Spikes after COP: tout ce qu'il faut savoir sur une femme

Selon les statistiques médicales modernes, les obstétriciens-gynécologues doivent recourir à un accouchement chirurgical environ tous les quatre naissances. Cette opération peut avoir certaines conséquences à long terme pour une femme et les adhérences après une césarienne constituent un pourcentage assez important de ces complications. Toute intervention chirurgicale abdominale peut être compliquée par la survenue d'une maladie adhésive. Des interventions essentiellement extensives sur la cavité abdominale, accompagnées de saignements abondants et d'une inflammation, conduisent à cette maladie. Cependant, les adhérences après une césarienne ont une clinique spécifique et des conséquences particulières pour le corps de la femme.

Lire dans cet article.

La raison de la formation d'adhérences après la livraison opératoire

La maladie adhésive, comme la plupart des processus dans le corps humain, a un côté positif et un côté négatif. Il convient de noter que la formation d'adhérences lors de diverses opérations est une tentative de l'organisme pour protéger la cavité abdominale et les organes pelviens d'éventuelles infections.

Pendant l'opération, une excision tissulaire se produit et une cicatrice se forme sur le site de l'incision. De plus, toute ouverture de la cavité abdominale est accompagnée d'une inflammation des plaques péritonéales et de la formation d'une substance spéciale, la fibrine, qui provoque le collage de leurs surfaces.

Ce processus devrait empêcher la propagation de l'infection aux organes voisins, mais il y a aussi un inconvénient. Le collage du péritoine dans la période postopératoire dans ces zones entraîne souvent la formation d'adhérences. Ils interfèrent avec la libre circulation des organes dans la cavité abdominale, violent la perméabilité des trompes de Fallope, causent l'infertilité et conduisent à divers processus pathologiques de l'abdomen.

Une livraison rapide ne conduit pas toujours au développement d'une maladie adhésive. Lutte opportune contre l'inflammation, opération réalisée de manière qualitative et rapide, le respect des techniques nécessaires pour lutter contre les adhérences postopératoires réduit le risque de pathologie plusieurs fois.

Les principaux symptômes de la maladie adhésive après une césarienne

Les symptômes de la présence d'adhérences chez une femme peuvent dépendre de divers facteurs. Très souvent, la maladie évolue sans aucune manifestation visible. Cela se produit généralement lorsque le processus inflammatoire aigu devient chronique. Dans ce cas, la présence d'adhésions dans la région pelvienne ou les organes abdominaux, beaucoup de femmes ne peuvent détecter que dans le cas de divers troubles de la fonction de reproduction.

Avec le développement de la maladie adhésive après une césarienne, les symptômes dépendent de la zone touchée par la pathologie.

Adhérences abdominales

Si le processus adhésif principal se produit dans la cavité abdominale, la femme s’inquiète le plus souvent de problèmes gastro-intestinaux. Cela est dû au fait que les boucles intestinales sont entrelacées, que le péristaltisme est perturbé et que la congestion se produit dans l'estomac.

Les principaux symptômes de cette pathologie sont les nausées, les vomissements et les selles bouleversées, les douleurs abdominales. La dernière manifestation est souvent de nature aiguë, accompagnée d'un gonflement et d'une irritation du péritoine. Si la maladie de l'adhésif est compliquée par une obstruction intestinale aiguë, que les selles et les gaz sont complètement arrêtés, les vomissements deviennent constants, souvent avec une odeur de fèces.

Symptômes d'adhérences dans la région pelvienne

Si la formation des adhérences se concentre dans le pelvis, les symptômes de la maladie sont quelque peu différents de ceux de la pathologie de la cavité abdominale. Le plus souvent, les femmes s'inquiètent de douleurs constantes dans le bas-ventre, le bas du dos. Le syndrome de la douleur est généralement plus prononcé pendant l'effort physique, la vie sexuelle d'une jeune femme.

L'explication de cette situation est assez simple: les organes soudés sont étirés avec des mouvements brusques. Par conséquent, la douleur ne se prête pratiquement pas aux analgésiques.

Très souvent, le processus dans le bassin se déroule sans certains symptômes, et une jeune femme n’apprend son diagnostic que si elle essaie de tomber enceinte. Les adhérences après la césarienne peuvent fermer la lumière des trompes de Fallope, ce qui empêche un ovule fécondé d'entrer dans l'utérus.

Si des adhérences se sont formées sur la suture utérine

Le plus souvent, dans cette catégorie de femmes, des pointes sur la couture après césarienne sont formées. Lors de la soudure de l'utérus sur un morceau de péritoine au niveau du site de suture chirurgical, il n'y a pratiquement aucune violation du tractus gastro-intestinal. Le symptôme principal est la douleur et la lourdeur dans le bassin.

Si la formation d’adhésions dans l’utérus ou dans d’autres organes de la reproduction n’a pas affecté la capacité de concevoir de la femme, en l’absence de douleur, aucun traitement spécifique ne peut être instauré.

Comment gérer la formation d'adhérences après une césarienne

Très souvent, les femmes vont chez un gynécologue pour un rendez-vous sur la façon de traiter les adhérences après une césarienne. Le plus doux, facile et abordable est l’utilisation de techniques de physiothérapie.

En règle générale, ces méthodes sont utilisées lorsqu'une femme est à l'hôpital après une chirurgie, lorsqu'elle a des antécédents de prédisposition à la formation d'adhérences et de cicatrices colloïdales.

Le plus souvent, les experts recommandent l'ozocérite sur la région pelvienne et les préparations à base d'aloès sont bien recommandées. Récemment, des matériaux ont été découverts lors de tentatives de destruction par ultrasons des adhérences dans l’obstruction des trompes de Fallope.

Pour les traitements plus sérieux à la disposition des médecins, il existe des médicaments qui dissolvent les fibres du tissu conjonctif:

  • les injections d'enzymes sont les plus couramment utilisées;
  • «Lidaza» et «Longidaza» sont considérés comme les principaux médicaments pour ce type de traitement.

Fondamentalement, cette méthode de traitement est utilisée pour le syndrome de la douleur sévère et l'incapacité des analgésiques à arrêter les accès de douleur.

L'excision laparoscopique peut être utilisée pour aider les patients atteints d'électrocautérisation. Cette pratique a déjà été introduite dans la plupart des institutions médicales et des centres médicaux privés.

Une caractéristique négative de la dissection chirurgicale peut être considérée comme étant que cette manipulation est essentiellement une opération nécessitant une anesthésie générale et une formation appropriée. Toutes les jeunes femmes n'oseront pas passer sous le couteau sans aucun signe évident de maladie adhésive.

Nous vous recommandons de lire l'article sur le congé après césarienne. Vous y apprendrez les types possibles de congé d'une femme après une chirurgie, leur durée, la nécessité de consulter un médecin.

Prévention des complications lors des opérations planifiées

Avant la prochaine opération à la maternité, de nombreuses femmes se demandent comment éviter les adhérences après une césarienne. Dans les établissements médicaux, les futures mères seront aidées à atténuer les conséquences de cette opération.

La lutte contre la formation d'adhérences dans la cavité abdominale et dans la région pelvienne doit être entreprise dès les premiers jours suivant l'accouchement. La période postopératoire active est mise en avant:

  • On recommande aux jeunes mères de se lever dès 6 à 8 heures après la chirurgie. Si l'anesthésie de la colonne vertébrale a été réalisée, cette période est étendue à 16-24 heures. Ces anomalies temporaires sont dues à certaines difficultés après l’anesthésie régionale chez les femmes enceintes.
  • Pour éviter des douleurs sévères et l’impact négatif du soulèvement précoce sur l’état de la cicatrice postopératoire, il est conseillé aux patients d’utiliser un pansement spécial pendant 3 à 6 jours après la chirurgie.
  • Après sa sortie de l'hôpital, la jeune mère ne devrait pas réduire le volume d'activité physique, même si la zone de la cicatrice postopératoire la gêne.

De telles mesures ne permettront pas aux organes abdominaux et au péritoine de se chevaucher avec les adhérences, et la fonction de collage de la fibrine sera nivelée par des charges externes. En même temps, personne n’interdit l’utilisation de médicaments à base d’aloès, de vitré et de lidaza au cours de la période postopératoire. L'essentiel est que la prise de ces médicaments n'affecte pas le processus de lactation et l'alimentation du bébé.

Comme le dit l'un des commandements médicaux de base: «Toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir." Le processus d'adhésion après la césarienne confirme cet aphorisme.

Seulement 5 à 8% des femmes ayant subi une telle opération ont une propension génétique à la formation massive d'adhérences, dans d'autres cas, la maladie après l'accouchement chirurgical est le résultat d'un travail médiocre du chirurgien et d'un mode de vie inapproprié après l'opération d'une jeune mère. L’amélioration du niveau professionnel des obstétriciens et des gynécologues, la mise au point de nouveaux médicaments résorbables, l’utilisation de méthodes douces de césarienne et, bien sûr, l’amélioration du travail éducatif des patients contribueront à réduire au minimum le pourcentage de ces complications en obstétrique.

Une hernie après une césarienne montre des symptômes assez vifs. Il suffit d'observer attentivement leur état.. Ce qui menace les adhérences après une césarienne, comment les traiter.

Une endométrite après une césarienne est retrouvée chez 5% des nouvelles mères. Et si l'opération était une urgence, pas une prévue, plus souvent.. Ce qui menace les adhérences après une césarienne, comment les traiter.

Combien coûte la sortie après césarienne - un critère important pour évaluer le bien-être gynécologique d’une jeune mère.. Ce qui menace les adhérences après une césarienne, comment les traiter.

Récupération Césarienne

La récupération après l'accouchement n'est pas un processus facile, même pour les femmes qui accouchent par le canal utérin. Que dire de la césarienne, lorsque tous les problèmes postopératoires sont liés à des problèmes postopératoires! Nous parlerons de ce qu'une jeune mère peut faire pour se rétablir plus rapidement après cette opération.

Lyudmila Petrova
Médecin obstétricien-gynécologue de la catégorie de qualification la plus élevée, chef de la maternité de la maternité numéro 16, Saint-Pétersbourg

Conséquences possibles de l'opération

La césarienne est l'opération de la naissance du fœtus en extrayant la paroi abdominale et l'utérus à travers une incision. L'utérus postnatal revient à son état initial dans un délai de 6 à 8 semaines. Traumatisme à l'utérus pendant la chirurgie, gonflement,

la présence d'hémorragies dans la région de suture, une grande quantité de matériel de suture ralentit l'involution de l'utérus et prédispose à la survenue de complications septiques postopératoires dans la région pelvienne avec l'implication de l'utérus et des appendices dans le processus. Ces complications après une césarienne se produisent 8 à 10 fois plus souvent qu'après un accouchement par voie vaginale. Des complications telles que l'endométrite (inflammation de la couche interne de l'utérus), les annexites (inflammation des appendices), la paramétrite (inflammation du tissu circulatoire), affectent par la suite la fonction de reproduction d'une femme, car peut entraîner des troubles menstruels, un syndrome de douleur pelvienne, une fausse couche, une infertilité.

L'état initial de la santé de la femme, le choix d'une méthode et d'une technique rationnelles pour effectuer l'opération, la qualité du matériel de suture et du traitement antibactérien, ainsi que la gestion rationnelle de la période postopératoire, la prévention et le traitement des complications associées à l'accouchement opératoire déterminent le résultat favorable de l'opération.

Une section transversale dans le segment inférieur de l'utérus est réalisée parallèlement aux fibres musculaires circulaires, à l'endroit où il n'y a presque pas de vaisseaux sanguins. Par conséquent, il nuit moins aux structures anatomiques de l'utérus et perturbe dans une moindre mesure les processus de guérison dans la zone opératoire. L'utilisation de fils synthétiques résorbables modernes contribue à la conservation à long terme des bords de la plaie dans l'utérus, ce qui conduit à un processus de guérison optimal et à la formation d'une riche cicatrice utérine, ce qui est extrêmement important pour les futures grossesses et les accouchements.

Prévention des complications après la césarienne

De nos jours, des antibiotiques à large spectre modernes et très efficaces sont utilisés pour prévenir la morbidité maternelle après une césarienne, car les associations microbiennes, les virus, les mycoplasmes, la chlamydia, etc. jouent un rôle important dans le développement de l'infection. réduire leur impact négatif sur l'enfant. Dans la période postopératoire, la préférence est donnée aux traitements antibiotiques de courte durée afin de réduire l’apport en médicaments du bébé par le lait maternel; avec une évolution favorable de la césarienne après la chirurgie, les antibiotiques ne sont pas administrés du tout.

Le premier jour après la césarienne, la puerpérale est dans l'unité de soins intensifs sous la surveillance étroite du personnel médical, tout en surveillant les activités de tout son corps. Des algorithmes de prise en charge des puerpéras après une césarienne ont été mis au point: remplacement adéquat des pertes de sang, anesthésie, maintien des systèmes cardiovasculaire, respiratoire et autres du corps. Il est très important, dans les premières heures après l'opération, de surveiller les sécrétions du tractus génital, car risque élevé de saignement utérin en raison d'une contractilité altérée de l'utérus causée par un traumatisme chirurgical et l'action de médicaments. Dans les 2 premières heures après l'opération, on effectue une perfusion intraveineuse continue de médicaments de contraction utérine: OXYTOCINA, METHYLERGOMETRINA, une bulle de glace est placée sur le bas de l'abdomen.

Après l'anesthésie générale, il peut y avoir des douleurs et des maux de gorge, des nausées et des vomissements.

L'élimination de la douleur après la chirurgie revêt une grande importance. Déjà après 2-3 heures, les analgésiques non narcotiques sont prescrits, 2-3 jours après l'opération, une anesthésie est effectuée selon les indications.

Les traumatismes opérationnels, la pénétration dans la cavité abdominale pendant le fonctionnement du contenu de l'utérus (liquide amniotique, sang) entraînent une diminution de la motilité intestinale, des paralysies, des ballonnements, des gaz retardés pouvant entraîner une infection du péritoine, des points de suture sur l'utérus, des adhérences. L'augmentation de la viscosité sanguine pendant et après la chirurgie contribue à la formation de caillots sanguins et au blocage possible de divers vaisseaux par ceux-ci.

Afin de prévenir la parésie intestinale, les complications thromboemboliques, d'améliorer la circulation sanguine périphérique, d'éliminer la congestion dans les poumons après une ventilation mécanique, l'activation précoce de la puerpérale au lit est importante.

Après l'opération, il est conseillé de se coucher d'un côté à l'autre du lit. À la fin du premier jour, il est recommandé de se lever tôt: vous devez d'abord vous asseoir dans le lit, baisser vos jambes, puis commencer à vous lever et marcher un peu. Vous devez vous lever uniquement avec l'aide ou sous la surveillance du personnel médical: après un allongement suffisant, des vertiges et une chute sont possibles.

Au plus tard le premier jour après l'opération, il est nécessaire de commencer la stimulation médicamenteuse de l'estomac et des intestins. À cette fin, PROZERIN, CERUKAL ou UBRETID est utilisé et un lavement est également utilisé. Au cours d'une période postopératoire simple, le péristaltisme intestinal est activé le deuxième jour après l'opération, les gaz quittent eux-mêmes et le troisième jour, en règle générale, il existe un fauteuil indépendant.

Le 1er jour, la puerpérale est invitée à boire de l'eau minérale sans gaz, du thé sans sucre au citron par petites portions. Le deuxième jour, un régime hypocalorique est prescrit: bouillies liquides, bouillon de viande, œufs à la coque. De 3 à 4 jours après une chaise indépendante, la puerpérale est transférée à un régime alimentaire général. La réception d'aliments trop chauds et trop froids n'est pas recommandée, les aliments solides devraient être introduits progressivement dans votre alimentation.

Le 5-6ème jour, des examens échographiques de l'utérus sont effectués pour clarifier sa réduction opportune.

Au cours de la période postopératoire, le pansement est changé quotidiennement, les sutures postopératoires sont examinées et traitées avec l'un des antiseptiques (alcool éthylique à 70%, teinture d'iode à 2%, solution de permanganate de potassium à 5%). Les points de suture de la paroi abdominale antérieure sont retirés les 5e et 7e jours, après quoi le problème du retour à la maison est décidé. Il arrive que la plaie sur la paroi abdominale antérieure soit suturée par une suture «cosmétique» intracutanée avec un matériau de suture résorbable; dans de tels cas, il n'y a pas de coutures externes amovibles. L'extrait est généralement effectué le 7-8ème jour.

Améliorer l'allaitement après la césarienne

Après une césarienne, l'allaitement est souvent difficile. Elles sont dues à plusieurs raisons, notamment la douleur et la faiblesse après une intervention chirurgicale, la somnolence de l’enfant dans le contexte de l’utilisation d’analgésiques ou une altération de l’adaptation du nouveau-né lors de l’accouchement chirurgical, l’utilisation de mélanges pour donner à la mère un "repos". Ces facteurs rendent difficile l’établissement de l’allaitement. En raison de la nécessité d'un régime hypocalorique pendant 4 jours, la formation de la lactation se produit dans le contexte d'une carence dans l'alimentation d'une femme qui allaite en macro et micro-éléments, ce qui affecte non seulement la quantité, mais aussi la qualité du lait. Ainsi, la sécrétion quotidienne de lait après une césarienne est presque 2 fois inférieure à celle d'un travail spontané; le lait a une faible teneur en ingrédients de base.

Il est important de veiller à ce que le bébé soit attaché au sein dans les 2 heures qui suivent la chirurgie. Actuellement, la plupart des hôpitaux obstétriques fonctionnent selon le principe du séjour commun de la mère et de l'enfant.

Par conséquent, si tout se passe sans complications, vous pouvez souhaiter laisser le bébé à côté de vous et commencer à allaiter sous la supervision du personnel dès que l'anesthésie est terminée et que vous avez la force de prendre votre bébé dans les bras (environ 6 heures après l'opération). Les femmes de maternité dont l'alimentation pour diverses raisons est reportée à une date ultérieure (naissance d'enfants nécessitant un traitement spécial, apparition de complications chez la mère) devraient recourir à l'expression du lait pendant les heures d'alimentation pour stimuler la lactation.

L’une des conditions essentielles à la réussite de l’allaitement après une césarienne est de trouver une position qui permette à une femme de nourrir son bébé. Le premier jour après la chirurgie, il est plus facile de se nourrir couché sur le côté. Certaines femmes trouvent cette position inconfortable, car en même temps, des points de suture se produisent, vous pouvez donc nourrir tout en restant assis et en tenant l'enfant sous votre bras («ballon de foot sous le bras» et «allongé sur le lit»). Dans ces positions, des oreillers sont placés sur les genoux, l’enfant est dans la bonne position et, en même temps, la charge est retirée de la zone des coutures. À mesure que la mère se remet, elle peut nourrir le bébé, couché, assis ou debout.

Afin de stimuler la lactation, des méthodes physiothérapeutiques de stimulation de la lactation (UFD des glandes mammaires, UHF, massage par vibrations, ultrasons, stimulation sonique «bioacoustique»), la phytothérapie: décoction de cumin, aneth, origan, anis, etc. suppléments nutritionnels (produits spécialisés en vitamines et protéines): Femilak-2, Voie lactée, Mama Plus, Enfimama. Toutes ces activités ont un effet bénéfique sur le développement physique des enfants pendant leur séjour à la maternité et la mère est libérée avec une lactation bien établie.

Gymnastique après césarienne

6 heures après l'opération, vous pouvez commencer la gymnastique thérapeutique la plus simple et masser le thorax et l'abdomen. Vous pouvez les exécuter sans moniteur, couchés dans le lit, les genoux légèrement pliés:

    coups de main circulaires avec la paume sur toute la surface de l'abdomen dans le sens des aiguilles d'une montre de droite à gauche, de haut en bas le long des muscles abdominaux droits, de bas en haut et de haut en bas - le long des muscles abdominaux obliques - en l'espace de 2-3 minutes;

en caressant l’avant et le côté de la poitrine du bas jusqu’à la région axillaire, le côté gauche est massé de la main droite, le côté droit de la gauche;

les mains sont tournées derrière le dos et les caresses de la région lombaire avec le dos et la paume des mains sont effectuées dans la direction du haut vers le bas et sur le côté;

respiration thoracique profonde, pour contrôler les paumes des mains sont placées sur le dessus de la poitrine: au prix de 1-2, une respiration profonde est prise dans la poitrine (la poitrine se lève), au prix de 3-4 une expiration profonde, tandis que la poitrine est légèrement appuyée par les paumes;

respiration profonde avec l'abdomen, les paumes, tenant la zone de suture, au prix de 1-2 inspirations, gonflant l'abdomen, aux dépens de 3-4 expirations, tirant l'abdomen autant que possible;

rotation des pieds en maintenant les talons du lit alternativement dans un sens et dans l’autre, décrivant le cercle le plus large possible, fléchissant les pieds vers soi et de soi-même;

alternance de flexion et d'extension des jambes gauche et droite, le talon glisse sur le lit;

toux, paumes soutenant la zone de suture.

Exercice répété 2 à 3 fois par jour.

Récupération physique après une césarienne

Il est possible de verser à chaud le corps dans certaines parties de la douche dès 2 jours après l'opération, mais vous pouvez prendre une douche complète après votre sortie de l'hôpital de maternité. Lors du lavage de la couture, il est préférable d'utiliser du savon sans parfum afin de ne pas blesser la croûte. L’immersion dans le bain ne peut pas être antérieure à 6-8 semaines après la chirurgie, car À ce stade, la surface interne de l'utérus guérit complètement et l'utérus redevient normal. Randonnée au bain est possible seulement 2 mois après l'examen du médecin.

Pour que la cicatrice postopératoire soit plus rapidement absorbée, il est possible de la lubrifier avec de la pommade à la prednisone ou du gel CONTRACTUBE. Dans la zone de la cicatrice, jusqu'à 3 mois, un engourdissement peut être ressenti jusqu'à ce que les nerfs qui ont été croisés au cours de l'opération soient restaurés.

Le rétablissement de la forme physique après une césarienne est tout aussi important. Dès le premier jour, il est recommandé de porter une attelle post-partum. Le pansement soulage les maux de dos, aide à maintenir une posture correcte, accélère la récupération des muscles et de l'élasticité de la peau, protège les coutures contre la divergence et aide à la cicatrisation des plaies postopératoires. Cependant, son long port est indésirable, car les muscles doivent travailler, se contracter. En règle générale, le bandage est porté pendant plusieurs semaines après l'accouchement, en se concentrant sur l'état des muscles abdominaux et le bien-être général. La gymnastique thérapeutique doit commencer 6 heures après la chirurgie, en augmentant progressivement son intensité. Après avoir retiré les points de suture et consulté un médecin, vous pouvez commencer à effectuer des exercices pour renforcer les muscles du plancher pelvien et les muscles de la paroi abdominale antérieure (exercice de Kegel - comprimer et détendre le plancher pelvien avec une augmentation progressive de la durée jusqu’à 20 secondes, en tirant sur l’abdomen, en soulevant le bassin et d’autres exercices), ce qui provoque un afflux de sang vers les organes pelviens et accélère le rétablissement. Lors de l'exercice, non seulement la forme physique est rétablie, mais également des endorphines, des substances biologiquement actives qui améliorent l'état psychologique de la femme, réduisent les tensions, le sentiment de dépression et réduisent l'estime de soi.

Après une intervention chirurgicale pendant 1,5 à 2 mois, il n'est pas recommandé de soulever des poids supérieurs à 3 ou 4 kg. Les classes les plus actives peuvent commencer 6 semaines après l'accouchement, compte tenu de leur niveau de forme physique avant la grossesse. Augmentez la charge progressivement en évitant les exercices de force sur le haut du torse, car Cela peut réduire la lactation. L'aérobic active et la course à pied ne sont pas recommandées. À l'avenir, si possible, il est souhaitable de participer à un programme individuel avec un coach. Après des séances d'entraînement intenses, le niveau d'acide lactique peut augmenter et, par conséquent, le goût du lait se dégrade: il devient aigre et le bébé refuse d'allaiter. Par conséquent, l'occupation de tout sport par une femme qui allaite n'est possible qu'à la fin de l'allaitement, et non par l'allaitement, après la restauration du cycle menstruel.

Les relations sexuelles peuvent être reprises après 6-8 semaines après la chirurgie, en consultant un gynécologue et en consultant la méthode de contraception.

Deuxième et troisième naissances après la césarienne

La récupération progressive du tissu musculaire dans la zone de la cicatrice de l'utérus se produit dans les 1-2 ans suivant la chirurgie. Environ 30% des femmes après une césarienne dans le futur envisagent d'avoir plus d'enfants. On pense que plus favorable pour le début de la grossesse et l'accouchement est une période après 2-3 ans après avoir subi une césarienne. La thèse «Après la naissance d'une césarienne par le canal de naissance est impossible» est en train de perdre sa pertinence. Pour plusieurs raisons, de nombreuses femmes tentent un accouchement vaginal après une césarienne. Dans certaines institutions, le pourcentage d'accouchement naturel avec une cicatrice sur l'utérus après une césarienne est compris entre 40 et 60%.

Les complications les plus courantes chez les femmes après la césarienne et les méthodes de prévention

Dans certains cas, le travail opérationnel peut comporter un risque de complications. Comme toute autre opération, une césarienne entraîne souvent une longue période de convalescence et diverses complications. Quelles peuvent être les complications après une césarienne? Comment reconnaître les symptômes dans le temps et ce qu'ils sont? Comment prendre soin de la couture, et dans quels cas il est nécessaire de consulter un médecin de toute urgence.

Toutes les complications postopératoires sont divisées en 3 groupes:

  • Complications d'organes internes
  • Complications de la couture
  • Complications de l'anesthésie

Complications d'organes internes

La complication la plus courante après une césarienne est une importante perte de sang. Habituellement, lors d’une césarienne, une grande quantité de sang peut être perdue si l’opération a été réalisée avec une incision verticale. Cette technique est aujourd'hui très rarement utilisée, mais elle l'est encore dans les opérations d'urgence. Les pertes sanguines importantes dans ce cas sont dues à un grand nombre de gros vaisseaux sanguins dans la partie supérieure de l'utérus. Ces vaisseaux sont blessés et la femme perd beaucoup de sang.

Cependant, même une opération d'urgence peut se passer de cette complication. Une telle opération ne devrait être pratiquée que par un chirurgien expérimenté, capable d’arrêter le saignement à temps. Afin de combler la perte de sang, la femme, immédiatement après la naissance, remplit le sang à l'aide de compte-gouttes. La perte de sang pendant le travail peut atteindre 1 l.

Perturbation de l'intestin. Ceci est souvent causé par les effets de l'anesthésie sur la motilité intestinale. Habituellement, pour éviter la constipation, après l'opération, on administre aux femmes des médicaments spéciaux qui rétablissent les intestins. Cependant, ces médicaments ne sont pas toujours efficaces. C’est pour cette raison qu’il est conseillé à la femme de se déplacer, afin que les adhérences dans l’intestin ne se forment pas et qu’elle contrôle également que la jeune mère aille aux toilettes à temps.

Les adhérences peuvent également accompagner de nombreuses femmes après une césarienne pendant la période de convalescence. En fait, des adhérences se forment du fait de l'activation des fonctions de protection du corps après l'opération. Ainsi, notre corps empêche la propagation des processus inflammatoires. Cependant, lorsque des adhérences se forment dans divers organes internes, elles interfèrent avec leur fonctionnement normal. Une formation accrue d'adhérences est appelée maladie adhésive.

Les médecins recommandent aux femmes de bouger le plus possible après la chirurgie afin de prévenir les maladies des adhésifs. C'est l'activité motrice qui permet d'éviter le développement d'adhésions dans les intestins et d'autres organes internes. Beaucoup de momies croient à tort que les adhérences sont une complication innocente qui ne peut pas nuire à la santé en général.

Toutefois, selon les résultats d'études récentes, les adhérences sont souvent la cause de l'endométrite et même de l'infertilité chez les femmes subissant une chirurgie abdominale.

L'endométrite est un processus inflammatoire des parois de l'utérus. La maladie se développe souvent à partir de l'entrée de microbes pathogènes dans l'utérus pendant la chirurgie. Le danger de la maladie est souvent asymptomatique. Pour déterminer la présence de la maladie peut être le résultat de tests sanguins et échographie de l'utérus.

Suture et ses complications

Les sutures postopératoires de toute intervention chirurgicale peuvent être compliquées même après plusieurs années après la chirurgie. Au début, vous devez surveiller attentivement la suture et suivre toutes les recommandations du médecin. Quelles peuvent être les complications coutures:

  • Saignements et phoques. Ces phénomènes peuvent survenir à la suite d'une mauvaise couture et de dommages extérieurs. Si la suture est mal appliquée et que les vaisseaux sanguins sont mal suturés, le sang de la suture peut fuir continuellement. Des hématomes et une induration à la suture peuvent également se produire.
  • Processus purulents et inflammatoires. Cette complication peut résulter d'un mauvais entretien des coutures. À la maternité, les points de suture sont traités conformément au programme, mais lorsque la femme rentre chez elle, elle peut enfreindre les règles de traitement. Cela conduit souvent à la pénétration de l'infection dans la plaie et à son inflammation.
  • La divergence des coutures. Les points de suture peuvent se rompre en raison d'une infection ou du non-respect des recommandations relatives aux restrictions en matière d'exercice physique. En période postopératoire, il est strictement interdit aux femmes de soulever des objets plus lourds que leur enfant. Si une femme à la maison se met activement au travail physique, le résultat ne tardera pas à attendre - les coutures se disperseront.
  • Fistule Ce phénomène peut se développer à un stade précoce après l'opération et dans quelques années. Cela peut être dû à une ligature de mauvaise qualité, à une infection de la couture ou à un rejet du matériel de suture corporelle. Les fistules sont des plaies rondes non cicatrisantes, à partir desquelles du pus ou du liquide séreux est libéré périodiquement. Pour que la fistule guérisse, il est nécessaire de retirer la ligature à l'origine de la complication. Cela ne peut être fait que par un chirurgien.
  • Cicatrice chéloïde. Ce phénomène est la prolifération des tissus cicatriciels. Le défaut comporte uniquement un inconvénient esthétique. Pour la vie et la santé, la cicatrice chéloïde n'est pas dangereuse.

Complications de l'anesthésie

L'anesthésie, quelle que soit la méthode d'administration, affecte invariablement le corps de la mère et celui du nouveau-né. Sur le bébé, l'anesthésie peut affecter la dépression du système nerveux, une altération de l'activité respiratoire et musculaire. Pour maman, l'anesthésie est menacée par des phénomènes tels que:

  • Dépression de la fréquence cardiaque (avec anesthésie générale)
  • Blessures au larynx et à la toux (avec anesthésie générale)
  • Aspiration (avec anesthésie générale)
  • Basse pression artérielle (avec anesthésie locale)
  • Douleur au bas du dos et à la tête (avec anesthésie locale)
  • Bloc rachidien (avec anesthésie locale)

Malheureusement, le développement des complications de l'anesthésie est presque impossible à prévenir. On ne peut qu'espérer le professionnalisme et l'expérience de l'anesthésiologiste, ainsi que ses propres forces pour un prompt rétablissement.

Quand voir un docteur

Souvent, des complications après une césarienne se développent déjà lorsqu'une femme est renvoyée à la maison. Pour diagnostiquer précocement diverses de ces maladies, il est nécessaire de surveiller attentivement leur état de santé. Vous devez contacter votre médecin immédiatement si:

  • Votre température corporelle a augmenté.
  • Vous ressentez une douleur intense dans le bas de l'abdomen.
  • La couture est devenue rouge et la décharge est apparue.
  • Vous avez un malaise général pendant 2 jours.
  • Vous vous sentez faible et fiévreux.
  • Vous avez un appétit et des troubles du sommeil.
  • Votre pouls est accéléré.
  • Écoulement offensant ou purulent du vagin.

Ces symptômes de complications peuvent être à la fois à la maternité et à la maison. Si vous ressentez ces symptômes, consultez votre médecin immédiatement. Seul un spécialiste peut identifier la cause réelle des affections et prescrire le traitement approprié. Rappelez-vous, l'auto-traitement avec ces symptômes est dangereux non seulement pour votre santé, mais aussi pour la vie.

De plus, n'oubliez pas que la meilleure prévention des complications postopératoires est le strict respect des recommandations du médecin. Toutes les procédures prescrites par un spécialiste doivent être clairement effectuées. Suivez également le programme d'activité physique. Si vous ne respectez pas les prescriptions du médecin, vous éviterez le développement de complications postopératoires.

Toute mère qui a subi une césarienne doit comprendre que la santé de son bébé dépend de sa responsabilité à l'égard de sa santé.

Bien sûr, il n’est pas facile chez soi d’abandonner son horaire habituel. Parfois, il est gênant de demander l’aide des personnes les plus proches et les plus chères. C’est pour cette raison que de nombreuses mères violent le régime du repos physique, ce qui entraîne invariablement des conséquences indésirables. Prends soin de toi. Dans ce cas, le rétablissement ira beaucoup plus vite et vous ne rencontrerez pas de complications après une césarienne.

Les effets de la naissance chirurgicale

Comme pour diverses interventions chirurgicales, des complications peuvent survenir après une césarienne. Ils sont identifiés pour diverses raisons. Pour fournir une assistance rapide, vous devez comprendre comment les problèmes se manifestent. Sur la base de signes, une femme peut rapidement détecter le problème et suivre le traitement nécessaire.

Types d'affections postopératoires

La césarienne est réalisée selon certaines indications. Pendant l'opération, la patiente coupe la cavité abdominale et utérine. Après que le médecin ait eu le bébé et que le placenta soit cousu. C'est précisément à cause des lésions tissulaires que diverses complications peuvent se développer.

Après la césarienne, on découvre un grand nombre de maladies possibles. Les problèmes surviennent dans une variété de tissus, ont une nature différente. Pour cette raison, les afflictions possibles suivantes sont considérées:

  • une perte importante de liquide sanguin;
  • divergence des bords de la plaie;
  • formation anormale de tissu cicatriciel;
  • formation de fistule;
  • effets de l'anesthésie;
  • pathologie adhésive;
  • lésion de l'endomètre;
  • inflammation de la plaie;
  • formation de la porte de la hernie.

Tous ces problèmes sont dus à un traitement de rééducation inapproprié. Les problèmes peuvent ne pas apparaître si une femme se conforme à toutes les recommandations du spécialiste observateur.

Grande perte de liquide sanguin

Pendant le travail naturel, une femme perd une petite quantité de sang. L'opération s'accompagne de lésions des fibres vasculaires. Pour cette raison, il y a une perte de sang allant jusqu'à un litre.

La complication est de nature précoce et tardive. Une complication précoce est diagnostiquée immédiatement après la césarienne. Dans ce cas, la raison est une coagulation sanguine réduite. Ce problème peut être évité. Quelques heures avant l'opération, une analyse de fluide est effectuée. Le choix de l'anesthésie n'est effectué qu'après réception des résultats de l'étude.

Les saignements tardifs sont les plus dangereux. Il semble être dû à une divergence de couture ou à des dommages aux gros vaisseaux sanguins. Une telle perte de sang est pleine de sepsis. Une femme peut mourir. L'apparition tardive du problème peut être rapidement établie par échographie.

Cette complication est due aux parois minces des vaisseaux sanguins, à une activité physique vigoureuse et au port de poids. Ces causes doivent être complètement éliminées après la chirurgie.

Divergence bord de la plaie

Une complication dangereuse après une césarienne est la divergence des bords de la plaie. Les points de suture peuvent être endommagés à la fois sur la paroi abdominale et sur la toile de Fallope. La rupture de la plaie est due à une activité physique vigoureuse ou à un linge inadéquat. En outre, la cause peut être une activité sexuelle précoce.

Le traitement est effectué par diverses méthodes. Dans de rares cas, le re-threading est utilisé. La pathologie est guérie avec un traitement spécial. Les bords de la plaie sont lavés avec une préparation antiseptique. Un drainage spécial est introduit dans la plaie résultante. Cela permet au fluide de s'écouler. Après le nettoyage complet de la cavité, le drainage est éliminé.

En outre, les médecins prescrivent un traitement médicamenteux. Pour éviter le développement de l'inflammation, le spécialiste prescrit un médicament. Une substance antibiotique aide à nettoyer la plaie. Après cela, la plaie devient rapidement des cellules cicatricielles.

Des précautions doivent être prises pour surveiller la qualité de la décharge postopératoire. Si le secret change de structure, de couleur et d'odeur, vous devez en informer votre médecin.

Formation incorrecte de tissu cicatriciel

Souvent trouvé une complication telle que la cicatrice chéloïde. Après la césarienne, la plaie se recouvre de cellules cicatricielles. Ce tissu augmente progressivement en épaisseur. Une cicatrice uniforme et régulière se forme.

Mais chez certains patients, il existe une cicatrice anormale. Les bords d'une telle cicatrice sont inégaux, l'épaisseur est inégale. Cette complication est appelée cicatrice chéloïde.

La cause de cette maladie est un traitement inapproprié de la plaie. La pathologie peut également être détectée lorsque l'infection est introduite. Le tissu chéloïde ne nuit pas à la santé des femmes. Le problème est cosmétique. Il y a des problèmes avec le port de vêtements serrés.

Le tissu chéloïde ne peut être enlevé que chirurgicalement. La cicatrice est excisée à nouveau. Les points cosmétiques sont appliqués. Avec un léger champ de propagation du tissu atypique aide l'exposition au laser. Les cellules atypiques se dissolvent par les vagues de chaleur. Il y a une petite brûlure. Avec des soins appropriés, la surface de la brûlure guérit rapidement.

Pour réduire le risque de cette complication, il est possible d’obtenir un nettoyage approprié de la plaie et de prendre des médicaments immunomodulateurs. Le renforcement du système immunitaire aide à réduire les facteurs pathologiques.

Formation de fistule

La fistule est formée en raison d'une cicatrisation incorrecte de l'une des coutures. La cause de l'inflammation est le matériel chirurgical de mauvaise qualité, l'infection de la plaie et l'activation du système auto-immun. Il y a un rejet des fils, fixant les bords de la fibre musculaire. La formation d'ouvertures fistuleuses peut être fondée sur des motifs spécifiques. Une attention particulière devrait être portée aux symptômes suivants:

  • fièvre
  • petit joint autour des coutures;
  • tendresse dans la région des néoplasmes;
  • lésion ulcéreuse de la peau.

Fistule impossible à prédire. La raison en est souvent la non-perception du matériau de fermeture de la plaie. Le traitement est effectué à l'aide de médicaments antiseptiques. Vous devez également libérer la cavité de la fistule du contenu purulent. Le médecin lave le trou avec une solution spéciale. Avec un traitement approprié, l'ouverture pathologique guérit progressivement. Si l'assistance est en retard, un traitement hospitalier est nécessaire. Une aide rapide évite les complications indésirables.

Effets de l'anesthésie

L'anesthésie pour la césarienne est réalisée par différentes méthodes. L'anesthésie rachidienne et sous-arachnoïdienne est utilisée. L'anesthésie complète est souvent utilisée. Le choix de la méthode d'anesthésie dépend du déroulement de la grossesse et des causes de la césarienne. Après toutes les méthodes d'anesthésie, le développement de complications est observé. Les problèmes indésirables suivants sont résolus:

  • des vertiges et des nausées;
  • migraine douleur;
  • manque de sensibilité dans les membres inférieurs;
  • conséquences chez un enfant.

Les vertiges et les nausées sont une complication fréquente après l'anesthésie. Ces problèmes se produisent dans les premiers jours après la césarienne. L'élimination de la substance active entraîne une diminution de l'intensité des nausées. Progressivement, il disparaît.

Dans de nombreux cas, la migraine se développe. Les migraines apparaissent en raison d'une expansion inappropriée des parois vasculaires. Pour beaucoup de femmes, le problème disparaît d'elles-mêmes. Moins souvent, la douleur persiste pendant toute la durée de la vie.

Après une anesthésie de la colonne vertébrale dans les premières heures, il y a une perte de sensibilité des membres inférieurs. Cette pathologie passe dans quelques jours. Dans certains cas, il y a un engourdissement partiel des membres, qui se développe spontanément et passe soudainement.

La complication la plus désagréable de l'anesthésie est le développement de problèmes chez l'enfant. En raison de l'effet de l'anesthésie, le bébé durant les premières heures après la naissance est faible et lent, il prend mal le sein. Après quelques jours, l'activité de l'enfant revient à la normale.

Pathologie adhésive

Après diverses interventions chirurgicales, le processus adhésif se développe. Les adhérences sont formées à partir d'un tissu dense. Ils relient les murs de divers organes les uns aux autres. Après la césarienne, des adhérences peuvent se former dans les trompes de Fallope. Une telle complication se heurte aux problèmes suivants:

  • fixation ectopique de l'ovule;
  • douleurs menstruelles sévères;
  • problèmes de conception.

Les adhérences dans le système reproducteur sont dangereuses pour le développement d'une grossesse ultérieure. Les tissus atypiques ne permettent pas à l'ovule de se déplacer dans l'utérus. L'embryon est attaché au tube. Une telle grossesse peut entraîner la rupture de la trompe de Fallope et l'ablation de l'ovaire.

Le danger réside dans le développement de fortes douleurs menstruelles. Des problèmes peuvent survenir avec une conception ultérieure. Dans de nombreux cas, il est uniquement possible de détecter les pointes à l'aide d'un diagnostic par ultrasons. L'élimination du matériel pathogène est effectuée avec une intervention chirurgicale supplémentaire.

Lésion de l'endomètre

Pour la grossesse, l'utérus est tapissé d'endomètre. Le tissu se compose de trois couches et sert comme une sorte d'oreiller pour l'ovule. Après la césarienne, cette couche est progressivement restaurée. Si une infection a été introduite dans la plaie lors de la procédure chirurgicale, la bactérie peut rester dans la microflore. Les agents pathogènes provoquent l’atrophie de certaines parties de l’utérus. Le tissu est enflammé.

L'inflammation de l'endomètre s'accompagne de l'apparition de divers symptômes. L'endométrite peut être détectée par de la fièvre, des douleurs abdominales, des modifications des caractéristiques de la glaire cervicale.

Toutes les femmes n'ont pas de manifestation externe de la maladie. Dans de nombreux cas, la maladie est diagnostiquée après un examen médical complet. Cette complication est dangereuse pour la capacité de reproduction. La maladie ne permet pas à une femme de planifier une nouvelle grossesse. La pathologie répond bien à l'exposition aux médicaments. Le schéma thérapeutique et les médicaments sont sélectionnés par un spécialiste.

Inflammation de la plaie

Une césarienne nécessite que la femme bénéficie des soins postopératoires appropriés. Si la plaie est nettoyée rapidement, une complication sous la forme d'une infection bactérienne est détectée.

Les microorganismes pathogènes se multiplient rapidement à la surface de la plaie. L'accumulation de matériel pathogène est accompagnée d'une inflammation. Les symptômes désagréables suivants sont trouvés:

  • rougeur des bords coupés;
  • la douleur
  • la libération de fluide de la plaie;
  • suppuration des points de suture.

Cette complication est dangereuse pour le processus de guérison. Si une complication est trouvée, vous devriez immédiatement consulter un médecin. L'inflammation peut être enlevée avec des préparations antiseptiques. Le spécialiste prescrit également un apport supplémentaire d'antibiotiques. Le traitement quotidien est effectué deux fois par jour. Seules ces méthodes permettront d'éviter un développement ultérieur de la maladie.

Anneau herniaire

La hernie se forme après une césarienne, réalisée par une incision longitudinale. Dans une telle opération, le tissu musculaire du péritoine est écarté pour augmenter le champ d'accès aux organes internes. Après la césarienne, le tissu revient à sa position initiale. La récupération du cadre musculaire ne fonctionne pas toujours correctement. Dans ce cas, les organes abdominaux peuvent pénétrer dans l’espace situé entre les fibres musculaires. Cette pathologie s'appelle la hernie.

Cette complication est détectée lorsque les recommandations du médecin ne sont pas suivies. L'anneau herniaire est formé par un effort physique accru et par le port d'objets lourds. La hernie ne peut être enlevée que par une intervention chirurgicale supplémentaire. Il n'y a pas d'autres méthodes de lutte.

Recommandations du docteur

Les complications peuvent être évitées. Pour ce faire, vous devez respecter les règles suivantes:

  • nettoyage et traitement rapides des plaies;
  • rejet de charges excessives;
  • mise en œuvre de toutes les recommandations du médecin.

La tâche principale de la femme est de se conformer à toutes les recommandations reçues à la sortie de l'hôpital. Il est également nécessaire de nettoyer correctement et en temps voulu les coutures. Comment nettoyer la plaie, expliquera le professionnel de la santé. Il est nécessaire de refuser et les activités physiques intenses dans les premiers mois après une intervention chirurgicale.

La césarienne est utilisée pour certaines indications. Pas toujours l'opération se passe bien. Des complications peuvent survenir. Pour éliminer rapidement et efficacement la maladie, vous devez vous rendre à l'hôpital.

Complications après une césarienne: prévenu, forearmed

Les complications après une césarienne ne sont pas rares, malheureusement. Dans une large mesure, la présence de complications dépend de la manière dont l'opération a été effectuée et de la qualité des soins postopératoires fournis à la femme. Et si nous avons assez de chirurgiens merveilleux, la qualité des soins laisse parfois à désirer.

À cet égard, toutes les femmes qui ont besoin d'accouchement doivent connaître les symptômes des principales complications pour pouvoir demander de l'aide à temps.

Les complications après une césarienne peuvent être divisées en 3 groupes:

  • complications des organes internes;
  • complications aux coutures;
  • complications causées par l'anesthésie.

Complications sur les organes internes

1. La plupart des pertes de sang. La complication la plus commune. C'est compréhensible, car lorsque le tissu est coupé, les vaisseaux sanguins sont cassés. Par exemple, lors d’un accouchement naturel, une femme perd environ 250 ml de sang et jusqu’à un litre lors de l’accouchement chirurgical. La cause d'un saignement grave peut être une pathologie du développement du placenta, par exemple une prédlagation.

Traitement. Il est nécessaire de compenser artificiellement la perte de sang, car le corps ne pourra probablement pas récupérer efficacement une telle quantité. Dans les premières heures qui suivent l'opération, des médicaments de substitution du sang sont administrés par voie intraveineuse à la femme.

Surtout souvent cette complication se produit si l'opération n'est pas effectuée pour la première fois. Cela est dû aux adhérences dans la cavité abdominale.

2. Adhésions. Ce sont des adhérences entre les organes internes de la cavité abdominale ou les anses intestinales, sous forme de cordes ou de films de tissu conjonctif. Adhésions - le mécanisme de protection du corps, empêchant la propagation des processus inflammatoires purulents. Cependant, si les adhérences sont nombreuses, elles perturbent le travail des organes abdominaux.

En règle générale, des adhérences mineures accompagnent toute chirurgie abdominale et ne se manifestent pas. Dans les cas graves (douleur adhésive), ils perturbent la fonction intestinale et s'accompagnent de douleurs abdominales. Si des adhérences se forment sur les trompes de Fallope, il est nécessaire de craindre les grossesses extra-utérines. En savoir plus sur la grossesse extra-utérine →

Avant la naissance, les adhérences abdominales peuvent être détectées soit par laparoscopie, soit par un examen par un spécialiste expérimenté. Une échographie ne les montre pas.

Traitement. Afin d'éviter la formation d'adhérences, il est nécessaire, immédiatement après l'accouchement ou le plus près possible de ceux-ci, de suivre une physiothérapie et de faire de la gymnastique spéciale. En outre, le traitement de la sangsue aide à éliminer les adhérences et, à en juger par les examens, il s'agit de la méthode la plus efficace. Dans les cas extrêmes, la laparoscopie est prescrite, mais il s'agit à nouveau d'une opération, ce qui signifie que de nouvelles adhérences peuvent se former par la suite.

3. L'endométrite est un processus inflammatoire dans l'utérus. Se produit à la suite de son contact avec l'air et de la pénétration d'agents pathogènes à partir de celui-ci. La maladie peut apparaître le premier jour après la chirurgie et une semaine plus tard. Il présente les symptômes suivants:

  • douleur de l'utérus et du bas-ventre;
  • augmentation de la température de 37 à 39 degrés;
  • faiblesse, frissons;
  • troubles du sommeil et de l'appétit;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • brun ou avec un mélange de décharge de pus.

Certaines formes d'endométrite après une césarienne sont presque asymptomatiques et ne sont déterminées que par un test sanguin. Vous pouvez également identifier cette complication à l'examen d'un gynécologue ou à une échographie.

Pour prévenir l'inflammation après une césarienne, prescrit un traitement antibiotique.

Complications aux coutures

Des complications peuvent survenir presque immédiatement après une césarienne ou après une longue période - pendant plusieurs années. À cet égard, ils sont divisés en début et en fin.

Complications précoces

1. Saignement et hématome. Si les coutures sont mal appliquées, les vaisseaux sanguins ne sont pas bien suturés. En général, des saignements se produisent si la couture est perturbée, par exemple pendant le traitement et le changement du pansement.

2. Phénomènes purulents-inflammatoires. Souvent, en raison de soins insuffisants ou de la pénétration de l’infection, les points de suture deviennent enflammés, ce qui se manifeste par les symptômes suivants:

  • fièvre
  • rougeur de la couture;
  • gonflement;
  • écoulement purulent ou sanglant de la suture après une césarienne.

Premièrement, la suture deviendra rouge et gonflera un peu. Si vous le remarquez à temps et que vous commencez un traitement antibactérien (pilules, pommade), la complication s'arrêtera là. Cependant, si vous prolongez le temps ou si vous vous livrez à un auto-traitement infructueux, il est fort probable que la suture s'infectera et qu'une intervention chirurgicale sera nécessaire.

3. La divergence de la couture. La complication est assez rare et s'exprime dans le fait que l'incision est légèrement divergente dans différentes directions. Cela se produit généralement 7 à 10 jours après la chirurgie, c'est pendant cette période que les ligatures (filaments) sont enlevées. La cause peut être une infection asymptomatique à cause de laquelle les tissus grandissent mal, ou la femme a soulevé beaucoup de poids (dans ce cas, tout ce qui est plus lourd que 4 kilogrammes est considéré comme un poids important).

Complications tardives

1. Fistule de ligature - est un processus inflammatoire autour de la ligature - filament, qui cousait des vaisseaux sanguins. En règle générale, une fistule se forme lorsque la ligature est infectée ou que le corps rejette simplement les matériaux de suture.

L'inflammation peut se former pendant des mois et est une légère condensation. Il peut être chaud, douloureux, rougi, ainsi qu’un petit point de suture autour de la fistule. D'un petit trou dans le joint peut régulièrement s'écouler du pus.

Cela se passe comme ça: la ligature sort avec le pus, cependant, attendre que cela se produise est lourd de conséquences pour le développement d'un abcès. Traitement superficiel dans ce cas en vain. La fistule ne disparaîtra pas tant que la ligature n'aura pas été complètement retirée. Et cela ne peut être fait que par un médecin. Dans le cas où il y a plusieurs fistules, une dissection de la suture est réalisée et sa nouvelle imposition.

C'est une complication plutôt terrible, mais si une femme le remarque dès le début, elle ne pourra pas faire face à une fistule ligaturée. L'essentiel est de surveiller de près les coutures après une césarienne pendant plusieurs années après la chirurgie.

2. hernie. Une complication plutôt rare. Survient principalement dans la coupe longitudinale ou lors de plusieurs grossesses et opérations consécutives (âge des enfants).

3. Cicatrice chéloïde. Une complication est un défaut esthétique, elle ne présente aucun danger pour la santé ni pour l’inconfort.

La cicatrice résulte de la croissance des tissus et constitue une cicatrice large et irrégulière. Dans la plupart des cas, son apparence est due aux particularités de la peau. Cependant, ne vous fâchez pas si vous avez la «chance» de devenir propriétaire d'une cicatrice chéloïde après une césarienne. Cela peut être rendu presque invisible. Il y a plusieurs méthodes:

  • conservateur: laser, hormones, cryo-exposition à l'azote liquide, pommade et crème, thérapie par ultrasons;
  • Chirurgical: excision de la cicatrice (méthode peu efficace, la cicatrice étant formée en raison des caractéristiques du tissu épithélial).

Un dermatologue aidera à déterminer quelle méthode convient le mieux à une femme.

Prévention des complications après une césarienne

Comme vous pouvez le constater, les complications postopératoires sont très diverses et leur fréquence d'apparition plus élevée que lors de l'accouchement naturel.

En tant que prévention et détection précoce des complications, il est nécessaire de surveiller de près l'état du corps. Une attention particulière aux coutures et mettre en évidence.

Il faut éviter les efforts physiques exorbitants et le concept de poids, tout en pratiquant une gymnastique spéciale et en adoptant un style de vie mobile, sans fanatisme.

Et si vous remarquez l'un des symptômes énumérés ci-dessus, contactez immédiatement votre médecin. En règle générale, les complications après la césarienne se développent progressivement et peuvent avoir des conséquences désastreuses. De plus, ils sont les plus faciles à traiter dès le début.

Complications causées par l'anesthésie pour la césarienne

Nous avons examiné les complications ainsi que les avantages, les inconvénients et la technique d'anesthésie pour la césarienne dans l'article correspondant. Vous trouverez un lien vers l'article à la fin de cet article; il vous suffit de répertorier les complications possibles.

Complications de l'anesthésie générale

  • inhibition de l'activité musculaire, nerveuse et respiratoire du bébé, due aux effets des médicaments, jusqu'au développement de l'encéphalopathie hypoxique-ischémique;
  • complications du système cardiovasculaire chez la mère;
  • blessures à la gorge et toux après l'insertion de la sonde trachéale;
  • aspiration - la pénétration du suc gastrique dans le système respiratoire peut avoir de graves conséquences.

Complications de l'anesthésie régionale (rachidienne et épidurale)

  • une chute brutale du niveau de pression artérielle chez la mère; à cet égard, l’enfant a la complication suivante;
  • hypoxie ou privation d'oxygène;
  • complications neurologiques chez la mère: douleur à la tête et au dos. Les anesthésiologistes notent qu'avec l'anesthésie de la colonne vertébrale pour la césarienne, la douleur à la tête est observée plus souvent, mais de manière moins intense qu'avec l'anesthésie épidurale;
  • intoxication avec des anesthésiques toxiques quand une grande quantité d'entre eux pénètre dans la circulation systémique. Ceci est possible avec des lésions accidentelles des veines dans l'espace épidural lors d'une anesthésie épidurale;
  • bloc rachidien - Douleurs sévères dues au fait que de fortes doses d'anesthésiques pénètrent dans le liquide céphalo-rachidien lors de la perforation de la dure-mère de la moelle épinière. En règle générale, cette complication est observée lors de l'utilisation d'une anesthésie épidurale, lorsque la ponction de la gaine est effectuée de manière erronée, ce qui permet à la femme de cesser de respirer et de palpitations si l'assistance n'est pas fournie à temps.
  • inhibition de l'activité du bébé en raison des effets des médicaments.

Une césarienne, bien que complexe, mais opérée, dans laquelle on ressent non pas un, mais deux organismes: la mère et le bébé. Comme pour toute intervention chirurgicale, des complications à des degrés divers sont possibles.

Malheureusement, nous ne pouvons prédire à l'avance comment le corps de la femme se comportera, quels facteurs supplémentaires apparaîtront au cours de l'opération et comment se déroulera le rétablissement. Mais nous sommes en mesure d'étudier les informations sur cette question, de savoir quelles sont les complications après une césarienne et de surveiller attentivement leur état afin de reconnaître et de demander de l'aide à temps.