Conception et planification de la grossesse après une hyperplasie de l'endomètre et de l'ovaire: contre-indications et conséquences

Est-il possible de tomber enceinte avec une hyperplasie ovarienne ou utérine? Qu'est-ce qui provoque la maladie? Que faire pour se débarrasser de la maladie?

Hyperplasie - quand arrivera la grossesse?

Différents diagnostics lors d'un examen gynécologique amènent une femme à se demander si elle peut donner naissance à une telle maladie? Ce qui a provoqué l’apparition de la maladie et comment l’éliminer au plus vite. L'hyperplasie est une maladie courante qui survient plus souvent chez les femmes de plus de 40 ans, mais il existe des cas où des filles plus jeunes en sont atteintes.

Hyperplasie ovarienne: diagnostiquée

En fait, l'hyperplasie est une maladie dans laquelle l'endomètre se développe autour de l'ovaire, ce qui le rend plus grand. Cette pathologie peut être causée par une perturbation hormonale ou être congénitale. Les médecins appellent cela une maladie avec une condition de perdopukole.

Est-il possible de tomber enceinte

La conception avec cette maladie est possible, mais cela se produit rarement. Il est à noter qu'après le diagnostic, il est nécessaire d'identifier la raison pour laquelle le tissu a commencé à se développer et d'arrêter le centre d'irritation le plus rapidement possible. Concevoir un enfant ne fonctionne pas à cause du manque d'ovulation.

Avec hyperplasie de l'endomètre

La conception est contre-indiquée pour les filles avec un tel diagnostic jusqu'à ce que la maladie soit guérie. Il est extrêmement difficile de tomber enceinte avec une hyperplasie, mais si la conception a eu lieu, il y a des conséquences négatives:

  1. fausses couches;
  2. placement incorrect de l'embryon;
  3. le développement de l'embryon s'arrête;
  4. tumeurs malignes.

Avec maladie de l'ovaire: est-il possible de tomber enceinte

L'hyperplasie provoque la croissance des tissus et des adhérences ultérieures dans le pelvis apparaissent. Une telle manifestation est mauvaise pour la conception. Dans ce cas, la grossesse survient rarement. Dans les premiers stades de la maladie peut être guéri rapidement, en prenant des médicaments hormonaux. Quel type de médicaments à prendre - seul le médecin dira.

Grossesse après

Si vous avez terminé avec succès le traitement, vous pouvez sans risque essayer de concevoir un enfant.

Après le traitement, le système reproducteur revient à la normale et la grossesse souhaitée survient rapidement.

Quand peut

Après un examen complet, évitez de concevoir pendant 3 mois. Donc, vous devez faire pour le corps de la future mère est revenu à la normale. Par conséquent, après 3 mois après le traitement, une grossesse peut être planifiée.

Contre-indications

Il existe un certain nombre de contre-indications dans lesquelles une femme ne peut pas tomber enceinte seule:

  1. Après traitement, l'endomètre a recommencé à se développer. Cela suggère que tous les problèmes ne sont pas résolus. Dans ce cas, la fille sera retraitée car la grossesse est contre-indiquée.
  2. Après le traitement, les antécédents hormonaux de la fille ne sont pas revenus à la normale.
  3. Maladies du foie et du coeur.

Moments spéciaux

Une cause fréquente d'hyperplasie ovarienne est la diminution de l'immunité, l'utilisation de contraceptifs pendant plus de 5 ans, l'hypothermie, les infections et l'inflammation. La présence de pathologie est indiquée par les symptômes suivants:

  • tiraillement, douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen, dans le bas du dos;
  • menstruations irrégulières ou leur absence complète;
  • saignements utérins acycliques;
  • augmentation du tonus musculaire abdominal;
  • crampe abdominale;
  • température corporelle élevée;
  • douleur pendant les rapports sexuels.

Si une femme présente au moins quelques-uns de ces symptômes avant la grossesse, des recherches supplémentaires sont nécessaires. En période de procréation, les méthodes d'influence sont limitées, moins efficaces.

Affecte l'hyperplasie pendant la grossesse

Une grossesse avec diagnostic est presque impossible, mais l'attachement d'un embryon peut survenir aux premiers stades de la maladie. Par conséquent, dans ce cas, un avortement médicamenteux est effectué. Cette maladie perturbe le développement naturel de l'embryon, ce qui provoque une fausse couche et, dans le cas contraire, l'enfant naîtra avec des anomalies. En outre, il existe une forte probabilité d'apparition de tumeurs malignes. Selon la rapidité avec laquelle ils grandissent, cela peut être fatal.

Que disent les médecins

Avec une telle maladie, il vaut la peine de commencer le traitement dès que possible. Si vous courez, à l'avenir, cela conduira à l'infertilité. Après un traitement, une grossesse naturelle se produit dans 80% des cas.

Si vous avez un tel diagnostic, ne retardez pas le traitement pour plus tard. Au début, vous pouvez toujours vous débarrasser de la maladie sans conséquences. Sinon, le système de reproduction cessera de fonctionner, entraînant la stérilité.

Grossesse avec hyperplasie de l'endomètre

L'endomètre est la membrane muqueuse tapissant la cavité interne de l'utérus.

Le rôle de la muqueuse utérine pendant la grossesse:
C'est un endomètre fonctionnel qui sécurise et développe plus avant un ovule fécondé dans l'utérus. Le succès ou l’échec (fin volontaire) de la grossesse du premier trimestre dépend en grande partie de son état.

Implantation d'un œuf fécondé dans l'endomètre

L'endomètre est très sensible aux effets des stéroïdes sexuels. Il réagit aux moindres fluctuations du fond hormonal d'une femme. Le déséquilibre endocrinien provoque un certain nombre de changements douloureux, y compris l'hyperplasie.

Parmi les maladies gynécologiques, cette pathologie occupe la 2e place après les maladies infectieuses des organes génitaux féminins. L’impossibilité d’une grossesse avec hyperplasie de l’endomètre est une question brûlante dans la pratique obstétricale et gynécologique moderne.

L'une des conditions essentielles au développement de l'hyperplasie est le déséquilibre hormonal, plus précisément l'œstrogène.

L'œstrogène est une formation excessive ou un effet accru sur l'endomètre de l'œstrogène avec un manque de progestérone.

Endomètre et hormones sexuelles féminines

Sous l'influence de l'œstrogène, la couche fonctionnelle détruite de la muqueuse utérine est restaurée après la menstruation.

Le volume principal d'œstrogène est produit par l'unité folliculaire ovarienne. Après la libération de l'œuf par le follicule mature (ovulation), la synthèse d'œstrogènes diminue fortement et le follicule rompu est régénéré dans le corps jaune de l'ovaire.

  • La progestérone est une hormone antagoniste des œstrogènes.
    Il empêche la reproduction des cellules de l'endomètre, inhibe la croissance des glandes utérines et les met en phase de sécrétion.

La progestérone est produite par le corps jaune de l'ovaire.

À partir du milieu du cycle menstruel après l’ovulation, la production d’œstrogènes diminue fortement et la progestérone augmente.

La progestérone n'est pas appelée accidentellement "hormone de grossesse". Sous son influence, l'endomètre atteint l'état nécessaire à l'implantation et au développement d'un ovule fécondé: les glandes utérines sécrètent un secret spécifique, le stroma de l'endomètre est relâché, grossi, rempli de nourriture (vaisseaux sanguins). Le tonus de l'utérus est réduit. La richesse en progestérone contribue à la fixation fiable de l'ovule et au déroulement normal de la grossesse.

De toute évidence, le déficit en progestérone

  • premièrement: cela menace la grossesse;
  • deuxièmement, cela conduit à une reproduction anormale des cellules de l'endomètre, à une croissance proliférative, à une déformation et à un dysfonctionnement des glandes utérines, c'est-à-dire une hyperplasie de la muqueuse utérine.

En cas d'hyperplasie de l'endomètre, il existe une pénurie absolue de progestérone ou un effet insuffisant de cette hormone sur l'endomètre.

Sans surprise, fausses couches et infertilité - symptômes cliniques hyperplasie de l'endomètre. Cette maladie se manifeste aussi:

  • violation du cycle menstruel,
  • sécrétions sanglantes non cycliques,
  • saignements utérins.
Retour à la table des matières

Causes de l'hyperplasie de l'endomètre

L'hyperplasie de la muqueuse utérine est un processus pathologique complexe. Cela implique non seulement les organes génitaux, mais aussi tout le corps d'une femme.

La «dégradation» du statut hormonal «œstrogènes / progestérone» survient dans de nombreuses maladies:

  • Perturbation du cycle menstruel: anovulation, insuffisance du corps jaune, raccourcissement de la phase lutéale du cycle.
  • Tumeurs ovariennes produisant des œstrogènes.
  • Syndrome des ovaires polykystiques.
  • Échange de troubles neuroendocriniens:
    - pathologie du système hypothalamo-hypophysaire;
    - maladie de la thyroïde;
    - maladie surrénalienne;
    - l'obésité;
    - diabète;
    - maladie du foie;
    - maladie hypertensive.
  • Facteurs locaux qui augmentent la sensibilité de l'endomètre aux œstrogènes:
    - inflammation, infection;
    - lésion mécanique de la muqueuse utérine (avortement, etc.).
  • Diminution de l'immunité.
  • Le stress.
  • Maladies utérines: myomes, endométriose, etc.

Tout sur les symptômes, les formes et le traitement de l'hyperplasie de l'endomètre, lisez en détail ici:
Traitement de l'hyperplasie de l'endomètre

Puis-je tomber enceinte avec une hyperplasie de l'endomètre?

L'examen des femmes souffrant d'infertilité dans 70% des cas a révélé une hyperplasie diffuse de l'endomètre, dans 11% des cas.

Hyperplasie glandulaire simple de l'endomètre avec grossesse dans la plupart des cas sans traitement est incompatible.

L'hyperplasie endométriale atypique est une affection précancéreuse dangereuse qui nécessite un traitement agressif. Dans des conditions de traitement continu ou de traitement chirurgical radical de cette forme d'hyperplasie, la grossesse est impossible.

Stérilité endocrinienne pour l'hyperplasie de l'endomètre

L'anovulation est la cause principale de l'hyperplasie de l'endomètre chez les femmes jeunes.

Il existe deux mécanismes principaux d'anovulation:

  • atrésie du follicule,
  • la persistance du follicule.
Pourquoi ne pas une grossesse avec atresia folliculaire?

L'atrésie folliculaire est un processus pathologique de développement inverse et de mort du follicule dominant dans l'ovaire. L'ovule dans le follicule anormal ne mûrit pas, il meurt. Pas d'ovulation - pas de conception.

Pourquoi la grossesse est-elle impossible avec la persistance du follicule?

La persistance du follicule est un développement pathologique lent du follicule, entraînant une perturbation du cycle ovarien. L'ovule dans le follicule persistant se développe normalement et atteint sa pleine maturité. Mais pour diverses raisons, elle est sa ne laisse pas, c'est-à-dire que l'ovulation ne se produit pas.

Le follicule anormal continue à produire des œstrogènes tout au long du cycle menstruel anovulatoire. En fin de compte, le cycle se termine par des saignements utérins - la conception est impossible.

C'est pourquoi l'œstrogène, l'hyperplasie de l'endomètre et l'infertilité se développent sur le fond de l'anovulation.

Les deux variantes du cycle anovulatoire ont en commun le manque de formation d’un corps jaune à part entière, ce qui signifie une déficience en progestérone. Ce problème élimine dans la plupart des cas le traitement hormonal substitutif.

Infertilité utérine avec hyperplasie de l'endomètre

Processus hyperplasiques de l'endomètre - la cause de 5% des formes d'infertilité utérine.

Chez 90% des femmes atteintes d'hyperplasie de l'endomètre, l'immunité locale est altérée et la sensibilité de l'endomètre aux hormones est altérée. L'effet local faible de la progestérone n'affecte pas la transition de l'endomètre de celui en croissance vers celui de la sécrétion. La muqueuse altérée "immature" de l'utérus est incapable de "recevoir" l'ovule.

Diagnostic de l'hyperplasie de l'endomètre

Quelles sont les principales recherches menées par une femme chez qui on soupçonne une hyperplasie de l'endomètre et des problèmes d'infertilité?

L'épaisseur de l'endomètre est évaluée par la taille antéropostérieure de M-Echo. Les indicateurs de la norme changent selon les phases du cycle menstruel.

Normes d'épaisseur de l'endomètre à différents jours du cycle

Signes d'échographie de l'hyperplasie de l'endomètre:

  • Augmentez les valeurs de M-Echo.
  • L'hétérogénéité de la structure, la rugosité des limites de l'endomètre.
  • La présence d'inclusions à écho positif et / ou à écho négatif dans l'endomètre.

L'hystéroscopie est un examen visuel de la cavité utérine à l'aide d'un équipement spécial. Cette procédure confirme ou exclut le diagnostic d'hyperplasie de l'endomètre. Sous son contrôle, le curetage de la muqueuse utérine est effectué - l'ablation chirurgicale de l'endomètre altéré.

Analyse histologique de spécimens d'endomètre. Biopsie de Pipel pour l'hyperplasie de l'endomètre

Finale Le diagnostic et la forme de l'hyperplasie de l'endomètre, ainsi que le traitement individuel du patient, sont déterminés après histologie - examens du tissu endométrial prélevé au microscope.

Parfois, des échantillons de tissus de l'utérus ne sont pas obtenus par grattage, mais à l'aide d'une curette à pipe (biopsie). Cette méthode est moins traumatisante, mais moins informative. Il est utilisé chez les femmes nullipares ou pour contrôler l'efficacité du traitement de l'hyperplasie.

Grossesse après hyperplasie de l'endomètre

Le traitement de l'hyperplasie glandulaire (glandulaire-kystique) typique chez la femme en âge de procréer est le plus souvent effectué avec progestérone, progestatif ou COC.

  • Les progestatifs sont des drogues naturelles ou synthétiques ayant une action de progestérone.

Par exemple: Duphaston 20 mg, Utrogestan 200 mg, Norcolut 5 mg, etc. La durée du traitement est de 6 mois.

  • KOK - contraceptifs oraux combinés.

Pour le traitement, utilisez des médicaments à base d'hormones estrogènes et progestatives à faible dose. Le cours de traitement pendant 6 mois.

Tous les médicaments sont pris individuellement sous la supervision d'un médecin.

Pour un traitement efficace de l'hyperplasie de l'endomètre et des grossesses ultérieures, il est important que la patiente normalise son mode de vie: élimine les mauvaises habitudes (notamment le tabagisme), maigris, bouge plus, traite les maladies chroniques.

Est-il possible de concevoir avec l'hyperplasie de l'endomètre

Les hormones régissent le système reproducteur féminin. Par conséquent, toute déviation de leur équilibre naturel dans le corps entraînera des maladies excluant la grossesse. L'hyperplasie de la grossesse et de l'endomètre va interférer. Une pathologie dangereuse ne permettra pas la conception, elle violera les termes du cycle menstruel. Et l'une de ses formes "accompagne" le cancer. Pour ne pas "rater" l'évolution de la maladie chez les femmes qui rêvent de conception, il est important de subir un examen gynécologique régulier.

Quelle est cette pathologie

L'endomètre est la couche recouverte de tapis dans l'utérus. Il prend une part mensuelle dans l'ovulation. L’augmentation progressive de la taille de son tissu conjonctif est un jour important de la fusion possible de cellules germinales mâles et femelles. De tels changements sont nécessaires pour que l'œuf fécondé puisse se fixer fermement dans l'utérus et poursuivre son développement dans les tissus de l'endomètre. Si la couche interne de l'utérus est trop mince, la conception déjà réalisée est interrompue, ce qui provoque une fausse couche spontanée.

Cependant, il existe des situations dans lesquelles l'infertilité est causée par la croissance de l'endomètre. Un tel écart est associé à des perturbations du fond hormonal de la femme, auxquelles la couche mère réagit de manière aiguë. Un manque de progestérone associé à un excès d’œstrogènes empêche l’endomètre de se développer sous sa forme cyclique naturelle. Il grandit constamment, de sorte que la femme n'ovule pas.

L'hyperplasie de l'endomètre est une forte prolifération pathologique de la muqueuse utérine d'un personnage bénin. Elle s'accompagne de violations des caractéristiques structurelles et des capacités fonctionnelles des tissus.

L'hyperplasie endométriale de l'utérus est dangereuse car, à cause de cela, le cycle menstruel "se perd", de nombreux saignements utérins commencent en dehors des cycles. Cependant, les kystes et les polypes de l'endomètre, responsables du développement de tumeurs malignes, sont les plus dangereux.

Il est difficile de déterminer la véritable cause de la "querelle" des progestérones et des œstrogènes. Cependant, les médecins estiment que ce processus est influencé par de tels facteurs:

  • Tumeur ovarienne;
  • Kystes sur les ovaires;
  • Troubles neuroendocriniens;
  • Pathologie thyroïdienne;
  • Le diabète sucré;
  • Dysfonctionnement des glandes surrénales et du foie;
  • L'hypertension;
  • Fibromes utérins;
  • L'obésité.

Il convient de noter les facteurs graves provoquant le déséquilibre hormonal des femmes:

  • Processus inflammatoires et infectieux;
  • Intervention chirurgicale sur l'utérus (curetage, avortement et autres lésions mécaniques de la membrane muqueuse);
  • Protection immunitaire réduite;
  • Stress prolongé fréquent.

L'hyperplasie de l'endomètre est une pathologie redoutable qui se classe au deuxième rang des maladies de l'appareil reproducteur. Elle devient une cause fréquente d'infertilité féminine.

Hyperplasie de l'endomètre: est-il possible de tomber enceinte

Planifier une grossesse pour les femmes atteintes de pathologie de la croissance endométriale a été documenté est une tâche ingrate. L'absence d'ovulation régulière causée par des perturbations hormonales, des troubles structurels de la couche muqueuse de l'utérus ne permet pas la conception.

Il convient de noter que dans certains cas, une grossesse avec hyperplasie de l'endomètre est possible. Cependant, cela ne durera pas longtemps. Cette conception aboutit à une fausse couche spontanée ou à des violations graves du développement du fœtus.

Considérons les formes de la maladie, qui diffèrent par la variante histologique, et la probabilité de conception avec elles.

Avec forme glandulaire-kystique et glandulaire-stromale

La forme glandulaire est un processus bénin d'altération de la muqueuse utérine. Caractérisé par une violation de la localisation des glandes dans le stroma, qui deviennent sinueuses. Développe sous forme aiguë et chronique.

La présence de modifications kystiques dans la couche épaississante de l'endomètre indique des troubles prononcés dans lesquels les glandes dilatées sont kystiques. En raison de telles transformations, l'ovulation est absente chez une femme. C'est-à-dire que parler de grossesse avec une hyperplasie filante de l'endomètre n'a pas de sens. La conception est impossible.

Forme atypique

Cette forme pathologique est plus compliquée. Lorsque l'hyperplasie atypique glandes se développent encore plus rapidement. Cependant, la santé des femmes est plus dangereuse que leurs modifications structurelles, qui provoquent le développement de tumeurs malignes. L'infertilité est un compagnon fidèle de la maladie.

La division de l'hyperplasie en formes se fait également par sa localisation.

Avec forme focale

L'hyperplasie focale est caractérisée par la localisation de cellules endométriales "affectées" dans une zone spécifique de l'utérus. Son développement est fixé dans les polypes, une couche constante de l'endomètre, les kystes.

Dans 5% des cas rapportés, l'hyperplasie muqueuse ressemble à la formation d'un polype de l'endomètre (certaines parties de la muqueuse se développent avec le stroma sous-jacent). Si, dans les formes glandulaires, le composant glandulaire est fixé comme composant principal, alors dans les polypes fibreux, il y a plus de tissu conjonctif.

Forme diffuse

La couche modifiée affecte toute la surface de la muqueuse utérine. La couche augmente uniformément. Dans le même temps, la prolifération des cellules de l'endomètre se développe parallèlement au volume de la membrane muqueuse.

Traitement

Le diagnostic d'hyperplasie de l'endomètre n'est pas une phrase. Si la pathologie est détectée à temps et que le traitement est choisi correctement, la possibilité pour la femme de devenir mère revient.

Le médecin sera en mesure de choisir le bon schéma de traitement après un examen approfondi qui révélera le stade de la maladie et sa forme. À cette fin, un examen histologique des spécimens de l'endomètre est effectué. L'objectif principal du diagnostic est de comprendre et d'éliminer le facteur qui a provoqué les changements hormonaux pathologiques. Après avoir reçu les données nécessaires au cours de l’étude, le médecin prescrit un schéma thérapeutique individuel.

Si la pathologie est au stade initial de son développement, ils sont traités avec des médicaments à base d'hormones. Leur tâche consiste à équilibrer le ratio œstrogène et progestérone dans le corps d'une femme.

Au cours du traitement, le médecin prescrit les médicaments suivants:

  • Contraceptifs oraux ou médicaments hormonaux;
  • Drogues du groupe des gestagènes (Duphaston);
  • Complexes de vitamines;
  • Préparations de fer.

N'oubliez pas que l'auto-sélection des médicaments et de leur dosage n'est pas autorisée! La sélection des médicaments et la détermination des spécificités de leur admission ne doivent être effectuées que par le médecin traitant. Il prend en compte de nombreux facteurs: l'âge, l'état de santé d'une femme et son poids, la présence d'autres maladies.

Si le traitement conservateur a échoué ou si la maladie est négligée, l'hystéroscopie est utilisée avec curetage de la couche «supplémentaire» de l'endomètre. Une telle opération est sans danger. Cela vous permet de sauver la capacité de reproduction des femmes.

Dans la plupart des cas, le traitement dure au moins six mois. En même temps, il faudra rétablir l'équilibre hormonal, le cycle menstruel et le processus d'ovulation.

Puis-je tomber enceinte après avoir traité l'hyperplasie

Si toutes les recommandations du médecin sont suivies, une grossesse réussie sera une récompense pour une femme pour un traitement de longue durée. Cependant, une telle conception est préférable de planifier. Une grossesse après un traitement avec des médicaments hormonaux est prévue dans le mois qui suit l’annulation des médicaments "graves". Après la chirurgie, la période de rééducation est plus longue, environ six mois.

Pour augmenter les chances de grossesse après une hyperplasie de l'endomètre, une femme doit suivre ces règles:

  • Subir des examens gynécologiques préventifs;
  • Tout saignement vaginal ou tout écoulement inhabituel devrait constituer un motif d'attention immédiate pour les soins médicaux;
  • Contrôler le poids;
  • Évitez les chocs émotionnels et le stress;
  • Abandonnez les mauvaises habitudes.
  • Équilibre nutrition.

Après un cours complet de médecine et de récupération, un nouveau diagnostic est effectué. Avec son aide, le succès de la thérapie est déterminé.

FIV avec hyperplasie

Si après la thérapie à long terme la conception tant attendue ne se produit pas, les médecins recommandent à la femme de demander l'aide d'une fécondation in vitro. Toutefois, cela ne signifie pas qu'il est possible d'utiliser une «grossesse en éprouvette» sans traitement de la pathologie.

L'hyperplasie de l'endomètre et la FIV sont les mêmes concepts incompatibles que cette maladie et cette conception naturelle. Après tout, les modifications apportées aux tissus de l'endomètre ne permettront pas de "sélectionner" les ovules requis, car l'ovulation ne se produit pas pendant la pathologie. Même si un miracle se produit, le zygote préparé ne pourra pas "s'accrocher" à la couche de l'utérus afin de poursuivre son développement.

Cependant, après avoir retiré la couche utérine «extra» et dangereuse, ramenant l'équilibre hormonal à la normale, la femme a toutes les chances de devenir une mère heureuse.

Hyperplasie de l'endomètre est-il possible de tomber enceinte après curetage

Puis-je tomber enceinte avec une hyperplasie de l'endomètre? Et après ça?

L'hyperplasie est une maladie caractérisée par une expansion importante des tissus de l'endomètre utérin. Cela viole les changements cycliques de l'utérus: l'ovulation ne se produit pas.

La question la plus pressante de toutes les femmes atteintes de cette maladie est de savoir si la grossesse et l'hyperplasie de l'endomètre sont compatibles.

Hyperplasie de l'endomètre: pourquoi survient-elle et comment affecte-t-elle la conception?

Cette pathologie se manifeste par une prolifération abondante de tissu muqueux dans l'utérus, auquel est fixé un oeuf fécondé.

Au cours du cycle menstruel, l'endomètre se développe au même rythme que le fond hormonal de la femme et se prépare à l'adoption d'un ovule. Si la conception n'était pas, elle diminue.

Ensuite, le cycle se répète. En cas d'hyperplasie, l'endomètre ne revient pas à un état réduit, donc aucune nouvelle ovulation ne se produit.

Une grossesse extra-utérine est-elle déterminée par un test de grossesse? Vous trouverez la réponse ici.

Causes de l'hyperplasie de l'endomètre

La maladie est due à des troubles hormonaux:

    après raclage, avortement; en raison de fibromes utérins, polykystiques, endométriose, diabète sucré, maladies hépatiques et autres affectant les hormones; une augmentation de l'œstrogène ou une diminution de la progestérone; troubles métaboliques.

Symptômes de l'hyperplasie de l'endomètre

La maladie est rare sur les symptômes. Les seuls changements notables sont les irrégularités menstruelles. Cependant, ce symptôme est facile à oublier pendant la ménopause ou d'autres maladies gynécologiques, lorsque la menstruation est irrégulière.

Le médecin est habituellement traité plus tôt avec des pertes de sang entre les règles, ce qui allonge ou raccourcit la durée de la menstruation et augmente le volume de sang menstruel. Parfois, le symptôme est l'incapacité de concevoir un enfant.

Une grossesse est-elle possible?

L'hyperplasie glandulaire de l'endomètre et la grossesse sont deux concepts incompatibles. Il y a deux raisons qui empêchent la conception:

    les troubles hormonaux entraînent un manque d'ovulation; la muqueuse utérine est incapable de recevoir l'embryon en raison de changements dans la structure.

Si néanmoins la conception se produisait, la probabilité de développement anormal du fœtus, de fausse couche et même de formation de maladies oncologiques est élevée. En cas d'hyperplasie, l'avortement et le traitement complet de la maladie sont souvent recommandés.

L'hyperplasie de l'endomètre interfère avec la grossesse, mais le traitement précoce de la maladie (avant le passage aux formes compliquées) permet à la femme de préserver la possibilité de concevoir. Le traitement consiste à éliminer les causes initiales de la maladie et à prendre des contraceptifs oraux pendant six mois ou plus. Dans les cas relativement graves, le médecin prescrit de gratter des couches supplémentaires de l'endomètre.

Peu de gens aujourd'hui savent si le VIH est traité. Dans l'article, nous avons rassemblé les dernières informations à ce sujet.

Pour ce qui est du nombre de personnes vivant avec le VIH, la majorité d'entre elles ont également des idées floues. Avec elles, vous pouvez vivre jusqu'à la vieillesse.

Grossesse après hyperplasie de l'endomètre

Dans la plupart des cas, la grossesse survient naturellement immédiatement après le traitement de l'hyperplasie de l'endomètre. Si d'autres causes d'infertilité ne peuvent être guéries, la conception par FIV est possible. Dans le même temps, l’enfant se développe normalement chez la mère récupérée, aucune complication associée à une hyperplasie n’est observée.

Il est possible que la maladie réapparaisse après l'accouchement. Cependant, pour la plupart des femmes, cela est moins important, car elles ont déjà un bébé en bonne santé dans les bras et l'hyperplasie peut toujours être traitée à nouveau.

Le plus important est de consulter régulièrement le gynécologue et de vérifier la présence d'hyperplasie. Seul un traitement opportun permettra de préserver la fonction de fertilité et d’éviter les complications de la maladie, notamment les tumeurs malignes.

Est-il possible de tomber enceinte après curetage de l'hyperplasie de l'endomètre

Articles populaires sur le sujet: est-il possible de tomber enceinte après curetage de l'hyperplasie de l'endomètre

La ménorragie est une pathologie somatique grave qui complique le flux du cycle menstruel et conduit souvent à des troubles mentaux.

Questions et réponses sur: est-il possible de tomber enceinte après curetage de l'hyperplasie de l'endomètre

Je m'excuse pour l'analphabétisme médical. Je vais essayer de décrire ma situation le plus précisément possible.

On m'a diagnostiqué une hyperplasie de l'endomètre (j'ai effectué une échographie trois fois en six mois, avec les résultats suivants:

Jour 6 m, cycle - endomètre 9 mm,

7 jours - 11-12 mm

La menstruation est régulière, comme une montre, tous les 28 jours pendant 5 jours, à partir de la première menstruation (débutée à 10 ans et demi) et jusqu'à aujourd'hui, il n'y avait qu'une petite perte de sang entre les menstruations seulement 3 fois. Pendant la menstruation (plus près de la fin), des caillots de couleur rouge foncé se détachent, autant que je sache, il s’agit de particules d’épithélium. Mensuelle abondante et douloureuse.

1. Mettez le "Miren" (mais c'est 5 ans sans enfants ((()

2. faire le grattage

3. médicaments hormonaux

Un autre médecin a suggéré que si vous pouvez tomber enceinte, l'hyperplasie risque de passer.

1. Pour diagnostiquer une hyperplasie de l'endomètre, quelques résultats échographiques sont-ils disponibles?

Ne devrait-il pas y avoir des diagnostics supplémentaires?

2. Le type de traitement affecte-t-il l'apparence de l'EH? Comment puis-je déterminer le type d'EH?

3. Est-il nécessaire de faire le grattage dans le cas d'EH? Ou assez de traitement avec des pilules hormonales?

Les pilules hormonales suppriment-elles l'ovulation (en particulier celles qui me sont recommandées)?

Après un tel traitement, faut-il stimuler l'ovulation?

4. Quelle est la meilleure option de traitement pour avoir un bébé dans le futur?

5. Combien de temps dure environ le traitement?

Après quelle heure sera vraiment capable de concevoir un enfant?

Le type d'hyperplasie de l'endomètre est établi par l'examen patho-histologique d'un frottis obtenu par curetage diagnostique de l'utérus et du rapport m / m. Une femme a le droit de refuser le curetage diagnostique, mais les diagnostics les plus terribles ne sont utilisés que par cette méthode. Vous pouvez suivre un traitement avec des contraceptifs oraux à faible dose, ils ont un bon effet thérapeutique et non seulement une hyperplasie de l’endomètre, mais aussi une infertilité. Le choix des contraceptifs est basé sur la taille, le poids, la présence de mauvaises habitudes, de maladies concomitantes. Après l'annulation des contraceptifs, il n'est pas nécessaire de stimuler l'ovulation, car les COCI ne détruisent pas, mais régulent et l'ovulation est restaurée après l'annulation elle-même, dans certains cas immédiatement après l'annulation, dans certains cas - dans les 3 MTS.

Pour la contraception, contactez le bureau de planification familiale ou le centre de planification familiale. L'efficacité du traitement est contrôlée par les ultrasons et la qualité de la menstruation elle-même.

1) Est-il possible qu’après raclage l’endomètre atteigne 17 mm?

2) Je comprends que le polype a été enlevé. Puis-je essayer de tomber enceinte maintenant?

3) Quel est le traitement habituel prescrit pour un tel diagnostic?

4) Et le médecin m'a dit de boire de la vitamine E-1p par jour et de 1t-3p folique par jour, je bois depuis 3 mois, n'est-ce pas nocif?

5) Parfois, le bas-ventre a mal et a l'impression d'être gonflé. Est-ce normal ou non? J'ai hâte d'entendre

En octobre 2009, après curetage de l'endomètre et élimination du polype, le PIP est une hyperplasie glandulo-polypeuse de l'endomètre avec adénomatose focale légère et modérément marquée.

A réussi le cours de Differilin pendant 3 mois à 11,25 V / m tous les 3 mois.

En janvier 2010, une échographie - M-echo 1,2 mm, Conclusion: léiomyome utérin de petite taille (8 mm, il était de 10 mm avant le traitement).

Un autre résultat de l'IGP (micro) après le traitement de la difériline: 1) parmi le mucus, les couches de l'épithélium mature multicouche sans seuil, sans couches sous-jacentes. 2) endomètre hypoplasique mixte.

Nous voulons vraiment un deuxième enfant.

Le premier enfant a 10 ans, la grossesse et l'accouchement sont normaux.

Actuellement, les résultats des tests sanguins:

Formulation sanguine complète avec numération plaquettaire: tout est indiqué. en norme

Autres résultats sanguins:

AlT 12.66 (valeur de référence 10.0-31.0)

Bilirubine totale 11.6 (référence. Valeurs 3.4-17.0)

Bilirubine droite 1,96 (référent. Valeurs 0-3,4)

GGT 13.3 (valeurs de référence 7-40)

Glycémie 5,74 (référence. Valeurs 3,6-5,89)

Thymol test 1,3 (référent. Valeurs 0-5)

IgM 0,23 (moins de 0,9-aucun anticorps),

Rubéole IgG supérieure à 500,0 (10 ou plus - présence d’anticorps),

IgM 0,162 (moins de 0,8 - pas d'anticorps)

Toxaplasma IgG inférieur à 0,130 (inférieur à 1,0 - absence d'anticorps),

IgM 0,152 (0-0,8 - pas d'anticorps)

Chlamydia IgG 0.4 (0.9 ou moins-absent. Anticorps),

IgA 0,1 (moins de 0,9 négatif)

CMV IgG 84.82 (1,0 ou plus - présence d'anticorps),

IgM 1,31 (plus de 1-la présence d'anticorps).

Je vous prie de déchiffrer les résultats et de demander:

1. quoi d’autre devrait être testé pour la planification de la grossesse et quelle méthode est la plus efficace?

2. Que faire avec les taux élevés d'IgM 1.31 de CMV et d'autres? (peut être approfondi?)

3. Quelle est la probabilité, avec ces antécédents de maladie (adénomatose focale avant traitement), de tomber enceinte indépendamment, de porter et de donner naissance à un bébé en bonne santé.

4. Comment la grossesse et l'accouchement peuvent-ils affecter votre diagnostic précédent?

Le médecin prescrit pour le traitement de CMV lavomax, proteflazid, bougies Genferon. Après traitement après 2 semaines. sang sur le CMV et si tout va bien, alors vous pouvez être enceinte. Est-ce vrai? Est-il nécessaire de décréter. traitement encore vérifier PCR mycoplasme, ureplazma, etc. (le médecin dit n'est pas nécessaire)?

Est-il possible de tomber enceinte après curetage de l'hyperplasie de l'endomètre

Questions et réponses sur: est-il possible de tomber enceinte après curetage de l'hyperplasie de l'endomètre

Bon après midi J'ai 25 ans.
Je m'excuse pour l'analphabétisme médical. Je vais essayer de décrire ma situation le plus précisément possible.
On m'a diagnostiqué une hyperplasie de l'endomètre (j'ai effectué une échographie trois fois en six mois, avec les résultats suivants:
Jour 6 m, cycle - endomètre 9 mm,
7 jours - 11-12 mm
8 jours - 11 mm.
La menstruation est régulière, comme une montre, tous les 28 jours pendant 5 jours, à partir de la première menstruation (débutée à 10 ans et demi) et jusqu'à aujourd'hui, il n'y avait qu'une petite perte de sang entre les menstruations seulement 3 fois. Pendant la menstruation (plus près de la fin), des caillots de couleur rouge foncé se détachent, autant que je sache, il s’agit de particules d’épithélium. Mensuelle abondante et douloureuse.

Le gynécologue a suggéré 3 solutions au problème (pas d'enfants, pas d'avortements, nous voulons vraiment des enfants):
1. Mettez le "Miren" (mais c'est 5 ans sans enfants ((()
2. faire le grattage
3. médicaments hormonaux

Nous nous sommes arrêtés aux tablettes (à mon choix, "Regulon", "Norkolut" ou "Yarin" (d'où je sais lesquelles me conviendront le mieux)).
Un autre médecin a suggéré que si vous pouvez tomber enceinte, l'hyperplasie risque de passer.

J'ai commencé à chercher des informations sur ce diagnostic, plus je lisais, plus je doutais de la compétence de mon médecin. En conséquence, un certain nombre de questions se posent:
1. Pour diagnostiquer une hyperplasie de l'endomètre, quelques résultats échographiques sont-ils disponibles?
Ne devrait-il pas y avoir des diagnostics supplémentaires?
2. Le type de traitement affecte-t-il l'apparence de l'EH? Comment puis-je déterminer le type d'EH?
3. Est-il nécessaire de faire le grattage dans le cas d'EH? Ou assez de traitement avec des pilules hormonales?
Les pilules hormonales suppriment-elles l'ovulation (en particulier celles qui me sont recommandées)?
Après un tel traitement, faut-il stimuler l'ovulation?
4. Quelle est la meilleure option de traitement pour avoir un bébé dans le futur?
5. Combien de temps dure environ le traitement?
Après quelle heure sera vraiment capable de concevoir un enfant?

Grossesse après curetage de l'hyperplasie de l'endomètre

Curetage de l'hyperplasie de l'endomètre: avis de médecins

En gynécologie, les pathologies de l’utérus nécessitant une intervention instrumentale, diagnostique ou thérapeutique, sont très courantes. Une de ces maladies est l'hyperplasie de l'endomètre, dont le traitement consiste le plus souvent en un curetage. Pour les femmes confrontées à ce diagnostic, il est très important de comprendre l’essence et la séquence de la procédure, ainsi que de réaliser les conséquences possibles. Selon l'hypothèse, l'hyperplasie de l'endomètre est très fréquente.

L'hyperplasie de l'endomètre est une tumeur bénigne de l'endomètre (couche interne de l'utérus), entraînant son épaississement et son augmentation de taille. La raison de ce processus est une augmentation du nombre d’éléments stromaux et glandulaires dans l’endomètre.

Endometria sont de différents types:

  1. Glandulaire (augmentation du tissu glandulaire).
  2. Kystique glandulaire
  3. Adénomatose. C'est une pathologie précancéreuse. Dans environ 10% des cas, il se développe en une tumeur maligne.
  4. Fibromes fibreux et glandulaires de l'endomètre. C'est le type le plus courant d'hyperplasie. Ils sont rarement convertis en malins, mais peuvent causer le cancer de l'endomètre.

Nous examinons ci-dessous ce qu’ils écrivent sur la procédure de grattage des avis.

L'hyperplasie de l'endomètre est une pathologie courante chez tous les groupes d'âge chez les femmes. Le plus souvent, cependant, cette pathologie survient pendant la puberté ou la ménopause, lorsque des changements hormonaux cardinaux se produisent dans le corps.

Les conditions préalables pour l'hyperplasie de l'endomètre sont:

  1. Échec de l'équilibre hormonal (déficit en progestérone dans le contexte de surcharge en œstrogènes).
  2. Diabète sucré, hypertension, obésité, maladies de la glande thyroïde, des glandes surrénales, etc.
  3. Fibromes utérins et adénomyose.
  4. Prédisposition génétique.
  5. Avortements.

Avec l'hyperplasie de l'endomètre à la ménopause, le raclage est considéré comme la seule méthode de traitement.

La principale caractéristique de tous les types de cette pathologie est la décharge irrégulière et non cyclique de la couleur sanglante. Ils apparaissent généralement entre les menstruations ou après un délai. Les rejets ne sont pas abondants, ils se tachent. Un excès d'œstrogènes dans le corps d'une femme peut entraîner l'infertilité, tandis que l'hyperplasie de l'endomètre ne se manifeste pas. Par conséquent, l'absence de grossesse avec une activité sexuelle régulière pendant l'année constitue une raison sérieuse de contacter un spécialiste. L'hyperplasie est souvent confondue avec le myome (avec ce diagnostic) ou avec une fausse couche à un stade précoce.

Une hyperplasie de l'endomètre est diagnostiquée (le curetage et les examens sont discutés ci-dessous) après un examen pelvien, une échographie pelvienne et une hystéroscopie (examen de l'utérus avec un appareil spécial). Le grattage obtenu par hystéroscopie est examiné pour déterminer le type d'hyperplasie. Une biopsie par aspiration peut également être réalisée lorsqu'un examen histologique est effectué avec un morceau de l'endomètre. La vérification du taux d’œstrogènes et de progestérone est également un type de diagnostic de l’hyperplasie de l’endomètre.

Le traitement de l'hyperplasie de l'endomètre est nécessaire pour tout le monde, indépendamment de l'âge et du degré d'infestation. L'hystéroscopie et le curetage sont les méthodes de traitement et de diagnostic les plus efficaces. Ci-dessous, nous parlerons en détail de raclage. Hyperplasie de l’endomètre selon les examens postménopausiques peut survenir.

Le curetage (curetage endométrial) est une procédure courante en gynécologie. C'est une intervention invasive dans la structure des organes génitaux féminins. Au cours de cette manipulation, le médecin enlève la couche fonctionnelle de la membrane muqueuse sans toucher aux autres tissus. À la prochaine menstruation, l'endomètre est restauré de manière indépendante.

Mais dans de rares cas, il arrive que l’hyperplasie de l’endomètre sans curetage (il existe des critiques à ce sujet) soit guérie.

Le nettoyage de l'utérus est fait afin de diagnostiquer ou de traiter diverses maladies gynécologiques. Par conséquent, les procédures sont divisées en thérapeutique et diagnostique. La dernière option est utilisée si vous présentez les symptômes suivants:

  1. Cycle mensuel irrégulier.
  2. Saignements menstruels abondants et prolongés.
  3. Ménorragie (saignements entre les règles).
  4. Algoménorrhée (sensation douloureuse pendant la menstruation).
  5. Infertilité
  6. Tumeur maligne suspectée.

Assez souvent, il y a une croissance bénigne de la membrane muqueuse (focale ou diffuse). Par conséquent, selon les critiques, le curetage de l'hyperplasie de l'endomètre est très courant. C'est important pour les femmes qui attendent la confirmation du diagnostic.

À des fins thérapeutiques, le grattage est utilisé non seulement pour l'hyperplasie, mais également pour d'autres pathologies, à savoir:

Fibromes sous-muqueux (sous-muqueux).

Polypes du corps et du col utérin.

Grossesse obstétrique ou extra-utérine.

Accouchement avec pathologie.

Pour remédier à la situation ci-dessus, vous pouvez utiliser le grattage. Entre autres choses, cette procédure est l'une des méthodes permettant de mettre fin à une grossesse non désirée. Et bien que d’autres méthodes soient maintenant davantage utilisées, telles que l’aspiration sous vide ou l’avortement médicamenteux, cette procédure est toujours pertinente.

Il est important de se rappeler que la procédure de curetage de l'endomètre avec hyperplasie à la ménopause, selon les critiques, indique des contre-indications. Par exemple, en cas de maladies infectieuses et inflammatoires aiguës du vagin et du col de l'utérus, la procédure doit être abandonnée car elle peut provoquer une lésion de l'utérus. L'exception est le cas du retard du placenta pendant le travail.

Comme pour toute intervention invasive, l’hyperplasie de l’endomètre doit être soigneusement préparée. La première chose à retenir est que la procédure est effectuée certains jours du cycle menstruel, ce qui permet de réduire les saignements. La seconde est qu’un examen multiforme de la femme est nécessaire, notamment:

  1. Analyse générale du sang et de l'urine.
  2. Microscopie vaginale (frottis).
  3. Sélections Bakposev.
  4. Un test sanguin pour la biochimie, ainsi que des hormones.

Un tel examen est nécessaire pour identifier les pathologies accompagnant l'hyperplasie, car elles peuvent interférer avec le curetage ou entraîner des complications postopératoires. Avant la procédure, une femme doit respecter les conditions suivantes:

  1. Refuse de prendre des médicaments.
  2. Abstenez-vous de la sexualité.
  3. Arrêtez d'utiliser des produits d'hygiène intime, y compris les suppositoires et les pilules vaginaux. Les effets de gratter l'hyperplasie de l'endomètre et les examens intéressent beaucoup de personnes.

Pour arrêter de prendre des médicaments doit être deux semaines avant la procédure, le reste des conditions sont remplies quelques jours avant la manipulation. Douze heures avant l’opération, vous devez refuser de prendre des aliments et des liquides, c’est-à-dire que la procédure doit être à jeun.

La chose la plus importante qui inquiète le patient avant la procédure est, en fait, comment elle est effectuée. Curetage en conditions stationnaires dans la salle d’opération gynécologique. Cette procédure étant très douloureuse, le patient est obligatoirement introduit dans l'anesthésie par anesthésie par voie intraveineuse. Si la procédure est pratiquée après un accouchement ou une fausse couche, l'anesthésie n'est pas nécessaire car le col de l'utérus sera suffisamment dilaté.

Au stade initial, le canal cervical est ouvert à l'aide d'un extenseur en métal spécial. Vient ensuite le curetage immédiat de la membrane muqueuse de la curette (cuillère chirurgicale). Parfois, un aspirateur à vide est utilisé à cette fin. Mais avant d'y entrer, vous devez vérifier l'emplacement et la longueur de l'utérus, car il peut se plier.

Idéalement, l'opération est effectuée sous le contrôle d'un hystéroscope, mais l'option "aveugle" est également possible. L'hystéroscope affiche sur le moniteur une image indiquant clairement les zones à gratter. Dans le même temps, une biopsie peut également être prise pour une investigation plus poussée. L'hyperplasie de l'endomètre peut nécessiter une intervention chirurgicale en deux étapes: d'abord, la cavité utérine est raclée, puis le canal cervical. Gratter pour l'hyperplasie de l'endomètre postménopausique et les examens sont discutés ci-dessous.

Lors du raclage, la couche superficielle de l'endomètre est éliminée et c'est pourquoi il faut un certain temps pour se régénérer. En règle générale, il s’agit d’un processus rapide, d’une durée comparable à celle d’une menstruation normale. Cependant, cette procédure endommage toujours la membrane muqueuse, donc une possible douleur paroxystique dans le bas-ventre et des saignements. Au départ, la décharge est coagulée, puis sanglante, semblable à du sang, et après une semaine et demie, elle s’arrête et tout redevient normal. Si les douleurs sont intenses et gênent une femme dans la période postopératoire, des médicaments anti-inflammatoires, tels que l'ibuprofène, sont possibles. Selon les critiques, d'autres options de traitement après curetage avec hyperplasie de l'endomètre avec ménopause, ne sont pas nécessaires.

Après la chirurgie, un délai de 4 semaines ou plus est possible. En cas de retard de plus de trois mois, il est judicieux de contacter un gynécologue. Cela vaut également la peine si la décharge ne se termine pas et si la douleur s'intensifie, ou en cas d'élévation de température. Ces symptômes indiquent la présence de complications, par exemple:

  1. Endométrite (processus inflammatoire).
  2. Saignements utérins.
  3. Hématométrie (accumulation de sang dans l'utérus).

Hyperplasie de l'endomètre, curetage: avis de médecins

Pendant la chirurgie, lésion de l'utérus, rupture d'une cuvette, dilatateur ou sonde. Cela peut être dû à une exécution incompétente de la manipulation ou à l'absence d'hystéroscope. Avec le temps, ces lésions disparaîtront et à la place, des adhérences pourraient apparaître, ce qui pourrait bien être la raison pour laquelle l'embryon ne serait pas fixé sur la paroi de l'utérus et, partant, pour l'infertilité.

Le traitement de l'hyperplasie de l'endomètre après curetage, selon les examens, devrait être complet.

Après une procédure réussie, il est conseillé à la femme d’être attentive à sa santé afin de permettre au corps de récupérer complètement.

Les gynécologues conseillent aux règles suivantes de se conformer aux règles suivantes:

  1. Abstinence sexuelle.
  2. Ne prenez pas de bain ou allez au sauna, excluez tout stress thermique sur le corps.
  3. N'utilisez pas de seringues ni de tampons.
  4. Évitez les efforts physiques actifs.
  5. Ne prenez pas de médicaments anticoagulants tels que l'héparine ou l'aspirine.
  6. Contrôler trois mois après la procédure avec un don de sang pour les hormones.

Pas moins troublant pour une femme qui a connu le raclage, la question réside dans la possibilité supplémentaire de concevoir un enfant. Malheureusement, personne ne peut y répondre concrètement. Aucun spécialiste ne garantira une grossesse future. Cela dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, du succès de la procédure, de la raison pour laquelle la manipulation a été effectuée. Si l'hyperplasie de l'endomètre n'affecte pas les ovaires, il ne devrait y avoir aucun obstacle à la procréation après la procédure, une grossesse peut survenir lors de la prochaine intervention chirurgicale d'ovulation.

Avec l'hyperplasie de l'endomètre, un curetage est-il nécessaire? Les avis confirment qu'il existe une alternative. À propos de cela plus loin.

Avec de multiples rechutes d'hyperplasie, des mesures drastiques peuvent être prises. Si la patiente n'a pas l'intention d'accoucher davantage, il peut s'agir d'une élimination complète de la muqueuse endométriale. Dans les cas particulièrement difficiles, l'utérus, les ovaires et les appendices peuvent être complètement retirés. Dans ce cas, le traitement sera long et difficile, car de telles mesures affectent grandement l'équilibre hormonal dans le corps de la femme.

Afin d'éviter de futurs problèmes de santé, seuls le médecin expérimenté peut faire confiance au curetage. Dans ce cas, les femmes sont tenues de suivre scrupuleusement toutes les recommandations formulées avant et après l'opération.

Raclage pour l'hyperplasie de l'endomètre avec la ménopause

Les analyses confirment que lorsque l’oestrogène s’accumule dans le corps de la femme tout en diminuant la progestérone, il peut provoquer une maladie aussi dangereuse que la ménopause de l’hyperplasie de l’endomètre. Le groupe à risque comprend le beau sexe, qui a eu une longue période avant la ménopause, avec des fibromes, une inflammation de l'endomètre ou des formations dans la poitrine. Le traitement comprend les étapes suivantes:

  • curetage diagnostique;
  • analyse du matériel de l'utérus;
  • le gynécologue choisit ensuite les hormones nécessaires pour arrêter l'hyperplasie;
  • grattant des anomalies trouvées dans l'utérus, utiliser un laser dans certains endroits de prolifération cellulaire;
  • les formes d'exposition hormonale et chirurgicale sont combinées;
  • en cas de rechute de la maladie, l'organe est retiré, après quoi un traitement hormonal est répété.

En plus du curetage de l'utérus, d'autres types de thérapie sont utilisés. Le plus important d'entre eux est la correction conservatrice avec des médicaments. Ce sont d’abord des médicaments hormonaux dont l’effet est de restaurer l’équilibre œstrogène-progestérone dans le corps. Les principaux médicaments utilisés dans ce cas sont:

  1. Mikrolut et Provera (progestatifs et progestatifs).
  2. "Mersilon", "Jess", "Divina" (œstrogène-progestatif).
  3. "Fareston", "Novofen" (médicaments anti-œstrogènes).
  4. "Danol", "Nemestran" (inhibiteurs de la gonadotrophine).
  5. «Décapeptil», «Buséréline» (médicaments génériques de la gonadoréline).

Ces médicaments peuvent être prescrits en tant que traitement autonome ou en tant que thérapie d'entretien et de rééducation après curetage. Dans ce dernier cas, il est possible d’obtenir le meilleur effet du traitement. En plus de ces médicaments peuvent être prescrits immunomodulateurs, antioxydants et autres médicaments visant à maintenir le corps normal. Mais, selon les critiques, le traitement de l'hyperplasie de l'endomètre avec curetage est plus efficace.

C'est une mesure nécessaire dans le diagnostic et le traitement de nombreuses maladies gynécologiques, y compris les affections pathologiques de l'endomètre. La procédure est relativement simple, mais requiert une exécution de haute qualité, un spécialiste hautement qualifié, une conduite minutieuse, une préparation minutieuse et une attention particulière portée à votre corps pendant la période de rééducation. Tout cela contribuera à éviter des problèmes à l'avenir et contribuera à la dynamique positive du traitement.

L’opinion des patients sur cette procédure est plutôt ambiguë. Beaucoup de gens notent qu'avec l'hyperplasie de l'endomètre, une rechute survient quelque temps après le curetage. Dans une telle situation, il est nécessaire de comprendre l’importance de la thérapie de suivi après la chirurgie, car le curetage de l’utérus avec une hyperplasie de l’endomètre, selon certaines revues, ne guérit pas, mais supprime seulement les symptômes.

L'endomètre est la membrane muqueuse tapissant la cavité interne de l'utérus.

Le rôle de la muqueuse utérine pendant la grossesse:
C'est un endomètre fonctionnel qui sécurise et développe plus avant un ovule fécondé dans l'utérus. Le succès ou l’échec (fin volontaire) de la grossesse du premier trimestre dépend en grande partie de son état.

Implantation d'un œuf fécondé dans l'endomètre

L'endomètre est très sensible aux effets des stéroïdes sexuels. Il réagit aux moindres fluctuations du fond hormonal d'une femme. Le déséquilibre endocrinien provoque un certain nombre de changements douloureux, y compris l'hyperplasie.

Parmi les maladies gynécologiques, cette pathologie occupe la 2e place après les maladies infectieuses des organes génitaux féminins. L’impossibilité d’une grossesse avec hyperplasie de l’endomètre est une question brûlante dans la pratique obstétricale et gynécologique moderne.

L'une des conditions essentielles au développement de l'hyperplasie est le déséquilibre hormonal, plus précisément l'œstrogène.

L'œstrogène est une formation excessive ou un effet accru sur l'endomètre de l'œstrogène avec un manque de progestérone.

Sous l'influence de l'œstrogène, la couche fonctionnelle détruite de la muqueuse utérine est restaurée après la menstruation.

Le volume principal d'œstrogène est produit par l'unité folliculaire ovarienne. Après la libération de l'œuf par le follicule mature (ovulation), la synthèse d'œstrogènes diminue fortement et le follicule rompu est régénéré dans le corps jaune de l'ovaire.

  • La progestérone est une hormone antagoniste des œstrogènes.
    Il empêche la reproduction des cellules de l'endomètre, inhibe la croissance des glandes utérines et les met en phase de sécrétion.

La progestérone est produite par le corps jaune de l'ovaire.

À partir du milieu du cycle menstruel après l’ovulation, la production d’œstrogènes diminue fortement et la progestérone augmente.

La progestérone n'est pas appelée accidentellement "hormone de grossesse". Sous son influence, l'endomètre atteint l'état nécessaire à l'implantation et au développement d'un ovule fécondé: les glandes utérines sécrètent un secret spécifique, le stroma de l'endomètre est relâché, grossi, rempli de nourriture (vaisseaux sanguins). Le tonus de l'utérus est réduit. La richesse en progestérone contribue à la fixation fiable de l'ovule et au déroulement normal de la grossesse.

De toute évidence, le déficit en progestérone

  • premièrement: cela menace la grossesse;
  • deuxièmement, cela conduit à une reproduction anormale des cellules de l'endomètre, à une croissance proliférative, à une déformation et à un dysfonctionnement des glandes utérines, c'est-à-dire une hyperplasie de la muqueuse utérine.

En cas d'hyperplasie de l'endomètre, il existe une pénurie absolue de progestérone ou un effet insuffisant de cette hormone sur l'endomètre.

Sans surprise, fausses couches et infertilité - symptômes cliniques hyperplasie de l'endomètre. Cette maladie se manifeste aussi:

  • violation du cycle menstruel,
  • sécrétions sanglantes non cycliques,
  • saignements utérins.

Retour à la table des matières

L'hyperplasie de la muqueuse utérine est un processus pathologique complexe. Cela implique non seulement les organes génitaux, mais aussi tout le corps d'une femme.

La «dégradation» du statut hormonal «œstrogènes / progestérone» survient dans de nombreuses maladies:

  • Perturbation du cycle menstruel: anovulation, insuffisance du corps jaune, raccourcissement de la phase lutéale du cycle.
  • Tumeurs ovariennes produisant des œstrogènes.
  • Syndrome des ovaires polykystiques.
  • Échange de troubles neuroendocriniens:
    - pathologie du système hypothalamo-hypophysaire;
    - maladie de la thyroïde;
    - maladie surrénalienne;
    - l'obésité;
    - diabète;
    - maladie du foie;
    - maladie hypertensive.
  • Facteurs locaux qui augmentent la sensibilité de l'endomètre aux œstrogènes:
    - inflammation, infection;
    - lésion mécanique de la muqueuse utérine (avortement, etc.).
  • Diminution de l'immunité.
  • Le stress.
  • Maladies utérines: myomes, endométriose, etc.

Tout sur les symptômes, les formes et le traitement de l'hyperplasie de l'endomètre, lisez en détail ici:
Traitement de l'hyperplasie de l'endomètre

Puis-je tomber enceinte avec une hyperplasie de l'endomètre?

L'examen des femmes souffrant d'infertilité dans 70% des cas a révélé une hyperplasie diffuse de l'endomètre, dans 11% des cas.

Hyperplasie glandulaire simple de l'endomètre avec grossesse dans la plupart des cas sans traitement est incompatible.

L'hyperplasie endométriale atypique est une affection précancéreuse dangereuse qui nécessite un traitement agressif. Dans des conditions de traitement continu ou de traitement chirurgical radical de cette forme d'hyperplasie, la grossesse est impossible.

Stérilité endocrinienne pour l'hyperplasie de l'endomètre

L'anovulation est la cause principale de l'hyperplasie de l'endomètre chez les femmes jeunes.

Il existe deux mécanismes principaux d'anovulation:

  • atrésie du follicule,
  • la persistance du follicule.

Pourquoi ne pas une grossesse avec atresia folliculaire?

L'atrésie folliculaire est un processus pathologique de développement inverse et de mort du follicule dominant dans l'ovaire. L'ovule dans le follicule anormal ne mûrit pas, il meurt. Pas d'ovulation - pas de conception.

Pourquoi la grossesse est-elle impossible avec la persistance du follicule?

La persistance du follicule est un développement pathologique lent du follicule, entraînant une perturbation du cycle ovarien. L'ovule dans le follicule persistant se développe normalement et atteint sa pleine maturité. Mais pour diverses raisons, elle est sa ne laisse pas, c'est-à-dire que l'ovulation ne se produit pas.

Le follicule anormal continue à produire des œstrogènes tout au long du cycle menstruel anovulatoire. En fin de compte, le cycle se termine par des saignements utérins - la conception est impossible.

C'est pourquoi l'œstrogène, l'hyperplasie de l'endomètre et l'infertilité se développent sur le fond de l'anovulation.

Les deux variantes du cycle anovulatoire ont en commun le manque de formation d’un corps jaune à part entière, ce qui signifie une déficience en progestérone. Ce problème élimine dans la plupart des cas le traitement hormonal substitutif.

Infertilité utérine avec hyperplasie de l'endomètre

Processus hyperplasiques de l'endomètre - la cause de 5% des formes d'infertilité utérine.

Chez 90% des femmes atteintes d'hyperplasie de l'endomètre, l'immunité locale est altérée et la sensibilité de l'endomètre aux hormones est altérée. L'effet local faible de la progestérone n'affecte pas la transition de l'endomètre de celui en croissance vers celui de la sécrétion. La muqueuse altérée "immature" de l'utérus est incapable de "recevoir" l'ovule.

Quelles sont les principales recherches menées par une femme chez qui on soupçonne une hyperplasie de l'endomètre et des problèmes d'infertilité?

L'épaisseur de l'endomètre est évaluée par la taille antéropostérieure de M-Echo. Les indicateurs de la norme changent selon les phases du cycle menstruel.

Normes d'épaisseur de l'endomètre à différents jours du cycle

Signes d'échographie de l'hyperplasie de l'endomètre:

  • Augmentez les valeurs de M-Echo.
  • L'hétérogénéité de la structure, la rugosité des limites de l'endomètre.
  • La présence d'inclusions à écho positif et / ou à écho négatif dans l'endomètre.

Hystéroscopie avec curetage diagnostique de la muqueuse utérine. Hystéroscopie pour l'hyperplasie de l'endomètre

L'hystéroscopie est un examen visuel de la cavité utérine à l'aide d'un équipement spécial. Cette procédure confirme ou exclut le diagnostic d'hyperplasie de l'endomètre. Sous son contrôle, le curetage de la muqueuse utérine est effectué - l'ablation chirurgicale de l'endomètre altéré.

Analyse histologique de spécimens d'endomètre. Biopsie de Pipel pour l'hyperplasie de l'endomètre

Finale Le diagnostic et la forme de l'hyperplasie de l'endomètre, ainsi que le traitement individuel du patient, sont déterminés après histologie - examens du tissu endométrial prélevé au microscope.

Parfois, des échantillons de tissus de l'utérus ne sont pas obtenus par grattage, mais à l'aide d'une curette à pipe (biopsie). Cette méthode est moins traumatisante, mais moins informative. Il est utilisé chez les femmes nullipares ou pour contrôler l'efficacité du traitement de l'hyperplasie.

Le traitement de l'hyperplasie glandulaire (glandulaire-kystique) typique chez la femme en âge de procréer est le plus souvent effectué avec progestérone, progestatif ou COC.

  • Les progestatifs sont des drogues naturelles ou synthétiques ayant une action de progestérone.

Par exemple: Duphaston 20 mg, Utrogestan 200 mg, Norcolut 5 mg, etc. La durée du traitement est de 6 mois.

  • KOK - contraceptifs oraux combinés.

Pour le traitement, utilisez des médicaments à base d'hormones estrogènes et progestatives à faible dose. Le cours de traitement pendant 6 mois.

Tous les médicaments sont pris individuellement sous la supervision d'un médecin.

Pour un traitement efficace de l'hyperplasie de l'endomètre et des grossesses ultérieures, il est important que la patiente normalise son mode de vie: élimine les mauvaises habitudes (notamment le tabagisme), maigris, bouge plus, traite les maladies chroniques.

Est-il possible de concevoir avec l'hyperplasie de l'endomètre

Les hormones régissent le système reproducteur féminin. Par conséquent, toute déviation de leur équilibre naturel dans le corps entraînera des maladies excluant la grossesse. L'hyperplasie de la grossesse et de l'endomètre va interférer. Une pathologie dangereuse ne permettra pas la conception, elle violera les termes du cycle menstruel. Et l'une de ses formes "accompagne" le cancer. Pour ne pas "rater" l'évolution de la maladie chez les femmes qui rêvent de conception, il est important de subir un examen gynécologique régulier.

L'endomètre est la couche recouverte de tapis dans l'utérus. Il prend une part mensuelle dans l'ovulation. L’augmentation progressive de la taille de son tissu conjonctif est un jour important de la fusion possible de cellules germinales mâles et femelles. De tels changements sont nécessaires pour que l'œuf fécondé puisse se fixer fermement dans l'utérus et poursuivre son développement dans les tissus de l'endomètre. Si la couche interne de l'utérus est trop mince, la conception déjà réalisée est interrompue, ce qui provoque une fausse couche spontanée.

Cependant, il existe des situations dans lesquelles l'infertilité est causée par la croissance de l'endomètre. Un tel écart est associé à des perturbations du fond hormonal de la femme, auxquelles la couche mère réagit de manière aiguë. Un manque de progestérone associé à un excès d’œstrogènes empêche l’endomètre de se développer sous sa forme cyclique naturelle. Il grandit constamment, de sorte que la femme n'ovule pas.

L'hyperplasie de l'endomètre est une forte prolifération pathologique de la muqueuse utérine d'un personnage bénin. Elle s'accompagne de violations des caractéristiques structurelles et des capacités fonctionnelles des tissus.

L'hyperplasie endométriale de l'utérus est dangereuse car, à cause de cela, le cycle menstruel "se perd", de nombreux saignements utérins commencent en dehors des cycles. Cependant, les kystes et les polypes de l'endomètre, responsables du développement de tumeurs malignes, sont les plus dangereux.

Il est difficile de déterminer la véritable cause de la "querelle" des progestérones et des œstrogènes. Cependant, les médecins estiment que ce processus est influencé par de tels facteurs:

  • Tumeur ovarienne;
  • Kystes sur les ovaires;
  • Troubles neuroendocriniens;
  • Pathologie thyroïdienne;
  • Le diabète sucré;
  • Dysfonctionnement des glandes surrénales et du foie;
  • L'hypertension;
  • Fibromes utérins;
  • L'obésité.

Il convient de noter les facteurs graves provoquant le déséquilibre hormonal des femmes:

  • Processus inflammatoires et infectieux;
  • Intervention chirurgicale sur l'utérus (curetage, avortement et autres lésions mécaniques de la membrane muqueuse);
  • Protection immunitaire réduite;
  • Stress prolongé fréquent.

L'hyperplasie de l'endomètre est une pathologie redoutable qui se classe au deuxième rang des maladies de l'appareil reproducteur. Elle devient une cause fréquente d'infertilité féminine.

Planifier une grossesse pour les femmes atteintes de pathologie de la croissance endométriale a été documenté est une tâche ingrate. L'absence d'ovulation régulière causée par des perturbations hormonales, des troubles structurels de la couche muqueuse de l'utérus ne permet pas la conception.

Il convient de noter que dans certains cas, une grossesse avec hyperplasie de l'endomètre est possible. Cependant, cela ne durera pas longtemps. Cette conception aboutit à une fausse couche spontanée ou à des violations graves du développement du fœtus.

Considérons les formes de la maladie, qui diffèrent par la variante histologique, et la probabilité de conception avec elles.

Avec forme glandulaire-kystique et glandulaire-stromale

La forme glandulaire est un processus bénin d'altération de la muqueuse utérine. Caractérisé par une violation de la localisation des glandes dans le stroma, qui deviennent sinueuses. Développe sous forme aiguë et chronique.

La présence de modifications kystiques dans la couche épaississante de l'endomètre indique des troubles prononcés dans lesquels les glandes dilatées sont kystiques. En raison de telles transformations, l'ovulation est absente chez une femme. C'est-à-dire que parler de grossesse avec une hyperplasie filante de l'endomètre n'a pas de sens. La conception est impossible.

Cette forme pathologique est plus compliquée. Lorsque l'hyperplasie atypique glandes se développent encore plus rapidement. Cependant, la santé des femmes est plus dangereuse que leurs modifications structurelles, qui provoquent le développement de tumeurs malignes. L'infertilité est un compagnon fidèle de la maladie.

La division de l'hyperplasie en formes se fait également par sa localisation.

L'hyperplasie focale est caractérisée par la localisation de cellules endométriales "affectées" dans une zone spécifique de l'utérus. Son développement est fixé dans les polypes, une couche constante de l'endomètre, les kystes.

Dans 5% des cas rapportés, l'hyperplasie muqueuse ressemble à la formation d'un polype de l'endomètre (certaines parties de la muqueuse se développent avec le stroma sous-jacent). Si, dans les formes glandulaires, le composant glandulaire est fixé comme composant principal, alors dans les polypes fibreux, il y a plus de tissu conjonctif.

La couche modifiée affecte toute la surface de la muqueuse utérine. La couche augmente uniformément. Dans le même temps, la prolifération des cellules de l'endomètre se développe parallèlement au volume de la membrane muqueuse.

Le diagnostic d'hyperplasie de l'endomètre n'est pas une phrase. Si la pathologie est détectée à temps et que le traitement est choisi correctement, la possibilité pour la femme de devenir mère revient.

Le médecin sera en mesure de choisir le bon schéma de traitement après un examen approfondi qui révélera le stade de la maladie et sa forme. À cette fin, un examen histologique des spécimens de l'endomètre est effectué. L'objectif principal du diagnostic est de comprendre et d'éliminer le facteur qui a provoqué les changements hormonaux pathologiques. Après avoir reçu les données nécessaires au cours de l’étude, le médecin prescrit un schéma thérapeutique individuel.

Si la pathologie est au stade initial de son développement, ils sont traités avec des médicaments à base d'hormones. Leur tâche consiste à équilibrer le ratio œstrogène et progestérone dans le corps d'une femme.

Au cours du traitement, le médecin prescrit les médicaments suivants:

  • Contraceptifs oraux ou médicaments hormonaux;
  • Drogues du groupe des gestagènes (Duphaston);
  • Complexes de vitamines;
  • Préparations de fer.

N'oubliez pas que l'auto-sélection des médicaments et de leur dosage n'est pas autorisée! La sélection des médicaments et la détermination des spécificités de leur admission ne doivent être effectuées que par le médecin traitant. Il prend en compte de nombreux facteurs: l'âge, l'état de santé d'une femme et son poids, la présence d'autres maladies.

Si le traitement conservateur a échoué ou si la maladie est négligée, l'hystéroscopie est utilisée avec curetage de la couche «supplémentaire» de l'endomètre. Une telle opération est sans danger. Cela vous permet de sauver la capacité de reproduction des femmes.

Dans la plupart des cas, le traitement dure au moins six mois. En même temps, il faudra rétablir l'équilibre hormonal, le cycle menstruel et le processus d'ovulation.

Puis-je tomber enceinte après avoir traité l'hyperplasie

Si toutes les recommandations du médecin sont suivies, une grossesse réussie sera une récompense pour une femme pour un traitement de longue durée. Cependant, une telle conception est préférable de planifier. Une grossesse après un traitement avec des médicaments hormonaux est prévue dans le mois qui suit l’annulation des médicaments "graves". Après la chirurgie, la période de rééducation est plus longue, environ six mois.

Pour augmenter les chances de grossesse après une hyperplasie de l'endomètre, une femme doit suivre ces règles:

  • Subir des examens gynécologiques préventifs;
  • Tout saignement vaginal ou tout écoulement inhabituel devrait constituer un motif d'attention immédiate pour les soins médicaux;
  • Contrôler le poids;
  • Évitez les chocs émotionnels et le stress;
  • Abandonnez les mauvaises habitudes.
  • Équilibre nutrition.

Après un cours complet de médecine et de récupération, un nouveau diagnostic est effectué. Avec son aide, le succès de la thérapie est déterminé.

Si après la thérapie à long terme la conception tant attendue ne se produit pas, les médecins recommandent à la femme de demander l'aide d'une fécondation in vitro. Toutefois, cela ne signifie pas qu'il est possible d'utiliser une «grossesse en éprouvette» sans traitement de la pathologie.

L'hyperplasie de l'endomètre et la FIV sont les mêmes concepts incompatibles que cette maladie et cette conception naturelle. Après tout, les modifications apportées aux tissus de l'endomètre ne permettront pas de "sélectionner" les ovules requis, car l'ovulation ne se produit pas pendant la pathologie. Même si un miracle se produit, le zygote préparé ne pourra pas "s'accrocher" à la couche de l'utérus afin de poursuivre son développement.

Cependant, après avoir retiré la couche utérine «extra» et dangereuse, ramenant l'équilibre hormonal à la normale, la femme a toutes les chances de devenir une mère heureuse.

Caractéristiques de la grossesse après le curetage. Comment éviter les risques et augmenter les chances de tomber enceinte après avoir été éraflé?

Le désir d'avoir un enfant est inhérent à la femme.

La question de la procréation est résolue avec compétence par les couples modernes. Mais les plans et les désirs les plus élaborés ne donnent pas toujours des résultats. Sur le chemin de la naissance d'un bébé, une femme peut faire face à de nombreux obstacles.

Le grattage est l'un de ces problèmes.

Face à la procédure de nettoyage, une femme s'inquiète de la possibilité de retomber enceinte. Lors de la planification d'une nouvelle grossesse, il est nécessaire, pour une issue heureuse, de savoir à quelle heure il est nécessaire d'attendre et comment la grossesse se déroulera après le curetage.

Le raclage fait référence à une petite opération gynécologique au cours de laquelle le médecin retire sa couche muqueuse de l'utérus. L'intervention est réalisée sous anesthésie générale et ne dure pas plus de 20 minutes.

Malgré le caractère invasif d’une telle intervention, le curetage est indispensable pour certaines pathologies de la grossesse.

Il est réalisé:

• lors d'un avortement manqué;

• pour le nettoyage après une fausse couche spontanée;

• en tant qu’avortement médicamenteux en cas de pathologies et de malformations du fœtus ou en cas de danger pour la vie de la mère;

• se débarrasser des grossesses non désirées;

• avec complications après l'accouchement.

Pour le retrait des formations pathologiques de l'utérus, ainsi que pour les études de diagnostic, il existe aujourd'hui des méthodes plus sûres, telles que l'hystéroscopie et la laparoscopie. Cependant, pour remédier à ces problèmes, les médecins ont souvent recours au raclage.

Pendant l'opération, le col de l'utérus est dilaté avec des instruments médicaux, moins fréquemment avec des médicaments. Après cela, des instruments sont insérés dans l'utérus, ce qui élimine le contenu et l'endomètre.

Le grattage sans complication ne perturbe pas les performances de reproduction. Par conséquent, une femme est capable de tomber enceinte après avoir été éraflée littéralement au cours du mois suivant.

Mais il convient de garder à l'esprit que la procédure de nettoyage amincit considérablement la couche endométriale, blessant la cavité utérine. Par conséquent, la grossesse immédiatement après le curetage est associée à des problèmes de gestation importants. En outre, l'opération provoque des perturbations hormonales, dont la restauration nécessite un certain temps.

Pour que grossesse après curetage se déroule sans complications, une consultation compétente du gynécologue est nécessaire. Elle recommandera des conditions acceptables en fonction de l'état de la femme et des raisons qui ont conduit au curetage:

1. Après un avortement avec grattage, il est recommandé de prendre au moins trois mois pour la période de récupération. La durée de la récupération du corps féminin dépend du moment où l’interruption a eu lieu. En cas de curetage ultérieur, l’endomètre s’amincit davantage. Sans récupération complète de l'endomètre au cours d'une nouvelle grossesse, la fixation de l'ovule, qui se caractérise par une grossesse extra-utérine ou par le placenta previa, peut poser des problèmes.

2. Le grattage pour éliminer les polypes nécessite non seulement une période de récupération, mais également du temps nécessaire pour obtenir les résultats de l'histologie. En ayant confiance dans la bonne qualité des matériaux extraits, vous pouvez commencer à planifier une grossesse après curetage.

3. Le nettoyage avec l'endométriose et l'hyperplasie viole de manière significative la couche muqueuse. Après la procédure, un traitement supplémentaire et une période de récupération sont nécessaires.

4. Le grattage après une fausse couche et un avortement manqué nécessite un examen attentif et, si nécessaire, un traitement. Ce n’est qu’en excluant la cause de la pathologie que le risque de récurrence peut être minimisé au cours de la grossesse suivante après curetage.

5. Le curetage post-partum réduit davantage la force de la femme. Les médecins recommandent d'allouer une période de récupération allant jusqu'à 18 mois.

Le bien-être de la grossesse après le curetage dépend directement de l'état physique et émotionnel de la femme, ainsi que de la stabilité du fond hormonal. Dans certains cas, un examen supplémentaire et une thérapie sérieuse sont nécessaires. Par conséquent, les médecins décident de la faisabilité de la grossesse après avoir gratté individuellement. Le plus souvent, la période de récupération n’est pas inférieure à six mois.

Se préparer à la grossesse après le raclage

Le grattage est un stress énorme pour le corps, à la fois physiquement et émotionnellement. Jusqu'au moment de la nouvelle conception après le nettoyage, une femme devra:

• se conformer aux recommandations relatives à la rééducation postopératoire;

• surveiller et suivre un médecin pour écarter toute complication;

• être dépistés pour des pathologies indésirables et des anomalies qui menacent une future grossesse;

• suivre un traitement de rééducation, un traitement thérapeutique et préparatoire.

La rééducation après curetage est très importante et élimine le risque de complications en accélérant la période de récupération. Immédiatement après le grattage recommandé:

• éliminer les efforts physiques pendant six semaines maximum;

• établir un repos sexuel pouvant aller jusqu'à un mois pour prévenir la pénétration d'infections;

• prendre des contraceptifs hormonaux pendant une période allant jusqu'à trois mois, ce qui permettra à l'appareil reproducteur de se reposer et de se rétablir;

• effectuer des examens de contrôle chez le gynécologue et des échographies pour exclure les complications postopératoires.

Procédure de grattage travaillée par les médecins dans les moindres détails. Cependant, comme toute intervention chirurgicale n'exclut pas les complications. Une femme doit surveiller de près son état de santé et consulter un médecin si des écarts se produisent.

Les soins médicaux après le grattage nécessitent:

• avec augmentation prolongée de la température;

• si vous ne ressentez pas la douleur dans le bas de l'abdomen et dans la région lombaire;

• en cas de décharge non naturelle et de saignement;

• en l'absence de mensuel pour deux mois.

Le traitement après curetage peut inclure:

• thérapie aux antibiotiques sous forme de Doxycycline, Azithromycine, Trihopol, Macropene, pour éviter d’éventuels processus inflammatoires;

• recevoir des médicaments hémostatiques tels que Ditsinona, Vikasola, chlorure de calcium;

• traitement antiviral avec Aktsiklovir;

• médicaments hormonaux tels que Duphaston;

• les médicaments sédatifs et les antidépresseurs sous forme de phénazépam, d’adaptol, de mélitor, de fluoxétine sont utilisés pour le traitement de l’état psycho-émotionnel.

Enquêtes lors de la planification de la grossesse après le curetage

Des examens complémentaires sont particulièrement pertinents si le raclage a été réalisé en raison d'un avortement manqué, d'une fausse couche ou de malformations du fœtus.

Le premier et principal examen est effectué immédiatement après le nettoyage. Pour ce faire, le matériel obtenu est envoyé à l'histologie, ce qui permet d'identifier des pathologies sous forme de mutations, d'anomalies génétiques, de troubles hormonaux, de maladies infectieuses et chroniques chez la femme.

À l’avenir, après la réadaptation primaire, des examens diagnostiques supplémentaires seront nécessaires sous la forme de:

• examens gynécologiques et échographiques des organes génitaux féminins;

• les examens d'infections cachées;

• tests sanguins pour la constatation d'anomalies hormonales;

• sperme pour hommes;

• frottis sur la flore.

Le médecin peut envoyer un couple pour des consultations supplémentaires auprès des spécialistes concernés: génétique, infectiologue, urologue, cardiologue, endocrinologue.

Sur la base des résultats des données obtenues, une thérapie individuelle est prescrite si nécessaire. Il faut garder à l'esprit qu'un traitement peut être nécessaire non seulement pour une femme, mais également pour son partenaire sexuel.

Il est conseillé de revenir à la question de la grossesse après le raclage seulement après un traitement complet. N'oubliez pas que certains médicaments sont éliminés de l'organisme en moins de deux mois. Il est donc également indésirable de tomber enceinte pendant cette période.

Avec des prévisions favorables, la grossesse survient dans l’année. S'il est impossible de tomber enceinte, des examens plus approfondis sont nécessaires pour en déterminer les raisons.

Toute grossesse nécessite une surveillance par un gynécologue et une surveillance attentive. Si une femme, après le raclage, suivait toutes les recommandations des médecins, l’apparition de pathologies récurrentes pendant la grossesse serait minime. Cependant, un certain nombre de fonctionnalités menacent la gestation:

1. Lorsque la grossesse survient immédiatement après le curetage, lorsque la couche endométriale de l'utérus n'est pas complètement rétablie, le risque de placenta et de risque de fausse couche est élevé. Dans ce cas, outre l'observation constante, une thérapie de soutien peut être nécessaire pour maintenir la grossesse.

2. Si le raclage a été effectué chez une femme non encore née, le risque de blessure du col de l'utérus est élevé, ce qui constitue une violation de sa capacité de rétention et peut provoquer une fausse couche pendant la grossesse.

3. Le dernier facteur, mais non le moindre, est le facteur psychologique. Une femme, craignant une récurrence de problèmes de grossesse, provoque elle-même des affections pathologiques. Dans les cas difficiles, pour éviter les fausses couches habituelles, vous devez recourir à l'aide d'un psychologue.

Comment éviter les échecs pendant la grossesse après un grattage?

Lors de la préparation d'une nouvelle conception après curetage, il est nécessaire de faire attention non seulement à la thérapie principale visant à restaurer le corps de la femme et à traiter les pathologies, mais également à la promotion de la santé en général. Cela aidera:

• marcher dans les airs;

• activité physique permise;

• en prenant les complexes vitaminiques recommandés.

L'état psychologique d'une femme est parfois rétabli beaucoup plus longtemps que son état physique. Par conséquent, la compréhension et la participation à domicile au cours de cette période sont très importantes et aident parfois plus rapidement que les psychologues et les sédatifs.

Pour éviter les échecs pendant la grossesse, vous devez:

1. Lors de la planification et pendant la grossesse, agissez de concert avec les médecins.

2. Avant de concevoir, commencez à prendre de l'acide folique, ce qui réduira le risque d'anomalies fœtales.

3. Éliminez les mauvaises habitudes qui nuisent à l’enfant.

4. Attitude pondérée à l’égard des méthodes médicamenteuses pouvant affecter l’état du fœtus.

5. Évitez le contact avec les porteurs d'infections virales et bactériennes.

6. Suivez les recommandations sur le mode et chargez.

Gratter ne diminue en rien les capacités de reproduction. Le risque de tomber enceinte après curetage est très élevé.

En adhérant aux recommandations pour la planification de la conception et de la réalisation, vous pouvez réduire au minimum les risques de répétition d'expériences négatives et donner naissance à un grand bébé.