Comment comprendre une femme enceinte que le travail va bientôt commencer

Depuis le neuvième mois de grossesse, chaque future mère a des peurs associées à l'accouchement. Peu importe qu'il s'agisse du premier enfant ou non, chaque fois pour une femme comme pour la première fois. Les craintes sont particulièrement fréquentes en raison de l'incertitude de la future maman, qui reconnaît les contractions dans le temps et aura le temps de se rendre à l'hôpital.

Mais de tels cas sont extrêmement rares, plus souvent les femmes enceintes sont renvoyées à la maison pour s'occuper de la date prévue. Après tout, il est très difficile de ne pas reconnaître le début de l'accouchement et quand votre bébé voudra naître, vous comprendrez immédiatement.

Si vous écoutez votre corps, vous constaterez que des changements significatifs vont commencer environ 14 jours avant la date de naissance prévue. Et plus le délai est proche, plus ces changements seront tangibles.

14 jours avant la naissance du bébé

À ce moment-là, le corps commence à se préparer à un événement important: la naissance d'un bébé. Pendant cette période, maman commence à sentir les signes avant-coureurs de l'accouchement - des signes qui indiquent l'approche de la date précieuse.

Combats de formation
Les contractions sont des contractions de l'utérus qui aident le bébé à sortir de l'utérus. On ressent la douleur pendant la menstruation, mais beaucoup plus intense. Des combats d'entraînement sont nécessaires pour préparer l'utérus et les organes pelviens à l'accouchement. Contrairement à ces abréviations, elles ne sont pas périodiques et moins douloureuses.

Prolapsus abdominal
Un autre précurseur de l'accouchement est le prolapsus abdominal. Cela peut non seulement être senti, mais aussi vu. Vous remarquerez vous-même comment l'estomac est devenu beaucoup plus bas, comme s'il était attiré par le sol. Cela signifie que le bébé est déjà prêt pour sa naissance et appuie la tête sur la partie inférieure de l'utérus. Par conséquent, il se déplace progressivement de la cavité abdominale au pelvien. La future mère commence à ressentir de la légèreté dans l'abdomen et dans la poitrine, car elle cesse d'appuyer. Dans le même temps, il y a une miction fréquente et un inconfort dans la région de l'aine.

4-5 jours avant la naissance

Plus cet événement est proche, plus la future mère fait l'expérience de nouvelles expériences. Parfois, cela peut être considéré comme un problème au cours de la grossesse. Par conséquent, il est préférable de communiquer avec les personnes qui vous sont chères et, si nécessaire, avec un médecin.

Malaise
La future mère avant l’accouchement peut ressentir une douleur douloureuse dans le bas du dos. Cela suggère une luxation du bassin, une expansion des hanches et une entorse. Ainsi, le corps est préparé pour l'accouchement.

Changements hormonaux
Lorsque l'événement chéri approche, le cervelet commence à produire des hormones responsables de l'accouchement. Ils provoquent des bagarres et d'autres changements. Vous le remarquerez si votre goût change, que votre appétit disparaît, que votre humeur saute, votre chaise devient plus fréquente. Les femmes enceintes perdent souvent du poids au cours des dernières semaines, en raison du fait que les hormones n'affectent plus l'accumulation de liquide dans le corps.

Baisse de l'activité du bébé
Maintenant, le bébé occupe presque toute la cavité de l'utérus et ne peut tout simplement pas se retourner correctement. Dans le même temps, les analyses et les indicateurs restent normaux et rien ne menace la santé de l’enfant.

Si vous ne sentez pas les signes avant-coureurs de l'accouchement et que la date chérie se rapproche, ne vous inquiétez pas, votre corps est peut-être moins sensible que les autres femmes enceintes ou les symptômes sont moins intenses.

1 jour avant la livraison

La veille de la naissance ou un peu plus tard, la femme enceinte présente des symptômes qui ne donnent pas lieu à une indication ambiguë selon laquelle vous allez bientôt rencontrer le bébé. Si vous ressentez les sentiments suivants, informez alors vos proches que leur aide sera bientôt nécessaire.

Bouchon de mucus de sortie
Le bouchon muqueux est une barrière qui, pendant toute la grossesse, a protégé le bébé contre la pénétration de microbes, de bactéries et de virus. Avant de donner naissance, il est rejeté par le corps, libérant le chemin, et s'éteint progressivement ou immédiatement. Ne vous inquiétez pas lorsque vous trouvez du mucus jaune sur votre linge. S'il n'y a pas de caillots sanguins, tout se déroule comme prévu.

Les contractions
La contraction de l'utérus avant la naissance devient périodique. Au début, vous pourriez penser qu'il s'agit d'un autre «entraînement» du corps, mais si de telles attaques vous gênent toutes les 15 à 20 minutes, cela indique le début de l'activité professionnelle. Au fil du temps, l'intervalle diminuera jusqu'à atteindre 3-5 minutes.

Fuite d'eau
Dans les longs métrages et les séries télévisées d'héroïnes, l'accouchement commence toujours par la libération soudaine d'eau. En fait, cela se produit très rarement. Les mères expérimentées le savent par elles-mêmes. Au début, il y a des combats, et alors seulement tous les autres signes. De plus, la bulle ne peut pas éclater d'elle-même, alors elle est déjà percée à l'hôpital. C'est une procédure absolument indolore qui ne nuit pas au bébé.

Si vous avez perdu l'eau, mais qu'il n'y a pas de contractions, appelez d'urgence une ambulance ou demandez à vos proches de vous conduire à l'hôpital. Une telle confluence de circonstances peut compliquer le cours de l'accouchement, il est donc extrêmement nécessaire de consulter un médecin.

La diarrhée
Quelques heures avant la naissance, la musculature intestinale commence à se contracter et libère tout ce qui est inutile pour que le contenu ne gêne pas le flux naturel du travail. Par conséquent, vous pouvez rencontrer des envies fréquentes "en gros". De plus, il y a une sensation de nausée, allant jusqu'à l'envie de vomir.

Des frissons
Certaines mères célèbrent les frissons, apparaissant quelque temps avant l'accouchement. La future maman a froid, elle commence à trembler un peu.

C'est l'heure de la maternité

Jusqu'à ce que les contractions deviennent trop fréquentes, environ toutes les 5 à 7 minutes, restez calmes et préparez-vous pour le voyage à la maternité. À ce stade, essayez de ne pas vous allonger, mais bougez plus et respirez profondément pour stimuler l'activité. Si l'hôpital est éloigné, vous devez vous préparer beaucoup plus tôt ou y aller à l'avance.

La douleur ne fera qu'augmenter, alors assurez-vous de prendre et de préparer le sac à l'avance. C’est bien, s’il y aura un autochtone près de chez vous à l’heure actuelle, en particulier une mère. Avec cela, vous vous sentirez confiant et calme.

Si les contractions ont commencé plus tôt que prévu, ne vous inquiétez pas. Aujourd'hui, il est considéré comme la norme d'avoir un bébé déjà à 35 semaines de gestation. Les médecins disent qu'à cette date, toutes les fonctions importantes de l'enfant sont pleinement formées et qu'il est prêt pour la vie extra-utérine. Mais si l'activité professionnelle ne commence pas à l'heure et que les jours passent, il vaut mieux commencer à s'inquiéter et à consulter un médecin. Le bébé devient trop gros, ce n'est déjà pas assez de nourriture venant de la mère et d'oxygène.

Que collecter pour être envoyé à l'hôpital

Afin de ne pas rassembler d'objets avant le voyage, prenez-en soin pendant quelques semaines. À l'hôpital devra prendre:

  • Carte d'échange
  • Certificat de naissance
  • Passeport
  • Police d'assurance maladie
  • Le contrat avec l'hôpital, s'il y a
  • Pantoufles
  • Téléphone et chargeur
  • Peignoir
  • Chemise de nuit
  • Culotte Jetable
  • Joints conçus pour les femmes après l'accouchement
  • Savon bébé
  • Couches pour les nouveau-nés
  • Dentifrice et brosse à dents
  • Shampooing

Le reste, si nécessaire, vous sera apporté par vos proches.

Conseils utiles

En résumant tout ce qui a été décrit précédemment, vous pouvez noter les principaux conseils qui vous aideront à rester calmes, à comprendre que la naissance a commencé et que vous devez aller à l'hôpital:

  1. Apprenez à distinguer les combats d'entraînement des combats réels. Ces dernières commencent après des périodes identiques, devenant progressivement de plus en plus douloureuses.
  2. Enregistrez le temps de travail et leur durée. Ne vous allongez pas pendant le travail, car ils deviennent plus douloureux.
  3. Surveille ton ventre. Quand il commencera à descendre, vous le verrez immédiatement. Lorsque le déversement d'eau appelle de toute urgence une ambulance.
  4. La sortie de l'écoulement muqueux indique le début de l'activité de travail.
  5. Gardez toujours le téléphone de votre médecin avec vous. Il répondra à vos questions et vous donnera les instructions nécessaires si nécessaire.

La naissance d'un bébé est un événement attendu de longue date et responsable pour toutes les mères. Vous devez donc vous préparer à toutes les difficultés et à toutes les particularités de ce processus. Restez calme, ayez confiance en vos connaissances et votre force, et la naissance se passera bien.

Comment comprendre quoi donner bientôt?

Beaucoup de femmes craignent de ne pas pouvoir déterminer correctement le début du travail. En effet, il est important de deviner ce moment: vous avez besoin de temps pour vous préparer à l’accouchement, syntonisez moralement et physiquement l’événement à venir et supportez une grande tension. Vous aurez besoin de préparer les choses pour un voyage à l'hôpital, de collecter des documents, des articles d'hygiène nécessaires. Il est nécessaire d'appeler les médecins à temps, afin de ne pas créer de menace pour votre santé, la vie du bébé.

Souvent, les jeunes futures mères pensent pouvoir passer à côté de ce moment unique et ne pas remarquer le début du travail à temps. En fait, les experts notent qu'il est presque impossible de confondre les contractions de travail réelles avec les contractions préparatoires. En outre, la naissance qui approche a beaucoup de signes. Certains sont répandus, les symptômes individuels sont caractéristiques de groupes de femmes spécifiques. Même la future mère, qui se prépare pour l'accouchement pour la première fois, sera facilement en mesure de déterminer le moment même où l'enfant est sur le point de naître. Comment comprendre quoi donner bientôt? Surveillez votre état, faites attention à tout changement. Rappelez-vous quelques signes de base, suivez les recommandations. Ensuite, vous saurez immédiatement que la naissance est déjà proche, vous pourrez vous y préparer correctement.

Comment distinguer le travail préparatoire du générique?
La plupart des femmes s'inquiètent de la similitude des sensations lors des combats dits "d'entraînement" avec ces signes de naissance imminente, qu'elles ont lus à plusieurs reprises de différentes sources, entendues par des amis. Bien sûr, les combats préparatoires ressemblent un peu aux combats prénatals, mais il est toujours très difficile de les confondre. Toute femme qui accouche n'est pas la première fois, ne sera pas dérouté par ce comportement de l'utérus. Apprenez à distinguer entre le travail préliminaire et les contractions génériques.

  • Après 38 semaines de gestation, les séances d’entraînement peuvent commencer.
  • Les contractions préparatoires sont visiblement moins douloureuses que les génériques. Certes, les femmes primipares n'ont rien à comparer, les sensations peuvent sembler extrêmement désagréables.
  • Une caractéristique importante des combats d'entraînement - la monotonie. Ils n'augmentent pas, ne deviennent pas plus douloureux, prolongés.
  • L'intensité des combats préliminaires n'augmente pas.
  • Le plus souvent, les soi-disant "fausses contractions" cessent rapidement et la femme se sent de nouveau bien.
Apprenez à faire face à des sentiments désagréables lors des combats préliminaires. Changez la position de votre corps, faites le tour de la pièce. Vous pouvez essayer de vous distraire: lire un livre, écouter votre musique préférée ou regarder un film. Vous allez cesser de vous inquiéter, oublier la douleur et le combat aura le temps de passer.

Signes de douleurs de travail
signes de douleurs du travail Les précurseurs de la naissance du bébé dans le monde - douleurs du travail. Vous les identifierez immédiatement. Ils présentent un certain nombre de caractéristiques distinctives; il est donc pratiquement impossible de confondre ces contractions avant l’accouchement avec celles qui se préparent.

  1. La régularité Les douleurs de travail sont régulières. Ils ne passent pas, ils apparaissent avec une certaine systématique. Les contractions les plus caractéristiques sont dans les quarante secondes, les intervalles entre elles sont d'environ 15 minutes.
  2. L'augmentation de l'intensité. Les contractions avant l'accouchement augmentent progressivement, devenant plus intenses, difficiles.
  3. Sensations de douleur. Les douleurs de travail sont beaucoup plus douloureuses que celles d’entraînement. La douleur roule par vagues et commence généralement dans le dos, le bas du dos. La sensation se répand alors sur les cuisses et une sorte d'anneau se ferme dans l'abdomen.
  4. Le ton de l'utérus. Avec de vraies contractions, l'état de l'utérus peut être facilement déterminé en plaçant simplement la paume de la main sur l'abdomen. L'utérus est tendu, car il est en bonne forme.
  5. Augmentation des contractions immédiatement avant l'accouchement. Peu à peu, les combats deviennent plus intenses. Lorsque le combat dure environ une minute et que l'intervalle entre les contractions a déjà été réduit, vous disposez de 3 à 5 minutes. Il est temps d'aller à l'hôpital ou d'appeler une sage-femme à la maison si vous décidez de vous donner naissance.

Se préparer à l'accouchement et au comportement pendant le travail. Peu de nuances
Comportez-vous correctement pendant les contractions du travail, pour atténuer au maximum votre condition, préparez-vous bien au dur travail à venir.

  • Calme Essayez de vous calmer et de vous détendre complètement. Pensez à ce qui prendra moins de temps - et vous donnez déjà naissance. Réalisez l’extrémité d’une période difficile, n’ayez pas peur de la douleur. Elle passera.
  • Attitude positive. Accordez-vous pour la prochaine naissance, maintenez la confiance dans le succès. Votre attitude affectera positivement la condition du bébé, elle vous aidera également.
  • Se détendre. Pendant les contractions, vous devez vous détendre complètement, ne pas pincer, ne pas fatiguer les muscles.
  • Bonne respiration. Respirez profondément lorsque vous sentez l'approche de la douleur. Après le début du combat, la respiration doit être remplacée par une respiration superficielle, fréquente et rythmée. Si la mêlée est déjà terminée, prenez une profonde respiration et expirez lentement.
  • La position du corps Pendant les combats, il est préférable de se tenir, appuyé contre le mur, derrière la chaise. Quand une femme ment, la douleur peut être plus forte.
  • Massages Cela aidera à améliorer l'état d'un léger massage lombaire. Le mouvement doit être dirigé du haut vers le bas. Vous pouvez simplement lisser les mouvements circulaires caressant le ventre.
N'oubliez pas les recommandations selon lesquelles votre préparation à l'accouchement se passe bien.

Signes d'accouchement à venir
approche de l'accouchement Vous pouvez comprendre que l'accouchement va bientôt commencer, pas seulement par la nature du travail. Il y a quelques signes plus communs qui vous permettront de savoir: un enfant est sur le point de naître.

  1. Combats préliminaires. Lorsque l'accouchement est proche, il ne reste que quelques jours, des accès préliminaires apparaissent régulièrement. Ils sont nécessaires pour préparer l'utérus à la future naissance du bébé.
  2. Sensations désagréables dans les cuisses. Lorsqu'une femme a un enfant pendant 35 semaines, une gêne peut apparaître dans la région pelvienne, les hanches.
  3. Tire dans le bas-ventre. Les bottes s'étirent avant de donner naissance de plus en plus, de sorte que les femmes peuvent se sentir désagréables en sirotant dans l'abdomen.
  4. Douleurs douloureuses Les os de Lonny divergent graduellement. Donc, le corps de la mère se prépare à l'accouchement. En même temps, il y a une douleur douloureuse dans le périnée.
  5. Ventre en bas. Avant de donner naissance abdomen. L'enfant se déplace dans la région pelvienne et l'estomac est progressivement abaissé.
  6. Envoyez l'eau. Immédiatement avant la naissance des eaux usées. Il est conseillé de faire attention à leur couleur, leur texture, leur odeur, puis de tout dire au médecin. Parfois, les eaux coulent bien pendant les contractions. Il est important de se rappeler que, immédiatement après le départ de l'eau, vous devez consulter un médecin, car la naissance a déjà commencé.
  7. Douleurs de travail Un signe de la naissance précoce d'un bébé - contractions fréquentes, régulières et douloureuses.
  8. Selles molles, mictions fréquentes. Les femmes vont parfois plus souvent aux toilettes à l'approche de l'accouchement.
  9. Des frissons Certaines femmes enceintes tremblent avant l'accouchement.
  10. Activité accrue. De manière caractéristique, beaucoup de femmes deviennent plus actives avant l'accouchement. Ils souhaitent créer une atmosphère plus confortable dans l'appartement, préparer plus de choses pour le bébé, faire le tour des magasins.
Surveillez votre condition. Vous réaliserez immédiatement que vous allez devoir accoucher bientôt.

Il semble que je donne naissance, ou comment comprendre que la naissance a commencé

Il semble que je donne naissance! ou Comment comprendre que l'accouchement a commencé

Au travail, je suis souvent confronté au fait qu'un couple marié est conscient du fait qu'il va manquer le début du travail et qu'il n'aura pas le temps d'aller à l'hôpital à temps. Les deux conjoints en font généralement l'expérience, et le mari est moins inquiet... Et généralement, ces expériences ressemblent à ceci:

- Comment comprendre que la douleur n'est que des contractions?

- Soudain, le travail commencera inaperçu et le temps me manquera-t-il?

- Mais comment puis-je comprendre qu'il s'agit précisément du liquide amniotique déplacé?

- combien peut être un bébé sans eau dans l'utérus?

- et si nous sommes coincés dans les embouteillages, combien de temps ai-je pas pour accoucher dans une voiture?

- préférable de choisir un hôpital plus proche de la maison?

- peut mieux aller à l'hôpital à l'avance?

Bien entendu, votre médecin traitant et votre médecin en échographie vous ont déjà parlé de la date de naissance prévue plus d'une fois. Oui, et vous-même avez probablement calculé ce jour important, armé de cercles et de calendriers "magiques"? ;)

Vérifions. Pour obtenir la date de livraison estimée, utilisez la formule suivante:

À partir de la dernière date de la menstruation (le premier jour de la menstruation), soustrayez 3 mois et ajoutez 7 jours.

Par exemple, vous avez eu un PM le 11 janvier. Moins 3 mois est le 11 octobre. Et plus 7 jours est le 18 octobre. Ceci est le DA.

Lorsque vous calculez la date de naissance approximative, rappelez-vous que votre bébé sera probablement né dans ce monde quand il sera prêt. Bien sûr, il essaiera de vous faire plaisir, si vous lui dites quel jour, il y aura un gâteau d'anniversaire et des bougies. Mais vous soyez indulgent avec lui. Alors, considérons qu'il est tout à fait normal que votre bébé naisse deux semaines avant "votre terme" ou deux semaines plus tard. Les naissances entre 37 et 41 semaines de gestation sont considérées comme des livraisons à temps. Et seulement 5% des enfants entrent dans le DA.

Je vais vous raconter cette histoire de mon client:

Plus le moment de l’accouchement était proche, plus je comprenais bien que je ne souhaitais pas connaître la date de naissance estimée indiquée par le médecin en échographie et mon gynécologue!

Je n’étais pas très superstitieux dans la vie, mais quand il s’agissait de mon enfant, en particulier de celui attendu depuis si longtemps, j’ai réalisé que je ne voulais pas donner naissance à une «journée dysfonctionnelle». À savoir, une telle date a été appelée 08.08.08 par tout le monde. Et les étoiles, comme si pas si rose, et la numérologie a échoué.

Le temps qui me restait avant cet événement important, j’ai passé avec les mots «mind you», et lorsque le moment est venu d’accoucher, j’ai fermement décidé de le faire le 07/08/08 ou le 08/09/08.

Par conséquent, tôt le matin du 7 août, j'avais mal au ventre, pas beaucoup mais ennuyeux, et j'ai commencé à me rassembler. À 9 heures, mon mari et mes valises sont arrivés à la maternité du sud de la ville. Le médecin m'a regardé et a réfléchi à ce qu’il fallait faire de moi... C’est effrayant de me laisser rentrer à la maison, mais ce n’est pas bien de le mettre à l’hôpital. quelque chose est vraiment très lent là-bas. En bref, ils m'ont envoyé pour une promenade d'environ trois heures, à coup sûr. Pendant la promenade, j'ai activement harcelé et persuadé mon fils qu'aujourd'hui est un bon jour pour explorer ce monde. À midi, ils me regardèrent encore, réfléchirent et me mirent à l'hôpital. Je me suis frotté les mains avec contentement. Ensuite, je ne savais pas comment tout cela se passait, alors j’ai décidé que si j’étais à l’hôpital, j’accouchais! Donc, j'ai gagné et j'ai disparu avec succès de la date haïe du 08.08.08!

Je ne vais pas vous tourmenter avec les détails ennuyeux de mon emploi du temps du 07.08.08. Je dirai simplement que l'activité générique est restée lente ou que je l'ai inventée en général, et le médecin contractuel est allé à ma rencontre. En général, je n'ai pas accouché ce jour-là. Mais je n'allais pas abandonner. En me couchant (à la maternité), j'ai prévu comment accoucher le 09.08.08. J'ai fermement décidé que je m'accroche à tout ce qui s'est passé. De plus, rien ne laissait présager le développement actif des événements. Je me suis calmé et je me suis endormi.

À 07h00 08.08.08 je me suis réveillé d'une forte douleur dans la vie et grand. Es-tu drôle?! À 9 heures, je me suis rendu compte que je ne pouvais pas atteindre le 9/08/08.

Comme vous l'avez déjà compris, j'ai donné naissance au 08.08.08 à 17h30. Fils

Apparemment, tout le monde est né quand il est prêt et doit, et pas quand nous sommes à l'aise ou désirable.

En passant, je tiens à dire que mon petit fils est beau, intelligent et en bonne santé. Tout va bien avec nous. Certes, s’il décidait que (quel chapeau porter ou quoi manger), il était impossible de le convaincre. Comment décidé, et va faire! :)

Eh bien, nous avons souri un peu, et maintenant nous pouvons continuer. :) On s'inquiète généralement un peu avant d'accoucher. Et comment comprenons-nous encore que ce moment est proche?

Au cours des deux ou trois dernières semaines de grossesse, les femmes ont souvent de nouvelles sensations encore inconnues et des précurseurs de l'accouchement. Allons le découvrir!

* Environ une à deux semaines avant la naissance, la tête du bébé commence à tomber dans le bassin, se préparant à la naissance. Il est donc, pour ainsi dire, attaché et ajusté aux os du bassin, au «lieu où les événements ont commencé». Lorsque cela se produit, la respiration peut être soulagée. Lorsque le diaphragme descend, la pression sur la poitrine et le haut de l'abdomen diminue. Parfois, les femmes disent: «Est-ce quelque chose que je vole directement depuis les derniers jours?!», Une telle légèreté apparaît parfois. Cela se voit généralement de côté et votre famille ou votre médecin peut dire que «le ventre est tombé».

* Deux ou trois semaines avant la naissance, les femmes enceintes peuvent ressentir et disparaître des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen et des douleurs dans la région lombaire. Par nature, elles ressemblent à de la douleur pendant la menstruation. Si cette douleur n’est pas grave et passe, c’est-à-dire elle est irrégulière, ne vous inquiétez pas. Vous vous préparez à l'accouchement et les muscles de l'utérus se préparent également à l'accouchement. Elle rétrécit et se détend, comme si elle mettait sa force à l'épreuve avant l'important travail à venir. De telles sensations sont appelées entrainements / préparatoires / combats factices ou combats Braxton-Higgs.

* Peu de temps avant le début du travail, vous pourrez observer l'écoulement du bouchon muqueux. Elle "vit" dans le col, comme si elle obstruait la "maison" du bébé. Le bouchon de mucus peut se dégager sous la forme de sécrétions épaisses et collantes semblables au gel. Si vous constatez un écoulement de bouchon de mucus en vous-même, appelez votre médecin (si vous avez un contrat ou un contrat), car l'activité patrimoniale peut commencer le lendemain (ou les prochains jours).

Avec le début du travail, nous commençons à ressentir des crampes qui tirent la douleur dans le bas de l'abdomen (le rein peut également se joindre). Une telle douleur sera régulière! Dans la plupart des cas, avec le début du travail, la lutte prend environ 30 à 50 secondes et environ 15 à 10 minutes pour se reposer. Après quelques heures (généralement autour de 7 heures), les contractions deviennent plus fréquentes et le repos entre elles est réduit à 5-3 minutes.

Il est important de pouvoir compter correctement les contractions, car C’est grâce à ce calcul que nous pouvons déterminer avec précision si nous sommes en couches ou non (et dans quelle phase de travail nous sommes). Dans tous les cas, pendant que nous sommes à la maison (dans les maternités, un capteur spécial qui compte les contractions peut être placé sur le ventre, mais cela se fait habituellement avec une anesthésie épidurale). Il existe des programmes spéciaux pour les téléphones qui facilitent ce calcul (l'écran doit comporter au moins trois colonnes: la durée de votre travail, les périodes de travail, les périodes de repos). Mais il est préférable de garder une trace sur un bout de papier afin que vous (ou votre médecin, si on vous le demande) pouvez voir la dynamique de ce qui se passe. Dans les cours de préparation à l'accouchement, vous apprendrez certainement à le faire correctement.

Si vos expériences sont solides et que vous souhaitez vous préparer à la naissance du bébé, il est logique de recourir aux conseils d'un psychologue. Dans les cours de préparation à l'accouchement, vous devrez répondre à ces questions:

- Comment est la naissance?

- Est-ce que j'ai des précurseurs d'accouchement?

- Comment calculer le combat?

- Quelle est la différence entre travail préparatoire et travail?

- Comment comprendre que je suis en travail?

- Comment comprendre à quel stade du travail je suis?

- Comment puis-je me comporter correctement dans telle ou telle phase du travail?

Vous pouvez utiliser ici les cours de préparation à la naissance sur Internet. Techniques DÉTENTE À NÉS

Ou suivez des cours sur la respiration et le posam

Les connaissances et les pratiques acquises lors des cours de préparation à l'accouchement vous aideront à éliminer l'anxiété excessive, à vous comporter de manière adéquate pendant le travail et à profiter du moment le plus heureux - rencontrer votre propre bébé!

Apprenez-en davantage sur la grossesse et l'accouchement grâce à mes livres: "Comme il est facile d'accoucher ou le guide de maternité", "Je suis né! Bonjour, mère! Ou la première année de la vie de la mère et du bébé", "Grossesse après 30 ans ou maternité consciente "," Peurs des futures mères ou Comment faire face aux difficultés de la grossesse. "

Si vous avez besoin de mon aide:

Tél.: +7 916 4015150 (il est préférable d'écrire au centre d'appels, car je ne peux souvent pas répondre à l'appel en raison de la période occupée, je vous rappellerai ou vous écrirai)

Si vous et moi vivons dans différentes villes ou si vous ne pouvez pas vous rendre à la réception sur place, utilisez simplement les conseils de Skype.

Comment savoir qu'il est temps d'accoucher?

Comment les derniers jours / dernières semaines de grossesse affectent-ils une femme? Introduit dans l'anxiété, l'excitation - et si la naissance commençait et que personne ne serait à la maison? Et si je confondais le début du travail avec autre chose? Comment déterminer que l'accouchement a déjà commencé?
Et enfin.
* roulement de tambour
conseils utiles!

Apprenez à distinguer les contractions «d’entraînement» que les femmes enceintes commencent à ressentir au deuxième trimestre des vrais. Les contractions irrégulières ne marquent pas le début du travail. Mais régulier, avec le même intervalle, signifie qu'il est temps d'aller à l'hôpital, surtout lorsque les contractions deviennent très fréquentes, toutes les 40 secondes!

Vous sentirez que le bébé pénètre dans le bassin, cela ressemble à une pression dans le bas de l'abdomen. Cela se produit une à deux semaines avant l'accouchement des femmes qui n'ont pas encore accouché. Chez les femmes ayant déjà accouché, l'enfant passe dans le bassin juste avant la naissance.

Gardez à l'esprit que le liquide amniotique ne signifie pas toujours que le travail a déjà commencé. L'eau peut bouger un jour avant la livraison. Cependant, le risque n'en vaut pas la peine, allez immédiatement à l'hôpital.

2 à 3 semaines avant l'accouchement, les saignements muqueux peuvent également commencer, ce n'est pas toujours un signe d'accouchement imminent.


Conseils et avertissements

Certaines femmes ont mal au dos quelques jours ou quelques heures avant l'accouchement.

Enregistrez vos contractions pour que la sage-femme ou le médecin puisse voir le déroulement de l'accouchement.

Les premières contractions sont plus fortes et plus efficaces si vous vous tenez droit et bougez.

L'accouchement est associé à des risques et, en outre, il n'est pas toujours possible de déterminer avec précision leur début. Par conséquent, si vous avez des doutes et des inquiétudes, appelez votre sage-femme ou votre médecin.

Application mobile "Happy Mama" 4.7 La communication dans l'application est beaucoup plus pratique!

Je devais avoir une date d'accouchement pour l'échographie hier, mais quelque chose comme un bébé n'est pas pressé, aujourd'hui, il tire sur un petit ventre. mais ne tombe pas encore.

À ma première naissance, le bouchon de liège s'est détaché pendant la journée (le matin, il y avait un peu de sang sur mes sous-vêtements, j'avais peur). Elle s'est levée - comme une bagarre, Lyagla - perdue. Donc, le jour et passé / Lay. Et puis mon mari a été persuadé d'aller à l'hôpital. Il n'y avait aucune régularité à trembler du tout! Ces 30 minutes, puis 13, puis 28 minutes. En bref, il n'y avait pas de cohérence avant les tentatives. Et la bulle a été percée à la maternité.

Bonne chance à vous les filles! Tout ira bien!

Les filles, j’ai accouché en premier - je ne soupçonnais même rien, elles ont commencé à saper l’eau après trois jours. J'ai été envoyé à l'hôpital. L'eau coule à nouveau - je suis à nouveau à l'hôpital - le 9 - ils m'envoient. Ils ont dit de venir 12! Les eaux coulent à nouveau, juste sur les jambes, je suis allé le 10, parce que elle commença à s'inquiéter, même si rien ne faisait mal et plus aucun signe. Le médecin a regardé et paniqué a commencé à appeler pour une livraison urgente, parce que Dotsya était déjà en train de suffoquer. et serré, et assommé, et les draps, et le coude - c'est inutile, ils ont torturé moi et l'enfant pendant 10 heures, finalement ils m'ont coupé mon entrejambe sur les côtés jusqu'au cou et Sonya est tombée, toute bleue, mais Glory to God est vivante. pompé. J'écris tout cela parce que toutes les mamans doivent d'abord s'écouter elles-mêmes, et non pas se fier entièrement au médecin. Si vous sentez que quelque chose ne va pas, il est préférable d'être en sécurité!

Et le second était encore plus intéressant. Le médecin m'a dit que j'accoucherais au moins demain et que j'allais sur le circuit. Dans la pièce voisine, la fille a accouché. On dirait que j'ai été très critiqué pour elle et que j'ai commencé à me donner naissance. Je sens que l'enfant rampe, appelle le médecin et il rit, on dit que c'est trop tôt pour vous, j'ai dû crier à l'hôpital tout entier, que je voulais me faire chier pour qu'il me croie (c'est un signe clair que vous êtes en train d'accoucher). Il a couru mais ma tête grimpe. Crier, serrer les jambes - et je ne peux pas et c'est tout. Donc, à peine les précipités m'ont traîné sur une chaise et j'ai immédiatement donné naissance à Mashukha sans une seule rafale en moins d'une heure. C'est comme ça. Maintenant, j'attends le garçon et j'ai même peur de supposer qu'il m'attend. Comment faire face - je vais écrire.

Comment comprendre ce qui est déjà en train d'accoucher: signes du début du travail

Répétition générale (précurseurs du travail)

1. Douleur au bas de l'abdomen et au bas du dos

Au cours des 3-4 semaines précédant l'accouchement, des douleurs périodiques de tiraillement dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos peuvent apparaître. Ils peuvent être spastiques. L'apparition d'une telle douleur est une conséquence d'une augmentation de l'excitabilité de l'AN, ainsi que du déplacement des vertèbres dans le sacrum, ce qui peut entraîner une étranglement nerveux. Parfois, à la suite d'une telle blessure au cours des dernières semaines de grossesse, la jambe peut être périodiquement enlevée et immobilisée. Ce phénomène a une base physiologique et passe après la naissance sans laisser de trace.

En outre, il peut exister une sensation de plénitude, de picotement et de douleur dans la région pubienne, qui est associée à une augmentation de la pression de la partie présentant le fœtus sur la symphyse (os pubien). Le soulagement de cet état aide à porter le pansement, ainsi qu'un repos fréquent en position couchée. Ce phénomène passe aussi après l'accouchement.

2. Abaissement de l'abdomen

2 à 4 semaines avant l'accouchement, une femme enceinte tombe ("glisse") sur le ventre. Lors de l'abaissement de l'abdomen, la femme note qu'il a clairement changé de forme et qu'il est devenu plus petit. En même temps, il devient beaucoup plus facile de respirer et de manger. Cela se produit lorsque le fœtus est abaissé, ce qui libère le diaphragme, l’estomac et les poumons.

3. L'excitabilité de l'utérus

En raison de l'excitabilité accrue de l'utérus, celui-ci commence à réagir de plus en plus à tous les stimuli. Très souvent, les tensions toniques de l'utérus apparaissent 5 à 6 semaines avant l'accouchement. D'abord, 1-2 fois, puis 3-4 fois par semaine, et plus près de l'accouchement et 1-2 fois par jour, l'utérus peut être très tendu. En même temps, il devient solide et cette tension est présente depuis assez longtemps.

4. Faux contractions

En plus du stress tonique de l'utérus, 3 à 4 semaines avant l'accouchement, des contractions périodiques peuvent se produire, appelées précurseurs du travail ou fausses contractions. Les précurseurs ne conduisent pas au développement du travail. Les fausses contractions sont également appelées contractions de Braxton Hicks. Apparemment, ce pandit a souvent ressenti de fausses contractions qui n’entraînaient pas le développement du travail en lui, il est donc entré dans l’histoire de l’obstétrique.

De fausses contractions peuvent apparaître après 7 à 10 minutes (et parfois après 4 à 5 minutes) et durer 2 à 3 heures, puis disparaître progressivement. Ils ne sont pas systématiques, mais peuvent être accompagnés de douleurs assez graves dans le sacrum, le bas du dos, le bas de l'abdomen. Parfois, les femmes ressentent beaucoup plus d'inconfort et d'anxiété à cause de fausses contractions que de contractions génériques.

Les contractions fausses sont dans la plupart des cas remarquées par les femmes multipares qui se méfient beaucoup plus de tout ce qui leur arrive. La femme primipare ne les remarque que si elle est hypersensible. Faire face aux sensations désagréables qui se produisent lors de faux combats aide à prendre un bain chaud. Si vous plongez dans l’eau à une température confortable pendant 20 minutes à 1 heure, les fausses contractions s’atténuent ou disparaissent beaucoup moins souvent et, dans le même temps, leur intensité diminue sensiblement.

5. appétit et poids

Une à deux semaines avant l'accouchement, une femme peut devenir pire que son appétit et le sentiment insupportable de faim aiguë observé pendant toute la grossesse peut disparaître. Elle commence à manger plus calmement. Cette indifférence et même ce refus de manger sont particulièrement manifestes dans les 3-4 jours précédant l'accouchement. Parfois, une femme cesse de vouloir manger seulement un jour avant d’accoucher et, dans certains cas, elle ne souffre pas d’appétit avant d’accoucher.

Environ 7 à 10 jours avant l’accouchement, le poids d’une femme peut baisser de 1 à 2 kg. La réduction de poids n'est pas toujours, mais dans tous les cas, la prise de poids est interrompue. Une à deux semaines avant la naissance, le poids de la femme se stabilise et on n'observe plus son augmentation. La diminution ou la stabilisation du poids d'une femme enceinte avant l'accouchement est associée à une libération accrue de liquide par son corps.

Ainsi, à la fin de la grossesse, des conditions d’un équilibre très instable sont créées, qui sont sur le point d’être perturbées par le développement de l’activité professionnelle, mais l’accouchement ne se produit qu’à un moment donné.

Comment savez-vous ce que vous donnez déjà

Toute femme qui attendait un bébé sait que les dernières semaines précédant la prochaine naissance sont suffisamment étirées. Un sentiment particulier d'anxiété est inhérent aux futures mamans qui doivent accoucher pour la première fois.

L'article traite des précurseurs génériques - cette information sera utile à la fois aux femmes qui attendent la naissance de leur premier enfant et aux femmes qui ont déjà accouché.

Contenu de l'article:

10 des plus fidèles signes de naissance rapprochée

  1. Ventre
    Approximativement quatorze jours avant le début du travail, on peut observer un prolapsus abdominal chez les femmes primipares. Cela se produit parce que la mie préparant l’apparition de la lumière, appuyée contre la sortie, tombe dans la région pelvienne. Pour les femmes qui attendent la naissance d’un autre enfant, l’estomac peut descendre quelques jours avant l’accouchement.
    Une femme après un prolapsus abdominal peut éprouver de la difficulté à respirer, ainsi que des malaises associés à un gonflement et une miction fréquente. Cependant, n'ayez pas peur de cela. Un œdème et une miction fréquente seront un signe clé de l'approche de l'accouchement, c'est-à-dire que votre bébé naîtra bientôt.
  2. Perte de poids incompréhensible
    Une femme prend du poids pendant toute la période d'attente d'un bébé, mais avant de donner naissance, elle peut perdre énormément de poids de plusieurs kilogrammes. Cela indique que vous allez bientôt rencontrer votre bébé. La perte de poids est due à l'absorption d'eau fœtale et ne devrait pas provoquer d'excitation chez la future mère. La perte de poids est d'environ un à deux kilogrammes. Quand cela vient gonfler.
  3. La variabilité de l'humeur
    La métamorphose psychologique se produit dans le corps de la femme, accompagnée de changements physiologiques. Une ou deux semaines avant l'apparition du bébé, la femme sent l'approche de cette réunion et s'y prépare. Il y a des forces pour effectuer les tâches ménagères. Je veux tout faire en même temps.
    L’humeur et le caractère de la future maman deviennent si changeants qu’elle rit puis pleure. Il n'est pas très visible pendant toute la grossesse, mais il est parfaitement visible avant la naissance. Ne négligez pas cette fonctionnalité.
  4. Au revoir les brûlures d'estomac!
    Dans les derniers jours avant l'accouchement, la pression du diaphragme et de l'estomac est supprimée, il y a un sentiment que la respiration devient beaucoup plus facile. La dyspnée et les brûlures d'estomac qui ont été hantées par une femme disparaissent pendant toute la grossesse. En même temps, certaines difficultés apparaissent - il devient plus difficile de s'asseoir et de marcher, il est difficile de trouver une posture confortable, il y a des difficultés pour dormir.
  5. Appétit instable
    Pour celles qui avaient bon appétit pendant toute la grossesse et avaient soudainement remarqué son déclin, ce signe serait un signal pour se préparer à l'accouchement. À propos de l'approche de la naissance témoignera et l'augmentation de l'appétit pour ceux qui avaient déjà mal mangé.
  6. Selles molles et mictions fréquentes
    Tous les neuf mois, la femme a réussi à se précipiter aux toilettes. Mais maintenant tout est différent. Envie d'uriner fréquemment. L'intestin commence à se dégager - et voici la diarrhée. Les hormones relâchant le col utérin commencent à affecter les intestins, ce qui entraîne des selles molles. De tels symptômes apparaissent généralement deux à sept jours avant l'accouchement. Certaines femmes peuvent même confondre le début du travail avec un empoisonnement.
  7. Instinct de nidification
    Quelque temps avant d'accoucher, une femme a le désir de se replier sur elle-même, isolée de tout le monde. Si vous voulez vous blottir ou vous cacher dans un endroit isolé, vous ne pouvez pas voir vos proches - félicitations, la naissance n’est pas si loin, et peut-être que le compte à rebours est passé à l’horloge. Le corps féminin ressent cela et a besoin d'un répit pour la future mère afin qu'elle s'adapte psychologiquement à l'apparence de l'enfant.
  8. Bébé de récession
    Les mouvements de l'enfant dans l'utérus changent considérablement avant le début du travail. Bébé grandit et il devient un peu d'espace dans l'utérus. C'est pourquoi il ne peut pas frapper et pousser pendant longtemps. L’appareil CTG montrera à maman que l’activité et le rythme cardiaque de l’enfant sont normaux, il n’ya aucune raison de s’inquiéter. Au cours des quatre dernières semaines, avant l'accouchement, il est recommandé de faire CTG au moins deux fois par semaine, et de le faire mieux chaque jour.
  9. Douleurs tirantes dans la région pubienne
    Immédiatement avant l'apparition du bébé, une femme commence à ressentir une douleur tiraillante dans l'os pubien. En effet, pour l'accouchement, il est nécessaire de ramollir les os pour faciliter le processus d'apparition du bébé. Accompagner le processus sourde douleur douloureuse. Ces symptômes ne sont pas du tout terribles, vous pouvez préparer des choses pour l'hôpital.
  10. Bouchon de mucus de sortie
    Chaque femme a sans doute entendu dire que le bouchon de mucus protège le bébé contre diverses infections tout au long de la grossesse. En cours de dilatation cervicale, le bouchon sort. Rappelez-vous, lors de la première naissance, l'utérus s'ouvre assez lentement et beaucoup plus rapidement - lors des naissances suivantes.

Tous ces signes sont des signes indirects du début du travail. Et seul un obstétricien-gynécologue peut, lors de l'examen, parler du début effectif de l'activité de travail - il le juge par dilatation cervicale.

Deux signes de travail ont commencé

  1. Rupture de liquide amniotique
    Le déversement d'eau de chaque femme peut avoir lieu de différentes manières. Chez certaines femmes, l’eau peut rester à la maison, dans d’autres elles fuient, et il arrive aussi que l’eau diverge après une ponction de la vessie fœtale dans la salle d’accouchement.
  2. L'apparition de combats réguliers
    Contractions - Ceci est un signe clair de travail imminent. Il est impossible de ne pas les remarquer. Les contractions ressemblent aux douleurs dues aux vagues, en partant des reins et en descendant vers le bas de l'abdomen. La douleur survient à une certaine période, la sensibilité augmente avec le temps.

Symptômes du début du travail prématuré

  • La naissance prématurée est comparable à la menace d'avortement. Le début du processus - la décharge de liquide amniotique au moment de la grossesse, encore loin de la date de naissance prévue.
  • Les contractions utérines, les douleurs d’arrachement, certaines tensions de l’abdomen sont les précurseurs de la naissance prématurée. L'allocation augmente alors qu'il y a des traînées de sang.

Constatant de tels signes, une femme devrait immédiatement consulter un médecin afin de prévenir une naissance prématurée. Si le col de l'utérus a commencé à s'ouvrir, ne rien faire, il faut donner naissance.

Comment savoir quoi donner bientôt? Harbingers: 9 symptômes d'accouchement imminent

Signes du début du travail: fausses contractions, prolapsus abdominal et autres modifications du corps

Les questions les plus fréquemment posées par les futures mères et leurs connaissances déjà nées sont les suivantes: «Comment savoir si la naissance a commencé? Est-ce que le début du travail va me manquer? Y at-il des signes que la naissance est sur le point de commencer? " Bien sûr, il est difficile de prédire avec précision la date de naissance, mais il existe néanmoins certains signes permettant de déterminer qu'un enfant peut naître bientôt.

D'habitude, l'accouchement ne se produit pas soudainement, notre corps ne peut pas changer du jour au lendemain - il ne se passe pas qu'il y a une heure, rien ne laissait présager le début du travail, et tout à coup, ils ont commencé brusquement. Les naissances sont toujours précédées de quelques modifications corporelles. À quoi la future mère devrait-elle faire attention?

Il existe des soi-disant précurseurs de l'accouchement - des changements externes tangibles dans le corps, qui indiquent une préparation au début du travail. La raison de leur apparition est une forte augmentation de la quantité d’œstrogène avant accouchement. L'activité de ces hormones affecte le bien-être et le comportement des femmes. Quelques personnes qui comparaissent apparaissent même deux semaines avant l'accouchement à venir et une personne à peine quelques heures avant. Certains précurseurs du travail sont exprimés intensément, pour quelqu'un, ils passent inaperçus. Il y a plusieurs précurseurs de l'accouchement, mais pour comprendre que l'accouchement va bientôt commencer, un ou deux d'entre eux suffisent.

Fausses contractions

De fausses contractions peuvent survenir après la 38ème semaine de grossesse. Les fausses contractions sont plus intenses que celles de Braxton-Hicks qu'une femme pouvait déjà ressentir à partir du deuxième trimestre de sa grossesse. Les fausses contractions, comme les contractions de Braxton-Hicks, entraînent l'utérus avant le travail à venir, elles sont irrégulières et indolores, les intervalles entre elles ne diminuent pas. Au contraire, les douleurs réelles du travail sont régulières, leur force augmente progressivement, elles deviennent plus longues et plus douloureuses et les intervalles entre elles sont réduits. Ensuite, nous pouvons déjà dire que la naissance a commencé sérieusement. En attendant, il y a de fausses contractions, il n'est pas nécessaire d'aller à la maternité - on peut facilement les survivre à la maison.

Prolapsus abdominal

Environ deux à trois semaines avant l’accouchement, l’enfant, en prévision de la naissance, appuie sur la partie de présentation (généralement la tête) contre le segment inférieur de l’utérus et le rabat. L'utérus, qui se trouvait auparavant dans la cavité abdominale, pénètre dans la région pelvienne, la partie supérieure de l'utérus (en bas), en chute, cesse de faire pression sur les organes internes du support thoracique et de la cavité abdominale. Dès que le ventre retombe dans le futur, la mère s'aperçoit qu'il est devenu plus facile de respirer, même s'il devient plus difficile de s'asseoir et de marcher. En outre, les brûlures d'estomac et les éructations disparaissent (après tout, l'utérus ne fait plus pression sur le diaphragme et l'estomac). Mais, vers le bas, l'utérus commence à exercer une pression sur la vessie. Naturellement, les mictions deviennent plus fréquentes.

Pour quelqu'un, le prolapsus de l'utérus provoque une sensation de lourdeur dans le bas de l'abdomen et même une légère douleur dans la région du ligament inguinal. Les jambes et le bas du dos de quelqu'un semblent parfois traverser des décharges électriques. Toutes ces sensations sont également dues au fait que la présentation du fœtus descend et est "insérée" dans l'entrée du petit bassin d'une femme, tout en irritant ses terminaisons nerveuses.

Dans la deuxième naissance et les suivantes, l'estomac descend plus tard, juste avant la naissance. Il arrive que ce précurseur de naissance ne soit pas du tout.

Perte de poids

Environ deux semaines avant l'accouchement, le poids peut diminuer, généralement entre 0,5 et 2 kg. Cela se produit parce que l'excès de liquide est excrété par le corps et que le gonflement est réduit. Si plus tôt au cours de la grossesse, sous l’effet de la progestérone, le fluide dans le corps d’une femme enceinte s’est accumulé, mais maintenant, avant l’accouchement, l’effet de la progestérone diminue, mais d’autres hormones sexuelles féminines - les œstrogènes - commencent à agir de manière intensive. Ils éliminent également l'excès de liquide du corps de la future mère. Très souvent, la future mère remarque qu’en fin de grossesse, il lui est devenu plus facile de mettre des bagues, des gants, des chaussures - le gonflement des mains et des pieds a diminué.

Changer de tabouret

En outre, les hormones détendent les muscles de l'intestin, ce qui peut entraîner un trouble des selles. Parfois, cette augmentation des selles (jusqu'à 2-3 fois par jour) avec la dilution des masses fécales prises par les femmes pour une infection intestinale. Cependant, s'il n'y a pas de nausée, de vomissements, de décoloration et d'odeur de matières fécales, ni aucun autre symptôme d'intoxication, ne vous inquiétez pas: c'est l'un des précurseurs de la prochaine naissance.

Réduction de l'appétit

À la veille de la naissance, chaque désir disparaît pour deux personnes et parfois vous ne voulez pas du tout manger. Tout cela constitue également la préparation du corps à l'accouchement naturel.

Changement d'état émotionnel

On remarque que beaucoup de femmes changent d'humeur quelques jours avant la naissance. D'habitude, la future mère se sent fatiguée, elle veut se reposer davantage, dormir, l'apathie apparaît. Cet état est tout à fait compréhensible - il est nécessaire de rassembler ses forces pour se préparer à l’accouchement. Souvent, avant même la naissance, une femme cherche à prendre sa retraite, à la recherche d'un endroit isolé où vous pourrez vous allonger et vous concentrer sur vous-même et sur vos sentiments.

Changer le comportement des enfants

Le bébé dans les derniers jours avant la naissance se calme également. Son activité physique diminue alors que, selon le CTG, les ultrasons et d’autres études, il est en parfaite santé. C’est juste que l’enfant a déjà pris suffisamment de poids et de taille et qu’il n’a souvent aucun endroit où se tourner dans l’utérus. En outre, le bébé gagne en force avant de longs travaux.

Malaise

Quelques jours avant l'accouchement, de nombreuses femmes enceintes ressentent un inconfort dans le bas de l'abdomen et dans la région du sacrum. Le plus souvent, ils ressemblent à ceux qui se produisent à la veille ou pendant la menstruation - l'estomac ou le bas du dos tire périodiquement, il s'agit parfois d'une légère douleur. Ils apparaissent lors de l'écoulement du mucus ou avant. Cet inconfort est dû à l'étirement des ligaments pelviens, à l'augmentation du flux sanguin vers l'utérus ou au prolapsus de l'utérus.

Décharge de bouchon de mucus

C’est l’un des signes avant-coureurs de l’accouchement. Pendant la grossesse, les glandes du col utérin produisent un secret (il ressemble à une gelée épaisse et forme ce qu'on appelle un bouchon), qui empêche divers micro-organismes de pénétrer dans la cavité utérine. Avant la naissance, sous l'influence des œstrogènes, le col de l'utérus se ramollit, le canal cervical s'ouvre et le bouchon peut sortir - la femme voit qu'il y a des caillots de mucus de consistance gélatineuse sur les vêtements. Le liège peut être de différentes couleurs: blanc, transparent, brun jaunâtre ou rose-rouge. Il est souvent taché de sang - ceci est tout à fait normal et peut indiquer qu'un accouchement aura lieu dans les prochaines 24 heures. Le bouchon de mucus peut se démarquer immédiatement (à la fois) ou s'éteindre par endroits pendant la journée. Habituellement, la décharge du bouchon n’affecte pas l’état de santé de la future mère, mais parfois, au moment de la décharge, on a l’impression que l’abdomen est abaissé (comme avant la menstruation).

Le bouchon de mucus peut disparaître deux semaines avant l'accouchement et peut rester à l'intérieur jusqu'à la naissance du bébé. Si les embouteillages sont terminés et qu'il n'y a pas de contractions, vous ne devriez pas aller immédiatement à la maternité: il suffit d'appeler le médecin et de consulter. Cependant, si le bouchon est parti moins de deux semaines avant la date prévue de l'accouchement ou s'il contient beaucoup de sang rouge vif, vous devez contacter immédiatement la maternité.

Habituellement, la future mère a deux ou trois signes d’approche du travail. Mais il arrive qu'il n'y ait pas de précurseurs du tout. Cela ne signifie pas que le corps ne se prépare pas à l'accouchement: il est possible qu'une femme ne remarque tout simplement pas les précurseurs ou ceux-ci apparaîtront immédiatement avant la naissance.

Et s'il y a des précurseurs d'accouchement? Habituellement, vous n'avez rien à faire, car les précurseurs sont complètement naturels, ils disent simplement que le corps est reconstruit et se prépare à la naissance d'un enfant. Par conséquent, ne vous inquiétez pas et allez à l'hôpital dès que, par exemple, les séances d'entraînement ont commencé ou que le bouchon muqueux s'est détaché.

Comment comprendre que l'accouchement a commencé:
signes importants

Les derniers jours de la grossesse sont généralement très perturbants et agités. Quel que soit le type d’enfant attendu par une femme, elle s’inquiète de la manière dont la naissance commencera. Le fait est que chaque livraison peut commencer de différentes manières, et l'expérience ne garantit donc pas que le scénario des naissances précédentes sera répété exactement. Primiparopa sont plus expérimentés que d’autres, ils n’ont aucune expérience générique. Dans cet article, nous vous expliquerons comment comprendre que le travail approche et comment déterminer qu'il a déjà commencé.

Comment déterminer l'approximation?

Date de naissance - un grand mystère de la nature. Malgré le fait que les obstétriciens indiquent dans la carte d’échange de la DA (date de naissance estimée), personne ne dira la date exacte à laquelle le bébé décide de venir au monde. Seulement 5% des bébés naissent exactement dans la DA. Tous les autres choisissent eux-mêmes d'autres dates - avant ou même après la période désignée.

C'est pourquoi les futures mères ont tellement peur de ne pas remarquer, de manquer, de confondre le début du travail avec d'autres sensations, qui sont si riches lors du troisième trimestre le plus difficile.

Le meilleur assistant et souffleur d'une femme enceinte est son propre organisme. Habituellement, il commence par donner des «indices» à l’avance de la naissance.

La phase prénatale commence officiellement à 38 semaines d'obstétrique complète. À partir de cette période, il est nécessaire d’écouter aussi attentivement que possible les changements survenus dans son propre état. L'enfant est déjà bien mûr, il est prêt à naître un jour donné.

Habituellement, même les femmes qui n'ont pas suivi de formation pendant la période de portage d'un bébé commencent à 38 semaines. Ils se manifestent par des tensions spontanées à court terme des muscles de l'utérus, qui se retirent rapidement, ne sont pas séparées par un intervalle fixe. Cela signifie qu’après un entraînement, l’autre peut arriver en une demi-heure et au bout de trois heures, et seulement le lendemain. Les contractions du travail sont cycliques et toujours avec un certain intervalle caractéristique d'une certaine période d'accouchement dans le temps.

Après 38 semaines, en moyenne, des précurseurs du travail apparaissent également. Ici, la future mère devrait être extrêmement prudente - certains signes préliminaires peuvent être très similaires aux complications de la grossesse. Par exemple, suite à une augmentation du nombre de pertes vaginales, il est facile de rater la fuite de liquide amniotique et une infection vaginale accompagnée de pertes jaunâtres et gélatineuses peut être confondue avec le début de la séparation du bouchon muqueux.

L'irréversibilité est un trait distinctif du processus générique issu des divers "événements" préparatoires. Si l'accouchement commence, ils ne peuvent pas être arrêtés, ralentis ou affaiblis, car ils constituent un acte exclusivement réflexe. Une femme peut influencer les précurseurs et changer de caractère avec des médicaments et d’autres méthodes.

Quand commencent-ils?

L'accouchement est la conclusion logique des processus complexes et à plusieurs étapes qui se déroulent dans le corps de la femme au seuil de la naissance d'un enfant. Chacun de ces processus est étroitement lié aux autres. Lorsqu'on lui demande quand le travail commencera, la réponse est une - lorsque tous les processus internes atteignent un développement maximal.

L'utérus devient gros. Le corps reproducteur de la femme prend du poids et atteint une taille solide. L'appareil neuromusculaire de l'utérus, quelques semaines avant la naissance, commence à se préparer aux contractions du travail à venir. Dans les cellules du myomètre (tissu structurel de l'utérus) commence à produire une substance qui aidera les tissus à se contracter - l'actomyosine. À 38 semaines et un peu plus tard, les tissus utérins se débarrassent des fibres nerveuses en excès. C'est un mécanisme physiologique naturel de l'anesthésie.

Pour l'accouchement doit mûrir complètement le placenta. Une semaine avant le début du travail, elle commence à produire de l'ocytocine. Elle aide dans cette glande pituitaire. Une concentration adéquate de cette hormone dans le corps de la femme entraîne l'apparition de contractions. Le facteur hormonal est crucial - pour que le travail commence, il est nécessaire que le niveau de progestérone diminue. Cette hormone était responsable tous les neuf mois de la préservation de la grossesse, de la création de conditions optimales pour le développement du fœtus. À la naissance, ce n'est plus nécessaire et la progestérone est réduite proportionnellement à la croissance des œstrogènes et de l'ocytocine.

Avant l’accouchement, le glycogène, l’ATP, les composés du phosphore et les électrolytes commencent à s’accumuler dans le corps de la femme. Ils rendent l'utérus plus résistant aux crises à venir et augmentent généralement le potentiel énergétique de la future mère.

L’état du système nerveux est l’un des facteurs importants qui influent directement sur le moment du début du travail. En cas d'échec, la préparation de l'utérus à l'accouchement ralentit, l'équilibre hormonal se modifie, ce qui peut entraîner à la fois un travail prématuré et une grossesse prolongée.

Précurseurs - mythes et réalité

Du fait que la naissance est proche, une femme peut raconter ce qu'on appelle des "précurseurs" - les premiers signes, dont la totalité suggère l'approche du travail imminent. Pour toutes les femmes, il n'y a pas une liste unique de symptômes, les «précurseurs» dépendent des caractéristiques individuelles du corps féminin. Les signes les plus communs sont les suivants.

Prolapsus abdominal

Le ventre de la femme enceinte est abaissé, sa forme change visuellement. Cela est dû à l'établissement de la tête fœtale au pharynx interne - la sortie de la cavité utérine. Notez que l'estomac est abaissé, la femme peut indépendamment. Il devient beaucoup plus facile de respirer, car le bas de l'utérus ne fait plus pression sur le diaphragme, il diminue les brûlures d'estomac, ce qui épuise une femme, et l'utérus cesse de caler l'estomac. Mais la pression sur la vessie et les intestins augmente, raison pour laquelle le besoin d'uriner augmente et devient de plus en plus fréquent. Des fuites d'urine incontrôlées peuvent survenir lorsque vous toussez ou riez et que la constipation augmente.

Le ptosis abdominal chez les primipares se produit généralement 3 à 4 semaines avant l'accouchement. Pour les symptômes multipares, ils apparaissent 1 à 4 jours avant le début du travail, et parfois même au cours des premières contractions du travail ou juste quelques heures avant.

Changement de démarche, douleur dans le bassin

Une fois que le bébé a une «position de pré-départ» dans l'utérus, une charge accrue est placée sur les os et les muscles du bassin. Par conséquent, la démarche devient maladroite, la femme se «dandine» de plus en plus lorsqu'elle marche. Apparaissent en tirant et en cassant une douleur faible dans les os du bassin, dans les ligaments. Si la symphysite a déjà commencé, la douleur dans la région de l'articulation de la symphyse augmente.

Le plus souvent, une femme peut ressentir de l'inconfort lorsqu'il est nécessaire de rester debout pendant une longue période, en se levant d'un lit depuis une position couchée ou en montant une échelle.

Lotissement

Les pertes vaginales changent quantitativement et qualitativement. Ils deviennent plus abondants, se liquéfient à mesure que la concentration de progestérone diminue chaque jour. Pour les sécrétions, vous devez suivre de près - si elles apparaissent comme des impuretés de type gelée, cela peut signifier le début de la décharge du bouchon muqueux. Le bouchon pendant la grossesse ferme le canal cervical situé dans le col de l'utérus afin que les bactéries et les virus ne pénètrent pas dans l'utérus, de sorte que l'environnement utérin reste stérile.

Le liège peut être séparé en parties ou entièrement. Chez les primipares, cela peut se produire deux semaines avant l'accouchement. Pour les multipares, le liège disparaît quelques jours avant le début des contractions du travail, déjà dans leur processus ou lorsque de l'eau est versée.

Perte de poids

Avant de donner naissance, une femme commence à perdre du poids. Ce signe a été remarqué il y a longtemps. Une telle "perte de poids" inattendue pour quelques kilogrammes est associée à une diminution de la quantité de fluide intercellulaire. Ce processus commence également en raison d'une diminution des niveaux de progestérone. De plus, le corps de la femme commence à se vider, donc souvent quelques jours avant que la naissance ne commence la diarrhée.

Comportement de bébé

Dans la très grande majorité des cas, avant l'accouchement, les miettes disparaissent après 4 à 5 jours et cessent de bouger activement. L'enfant stocke également de l'énergie, car le processus de naissance nécessitera de grands efforts de sa part. De plus, le bébé a déjà tellement grandi qu'il lui est difficile de se déplacer dans l'utérus - cela devient trop proche pour lui.

À ce stade, il est important de continuer à enregistrer les épisodes d'activité réduite. S'il n'y a pas de mouvement du tout pendant 12 heures, il est nécessaire de consulter un médecin.

Nidification

Le syndrome de "nidification" est la manifestation de l'instinct animal de la disposition du "nid" - l'habitation avant l'apparition de la progéniture. Il en va de même pour de nombreux oiseaux et animaux. Cela se manifeste par le fait qu'une femme sort pour faire le ménage, tout mettre en ordre, pour réorganiser les affaires des enfants dans la chambre des enfants préparée. On pense que l'instinct a un effet bénéfique sur le psychisme de la femme enceinte, en aidant à faire face aux peurs de l'accouchement et aux pensées sombres. Il n'apparaît pas du tout et n'est pas une fonctionnalité obligatoire.