Quelle est l'hypotrophie fœtale dangereuse et comment éviter son apparence

L'hypotrophie fœtale au cours de la grossesse ou la sdfd est une pathologie courante. Un tel diagnostic se produit souvent au troisième trimestre. Dans cet article, nous examinerons les principales causes de la pathologie, son diagnostic et ses méthodes de traitement.

Hypotrophie fœtale - de quoi s'agit-il

Qu'est-ce qu'une hypotrophie fœtale dangereuse? Le fait qu'il s'agisse d'un ralentissement de la croissance intra-utérine du bébé. Sa taille est plus petite qu’elle ne devrait l’être à un certain stade de la grossesse, son développement est en retard de plus de quatorze jours. Le fœtus ressent une privation ininterrompue en oxygène, ce qui arrête le processus métabolique et assure la croissance normale de l'enfant.

Classification

Sur la base des critères, deux formes de malnutrition sont distinguées:

  • Forme symétrique - organes en mesure de retarder leur croissance.
  • La forme asymétrique - le cerveau et le squelette grandissent normalement et les organes internes ralentissent leur croissance.

Chacune de ces formes de malnutrition fœtale peut être observée à 33 semaines de gestation. À son tour, il y a trois étapes:

  • Hypotrophie fœtale du 1 er degré - la croissance du bébé prend du retard pendant 2 semaines. C'est le plus facile et, en règle générale, après l'accouchement n'est pas confirmé. La raison principale de la confirmation erronée peut être une détermination incorrecte de la durée de la grossesse.
  • Hypotrophie fœtale à 2 degrés - le retard de croissance est de 2 à 4 semaines. Cette étape peut provoquer une hypoxie, ce qui perturbe la nutrition du fœtus et son apport en oxygène.
  • Hypotrophie fœtale à 3 degrés - un ralentissement de la croissance est supérieur à 1 mois. L'étape la plus dangereuse. Étant donné que le fœtus est très épuisé, cela peut être la source de sa mort. C'est assez rare, la raison principale est la détermination tardive de la pathologie.

Après la naissance, la première étape ne laisse généralement aucune conséquence, contrairement aux deuxième et troisième étapes, elles peuvent affecter le développement physique et psychologique du bébé.

Causes de l'hypotrophie et ses conséquences

Il y a beaucoup de facteurs provocants pour la progression de ce diagnostic. Les principales causes d'hypotrophie fœtale sont:

  • nourriture pauvre et instable;
  • fumer, boire de l'alcool, des drogues;
  • stress constant;
  • toxicose tardive;
  • diabète sucré, GSD;
  • des médicaments;
  • naissances multiples;
  • vieillissement du placenta;
  • aberration chromosomique;
  • très tard ou début de grossesse;
  • enchevêtrement du cordon;
  • le mode de fonctionnement de la future mère;
  • maladies infectieuses du système génito-urinaire, cystite, toxoplasmose, chlamydia et autres;
  • Les maladies cardiovasculaires chez la mère, telles que l'hypertension, l'hypotension, la détérioration du tonus des muscles, des vaisseaux sanguins, etc.
  • rachitisme;
  • maladies infectieuses;
  • exacerbation de réactions névrotiques;
  • dysharmonie des proportions corporelles
  • lésion du système nerveux central: paralysie, œdème cérébral, retard mental, etc.

Diagnostic de pathologie

Il est difficile de déterminer de manière indépendante le retard de croissance intra-utérine, car cette pathologie ne présente aucun symptôme prononcé. Seule une visite chez le gynécologue aidera à déterminer le diagnostic à temps. Le diagnostic est réalisé en deux étapes:

  • mesure de la circonférence abdominale et du bas de l'utérus;
  • une des études de matériel:
  • diagnostic échographique du placenta et évaluation fétométrique;
  • La dopplerométrie est effectuée pour déterminer l’état du cordon ombilical, des artères cérébrales fœtales, l’évaluation du débit sanguin dans les vaisseaux utérins;
  • Cardiotocographie par ultrasons - analyse de la fréquence cardiaque fœtale.

Prévention

Avant de planifier une grossesse, il est nécessaire d’examiner à fond le corps de la future mère. Si des maladies chroniques sont présentes, elles doivent être traitées et les mauvaises habitudes éliminées, le cas échéant. Après tout, un mode de vie sain et une planification de la grossesse sont la clé de la santé du futur bébé. Mais si la grossesse est arrivée subitement, vous devez adhérer à des mesures préventives.

  • Il est nécessaire de combiner des produits de différents groupes alimentaires: protéines, glucides, lipides, vitamines et minéraux. La source de protéines est la volaille, le poisson et les produits laitiers. Apport quotidien en protéines pendant la grossesse 120-150 g
  • La quantité de glucides devrait être d'au moins 300 grammes par jour. Vous devez consommer des glucides riches en fibres alimentaires, qui sont contenus dans des produits de boulangerie à base de farine de blé entier, de céréales, de légumes, de baies.
  • Le taux moyen quotidien de graisse de 80 g, ils sont contenus dans les huiles végétales de table, les noix et les poissons gras.
  • Pendant la grossesse, la vitamine E est la principale vitamine, c'est lui qui contribue au développement du fœtus. Dose journalière de 20-25 mg, il est contenu dans ces produits: foie, huile non raffinée, sarrasin, noix.
  • Les oligo-éléments et les composants minéraux facilitent la croissance du fœtus. Le calcium, le phosphore, le magnésium, le potassium, le sodium, le fer leur appartiennent. Les trois premiers sont présents dans le lait, le poisson, la viande, les œufs, les noix et les légumes. Potassium et sodium dans la laitue, les raisins secs, les haricots, les champignons. Fer - dans le foie, le jaune, les pommes.

Évitez les situations stressantes. Pensez plus souvent au bien, soyez en mesure de vous détendre, ne retenez pas les émotions, reposez-vous et ne faites pas trop l'effort physique. La méditation sera une aide précieuse dans ce cas. Ce ne sont pas seulement des activités relaxantes pour le corps et l'esprit, mais également une communication avec votre enfant à naître. En outre, la méditation aide à réduire l'hypertension artérielle, améliore la circulation sanguine, enregistre un mal de tête, améliore le sommeil. En cas de fortes déviations, le médecin vous prescrira Curantil.

Il est recommandé de vivre dans un environnement écologique, avec de l’air et de l’eau propres et de faibles niveaux de radiation. Dans ce cas, vous devez au moins éviter l'environnement toxique. Assurer la qualité de l'eau potable, des produits, des cosmétiques, des produits d'entretien. Essayez de nettoyer régulièrement la maison. Utilisez le moins possible de matériel émettant des radiations électromagnétiques: téléphone, ordinateur, télévision, etc.

Pourquoi tester pour la coagulation pendant la grossesse, découvrez ici.

Traitement de l'hypotrophie fœtale

L'hypotrophie n'est pas traitée, mais elle est débarrassée de sa cause initiale, provoquée par elle. Avec des bases différentes, le traitement est différent. Par conséquent, l'élimination de la pathologie pour chaque maman se produit personnellement:

  • Thérapie des maladies chroniques. Il est nécessaire de traiter les maux existants et de le faire afin de ne pas nuire au bébé. Les maladies du foie, des reins et des ulcères d'estomac sont traitées au moyen de médicaments sans danger. Le traitement du foie est effectué avec des hépatoprotecteurs: Essentiale, Kars, Hofitol. Lorsque l'ulcère de l'estomac aidera ces médicaments: Maalox, Renny, Almagel.
  • Correction de la nutrition de la femme enceinte. La nourriture pendant cette période doit être variée et équilibrée. Il est nécessaire de faire de petites collations entre les repas. De plus, n'oubliez pas d'utiliser des fluides, au moins deux litres d'eau propre par jour.
  • L'utilisation de drogues qui détendent l'utérus. Ils réduisent l'activité contractile de l'organe et aident à éviter le travail prématuré. Ces médicaments comprennent: Ginipral, Salbupral, Partusisten, ritodrin.
  • L'utilisation d'outils qui dilatent les vaisseaux sanguins et améliorent le flux sanguin utéro-placentaire, notamment: Eufilline, Aspirine, Curantil. Ils aident à prévenir la formation de caillots sanguins, à améliorer la densité du sang et à augmenter la vitesse du flux sanguin.
  • L'utilisation d'enzymes aidera à améliorer le métabolisme, favorisera une digestion normale et éliminera les signes de déficit enzymatique. Ceux-ci incluent: Festal, Mezim, Pepsin, Pancréatine.

Les remèdes naturels sont souvent des aides efficaces et remplacent la plupart des médicaments:

  • Tanaisie, réglisse, bleuet bleu augmentent la pression artérielle.
  • Les baies d’airelles traitent les reins enflammés, ont un effet diurétique et anti-œdème.
  • La rose musquée est riche en vitamine C, ce qui aidera à combattre les infections respiratoires aiguës.
  • La camomille combat les gaz dans les intestins et a également un léger effet laxatif.

Un bon repos et une bonne nutrition constituent la meilleure prévention du diagnostic. Le sommeil d'une femme enceinte devrait durer au moins 8 heures. Et aussi après la douzième semaine devrait augmenter l'apport calorique - vous devez consommer au moins 2500 kcal par jour. Il est plus facile d’empêcher un diagnostic que de le traiter. Des mesures préventives aideront à éliminer les causes de la malnutrition.

L'histoire d'un spécialiste de l'hypotrophie fœtale (FGR), voir la vidéo:

Hypotrophie fœtale pendant la grossesse

L'hypotrophie fœtale pendant la grossesse est une maladie dans laquelle le poids et la taille du fœtus ne correspondent pas aux semaines complètes de la grossesse. Le terme «retard de croissance intra-utérin», abrégé en VZRP, est plus courant dans la littérature médicale.

La VZRP est assez souvent détectée chez les futures mères atteintes d'une maladie cardiaque, du système excréteur, endocrinien et reproducteur, ainsi que chez les femmes qui ont de mauvaises habitudes. Les enfants atteints de cette pathologie naissent physiquement sous-développés. Ils ont donc besoin de soins et d'un traitement spéciaux après la naissance.

Formes et degrés de malnutrition fœtale

Causes de CDF

Une hypotrophie fœtale du fœtus peut survenir en raison de nombreux facteurs. Les principales raisons incluent:

  • âge de la mère de moins de 17 ans et de plus de 35 ans;
  • tabagisme, alcoolisme, toxicomanie, mauvaises conditions de vie;
  • maladies somatiques concomitantes;
  • maladies des organes génitaux féminins;
  • grossesse multiple.

Tous ces facteurs entraînent une détérioration de la circulation placentaire du fœtus et, par conséquent, de son hypoxie.

Symptômes de malnutrition fœtale

Un obstétricien-gynécologue peut établir un diagnostic préliminaire de "VZRP". La palpation montre un retard dans la croissance du bas de l'utérus ou de la taille du fœtus, alors ne négligez pas les visites prévues chez le médecin. Pour un examen plus approfondi, une femme enceinte est envoyée pour une échographie, dans laquelle le rapport de toutes les parties du corps et des organes du fœtus est déterminé par le fœtométrie. Le diagnostic final de "VZRP" est généralement posé avec une échographie répétée, car il est souhaitable de surveiller la dynamique.

Une autre méthode d’examen de la suspicion de VZRP est l’échographie Doppler, qui évalue le débit sanguin placentaire. L'hypotrophie fœtale pendant la grossesse à 30 semaines ou plus peut être diagnostiquée à l'aide de CTG, ce qui vous permet de réparer les anomalies du système cardiovasculaire du fœtus.

Traitement de l'hypotrophie fœtale

De nos jours, il est plus facile de prévenir le VZRP que de le guérir. Pour cette pathologie du foetus, la mère devrait abandonner les mauvaises habitudes, bien manger. Avant de planifier une grossesse, une femme doit être guérie ou amenée au stade de la réparation des maladies des organes somatiques et génitaux.

Le traitement de VZRP est choisi individuellement, est le traitement de la maladie somatique sous-jacente. La restauration du débit sanguin placentaire à l'aide de vasodilatateurs ("eufilline") est obligatoire. Peut-être l’utilisation de la thérapie tocolytique, qui a un effet relaxant sur l’utérus. Ce groupe comprend "Ginipral" et "Magne-B6".

En cas d'insuffisance circulatoire placentaire, des angioprotecteurs et des antiplaquettaires sont prescrits pour améliorer les propriétés rhéologiques du sang. Les médicaments de choix dans ce groupe sont «dipyridamole» et «pentoxifylline». VZRP est une indication thérapeutique avec des vitamines, en particulier une vitamine E.

Au cours du traitement de l'hypotrophie fœtale, une femme doit surveiller attentivement son état, éviter le stress et suivre toutes les recommandations du médecin. Il est nécessaire de consulter périodiquement le gynécologue pour contrôler l'efficacité du traitement. Lors de l'examen, le médecin vérifiera l'état du fœtus avec une échographie et un CTG.

Danger et traitement de la malnutrition fœtale pendant la grossesse

L'hypotrophie fœtale est un phénomène pathologique qui se manifeste par un retard de croissance du fœtus et par l'incohérence de la taille de ses membres ou de ses organes internes avec les valeurs normales. Les conséquences de ce phénomène sont directement liées au degré de gravité de ce phénomène.

Caractéristiques générales de la maladie

L'hypotrophie est un phénomène dans lequel ses indices fétométriques (poids, taille, longueur des extrémités) ne répondent pas aux normes à respecter à une certaine période de la grossesse.

La survenue de cette pathologie peut être due à certaines raisons, parmi lesquelles:

  • mauvaises habitudes d'une femme enceinte (consommation d'alcool et de drogues, tabagisme);
  • prééclampsie (caractérisée par une pression accrue + la présence de protéines dans les urines et souvent un œdème);
  • la présence d'une anomalie chromosomique chez le fœtus (puis, lors de la deuxième / troisième échographie programmée, toute anomalie dans le développement des organes internes est détectée, un os nasal très court ou son absence);
  • diabète non contrôlé chez une femme enceinte;
  • trop jeune femme en travail (moins de 17 ans) ou environ 40 ans;
  • travaux impliquant un contact avec des produits chimiques;
  • fœtus du cordon ombilical fœtal serré ou autre violation du flux sanguin dans le cordon ombilical (lorsque le bébé ne reçoit pas la quantité appropriée d'éléments nutritifs et d'oxygène);
  • vieillissement prématuré, décollement ou inflammation du placenta;

En plus des raisons susmentionnées, de nombreux autres facteurs peuvent entraîner une hypotrophie fœtale.

Formes et étapes

Le retard de croissance intra-utérin du fœtus est divisé en 2 formes:

  • Hypotrophie symétrique. La déviation est déterminée si toutes les parties du corps sont réduites uniformément chez le fœtus, c.-à-d. Tous les principaux indicateurs fétométriques sont nettement inférieurs aux indicateurs normaux qui doivent être présents à un âge gestationnel spécifique.
  • Hypotrophie asymétrique. Il est diagnostiqué si certaines parties du corps du fœtus correspondent à des tailles normales pendant une certaine période, mais pas toutes. La malnutrition asymétrique survient le plus souvent après 28 semaines de gestation.

Il existe également une classification de la malnutrition en fonction du nombre de semaines de développement du fœtus:

  • Premier degré Il se caractérise par un retard de développement d'une durée maximale de 2 semaines. Un tel diagnostic n'est pas rare. Ce n'est pas la vie en danger pour le fœtus.
  • Deuxième degré Le retard de développement dans ce cas dépasse 2 semaines, mais est inférieur à 4 semaines. Un tel diagnostic est plus dangereux que le premier, de sorte que dans ce cas, un traitement est nécessaire.
  • Troisième degré Le retard de croissance est supérieur à 4 semaines. Dans de telles situations, ils ont souvent recours à une livraison prématurée.

Souvent, chez les femmes ayant des cycles menstruels irréguliers ou longs, le gynécologue local établit que la durée de la grossesse n’est pas vraie et que le diagnostic de retard de croissance intra-utérin (SISD) est alors erroné. Par conséquent, il est important de s’enregistrer sur l’écran LCD avant le début des 12 semaines et d’effectuer la première échographie planifiée dans le temps. Seuls les résultats de la première échographie planifiée permettent de juger d’un véritable âge gestationnel. Mais si une femme s'inscrit plus tard, les termes sont confus et un traitement inutile est alors prescrit. La femme enceinte elle-même sera très stressée et angoissée par l'état de santé de l'enfant.

Danger et conséquences de la déviation

L'hypotrophie au premier degré ne pose aucun risque pour la vie et la santé de l'enfant à naître. Si la déviation est plus grave, elle comporte une certaine menace, car les organes internes souvent hypotrophiés des 2e et 3e étages sont sous-développés et ne peuvent pas pleinement remplir leur fonction.

Un nouveau-né avec une expectoration de grade 2 peut être retardé et avoir un poids insuffisant. Toutefois, dans les cas simples, avec un traitement approprié et rapide, le nourrisson rattrapera ses pairs pendant plusieurs années et ne sera pas différent des enfants en bonne santé.

Avec un retard de développement fœtal au troisième degré, le bébé peut même ne pas survivre. Par conséquent, si une hypotrophie fœtale est détectée après 24 semaines, on a souvent recours à des mesures d'urgence. Premièrement, la femme enceinte est placée à l'hôpital sous la surveillance attentive de médecins. Les médecins peuvent introduire de la bétaméthasone ou de la dexaméthasone chez la femme enceinte pour la maturation précoce des poumons du fœtus. Ainsi, lorsque la santé du bébé se détériore, une césarienne peut être pratiquée. De plus, le nouveau-né sera nourri chez une jeune femme.

La complication la plus grave de l'hypotrophie fœtale est le sous-développement du système nerveux, qui peut entraîner un retard mental chez l'enfant.

Symptômes d'hypotrophie fœtale

Il est impossible de déterminer le retard de développement du fœtus pour les signes qui l'accompagnent. En règle générale, la détection des écarts se produit au cours d'une visite chez le médecin, au cours de laquelle la taille de l'abdomen est mesurée et une échographie est effectuée.

Diagnostics

Il est impossible de confirmer la présence de déviations dans le développement physique du fœtus sans un équipement médical moderne.

Selon les mesures de l'abdomen et la hauteur du fond de l'utérus, on ne peut que supposer qu'il y a un retard dans le développement du fœtus. Les femmes avec un petit ventre peuvent donner naissance à des enfants en parfaite santé, alors qu'avec un abdomen normal, un bébé peut naître avec des anomalies. Par conséquent, afin de permettre un diagnostic précis en cas d'hypotrophie présumée du fœtus, une femme enceinte est soumise à des procédures telles que:

  • échographie (US): cette méthode permet de déterminer les paramètres fœtaux fœtaux et d’évaluer l’état du placenta;
  • Cardiotocographie par ultrasons: utilisée après 30 semaines, elle permet d'évaluer l'activité du système cardiovasculaire du fœtus.
  • Dopplerométrie: en utilisant cette méthode de diagnostic, vous pouvez évaluer l'état du flux sanguin dans le cordon ombilical, les artères cérébrales.

Un diagnostic rapide de la maladie aidera à prévenir la détérioration de la situation et à prendre des mesures opportunes pour stabiliser le fœtus.

Traitement de l'hypotrophie fœtale

Si une anomalie est détectée aux premiers stades de la future mère, un traitement est prescrit afin d'éliminer sa cause fondamentale. Si la cause de l'infection est un antibiotique, si le diabète est un médicament hypoglycémique et un régime strict, etc.

Mais le plus souvent en présence de deuxième ou troisième degré de la maladie doivent être prises:

  • anticoagulants pour la normalisation de la circulation utéro-placentaire (curantil, acide acétylsalicylique, héparine, etc.);
  • médicaments à action antihypoxique (riboxine, actovegine, etc.), qui contribueront à augmenter le flux d'oxygène vers le fœtus.

Il est important de ne pas ignorer la condition identifiée pour éviter les complications.

De plus, en cas de troubles du développement fœtal, le médecin traitant peut prescrire des complexes de vitamines pour reconstituer les nutriments manquant dans le corps (principalement des préparations à base de fer à faible taux d'hémoglobine chez la femme enceinte, magnésium + B6, et des plaintes de "calculs" de l'utérus ou des douleurs tirantes dans le bas ventre). En outre, les femmes doivent se conformer à une nutrition appropriée en mangeant de la viande rouge, des légumes frais, des fruits, des céréales et des produits laitiers. Il devrait également abandonner les mauvaises habitudes.

Prévention des maladies

Pour réduire le risque de malnutrition chez le fœtus, il est nécessaire de se préparer soigneusement pour porter l'enfant pendant la période de planification de la grossesse. Trois mois au moins avant la conception, vous devez prendre sérieusement soin de votre santé. Il est nécessaire d’abandonner les mauvaises habitudes (tabagisme, alcool, consommation de drogues), les deux partenaires doivent se soumettre à un examen complet pour détecter les infections génitales et chroniques et (s’ils le détectent) suivre un traitement.

Avant le début des 12 semaines de grossesse, assurez-vous de consulter un gynécologue et enregistrez-vous auprès de l'écran LCD.

Il est également nécessaire de respecter ces mesures prophylactiques:

  • essayez d'être moins nerveux;
  • faire des promenades quotidiennes au grand air;
  • ne surchargez pas le corps avec un effort physique;
  • suivez la nutrition, qui doit être équilibrée et riche en légumes et fruits de saison, viande, céréales et gelée;
  • dormir au moins 8 heures par jour.

Les mesures ci-dessus aideront à prévenir le développement de la maladie et à maintenir la santé de la mère et de l'enfant.

Toute maladie est préférable de prévenir. Le développement retardé du fœtus ne fait pas exception. Pour que le fœtus se développe pleinement et correctement, la femme enceinte doit se protéger des chocs nerveux, de diverses maladies et de tout effort physique.

Hypotrophie fœtale: causes et effets

Hypotrophie - assez fréquente au troisième trimestre. En règle générale, la majorité des diagnostics (il s'agit du 1er degré de la maladie) ne sont pas confirmés après l'accouchement. Par conséquent, il est important que les femmes enceintes sachent que ce diagnostic n'est pas une phrase. Des degrés plus complexes de la maladie nécessitent un traitement et une surveillance médicale étroite. Cependant, avec la détection opportune de cette pathologie et avec l'aide de médecins expérimentés, le problème de la malnutrition est résolu.

Hypotrophie fœtale pendant la grossesse

En termes simples, la malnutrition est le retard de croissance intra-utérin du fœtus. Autrement dit, la taille et le poids du fœtus ne correspondent pas à la norme pour une période de grossesse donnée.

Il y a 3 degrés de cette maladie:

  • Hypotrophie foetale de 1 degré (caractérisée par un retard de développement pouvant aller jusqu'à 2 semaines). Ce diagnostic est le plus souvent posé et, dans la plupart des cas, il s'avère être faux. Cela dépend de nombreux facteurs. Par exemple, la prédisposition génétique de l’enfant, c’est-à-dire que beaucoup d’enfants de la famille étaient petits. Parfois, il y a la probabilité d'un âge gestationnel inexact. Le plus souvent, cela se produit si la grossesse n'était pas planifiée et si la femme ne se souvient pas de la date exacte de la dernière menstruation. Découvrez comment ce diagnostic est correct, aide à la tomodensitométrie et à l’examen du placenta.
  • Hypotrophie 2 degrés (caractérisée par un retard de développement allant jusqu'à 4 semaines). Ce diagnostic parle déjà d'une certaine pathologie. Une cause possible de cette maladie peut être une violation des fonctions du placenta. Dans ce cas, le traitement hospitalier est indiqué.
  • Hypotrophie de grade 3 (caractérisée par un retard de développement de plus de 4 semaines). Ce degré peut être appelé un grave épuisement du fœtus. Dans ce cas, il est nécessaire de prendre des mesures urgentes pour la réadaptation.

Formes de pathologie

Forme symétrique

Cette forme se manifeste généralement en début de grossesse. Sa caractéristique est un décalage symétrique dans le développement. C'est-à-dire que la taille des membres, de la tête, du torse et du ventre chez un enfant est proportionnelle pour une période donnée, mais toujours inférieure à la norme.

Causes de malnutrition symétrique chez un enfant

  • Mère qui fume.
  • Malformations du foetus.
  • Pathologie chromosomique.
  • Infection intra-utérine.
  • Nutrition inadéquate de la mère.

Forme asymétrique

Diagnostiqué après la vingt-huitième semaine d'obstétrique. Dans ce cas, le développement d'un seul ou de plusieurs organes ralentit. C'est-à-dire que la taille de la tête, du squelette et des membres est proportionnelle et que le développement de certains organes internes est en retard sur la norme.

Causes de l'hypotrophie asymétrique

  • L'âge de la mère (trop jeune ou trop mature).
  • Mauvaises habitudes des femmes (alcool et tabac).
  • Travail physique pénible, travail avec des poisons.
  • Surmenage émotionnel.
  • Infections chroniques de la mère.
  • Troubles hormonaux dans le corps d'une femme.
  • Fausses couches précédentes.
  • Pathologie de l'utérus.
  • Anémie de la mère.
  • Hypotension artérielle
  • La menace de fausse couche.
  • Grossesse multiple.

Quel est dangereux cette maladie. Les conséquences

Conséquences possibles:

  • Rachitisme
  • Retard du développement mental.
  • Lag dans le développement physique.
  • Rhumes fréquents.

Les conséquences de cette maladie se manifestent par un retard de croissance et de développement de l'enfant après la naissance. Mais, en règle générale, ces enfants rattrapent leurs pairs au bout de deux ans. L'essentiel est qu'ils reçoivent la nutrition nécessaire et que les parents accordent plus d'attention à leur mode de vie sain.

Parfois, les enfants ont un déficit d’attention, ce qui se manifeste par de la nervosité et de l’agitation. Mais il ne faut pas oublier que grâce à une rééducation médicale et à des soins parentaux de grande qualité, votre bébé deviendra un enfant en bonne santé et heureux.

Diagnostic de cette pathologie

  • Pour établir le diagnostic d'hypotrophie, vous devez faire une échographie. Dans cette étude, le fœtométrie est fait, c'est-à-dire la mesure des paramètres physiologiques du fœtus. Après cela, une échographie est répétée dans environ trois semaines. Cela est nécessaire pour apprendre la dynamique du développement fœtal.
  • La dopplerométrie est également un type de diagnostic par ultrasons visant à analyser le flux sanguin dans les vaisseaux ombilicaux, les artères cérébrales du fœtus et l'utérus d'une femme.
  • Une cardiotocographie par ultrasons est réalisée pour étudier en profondeur l'activité cardiovasculaire fœtale.

Traitement

Le traitement médicamenteux ne peut que prescrire un médecin. Le traitement médicamenteux dépendra du degré de la maladie et des indicateurs individuels de la santé d’une femme. Mais, comme le montre la pratique, il n’est que partiellement possible de résoudre ce problème. L'essentiel est que la future mère change radicalement son mode de vie.

  • Si les causes de la maladie ne sont pas des infections et des malformations des organes internes, mais uniquement des facteurs externes, elles doivent être neutralisées de toute urgence.
  • Si une femme mange mal, elle doit commencer un cours de nutrition saine et équilibrée.
  • Si une femme n'a pas encore abandonné ses mauvaises habitudes, il est temps de le faire afin de protéger son enfant de possibles maladies graves.
  • Dans le cas où un enfant sous-alimenté ne peut pas naître indépendamment, une césarienne est pratiquée.

Prévention

  • La planification de la grossesse est la meilleure prévention de nombreuses maladies et pathologies du fœtus. Si vous décidez de concevoir un enfant, passez un examen complet pour déterminer si vous avez une maladie chronique.
  • Si vous souffrez d'une maladie nécessitant une médication constante, consultez votre gynécologue si vous pouvez le prendre pendant la grossesse. Ou peut-être doivent-ils être remplacés par des médicaments sans danger pour le fœtus.
  • Il peut être nécessaire de suivre un traitement, après quoi la grossesse n'apportera que des émotions positives. Après tout, la santé de la mère est directement liée à la santé de l’enfant.
  • Si vous ou votre partenaire avez récemment pris des antibiotiques, cela peut affecter l’embryon de différentes manières. Par conséquent, après la dernière dose d'antibiotiques, au moins trois semaines devraient passer.
  • Il est également très important d'avoir un mode de vie sain, une nutrition adéquate, de l'air frais et de la lumière, mais des exercices réguliers.

Vidéo

Nous vous recommandons de regarder une vidéo dans laquelle un jeune spécialiste parle du problème de l'hypotrophie.

Malheureusement, la grossesse ne se déroule pas toujours parfaitement et sans heurts. Pour prévenir certaines pathologies, vous devez connaître les risques possibles.

  • L'hypoxie fœtale se développe avec un manque d'oxygène. La cause de ce problème peut être un faible taux d'hémoglobine mère.
  • Paludisme pendant la grossesse signifie une quantité insuffisante de liquide amniotique, c'est-à-dire de liquide amniotique.
  • Une fuite de liquide amniotique se produit parfois lorsque les membranes des membranes sont endommagées.
  • La stimulation de l'accouchement est utilisée si le processus générique naturel ne se produit pas au bon moment.

Hypotrophie fœtale

L'hypotrophie fœtale est une affection dans laquelle les paramètres physiques de l'enfant sont à la traîne par rapport à la norme à l'âge gestationnel approprié. En gynécologie moderne, ce terme est remplacé par le concept de syndrome de retard de croissance fœtal (FGR). L'hypotrophie est associée à un grand nombre de complications obstétricales. La détection rapide des pathologistes évite le développement de conditions dangereuses et prolonge la grossesse.

Classification

En obstétrique, il existe deux options pour la malnutrition:

  • Forme symétrique - le décalage de tous les paramètres du fœtus. Formé à partir de début de grossesse. Tous les organes de l’enfant ont également une taille réduite. Détecté dans 30% des cas.
  • Forme asymétrique - ralentit la croissance de l'abdomen (tronc) avec une taille normale de la tête et des hanches. Le cerveau et le squelette du fœtus sont formés en fonction de la date actuelle, mais le développement du foie, des reins et d'autres organes internes ralentit. Formé après 28 semaines. Détecté dans 70% des cas.

Le diagnostic de la pathologie n'est possible que sous certaines conditions:

    Évaluation précise de l'âge gestationnel. La grossesse en semaines est calculée en fonction de la date de la dernière menstruation. Si les mensuels vont irrégulièrement, il est assez difficile de déterminer la période. Les méthodes d'accompagnement viennent à la rescousse: recherche bimanuelle, échographie.

Causes de l'hypotrophie fœtale

La raison exacte du retard du développement physique n'est pas toujours possible à comprendre. Tous les facteurs de risque possibles sont divisés en 5 groupes:

  • facteurs sociaux;
  • les conditions liées au fonctionnement de l'organisme maternel;
  • les conditions associées aux particularités du développement du fœtus;
  • facteurs gynécologiques;
  • facteurs obstétriques.
  • âge des femmes de moins de 18 ans et de plus de 35 ans;
  • vivre dans une zone peu écologique;
  • conditions de travail négatives affectant le développement du fœtus (maladies professionnelles);
  • nutrition inadéquate de la mère en raison d'une mauvaise situation financière, dans le contexte de régimes stricts, etc.
  • mauvaises habitudes: tabagisme, alcoolisme, toxicomanie;
  • travail physique pénible avant la conception et pendant la grossesse;
  • stress

Facteurs de risque de la mère:

  • faible poids corporel (moins de 50 kg en début de grossesse);
  • maladies infectieuses aiguës et chroniques;
  • immunodéficiences congénitales et acquises;
  • pathologie du tube digestif;
  • maladie cardiaque, pulmonaire et rénale;
  • pathologie endocrinienne;
  • tumeurs malignes.

Facteurs de risque fœtaux:

  • troubles génétiques;
  • malformations des organes internes;
  • des anomalies du système nerveux;
  • infection intra-utérine du fœtus.
  • avortements artificiels antérieurs, fausses couches spontanées, régression de la grossesse;
  • chirurgie gynécologique de l'utérus;
  • l'intervalle entre les naissances moins de 2 ans;
  • infertilité passée;
  • cicatrice après césarienne;
  • fibromes utérins;
  • maladies associées à des troubles hormonaux (syndrome des ovaires polykystiques);
  • infantilisme sexuel;
  • anomalies de la structure de l'utérus.
  • grossesse multiple;
  • la menace d'interruption de cette grossesse;
  • insuffisance placentaire chronique;
  • anémie des femmes enceintes;
  • maladies infectieuses pendant la grossesse;
  • l'hypotension;
  • toxicose sévère;
  • prééclampsie.

La combinaison de plusieurs facteurs de différents groupes augmente le risque de développer la malnutrition.

Comment survient la malnutrition fœtale?

Au cours du premier trimestre, le principal facteur contribuant au retard de développement du fœtus est l’invasion défectueuse des trophoblastes. Dans ce contexte, il existe des violations primaires du chorion et ne forment pas un placenta à part entière. Le fruit ne reçoit pas l'oxygène en quantité suffisante. Il souffre de carences nutritionnelles aux étapes clés de son développement. Une forme d'hypotrophie symétrique se forme, caractérisée par une diminution uniforme de tous les organes du fœtus.

Après 20 semaines de gestation, d'autres mécanismes sont impliqués dans le processus pathologique. L'approvisionnement en sang du placenta normalement formé est altéré. Le fœtus ne reçoit pas suffisamment de nutriments et son corps s'adapte. La circulation sanguine est redirigée vers les organes vitaux - le cœur et le cerveau. D'autres organes internes souffrent d'un apport sanguin insuffisant. Ainsi, une forme asymétrique d’hypotrophie se forme, dans laquelle la tête de l’enfant est normale et le corps en retard de développement.

Circuit de diagnostic

Une femme enceinte ne ressent pas de gêne en violation du développement du fœtus. Détecter le problème ne peut que des méthodes spéciales:

  • Examen par un gynécologue. L'hypotrophie au troisième trimestre montre une prise de poids lente chez une femme enceinte.
  • Étude obstétrique externe. À chaque rendez-vous chez le médecin, à partir de la période de 16 semaines, la hauteur de la position du fond de l'utérus (VDM) et du pourtour abdominal (OJ) est déterminée. Le décalage de ces paramètres par rapport à la norme à la période de gestation appropriée est en faveur de l'hypotrophie fœtale. Une différence critique est de 2 cm.
  • Échographie. Le fœtomètre est réalisé par le médecin lors de l’échographie. Il détermine toutes les tailles du fœtus et les compare à la norme. Les résultats sont utilisés pour évaluer la gravité de la pathologie.

Il y a trois degrés de sdfd:

  • Je degré - le décalage de la taille du fœtus jusqu'à 2 semaines.
  • Degré II - délai de 2 à 4 semaines.
  • Grade III - 4 semaines ou plus en retard.

Une simple échographie n'est pas une raison pour poser un diagnostic. Il est recommandé de répéter l'échographie après 2 semaines. Si l'hypotrophie fœtale est confirmée lors d'examens répétés, la tactique de prise en charge de la femme enceinte change.

Lorsque l’échographie est attentive à d’autres paramètres:

  • La condition du placenta. Lorsque l'hypotrophie fœtale a révélé une insuffisance placentaire. Le placenta s'épaissit, des calcinés apparaissent, un vieillissement prématuré de l'organe et d'autres changements se produisent.
  • L'état du flux sanguin dans le système mère-placenta-fœtus. Avec une forme d'hypotrophie symétrique, les violations sont détectées tôt - à 18-20 semaines. La forme asymétrique donne des changements dans le flux sanguin plus tard - plus proche de 30 semaines. L'évaluation du débit sanguin est réalisée avec doppler.
  • Volume de liquide amniotique. Avec l'hypotrophie symétrique, il y a souvent de l'eau basse ou des niveaux d'eau élevés. La forme asymétrique se déroule sans traits.
  • État du foetus. L'hypotrophie symétrique est souvent associée à des malformations fœtales. La plupart d'entre eux peuvent être identifiés lors du deuxième dépistage par échographie.

Le retard symétrique du développement fœtal est une raison pour un diagnostic prénatal plus approfondi. Il est recommandé à une femme enceinte de subir de tels examens:

  • Biopsie de Chorion - obtention d’un échantillon de tissus embryonnaires lors de la ponction de la paroi abdominale. Tenue à 8-16 semaines.
  • Amniocentèse - consommation de liquide amniotique. Fonctionne après 16 semaines.
  • Cordocentèse - obtention de sang de cordon ombilical. Tenue après 18 semaines.

Les méthodes invasives vous permettent d'identifier des anomalies génétiques et d'autres troubles du développement du fœtus. La portée des procédures de diagnostic est déterminée individuellement en fonction des facteurs de risque et des données échographiques.

Des méthodes non invasives sont également utilisées pour évaluer l'état du fœtus contre l'hypotrophie. Jusqu'à 32 semaines sont guidées par le témoignage d'une échographie. Dans 32-33 semaines, relie CTG. La cardiotocographie permet d’évaluer le rythme cardiaque fœtal et de détecter les signes d’hypoxie. La condition de l'enfant est un facteur clé dans le choix de la tactique de la femme.

Grossesse et conséquences pour le fœtus

La grossesse sur fond de malnutrition formée est compliquée par les conditions suivantes:

  • Fausse couche spontanée. Le fonctionnement inadéquat du placenta et le retard de croissance du fœtus entraînent sa mort.
  • Naissance prématurée. L'hypotrophie fœtale est souvent associée à d'autres conditions empêchant le déroulement normal de la grossesse. Des anomalies du développement, des infections, etc. sont détectées, facteurs qui déclenchent un accouchement prématuré.

L'hypotrophie affecte l'état de tout le corps du fœtus. Le fonctionnement des organes internes est altéré, le système nerveux et le cerveau en souffrent. Après la naissance, le risque de développer de telles conditions augmente:

  • lésions périnatales du système nerveux central;
  • rachitisme;
  • syndrome de détresse respiratoire néonatale;
  • l'asphyxie;
  • hypoglycémie (diminution du taux de sucre dans le sang);
  • retard de développement physique et mental.

Tactiques obstétricales pour la malnutrition

  • Évaluation précise de l'âge gestationnel. En cas de doute, il est nécessaire de recalculer l'heure par échographie et les données de la première inspection. Ce moment est particulièrement pertinent pour identifier la forme symétrique de malnutrition.
  • Évaluation de la JMJ et de la circonférence abdominale à chaque tour chez le médecin.
  • Écouter le rythme cardiaque du fœtus à chaque examen effectué par le gynécologue.
  • Contrôle du poids d'une femme enceinte.
  • Dépistage échographique opportun (18-21 et 32-34 semaines) avec évaluation obligatoire du débit sanguin dans l'utérus, le placenta et le cordon ombilical.
  • Échographie de contrôle toutes les 2 semaines pour la confirmation du diagnostic.
  • CTG tous les 3 jours (à partir de 32 semaines).

La détection des malformations, de l'insuffisance placentaire et de la diminution du débit sanguin aggrave le pronostic, augmente le risque de mort foetale, de fausse couche et de naissance prématurée.

  • Amélioration du débit sanguin utéroplacentaire et fœtal. Appliquez des agents qui affectent le tonus vasculaire et l'hémodynamique. Des agents antiplaquettaires et des anticoagulants, des préparations de protéines, des enzymes sont utilisés. Le déroulement du traitement est déterminé individuellement, en tenant compte de la durée de la grossesse et de la gravité du fœtus.
  • Traitement de la pathologie identifiée - une cause possible de malnutrition fœtale. Il est recommandé de supprimer la source d'infection pour atténuer l'exacerbation de la pathologie chronique. Une attention particulière est accordée au contrôle de la pression artérielle, au traitement de la prééclampsie et à la menace d'interruption de grossesse.

Recommandations pour la nutrition d'une femme enceinte:

  • une augmentation de la proportion de protéines dans le régime alimentaire;
  • mettre l'accent sur les aliments riches en vitamines (y compris les légumes de saison, les fruits et les baies);
  • apport supplémentaire de complexes vitaminiques et de mélanges nutritionnels.

L'efficacité d'une telle tactique aujourd'hui n'a pas été confirmée. Il n'y a aucune preuve fiable que la nutrition maternelle affecte de manière significative la pathologie et améliore le pronostic.

Les naissances avec développement retardé du fœtus se font par voie vaginale ou par césarienne. Le choix du mode d'administration dépend de la gravité du fœtus. Les dates sont déterminées individuellement. S'il y a une tendance positive et que l'enfant grandit, la naissance a lieu toutes les 37 semaines.

Indications de livraison précoce:

  • pas de dynamique de croissance fœtale;
  • grave pénurie d'eau;
  • signes d'hypoxie et de détresse fœtale selon CTG;
  • débit sanguin altéré prononcé dans le placenta, l'utérus, le cordon ombilical.

À l’exception des malformations congénitales et des infections intra-utérines, l’hypotrophie fœtale a un pronostic favorable. Après l’aide opportune d’une femme, les chances d’avoir un bébé à temps et sans troubles du développement marqués sont élevées.

Prévention

  • abandonner les mauvaises habitudes avant de concevoir un enfant;
  • identifier et traiter les maladies des organes internes;
  • obtenir une correction de la pathologie endocrinienne;
  • planifier la grossesse et refuser les avortements;
  • éviter un intervalle court entre les naissances (moins de 2 ans);
  • suivre le régime avant de concevoir un enfant et pendant la grossesse;
  • éviter le stress;
  • abandonner le travail physique difficile.

La participation précoce chez le médecin, l'enregistrement en temps voulu et le passage de tous les dépistages nécessaires aident à identifier l'hypotrophie fœtale et à éviter le développement de complications.

Qu'est-ce que l'hypotrophie foetale à 1 ou 2 degrés, un retard est-il traité en une semaine ou deux et comment le diagnostic est-il posé?

Le retard de croissance intra-utérin est de plusieurs types et à des degrés différents. De nombreux facteurs deviennent prédisposants. Les plus courants - les effets des stimuli externes, la génétique, l'exposition aux infections.

Causes, traitement et effets du retard de croissance intra-utérin

Des retards dans le développement du fœtus sont diagnostiqués chez une femme sur trois. Tout cela à cause d'une mauvaise alimentation, d'un mode de vie inacceptable, de mauvaises habitudes. Pour éviter de tels problèmes, vous devez écouter les paroles du médecin, passer régulièrement des tests et consulter l'échographie.

Qu'est-ce qu'un retard de croissance intra-utérin?

Pendant le retard, il y a un décalage dans la croissance, la masse et d'autres indicateurs. Repousse les données moyennes définies pour une période de gestation spécifique. Il n'y a aucun symptôme spécifique pendant ceci. Parfois, il y a une activité importante du bébé ou vice versa, il apparaît dans de rares cas. Sur la circonférence de l'estomac peut être petit.

Raisons

Le retard de croissance intra-utérin est une conséquence du manque de nutriments, du manque d'oxygène et des changements qui se produisent chez une femme qui a un bébé.

  1. Toute maladie dont une femme enceinte a souffert ou la présence de maladies de nature chronique. Par exemple:
  • la grippe;
  • maladie respiratoire aiguë;
  • l'hypertension;
  • l'anémie;
  • le diabète;
  • autres pathologies des reins, du coeur, des vaisseaux sanguins.
  1. Défaut congénital. Il existe un retard de développement important si le fœtus présente une malformation, telle que le syndrome de Down ou le syndrome de Patau.
  2. La défaite du foetus in utero. Transmission de l'herpès, du SIDA, de l'hépatite, de la rubéole, etc. à un enfant.Ceci est possible si la mère a été infectée pendant la grossesse, moins souvent si elle était porteuse avant elle.
  3. Dommage pour les membranes dans lesquelles l'enfant et le placenta. S'il y a au moins un dixième des changements, alors la possibilité ne se présente pas:
  • infarctus du placenta;
  • insuffisance placentaire;
  • détachement de cet organe;
  • manque d'eau;
  • bandes amniotiques, etc.
  1. Le conflit entre la mère et le bébé. Il se produit dans différents groupes sanguins. Dans le même temps, le développement retarde également, puisque les nutriments ne sont pas assimilés normalement.

Mauvaise alimentation d'une femme qui porte un enfant. Lorsque vous consommez des aliments peu caloriques et déséquilibrés, limités en vitamines, en éléments micro et macro-alimentaires, il existe également un retard intra-utérin. Cela se produit chez les femmes appartenant à des familles défavorisées.

Mauvais facteur environnemental, coûts de production et autres impacts externes. Les femmes à risque sont des femmes qui travaillent dans des usines ou des usines exposées à des produits chimiques, thermiques, aux vibrations ou aux radiations. Le fait de fumer chez la femme enceinte et l'inhalation de fumée par une personne qui fume ont un effet négatif. Il y a également un retard avec les alcooliques ou simplement les amoureux qui se livrent à des boissons alcoolisées, toxicomanes. Une vaste liste de médicaments est contre-indiquée pendant la grossesse, car elle peut également nuire au développement du fœtus.

La dépression ou le stress peuvent également causer des anomalies pendant la grossesse. Dans une position «intéressante», il faut éviter les tensions nerveuses, uniquement les émotions positives.

Classification

Le développement retardé a une certaine classification. Il en existe trois types:

La vue est déterminée par des indicateurs externes à l'échographie. A chaque semaine, les paramètres auxquels le fœtus doit correspondre sont déterminés, le rapport entre les parties du corps les unes par rapport aux autres est également observé.

Symétrique

Avec un tel retard, le fœtus a un poids, une taille et une circonférence du ventre et de la tête plus petits qu’il ne devrait l’être à ce moment-là. Ces écarts sont diagnostiqués à l’échographie au cours des 12 à 24 premières semaines.

Asymétrique

Dans ce cas, il existe un petit ventre pathologiquement. Le poids et la taille de la tête restent normaux. Diagnostiquer une telle déviation peut dans n'importe quel trimestre.

Mixte

Il y a un changement dans la circonférence de l'abdomen, avec un léger décalage en hauteur, en poids, etc. Déterminé par le type mixte au troisième trimestre de la grossesse.

Le degré de retard de croissance intra-utérine

Avec le diagnostic par ultrasons, en plus du type de retard de croissance intra-utérin, on peut facilement dire quel degré de déviation.

VZRP, ZVUR 1 degré

C'est un degré modéré, car les écarts sont mineurs. L’arriéré n’est déterminé que par 14 jours au maximum de la moyenne.

Hypotrophie intra-utérine Zrp 2 degrés

Il y aura des déviations jusqu'à un mois. L'inhibition du développement pendant trois à quatre semaines est déterminée par échographie au cours du premier trimestre.

3 degrés

Il y a des écarts importants, il y aura un décalage dans la croissance, le poids et d'autres indicateurs pendant plus d'un mois. Il y a un changement du fœtus, il en meurt souvent.

Sdf de 1, 2 degrés

Les bébés nés avec un syndrome de retard de développement ont un poids corporel réduit et, dans certains cas, une sepsie, des lésions du système nerveux central, des défauts physiques et mentaux, une dysplasie, des hémorragies, etc. Plus le degré est élevé, plus le risque de déviations est élevé. La mortalité survient également à un stade plus grave de la maladie.

Quel est le retard dangereux dans le développement de 1 ou 2 semaines

Si on dit à la femme enceinte que le fœtus est en retard d'une ou deux semaines, vous ne devriez pas paniquer immédiatement. Ces indicateurs indiquent le degré initial de VZRP. Si aucune mesure n'est prise, il existe un danger:

  • hypoxie fœtale;
  • l'apparition d'anomalies dues à la progression de l'état pathologique;
  • l'asphyxie;
  • déviations de la neurologie.

Après la naissance du bébé, on note ce qui suit:

  • manque d'appétit;
  • hypertonus;
  • larmoiement, grande agitation;
  • problèmes d'adaptation;
  • développement médiocre des organes et des systèmes.

Plus tard (à l'âge de 10 ans), le diabète sucré, la pression artérielle augmente, des problèmes de poids sont diagnostiqués.

Diagnostics

Pour diagnostiquer sdfd peut envoyer à:

  • Échographie du placenta;
  • Diagnostic échographique de fétométrie;
  • phonocardiographie et cardiotocographie fœtale;
  • l'amniocentèse;
  • biopsie de villosités choriales;
  • la placentocentèse;
  • cordocentèse, etc.

Aux stades initiaux, une femme est examinée dans un fauteuil gynécologique, puis le rythme cardiaque fœtal se fait entendre, la circonférence abdominale est mesurée et la hauteur du fond de l'utérus est estimée. Aussi des indicateurs de laboratoire importants. Examinons plus en détail chacune des méthodes.

Échographie du placenta

L’étude est nécessaire pour éviter le détachement du placenta, pour contrôler son degré de maturité, etc. Avant la procédure, il est conseillé de boire 200-400 ml d’eau pour que le médecin puisse examiner plus clairement. Parfois, l'excès de liquide, au contraire, interfère, alors n'en faites pas trop.

Échographie foetale

  • anomalies chromosomiques;
  • les vices;
  • divers écarts par rapport aux paramètres standard (circonférence de la tête, ventre, longueur des os, etc.).

Phonocardiographie et cardiotocographie fœtale

Avec l'aide de la phonocardiographie, il est réaliste de détecter des anomalies dans le travail du muscle cardiaque du bébé. La procédure est effectuée par un appareil phonographe. Une telle méthode de diagnostic permet, au stade initial, de détecter l'hypoxie, puis de détecter l'enchevêtrement par le cordon ombilical.

Quant à la cardiotocographie, il y a ensuite un enregistrement des mouvements de l'enfant, son battement de coeur. Également déterminé ton utérin. Il est conseillé de faire CTG à différentes périodes de gestation et d'accouchement. Le spécialiste met les capteurs abdominaux. Ce qui va transférer les informations nécessaires, en les affichant à l'écran.

Si les études ci-dessus ont montré des violations, il est logique de recourir à des procédures de diagnostic supplémentaires. Par exemple, une ponction de la vessie amniotique est prescrite. Un liquide sera prélevé, qui sera étudié plus en profondeur dans le laboratoire. Ce test de diagnostic est appelé amniocentèse.

Pour une détection précise des anomalies, une biopsie de villosités choriales est effectuée.

Parfois, un médecin expérimenté a suffisamment d'auscultation pour identifier les anomalies. De plus, à chaque admission chez une femme enceinte, on mesure:

  • Liquide de refroidissement (la circonférence augmente de plusieurs centimètres toutes les deux semaines, sinon le développement est retardé);
  • hauteur de l'utérus.

Traitement

Le traitement d'un tel écart dans chaque cas sera individuel. Attention sera prise:

  • degré et type de retard de développement;
  • âge gestationnel;
  • comorbidités.

Pendant le traitement, une échographie de contrôle, une dopérométrie du flux sanguin et des observations cardiomotrices doivent être effectuées. Si le traitement donne des résultats, la grossesse est prolongée. Sinon, la livraison prématurée est affichée. C'est le seul moyen de sauver la vie d'un enfant ou d'empêcher la naissance d'une personne handicapée.

Préparations qui améliorent le flux sanguin vers le fœtus

Les moyens administrés aux femmes enceintes visent à améliorer le flux sanguin dans le placenta et l'utérus.

Ce sont des médicaments sous la forme de:

  1. Tocolytic, qui détend le corps. Antispasmodiques tels que les agonistes non-shpy, papaverine et bêta-adrénergiques - Salbutamol.
  2. Curantila ou Aktovegila - contribuent à l'amélioration de la microcirculation.
  3. Vitamines E, C, magnésium B6.

Les médicaments à boire devront mettre fin à la grossesse.

Agents antihypoxiques et stabilisateurs de membrane

Pour que les tissus soient plus résistants à l'hypoxie, il est prescrit des préparations de restauration, des complexes vitaminiques (en particulier, les vitamines E et C) et du magnésium B6. Instenon, Actovegin, des antioxydants sont également utilisés.

Pendant toute cette période, il est important d'avoir une alimentation équilibrée, de rejeter les aliments nocifs, les boissons alcoolisées et le tabagisme. Introduisez plus de produits laitiers, de viande et de poisson dans votre régime. Vous devez manger en petites portions, mais souvent. Manger trop entraîne un poids important, ce qui aggrave le déroulement de la grossesse et complique le processus d'accouchement.

Pour prendre des médicaments et une bonne nutrition, il faut ajouter des promenades au grand air, la paix, des émotions positives, moins de stress et des influences négatives de l'extérieur.

Les femmes qui ont découvert un retard de croissance intra-utérin du bébé accouchent sous contrôle absolu. Il est souvent recommandé de faire une césarienne. Il existe des cas où une intervention chirurgicale est réalisée en urgence. Le placenta est soigneusement examiné et étudié en laboratoire.

Prévisions

Avec une détection rapide des écarts, les prévisions sont plutôt bonnes. Si vous vous présentez systématiquement aux examens prévus dans le bureau du gynécologue, effectuez les tests nécessaires, établissez un diagnostic par échographie, suivez le régime et le régime de jour, tout ira bien.

Au cours du retard de croissance intra-utérine, certains changements ne sont pas visibles à l'œil nu sans équipement spécial. Il est possible d'identifier les anomalies à l'aide d'ultrasons, de phonocardiographie, de cardiotocographie et d'autres méthodes. Pour le bébé est né et n'a eu aucun défaut dans le plan physique et mental, vous devez immédiatement commencer le traitement. Pour prévenir le VZRP, il est important d'avoir une alimentation équilibrée, d'être moins nerveux, de ne pas boire d'alcool et d'arrêter de fumer.