

Ce phénomène montre que le bébé est en train de développer des intestins et le tractus gastro-intestinal dans son ensemble. Des coliques peuvent apparaître même avec le VHB naturel de la mère, sans parler de mélanges artificiels. Cependant, la douleur dans l'abdomen résultant des deux conditions préalables précédentes ne se compare pas à la douleur provoquée par la nourriture, inhabituelle pour l'organisme. En résumé, il est utile de dire que nourrir un enfant à partir de 3 mois est une chose dangereuse et désagréable qu'il vaut mieux ne faire qu'en cas d'absolue nécessité, et si cela n'existe pas, vous pouvez simplement attendre encore trois mois.

Ce qui commence tôt leurre?

Si vous et votre médecin avez déjà décidé que vous et votre bébé avez simplement besoin de suppléments à partir de 3 mois, cette procédure doit être effectuée correctement dès le début. Tout le monde comprend que les gens sont différents et que, par conséquent, l'approche en matière d'alimentation complémentaire doit être individuelle. Fondamentalement, les mères choisissent des purées de fruits ou de légumes pour la première alimentation. Ici, vous devez faire attention, car un enfant peut être allergique à l'un des produits dès la naissance, ce qui signifie qu'il est très important de surveiller la réponse du corps et de ne pas donner à l'enfant plus d'une demi-cuillère à thé au début.

Si vous ne voulez pas prendre trop de risques et que vous remarquez également que l'enfant ne prend pas de poids, vous devriez préférer les céréales. Kashi sans lait dans de l'eau ordinaire ne remplira pas seulement les glucides et autres nutriments contenus dans le sarrasin, le riz, le gruau ou le gruau, mais ne provoquera pas non plus d'allergies au lait et aux formules lactées.

En plus de la bouillie et de la purée de pommes de terre, il y avait une version avec du jus avant. Les mamans ont donné une cuillerée de jus de fruits ou de baies pour apprendre à un enfant à manger de la manière la plus simple qui soit. Cependant, les pédiatres disent maintenant que les acides de fruits présents dans de tels jus peuvent être très nocifs pour la muqueuse gastrique, sans parler d'une éventuelle réaction allergique individuelle. Le jus peut être introduit comme aliment pour bébé, mais seulement à partir de 5–6 mois, lorsque le corps est plus ou moins habitué à d'autres aliments et que l'estomac est devenu plus fort.

Règles importantes pour l'alimentation

Plus important que de savoir où commencer tôt, comment bien commencer. Voici quelques conseils pour vous aider à éviter certaines des erreurs commises par les jeunes mères:

  1. Tout d’abord, rappelez-vous qu’un complément alimentaire «adulte» doit être administré immédiatement avant le repas. Ceci est important à la fois pour les aliments complémentaires à 3 mois avec l'allaitement et pour l'alimentation artificielle, car après un repas normal, l'enfant ne sera plus en mesure d'accepter d'autres aliments et ne les acceptera donc tout simplement pas.
  2. Pourquoi voudriez-vous décider de commencer à introduire la nourriture dans 3 mois, la nourriture de votre choix doit être transformée en une forme digestible par le corps de l’enfant. À la suite d'un traitement mécanique, vous devriez avoir un produit liquide non visqueux sans pièces dures, sinon l'enfant ne voudra pas l'avaler, voire ne le fera pas.
  3. Essayez différents produits, mais pas au même moment. Surveillez la réaction de l'enfant: en cas de rougeur, d'éruption cutanée, de flatulence accrue, de problèmes de selles ou de malaise apparent général sous forme de fatigue, arrêtez immédiatement de nourrir le produit sélectionné, attendez que les symptômes disparaissent et essayez le produit suivant.
  4. Bien que la cuillère soit un outil incompréhensible pour un enfant de 3 mois, il est préférable de commencer à nourrir avec de la nourriture avec son aide: il sera plus facile pour vous de la manipuler et le bébé commencera à s'y habituer petit à petit. De plus, c'est la cuillère qui deviendra la mesure de la quantité de nourriture donnée.
  5. Vous ne devez en aucun cas vous habituer à de nouveaux produits au moment où l'enfant est malade, car son immunité est déjà affaiblie. Maintenez également une période de trois jours avant la vaccination et trois jours après celle-ci. Attendez toujours que les symptômes possibles disparaissent.

La procédure pour l'introduction de l'alimentation précoce

Si vous avez déjà décidé de commencer l’introduction d’aliments complémentaires à partir de 3 mois, vous devez savoir quels produits et à quel moment il est nécessaire d’introduire les uns après les autres. Comme vous l'avez déjà compris, vous devez commencer à vous nourrir soit avec une purée de légumes, soit avec une bouillie sans gluten (riz, sarrasin, maïs, gruau).

Si vous choisissez la purée de légumes pour l’école, choisissez l’option la plus hypoallergénique et vous ne trouverez pas de meilleure courgette. En outre, les pédiatres recommandent également la courgette pour les prématurés.

En plus de la courgette, le chou-fleur et les carottes vous conviendront. En commençant avec un légume, après une semaine, vous pouvez aller au suivant. Cela diversifiera non seulement le régime alimentaire du bébé, mais vous permettra également de savoir s’il est allergique à tel ou tel produit. Rappelez-vous qu’en 3 mois, on ne peut pas forcer l’enfant à rejeter ce que son corps rejette, même s’il n’aime tout simplement pas ce produit.

Après deux semaines de nutrition, si votre bébé accepte bien les nouveaux produits, vous pouvez commencer à le nourrir avec des purées de fruits. Parmi ceux qui sont le moins susceptibles de provoquer une allergie ou un dérangement du tractus gastro-intestinal, on peut identifier les suivants: prunes, raisins de Corinthe, poires, cerises et pommes vertes aigres.

Déjà près de trois mois et demi plus tard, les céréales sont introduites et doivent être préparées avec de l’eau spéciale pour enfants. Il est important de rendre leur texture aussi fine que possible en frottant soigneusement les grains. Ceci est fait pour que le bébé ne tombe pas en morceaux durs. La bouillie apportera la quantité nécessaire de nutriments qui renforceront le corps du nourrisson.

Bien sûr, il est impossible d'abandonner complètement l'aliment principal, vous ne pouvez attirer que l'enfant, en ajoutant au régime normal d'autres composants qui sont peu consommés avec le lait maternel. C’est sur l’allaitement que la tâche consiste à donner les substances nécessaires au développement normal. Le programme d’aliments complémentaires dans 3,5 mois devrait donc ressembler à ceci:

  • le premier leurre du matin - HB et bouillie;
  • deuxième matin - HB standard;
  • dîner - GW et purée de fruits ou de légumes;
  • le premier soir - GW standard;
  • le deuxième soir - GW et purée de fruits ou de légumes.

5 - le nombre minimum de tétées pour les mères allaitantes à partir de 3 mois. Certains pédiatres recommandent même d'ajouter un autre repas pour que l'enfant puisse prendre du poids. Il sera également utile après un mois, quand le bébé commence déjà à s'habituer à un tel régime, de commencer à donner un peu de jus hypoallergénique pendant les pauses.

Tableau d'introduction de l'alimentation précoce

Vous avez sûrement déjà compris exactement comment commencer à enseigner à votre tout-petit un nouvel aliment. Les spécialistes ont pour la première fois un régime d'allaitement au sein allant de 3 mois à un an, ce qui vous aidera à vous orienter avec ce problème. Pour que vous ne soyez pas confus dans la variété des produits alimentaires et le nombre de mois, le tableau vous aidera au mieux. Voici les données nécessaires:

Aller à l'école

L'école a ses propres règles

Outre le fait que les étudiants doivent faire attention à leurs tenues modestes, il existe d'autres exigences concernant l'apparence des enfants: • Les cheveux

Choisissez des vêtements d'école par les règles

Les vêtements, les bijoux, les sacs à dos et les vêtements d'un enfant fréquentant un établissement d'enseignement ne doivent pas contenir de texte, de photographies ou toute autre distinction,

L'importance de choisir des vêtements d'école

L'école devrait enseigner, pas contrôler ce que vous portez. Cependant, certains vêtements nuisent à une formation adéquate. C'est pourquoi le code vestimentaire est important.

Quels vêtements ne devraient pas être portés à l'école?

Les écoliers ne sont pas autorisés à porter des vêtements décrivant des drogues, de la violence, de la pornographie ou des activités illégales, ainsi que l'incitation à la haine qui est annoncée sur des vêtements,

Code vestimentaire et élève

À presque tous les égards, les normes scolaires mettent l'accent sur les filles. Ils interdisent les shorts et les jupes courts, les bretelles spaghettis et les vêtements tels que les jambières.

Nous allons à l'école première niveleuse

Pour les enfants des écoles primaires, le début d’année peut être mouvementé. Ils s’adaptent toujours au concept d’être à l’école toute la journée,

Formulaire pour les lycéens

Acheter des vêtements dans une garde-robe d'école pour les élèves plus âgés n'est pas une tâche facile pour les parents d'adolescents. Vous aurez sans doute une lutte quand

Habillez les lycéens

L'achat d'un uniforme pour la garde-robe d'une école pour les élèves du secondaire exige également une responsabilité parentale responsable. Les lycéens ont besoin de beaucoup plus

Comment mettre les enfants à l'école

L'école commence dans à peine quelques semaines... Pour la plupart des parents des futurs élèves, cela signifie que vous devez en acheter un nouveau.

Quelle forme acheter?

On dit que le choix d’une école est l’un des plus gros investissements que vous ayez jamais fait. Assurez-vous de choisir la bonne école.

Prikorm bébé dans 3 mois. Puis-je introduire des suppléments dans 3 mois?

Est-il possible d'introduire des suppléments dans 3 mois?

Si la mère allaite le bébé, tous les nutriments en quantité nécessaire entrent dans le corps et il n’est pas nécessaire de s’immiscer dans ce processus. Au cours de cette période, il n’ya que peu d’acide chlorhydrique dans l’estomac du bébé et il n’ya pas d’enzymes digestives. Un enfant ne peut mâcher et prendre sa nourriture à la cuillère qu'à partir de 4 ou 5 mois. Par conséquent, une alimentation dans les 3 mois ne peut causer que des dommages.

En raison d’une alimentation précoce, des problèmes au niveau du tube digestif du bébé peuvent survenir. À 3 mois, le bébé peut encore avoir des coliques, car les intestins ne font que se développer. Si vous ajoutez à cela des aliments complémentaires, les parents risquent la santé des miettes.

Caractéristiques physiologiques du système digestif d'un enfant de 3 mois

Pour savoir si des suppléments sont nécessaires à partir de 3 mois et comment ils affectent la santé du bébé, il est nécessaire de comprendre les processus physiologiques dans le corps du bébé:

  1. Dysfonctionnement gastro-intestinal. Cela se manifeste sous la forme de coliques intestinales, de douleurs abdominales aiguës, de crachats et même de vomissements. Il est également possible une indigestion. Ces symptômes sont souvent de courte durée, mais en même temps, le fond émotionnel de l’enfant est déstabilisé pendant plusieurs heures. De plus, le dysfonctionnement des organes digestifs peut être permanent, ce qui signifie un échec de son travail et nécessite un traitement sérieux sous la supervision de spécialistes des conditions de l'établissement médical.
  2. Allergie Le système immunitaire de l’enfant n’est pas encore totalement renforcé et les parois intestinales sont très perméables très tôt. Une réaction allergique sous forme d'éruption cutanée, de desquamation, de rougeur peut être une réaction d'un organisme faible. Des conséquences plus graves peuvent également survenir, par exemple l'asthme bronchique, la dermatite atopique. Dans ces situations, l’immunité du bébé est soumise à un stress particulier. L'apparition d'allergies peut entraîner des problèmes de développement physique, car toute l'énergie d'un organisme en croissance sera consacrée à la lutte contre les facteurs défavorables. À l'avenir, cela pourrait entraîner une augmentation de la douleur chez l'enfant, des problèmes d'adaptation, une susceptibilité aux infections bactériennes et une progression des allergies.
  3. Problèmes avec le travail d'autres organes internes. Les aliments dans 3 mois peuvent causer une charge élevée non seulement sur le système digestif, mais également provoquer un dysfonctionnement des reins, du foie de votre bébé. Tout cela affaiblit considérablement le corps de l'enfant, retarde son développement, l'empêche de se préparer à des charges plus graves, par exemple, pour digérer et assimiler des aliments plus grossiers. Par conséquent, à l'âge scolaire, le bébé peut se plaindre de douleurs abdominales, de nausées et de vomissements. Cela prendra un peu plus de temps et les problèmes d'organes internes deviendront chroniques: coliques, gastroduodénite.
  4. Problèmes d'allaitement. Quand une miette mange le lait de sa mère, son corps reçoit tout ce qui est nécessaire à son développement et à sa croissance. L'allaitement devient le seul et principal produit pour lui, car un bébé supplémentaire n'est pas nécessaire. Cependant, certains parents font appel au contenu calorique plus élevé des aliments de la catégorie des aliments complémentaires, mais au cours des premiers mois de leur vie, l’enfant n’a pas besoin de calories supplémentaires. Les bébés ont besoin de vitamines, d’oligo-éléments et d’autres substances importantes pour leur développement complet. Le lait maternel est l'aliment le plus approprié pour le bébé, car il combine tous les composants utiles qui le font se sentir bien. Une mère accomplie devrait savoir que moins elle met de miettes sur sa poitrine, moins son corps produit de lait. De plus, il se passera un peu de temps et l’allaitement pourrait s’arrêter complètement.

Tout cela suggère que s'il n'y a pas d'indications médicales, vous ne devriez pas vous auto-injecter le bébé dans les 3 mois. Le système digestif n'est tout simplement pas encore capable d'assimiler pleinement les aliments pour adultes, quelle que soit leur qualité et leur préparation conformément aux règles. Mais il y a aussi des situations où l'alimentation à partir de 3 mois est une mesure nécessaire.

Lorsque vous avez besoin de suppléments à partir de 3 mois

Selon les pédiatres, le meilleur moment pour introduire des aliments complémentaires chez le bébé est de six mois. Avant cette période, le bébé doit manger du lait maternel ou une préparation artificielle. Mais en fait, il y a des situations où le premier leurre est montré à 3 mois.

À 3 mois, l'enfant n'a pas d'enzymes digestives, son corps n'est donc bien perçu que par le lait maternel ou un mélange adapté. Les premières expériences sur la nutrition du nourrisson ont des effets néfastes sur sa santé. Parmi les problèmes les plus mineurs, une alimentation précoce peut entraîner une violation de la chaise, une réaction allergique ou des coliques.

Le compagnon à partir de 3 mois peut être recommandé par un pédiatre pour les raisons suivantes:

  • déficit pondéral important;
  • problèmes d'allaitement, ainsi que l'impossibilité d'acheter des suppléments de qualité pour le bébé.

Les problèmes d'allaitement peuvent être un arrêt soudain de la production de lait ou son absence. En outre, pour une raison quelconque, il peut y avoir une pénurie d'oligo-éléments nécessaires dans le lait maternel. Assigné à la première tétée en 3 mois et à une alimentation artificielle lorsque le bébé mange très mal. Les bébés prématurés prennent souvent mal leur poids et leur taille, même s'ils se nourrissent de lait maternel. On peut donc leur montrer des suppléments à l'âge de 3 mois.

Mais quelle que soit la raison, les parents ne sont pas obligés d'introduire des aliments complémentaires à partir de 3 mois. Il est nécessaire de consulter un pédiatre.

Comment introduire le leurre dans 3 mois

À l'époque soviétique, les médecins recommandaient de commencer à nourrir le bébé avec quelques gouttes de jus. Les pédiatres recommandent aujourd'hui les céréales sans gluten comme premiers aliments complémentaires. Ils doivent être liquides, cuits dans de l'eau ou du lait maternel.

Si la mère continue à allaiter le bébé, il convient de donner à manger avant l'allaitement, car le bébé peut obtenir suffisamment de lait et refuser le produit proposé.

Tout aliment destiné à la première alimentation doit être traité mécaniquement, car l'enfant est physiquement incapable de l'accepter. Commencer à donner leurre à partir de 3 mois devrait être un quart de cuillère à café. Il vaut mieux leur apprendre à les nourrir avec une cuillère.

Vous ne pouvez pas donner plusieurs produits au bébé en même temps, il devrait s'habituer ou abandonner chacun d'entre eux. Les repas peuvent être remplacés après quelques jours. Si les parents donnent du jus de chapelure, il faut le diluer avec de l’eau. Avec l'introduction d'aliments complémentaires, l'état des selles et le bien-être du nourrisson sont pris en compte.

Il est impossible de démarrer des aliments complémentaires ou d'introduire un nouveau produit à un moment où le bébé est malade ou avant une vaccination de routine.

Qu'est-ce qui convient comme complément alimentaire dans 3 mois?

Pour les bébés prématurés ayant tendance au rachitisme, le premier complément idéal est un légume non allergène, tel que le chou-fleur ou la courgette. Si la mère prépare elle-même de la purée de pommes de terre, il est nécessaire de hacher le légume et de le faire bouillir dans de l'eau. Les légumes doivent être très doux.

Dans la purée de pommes de terre, vous pouvez ajouter du lait maternel. Si le bébé est nourri au biberon, utilisez de l'huile végétale. Dans un mélangeur ou à travers un tamis, les légumes bouillis doivent être hachés pour obtenir un état de purée de pommes de terre.

Les jus de fruits contiennent une grande quantité d'acides de fruits, qui ont des effets néfastes sur la muqueuse gastrique. Ce produit ne convient donc pas à la première alimentation.

Commencer à nourrir le bébé dans 3 mois devrait provenir d'un type de légumes, le remplacer par un autre ne peut durer que quelques jours. Pendant ce temps, la mère sera en mesure de comprendre s'il y a une réaction allergique à celle-ci. Si le bébé ne reconnaît aucun produit, vous n'avez pas besoin de le forcer à manger.

Après coordination avec le pédiatre, vous pouvez ajouter de la purée de fruits à l’alimentation de votre bébé au bout de 3 mois. La poire, la pomme verte, la pêche, le cassis et la cerise blanche causent rarement des réactions allergiques et des problèmes au fauteuil. Pour un enfant sujet à la constipation, utilisez des pruneaux en purée.

En choisissant une sauce aux fruits pour les aliments complémentaires à 3 mois, vous ne pouvez pas privilégier les fruits exotiques.

Si les parents choisissent la bouillie comme premier aliment complémentaire pour l'enfant, la céréale utilisée pour sa préparation ne doit pas contenir de gluten. Ce sont le riz, le sarrasin, l'avoine et le maïs. La consistance de la bouillie finie doit être très liquide.

Fil de complétion

Le choix du produit pour la première alimentation est individuel. Si le bébé ne prend pas bien du poids, le premier produit est une céréale sans gluten et sans produits laitiers. Leurre introduit selon le schéma suivant:

  1. 1 jour - 1 cuillère à café;
  2. 2 jours - 2 cuillères à café;
  3. 3 jours - 3 c.
  4. 4 jours - 4 c. À thé;
  5. Jour 5 - 10 cuillères à café;
  6. 6 jours - 100 grammes;
  7. 7 jours - 150 grammes.

Selon ce schéma, vous pouvez introduire du gruau et de la purée de pommes de terre dans l'alimentation de votre bébé. La chose la plus importante est une entrée progressive. Dans ce cas, la norme d'âge du volume d'une alimentation doit être prise en compte.

Au cours de la semaine, vous ne pouvez donner qu'un produit avec lequel le bébé n'est pas encore familier.

Ainsi, on peut comprendre que le bébé s'est adapté aux produits introduits. Il est également important de faire attention à la chaise de l'enfant - si elle a changé, ce produit ne lui convient pas encore.

Nutrition bébé 3 mois

Si, à cet âge, le bébé est nourri avec le mélange, l'intervalle entre les tétées devrait atteindre au moins 3,5 heures. Une période aussi longue est liée au fait que le mélange adapté est absorbé plus longtemps que le lait maternel.

Si le bébé est seulement nourri au sein, le nombre recommandé d'allaitements est de 6 à 7 fois par jour. Mais en même temps, si le besoin s'en fait sentir, la miette peut manger plus souvent.

Selon les normes, un enfant de 3 mois devrait manger environ un sixième de son poids par jour. Cette quantité de nourriture est divisée par le nombre de repas par jour, ce qui permet d'obtenir la taille d'une portion.

Les conséquences d'une alimentation précoce

Le corps d'un petit enfant n'étant pas préparé à recevoir de la nourriture pour adultes, l'initiative des parents peut avoir diverses conséquences pour le bébé. Les conséquences les plus dangereuses des compléments alimentaires en 3 mois:

  • coliques, selles bouleversées, douleurs abdominales, vomissements, régurgitations graves;
  • perturbation du système digestif, qui doit faire face à l'hôpital;
  • réactions allergiques liées à l'immaturité de l'immunité et à la haute perméabilité de l'intestin (dermatite atopique, asthme, desquamation, rougeurs et éruptions cutanées, retard du développement du système immunitaire);
  • dysfonctionnements dans le fonctionnement des organes internes, puisqu'une très grande charge sur le tractus gastro-intestinal, le foie et les reins, ils se manifesteront par la suite par des douleurs abdominales fréquentes, le développement d'une colite ou d'une gastroduodénite, des troubles persistants des selles, une inflammation chronique des muqueuses de l'intestin et de l'estomac;
  • chez un bébé bien nourri, le besoin de lait maternel est réduit, ce qui affecte négativement le volume de sa production. En conséquence, le bébé peut être confronté à une carence en éléments nutritifs dans le corps.

La santé et le développement futur de l'enfant dépendent des premiers aliments de complément; il est donc nécessaire de l'aborder avec sérieux et responsabilité. Le choix de commencer à nourrir un enfant à 3 mois devrait être décidé par ses parents avec le pédiatre. Cela aidera à éliminer tout danger pour la santé du bébé. S'il est impossible de se passer de l'introduction d'aliments complémentaires à cet âge, le risque est alors justifié.

La période optimale pour se nourrir

Étant donné que nourrir dans 3 mois n'est pas une décision sensée, il vaut mieux avoir de la patience et attendre jusqu'à ce que le corps des miettes devienne plus fort et plus susceptible aux innovations. Selon quels signes une mère peut-elle comprendre qu'il est temps de diversifier le régime alimentaire de son bébé?

  1. Si le bébé progresse dans son développement et s’assoit parfaitement.
  2. Quand il réagit calmement à un aliment plus épais et ne le pousse pas hors de la bouche.
  3. S'il a un réel intérêt pour ce qui est sur les assiettes du reste de la famille.
  4. Quand il a pris du poids et que sa performance est maintenant deux fois supérieure à celle du bébé.
  5. Si son attachement à la poitrine ne sont pas la nature du besoin de nourriture, mais l'aspect communicationnel. Il est à noter que pour les bébés en âge de procréer, l'allaitement est de plus en plus nécessaire pour les contacts rapprochés avec la mère et le calme. Dans le même temps, les nouveau-nés sont plus satisfaits de leur instinct.

Le plus souvent, ces manifestations et, par conséquent, le fait que les mères soient prêtes à s'alimenter remarquent que leur bébé atteint l'âge de six mois. Mais pour vous proposer de nouveaux aliments, vous avez besoin progressivement et sans hâte.