Hypoxie cérébrale chez le nourrisson: de quoi s'agit-il?

L'hypoxie chez le nouveau-né est un manque d'oxygène dans le corps de l'enfant, qui survient pendant le développement du fœtus (forme chronique) ou au cours du processus après la naissance (forme aiguë). Dans cet état, les fonctions des organes les plus importants sont perturbées: le cœur, le système nerveux central (SNC), le foie, les poumons et les reins, qui menacent la santé et la vie du bébé. Avec d'autres pathologies du nouveau-né, l'hypoxie survient le plus souvent.

Raisons

Une hypoxie peut être provoquée par divers facteurs: maladies maternelles existantes, anomalies du fœtus, problèmes rencontrés lors de l'accouchement.

Facteurs pouvant entraîner une hypoxie cérébrale chronique:

  • pathologie chez une femme enceinte du côté du système respiratoire, des vaisseaux sanguins et du coeur, de la glande thyroïde, du pancréas;
  • anémie, infections des voies urinaires chez la femme enceinte;
  • âge des femmes de moins de 18 ans et après 35 ans;
  • stress, manque de sommeil et de nourriture, pas de promenade en plein air, mauvaises habitudes d'une femme enceinte;
  • décollement placentaire ou vieillissement;
  • enchevêtrement du cordon du fœtus;
  • toxicité tardive;
  • naissances multiples;
  • eau multiple ou faible;
  • la menace de fausse couche;
  • malformations fœtales.

Complications qui surviennent pendant l'accouchement, entraînant une hypoxie aiguë:

  • accouchement prématuré / tardif;
  • prendre des analgésiques;
  • rupture de l'utérus;
  • livraison rapide;
  • travail prolongé;
  • l'utilisation d'instruments médicaux pour extraire le nouveau-né;
  • la discordance entre la lumière du canal génital de la mère et la taille de l'enfant;
  • obstruction des voies respiratoires d'un nouveau-né atteint de liquide amniotique ou de mucus.

Signes de

Les principaux signes d'hypoxie chez le nouveau-né sont la teinte bleutée de la peau, des difficultés respiratoires ou son absence, des troubles du rythme cardiaque et des souffles cardiaques. Quand il est né, il crie habituellement ou le cri d'un nouveau-né sera très faible. Souvent, lors de l'hypoxie, du méconium (matières fécales d'origine) est présent dans le liquide amniotique.

Au cours des première et cinquième minutes de leur vie, les médecins évaluent l’état du nouveau-né à l’échelle Apgar. Pour cela, vous devez définir de 0 à 2 points pour chacun des indicateurs:

  • couleur de la peau;
  • la respiration;
  • battement de coeur;
  • la présence de réflexes;
  • tonus musculaire.

Lorsque les indicateurs généraux obtiennent 8 à 10 points - c'est la norme, 6 à 7 points - un degré faible, 4 à 5 points - un degré moyen et 0 à 3 points - un degré grave d'hypoxie. Avec un degré modéré, l'état du nouveau-né s'améliore en quelques minutes. Avec un degré modéré, la fonctionnalité des organes est restaurée en quelques jours. Un degré élevé nécessite une réanimation, un traitement complexe et une surveillance future de l'état de l'enfant.

Chez les enfants atteints de forme chronique, on observe des contractions musculaires convulsives, des tremblements, une hypotension musculaire et un trouble de la pression artérielle. Cela peut provoquer l'apparition de divers types d'hématomes et un fonctionnement anormal du foie, des reins, du cœur et d'autres organes.

En cas de manque d'oxygène à court terme ou peu manifeste, les médecins peuvent ne pas identifier immédiatement une condition dangereuse. Une telle hypoxie est appelée latente, elle est considérée comme plus dangereuse, car les mesures thérapeutiques commencent à prendre beaucoup plus tard. L'hypoxie latente a des manifestations similaires:

  • nouveau-né tremblant en pleurant;
  • dormir les bébés sans importance, très sensible;
  • le bébé est agité, capricieux, gèle souvent;
  • pendant le bain l'enfant pleure constamment;
  • On observe une tension musculaire nouveau-né, en particulier sur le visage.

La détection de l'un de ces symptômes nécessite un examen médical urgent et un traitement.

Si l’hypoxie du cerveau dure depuis longtemps, elle deviendra perceptible en raison du retard du développement mental et physique de l’enfant.

Traitement

En cas de lésions hypoxiques modérées ou graves du système nerveux central, le médecin aspire d’abord le mucus des cavités buccale et nasale et dégage les voies respiratoires des corps étrangers. Si la normalisation de la respiration échoue, appliquez un masque à oxygène. Le nouveau-né est placé sur une table chauffante ou un appareil de chauffage est appliqué.

Selon les indications, des médicaments stimulant l'activité respiratoire et la circulation sanguine (camphre, morphine) sont introduits et l'enfant est placé dans une chambre de pression. La sortie de l'hôpital n'est effectuée que dans le cas où le nouveau-né disparaît de tous les symptômes observés avec un déficit en oxygène.

Le traitement ultérieur du nourrisson est effectué par le médecin local. Examens systématiques obligatoires effectués par un neurologue. Le médecin peut vous prescrire des sédatifs, ainsi que des médicaments pour stimuler l'activité cardiaque et cérébrale.

Recommandations de spécialistes en soins pour un enfant ayant subi un état pathologique tel qu'une hypoxie cérébrale:

  • La mère et l’enfant doivent éviter le stress;
  • le sommeil et la nutrition du bébé doivent être complets;
  • promenades fréquentes à l'air frais, de préférence loin de la chaussée;
  • massages thérapeutiques et prophylactiques (les massages thérapeutiques ne doivent être effectués que par un spécialiste);
  • baigner le bébé dans le bain avec l'ajout d'herbes apaisantes (aiguilles, menthe, lavande, valériane);
  • conduisez l'aromathérapie avec des huiles essentielles de lavande, d'ylang-ylang, de camomille, d'arbre à thé. Il est nécessaire d’allumer la lampe aromatique plusieurs heures avant de se coucher ou de mettre un peu d’huile sur l’oreiller de bébé.

Les conséquences

Comme mentionné ci-dessus, l'hypoxie chez les nouveau-nés peut être de gravité variable. L’hypoxie entraîne presque toujours des conséquences, mais l’impact sur la santé du bébé dépend d’un traitement approprié et rapide, ainsi que du corps de celui-ci.

Le degré de lumière passe presque immédiatement et ne menace pas la santé du bébé. Avec un degré modéré, on peut observer une inhibition des réflexes congénitaux, mais après le traitement, le corps revient à la normale.

Danger grave de dysfonctionnement du cerveau. Un enfant peut connaître des retards dans son développement psychoémotionnel et physique, une augmentation du tonus musculaire, de l'anxiété, un manque de sommeil, des convulsions. Un manque aigu d'oxygène peut même entraîner la mort d'un bébé, mais il est maintenant rare que les médecins disposent d'arsenaux de médicaments suffisamment puissants et d'un équipement moderne qui aidera à stabiliser le bébé et à éliminer autant que possible les effets néfastes de cette maladie.

Recommandations utiles

Le manque d'oxygène chez les enfants dans les premiers jours de la vie est tout à fait possible d'éviter dans la plupart des cas. Pour ce faire, vous devez connaître les causes qui conduisent à cet état pathologique.

Un mode de vie sain pendant la grossesse, marcher au grand air, prendre des vitamines, méditer, voilà les facteurs fondamentaux de la naissance d'un bébé en bonne santé et la meilleure prévention de l'hypoxie.

Avant et pendant la grossesse, il est nécessaire d’abandonner toutes les mauvaises habitudes (en particulier en ce qui concerne la consommation d’alcool et le tabagisme). Il faut se rappeler que c'est la nicotine qui empêche l'alimentation en oxygène des organes et des tissus, et que l'alcool empoisonne le corps de l'enfant dans son ensemble.

Pour éviter l'anémie pendant la grossesse, vous devez consommer des aliments riches en fer (foie, viande), en acide folique (légumes verts, légumes verts) et en vitamine C (chou, poivron, églantine, citron).

L'hypoxie chez le nouveau-né est une maladie dangereuse, vous devez donc la prendre au sérieux. Un diagnostic opportun, un suivi attentif de l'enfant et le respect de toutes les recommandations des médecins - tout cela constitue une garantie de rétablissement.

Hypoxie chez le nouveau-né - qu'est-ce que c'est, ses causes et ses conséquences

Voir aussi:

Galactosémie chez le nouveau-né - traitement et prévention

Bassin rénal élargi chez le nouveau-né - ce que cela signifie et quoi faire

Hydropisie testiculaire chez le nouveau-né - qu'est-ce que c'est et comment traiter

Bonjour chers amis!

La vie d'une jeune mère est pleine de surprises. Agréable, qui nous prépare le bébé, souriant, faisant ses premiers pas et prononçant son premier mot. Et pas tellement. Le plus souvent, ils sont présentés par nature sous forme d'affections et de pathologies. Nous allons parler de l'un d'entre eux aujourd'hui. Hypoxie chez le nouveau-né. Qu'est ce que c'est En bref, c'est la privation d'oxygène. Et non seulement le cerveau le teste, mais aussi les tissus et les organes internes du bébé.

Ce n'est pas une maladie, mais un phénomène spécifique, souvent dangereux, que vous devez connaître "à vue". Après tout, si un léger degré d’hypoxie n’a pas d’impact négatif sur le développement des miettes, il est mauvais de faire une blague lourde. Cela devient souvent la cause d'une activité cérébrale altérée, de l'apparition de maladies neurologiques, d'un fonctionnement anormal des organes internes et même d'une invalidité. Dans les cas débutés, l'issue fatale est possible.

1. Le mécanisme de l'hypoxie


Avez-vous déjà réfléchi au rôle de l'oxygène dans la vie d'un bébé à naître? Il est responsable des processus métaboliques qu'il a subis de manière particulièrement intense. Sachant cela, on ne peut qu'imaginer à quel point l'hypoxie des nouveau-nés est dangereuse et dangereuse.

La majeure partie de l'oxygène a besoin du cerveau et du système nerveux. Et si chez les adultes et les enfants déjà nés, il entre dans le corps en quantité suffisante à cause du travail des poumons, alors chez ceux qui sont encore à naître, le placenta assume cette responsabilité.

Pour qu’elle puisse s’en accommoder pleinement, mère nature lui fournit toutes les conditions nécessaires:

  • rythme cardiaque rapide du fœtus;
  • une augmentation du volume de sang que le cœur pousse dans les vaisseaux;
  • la présence d'une forme spécifique d'hémoglobine chez lui est fœtale, ce qui lui permet de transférer un maximum d'oxygène à la fois.

Ces mécanismes permettent au placenta de fournir de l'oxygène au bébé dans des conditions de fonctionnement normales. En cas de circonstances imprévues (lire: pathologies), la quantité d'oxygène qui pénètre dans le sang du fœtus n'est pas suffisante.

Les premiers à souffrir sont les cellules du cerveau. Ils commencent à mourir et s'éloignent. Dans le même temps, des hémorragies sont observées dans certaines zones du cerveau. À la place des cellules mortes, des cavités se forment, qui sont ensuite remplies de liquide et deviennent des kystes. Plus tard, leur emplacement et leur nombre permettront au médecin de prédire l’issue du traitement.

La médecine moderne n'est pas en mesure de restaurer les sections endommagées. Mais il peut "forcer" les parties voisines du cerveau à assumer les fonctions de celui qui est perdu et à assurer ainsi le fonctionnement normal de tout le système nerveux.

2. Causes de l'hypoxie


Les médecins identifient au moins une douzaine de raisons de l'hypoxie. Mais la chose la plus intéressante est que beaucoup d’entre eux auraient pu être évités. Jugez par vous-même.

Tous sont divisés en 3 groupes.

1. Problèmes de santé de maman:

  • anémie ou anémie;
  • la présence de mauvaises habitudes (tabagisme, alcoolisme, drogues);
  • maladies cardiovasculaires;
  • maladies du système génito-urinaire;
  • maladies broncho-pulmonaires;
  • perturbations du système endocrinien;
  • grossesse de moins de 18 ans ou de plus de 35 ans;
  • stress, malnutrition, insomnie, promenades peu fréquentes au grand air.

2. Pathologie pendant la grossesse:

  • problèmes de placenta;
  • la gystose;
  • la menace de fausse couche;
  • la multiplicité;
  • re-staging ou début du travail;
  • enchevêtrement du cordon.

3. Problèmes à la naissance:

  • enchevêtrement du cordon;
  • gros fruit;
  • traumatisme à la naissance;
  • accouchement difficile;
  • l'usage de drogues.

Les deux premiers groupes conduisent au développement de la forme chronique d'hypoxie et sont diagnostiqués même pendant la grossesse. Ce dernier devient la cause de la forme aiguë, qui se retrouve après l'accouchement.

3. Comment identifier l'hypoxie?

La maladie est indiquée par de nombreux symptômes prononcés. Mais pour les identifier, ainsi que pour suspecter que quelque chose ne va pas, le plus souvent, ne peut que des médecins.

Principaux symptômes:

  • irrégularités cardiaques (on entend des bruits, on observe une tachycardie, une bradycardie ou une arythmie);
  • l'apparition de méconium dans le liquide amniotique;
  • petit volume de sang;
  • la présence de caillots sanguins dans les vaisseaux;
  • manque de pleurs chez un nouveau-né.

En règle générale, tous sont diagnostiqués à l'hôpital. Cependant, d'autres signes peuvent indiquer une hypoxie.

Un pédiatre ou une maman expérimentée peut les remarquer:

  • tremblements constants ou réguliers du corps chez les nourrissons;
  • des convulsions;
  • sommeil agité;
  • caprices et pleurs sans raison;
  • sursauter au toucher;
  • pleurer en nageant;
  • congélation constante des miettes;
  • le menton, les jambes et les bras tremblants en pleurant;
  • tonus musculaire

Le plus souvent, ces facteurs sont des signes d'hypoxie légère et disparaissent sous l'effet d'un traitement médicamenteux bien choisi.

4. Le degré d'hypoxie selon l'échelle d'Apgar.

Les mamans, rappelez-vous que l’estime chérie d’Apgar que notre bébé reçoit quand il vient au monde? Je suis sûr qu'elle a induit en erreur plusieurs d'entre nous. Surtout ceux qui, au départ, ne savaient pas que cette échelle à 10 points permet d’évaluer le travail de tous les systèmes du corps du bébé.

8-10 balles - tout est génial!
6-7 - il y a une hypoxie légère;
4-5 - on observe un degré modéré d'hypoxie;
3 et ci-dessous - hypoxie sévère.

Si le traitement est léger ou modéré, le traitement n'est pas nécessaire, mais minime, alors les conséquences les plus graves sont possibles. Seuls des soins de qualité et une thérapie bien choisie aideront à les éviter.

5. Est-il possible de guérir les effets de l'hypoxie?


Oui A condition que le bon traitement soit sélectionné. Chez un nouveau-né, cela peut inclure l'utilisation d'un masque à oxygène pour restaurer la respiration ou l'utilisation de médicaments pour stimuler la circulation sanguine et, encore une fois, pour restaurer la respiration. De plus, l'enfant peut être réchauffé avec des coussins chauffants ou, si nécessaire, placé dans une chambre de pression.

En général, le traitement de l'hypoxie est réduit à la mise en œuvre de certaines règles:

  • visites régulières chez un neurologue;
  • bonne nutrition;
  • soins complets;
  • massages et exercices thérapeutiques;
  • prendre des médicaments soumis à prescription;
  • bains sédatifs aux herbes sédatives;
  • nager et se durcir;
  • promenades régulières dans l'air frais;
  • long allaitement.

En cas de lésions hypoxiques du système nerveux central, il est recommandé de limiter davantage les effets de tous les types d'irritants, y compris le bruit excessif et les visites des clients.

Bien sûr, l'hypoxie n'est pas une phrase. Cette pathologie, qui dans la plupart des cas est traitée avec succès, mais son degré sévère peut entraîner de graves perturbations dans le travail du système nerveux central.

Il s'agit de l'apparition de:

  • torticolis dû à des maux de tête persistants;
  • hydropisie du cerveau;
  • kystes cérébraux;
  • dystonie végétative;
  • l'épilepsie;
  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • encéphalopathie - lésions cérébrales dues à la mort des cellules nerveuses.

Le pire, c'est que tous ces facteurs peuvent affecter le développement futur du bébé. Mais la chose la plus intéressante est qu’elles sont évitables. Que devrait-on faire pour prévenir l'hypoxie? Écoutez les conseils d'un médecin, marchez souvent au grand air, adoptez un mode de vie correct et réjouissez-vous-en.

Et aussi, n'oubliez pas de sourire et de partager des informations. Parlez de cet article à vos amis! Laissez-les également s'informer des causes et des conséquences de l'hypoxie. Abonnez-vous à nos mises à jour! Nous avons quelque chose à partager avec vous! Et assurez-vous de revenir à nous! Nous vous attendons!

A bientôt!

Et dans cette vidéo, vous pouvez en savoir plus sur l'hypoxie d'un bébé dans l'utérus:

Hypoxie chez le nouveau-né: conséquences pour l'enfant

On estime que l'hypoxie survient chez environ 5% des nouveau-nés, en raison d'un certain nombre de facteurs pouvant survenir pendant la grossesse et l'accouchement. Aujourd'hui, nous parlerons davantage de la nature de cette maladie, de ses causes principales et de ce qu'une femme doit savoir pour prévenir un problème, si possible.

Causes de l'hypoxie chez le nouveau-né

Il s’agit d’un état pathologique dans lequel le bébé reçoit une quantité insuffisante d’oxygène, ce qui peut entraîner diverses perturbations dans le développement des miettes. Il existe différentes formes de cette pathologie, qui peuvent se développer pendant la période de gestation (forme primaire) ou au moment de l’apparition des miettes sur la lumière (secondaire).

La forme primaire peut causer:

  • Grossesse compliquée.
  • Diverses infections intra-utérines, y compris les infections TORCH.
  • Conflit rhésus entre maman et bébé.
  • Diabète maternel et maladies cardiaques et pulmonaires chroniques.
  • Décollement placentaire prématuré, prééclampsie ou grossesse prolongée.
  • Obstruction prolongée des voies respiratoires avec du mucus ou du liquide amniotique, pouvant survenir immédiatement après la naissance.
  • La présence de mauvaises habitudes, telles que le tabagisme, la consommation d'alcool et de drogues. Une hypoxie chronique peut donc survenir chez les nouveau-nés. La raison de cette pathologie est l'attitude négligente de la femme enceinte envers sa propre santé et celle de l'enfant à naître, ainsi que le traitement tardif pendant la grossesse.

Les causes principales de la forme secondaire peuvent être considérées:

  • Diverses violations de la circulation sanguine dans le cerveau pouvant entraîner un travail compliqué, enchevêtrement du cordon ombilical lors de l'accouchement naturel, assistance incorrecte des médecins et des obstétriciens lors de l'accouchement, pouvant entraîner des lésions du nouveau-né.
  • Troubles du poumon de nature non infectieuse, entraînant une expansion insuffisante du tissu pulmonaire, ce qui rend difficile la pénétration d'oxygène dans le corps.

Qu'est-ce qui se passe dans le corps des nouveau-nés pendant l'hypoxie

Chez un nouveau-né, le sang s'épaissit et sa viscosité augmente. En même temps, les globules rouges commencent à se rejoindre activement, ce qui conduit à une agrégation accrue de ces particules sanguines. Cela entraîne une altération de la microcirculation sanguine et peut provoquer des hémorragies, une ischémie, un gonflement des tissus du cerveau, du cœur, des reins, des glandes surrénales ou du foie.

Signes d'hypoxie chez les nouveau-nés

Dès que le nouveau-né est né et 5 minutes après la naissance, l'état du nouveau-né selon Apgar est évalué, ce qui permet de déterminer le degré d'hypoxie. Un enfant n'a pas cette pathologie, s'il marque 8-10 points, un degré faible est déterminé, s'il y a 6-7 points, le degré moyen est observé à 4-6 points et grave lorsque l'état du nouveau-né n'est que de 0 à 3 points.

Les symptômes légers incluent les symptômes suivants:

  • Respiration affaiblie, mais le nouveau-né prend sa première respiration à la première minute.
  • Il y a une diminution du tonus musculaire.
  • Triangle nasolabial bleu.

Au cours de l'hypoxie de gravité modérée, les symptômes suivants sont observés:

  • Le nouveau-né a une respiration irrégulière et affaiblie.
  • À la naissance, il émet un faible cri.
  • L'excitabilité des réflexes et le tonus musculaire sont considérablement réduits.
  • La peau devient bleuâtre à cause du manque de sang dans les capillaires.
  • Le rythme sinusal ralentit et la fréquence cardiaque (bradycardie) est perturbée.

En pathologie sévère, on observe:

  • Irrégularité ou pas de respiration.
  • Trouble du rythme cardiaque sévère.
  • Absence totale ou partielle de tonus musculaire et de réflexes.
  • Pâleur significative de la peau.
  • L'insuffisance rénale est enregistrée, comme indiqué par la pigmentation de la peau en bronze.
  • La forme sévère est très dangereuse et nécessite un traitement immédiat.

Traitement

Il est nécessaire de traiter cette affection immédiatement après le diagnostic. Plus le traitement est rapide, plus le traitement sera efficace. Tout d'abord, vous devez vous assurer que le bébé a des voies respiratoires propres. Ainsi, après la naissance, le médecin les nettoie avec un équipement spécial. Si le nouveau-né ne respire toujours pas, il met un masque à oxygène.

Dans la forme légère, aucun traitement spécial n'est effectué, il suffit de suivre des cours de massage, des exercices thérapeutiques et diverses procédures physiques.

Dans un état de gravité modérée, les médicaments prescrits améliorent la circulation sanguine dans le cerveau et normalisent les processus métaboliques dans le corps. Si le nouveau-né a une forme sévère, il est envoyé en soins intensifs. Lorsque des œdèmes du tissu cérébral peuvent être prescrits des médicaments diurétiques, en cas de fortes tensions musculaires et de crampes - médicaments anticonvulsivants.

Soins de bébé après l'hypoxie

Dans des conditions satisfaisantes, l'enfant est renvoyé à la maison et devrait à l'avenir être surveillé par un pédiatre de district et un neuropathologiste. En règle générale, ces enfants continuent à boire des médicaments qui améliorent la circulation sanguine et nourrissent le cerveau. S'il a des crampes, il continue à boire des médicaments anticonvulsivants. Ils peuvent également recommander des médicaments qui normalisent la pression intracrânienne du bébé.

À l'avenir, le métabolisme du nourrisson est contrôlé et, si nécessaire, des vitamines et des suppléments peuvent être prescrits, ce qui contribue à la normalisation et à une meilleure absorption des vitamines et des oligo-éléments. Il est également important de surveiller la nutrition du bébé afin qu'il ne mange pas trop, car cela représente un fardeau supplémentaire pour tout le corps et il est extrêmement indésirable.

De plus, vous pouvez prescrire un massage, des bains aux herbes et des exercices thérapeutiques.
Et il est également très important que la maison dégage une atmosphère calme et que le bébé puisse se sentir à l'aise et léger. De nombreux parents essaient d'enseigner à une miette à dormir séparément dans le berceau, et souvent, ce n'est pas si facile à faire, le bébé peut pleurer longtemps et crier, sollicitant le système nerveux et le cerveau. Et si le nouveau-né souffrait d'hypoxie, cela pourrait nuire à sa santé. Dans une telle situation, il vaut la peine d'envisager un sommeil commun avec l'enfant. Premièrement, il s’endormira plus rapidement et le sommeil sera beaucoup plus calme et plus long.

Activités pour la prévention de l'hypoxie chez les nouveau-nés

Chaque femme devrait planifier une grossesse et préparer son corps à le porter. La prévention commence par une préparation adéquate:

  • Il faut abandonner les mauvaises habitudes.
  • Normalisez votre alimentation et votre sommeil.
  • Faites de l'exercice régulièrement et autant que possible à l'air frais.
  • Passer les examens nécessaires pour exclure les infections et les pathologies pouvant nuire à la grossesse.

Pendant la grossesse il faut:

  • Visitez votre médecin régulièrement et suivez toutes les prescriptions et recommandations.
  • Effectuer à temps les examens et traitements nécessaires, si nécessaire.
  • Compléter la formation à l'accouchement pour savoir comment se comporter pendant le travail et les bagarres. Des actions correctes aident l'enfant à naître sans complications, mais les mauvaises peuvent nuire à l'enfant et provoquer sa privation d'oxygène.
  • Le nouveau-né a besoin dès que possible de libérer les voies respiratoires supérieures du mucus et de l'eau.

Une préparation réussie aide à éviter de nombreux problèmes non seulement pendant la grossesse, mais aussi lors de l'accouchement.

Vidéo sur l'hypoxie chez le nouveau-né

Nous vous proposons une petite vidéo informative sur son type, son dangerosité et ses conséquences, ainsi que sur les moyens de prévenir cette pathologie afin de prendre toutes les mesures nécessaires à temps.

Informations utiles

La grossesse n'est pas toujours confortable et sans problèmes. Beaucoup de futures momies sont confrontées à un problème comme le tonus utérin ou à un autre phénomène peu plaisant appelé décollement placentaire. Presque toutes les femmes ont une toxicose et certaines connaissent même un tel diagnostic comme étant une menace de fausse couche. Vous pouvez également vous familiariser avec ces informations afin de savoir en quoi consistent ces conditions et comment les avertir. Cela est particulièrement vrai pour celles qui envisagent une grossesse dans un avenir proche.

Hypoxie chez les nouveau-nés

L’hypoxie chez les nouveau-nés est la privation d’oxygène du corps d’un enfant qui peut être chronique ou aiguë. La pathologie est répandue et est détectée chez environ 4 à 6% des nouveau-nés.

L'hypoxie du nouveau-né n'est pas une maladie indépendante, mais un état pathologique qui survient dans le contexte d'une grossesse ou d'un accouchement défavorables, ou qui se développe en tant que symptôme de toute pathologie congénitale ou acquise. L'hypoxie est plusieurs fois plus fréquente chez les bébés prématurés. Ceci est dû au développement fréquent en eux du syndrome de détresse respiratoire provoqué par l'immaturité du tissu pulmonaire, dont l'une des manifestations est l'état d'hypoxie.

L'hypoxie du nouveau-né s'accompagne de troubles systémiques de gravité variable, en premier lieu, de lésions du système nerveux central, qui se manifestent par un dysfonctionnement. Les formes graves de manque d’oxygène constituent un grave danger pour le nouveau-né, peuvent entraîner une invalidité ou la mort.

Une partie des mesures préventives visant à réduire le risque d'hypoxie au cours des périodes prénatale et postnatale devrait être mise en œuvre par une femme enceinte.

Des formulaires

Selon le moment de l’apparition, il existe deux formes d’hypoxie chez le nouveau-né:

  • primaire - se développe au stade du développement fœtal du fœtus ou lors de l'accouchement, il peut être aigu ou chronique;
  • secondaire - se produit dans le premier jour de la vie du nouveau-né sur fond de toute autre pathologie (pneumopathie, accident vasculaire cérébral).

Raisons

Les maladies du fœtus et de la mère entraînent une hypoxie primaire chez le nouveau-né, une évolution gestationnelle pathologique, une naissance compliquée:

  • infections intra-utérines (herpès, chlamydia, toxoplasmose, syphilis, cytomégalovirus, rubéole);
  • malformations fœtales;
  • incompatibilité immunologique du sang fœtal et maternel;
  • maladies extragénitales d'une femme enceinte (diabète sucré, thyrotoxicose, maladies pulmonaires aiguës et chroniques, malformations cardiaques, anémie);
  • obturation des voies respiratoires d'un nouveau-né avec du mucus ou du liquide amniotique (hypoxie par aspiration);
  • antécédents obstétricaux surchargés (grossesse prolongée, décollement prématuré du placenta, prééclampsie);
  • la présence de mauvaises habitudes chez la mère (tabagisme, alcoolisme, toxicomanie).

Les principales causes d'hypoxie secondaire chez le nouveau-né sont les suivantes:

  • troubles de la circulation cérébrale;
  • pneumopathies - pathologies périnatales du poumon de nature non infectieuse, provoquées par une expansion insuffisante du tissu pulmonaire (maladie de la membrane hyaline, syndrome de l'hémorragie oedémateuse, atélectasie).

L’hypoxie chez les nouveau-nés entraîne une altération de l’hémodynamique, de la microcirculation et du métabolisme, c’est-à-dire une acidose métabolique respiratoire, caractérisée par:

Sur le fond de l'hypoxie chez les nouveau-nés, le sang s'épaissit, ce qui entraîne une augmentation de sa viscosité et une agrégation améliorée des globules rouges, plaquettes. Les troubles de la microcirculation qui en résultent provoquent une hémorragie, une ischémie et un gonflement des tissus du cerveau, du foie, des glandes surrénales, du cœur et des reins. Cliniquement, cela se manifeste par l'apparition des signes d'hypoxie suivants chez le nouveau-né:

  • baisse de la pression artérielle;
  • diminution du débit cardiaque minute et accident vasculaire cérébral;
  • violation de l'hémodynamique périphérique et centrale.
La pathologie est répandue et est détectée chez environ 4 à 6% des nouveau-nés.

Symptômes d'hypoxie chez les nouveau-nés

Les principaux signes d'hypoxie chez le nouveau-né sont des troubles respiratoires, qui entraînent une altération de l'activité cardiaque, de l'hémodynamique, des réflexes et du tonus musculaire.

Immédiatement après la naissance et 5 minutes plus tard, un score de Apgar est évalué pour l’état du nouveau-né afin d’identifier une hypoxie éventuelle et de déterminer sa gravité. Cette méthode repose sur une évaluation de 0 à 2 points des indicateurs suivants:

  • la respiration;
  • couleur de la peau;
  • battement de coeur;
  • sévérité du tonus musculaire;
  • excitabilité réflexe.

Hypoxie chez le nouveau-né symptômes et effets

L'hypoxie cérébrale du nouveau-né est l'une des pathologies les plus courantes. Elle est un manque d'oxygène qui peut être observé chez le fœtus pendant la grossesse (forme chronique de la maladie) et peut survenir immédiatement lors de l'accouchement (forme aiguë de la maladie). Il arrive que l’état d’un tel bébé entraîne son invalidité et même sa mort. En raison du manque d'oxygène, de nombreux systèmes de petits organismes sont perturbés et le système nerveux central, le cœur, les poumons, les reins ou le foie sont tout d'abord affectés. Par conséquent, il est important de faire tout ce qui est possible pour prévenir d'abord et ensuite traiter cette terrible maladie à temps.

Causes de l'hypoxie

Pour prévenir une maladie, vous devez connaître les causes pouvant provoquer une telle maladie. Si la future mère peut être protégée contre eux, il est possible que ce problème n’affecte pas l’enfant. De nombreux facteurs dépendent vraiment du comportement et de la santé de la femme. Les deux premiers groupes de causes mènent à la forme chronique de la maladie et elle se retrouve pendant la grossesse. Ce dernier groupe de facteurs provoque une forme aiguë d'hypoxie, qui n'est diagnostiquée qu'après l'accouchement.

Problèmes de santé de la future mère:

  • maladies du système cardiovasculaire (maladie cardiaque, hypotension, hypertension, dystonie végétative-vasculaire);
  • maladies broncho-pulmonaires;
  • l'anémie;
  • infection du système génito-urinaire;
  • seuil d'âge inférieur à 18 ans ou supérieur à 35 ans;
  • non-respect du régime quotidien et mode de vie adéquat: stress fréquent, manque de sommeil, manque d'air frais, nutrition insuffisante;
  • mauvaises habitudes (alcoolisme, toxicomanie, tabagisme);
  • perturbation endocrinienne.

Pathologie de la grossesse:

  • pathologie du placenta (décollement, vieillissement précoce, previa);
  • toxicose dans les derniers mois de la grossesse;
  • pathologistes du cordon ombilical (nœuds, enchevêtrement);
  • accouchement précoce;
  • retouche;
  • menace d'interruption;
  • la multiplicité;
  • eau basse / haute eau;
  • pathologie dans le développement du fœtus.

Problèmes à la naissance:

Une longue liste de raisons montre que l'hypoxie du nouveau-né peut être imputée à la mère qui n'a pas respecté les prescriptions du déroulement normal de la grossesse et aux médecins qui se sont manifestés de manière non professionnelle à la naissance. Dans certains cas, il se produit une confluence de circonstances, quelque part, l’organisme douloureux de la mère ne peut pas faire face à des processus aussi difficiles que la procréation et l’accouchement.

Une hypoxie peut déjà être détectée pendant la grossesse (pour plus de détails, lire l'article précédent) et des mesures appropriées doivent être prises pour assurer un traitement approprié du bébé. Cependant, très souvent, le diagnostic est posé après l'accouchement. Comment savoir si un enfant développe un déficit en oxygène?

Symptômes et signes

L'hypoxie chez le nouveau-né a le plus souvent des symptômes prononcés, ce qui n'est pas difficile pour poser un diagnostic précis et correct immédiatement après la naissance du bébé. Cela donne le temps de commencer le traitement et de faire face à la maladie. Les principaux symptômes de l'hypoxie chez le nouveau-né sont les suivants:

  • tachycardie (contraction du coeur avec une fréquence accrue);
  • bradycardie (indicateur inverse - diminution significative de la fréquence des contractions du muscle cardiaque);
  • arythmie (trouble du rythme cardiaque);
  • la présence dans le méconium de liquide amniotique;
  • souffle cardiaque;
  • hypovolémie (petit volume sanguin);
  • la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux, ce qui entraîne des hémorragies tissulaires.

Les médecins distinguent plusieurs degrés d'hypoxie en utilisant une échelle spéciale d'Apgar. Elle évalue dans quelle mesure les systèmes d’un petit organisme fonctionnent:

  1. 8-10 points - un excellent état du nouveau-né, à qui aucune hypoxie ne menace;
  2. 7–6 points - hypoxie du 1er degré, forme bénigne de la maladie;
  3. 5-4 points - hypoxie du 2e degré, forme moyenne;
  4. 3–0 points - hypoxie du 3ème degré, forme sévère.

Un degré modéré se caractérise par une amélioration progressive de l'état du nouveau-né immédiatement, en quelques minutes. Le deuxième degré peut nécessiter plusieurs jours pour rétablir pleinement les fonctions normales d’un petit organisme. La troisième nécessite un traitement complet, qui comprend des mesures de réanimation primaire et de soins ultérieurs.

Traitement de l'hypoxie chez les nourrissons

La séquence des actions médicales et le professionnalisme des médecins dépendront du rétablissement ultérieur du bébé. Le traitement approprié de l'hypoxie chez le nouveau-né implique les mesures suivantes:

  1. rétablissement de la respiration normale: purification des voies respiratoires, des cavités buccale et nasale à partir du mucus;
  2. réchauffer l'enfant avec des radiateurs et une table spéciale;
  3. utilisation de médicaments pour stimuler la circulation sanguine et rétablir la respiration;
  4. l’utilisation d’un masque à oxygène si la respiration du bébé ne peut pas être restaurée;
  5. dans un état grave, l'enfant est placé dans une chambre de pression.

Lorsque les symptômes d'hypoxie chez le nouveau-né disparaissent, l'hôpital quitte l'hôpital. La période de récupération nécessite une observation constante non seulement du pédiatre de district, mais également du neuropathologiste. Nous devrons protéger les miettes du moindre stress, surveiller attentivement son régime alimentaire et ses habitudes de sommeil. Des massages thérapeutiques, des bains apaisants et des séances d'aromathérapie sont souvent prescrits.

Dans les formes graves, le traitement de l'hypoxie chez les nourrissons implique la nomination de médicaments: sédatifs et stimulants du cœur et de l'activité cérébrale. En cas de détection tardive de la maladie ou de traitement tardif, l'hypoxie peut avoir des conséquences désastreuses pour la santé du bébé.

Qu'est-ce qu'une hypoxie dangereuse chez le nouveau-né?

Le plus souvent, les effets de l'hypoxie chez les nouveau-nés dépendent du degré de la maladie. Le premier passe rapidement sans que cela affecte la santé du bébé. La seconde sera parsemée de réflexes lents et déprimés temporaires, mais ces conséquences disparaîtront bientôt, ne laissant aucune trace sur la santé de l'enfant. Au troisième degré peut être observé:

  • anxiété;
  • troubles du sommeil;
  • crampes musculaires;
  • retard dans le développement mental et physique;
  • des troubles dans le cerveau;
  • issue fatale.

La mort avec le niveau de médecine actuel est une exception. L'hypoxie chronique et aiguë de nos jours est un problème très commun que les médecins traitent avec succès, éliminant complètement ou minimisant ses conséquences.

Lorsque le médecin diagnostique une hypoxie chez le nouveau-né, les effets de cette affection peuvent être très différents: de la récupération à des problèmes graves du système nerveux du bébé. De quoi s'agit-il et comment peut-il affecter la santé des miettes?

Qu'est-ce que l'hypoxie chez le nouveau-né?

L'hypoxie chez les nouveau-nés - qu'est-ce que c'est? Avant de répondre à cette question, il est nécessaire de comprendre les principes du cerveau humain. Le système nerveux fournit tous les processus de la vie. En termes simples, le cerveau contrôle non seulement nos actions volontaires, telles que le mouvement et la parole, mais également la respiration, les battements de coeur, la digestion des aliments, etc.

C'est important! Pour fonctionner normalement, les cellules nerveuses ont besoin de beaucoup d'oxygène et de nutriments. Lorsque, pour diverses raisons, l’alimentation en sang du cerveau est perturbée et que l’apport en oxygène est interrompu, le cerveau subit des modifications sérieuses et souvent irréversibles.

Qu'est-ce que l'hypoxie chez le nouveau-né? Il s'agit d'une affection provoquée par un manque d'oxygène chronique (se poursuivant pendant toute la grossesse) ou aigu (se produisant généralement lors de l'accouchement).

En plus des troubles du système nerveux (hypoxie du cerveau chez le nouveau-né), tous les organes internes - cœur, reins, poumons, foie, etc. - souffrent d'une insuffisance en oxygène, il est donc important de prévenir pour éviter des dommages graves et un handicap grave bébé.

Causes de l'hypoxie chez un nourrisson

Les symptômes de l'hypoxie chez le nouveau-né et ses conséquences dépendent en grande partie des causes de la maladie. Le plus fréquent d'entre eux peut être divisé en trois grands groupes:

1. Maladies de la future mère:

  • problèmes cardiaques (maladie cardiaque, tension artérielle extrêmement basse ou hypertension);
  • maladie pulmonaire (asthme bronchique);
  • mode de vie inapproprié (alcoolisme, tabagisme, absence de régime quotidien, présence constante dans une pièce encombrée).

2. Pathologie de la grossesse:

  • la menace de fausse couche;
  • grossesses multiples;
  • l'accouchement est beaucoup prématuré ou, au contraire, différé;
  • pathologie du placenta (présentation, décollement prématuré);
  • pathologie du cordon ombilical (enchevêtrement).

3. Problèmes pendant l'accouchement:

  • travail prolongé;
  • enchevêtrement du cordon serré;
  • césarienne.

Symptômes de l'hypoxie chez le nouveau-né

Les signes de la maladie sont assez bien étudiés et peuvent être facilement identifiés en examinant le bébé. Les médecins posent donc le diagnostic dès les premières minutes de la vie de l'enfant. Avec l'hypoxie des nouveau-nés, les symptômes de la maladie sont les suivants:

  • altération du muscle cardiaque: tachycardie (augmentation du nombre de battements de coeur), bradycardie (au contraire un battement de coeur rare), arythmie;
  • détection de méconium dans le liquide amniotique;
  • problèmes d'alimentation: le bébé s'inquiète de téter au sein, tète mal, crie;
  • problèmes neurologiques: pleurs fréquents et déraisonnables d'un enfant, sommeil médiocre, tremblement du menton.

L'hypoxie sévère chez le nourrisson a des conséquences graves: convulsions, coma et autres problèmes neurologiques.

Diagnostic et traitement de l'hypoxie chez le nouveau-né

Pour l’évaluation initiale de l’état du nouveau-né, y compris le diagnostic d’hypoxie, on utilise la célèbre échelle d’Apgar, qui détermine les signes vitaux de base du bébé à 1 et 5 minutes de la vie. Vous devrez peut-être également confirmer le diagnostic:

  • recherche de la composition gazeuse du sang du bébé;
  • NSG - échographie du cerveau;
  • si nécessaire - tomodensitométrie, IRM.

Pour réduire l'impact négatif de l'hypoxie cérébrale chez le nouveau-né, le traitement doit être prescrit immédiatement. Principes de thérapie:

  • restauration de la respiration spontanée;
  • maintenir une température corporelle confortable pour l'enfant;
  • la nomination de médicaments qui stimulent la circulation sanguine, y compris le cerveau;
  • oxygénothérapie.

Les capacités de compensation du corps de l’enfant sont vraiment formidables, si bien que toutes les fonctions altérées sont restaurées en 3-4 jours. L'hypoxie chez les nouveau-nés nécessite un traitement sérieux en soins intensifs aux premiers stades. Puis le bébé attend une neuro-observation à vie et une longue période de convalescence.

Prévisions

À bien des égards, l’évolution de l’hypoxie du nouveau-né et ses conséquences dépendent de la rapidité des soins médicaux. Une carence sévère en oxygène peut entraîner:

  • anxiété;
  • troubles du sommeil;
  • déficience motrice - paralysie, parésie;
  • retard mental et physique;
  • syndrome convulsif;
  • le coma

Ainsi, la prévention et le traitement opportun de l'hypoxie chez les nouveau-nés vous permettent d'éviter des complications graves et de réduire le nombre de problèmes neurologiques chez l'enfant.


L'hypoxie du nouveau-né est une affection apparue lorsque l'oxygène n'est pas suffisamment alimenté dans le corps d'un enfant et se caractérise par des troubles du système nerveux central.

La combinaison de symptômes, indiquant une hypoxie, peut survenir à la suite de pathologies de la période prénatale, de l'accouchement et de la vie postnatale de l'enfant. Les conséquences de cette affection sont dangereuses et nécessitent un traitement rapide.

Quelle est cette maladie hypoxie

Plus spécifiquement sur l'hypoxie chez le nouveau-né.

L'oxygène est nécessaire à tous les organes, non seulement d'un adulte, mais également d'un fœtus en développement intra-utérin, afin de remplir ses fonctions. Le système nerveux, en particulier le cerveau, est particulièrement sensible à une diminution de son niveau.

Chez une personne déjà née, l'oxygène pénètre dans le sang par l'air qui pénètre dans les poumons lors de la respiration. L'organisme en développement intra-utérin ne possède pas la capacité de respirer avec les poumons - l'oxygène y pénètre par le placenta en provenance de la mère. Mais le cerveau fœtal ne fait que se développer, il est encore plus sensible à la teneur en oxygène du sang. La nature a donc trouvé le moyen de compenser son déclin:

  1. la fréquence des contractions cardiaques est beaucoup plus élevée que celle d'un adulte ou d'un enfant de plus d'un mois: cela permet à l'oxygène de circuler dans le cerveau sans une fois sur l'ensemble du volume, donc plusieurs contractions se succédant peu de temps après
  2. à 1 contraction, le cœur du fœtus et du nouveau-né pousse relativement plus de sang dans la circulation (c'est-à-dire par kilogramme de poids) que chez l'adulte
  3. le fœtus a un type d'hémoglobine différent de celui d'un adulte (il est toujours présent quelque temps après la naissance, il est remplacé par des molécules adultes): il ajoute de l'oxygène plus rapidement et le quitte plus rapidement, l'amenant ainsi dans les tissus
  4. de nombreux messages circulent entre les lits artériel et veineux, de sorte que tous les organes se nourrissent de sang mélangé - pendant l'hypoxie, la pression en oxygène de ce sang diminue moins que s'il était artériel.

Il existe d'autres mécanismes, et ils existent depuis un certain temps et le nouveau-né.

Ainsi, le fœtus et le nouveau-né ont plus de possibilités de compensation. Mais s'il y a peu ou pas d'oxygène pendant une longue période, ou s'il est brusquement (complètement) pas alimenté, les neurones du cerveau commencent à mourir: des zones d'ischémie se développent dans certaines de ses sections et des hémorragies se développent dans d'autres. Le tissu mort est enlevé, de petites cavités remplies de liquide - des kystes - se forment à sa place.

Selon les parties du cerveau dans lesquelles il y a nécrose, kystes ou hémorragies, les symptômes sont différents. Ces sections ne peuvent pas être restaurées et la thérapie visera donc à alimenter complètement en oxygène les autres parties du cerveau - elles peuvent assumer la fonction de sections mortes.

Les causes de l'hypoxie peuvent être divisées en plusieurs groupes: pathologie de la période prénatale, accouchement, début du post-partum.

  • spasme des vaisseaux utérins à la suite de la prise de certains médicaments
  • mère qui fume
  • prééclampsie ou grossesse prolongée entraînant une altération de l'échange d'oxygène par le placenta
  • compression de l'aorte ou de la veine cave inférieure dans l'utérus enceinte conduisant à une hypotension artérielle
  • décollement prématuré du placenta
  • intoxication maternelle au monoxyde de carbone
  • infection du placenta
  • malformations cardiaques de la mère
  • infections intra-utérines
  • conditions de travail ou de vie pendant la grossesse
  • pneumonie, bronchite ou mère asthme
  • syndrome des antiphospholipides
  • conflit rhésus
  • anémie maternelle
  • diminution ou augmentation de la quantité de liquide amniotique
  • pathologie endocrinienne de la mère.

Causes développées lors de l'accouchement

Conduire à l'hypoxie peut:

  • diminution de la pression artérielle chez la mère (le sang fournit moins de pression et il est plus difficile de surmonter le placenta) en raison d'une anesthésie de la colonne vertébrale
  • manque d’oxygène dans le sang de la mère pendant l’anesthésie générale
  • travail prolongé
  • blessures à la tête pendant le travail (céphalhématome - l'un des signes de la blessure)
  • une surdose d'oxytocine, à la suite de laquelle l'utérus se détend mal, empêchant l'oxygène d'atteindre le placenta normalement
  • nœuds du cordon ombilical ou compression de la tête par le fœtus.

Après l'accouchement, l'hypoxie se développe en raison de:

  • anémie fœtale: à la suite de la dégradation des globules rouges (avec maladie hémolytique du nouveau-né), due à une perte de sang
  • malformations congénitales du coeur ou des poumons chez un enfant
  • une perte de sang massive ou un saignement dans le cerveau ou les glandes surrénales
  • oppression du système nerveux central du fœtus avec une overdose de médicaments pour l'anesthésie ou un traumatisme à la naissance.

L'hypoxie peut être chronique lorsque l'oxygène coule constamment moins. Les raisons en sont les suivantes: gestose, pathologies de la mère, infection intra-utérine, défauts des organes internes de l'enfant, etc. La pathologie peut être aiguë lorsque l'alimentation en oxygène s'arrête brusquement. Cela se produit à la suite d'une perte de sang, d'un décollement placentaire, d'une compression du cou par le cordon ombilical ou d'une compression du cordon ombilical lui-même.

L’hypoxie aiguë est plus dangereuse que chronique pour la vie de l’enfant, car elle peut entraîner la mort de celui-ci, mais parallèlement, si l’assistance était fournie rapidement et correctement, il est plus probable que des modifications irréversibles du cerveau ne se soient pas produites.

Comment la pathologie se manifeste

Virginia Apgar a mis au point une évaluation des symptômes de l'hypoxie aiguë immédiatement après la naissance et depuis lors, des néonatologistes de tous les pays ont évalué l'enfant né en fonction de certains critères. À propos de l'hypoxie chez les enfants, citons les indicateurs suivants:

  1. peau bleutée dans la région du triangle ou des membres nasolabial, peau pâle
  2. pas de respiration ou rythme irrégulier
  3. le bébé ne bouge pas activement les membres
  4. battements de coeur moins de 100 battements par minute.

Ces signes sont évalués immédiatement après la naissance et à 5 minutes, le score est entré dans la carte. Normalement, devrait être 8-10 points les deux fois. Si le score est 4-7 - l'hypoxie est modérée, si 0-3 - on parle d'asphyxie et nécessite une réanimation urgente.

Les symptômes suggérant que l’hypoxie intra-utérine chronique a entraîné des troubles circulatoires dans le cerveau de l’enfant (cette maladie est appelée lésion cérébrale périnatale) sont les suivants:

  • pleurs ou caprices déraisonnables prolongés
  • somnolence excessive du nouveau-né
  • tressaillement pendant le sommeil ou après un contact flou
  • tremblement du menton en pleurant
  • congélation rapide lors du changement de vêtements
  • sommeil agité.

Encéphalopathie hypoxique périnatale est divisé en degrés:

  • 1re année: l'enfant est somnolent ou agité et passe dans 5 à 7 jours
  • Degré 2: en plus de la somnolence ou de l’excitation qui s’observe depuis plus d’une semaine, l’enfant qui pleure sans raison, refuse de marcher sur les mains, il peut avoir des convulsions; il gèle rapidement
  • 3e année: l'enfant a de plus en plus sommeil, ensuite il tombe dans le coma ou s'agite, et il développe des convulsions qui peuvent même ne pas s'arrêter. Dans ce cas, des soins de réanimation sont nécessaires.

Quelle est l'hypoxie dangereuse

Les conséquences d'une lésion cérébrale hypoxique sont les suivantes:

  • l'hydrocéphalie (elle se manifeste, entre autres, et le torticolis chez le nouveau-né, l'enfant essayant de tourner la tête pour réduire la douleur à la tête)
  • retard psychomoteur
  • hyperactivité
  • dystonie végétative-vasculaire
  • l'épilepsie
  • lésion nerveuse crânienne
  • troubles mentaux.

Le traitement de l'hypoxie aiguë est:

  1. libération des voies respiratoires par le méconium, le mucus
  2. S'assurer que le corps du bébé reçoit suffisamment d'oxygène avec un masque ou un appareil respiratoire
  3. le nouveau-né est réchauffé
  4. si nécessaire, inclure l'introduction de médicaments augmentant la pression artérielle (avec une pression faible, même le sang avec une quantité suffisante d'oxygène ne coule pas bien dans le cerveau)
  5. si nécessaire transfusion de sang ou de ses composants
  6. traitement anticonvulsivant
  7. médicaments qui améliorent la coagulation du sang
  8. Le traitement ultérieur dépend des modifications apportées aux fonctions surveillées: respiration, rythme cardiaque et tension artérielle, saturation en oxygène dans le sang.

Comment traiter les lésions cérébrales hypoxiques dans la période différée - décide le neurologue pour enfants (neuropathologiste). Il se concentre sur l'état de l'enfant, sur les résultats d'études telles que l'électroencéphalogramme, la neurosonographie (échographie par ressort). Il peut nommer:

  • médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans le cerveau: Vinpocetine, Vincamine
  • médicaments qui améliorent les processus métaboliques dans le cerveau: Pantogam, Encephabol, Piracetam, Cerebrolysin
  • si nécessaire, prescrire des médicaments qui éliminent l'excès de liquide du cerveau: Diakarbe
  • si nécessaire, prescrire un traitement anticonvulsivant
  • Corrige les affections associées susceptibles de nuire à la qualité de vie d’un enfant (par exemple, vésiculopustoulose).

Il est nécessaire de bien nourrir l'enfant, de bien le soigner, de lui fournir le traitement nécessaire. Des massages sont également disponibles. Un enfant est examiné par des spécialistes: un ophtalmologue, un orthopédiste, un orthophoniste, un psychothérapeute.

Ainsi, l'hypoxie chez le nouveau-né est une pathologie grave et dangereuse. Il peut être immédiatement visible, mais à des stades plus clairs, ses symptômes peuvent apparaître plus tard et être légèrement prononcés. Avec un traitement opportun et adéquat, les chances que l'enfant ait des effets minimes augmenteront considérablement.

Avez-vous aimé encore?

L'hypoxie du nouveau-né est généralement comprise comme une affection caractérisée par un manque d'oxygène pendant la grossesse ou pendant le travail.

En conséquence, il est divisé en forme chronique et aiguë.

L'hypoxie du nouveau-né est une pathologie courante. Une forme sévère peut entraîner un handicap ou entraîner la mort d'un nouveau-né.

Quelle est la raison?

Il existe plusieurs groupes à risque pour le développement de cette maladie.

Le premier concerne les femmes atteintes de diverses maladies graves (maladie cardiaque, leucémie, intoxication).

Le second groupe comprend les cas d'altération de l'apport sanguin au fœtus pendant la grossesse, la pathologie du travail, la grossesse après terme, la gestose.

Risque élevé d'hypoxie fœtale chez les mères qui fument et abusent de l'alcool.

Le conflit rhésus-mère et la pathologie du bébé jouent également un rôle important dans le développement de cette maladie.

L'hypoxie du nouveau-né peut également être causée par des pathologies du flux sanguin dans le cordon ombilical, de la circulation utéro-placentaire, du décollement prématuré du placenta, de l'enchevêtrement du cordon, de sa collision, de la présentation pelvienne du fœtus avec compression du cordon.

Les troubles trophiques sévères dans le placenta, qui surviennent en cas de grossesse après terme, ont également un impact significatif sur le développement de cette affection.

L'hypoxie du nouveau-né peut parfois être causée par un accouchement rapide, lorsque l'enfant est enlevé en appliquant une pince.

La présence d'un enfant atteint de maladies génétiques (malformations cardiaques congénitales, troubles graves du développement), de maladies infectieuses, de lésions intracrâniennes augmente plusieurs fois le risque de développement de cette pathologie.

S'il existe plusieurs signes de ce type, l'hypoxie a une forme sévère et progressive, dont le traitement est compliqué par les problèmes d'élimination de la cause.

Apprenez tout sur le rythme cardiaque fœtal pendant la grossesse: un indicateur fondamental de la viabilité du fœtus.

Et ici, vous apprendrez la raison des vertiges pendant la grossesse.

À propos de ce qu'il faut faire lorsque les sutures internes font mal après la grossesse:

Signes et symptômes

Cette maladie a une image caractéristique et peut donc être reconnue à un stade précoce, ce qui améliore considérablement le pronostic.

Les principaux symptômes incluent: tachycardie (augmentation du taux de contraction cardiaque), qui est bientôt remplacée par une bradycardie (diminution du rythme cardiaque), arythmie (perturbation de la réduction correcte du rythme cardiaque), souffles cardiaques anormaux, méconium dans le liquide amniotique (matières fécales primitives).

En raison de changements pathologiques chez le bébé, l'hypovolémie (diminution du volume sanguin) augmente, des caillots sanguins se forment dans les gros vaisseaux (ils se bouchent), de petites hémorragies tissulaires se produisent.

Pour déterminer le degré d'hypoxie, une échelle d'Apgar spéciale est utilisée, qui permet d'évaluer le degré de fonctionnement des systèmes du nouveau-né.

Plus le score est bas, plus la maladie est grave et plus il est difficile de l'enlever. Le chiffre de 9-10 points indique le fonctionnement normal du corps du nouveau-né.

Conséquences possibles

Les effets de l'hypoxie chez les nouveau-nés peuvent entraîner une inhibition importante des réflexes congénitaux, caractérisée par une diminution du tonus musculaire, des tremblements, une augmentation de la pression intracrânienne, des crises graves pouvant survenir dans les cas graves.

Souvent, des arythmies apparaissent, il y a une bradycardie et la formation de bruit pathologique.

En raison de la formation de caillots sanguins et d'hémorragies importantes dans les tissus, de violations (irréversibles) du fonctionnement du système nerveux central, du muscle cardiaque, des reins, du foie, des poumons.

Si cette condition était longue, il y a un risque élevé d'incapacité du nouveau-né, un arriéré d'indicateurs de développement physique et mental.

Les cas d'hypoxie cérébrale de gravité sévère, qui entraînent dans la plupart des cas une invalidité ou la mort, constituent une menace directe pour la santé et la vie du bébé.

Vitamines Elevit pour les femmes enceintes: instructions et critiques.

Qu'est-ce qu'un hématome rétrochoral dangereux pendant la grossesse? - lire dans cet article.

Comment traiter?

Le traitement de cette maladie comprend les étapes suivantes: élimination des causes, arrêt de la maladie principale et élimination de ses conséquences.

Un effet positif est observé lors de l'application de massages, d'exercices de relaxation sur des groupes musculaires individuels.

Le traitement médicamenteux est utilisé uniquement lorsque les méthodes de diagnostic déterminent l'augmentation de la pression intracrânienne et en cas d'excitabilité accrue.

Sur ordonnance du médecin, on peut utiliser des moyens contribuant à l'amélioration des processus métaboliques du cerveau, des antihypoxants (augmentation de la résistance à l'insuffisance d'oxygène) et des moyens de lutte contre l'acidose (conséquence de l'hypoxie).

Un enfant qui a souffert d'hypoxie doit toujours être sous la surveillance d'un pédiatre.

Pour éviter cette affection, il est nécessaire, durant la période de grossesse et d'accouchement, d'être observé par des spécialistes hautement qualifiés, qui doivent prendre toutes les mesures de diagnostic nécessaires à temps.

Celles-ci incluent la phono- et l'électrocardiographie, l'amnioscopie, l'étude du statut acido-basique du sang fœtal.

Un test spécial non stressant du fœtus est également effectué - détermination de la réponse du rythme cardiaque à ses propres mouvements (dans un état normal, cet indicateur augmente à douze battements par minute, en l'absence de réponse, une hypoxie peut être suspectée).

Pour prévenir l’hypoxie, il est également nécessaire d’abandonner les mauvaises habitudes et de surveiller l’alimentation (il devrait y avoir un grand nombre d’aliments contenant du fer: grenade, foie, pommes, car cet élément est responsable du transfert de l’oxygène aux tissus et aux organes).

Il est également nécessaire de surveiller tous les mouvements du fœtus. L’augmentation de leur fréquence ou de leur résiliation est une raison directe de consulter un médecin.

Que faire si vous avez mal au dos après l’accouchement: méthodes d’élimination de la douleur.

Qu'est-ce que l'irritabilité pendant la grossesse signifie? - Découvrez ici.

Voir des inexactitudes, des informations incomplètes ou incorrectes? Savez-vous comment améliorer un article?

Vous souhaitez proposer de publier des photos sur le sujet?

Aidez-nous à améliorer le site! Laissez un message et vos contacts dans les commentaires - nous vous contacterons et améliorerons ensemble la publication!

L’hypoxie ou le manque d’oxygène du cerveau chez le nouveau-né, une maladie assez courante de nos jours. Une caractéristique de la pathologie est le manque d'oxygène chez le bébé. Cette maladie peut se manifester pendant toute la durée de la grossesse, ainsi que soudainement lors de l'accouchement.

Dans certains cas, cet état pathologique du nouveau-né entraîne des violations graves et, dans certains cas, une invalidité, voire le décès. Du fait que l'oxygène pénètre dans le cerveau en petites quantités, des complications peuvent survenir à partir de divers organes et systèmes internes tels que le cœur, les poumons, les reins et le système nerveux central.

Par conséquent, il est important de prendre au sérieux la prévention de l'hypoxie et, le cas échéant, de fournir un traitement efficace, car l'hypoxie cérébrale du nouveau-né et ses conséquences peuvent présenter un certain danger.

Raisons

Les raisons pouvant conduire à la maladie de cet enfant sont différentes, mais nous allons essayer de les énumérer toutes. Les raisons pouvant provoquer une hypoxie cérébrale chez le nouveau-né sont les suivantes:

  • Prédisposition génétique;
  • Facteur d'âge Il est important pour une femme d'accoucher à un certain intervalle de son âge, car un accouchement trop précoce ou trop avancé peut affecter non seulement le développement de l'hypoxie, mais également d'autres maladies;
  • Les situations stressantes, la mauvaise nutrition et le sommeil, ainsi que l'abus de mauvaises habitudes, en particulier pendant la grossesse;
  • Saignements à la naissance, travail grave et / ou prolongé, césarienne;
  • Pathologie du cordon ombilical et du placenta, fœtus multiples;
  • Anomalies congénitales chez l'enfant, ainsi que des anomalies fœtales graves;
  • Anémie de la mère;
  • Recevoir des médicaments à d'autres fins, ainsi qu'en raison d'une erreur médicale;
  • Trop gros fruits;

Beaucoup de facteurs peuvent contribuer au développement de la maladie. La causalité s'applique à la fois à la femme enceinte et à l'incompétence médicale.

Les symptômes

La privation d'oxygène qui en résulte chez le bébé a souvent une sévérité considérable des symptômes, ce qui n'est pas difficile d'établir un diagnostic à 100% immédiatement après la fin du travail.

Ce facteur favorable permet de commencer immédiatement à traiter la maladie. L'hypoxie cérébrale chez le nouveau-né peut se manifester par des symptômes tels que:

  • Tachycardie et bradycardie (fréquence cardiaque élevée et, par conséquent, basse fréquence);
  • Pathologie de la fréquence cardiaque (arythmie);
  • La présence de bruit dans le coeur;
  • L'hypovolémie;
  • Formation de thrombus pouvant causer des hémorragies.

De plus, au cours des première et cinquième minutes de la vie d’un nouveau-né, les médecins évaluent l’état du bébé à l’aide de la balance spéciale Apgar.

Des balles sont exposées pour des indicateurs tels que:

  • La nature de la couleur de la peau;
  • Le degré de respiration bébé;
  • Battement de coeur;
  • Le développement des réflexes;
  • Tonus musculaire

Si le score total est:

  • De 8 à 10 points, l'état du bébé est considéré comme excellent;
  • De 6 à 7 points - hypoxie au premier degré (légère);
  • De 5 à 4 points - hypoxie du deuxième degré (moyenne);
  • De 0 à 3 points - hypoxie au troisième degré (grave).

Un degré modéré n'est pas considéré comme dangereux car après quelques minutes, l'enfant est complètement restauré. Le degré moyen nécessite plusieurs jours pour restaurer complètement le bébé. L'hypoxie cérébrale à évolution sévère chez le nouveau-né nécessite un traitement immédiat.

Traitement

Le traitement d'un bébé n'est prescrit qu'aux deuxième et troisième stades de l'hypoxie cérébrale du nouveau-né. La première chose que font les médecins consiste à aspirer le mucus du nez et de la bouche et à nettoyer la perméabilité respiratoire des corps étrangers. Si la respiration est toujours perturbée, un masque à oxygène spécial est mis sur l'enfant.

Par conséquent, les mesures suivantes sous-tendent tout le traitement de l'hypoxie:

  • Libération des voies respiratoires;
  • Réchauffement de bébé;
  • Médicaments nommés dans les groupes suivants:
  • Médicaments pour augmenter la pression artérielle (heptamil ou préparations à base de plantes);
  • Médicaments pour améliorer la circulation sanguine (Vincamine);
  • Les médicaments qui améliorent les processus métaboliques (péricyte, encephabol);
  • Anticonvulsivants (dans de rares cas).
  • Des transfusions sanguines peuvent également être nécessaires;

Si le bébé a souffert du syndrome hypoxique, il devra à l'avenir faire l'objet d'un examen régulier par un pédiatre afin de surveiller en permanence son état afin de réduire le risque de complications éventuelles.

Rééducation et conséquences possibles de l'hypoxie cérébrale chez le nouveau-né

Après la disparition des symptômes d'hypoxie du cerveau, le nouveau-né quitte l'hôpital. La période de rééducation est nécessaire pour que l’enfant se développe sans pathologies et complications possibles. Pour cela, il est important de procéder à un examen systématique par un neurologue et un pédiatre.

Il est nécessaire d'isoler l'enfant des éventuelles situations stressantes et de porter une attention particulière à sa nutrition et à son repos. Il est fréquent qu'un traitement thérapeutique pour le bébé soit un massage thérapeutique et diverses thérapies apaisantes.

Si un nouveau-né, une hypoxie cérébrale se développe au dernier stade, le nombre de médicaments nécessaires est alors prescrit, ce qui arrêtera un processus pathologique particulier dans son corps et lui permettra également d'activer son système cérébral et cardiaque. Si l'hypoxie chez le nouveau-né est détectée tardivement, le risque de complications dangereuses et de décès possible est élevé.

Les conséquences sont dans la plupart des cas sur le degré d'hypoxie. Le premier degré passe rapidement et ne nécessite aucun soutien thérapeutique, alors que le deuxième degré n'a pas non plus à s'inquiéter, les troubles réflexes qui se manifestent à ce stade passent ensuite d'eux-mêmes. Cependant, le troisième degré est un grand danger et peut se manifester de la manière suivante:

  • Anxiété et troubles du sommeil;
  • Crampes musculaires;
  • Retard ou déficience développementale ultérieure possible;
  • Processus pathologiques du cerveau, une réduction significative de l'activité cérébrale;
  • La mort

Par conséquent, il faut comprendre que l'hypoxie chez les nouveau-nés peut causer des lésions cérébrales irréversibles sans traitement en temps voulu.

Cependant, le dernier élément de cette liste est pratiquement irréaliste, car la médecine actuelle est passée à un niveau considérablement différent. Par conséquent, aujourd'hui, les formes aiguës et chroniques de la maladie sont faciles à traiter.