Diagnostic - coqueluche pendant la grossesse que dangereux

La coqueluche est considérée comme une maladie infantile, mais elle survient également chez l'adulte. Et il est possible qu'ils puissent avoir une future mère. Le corps d'une femme enceinte subit de graves changements, son système immunitaire est affaibli, ce qui facilite son infection par les infections et les virus.

Comment est la coqueluche pendant la grossesse

La coqueluche est une maladie infectieuse aiguë, elle ne peut passer inaperçue. L'agent causal de la coqueluche est une bactérie qui pénètre dans le corps humain par l'intermédiaire de gouttelettes en suspension dans l'air. Un bacille pathogène pénètre dans les bronches, s’installe sur leurs parois et produit des substances toxiques. Ce sont ces substances toxiques qui affectent le corps et provoquent l'apparition de symptômes désagréables et graves.

Comment est la coqueluche chez les femmes enceintes:

  • Augmentation significative des ganglions lymphatiques;
  • Tout d'abord, une petite toux apparaît, qui se transforme ensuite en une toux longue et forte;
  • Une arrestation respiratoire peut survenir lors d'épisodes de toux.
  • La température corporelle monte à 38 degrés;
  • La rhinite apparaît;
  • Il y a une éruption cutanée sur le visage, qui s'étend rapidement à travers le corps.

La maladie subit depuis toujours quatre stades (incubation) de 5 à 14 jours), prodromique (1-2 semaines), spasmodique (jusqu'à 4 semaines), inverse (jusqu'à 3 semaines). Comme vous pouvez le constater, la maladie dure longtemps. La phase la plus difficile est spasmodique. Les quintes de toux peuvent survenir jusqu'à 20 fois par jour et sont accompagnées d'apnée.

La coqueluche est-elle dangereuse pendant la grossesse: conséquences

À ce jour, il n'y a pas de raison de paniquer si la femme enceinte a un diagnostic de coqueluche. Avec un traitement approprié et rapide, la maladie ne représente aucun danger pour la femme et le bébé. Mais si la coqueluche commence, il peut développer une pneumonie, entraînant des anomalies cardiaques.

La période la plus dangereuse pour la future mère est les huit premières semaines. Si elle a la coqueluche à ce moment-là, les conséquences sont loin d'être optimistes. La probabilité qu'un enfant présente des malformations est assez élevée. Souvent, cette maladie provoque une fausse couche.

Traitement de la coqueluche chez la femme enceinte:

  • La prescription d’antibiotiques sans danger, l’azithromycine, est considérée comme la plus efficace;
  • Pour soulager la toux, seul Mukaltin peut être utilisé;
  • Afin de lutter contre l'hypoxie, une oxygénothérapie peut être prescrite.

Si la future mère a un diagnostic de coqueluche au troisième trimestre, un traitement antibiotique sera prescrit au nouveau-né. Cela est dû au fait qu'il est difficile d'exclure une infection du bébé pendant l'accouchement.

Ceux qui ont eu la coqueluche auparavant peuvent ne pas être dérangés beaucoup. Une rechute survient dans 5% des cas. Si vous avez reçu un vaccin contre la coqueluche, le risque d’être infecté par celui-ci est également très faible. Et vous pouvez compter que même si vous êtes infecté, la maladie ne sera pas grave.

Effet sur la coqueluche chez les femmes enceintes

Si la maladie a commencé au cours du premier trimestre et que la femme enceinte n’a pas agi immédiatement ou a eu peur de prendre le médicament, les conséquences pour le fœtus peuvent être très graves. Le même pronostic peut être donné pour une maladie en cours, le traitement est donné au mauvais moment ou il est incorrect. Par conséquent, tout symptôme alarmant est une raison d'appeler un médecin.

Les effets de la coqueluche sur le foetus:

  • Malformation du système nerveux central;
  • Maladie cardiaque
  • Syndrome hémorragique;
  • Surdité congénitale;
  • Problèmes de fonction visuelle;
  • Déviations dans la formation du tractus gastro-intestinal;
  • La défaite du système musculo-squelettique.

L'infection pendant l'accouchement est également un danger pour le bébé. Parce que souvent enceintes offrent de vacciner au moment opportun. La vaccination contre la coqueluche est la principale mesure de prévention de la maladie. La vaccination peut être effectuée au troisième trimestre - entre 27 et 36 semaines. Grâce à cela, des anticorps spécifiques se forment dans le corps de la future mère, ce qui peut offrir une protection à la femme et à l'enfant.

Quel est parakoklyush pendant la grossesse

Parakoklyush peut avoir lieu sous trois formes. Avec une forme atypique d'épisodes de toux, il n'y a pas, la maladie ne passe pas par les étapes successives. Avec une forme de coqueluche de la maladie, la toux sera paroxystique. Si une personne est porteuse de la bactérie de la coqueluche, elle ne présentera aucun symptôme de la maladie.

Avant qu'une femme enceinte aille à la clinique pour médecins généralistes, elle devrait également consulter son gynécologue. Le traitement est effectué à la maison.

Traitement parakoklyusha:

  • Rester longtemps à l'air frais, car la maladie se caractérise par un manque d'oxygène;
  • Autorisé quelques mucolytiques sous forme d'inhalation;
  • Un régime alimentaire est prescrit, ce qui exclut les produits pouvant irriter la gorge muqueuse;
  • La thérapie de vitamine est également prescrite.

Le médecin vous prescrira des antibiotiques si des complications surviennent - les bronches ou les poumons deviennent enflammés. Le mode de la journée pour la maladie devrait être ménageant, aucun effort physique et fatigue. L'essentiel est que l'évolution de la maladie et son pronostic soient favorables pour la future mère. Avec une forte toux, des maux, de la fièvre, il n'est pas nécessaire pour une femme enceinte d'aller chez le médecin elle-même, d'autant plus que la maladie est dangereuse pour les autres. Appelle le docteur à la maison.

Quelle est la dangereuse coqueluche pendant la grossesse (vidéo)

Avant même la grossesse, renseignez-vous sur les maladies que vous avez connues pendant votre enfance. Dans certains cas, il est recommandé de se faire vacciner, car éliminer l'infection pendant la grossesse est presque impossible.

Danger de coqueluche pendant la grossesse

En période de portage, toute maladie, et même plus contagieuse, n’est pas souhaitable en raison des risques de conséquences non seulement pour le corps de la femme enceinte, mais également pour le fœtus, à la fois l’infection elle-même et les médicaments utilisés pour son traitement. La coqueluche pendant la grossesse ne fait pas exception.

Pouvez-vous vous protéger de la coqueluche?

Il est assez difficile d'éviter l'infection par la coqueluche:

  1. La voie de transmission de l'infection étant d'origine aérienne, la bactérie de la coqueluche peut être «obtenue» lorsque vous parlez à un patient ou à un porteur de bactérie. La coqueluche Bordetella (l'agent responsable de la maladie) est excrétée du corps du porteur et du patient avec des gouttelettes de salive et de mucus lors de l'éternuement, de la toux ou de la conversation.
  2. Il est assez difficile d'éviter le contact avec la source de l'infection - cela peut se produire au travail, dans les transports, dans n'importe quel endroit surpeuplé. Après tout, le porteur de la bactérie elle-même n'est pas au courant de sa maladie, car elle ne se manifeste en aucune manière.
  3. La susceptibilité à l'infection est très élevée: près de 100%, en contact étroit. Cela signifie que presque tous les contacts sont infectés et que le développement ultérieur de la maladie dépend du degré de protection du corps.
  4. L'immunité diminue pendant la grossesse. De plus, les vaccinations contre la coqueluche obtenues pendant l'enfance ne sont pas sauvegardées: l'immunité post-vaccination ne dure que 5 à 12 ans.

Le mari est-il alcoolique?

Anna Gordeeva avait le même problème - son mari a bu, battu, traîné à la maison.

Mais Anya a trouvé une solution! Son mari a cessé de faire la fête et tout allait bien pour sa famille.

Lire, avec l'aide de ce qu'elle a fait - article

Et pourtant, il est possible de prévenir la coqueluche pendant la grossesse. Le seul moyen d'éviter la coqueluche est de prendre le vaccin DTC avant une grossesse planifiée.

Symptômes de la coqueluche pendant la grossesse

Les manifestations de la coqueluche chez les femmes enceintes ne diffèrent pas de celles des autres patients adultes. La coqueluche affecte les voies respiratoires. Après une période d'incubation de 5 à 21 jours, apparaissent les premiers symptômes de la maladie.

Fatigué des ivrognes éternels?

Beaucoup connaissent ces situations:

  • Le mari disparaît quelque part avec des amis et rentre à la maison "sur les cornes".
  • Les maisons disparaissent de l'argent, elles ne suffisent même pas de payer pour payer.
  • Une fois, un être cher se met en colère, devient agressif et commence à se séparer.
  • Les enfants ne voient pas leur père sobre mais seulement un ivrogne insatisfait pour toujours.
Si vous reconnaissez votre famille, ne le tolérez pas! Il y a un moyen!

Anna Gordeeva a réussi à sortir son mari de la fosse. Cet article a créé une véritable sensation parmi les ménagères!

Pendant la coqueluche, il y a 3 périodes:

  • initiale, d’une durée de 1 à 2 semaines, la plus contagieuse;
  • toux convulsive d’une durée de 2 à 3 semaines, le danger pour les autres est progressivement réduit (25 jours après le début de la maladie, le patient n’est plus contagieux);
  • La période de récupération dure 1-2 mois.

Les manifestations de la période initiale de coqueluche ne diffèrent pas beaucoup des symptômes d'infections respiratoires aiguës:

  • nez qui coule;
  • malaise;
  • augmentation de la température;
  • toux sèche et peu fréquente;
  • diminution de l'appétit;
  • mal de tête

Il est pratiquement impossible de diagnostiquer la coqueluche pendant cette période en fonction des manifestations cliniques. Il est possible de reconnaître la maladie uniquement dans les foyers familiaux, ce qui confirme le laboratoire de diagnostic.

Pendant la période de toux convulsive, un symptôme typique de la coqueluche apparaît - des poussées de piratage, une crise irréversible, une toux pouvant durer de 1 à 3 minutes. L'attaque est une toux multiple tremblements sur l'expiration avec un souffle sifflant convulsif (reprise) entre eux. La fréquence des attaques, en fonction de la gravité de la maladie, varie de plusieurs par jour à 40 ou plus sous forme sévère.

L'apparition de convulsions est associée à l'effet irritant de la toxine sécrétée par la bactérie Borde-Zhang (le deuxième nom de l'agent pathogène) sur la membrane muqueuse de la trachée et des bronches. Les impulsions pénètrent dans le cerveau et créent une excitation constante dans le centre de la toux. L'excitation est soutenue par l'effet toxique direct de la toxine sur le système nerveux central.

Lors d'une attaque, le pouls s'accélère, la pression artérielle fluctue. Une attaque prolongée peut provoquer des saignements de nez et des hémorragies mineures sur la sclérotique, sous les yeux. un arrêt respiratoire à court terme n'est pas exclu. De telles attaques, qui se produisent souvent la nuit, épuisent et affaiblissent une femme, la rendant irritable. L'attaque se poursuit aussi longtemps que les expectorations épaisses sous forme de mucus vitré ne sont pas expectorées.

La période de récupération peut durer 1-2 mois.

Les attaques se raccourcissent progressivement et se produisent de moins en moins, puis disparaissent. Mais une seule toux dure parfois très longtemps. Pas par hasard, la coqueluche a également reçu le nom de «toux cent jours». La durée de la toux résiduelle est associée à une excitation inextinguible du centre de la toux dans le cerveau. Pendant cette période, il est important de vous protéger de toute autre maladie, car elle peut provoquer une reprise des épisodes de toux.

Conséquences de la coqueluche chez la femme enceinte et le fœtus

Le problème le plus alarmant dans le développement de la coqueluche pendant la grossesse est de savoir comment cela affectera le cours de la grossesse et le développement du fœtus. Les conséquences dépendent de la durée de la grossesse au moment de l'infection.

En cas d'infection au cours du premier trimestre de la grossesse (en particulier les 8 premières semaines), lors de la pose des organes du fœtus, le risque d'anomalies du développement et de malformations est très élevé (jusqu'à près de 100%).

L'infection peut provoquer de tels effets sur le fœtus:

  • malformations cardiaques;
  • surdité congénitale;
  • la cataracte;
  • lésion du système nerveux central;
  • défauts du système urogénital;
  • anomalies du tube digestif.

En cas d'infection tardive, l'effet sur le fœtus est bien moindre.

Mais une augmentation de la pression intra-abdominale accompagnée de crises fréquentes et prolongées peut déclencher une fausse couche. La nature morte de l'enfant n'est pas exclue. L'hypoxie fœtale au cours d'une crise (manque d'oxygène) peut entraîner une fausse couche, une altération du développement du fœtus, une naissance prématurée et la naissance d'un enfant non viable.

Lors de l'établissement d'un diagnostic fiable de la coqueluche avec une étude combinée de laboratoire (bactériologique, sérologique et PCR), en fonction de la durée de la grossesse avec un gynécologue, il est décidé d'y mettre fin pour des raisons médicales.

Traitement de la coqueluche pendant la grossesse

Les femmes enceintes atteintes de coqueluche sont soignées à l'hôpital sous la supervision d'un spécialiste des maladies infectieuses et d'un gynécologue.

Le traitement avec une grossesse préservée dépend de:

  • le terme de la grossesse elle-même;
  • la période de la coqueluche;
  • gravité de la maladie.

Un traitement aux antibiotiques pour la coqueluche n’est recommandé que dans la période initiale, si le diagnostic a déjà été posé. À une date ultérieure, l’utilisation d’antibiotiques n’a plus de sens, car de nouvelles manifestations de la maladie sont associées à la toxine d’une bactérie sur laquelle l’antibiotique n’agit pas.

De plus, bien que l'effet tératogène des antibiotiques macrolides (Macropene, par exemple) n'ait pas été prouvé, ils ne peuvent être utilisés pendant la période de prélèvement d'organes fœtaux que dans les cas où l'effet recherché du traitement dépasse les risques potentiels pour le fœtus. Compte tenu de cela, un antibiotique ne peut être prescrit que par un médecin.

Parmi les médicaments expectorants prescrits à Mukaltin, Lazolvan à partir du deuxième trimestre peut être utilisé pour faciliter la décharge des expectorations. Les femmes enceintes sont recommandées un long séjour à l'air frais, promenades sur la rive des réservoirs. De l’air frais et de l’humidité doivent être prévus dans la pièce afin que les crises de toux soient moins fréquentes.

L’hôpital propose une oxygénothérapie pour prévenir l’hypoxie fœtale et les complications du système nerveux central et du système cardiovasculaire chez la femme enceinte elle-même. Comme prescrit par le médecin peut être utilisé valériane, motherwort.

La coqueluche, comme d’autres infections, peut avoir des effets néfastes sur la grossesse et le fœtus, en fonction de la durée de la maladie. Il est plus facile de prévenir son développement en utilisant la vaccination DTC avant la grossesse planifiée. Si, toutefois, la coqueluche se développe pendant la gestation, la question de la préservation ou de l'interruption d'une grossesse est tranchée par un gynécologue.

La coqueluche est-elle dangereuse pour les femmes enceintes?

Coqueluche - une maladie infectieuse aiguë caractérisée par des lésions des voies respiratoires. La pathologie est prévalente principalement chez les enfants, mais peut parfois affecter les adultes. Coqueluche particulièrement dangereuse pendant la grossesse, car à ce jour, les bactéries pathogènes ont un impact négatif non seulement sur le corps de la mère, mais également sur le fœtus.

Agent causal

La maladie est causée par un microorganisme spécial, la bactérie Bordetella pertussis, qui est une tige arrondie à Gram négatif de 0,3 * 1 micron. Il est capable de former des toxines thermostables, lécithinase, hyaluronidase, coagulase plasmatique. Sur sa surface, il porte des antigènes somatiques O et capsulaires, en réponse desquels se forme une immunité persistante tout au long de la vie.

Bordetella est instable pour l'environnement et sous l'influence de la lumière du soleil perd ses propriétés pathogènes pendant 1 heure. Lorsqu'il est chauffé à une température supérieure à 55 degrés, l'agent pathogène de la coqueluche meurt au bout de 15 minutes dans une solution à 3% de phénol - instantanément.

Causes de la maladie

Le transfert de la coqueluche pendant la grossesse, comme dans d'autres cas, se fait par l'intermédiaire de gouttelettes en suspension dans l'air. Une maladie infectieuse est une anthroponose typique que vous ne pouvez contracter que par une personne.

Le risque épidémiologique est:

  • Personnes malades (de 1 à 25 jours de maladie).
  • Patients atteints de coqueluche atypique.
  • Les porteurs de l'infection.

La plupart des autres sont affectés par de jeunes enfants (jusqu'à 2 ans) et par des femmes pendant la gestation, ce qui est dû aux changements hormonaux et au déclin physiologique des défenses de l'organisme pendant la gestation.

À cet égard, pendant la grossesse et la coqueluche, les complications possibles sont particulièrement difficiles et, afin de choisir le traitement optimal, un médecin ORL et un spécialiste des maladies infectieuses doivent être consultés, ainsi que le gynécologue responsable de la grossesse.

Symptômes de la maladie chez les femmes enceintes

La période d’incubation de la coqueluche chez la femme enceinte varie de 2 jours à 2 semaines. Puis commencent progressivement à développer les symptômes caractéristiques de la maladie. La coqueluche pendant la grossesse est sévère, caractérisée par le développement fréquent de complications, tant pour la mère que pour l'enfant. Cela est dû au fait que dans le corps de la femme, au cours de la période de gestation, de nombreux changements se produisent et que le système immunitaire est difficile à résister aux infections.

La caractérisation est la stadification de la maladie chez les femmes enceintes:

  1. Période catarrhale. Elle se manifeste après l'incubation et se caractérise par l'apparition d'une toux sèche et modérée (principalement la nuit). La température monte rarement à 37 degrés, l'état général de la femme enceinte ne souffre pas. À ce stade, il est presque impossible de distinguer une coqueluche dangereuse d’une infection virale aiguë par voie respiratoire, ce qui conduit à l’établissement d’un faux diagnostic erroné et à la désignation du mauvais traitement.
  2. Période spasmodique - caractérisée par l'apparition de forts épisodes de toux avec des représailles caractéristiques de la coqueluche, la libération de crachats épais et muqueux, de la fièvre. Une toux non traitée épuise considérablement l’organisme maternel, ce qui entraîne une insomnie, une anxiété et une perturbation de l’état général, ce qui a un effet négatif sur le fœtus en développement et pendant la grossesse même. La période de toux spasmodique est la plus dangereuse pour les femmes enceintes et le bébé et nécessite un traitement.
  3. Le développement inverse est une période d'extinction progressive des symptômes de la maladie. Elle se caractérise par une diminution de l'intensité et de la fréquence des quintes de toux, améliorant ainsi l'état du patient. Cependant, pendant cette période, le risque de conséquences dangereuses pour la mère et l'enfant demeure, par conséquent, le traitement et l'observation du médecin doivent continuer jusqu'à la guérison complète.

Dans le contexte habituel de la coqueluche, la femme enceinte peut présenter des complications telles qu'une inflammation du larynx, des bronches, une pneumonie grave. Il est extrêmement rare de trouver des saignements au nez et une encéphalopathie avec le développement d'un syndrome convulsif.

Si vous soupçonnez une coqueluche, lors d'un examen de routine, les gynécologues doivent envoyer une femme enceinte consulter un spécialiste en ORL. Les signes typiques qui permettent de diagnostiquer une maladie dangereuse à un stade précoce sont l'œdème de la muqueuse laryngée et l'hémorragie, visibles uniquement avec la laryngoscopie. Diagnostic confirmé par réactions sérologiques et PCR.

Danger pour le foetus

La maladie de la coqueluche pendant la gestation peut avoir des conséquences graves, non seulement pour la mère, mais également pour le fœtus, mais également pour l’évolution normale de la grossesse:

  • L'intoxication générale en cas de coqueluche entraîne des retards dans le développement du fœtus, ainsi qu'un retard dans la croissance et la prise de poids chez le nouveau-né.
  • Toux, obstruction des expectorations, épisodes d'apnée au plus fort des crises, conduisant à une hypoxie intra-utérine.
  • Aux stades précoces, en particulier au cours des deux premiers mois de la gestation, la maladie peut entraîner une mortinaissance, la formation d'anomalies congénitales chez le bébé.
  • Aux deuxième et troisième trimestres, la période spasmodique de la coqueluche est particulièrement dangereuse. En effet, lors des crises de toux, il existe une forte tension des muscles abdominaux et du diaphragme, ce qui entraîne une augmentation du tonus de l’utérus et, par conséquent, une fausse couche ou une naissance prématurée.
  • Un stress excessif peut entraîner un décollement prématuré du placenta, des saignements.

Les effets de l'infection sur le nourrisson sont variés. Un enfant né d'une mère malade peut souffrir de surdité congénitale, de cataractes et de syndrome hémorragique.

Au stade du développement embryonnaire, des malformations cardiaques, le système nerveux central, le tractus gastro-intestinal et le système digestif peuvent se former chez le fœtus. Il y a souvent des pathologies du développement du système musculo-squelettique. Plus l'âge gestationnel de la maladie est court, plus le risque d'anomalies congénitales est élevé.

Le développement de la coqueluche chez les femmes enceintes immédiatement avant l'accouchement est également dangereux. C'est à cette époque que la mère malade est la source d'infection pour l'enfant. Comme l'immunité congénitale contre la coqueluche est absente, l'incidence chez ces nourrissons atteint 90%. Chez les nourrissons, la maladie est particulièrement difficile, caractérisée par le développement fréquent de pneumonie et de laryngisme.

Traitement et prévention

Le traitement étiotropique avec des médicaments antibactériens (groupe macroïde) et le traitement de désintoxication (perfusion, forte consommation d’alcool) sont présentés dans le but d’éliminer l’intoxication et de réduire le risque de développer une PAC chez le fœtus.

Pour le soulagement de la forte toux et des spasmes du larynx, recommandés par un oto-rhino-laryngologiste, vous pouvez utiliser un antitussif (libexine) et des mucolytiques. Pour réduire l'anxiété, l'excitabilité du système nerveux central d'une femme enceinte et, ainsi, éliminer le tonus accru de l'utérus, des sédatifs sont utilisés -

Comme toute pathologie, la coqueluche est plus facile à prévenir qu'à guérir. Malgré le fait qu'une immunité persistante tout au long de la vie ne se forme que chez les personnes qui ont été malades, il est recommandé aux enfants de moins de 4 ans de recevoir le vaccin DTC ou Pentaxim.

Lors de la planification d'une grossesse, il est important de vérifier le niveau d'anticorps dirigés contre la bactérie Bordetella. En cas d'insuffisance d'immunité, menaçant de développer la maladie chez une femme enceinte (contact avec des patients, une épidémie), afin de protéger la mère et l'enfant de l'infection et des conséquences dangereuses, la vaccination doit être effectuée en 2 ou 3 trimestres.

Le traitement de la coqueluche chez une femme enceinte doit être effectué strictement sous la supervision d'un spécialiste en ORL et d'un gynécologue. Vous ne pouvez pas ignorer les symptômes de la maladie ni vous soigner vous-même.

La coqueluche est-elle dangereuse pendant la grossesse?

Le corps de la femme enceinte est fortement affaibli et, par conséquent, pendant la période de gestation du fœtus, les inflammations infectieuses ou virales sont beaucoup plus courantes. On sait que tout processus inflammatoire est dangereux pour la santé de la future maman. Cela peut déclencher la formation d'une série de symptômes aigus qui réduiront la qualité de la vie. De plus, les lésions infectieuses du corps peuvent provoquer un développement anormal du bébé.

La coqueluche est considérée comme la maladie infectieuse la plus grave chez l’enfant. Le risque de coqueluche réside dans les symptômes aigus qui provoquent de nombreux processus pathologiques. Le plus souvent, la femme enceinte contracte cette maladie lorsqu'elle communique avec une personne malade, car l'infection est transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air.

Le danger de la coqueluche

La coqueluche est une maladie aiguë provoquant de graves crises de toux. La maladie passe du patient au patient, donc personne n’est assuré de cette maladie. Malheureusement, il est plus facile de tomber malade de la coqueluche pendant la grossesse, le système immunitaire de la patiente étant très affaibli. Pendant cette période, le risque d'infection de la future mère est particulièrement élevé.

Toute maladie infectieuse au moment d'attendre le réapprovisionnement de la famille est dangereuse avec ses conséquences. Avec la formation de la coqueluche au premier trimestre, il existe un risque de développement inapproprié du fœtus. Souvent, la maladie provoque des pathologies complexes qui ne peuvent être guéries.

Ces maladies comprennent la perte auditive ou la surdité totale, une tendance aux hémorragies cutanées, des saignements fréquents et une perturbation des muqueuses, une opacité du cristallin, une perturbation du cœur, un dysfonctionnement du tube digestif. En outre, la coqueluche au cours des premières semaines de grossesse est dangereuse pour la formation d’un squelette incorrect ou l’atteinte de l’ensemble du système nerveux.

C'est important! Si la coqueluche apparaît en début de grossesse, le médecin doit éliminer tous les risques de complications. Mais malheureusement, le risque de développer une mauvaise structure ou un mauvais développement des embryons est incroyablement élevé.

Au cours du deuxième trimestre, la maladie devient la cause de terribles diagnostics. En outre, une maladie infectieuse peut provoquer la mort d'un bébé. Par conséquent, lors du diagnostic de la coqueluche, de nombreux médecins conseillent l'avortement.

La coqueluche au troisième trimestre n'est pas moins dangereuse, car elle devient souvent la principale cause d'accouchement précoce ou de fausse couche. Cela est dû à la forte toux qui accompagne le patient tout au long de la maladie.

Si, pendant la grossesse, vous avez communiqué avec une personne malade, il est important de réussir tous les examens et de vous assurer que la coqueluche ne survient pas.

La coqueluche n'est pas toujours mortelle pour le corps de la future maman. Si vous remarquez des signes de la maladie à temps et avez été traité, le risque de développer des processus complexes et la formation d'effets secondaires sur la santé de votre bébé est réduit au minimum.

Si le traitement était incorrect ou peu complexe, il existe un risque de pneumonie. L'inflammation des poumons n'est pas dangereuse pour l'enfant, mais nécessite une intervention médicale urgente.

Symptômes de la maladie

Le développement de la maladie ne se produit pas immédiatement, c’est-à-dire que vous pouvez remarquer les signes et les symptômes de la coqueluche aux stades précoces. Le plus souvent pendant la grossesse chez les femmes il y a une augmentation significative des ganglions lymphatiques.

En outre, le tableau clinique suivant est distingué:

  • la coqueluche est accompagnée d'une toux forte et sèche. Il épuise le patient et provoque une irritation de la membrane muqueuse de la gorge;
  • aboiements accompagnés d'une petite quantité de crachats;
  • Parfois, un processus réflexe de toux provoque l'arrêt de la respiration pendant quelques secondes, ce qui peut déclencher l'oxygène
  • le jeûne;
  • fièvre sévère;
  • écoulement muqueux abondant;
  • sécheresse dans la muqueuse nasale;
  • démangeaisons et irritation dans le nasopharynx.

Dans la première phase du développement de la maladie, les symptômes de la coqueluche peuvent être confondus avec des signes d'inflammation respiratoire aiguë. Il y a une augmentation de la température corporelle, une toux sèche et une faiblesse. Cependant, la coqueluche peut être diagnostiquée par une toux forte et spécifique.

Avec la coqueluche, la toux peut provoquer des saignements de nez, des vomissements, une enflure du visage et une enflure des veines.

Au début, la coqueluche se manifeste par une petite éruption cutanée. Cependant, dans les trois premières heures, il se répand sur tout le visage.

Attention! L'éruption est ovale ou ronde rose. Si ce symptôme survient, rendez-vous dans un centre médical le plus tôt possible.

Après la disparition de l'éruption cutanée sur la peau de la patiente, une desquamation et une pigmentation peuvent se former, mais la future maman peut ne pas craindre la formation de cicatrices. La coqueluche ne laisse pas de marques visibles sur le visage et le corps.

Traitement médicamenteux complet

Afin de bien diagnostiquer la maladie, le patient doit faire un don de sang pour les tests ainsi que pour l'ensemencement de mucus par le pharynx. Comprendre qu'une femme enceinte a la coqueluche sans se faire tester est impossible.

Les symptômes et le traitement de la coqueluche pendant la grossesse doivent être déterminés avec l’aide de médecins hautement qualifiés. Dans ce cas, une maladie infectieuse ne peut être guérie d'elle-même.

Après avoir découvert si la coqueluche est dangereuse pendant la grossesse, la future mère comprend la nécessité d’un traitement complet et adéquat. En règle générale, les procédures suivantes sont attribuées à une femme enceinte:

  • Après le diagnostic de la maladie, on prescrit aux femmes enceintes des médicaments antibactériens puissants - "Azithromycine", "Clarithromycine", "Érythromycine". Les médecins pensent que ces médicaments, qui contiennent de nombreux antibiotiques, agissent le plus efficacement possible sur le nidus de la maladie, sans toutefois nuire à l’enfant.
  • Commencez à prendre des antibiotiques au plus tard six semaines après le début de la toux.
  • La dose quotidienne de tout médicament prescrit le premier jour ne doit pas dépasser 500 milligrammes. Dans le dosage suivant est réduit à la moitié de la norme.
  • "Mukaltin" est prescrit pour se débarrasser des pilules contre la toux fortes. La composition à base de plantes du médicament est sans danger pendant la grossesse, vous ne devez donc pas remplacer les homologues du médicament.
  • Un comprimé contre la toux devrait être pris chaque jour trente minutes avant de manger ou deux heures après avoir pris un repas.

La durée du traitement est généralement de quatorze jours. Si, après cette période, la femme enceinte ressent les symptômes de l'inflammation, un nouveau diagnostic est nécessaire.

La vaccination

Même lorsqu'elle planifie une grossesse, la future mère devrait prendre en compte tous les risques possibles et être vaccinée contre les maladies infectieuses, ce qui inclut également une injection de coqueluche.

Le vaccin sous forme de sérum vous permet de vous débarrasser du risque de développer la maladie et de maintenir la santé de la mère et de l'enfant. Un nouveau-né doit être vacciné, car il protège l'enfant des complications possibles.

Si vous n'avez pas le temps de vous faire vacciner avant la grossesse, demandez à le faire au troisième trimestre. Il est généralement prescrit entre 26 et 36 semaines.

C'est important! Après le vaccin, des anticorps apparaissent dans le corps de la femme enceinte, ce qui le protège des infections éventuelles.

Les contre-indications à la vaccination ne sont pas nombreuses:

  1. Vous ne pouvez pas mettre des injections dans le cas d'une maladie progressive du système nerveux.
  2. Avec des crises de crampes.
  3. Avec une température corporelle élevée.

De plus, faites attention aux complications possibles:

  • rougeur de la peau;
  • gonflement au site d'injection;
  • légère augmentation de la température corporelle.

Gardez à l'esprit que le vaccin aide le nouveau-né dans les premiers mois de la vie lorsque le tout premier vaccin DTC n'est pas administré à l'enfant.

Conclusion

Les maladies infectieuses pendant la grossesse sont dangereuses pour le développement de l'embryon. Par conséquent, étant dans une position intéressante, essayez de ne pas vous trouver dans des endroits où les gens se rassemblent, renforcez votre corps et votre système immunitaire, surveillez votre alimentation et consultez un centre médical pour tout symptôme de la maladie.

Rappelez-vous que la vaccination en temps opportun aidera à éviter de nombreuses maladies dangereuses et à protéger le corps, non seulement la mère mais aussi le bébé.

Grossesse et coqueluche: quel danger pour la mère et l'enfant à naître

Les changements hormonaux survenant dans le corps d'une femme enceinte, conçus pour protéger le fœtus dans l'utérus. Mais parallèlement à cela, les fluctuations du fond hormonal affaiblissent le système immunitaire, rendant la future maman vulnérable aux infections. Les maladies dites infantiles, notamment la coqueluche, sont particulièrement dangereuses pendant cette période. Qu'est-ce qui menace la coqueluche de la mère et de l'enfant pendant la grossesse, quelles sont les options de traitement?

Raisons

La coqueluche est une infection bactérienne transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air. L'agent causal de la maladie est Bordetella bacillus. Le bacille de la coqueluche appartient au groupe des bactéries anthroponotiques qui ne vivent pas indépendamment dans l'environnement et qui ne sont transmises que par contact étroit. D'où la cause de l'infection - le contact avec une personne malade.

Une autre cause de coqueluche pendant la grossesse est le manque d'immunité persistante, qui ne se produit qu'après une maladie antérieure. Si la future maman «n’a pas eu la chance» de tomber malade pendant son enfance, lorsqu’on planifie une grossesse, il ne faut surtout pas compter sur une immunité dès l’immunisation précoce. Oui, les vaccins évitent l'infection, mais ils ne protègent le système immunitaire que pendant quelques années, alors que nous oublions à plusieurs reprises la revaccination répétée tous les 10 ans.

Les symptômes

Le plus souvent, la coqueluche pendant la grossesse est difficile. Risque élevé de complications, tant pour la mère que pour l’enfant. Du moment de l’infection jusqu’à l'apparition des premiers symptômes, il faut compter entre 4 et 14 jours. Les premiers signes de coqueluche:

  • légère augmentation de la température;
  • léger malaise sans signes évidents d'intoxication;
  • légère congestion nasale, écoulement clair;
  • maux de gorge et inconfort;
  • toux sèche sans crachats (inquiète surtout la nuit).

La durée de cette période est généralement de 1-2 semaines. Et comme tous les symptômes ressemblent à la manifestation d'un rhume, il n'est pas immédiatement possible de soupçonner le danger. Par conséquent, la maladie entre "en toute sécurité" dans la phase spasmodique. Et la même coqueluche apparaît.

La coqueluche est une toux étouffante, accompagnée d'une tension intense dans les muscles abdominaux, d'un rougissement du visage et éventuellement de vomissements. Dans de rares cas, à la fin d'une attaque, on observe une petite quantité d'expectoration.

Un autre signe caractéristique de la coqueluche est la présence sur le visage ou sur l'œil d'hémorragies ponctuelles.

La durée totale de la maladie est de 30 à 45 jours. Pendant tout ce temps, une femme est considérée contagieuse, elle doit donc être protégée des contacts avec d'autres personnes. En particulier, il s’agit de visites chez des femmes, débordant des mêmes futures mères.

Diagnostics

Si vous soupçonnez une coqueluche, une femme devrait absolument consulter un spécialiste. Au minimum, ce peut être un obstétricien-gynécologue traitant qui vous dirigera vers un spécialiste des maladies infectieuses ou un médecin généraliste. Vous pouvez également contacter votre médecin immédiatement.

La raison du diagnostic peut constituer une toux spécifique, non caractéristique d'autres maladies. L'anamnèse prend également en compte le tableau clinique général de la maladie, des informations sur la vaccination des enfants ou la vaccination contre la coqueluche à un âge plus avancé, ainsi que le contact possible avec le porteur de l'infection. Si vous soupçonnez une coqueluche, une femme enceinte est soumise à des tests pour identifier l'agent infectieux:

  • dosage immunoenzymatique - méthode rapide d’identification de la microflore pathogène dans les voies nasales et la gorge;
  • bakposev - une méthode d'identification de l'agent responsable de l'infection et de sa sensibilité aux antibiotiques.

Traitement

Le traitement de la coqueluche pendant la grossesse est effectué dans un hôpital sous la surveillance d'un médecin. L'infection est un danger pour la mère et le fœtus. Par conséquent, lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est urgent de faire appel à un spécialiste qui, après le diagnostic, vous prescrit un médicament approprié.

Compte tenu de la position de la future mère, des agents pharmacologiques économes n’ayant pas d’effet toxique sur l’enfant sont désignés pour minimiser les risques pour le fœtus. Parmi eux:

  • mucolytiques et bronchodilatateurs pour arrêter les attaques de toux (l'utilisation de bloqueurs des récepteurs de la toux pendant la grossesse n'est pas recommandée);
  • les sédatifs et les vasodilatateurs (vasodilatateurs) qui empêchent les cellules du cerveau de manquer d'oxygène;
  • antibiotiques (un traitement antibactérien est également prescrit à un nouveau-né si une infection s'est produite en fin de grossesse);
  • médicaments sédatifs pour réduire l'excitation psycho-émotionnelle;
  • antihistaminiques en présence d'un composant allergique de la maladie.

L'oxygénothérapie peut également être indiquée pour la prévention ou le traitement de l'hypoxie.

La prescription d'antibiotiques pour la coqueluche n'est justifiée que dans les premières semaines suivant l'infection ou en présence de complications. Dans tous les autres cas, le traitement avec des médicaments antibactériens n'a pas de sens.

Remèdes populaires

La grossesse n’est pas le moment de faire des expériences, vous devez donc vous mettre d’accord sur l’utilisation de remèdes populaires avec votre médecin! Dans le traitement de la coqueluche peut être utile de telles recettes:

  1. Compresse sur la gorge avec du miel et des radis. Fruit de radis noir avec côtelette sur une râpe. Sans presser le jus, ajoutez-y quelques cuillères à soupe de miel. Utilisez la masse obtenue pour les compresses, en les mettant au coucher pendant 20 à 25 minutes.
  2. Sirop d'oignon. Écrasez 0,5 kg d'oignon, ajoutez-y 2 tasses de sucre et 4 cuillères à soupe de miel. Versez ce mélange avec un litre d'eau et faites bouillir à feu doux pendant plusieurs heures. Le produit fini doit être pris quotidiennement pendant 4 à 5 cuillères à thé, réparties en plusieurs méthodes.
  3. Le miel se rince. Pour soulager l'inflammation dans la gorge et éliminer les chatouillements, il est recommandé d'utiliser de l'eau de miel - 15-20 g de miel pour 1,5 verre d'eau pure. Répétez la procédure 3 à 4 fois par jour.
  4. Jus d'oignon Écrasez une paire d'oignons de taille moyenne et saupoudrez-les de deux cuillères de sucre en laissant une nuit. Le matin, pressez les oignons et utilisez le jus restant deux à trois fois par jour pour soulager la toux.

Il est interdit d'utiliser des remèdes populaires à base de racine de réglisse pendant la grossesse! Prendre des remèdes à la maison avec de la réglisse est truffé d'oedème et de toxicose tardive.

À titre de recommandation supplémentaire, vous pouvez conseiller des promenades dans l’air frais près des plans d’eau ou humidifier l’air de l’appartement. Toutes sortes de croyances selon lesquelles l'eau (en particulier l'eau courante) peut «extraire» la maladie de la future mère, probablement de la fiction. Mais avec le fait que l'air humide hydrate la membrane muqueuse, facilitant ainsi les attaques, vous ne pouvez pas discuter.

Alors y a-t-il un danger

Mais la principale question qui préoccupe toutes les mères: qui est dangereux de la coqueluche pendant la grossesse? Oui, sans aucun doute. Et tout d’abord, pour la femme elle-même. Bien que pour le bébé, les prévisions ne soient pas les plus optimistes.

Danger pour les femmes

Comme nous l'avons dit, à l'âge adulte, la coqueluche est difficile. Parmi les complications de la période spasmodique de la maladie figurent:

  • crise cardiaque et accident vasculaire cérébral (en raison d'une forte augmentation de la pression artérielle lors de crises convulsives);
  • atélectasie du poumon ou pneumonie (à la suite d'un reflux du contenu gastrique pendant la toux);
  • rupture du poumon ou du diaphragme, hernie inguinale (avec attaques sévères).

La durée de cette période dangereuse est de 3-4 semaines. De plus, en l’absence de complications, les crises deviennent plus légères et plus rares, et au bout de 2 semaines, les symptômes disparaissent complètement.

Danger pour le foetus

Le virus Bordetella lui-même n'a pas d'effet tératogène sur le fœtus et n'augmente pas le risque d'anomalies chez l'enfant. Bien que certaines sources indiquent des informations inverses.

La coqueluche n'est pas la rubéole, le diagnostic ne peut donc pas être considéré comme une indication d'avortement.

Mais néanmoins un peu plaisant:

  1. La toux hystérique entraîne des tensions dans les muscles abdominaux, ce qui provoque une augmentation du tonus de l'utérus et peut provoquer une fausse couche ou une naissance prématurée.
  2. L’hypoxie n’est pas moins dangereuse et peut entraîner un retard de croissance intra-utérine ou provoquer un décollement du placenta.
  3. Les symptômes généraux d'intoxication causés par une maladie infectieuse ont également une incidence négative sur l'état du bébé.

Prévention

Le meilleur prophylactique contre la coqueluche est la vaccination. Et la future maman devrait penser à cela au stade de la planification de la grossesse. La coqueluche n'est pas seulement une maladie infantile, et tous les segments de la population qui ne sont pas à l'abri de l'infection sont également susceptibles à l'infection.

Au lieu de la vaccination, vous pouvez choisir un moyen plus simple: limiter le contact avec les sources possibles de la maladie. Mais dans le monde moderne actif, la simplicité de cette méthode est très douteuse.

Coqueluche pendant la grossesse: les méthodes d'infection, les méthodes de traitement et la maladie sont dangereuses

L'infection par la coqueluche peut entraîner des conséquences graves et des complications pendant la grossesse. Qu'est-ce que la coqueluche et quelles pathologies des futures mères peut-il provoquer? Vous trouverez ci-dessous les réponses à ces questions et à d’autres concernant la maladie pendant la période périnatale.

Quelle est la coqueluche

La coqueluche est une maladie de nature bactérienne. Son agent causal est la bactérie Borde-Zhang. La coqueluche peut être infectée par le contact avec une personne malade. Le mode de transmission principal est l’air.

Le principal trait distinctif de la maladie est une forte toux, qui présente un caractère spasmodique. Chez l’homme, il n’ya pas d’immunité innée contre cette maladie et aucun anticorps n’est transmis au lait maternel de la mère.

Après avoir eu la coqueluche, une personne développe une forme acquise de la réponse immunitaire qui persiste toute la vie.

Actuellement, la vaccination anticoquelucheuse figure sur la liste des vaccins obligatoires, car la maladie est très dangereuse pour les jeunes enfants.

Pendant la grossesse, la coqueluche a également un certain nombre de conséquences négatives pour les femmes et les enfants. Il est donc très important de vous protéger de l’infection par cet agent pathogène.

Comment pouvez-vous être infecté

L'activité du système immunitaire des femmes en début de grossesse est considérablement réduite. Par conséquent, le corps devient susceptible aux divers agents pathogènes de la maladie.

L'immunité contre cette maladie ne peut être formée que par la vaccination ou si la maladie devait être transmise.

On pense que la protection est maintenue à vie. En pratique, les anticorps sont contenus dans le corps pendant 20 ans au maximum. Et même avec eux, la probabilité d'infection n'est pas exclue.

La coqueluche est transmise par des gouttelettes en suspension lorsqu’elle est en contact avec une personne malade. Une courte conversation suffit pour infecter. Après la conception, il est recommandé à la femme de limiter les visites dans les lieux fréquentés par les foules.

Aux premiers symptômes suspects, vous devez immédiatement consulter un médecin, car La coqueluche chez la femme enceinte a un effet extrêmement négatif sur le fœtus.

Raisons

L'agent causal de cette maladie est une bactérie en forme de tige, Borde-Zhang. Après le contact avec un malade, il pénètre dans les voies respiratoires, où il commence à proliférer activement.

Une fois dans la région bronchique au cours de sa vie, la bactérie libère des substances nocives - les toxines. Avec le sang, ils sont transportés dans toutes les parties du corps.

Le plus souvent, l'infection se produit pendant les saisons froides de l'année. Cela est dû au fait que la chaleur nuit aux bactéries.

  • typique - la maladie est aiguë, les symptômes sont bien prononcés;
  • atypique - les symptômes ne sont pas prononcés, il n'y a pas de toux typique;
  • le porteur - la femme ne tombe pas malade, mais ne porte que la bactérie pathogène.

La durée de la maladie est d'environ un mois. Pendant toute cette période, une femme est contagieuse pour les autres, il est donc nécessaire de réduire la fréquence des contacts avec elle.

Les symptômes

Selon le stade de la maladie, les symptômes changent et s'aggravent. Ils deviennent plus prononcés.

Les 14 premiers jours, la maladie est en phase d’incubation. Les symptômes à ce stade sont absents. La femme ne soupçonne toujours pas qu’elle est infectée.

Certaines personnes peuvent avoir une toux pendant 7 jours. Cela se manifeste la nuit. Par type de toux sèche. Dans le contexte de ce symptôme, il peut y avoir une légère augmentation de la température corporelle.

Deux semaines après l'infection, les symptômes deviennent plus prononcés. La toux est répétée avec des attaques fréquentes et sévères. Il apparaît encore la nuit et peut provoquer un arrêt momentané de la respiration chez la future mère.

Après 21 jours, les symptômes commencent à diminuer progressivement. A ce stade, la production d'anticorps au système immunitaire.

L'apparition d'une température basse et d'une toux sèche est une raison pour qu'une femme enceinte sonne l'alarme. Ces symptômes doivent être en alerte et devenir un motif de visite chez le médecin.

Diagnostics

Cette maladie est diagnostiquée quand on parle à un médecin. Pour cela, une femme enceinte doit se rendre à un rendez-vous avec un médecin généraliste.

Dans un premier temps, le médecin établit une liste de plaintes et détermine les symptômes qui dérangent la femme. Ensuite, on examine un patient sur lequel:

  • température corporelle mesurée;
  • la présence d'un rhume est vérifiée;
  • à l'aide d'un phonendoscope, l'état des poumons et du cœur est surveillé;
  • le caractère de la toux est déterminé.

Après l'examen initial, le thérapeute donne des instructions à une femme enceinte pour des tests et des recherches supplémentaires:

  • écouvillon de gorge;
  • test sanguin clinique;
  • un test sanguin pour la présence d'anticorps dirigés contre cet agent pathogène;
  • analyse clinique de l'urine.

En plus de la visite chez le thérapeute, la femme doit contacter le gynécologue pour obtenir des conseils sur la suite de la grossesse.

Si le diagnostic de coqueluche a été confirmé, le traitement sera administré au service des maladies infectieuses de l'hôpital.

Traitement

Le schéma de traitement de cette maladie pendant la grossesse n’est déterminé que par un médecin. Pour cela, l’état général du corps de la femme est analysé dans un premier temps.

Pour élaborer un plan de traitement, il est nécessaire de prendre en compte le déroulement de la grossesse, les complications et les maladies chroniques.

Médicaments prescrits pour le traitement de la coqueluche pendant la période périnatale:

  • mucolytiques;
  • bronchodilatateurs;
  • médicaments du groupe sédatif;
  • médicaments qui dilatent les vaisseaux sanguins;
  • médicaments de soutien pour le fœtus (à l'exclusion du risque d'hypoxie).

L'ensemble de médicaments dépend de la durée de la grossesse au cours de laquelle l'infection s'est produite.

Au cours des premiers 1,5 mois, une femme du groupe traité aux antibiotiques est prescrite à une femme enceinte. Ils n'ont pas d'effet négatif sur le fœtus, mais les bactéries sont destructives.

Plus tard, l'utilisation d'antibiotiques est indésirable.

Si une femme contracte la coqueluche au dernier trimestre, l'antibiotique est administré à l'enfant après la naissance. Ceci est associé à un risque élevé d'infection intra-utérine.

Remèdes populaires

Le traitement combiné de la coqueluche n'exclut pas l'utilisation de la médecine traditionnelle. Comme tout médicament, ils ne doivent pas être pris sans consulter un médecin.

Recettes populaires populaires pour la coqueluche:

  • pour réduire la fréquence des attaques de toux, vous pouvez prendre calamus avec du miel;
  • une infusion de jus de gingembre, d'oignon et d'huile d'amande;
  • infusion d'anis;
  • jus d'ortie;
  • infusion de miel et d'ail;
  • décoction d'ail avec du lait.

L’action de tous ces fonds vise à réduire l’intensité de la toux. Cependant, de nombreux composants dans leur composition peuvent provoquer des réactions allergiques. Par conséquent, une consultation préalable avec un spécialiste est nécessaire.

Danger

Une femme qui attend un enfant est toujours inquiète et inquiète si elle est malade. Cela est particulièrement vrai des pathologies infectieuses graves. Cela est dû au fait que la plupart des maladies ont un effet très négatif sur le développement du fœtus.

Quelle est la dangereuse coqueluche pour les femmes enceintes:

  • un enfant peut avoir une maladie oculaire - la cataracte;
  • la coqueluche perturbe la formation du tronc nerveux; par conséquent, des pathologies du SNC de gravité variable sont possibles;
  • lésions structurelles et fonctionnelles du tissu osseux;
  • déficience auditive et surdité chez un enfant;
  • la formation de malformations cardiaques chez le fœtus.

Si une femme contracte la coqueluche au cours des 12 premières semaines, la probabilité que son enfant présente une pathologie du développement est de 99%.

A partir du 2ème trimestre, le risque est quelque peu réduit, car l'onglet de tous les systèmes d'organes est déjà terminée.

La coqueluche provoque souvent des fausses couches spontanées, des naissances prématurées et des mortinaissances.

Prévention

La prévention de la maladie principale est la vaccination. La vaccination contre la coqueluche concerne nécessairement tous les enfants de la première année de vie. Si une femme ne l'a pas, vous pouvez vous faire vacciner après la conception. La vaccination contre la coqueluche pendant la grossesse est instaurée au cours du dernier trimestre.

En plus de la vaccination, la prévention comprend des recommandations, comme pour toute maladie infectieuse:

  • éviter les endroits encombrés;
  • aérez la pièce régulièrement;
  • maintenir l'humidité intérieure;
  • traiter les muqueuses avec une solution saline;
  • renforcer le système immunitaire autorisé par les remèdes populaires;
  • adhérer à une nutrition adéquate;
  • veillez à bien dormir.

En observant des règles simples de prévention, une femme réduit considérablement le risque d’infection par cette maladie. Par conséquent, elle protège non seulement elle-même, mais aussi son enfant.

La coqueluche est une maladie infectieuse grave. C'est dangereux pour les gens de tout âge. Pour les femmes enceintes, les conséquences sont doublement lourdes.

Le respect des recommandations pour le traitement et la prévention de la coqueluche pendant la grossesse aide à réduire le risque de complications graves pour la future mère du fœtus.

Si une infection s'est produite, vous devriez immédiatement consulter un médecin. L'évolution favorable de la grossesse et de la santé de l'enfant à naître dépend de la vitesse à laquelle le traitement commence.

Coqueluche pendant la grossesse

La coqueluche est une infection bactérienne aiguë caractérisée par une toux spasmodique paroxystique. La coqueluche survient principalement dans l'enfance et ne survient que rarement chez les femmes enceintes. Quel est le danger de cette infection pour la future mère et son bébé?

Raisons

L'agent causal de la coqueluche est la bactérie Bordet-Zhang, du nom des scientifiques qui ont décrit ce microorganisme. La maladie est transmise par des gouttelettes aéroportées. La susceptibilité à l'infection est élevée - 90% des personnes non vaccinées tombent malades lorsqu'elles entrent en contact avec une coqueluche malade ou un porteur. Une personne reste contagieuse de 1 à 25 jours de maladie.

L'immunité congénitale contre la coqueluche n'existe pas. Après avoir subi la maladie, produit une immunité acquise résistante. Les enfants de moins de 2 ans sont les plus susceptibles d’être infectés. Chez les femmes enceintes, la maladie est assez rare, principalement en raison de la vaccination généralisée des enfants contre la coqueluche.

La maladie survient principalement en automne-hiver. Souvent, la coqueluche est déguisée en infection virale respiratoire aiguë prolongée avec une longue toux douloureuse. La vision floue de la maladie chez les personnes vaccinées rend difficile l'établissement d'un diagnostic et devient souvent la cause d'un traitement obsolète.

Les symptômes

La porte d'entrée de l'infection est la membrane muqueuse des voies respiratoires supérieures. L'agent causal de la coqueluche se multiplie à la surface des cellules, pénètre dans les bronches et les bronchioles. À la suite d'une inflammation, des bouchons purulents se forment, bloquant la lumière des petites bronches. Des épisodes de toux typiques distinguent la coqueluche des autres maladies infectieuses respiratoires.

La période d'incubation dure de 2 à 14 jours (généralement de 5 à 7 jours). Au cours de la maladie, il y a plusieurs étapes:

Période catarrhale

Au stade initial, la toux est sèche, modérée. Au fil du temps, la toux augmente et devient de plus en plus intrusive. Les crises de toux se produisent principalement le soir ou la nuit. L'état général de la femme reste satisfaisant. Peut-être une légère augmentation de la température corporelle à 37-37,5 ° C. La durée de ce stade de la maladie est de 7-14 jours.

En période catarrhale, il est presque impossible de distinguer la coqueluche d'une autre maladie respiratoire. Dans ce cas, le patient devient infectieux pour les autres. La bactérie de la coqueluche est sécrétée par la toux et l’éternuement pendant les trois premières semaines de la maladie.

Période spasmodique

La période spasmodique dure de 4 à 6 semaines. Il existe une forte toux paroxystique, ce qui permet de distinguer la coqueluche des autres maladies. L’attaque de la toux avec la coqueluche est une forte toux tremblements, l’un après l’autre. Après plusieurs quintes de toux, une profonde respiration sifflante (reprise) se produit. L’attaque se termine par un écoulement de crachats épais et très visqueux. Peut-être le développement de vomissements à la hauteur d'une quinte de toux.

Le nombre d'attaques de toux au cours de la journée varie de 5 à 40 et plus. Les attaques se produisent le plus souvent le soir et la nuit. Pendant la toux, il est possible d'arrêter de respirer à court terme (apnée). L'état général de la femme n'est pas perturbé. La température corporelle à ce stade de la maladie reste dans la plage normale.

Période de développement inverse

La guérison de la coqueluche est longue et prend au moins 2 à 4 semaines. Pendant cette période, les attaques de toux deviennent moins fréquentes et disparaissent ensuite complètement. Pendant 2-3 semaines, la toux habituelle avec une petite quantité de crachats persiste. L'état de la femme enceinte s'améliore progressivement.

La vaccination contre la coqueluche ne garantit pas une protection complète contre cette maladie. Chez 5% des personnes, l’infection se produit même après la vaccination. Après la vaccination, la maladie est atypique et ne s'accompagne pas toujours d'épisodes de toux, de représailles et d'apnées. À cet égard, le diagnostic de la coqueluche chez les adultes (y compris les femmes enceintes) est très difficile. En cas d'évolution atypique de la maladie, le diagnostic ne peut être posé qu'après un examen de laboratoire ciblé.

Des complications

Sur le fond de la coqueluche peut développer de telles complications:

  • une pneumonie;
  • bronchite et bronchiolite;
  • laryngite (inflammation du larynx) et faux croup;
  • saignements nasaux;
  • encéphalopathie (lésion cérébrale avec l'apparition de symptômes focaux et de convulsions).

Les femmes enceintes ont rarement des complications. Le plus souvent, les effets graves de la coqueluche sont observés pendant l'enfance.

Conséquences pour le fœtus

Comme toute maladie infectieuse, en début de grossesse, la coqueluche peut causer des malformations fœtales. L'infection du bébé au premier trimestre, lorsque tous les organes internes sont disposés, est très dangereuse. Il est possible d'identifier des anomalies graves du développement après une infection antérieure au cours d'une échographie.

Une coqueluche grave en début de grossesse peut entraîner une fausse couche et, en fin de grossesse, peut provoquer un accouchement prématuré. La maladie est particulièrement dangereuse dans la période spasmodique. Des quintes de toux sévères et douloureuses peuvent entraîner une augmentation du tonus utérin, un décollement du placenta et des saignements. L'arrêt de la respiration lors d'une attaque affecte négativement le développement du fœtus et tout au long de la grossesse.

Autres effets de la coqueluche chez les futures mères:

  • débit d'eau élevé;
  • insuffisance placentaire;
  • hypoxie et développement retardé du fœtus.

Ces symptômes ne sont pas spécifiques et se manifestent dans toutes les maladies infectieuses graves. L’obstétricien-gynécologue et le spécialiste des maladies infectieuses s’occupent du traitement des complications de la grossesse.

Le plus grand danger est la coqueluche, survenue peu de temps avant la naissance. Dans les 25 jours suivant les premiers symptômes, la femme est une source d’infection pour son bébé. Si un enfant est né à ce moment-là, il a de très fortes chances de contracter la coqueluche. Chez les nouveau-nés, la maladie est grave et conduit souvent à de graves complications. L'immunité spécifique contre la coqueluche de la mère n'est pas transmise.

Méthodes de traitement

Le traitement de la coqueluche chez la femme enceinte est confié à un spécialiste des maladies infectieuses et à un obstétricien-gynécologue. Dans les formes les moins graves de la maladie, le traitement est effectué à domicile. L'hospitalisation est indiquée dans les situations suivantes:

  • coqueluche grave avec crises fréquentes;
  • coqueluche chez les femmes atteintes d'une pathologie extragénitale grave;
  • coqueluche avec complications;
  • l’émergence de complications de la grossesse et la détérioration du fœtus en cas d’infection.

Traitement non médicamenteux

Pour une récupération rapide, il est recommandé:

  1. Boisson chaude copieuse.
  2. Aération régulière de la pièce.
  3. Nettoyage humide quotidien.
  4. Installation d'humidificateurs dans la pièce où se trouve la personne malade.
  5. Une alimentation équilibrée (une alimentation enrichie en protéines et en vitamines).

Les femmes enceintes dans la période spasmodique de la coqueluche sont importantes pour éviter le stress et l'effort physique. Toute tension à ce moment-là peut provoquer une nouvelle crise de toux douloureuse et une augmentation du tonus de l'utérus. La future mère devrait être dans une atmosphère détendue jusqu'au rétablissement. En cas de bien-être, il est recommandé de se promener quotidiennement au grand air.

Traitement médicamenteux

Les médicaments antibactériens contre la coqueluche sont inefficaces. Un traitement spécifique est prescrit pour la coqueluche grave. Pendant la grossesse, les antibiotiques sont rarement utilisés et uniquement pour des raisons particulières. La priorité est donnée aux médicaments du groupe des macrolides. Ces fonds sont reconnus comme relativement sûrs pour le fœtus et peuvent être utilisés pendant les trimestres II et III.

Les antitussifs pendant la grossesse sont utilisés avec précaution. Si les crises de toux ne surviennent pas trop souvent, évitez de prendre ces médicaments. Les médicaments mucolytiques et expectorants sont sélectionnés par un médecin en tenant compte de la gravité de la maladie et de la durée de cette grossesse. Les médicaments mucolytiques peuvent être utilisés par inhalation pour une meilleure pénétration du médicament dans les petites bronches.

Les sédatifs sont prescrits dans la période spasmodique pour réduire l'excitabilité du système nerveux et réduire la fréquence des épisodes de toux. Motherwort et la valériane dans les pilules et les gouttes sont utilisées pendant la grossesse. Vous pouvez prendre des sédatifs à n’importe quel stade de la grossesse jusqu’au rétablissement complet.

Prévention

La vaccination est considérée comme le meilleur moyen de prévenir l’infection. La vaccination est administrée aux enfants de moins de 4 ans. Les vaccins DTP et Pentaxim sont utilisés pour protéger contre la coqueluche. Ces médicaments créent également une immunité spécifique contre la diphtérie et le tétanos.

La vaccination contre la coqueluche chez l'adulte n'est pas posée. La question de la possibilité de vaccination pendant la grossesse reste controversée. Certains experts affirment que la vaccination contre la coqueluche, réalisée au deuxième ou troisième trimestre, permet de protéger la future mère de l’infection et le bébé - d’une éventuelle infection après sa naissance. D'autres médecins pensent que pendant la grossesse, il ne faut plus interférer avec le système immunitaire de la femme. La vaccination est définitivement recommandée en cas d'épidémie de coqueluche dans la région où vit une femme enceinte.