Ce que vous devez savoir sur la grossesse biochimique

Beaucoup ont entendu parler de grossesse biochimique. Mais seuls certains savent ce qu'est ce phénomène. Les médecins disent que cela peut se produire chez presque une femme sur trois en âge de procréer, et parfois plusieurs fois. Grossesse biochimique ou bhb - qu'est-ce que c'est?

En bref, une grossesse biochimique est un processus qui ne se développe pas et qui s'interrompt trop tôt. Son début est tout à fait normal, mais il est condamné et ne peut pas continuer. Après la fécondation par le spermatozoïde, l'ovule est avancé par le tractus génital féminin et atteint la cavité utérine à l'heure convenue. Il y a fixation de l'ovule dans l'endomètre utérin, mais au lieu de se développer plus avant, il rejette rapidement et est retiré du corps avec des saignements.

Environ 2 semaines après la conception, une fausse couche se produit (presque immédiatement après l'implantation). À ce stade, ni le gynécologue lors de l’examen sur la chaise de la femme, ni le médecin chargé du diagnostic par ultrasons ne peuvent diagnostiquer la grossesse, car le futur embryon est encore trop petit. Et c’est précisément cela qui distingue la grossesse biochimique de la grossesse clinique. Si un œuf fécondé est trouvé par un gynécologue ou un spécialiste du USD, et qu'une grossesse avec sa durée estimée est détectée, il s'agit déjà d'une fausse couche lors d'une interruption.

Causes de la grossesse biochimique

Le plus souvent, les raisons de l'interruption de la grossesse à une période aussi précoce sont inconnues. On pense que des facteurs toxiques peuvent affecter un tel résultat, mais pour le moment, cela n’est guère possible.

Il existe une version selon laquelle il existe un lien entre la grossesse biochimique et les troubles hormonaux, qui devrait être traité dès que tel ou tel problème est découvert. Par exemple, en cas de pénurie de progestérone dans le corps d'une femme, une fausse couche peut survenir. Mais ce n'est pas la seule raison de ce résultat. Plusieurs facteurs contribuent à cela:

  • la présence d'anomalies chromosomiques;
  • thrombophilie et autres maladies du sang;
  • caractéristiques de l'immunité;
  • facteurs auto-immuns.

Cela contribue au fait que le corps de la femme est plus agressif envers l'embryon, ce qui est si difficile dans le nouvel "environnement".

Les symptômes

La grossesse biochimique est essentiellement asymptomatique. Une femme dans cet état peut ne rien ressentir et parfois même ne pas se douter de ce qui s'est passé. Les symptômes les plus courants et les plus courants observés pendant la grossesse normale dès les premiers jours et premières semaines sont les suivants: altération de l’odorat et préférences gastronomiques, activité du système nerveux (pleurs, somnolence, irritabilité), tractus gastro-intestinal (diarrhée ou constipation, nausées, vomissements). appétit excessif ou son absence complète), la sensibilité et la sensibilité de la poitrine avec bhb ne sont pas observées.

Parfois, les femmes qui souhaitent ardemment tomber enceinte et attendent de mois en mois les premiers signes de leur grossesse peuvent reconnaître cette affection en retardant les menstruations pour une courte période (pas plus d’une semaine), ainsi que des saignements plus douloureux et / ou abondants au cours de cette période. menstruation.

Si, néanmoins, on peut supposer qu'une grossesse biochimique aurait pu avoir lieu, alors de tels faits peuvent en parler:

  • échec du cycle - après une grossesse biochimique, les périodes suivantes peuvent survenir avec un léger retard, qui ne dépasse pas une semaine;
  • saignement plus fort que d'habitude;
  • douleur inhabituelle par rapport à la menstruation normale.

Mais ce ne sont que des symptômes indirects, indiquant qu'une femme pourrait avoir une grossesse biochimique. Mais le plus souvent, il n'y a pas de signes.

Le seul fait qui prouve qu'une femme est enceinte est un test sanguin pour la hCG (gonadotrophine chorionique humaine). Le niveau de cette hormone augmente lorsqu'il n'y a pas d'autres symptômes, même avec l'aide de l'échographie, il n'est pas possible de «voir» le fœtus. La grossesse biochimique ne fait pas exception à la règle - la marque hCG 5-6 mU / ml l'indique. Si une réanalyse après un certain temps a montré que sa concentration diminuait, mais ni à l'aide d'une échographie, ni après un examen par un gynécologue, n'a pas confirmé l'existence de la conception, on peut alors parler de grossesse biochimique. Si un gynécologue ou un spécialiste en échographie établit un diagnostic en fonction de l'augmentation dynamique de cet indicateur et note la présence d'un ovule dans l'utérus, alors même s'il se produit une fausse couche, nous pouvons parler de grossesse comme d'un état physiologique habituel. La grossesse biochimique ne continue pas, car dans tous les cas, elle est interrompue. Si le retard de la menstruation dure et que l'analyse répétée de l'hCG est également positive, d'autres symptômes se joignent également, nous pouvons alors parler d'une grossesse normale plutôt que d'une grossesse biochimique.

Ai-je besoin d'un traitement?

Bien entendu, il serait plus correct de ne pas parler de traitement, car une telle affection ne constitue pas une maladie, mais de savoir comment éliminer les causes qui entravent le cours normal de la grossesse. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui ont eu des grossesses biochimiques répétées. Après tout, c’est ainsi que les fausses couches habituelles peuvent se manifester. Le fait unique bhb n'indique pas la présence de problèmes de fertilité, si la femme était en bonne santé auparavant. Le traitement médicamenteux ou le curetage de la cavité utérine après une grossesse biochimique n’est pas effectué car, à ce stade précoce du développement, il se produit un rejet complet de l’embryon avec l’endomètre.

Grossesse après une grossesse biochimique

Beaucoup de femmes sont préoccupées par la question de savoir quand il est possible de planifier une grossesse après une grossesse biochimique. Cela peut être fait dans un nouveau cycle. En outre, il est très probable qu'une femme qui a une nouvelle tentative peut tomber enceinte, porter et donner naissance à un bébé en bonne santé. Mais le couple décide lui-même quoi faire. Après tout, la grossesse biochimique est un stress pour le corps de la femme, il est donc préférable pour lui de se reposer.

Bien sûr, les femmes devraient avoir des informations sur la grossesse biochimique, pour savoir que ce n'est pas une phrase, comme beaucoup de gens le pensent parfois. Même avec une première tentative infructueuse, la prochaine peut être assez réussie. La nécessité d'un examen complet et d'un traitement s'impose si les échecs se succèdent les uns après les autres. De plus, il est nécessaire d'examiner à la fois une femme et un homme, afin qu'un spécialiste ait la possibilité de déterminer la cause possible d'une fausse couche. Souvent, un gynécologue prescrit un traitement hormonal à une femme, ce qui lui permet de préparer son corps à la fécondation et d’éviter une éventuelle grossesse biochimique.

FIV et grossesse biochimique

Aujourd'hui, la FIV est largement utilisée en médecine - l'insémination artificielle. Cela permet aux couples infertiles de devenir parents. L'essence de la méthode est que l'ovule est fécondé par un spermatozoïde dans un tube à essai et non dans la trompe de Fallope. Le processus de division de l'œuf après la fécondation est surveillé pendant 3 à 5 jours, puis l'embryon est placé dans la cavité utérine, où il est fixé sur le mur et développé plus avant, comme dans la conception normale.

Une grossesse biochimique avec FIV peut se produire encore plus souvent qu'avec une fertilisation naturelle. Ceci est probablement dû à un énorme support hormonal, attribué aux femmes pour une issue favorable de la fécondation in vitro, ou à une stimulation artificielle de l'ovulation, ce qui nécessite la maturation de plusieurs œufs afin de choisir artificiellement le meilleur embryon. Si après une telle procédure il y a eu une fausse couche à un stade précoce, la FIV suivante peut être répétée au plus tôt après 2-3 mois. Dans tous les cas, une femme doit être examinée par un spécialiste expérimenté qui contribuera à réduire le risque de grossesse biochimique lors de la fécondation ultérieure.

Lorsqu'elle envisage de retomber enceinte après une grossesse biochimique, une femme doit surveiller de près son état de santé, son régime de jour et de repos, sa nutrition et son cycle menstruel. Il est nécessaire de consulter régulièrement le gynécologue et de traiter rapidement les maladies infectieuses. La grossesse biochimique n'est pas une phrase. Rappelez-vous ceci!

Quel est le danger d'une grossesse biochimique

Les femmes modernes essaient d’aborder la conception de manière responsable, alors elles planifient soigneusement la grossesse. Mais, probablement, tout le monde ne sait pas ce qu'est la grossesse biochimique (BHB). Les médecins disent que cette maladie survient chez 35% des femmes en âge de procréer.

C'est quoi

La grossesse biochimique est le processus qui se produit aux premiers stades de la conception. Aucune technique d'échographie ne peut détecter une telle grossesse. Même un examen gynécologique ne donnera aucun résultat, puisque le corps utérin est dans un état normal, c’est-à-dire qu’il n’est pas agrandi. Certains experts estiment qu'environ 70% de toutes les conceptions elles-mêmes sont interrompues peu de temps après. En fait, la patiente tombe enceinte et fait presque immédiatement face à une fausse couche. Mais cela se passe de manière si invisible pour le corps que la femme pense avoir entamé une nouvelle menstruation. Cela arrive assez souvent.

La grossesse biochimique - qu'est-ce que c'est? Il existe une condition similaire, ainsi que la conception traditionnelle. L'ovule quitte le follicule comme il se doit, est fécondé par le sperme et est envoyé au corps utérin, et les éléments de base de l'ovule sont fixés à l'endomètre. Cependant, l’heure de la menstruation arrive et le samoabort se produit, c’est-à-dire que la conception est interrompue. La dame est calme, car le mensuel est arrivé à l'heure, bien qu'un peu plus abondant ou plus douloureux que d'habitude.

Et certaines femmes qui attendent la conception, surveillent mensuellement les moindres changements d’état, et le premier jour du retard, elles commencent à ressentir des signes de grossesse tels que nausées, pleurs, etc. Bien sûr, pendant cette période, il est assez difficile de déterminer la grossesse par échographie. Si vous réussissez l'analyse sur hCG le deuxième jour du retard, elle trouvera une augmentation caractéristique de l'hormone, indiquant la conception. Mais après quelques jours viennent mensuellement. En règle générale, une femme ne comprend pas comment cela est possible, effaçant toute erreur ou échec hormonal. Mais il s’agit d’une grossesse biochimique qui, en médecine, n’a pas d’explication définitive.

Raisons

Les experts ont du mal à cerner le facteur spécifique à l’origine de l’émergence d’une conception biochimique et, plus précisément, d’une défaillance soudaine de la grossesse. Néanmoins, certaines conditions peuvent être transmises aux causes de la grossesse biochimique.

  • Certains suggèrent que des facteurs toxiques peuvent affecter la grossesse;
  • En outre, une cause probable peut être tout type d’échec hormonal, qui doit être éliminé dès ses premières manifestations. En cas de déficit en progestérone, une interruption spontanée est probable;
  • Les caractéristiques immunitaires agissent également comme facteur de provocation pour BHB;
  • Anomalies chromosomiques fœtales;
  • Facteurs d'origine auto-immune;
  • Pathologies sanguines telles que thrombophilie, hémophilie, etc.

Sous l'influence des facteurs décrits ci-dessus, l'organisme maternel devient agressif envers l'embryon, ce qui complique sa survie dans le corps utérin.

Signes cliniques de BHB

Le plus souvent, la conception biochimique est asymptomatique, de sorte que le patient peut ne ressentir absolument rien d'inhabituel et d'ignorant ce qui s'est passé. Les manifestations les plus vives et les plus fréquentes de la grossesse biochimique sont les signes symptomatiques présents depuis les tout premiers jours de la gestation traditionnelle. Ces symptômes comprennent des changements olfactifs et des bizarreries gastronomiques, des signes neurologiques tels que pleurs ou irritabilité, une somnolence accrue, etc. De plus, des troubles gastro-intestinaux tels que le syndrome de nausée-vomissements, la constipation ou la la gourmandise.

Certains patients qui attendent anxieusement chaque mois un délai pour tenter de tomber enceinte reconnaissent une grossesse biochimique même avec un délai hebdomadaire, ainsi que par des périodes plus douloureuses, lourdes et longues. En outre, des défaillances menstruelles peuvent indiquer un BHB, dans lequel les règles suivantes apparaîtront avec un certain retard (maximum pour une semaine). Mais ces manifestations sont de nature indirecte et ne peuvent certainement pas discuter de la grossesse biochimique survenue. Bien que le plus souvent, ces conditions se produisent sous une forme latente.

Est-il possible de déterminer

Le type biochimique de la gestation se présente selon un algorithme similaire à celui de la grossesse normale. Après fécondation, la cellule se divise, le blastocyte se forme, puis l'ovule, qui atteint l'utérus et est même accroché à son endomètre, mais pour des raisons inconnues, la grossesse échoue et l'embryon mort part avec les masses menstruelles.

Ce transport ne permet pas de fixer un appareil à ultrasons ni des bandelettes réactives pour les diagnostics à domicile ou les examens gynécologiques. Cette condition ne peut être déterminée qu’à l’aide d’une analyse en laboratoire du taux de gonadotrophine chorionique humaine dans le sang. Il s'agit d'une substance hormonale spéciale qui est activement libérée dans l'organisme maternel immédiatement après la fécondation. Avec le développement du fœtus, l'hCG se développe, augmentant rapidement la concentration deux fois tous les deux jours. Cette hormone est sécrétée dans les urines, mais sa concentration dans le sang est plus élevée, il est donc plus facile de la déterminer à cet endroit.

Cependant, les tests à domicile, utilisés traditionnellement pour détecter la conception, ne permettent pas de déterminer le BHB en raison de la concentration négligeable de gonadotrophine. Mais même avec les diagnostics de laboratoire, le niveau de hCG sera légèrement inférieur à celui d'une grossesse normale. En règle générale, le niveau d'hormone chorionique dans le type biochimique de conception est proche des valeurs de hCG après un avortement ou une interruption spontanée. L'indice chorionique de 5-6 mU / ml parle de soins infirmiers biochimiques.

Si, après avoir mené une deuxième étude, il s'est avéré que la concentration en hCG est réduite, le fait de la grossesse biochimique est confirmé. Si, au cours d'un diagnostic échographique, un ovule fécondé a été trouvé dans l'utérus, une grossesse normale est confirmée. BHB n'a pas de suite, il est condamné à l'interrompre.

FIV et conception biochimique

Le nombre de femmes atteintes de diverses pathologies de la reproduction augmente rapidement, ce qui rend populaire une technique telle que la fécondation in vitro. Les principes de cette méthode sont réduits à la fécondation in vitro, suivie de la replantation de l'embryon dans le corps utérin. Selon les gynécologues, pendant la fécondation in vitro et pendant quelque temps après, la femme risque d’obtenir une grossesse biochimique. Ces risques sont causés par:

  • Soutien hormonal du patient, nécessaire lors de la FIV pour une implantation embryonnaire réussie dans l’endomètre utérin;
  • La stimulation des processus ovulatoires, considérée comme une mesure obligatoire du protocole de FIV. Cela est nécessaire pour la maturation simultanée de plusieurs cellules femelles. Après leur fécondation, les embryons les plus forts et de haute qualité sont sélectionnés et placés dans la cavité utérine;
  • Si une grossesse biochimique a été diagnostiquée au cours de la FIV, la procédure de partage d'embryon ne peut être effectuée qu'après trois mois, période au cours de laquelle les conjoints doivent être examinés afin de déterminer les raisons de l'échec de cette procédure.
  • Mais avec une grossesse de type biochimique fixe dans le processus de FIV, l’apparition d’une grossesse naturelle au cycle suivant est tout à fait réaliste. Par conséquent, dans de telles situations, les experts recommandent aux couples de ne pas attendre trois mois avant la prochaine replantation, mais d'essayer de concevoir naturellement, car après stimulation, le corps de la femme est configuré pour une conception, une gestation et un accouchement réussis.

Si cela se produisait pendant la conception normale, il est tout à fait probable qu'au début du cycle, le maintien et le maintien de la grossesse soient réussis. Les cas cliniques uniques de grossesse biochimique ne peuvent être considérés comme une pathologie; par conséquent, aucun examen supplémentaire des époux n'est nécessaire.

Que faire

Le type de conception biochimique a été confirmé, mais que devrait faire ensuite le patient? Tout d'abord, il convient de rappeler que BHB ne s'applique pas aux conditions pathologiques, de nombreuses femmes vivent avec, ne se doutant de rien. Deuxièmement, il ne menace pas l’organisme maternel et n’a donc pas besoin de traitement spécialisé. Les interruptions spontanées à des périodes aussi courtes se produisent sans conséquences ni complications pour la reproduction, ne nécessitent aucune intervention médicale ni procédure chirurgicale telle qu'un curetage, etc. Les fonctions de reproduction se rétablissent rapidement d'elles-mêmes.

Si de telles interruptions se produisent fréquemment, il est nécessaire d'identifier les causes. En réalité, le processus de traitement du BHB lui-même implique l’élimination des facteurs qui entravent le développement normal de la grossesse. De la même manière, une fausse couche standard peut survenir. Les manipulations opérationnelles avec un tel écart ne sont pas prescrites. Aucun curetage ni traitement médicamenteux n’est nécessaire, car à une période aussi courte, l’embryon est complètement rejeté et ne laisse aucun résidu avec les masses menstruelles et l’endomètre détaché.

Comment tomber enceinte après BHB

Si la nature et l'étiologie de la conception biochimique sont plus ou moins claires, de nombreuses questions se posent quant aux actions à venir, ou plus précisément au temps qu'il faut attendre avant de planifier une nouvelle grossesse. Les médecins disent qu'il n'est pas nécessaire d'attendre, car une grossesse normale peut survenir au cours du prochain cycle. De plus, la probabilité que la patiente tombe enceinte, donne et donne naissance à un bébé en bonne santé est assez élevée.

En fait, vous ne devez pas traiter la grossesse biochimique comme une phrase. Au premier échec d’une course réussie, il n’est pas du tout nécessaire que l’histoire se répète au cycle suivant. Un examen et une thérapie peuvent être nécessaires si le patient est confronté tous les mois à un phénomène tel que la conception biochimique. Soit dit en passant, le partenaire de la patiente doit également être examiné de manière à ce que le médecin détermine avec la plus grande exactitude la véritable cause de la fausse couche. Il est traité avec des médicaments hormonaux qui aident l'utérus et le corps dans son ensemble à se préparer en toute sécurité à la procréation.

Réduit le risque de BHB une alimentation saine avec suffisamment de protéines et une teneur réduite en sucre. Lors de la planification d'une nouvelle grossesse après une grossesse biochimique, il est nécessaire de surveiller l'état, le régime alimentaire, le régime journalier et le cycle menstruel, de faire l'objet d'une observation régulière par le gynécologue et de traiter en temps voulu les maladies infectieuses.

Qu'est-ce que BhBB - grossesse biochimique

Les premières étapes de la conception - fécondation de l'oeuf, transfert dans l'utérus et implantation - sont importantes mais peu étudiées. Lorsque l'une de ces étapes échoue, il s'agit d'un phénomène tel que la grossesse biochimique (BhB).

La grossesse biochimique n’est, comme d’habitude, que pour une raison quelconque, l’oeuf fécondé est rejeté par le corps. Cela commence comme d'habitude, mais le développement de l'embryon est interrompu à l'approche du début du prochain cycle menstruel.

Les femmes ne remarquent même pas qu'il y a eu fécondation de l'œuf et interruption naturelle de la conception. Tous les mois, les grossesses biochimiques coïncident avec une menstruation normale, commencent tous les jours ou avec un léger retard, et ne sont pas préoccupantes. La menstruation peut être plus abondante et / ou douloureuse.

Une autre chose est une femme en planification qui porte toujours une attention particulière aux moindres changements dans le corps et qui tient un programme de température basale. Pour elle, cette maladie passe rarement inaperçue.

Selon certaines estimations, environ 70% de toutes les conceptions sont biochimiques. Beaucoup au cours du segment fertile de leur vie tombent à plusieurs reprises enceintes sans même le savoir.

Les premiers jours d'une telle grossesse sont déterminés à l'aide de tests électroniques très sensibles à l'hCG. Après la conception, son niveau augmente rapidement.

Grand bonheur quand le fruit se développe bien

Les principaux symptômes et signes à déterminer

Il est difficile de définir le terme de "fertilisation biochimique". Plus facile de décrire les signes de ce phénomène. Les symptômes tels que l'enflure et la douleur au sein, les sautes d'humeur, le changement des préférences gustatives caractéristiques d'une femme enceinte sont généralement absents.

Les symptômes de BhB sont subjectifs et leur femme attentive remarque:

  • un léger retard de la menstruation (pas plus d'une semaine);
  • saignements menstruels légèrement douloureux;
  • décharge plus abondante.

On peut comprendre ce qu'est une grossesse biochimique et ses signes après son achèvement. Les symptômes indiquent une fausse couche spontanée et non le fait de la conception et du développement de l'embryon.

Sélection spécifique

Il n'y a pas de sécrétions spécifiques témoignant de l'apparition de la grossesse et de ses toutes premières périodes. Le cycle passe, comme d'habitude, et les périodes abondantes et douloureuses montrent le bhb.
Certains disent qu'ils ont des frottis une semaine avant la menstruation. Tout dépend de quels facteurs ont influencé le corps.

Les raisons pour lesquelles BhB se produit

Pourquoi une grossesse biochimique se produit-elle, quelles en sont les causes? Ce phénomène est souvent dû aux facteurs suivants:

  • troubles immunitaires et auto-immuns. Lorsque l'œuf atteint l'utérus, le corps le perçoit comme un corps étranger et le rejette.
  • un déséquilibre hormonal, par exemple une production insuffisante de l'hormone progestérone, responsable de l'implantation de l'ovule et de la réduction de la contractilité utérine;
  • troubles sanguins;
  • anomalies génétiques du fœtus, incompatibles avec la vie. Ainsi, la nature garantit qu’une femme ne donne pas naissance à un enfant présentant des anomalies chromosomiques.

Les résultats de la détermination de la cause de bhb et qu'il est défini uniquement lorsque ce phénomène se produit souvent, et pour le couple de ce fait, il reste sans enfant. Dans ce cas, la femme est envoyée pour faire des tests.

HCG avec fertilisation biochimique

Le début de toute grossesse s'accompagne d'une augmentation du niveau de l'hormone synthétisée par les cellules chorioniques. L'augmentation de l'hCG indique qu'un œuf fécondé a été corrigé et que même une échographie n'a pas besoin d'être effectuée.

À la conception, le taux d'hCG dans le sang dépasse 5 mUI / ml et est doublé par jour. Peu de temps avant le début de la menstruation, cette hormone apparaît dans les urines. À ce stade, vous pouvez le déterminer à l'aide de tests à domicile spéciaux.

Grand désir de devenir maman

Si le test donnait un résultat positif, il y avait menstruation et le test répété montrait une diminution de la concentration de l'hormone bhb. Lorsque la menstruation ne vient pas et qu'après un moment, la présence d'un fœtus rudimentaire confirme l'échographie, il s'agit d'une grossesse normale.

Si l'échographie a confirmé qu'un ovule s'est fixé dans l'utérus, alors même si une rupture survient plus tard, il ne s'agit pas d'un bhb.

Quel est le danger?

BhB ne pose pas de danger pour la santé d'une femme. Elle est causée par des anomalies chromosomiques chez le fœtus.
Une autre question est de savoir si l'apparition et le développement d'une grossesse normale ne se produisent pas. Dans ce cas, il sera plus correct de parler d'infertilité. Nous devons rechercher ses causes. Le diagnostic est posé par un gynécologue ou un spécialiste de la bride.

Grossesse biochimique après FIV

Aujourd'hui, la fécondation in vitro (FIV) est en demande en raison du nombre croissant de femmes qui ne peuvent pas devenir enceintes par elles-mêmes. Le principe de la méthode est la fécondation in vitro et la perfusion ultérieure de l'embryon dans l'utérus.

Les femmes pratiquant la FIV sont plus susceptibles de contracter le BhB. Ces risques sont dus à:

  • l'hormonothérapie, obligatoire avant la procédure de FIV, car elle aide à implanter l'embryon avec succès dans l'endomètre utérin;
  • stimulation de l'ovulation, qui est également réalisée lors de la fécondation in vitro. La stimulation permet la maturation simultanée de plusieurs œufs à la fois, parmi lesquels les plus forts et les plus de haute qualité sont sélectionnés pour la replantation.

Si un diagnostic de BHB est diagnostiqué chez IVB, alors, selon les médecins, la planification de la prochaine perfusion ne devrait pas avoir lieu plus tôt qu'après 3 mois. Mais certains couples attendent juste un mois, à condition qu'une femme soit en bonne santé après une grossesse biochimique ne montre aucune maladie. La deuxième perfusion est encouragée pendant le cycle sans interruption ni bien-être.

Que faire: besoin d'être traité?

BhB n'est pas une maladie. Vous n'avez pas besoin de curetage de l'utérus ni de traitement médicamenteux, car dans une telle grossesse précoce et parfois fausse couche se produit sans complications. Le système reproducteur est restauré rapidement et lors du cycle suivant, la conception est possible sans traitement.

Mais si cela se produit tout le temps, il est alors nécessaire de penser qu'un phénomène tel que bhb est causé par une cause pathologique quelconque. Vous devrez subir une série d'examens et de traitements.

Quand les règles arriveront-elles et seront-elles douloureuses?

Il existe différentes options pour l'apparition de la menstruation après bhb. Cela dépend de la raison de l'interruption, de l'état de santé de la femme et de la régularité de son cycle.

Tous les mois après bhb sont:

  • sans délai et des symptômes douloureux. Dans ce cas, le plus souvent, la femme ne remarque pas la fécondation. Des symptômes tels qu'une augmentation du sang menstruel et de petits caillots peuvent apparaître;
  • avec un retard de plusieurs jours, sans douleur. C'est la régularité du cycle femme qui compte. Si la menstruation est régulière, la femme se rend compte que quelque chose ne va pas. Mais comme la douleur est absente pendant les premiers stades de la grossesse, ce n’est pas très alarmant. Il arrive qu’il y ait des douleurs lancinantes dans le bas de l’abdomen et dans le bas du dos;
  • avec retard et symptômes de douleur, tels que douleur persistante dans le bas de l'abdomen, du côté droit ou du côté gauche, spotting. Parfois, il y a faiblesse, nausée, gonflement du sein. La menstruation dans ce cas commence par un long frottis, puis entre dans l'écoulement habituel;
  • avec un fort retard. Comme il n’ya pas de règles pendant la grossesse, la femme effectue une échographie, mais l’ovule fécondé n’est pas détecté, ce qui déroute à la fois le médecin et la patiente. En conséquence, l'œuf avec le fœtus n'est pas fixé (grossesse qui ne se développe pas) et sort avec du sang. Une femme remarque un écoulement abondant de sang et un petit caillot.

Planification de la conception après bhb

Quand puis-je planifier un enfant? Une grossesse ordinaire après une grossesse biochimique peut survenir dans un nouveau cycle.
Bhb n’entraîne pas de complications et n’altère pas la capacité de reproduction d’une femme. Le rétablissement est rapide, ce qui signifie qu’après la planification, une femme portera et donnera naissance à un enfant en toute sécurité.

Faire le dépistage biochimique

Les femmes qui font une fausse couche au cours des premières périodes doivent encore suivre le développement du fœtus lors de la prochaine grossesse. Et avant de concevoir, faire un dépistage biochimique ne fait pas de mal.

Lorsque les épouses bhb se répètent fréquemment, il est proposé de faire une analyse caryotype ou cytogénétique. Cette procédure vous permet de détecter des écarts dans le nombre de chromosomes et leur structure. Ils provoquent le rejet de l'ovule et entraînent des maladies héréditaires du fœtus.

Bonne nutrition et régime

Le risque de bhb réduit l'alimentation saine. La consommation de sucre est limitée et une quantité suffisante de protéines est incluse.

Lors de la planification de la conception, il est important de contrôler la nutrition, le régime quotidien, l'état de santé, de surveiller l'arrivée des règles, de guérir les maladies infectieuses à temps et de faire l'objet d'un suivi régulier par un gynécologue.

Une grossesse biochimique peut-elle devenir normale?

Les femmes qui souhaitent conserver une grossesse biochimique peuvent la prolonger par un traitement hormonal, mais s’il existe des anomalies chromosomiques incompatibles avec la vie, l’avortement spontané ne peut être évité.

Qu'est-ce qu'une grossesse biochimique?

Il s'avère que certaines femmes, probablement même nombreuses, tombent enceintes à plusieurs reprises au cours de leur vie fertile sans même le savoir. Comment cela peut-il être? Le fait est qu’un très grand nombre de grossesses (selon certaines estimations, de l’ordre de 70%) se terminent et ont à peine le temps de commencer. Lors de la conception, l'œuf fécondé atteint l'utérus et est même implanté, mais il est spontanément interrompu avant même que la grossesse ne puisse être déterminée à l'aide d'une échographie ou d'un examen pelvien. Dans ce cas, la menstruation commence un jour fixe ou avec un léger retard (jusqu’à une semaine). Il peut être plus abondant et / ou douloureux que d'habitude et il peut se poursuivre sans symptômes inhabituels. Une telle grossesse, interrompue spontanément pendant deux semaines embryonnaires, est appelée biochimique. Et si une femme ne planifie pas ses enfants (du moins dans un avenir rapproché), elle ne remarquera probablement aucun changement dans son corps.

C’est une tout autre chose: une femme qui organise une planification ou qui, avant le début des règles ou au cours des premiers jours, fait un test de grossesse ou donne du sang contre l’hCG. Ces femmes sont devenues les pionnières de la grossesse biochimique, car elle ne se manifeste pratiquement pas, à l’exception d’une analyse positive de l’hCG, qui, soit dit en passant, ne dépasse généralement pas 100 unités. Mais alors, ce qui ne va pas, et la menstruation vient soudainement remplacer le test positif.

Selon le "Glossaire des techniques de procréation assistée", établi par l'OMS, "Grossesse biochimique (avortement spontané préclinique / fausse couche) - grossesse, confirmée uniquement par les résultats de la détermination de la hCG dans le sérum ou l'urine et non développée pendant la grossesse clinique".

Causes de la grossesse biochimique

Les causes de la grossesse biochimique ou, plus précisément, de son échec sont les suivantes:

  • Perturbations hormonales. Par exemple, déficit en progestérone.
  • Facteurs immunitaires et auto-immuns. Dans ce cas, le corps de la femme est très agressif envers l'embryon.
  • Anomalies chromosomiques.
  • Maladies du sang. Par exemple, thrombophilie.

Ai-je besoin d'un traitement?

En général, dans ce cas, il serait plus correct de parler non pas du traitement de la "maladie", mais de l'élimination des raisons qui entravent le développement normal de la grossesse. Cela est particulièrement vrai pour les femmes dont la grossesse biochimique s'est produite à plusieurs reprises, car une fausse couche habituelle peut survenir de cette façon. Heureusement, le fait qu'une grossesse soit biochimique (une fois) n’indique en aucun cas des problèmes de fertilité, si la femme était en bonne santé auparavant. Après une grossesse biochimique, le curetage de l'utérus ou le traitement médicamenteux n'est pas nécessaire, car à un stade aussi précoce du développement, l'embryon pendant la menstruation est complètement rejeté avec l'endomètre.

Planification après une grossesse biochimique

Beaucoup de femmes s'inquiètent de savoir quand il est possible de reprendre la planification après une grossesse biochimique et si le début et le développement d'une grossesse normale sont possibles. Selon les médecins, la planification peut commencer immédiatement au cycle suivant, sans interruption. Et il est probable que lors du prochain cycle de planification, une femme tombe enceinte en toute sécurité et emmène un bébé en bonne santé.

Grossesse biochimique - quand vient le moment, ce qui menace

La grossesse a suffisamment de secrets que les scientifiques pensent encore. Au 21ème siècle, les raisons de la soi-disant grossesse biochimique continuent d'être recherchées - ils ont inventé le nom, ont décrit le processus et ont clairement répondu à la question «quand il se produit» sont à perte. Mais pour une femme qui souhaite donner naissance à un enfant, des informations même incomplètes sur ce que la conception peut transformer deviennent utiles.

"Un peu enceinte"

Biochimique en gynécologie est appelée grossesse, qui se termine spontanément dans les 4-6 semaines après la conception. Le terme à première vue semble étrange; très probablement, cela est dû au fait que, à ce stade précoce de la grossesse, seul le niveau d'une hormone, c'est-à-dire d'un indicateur chimique, est déterminé.

Les médecins disent que chaque femme qui vit sexuellement a une grossesse biochimique au moins une fois dans sa vie et qu'en moyenne trois conceptions sur quatre se terminent là.

Mécanisme de fausse couche précoce

Après la fécondation, l’oeuf, se divisant continuellement, se déplace à travers les trompes de Fallope jusqu’à la cavité de l’organe reproducteur. Une fois dans l'utérus, dans 3-4 jours, le futur bébé est déjà sous la forme d'un ovule, prêt pour la tâche suivante: se fixer à l'endomètre ou à la membrane muqueuse tapissant les parois de l'organe. C'est l'implantation qui est le moment décisif sur lequel dépend si une nouvelle personne est née. La fixation n’est pas rapide, elle dure environ deux jours.

Si l'embryon réussit à se fixer à l'endomètre, la période est habituellement arrêtée, car immédiatement après la conception, un organe temporaire apparaît dans l'ovaire de la femme, le corps jaune, qui produit une «hormone de grossesse», la progestérone. Cela stimule la croissance de l'endomètre et, lorsque l'embryon est implanté avec succès, "ralentit" la menstruation.

Mais souvent à ce stade échoue: pour une raison quelconque, le processus d'implantation de l'embryon est perturbé. Pendant ce temps, le travail de l'endomètre dépend entièrement de processus hormonaux. Si le bébé n'est pas attaché, le cerveau ne reçoit pas de signal concernant la synthèse des hormones nécessaires; à la fin, avant le début de la menstruation, commence le décollement de l'endomètre. Une partie de la membrane muqueuse qui tapisse l'utérus est rejetée et emportée par le saignement. Elle transporte le fœtus, qui n'a rien à faire. Il grossesse biochimique.

L’Organisation mondiale de la santé qualifie la grossesse biochimique de mort fœtale, alors même que l’embryon rejeté n’a même pas commencé à montrer des signes d’être vivant.

Ce qui ressemble à une maman ratée

En règle générale, presque rien. L'embryon quitte le corps trop tôt, même avant l'apparition des premiers symptômes de la grossesse. Dans de rares cas, une femme trouvera les symptômes suivants:

  • fatigue, somnolence;
  • gonflement des glandes mammaires;
  • sens aigu de l'odorat;
  • mettre en évidence.

Pas de signes trop brillants, donc pour la plupart des passants inaperçus. Comme la grossesse biochimique elle-même, que la femme ne réalise pas le plus souvent, bien que la conception ait eu lieu et que la fausse couche ait suivi. En particulier, les saignements résultant de l'expulsion de l'embryon coïncident presque avec le mois normal.

Seules les femmes très attentives à leur santé se méfieront car:

  • mensuel «en retard» pendant 5 à 7 jours;
  • trop de saignements, caillots de mucus visibles dans le sang;
  • la menstruation est accompagnée de douleurs parfois sévères.

Chacun de ces signes indique que la grossesse est déjà interrompue. Retard mineur et douleur pendant la menstruation - signes indirects de grossesse biochimique

Comment détecter une grossesse dans les premières semaines

Les femmes qui essaient de tomber enceintes pendant une longue période mesurent quotidiennement la température de base (thermomètre placé dans le rectum ou le vagin pendant 3 à 5 minutes). Quand une telle température monte de 36,7 à 37 degrés, c'est déjà un signe de grossesse, le tout premier et, bien sûr, controversé - la hausse est trop insignifiante. Mais si la température dure deux semaines, les chances d'une conception sûre augmentent. Lorsque la température basale revient à la normale, très probablement, le fœtus n'est pas attaché, la grossesse est interrompue. Ce qui va confirmer et la menstruation.

Les tests électroniques sont considérés comme les tests de grossesse les plus sensibles (ils sont plus précis que les bandelettes réactives). Utilisé dès le premier jour de retard. Le dispositif réagit même à un léger changement du fond hormonal, mais détermine en outre la période écoulée depuis la conception. Hélas, et l'électronique est fausse, vous ne pouvez donc pas vous fier au résultat du test. Au cours des premières semaines de grossesse, même un test électronique donne parfois un faux résultat, même s'il est considéré comme le plus précis.

Et l'analyse habituelle de l'urine dans les premiers stades de la grossesse ne détectera pas.

L'échographie est également inutile - l'embryon est trop petit pour apparaître sur l'écran du moniteur.

Quand sauvera l'analyse de hCG

La gonadotrophine chorionique humaine (hCG) est une hormone sexuelle de type protéique synthétisée par l'organisme au cours de modifications du système reproducteur. Chez les femmes adultes, le niveau de hCG ne dépasse pas 5 mIU / ml, UI étant l'unité de mesure pharmacologique de la quantité de substances, en fonction de leur action biologique.

En cas de grossesse, le taux de hCG dans le sang augmente - deux fois tous les deux jours. Il est clair que l’hormone finira par tomber dans l’urine, mais plus tard, c’est pourquoi il est si peu fiable de déterminer la grossesse en fonction de la composition de l’urine, y compris au moyen de tests électroniques.

Une autre chose - un test sanguin pour hCG: confirmer la conception après 7-10 jours. Si une femme est impatiente de savoir si elle est ou non en position, mieux vaut ne pas penser à une option. Le sang est donné:

  • d'une veine;
  • le matin
  • le jeûne;
  • Refuser deux jours avant la procédure de prendre des médicaments.

Certes, si une femme prend des médicaments hormonaux, les médecins ne garantissent pas l'exactitude des résultats. HCG est une hormone qui ne se trompe pas; si son taux sanguin est élevé, la femme est enceinte

Après l’apparition de règles abondantes, la femme se rend à la clinique pour des explications - le médecin soupçonnera fort probablement une grossesse biochimique; Un test sanguin de fidélité soumis à nouveau montrera une diminution du niveau de hCG par rapport aux valeurs standard.

Eh bien, dans le cas de hCG en croissance constante, la grossesse se développe normalement; s'il est interrompu plus tard, il n'est plus considéré comme biochimique - le gynécologue déclare une fausse couche commune.

Pourquoi vient la grossesse biochimique

Les médecins discutent des raisons du développement abrupt de l'embryon à un stade précoce; Les facteurs identifiés ne suffisent pas à expliquer un pourcentage aussi élevé de décès d’embryons. Les études cliniques sont gênées par le caractère éphémère de ce qui se passe et par la nature cachée de la grossesse biochimique.

Raisons objectives

Jusqu'à présent, il a été prouvé que l'embryon ne s'attache pas à l'endomètre, car:

  • la femme a des troubles immunitaires; avec le début d'une grossesse normale, l'immunité de la future maman est inhibée par des causes naturelles - comme si la nature sauvait l'embryon des anticorps de la maman, qui prennent le nouvel organisme comme un objet extraterrestre et tentent de s'en débarrasser; si les cellules immunitaires sont toujours actives, l'embryon doit être étroit, il est incapable de se défendre contre les «agresseurs» et meurt;
  • il y avait une défaillance hormonale dans le corps de la femme; ainsi, de faibles taux de progestérone sont parfois diagnostiqués, ce qui est responsable de la fixation du fœtus à la membrane muqueuse et réduit les contractions trop intenses de l'utérus;
  • une femme a une maladie du sang grave - par exemple, une thrombophilie (un trouble de la coagulation, des caillots sanguins); En raison de la lenteur du flux sanguin, l'embryon ne reçoit pas suffisamment de nutriments, ce qui entraîne sa mort.
  • L'anémie ferriprive se développe - la même histoire: le fer fait partie de l'hémoglobine, une protéine qui participe au transport de l'oxygène; pas assez de fer - taux d'hémoglobine réduit - l'embryon ne reçoit pas assez d'oxygène;
  • il y a des anomalies congénitales de la structure des organes de reproduction qui interfèrent avec l'implantation de l'ovule;
  • dans l'embryon, le développement du trophoblaste est perturbé - la couche externe de cellules à partir de laquelle le placenta est ensuite formé;
  • déjà au stade de la division cellulaire, l'embryon a développé des anomalies du développement incompatibles avec la vie, obtenues avec les gènes de l'un des parents ou des deux à la fois; la survenue d'un défaut chromosomique est possible à différentes périodes; cependant, il existe des moments critiques, par exemple les trois premiers jours après la conception, lorsque l'ovule est divisé par son propre matériel génétique; la nature semble écarter la "mauvaise option", en ne permettant pas à l'embryon "défectueux" de se développer davantage - pour ainsi dire, la sélection naturelle en action.

La faible progestérone chez les femmes, à son tour, provoque de tels facteurs:

  • l'avortement, qui a mis fin à la grossesse précédente;
  • insuffisance rénale;
  • infection pelvienne;
  • tumeurs malignes;
  • prendre des médicaments.

À propos, un niveau élevé d'hormone menace également la rupture de la gestation aux premiers stades; souvent, on prescrit aux femmes des médicaments à base de progestérone, et si la posologie n'est pas suivie, la quantité d'hormone atteint des valeurs dangereuses pour la grossesse.

Raisons subjectives

Avec une probabilité élevée, une grossesse biochimique attend les femmes qui:

  • avoir des cicatrices sur les organes génitaux après la chirurgie;
  • susceptible de mauvaises habitudes - tabagisme, alcool, drogues;
  • vivre dans un environnement nerveux, souvent stressé; La grossesse est une chose fragile, surtout dans les premières semaines. Le stress chez la femme enceinte menace la vie de l'embryon
  • porter de lourdes charges physiques, se lasser de la tension;
  • après la conception, ils ont contracté l'infection - grippe, rubéole, parotidite.

Selon certains médecins, une fausse couche spontanée au cours des premières semaines de gestation est due à la malnutrition. Un régime dans lequel la quantité de protéines est réduite, la teneur en sucre est augmentée et le développement normal de l'embryon est entravé. Dommage pour la future maman et fast-food saturés de glucides. Cependant, nous reconnaissons que de telles causes, si elles influencent l’interruption de la grossesse dans les premières semaines, puis indirectement, en combinaison avec d’autres facteurs. La restauration rapide est le pire ennemi des femmes enceintes, mais une fille peut ne pas se rendre compte qu'elle est déjà en position

Le régime alimentaire sévère auquel s'expose une femme insatisfaite de la silhouette est également dangereux; elle peut ne pas savoir qu'elle est enceinte et l'enfant à naître est condamné. Rien d'étonnant à ce que le jeûne à sec (sans nourriture ni eau) soit considéré comme un moyen efficace d'interrompre une grossesse au tout début.

Si la dame s'intéresse à la médecine traditionnelle et a décidé de traiter avec une forte décoction d'herbes, l'embryon aura également des difficultés; le plus probable sera soulagé.

Conséquences d'une grossesse biochimique

Celles qui n'ont même pas ressenti les symptômes d'interruption du processus de gestation ont peu de chances d'apprendre qu'elles étaient "un peu enceintes". Les femmes qui souffrent de douleurs abdominales après une fausse couche précoce sont susceptibles de consulter un médecin. Mais même dans ce cas, la détection d'une grossesse biochimique est problématique - elle ne sera indiquée que par un test HCG administré avant le saignement.

Il est impossible de sauver un embryon qui, comme on dit, «écrit pour la famille» soit expulsé du corps. Ils n'ont pas mis au point une telle méthode - et de quoi parler, même si le diagnostic d'une grossesse biochimique reste difficile. L'acceptation de médicaments hormonaux sous la surveillance d'un médecin ne facilitera l'implantation de l'embryon que lors de la prochaine grossesse.

Comment être traité

En règle générale, l'avortement spontané dans les premières semaines se passe sans conséquences négatives pour la santé; avec l'ovule, l'utérus laisse également une partie de l'endomètre, évitant ainsi une procédure de curetage désagréable. Le corps se nettoie tout seul et ne nécessite aucune intervention médicale. Même les antibiotiques ne sont pas nécessaires.

Cependant, juste au cas où, si vous pensez être enceinte, demandez au médecin de vous examiner. Lorsque la grossesse a atteint 10 semaines et que le fœtus a réussi à atteindre 3 centimètres, il est possible qu'un traitement utérin soit encore nécessaire.

Et, bien sûr, ne pas se passer du traitement des pathologies qui ont provoqué une fausse couche. Ainsi, il est parfois prescrit à une femme de suivre un traitement hormonal afin que son corps puisse se préparer à la conception mieux que la dernière fois. Des injections intramusculaires ou des suppositoires vaginaux contenant de la progestérone aideront à éviter le fiasco.

C'est triste lorsqu'une femme découvre la grossesse souhaitée et qu'il y a ensuite une mini-fausse couche. Bien entendu, dans de tels cas, l’appui des proches et, parfois, l’aide d’un psychologue; L'essentiel est de rassurer la fille, d'expliquer que ce n'était pas la même chose avec elle et qu'elle le sera toujours. Pour certaines, la grossesse biochimique ne passe pas inaperçue; une femme est déprimée et a besoin d'un soutien psychologique

Caryotypage des conjoints

En essayant sans succès de concevoir un enfant, une femme estime qu'elle ou son partenaire est sans fruit; En fait, la femme interrompt les grossesses très tôt, mais la mère qui a échoué ne s'en rend pas compte.

Pour savoir pourquoi il est impossible de maintenir une grossesse, un médecin doit être examiné sur ordonnance. Peut-être que le couple est recommandé de passer des tests de caryotype.

Le caryotypage est une nouvelle méthode de recherche qui vous permet d’étudier l’ensemble des chromosomes du patient (caryotype). Avec un haut degré de précision, le test montrera la compatibilité des futurs parents au niveau des gènes, ce qui signifie que la probabilité de concevoir un bébé avec des anomalies chromosomiques congénitales. Peut-être que la «guerre des gènes» d'un homme et d'une femme a provoqué un rejet précoce de l'embryon, qui n'était pas adapté en raison de défauts génétiques à une vie normale en dehors de l'utérus. Caryotype humain - 23 paires de chromosomes; le spécialiste doit s'assurer qu'aucune des paires ne possède un chromosome supplémentaire ou une partie de celui-ci

Le test de caryotype est sérieux, implique une préparation de deux semaines. Ils saignent tous deux d'une veine à jeun. Les assistants de laboratoire examinent le biomatériau pendant plusieurs jours. En premier lieu, les médecins conseillent aux personnes souhaitant avoir un enfant de subir un caryotypage lorsque:

  • quelqu'un des partenaires de plus de 35 ans;
  • certains des deux membres de la famille ont retracé des maladies génétiques;
  • un ou les deux travaillaient dans des activités dangereuses, ont été exposés à des radiations;
  • quelqu'un ou les deux sont accro aux mauvaises habitudes (fumer, boire de l'alcool, consommer de la drogue);
  • la future maman a eu une série de tentatives de FIV infructueuses.

Si nécessaire, le médecin enverra les conjoints pour des examens supplémentaires, par exemple:

  • un homme pour un test MAP qui détecte les anticorps indésirables dans le sperme;
  • une femme est testée pour les anticorps;
  • une femme - sur un coagulogramme, qui examine le niveau de coagulation du sang.

Quand faire une nouvelle tentative

La grossesse biochimique n'est pas qualifiée de maladie par les médecins. Parfois, une femme est bouleversée, déprimée. Dans de rares cas, il se produit un choc émotionnel qui conduit à la dépression. Dans de tels cas, il est nécessaire d'attendre que la santé mentale soit rétablie.

Mais les organes reproducteurs ne souffrent pratiquement pas, il n’est donc pas nécessaire de retarder la nouvelle conception. De plus, les probabilités de récidive sont faibles - sans quoi l'humanité aurait été confrontée à une catastrophe démographique.

Certains médecins recommandent d'essayer à nouveau lors du prochain cycle menstruel, d'autres conseillent de laisser respirer une femme et d'attendre trois ou quatre cycles. À l’arrivée de la nouvelle grossesse, la future mère doit écouter attentivement le corps et observer le développement du bébé.

Grossesse biochimique et FIV

La fécondation in vitro est une chance pour un couple sans enfant d’acquérir une progéniture. Il est curieux que c’est l’introduction de cette méthode et de méthodes similaires dans la pratique qui a introduit le terme «grossesse biochimique» dans un usage médical.

Le fait est qu'avec la FIV, les médecins contrôlent soigneusement le développement d'un ovule implanté chez une femme et vérifient si l'embryon se fixe à l'endomètre. Deux semaines après l'intervention, une femme subit un test HCG: les médecins savent déjà si une grossesse s'est produite. À partir de ce moment, le sang de la patiente est examiné tous les deux à trois jours pour vérifier le développement normal du fœtus ou pour établir un avortement spontané.

Grâce à la grande attention du personnel médical, pas un seul cas de grossesse biochimique ne passe inaperçu; par conséquent, le pourcentage de mini-fausses couches parmi les patients qui décident de recourir à la FIV est beaucoup plus élevé que celui de ceux qui ont subi une fécondation naturelle - seules les statistiques d'échecs sont conservées à la clinique.

Cependant, les médecins n’ont pas une opinion commune sur le degré d’effet de la FIV sur le risque de rejet d’embryon. Ainsi, un certain nombre de médecins suggèrent que la grossesse biochimique provoque encore de tels facteurs:

  • l'hyperstimulation ovarienne, qui est réalisée pour obtenir un ovule;
  • les médicaments hormonaux à administrer au patient avant la procédure de FIV; en conséquence, l'équilibre des hormones se dégrade;
  • tension nerveuse chez une femme, se transformant parfois en stress; il est clair qu'elle s'inquiète du résultat de l'opération.

Néanmoins, les hypothèses scientifiques n’ont pas été confirmées par des preuves scientifiques.

Selon les statistiques, l’embryon s’habitue dès la première fois, en moyenne, à tous les trois à quatre patients; le résultat dépend de la méthode de replantation choisie. En règle générale, la deuxième tentative a beaucoup plus de succès - jusqu'à 40% des femmes ont déclaré que ce n'était pas pour rien qu'elles dépensaient de l'argent.

Une expérience négative est aussi une expérience. après l'échec, l'organisme est en quelque sorte mis en place pour la grossesse, il "répète" le processus et est prêt à répéter la tentative. Dans ce cas, la prochaine FIV est possible:

  • si des œufs congelés sont utilisés (ce qu'on appelle le cryo-transfert), déjà au cours du prochain cycle menstruel;
  • si les médecins préfèrent la stimulation ovarienne et la ponction folliculaire, attendez jusqu'à trois cycles.

Après stimulation, le médecin conseille souvent aux conjoints d'essayer de concevoir un enfant de manière naturelle; parfois il se trouve.

Après une série d'échecs, le couple devra subir un examen: à tester pour le caryotype, les anticorps et autres.

Comment éviter le rejet d'embryons

Grossesse biochimique dans la plupart des cas - en tant que catastrophe naturelle; impossible à prévenir. Cependant, étant donné qu'il existe des raisons subjectives de fausse couche, il est logique qu'une femme réduise au moins les risques.

Essayez:

  • rendre régulièrement visite au gynécologue;
  • éviter les infections des infections des voies génitales et urinaires;
  • moins nerveux;
  • marcher plus souvent en plein air;
  • quitter le tabagisme, la consommation d'alcool et d'autres dépendances;
  • inclure des aliments riches en protéines dans le régime alimentaire, rejeter des quantités excessives de bonbons; des fruits, des légumes, des céréales, ainsi que des plats à base d'huile et de poisson de haute qualité - c'est votre menu lorsque vous envisagez de concevoir un enfant.
Le refus de la farine et du sucré en faveur des salades dans certains cas réduira le risque de fausse couche

Les avis

Elle rêvait aussi d'écrire ici, comme beaucoup, «bah les filles! 2 bandes! »Mais quand elle a vu ces bandes il y a presque un mois, elle a été si étonnée de joie qu’elle n’a dit à personne, sauf à son mari, qu’elle avait peur… et pour une bonne raison. Au cours de ce cycle, j’ai fait des tests avec 10 OPH et ils se sont tous éclaircis… ont attendu le jour du retard, sont allés à HCG et l’ont dit à mon mari; il a pleuré et moi avec lui. Nous nous sommes d'abord assis une semaine, attendus, ne voulions pas "choisir" là-bas. Et puis vient le résultat de hCG 129 (précédent était 14 pour 10 DPO et 100 dans 1 DZ) et tout! Je suis en larmes! Mon mari m'a emmené à la clinique coûteuse «Mother and Child», où nous avons été emmenés à 20 000 personnes pour une réception et plusieurs tests. Résultat: après 3 jours de HCG 55. Retard de 7 jours et diagnostic sur la carte: bhb. Dire que nous étions contrariés - ne rien dire. Maintenant, j'ai peur de tout. p.s. Maintenant, je déteste une boîte avec des chaussons, une sucette et de la pâte, qu'elle a présentée à son mari. Dépêche-toi.

VikaVictoria

http://www.babyplan.ru/forums/topic/78025-biohimicheskaya-beremennost/page__st__20

Elle a elle-même passé le test elle-même, les tests ont flashé, un petit ventre tiré, et même passé une échographie, il n'y a naturellement rien à voir (puisque le délai n'était que d'un jour). Il a rendu hgch - 45 ans, était ravi et en un jour - 21 ans, et tout s’écroula... un autre jour par mois. J'ai en quelque sorte tenu le coup, décidé que c'était mieux ainsi que lorsque quelque chose n'allait pas dans le plan chromosome et que je devais nettoyer à 8-12 semaines... Mais une semaine plus tard, je me suis couvert et j'ai rugi toute la soirée à genoux devant mon mari... Cela est devenu plus facile de loin. Et j'ai juste décidé de ne pas sauter ce cycle de quelque façon que ce soit... Je suis allé à l'échographie pour vérifier que tout était en ordre, j'ai passé les tests, je suis passé à la folliculométrie... Et maintenant, à 38 semaines.

Petit feu

http://www.babyplan.ru/forums/topic/78025-biohimicheskaya-beremennost/page__st__20

Près de la moitié des grossesses se terminent ainsi. et la femme ne se doute même pas qu'elle était enceinte, à moins bien sûr qu'elle ne se soumette à des tests. Cela ne veut pas dire que vous avez un problème de santé, il a fait de même avec l'embryon... J'ai aussi eu ça, je me suis aussi trop dérangé. Après une grossesse ratée, il s'est produit 5 mois plus tard. De bons tests d'ovulation m'ont aidé. Ce n'était pas clair avec pas cher - déjà ou toujours attendre, mais avec les plus chers c'était clairement visible - il était temps d'attraper un mari. Immédiatement s'est avéré.

Yulishna, 3 enfants

https://deti.mail.ru/forum/v_ozhidanii_chuda/planirovanie_beremennosti/biohimicheskaja_beremennost_1410802407/?page=2

La grossesse biochimique a une nature obscure, mais elle ne menace pas la santé. Cependant, avec des interruptions répétées de la gestation au début, il est temps qu'une femme soit sur ses gardes: il peut y avoir un dysfonctionnement d'un organe ou une incompatibilité génétique avec la «seconde moitié». La médecine offre des moyens de résoudre le problème, de sorte que l'hystérie et le désespoir sont les dernières solutions pour une mère ratée. Mais dans la plupart des cas, une nouvelle tentative permet d'économiser: selon les chiffres, les chances de réussite sont élevées.